• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le cas Mélenchon

Le cas Mélenchon

C’est un fait : Mélenchon agit sur l’électorat comme une sorte d’aimant politique constitué de deux pôles opposés. Les deux faces d’une forte personnalité. Tantôt séduisant par sa puissance d’engagement, ses qualités de tribun et son aptitude à fédérer les forces progressistes, tantôt répulsif par ses excès comportementaux, le leader de la France Insoumise ne laisse personne indifférent. Et ce ne sont pas ses dernières prestations médiatisées qui vont éteindre les polémiques, bien au contraire...

JPEG - 66.3 ko
Photo Eric Feferberg (AFP)

D’un côté attirant – le pôle positif de l’aimant –, Mélenchon rallie à ses discours enflammés, souvent ponctués d’anathèmes justifiés contre les politiciens néolibéraux, les « banksters » et autres adversaires des classes populaires, les espoirs des partisans de la gauche de progrès. Mais pas seulement : se joignent à eux de nombreux cocus de la social-démocratie et d’un macronisme plus que jamais « et de droite et de droite » qui mine les fondements de la justice sociale et entraîne toujours plus de Français sur la voie de la précarisation et de la paupérisation.

De l’autre côté repoussant – le pôle négatif du même aimant –, le leader de la France Insoumise irrite par ses rodomontades et son irrépressible arrogance ; il agace par ses jugements péremptoires et ses invectives ; il se disqualifie parfois par ses outrances, à l’image de celles qui ont émaillé son comportement lors de la perquisition du siège de la FI, au grand dam de certains militants, et notamment des « Insoumis démocrates », un collectif créé en réaction à la concentration du pouvoir de décision, et dont les membres ne manquent pas de se démarquer plus encore depuis mardi, allant jusqu’à parler de « blessure » et de « tristesse ».

Il est parfait, Mélenchon, lorsqu’il pourfend le capitalisme dévoyé par la spéculation internationale, lorsqu’il vilipende les cadeaux faits aux grandes fortunes, lorsqu’il dénonce les agressions antisociales voulues par la Commission européenne et les organisations patronales, ou bien encore lorsqu’il met l’exécutif face à ses responsabilités dans la dégradation des conditions de vie et du climat social. Nul doute que c’est cette image de combattant pugnace et déterminé qui, depuis le début de la mandature de Macron, a fait de Mélenchon le premier opposant au président dans l’esprit des Français. 

Il est nettement moins exemplaire, Mélenchon, lorsqu’il s’égare dans des pugilats stériles avec les journalistes ou les moque jusque dans l’enceinte de l’Assemblée Nationale, mais surtout lorsqu’il s’oppose en vociférant et en se confrontant physiquement, comme il l’a fait mardi au siège de la France Insoumise, à des magistrats et des policiers qui, autant que lui, sont des représentants de la République dans l’exercice de leur mission. Et cela même si l’on peut contester l’opportunité de ladite perquisition, et même si l’on peut estimer qu’il s’agit là avant tout d’une manœuvre de déstabilisation politique, ce que Mélenchon était fondé à penser.

Que ces perquisitions aient pu sembler disproportionnées par leur ampleur et leur simultanéité, cela semble en effet une évidence si l’on se réfère aux causes qui les ont initiées, à savoir l’utilisation par la FI d’assistants parlementaires rémunérés par l’Union Européenne d’un côté, et les soupçons de surfacturation des prestations de la société Médiascop de Sophia Chikirou, prestations remboursées par l’État à la France Insoumise dans le cadre des comptes de campagne. D’autant plus disproportionnées et sujettes à questionnement que les comptes de campagne de Macron, encore plus suspects, auraient également dû faire l’objet d’investigations du parquet, ce qui n’a pas été le cas, protection du monarque oblige ! À cet égard, la différence de traitement est flagrante et choquante !

Cela ne justifie pourtant pas la réaction épidermique virulente et peu digne d’un élu qu’a eue Mélenchon au siège de la France Insoumise, lui qui, auparavant, avait fait preuve d’un calme et d’une dignité remarquables durant la perquisition de son domicile comme on a pu le constater sur la vidéo diffusée en direct sur Facebook. En se livrant à de tels excès au siège de la FI, Mélenchon a donné un exemple désastreux à tous les jeunes du fait de son statut d’élu de la République qui, en toutes circonstances dans le cadre d’actions légales, devrait le conduire à rester maître de lui.

Les évènements qui se sont produits mardi dans le cadre de cette série de perquisitions ordonnées aux dépens de la France Insoumise vont, n’en doutons pas, marquer les esprits d’une manière indélébile, et ne pas manquer de poser une question essentielle aux militants de la FI soucieux de l’avenir de leur mouvement : Mélenchon peut-il encore rester durablement à la tête de la France Insoumise ? Et cela au risque de la plomber dans l’optique des futurs rendez-vous électoraux du fait des profonds clivages que suscite dans l’électorat l’attitude de son chef. La réponse appartient aux militants et, dans le contexte actuel, ne pourra pas manquer de leur être posée.


Moyenne des avis sur cet article :  2.96/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

323 réactions à cet article    


  • juluch juluch 19 octobre 11:54

    Il fait le buzz en orchestrent ses réactions par le truchement de vidéo.....


    parfois ça se retourne contre sois.

    • Fergus Fergus 19 octobre 16:02

      Bonjour, juluch

      En l’occurrence, Mélenchon use d’une stratégie hasardeuse : s’il ravit la partie des militants FI les plus convaincus, il en déçoit d’autres et se coupe d’un indispensable élargissement de sa base électorale.


    • Ouallonsnous ? 19 octobre 16:50
      @juluch

      Quelle réaction auriez vous eu si vous aviez été agressé au petit matin à votre domicile sous de faux prétextes par des nervis du pouvoir macroniste ?

      Les gens qui se sont rendus à son domicile pour l’agresser ne sont ni des policiers ni des réprésentants de l’autorité judiciaire, mais des « benallistes » pur jus commandités pas la clique Gnafron !

    • juluch juluch 19 octobre 16:58

      @Ouallonsnous ?


      Que me racontez vous là ?,

      ça ne tiens pas debout, il y a pas d’agression de la part des policiers , mais des invectives délirantes de Mr Mélanchon qui fait son numéro d’acteur.

      quand ça touche les autres il applaudit quant c’est pour lui il hurle.

      Bref il est comme les autres.

    • Saint Rata de l'himalaya Maitre Ratatouille 19 octobre 17:17
      @Ouallonsnous ?
      --------------------------
      « Quelle réaction auriez vous eu si vous aviez été agressé au petit matin à votre domicile »
      ---------------------
      Tu regarde trop de films de science fiction
      --------------------
      juluch il à ça derrière sa porte
       smiley
      vraiment tu nous prend pour des billes,ou allons nous m’enfin....


    • Ouallonsnous ? 19 octobre 17:38
      @juluch

      Revenez donc au fond de « l’affaire » avant de rejoindre les aveugles qui crient au loup d’aprés les merdias !

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 20 octobre 04:23

      @Fergus


      Bonsoir Fergus

      Mélenchon a pour lui d’être le seul acteur sur la scene politique française à ne pas simplement ENNUYER une large majorité des électeurs. Il marque des points à choquer, mais ce ne sera pas suffisant ; Il a déjà servi... Il faudra une « jument verte »... .. Bernanos disait : « Vous avez mis les peuples aux colleges et on s’ennuie dans vos collèges ; les révolutions sont nos vacances. » J’attends une surprise, venant de l’extreme Gauche, de l’extrême Droite, ou, qui sait, .. quelque chose de olus original qui viendrait d’Italie. Les européennes seront passionnantes,

      Pierre JC


    • Fergus Fergus 20 octobre 09:35

      Bonjour, Pierre JC Allard

      Content de vous voir ici !

      « Il marque des points à choquer, mais ce ne sera pas suffisant ; Il a déjà servi... Il faudra une « jument verte » »

      Je pense en effet que cela ne sera pas suffisant, et le clivage a ses limites. Pour l’heure, on ne voit toutefois poindre aucune « jument verte ». En attendant, une explication franche et sans tabous est nécessaire à la France Insoumise.


    • JulietFox 20 octobre 10:22

      @Fergus

      Je ne suis ni militant, ni encarté, mais pendant la campagne éléctorale, le personnage, me plaisait.
      Mais ce coup de force, n’est pas à son avantage..
      Je crois qu’il devrait passer la main, à Coquerel, car Corbières est aussi sanguin que lui.

    • Fergus Fergus 20 octobre 11:07

      Bonjour, JulietFox

      C’est bien le fond du problème, et comme j’ai pu le constater, vous n’êtes pas isolée à faire ce constat.

      Qui plus est, l’on apprend aujourd’hui que Chikirou a une relation intime avec Mélenchon qui fragilise le leader de la FI dans le cadre des actions judiciaires en cours. D’autant plus qu’avant de rejoindre le Parti de Gauche, Chikirou avait été proche de Bockel et avait fait des offres de service à... l’UMP ! Bref, un personnage douteux dont la gestion du Média a été désastreuse. Tout cela fragilise un peu plus Mélenchon.

      Comme vous, je préfèrerais Coquerel, plus posé, à Corbières.


    • vesjem vesjem 20 octobre 11:19
      @Fergus
      « on apprend aujourd’hui que Chikirou a une relation intime avec Mélenchon »

      Alors là, c’est vraiment des discussions de comptoir de bistrot ; mais comme disaient les « inconnus » : ceci ne nous regarde pas

      https://www.youtube.com/watch?v=MyNoWkXCEA8

    • Fergus Fergus 20 octobre 11:24

      Bonjour, vesjem

      La vie privée des gens, fussent-ils des élus, ne nous regarde en effet pas, je suis totalement d’accord sur ce principe.

      Mais là, nous ne sommes pas dans la vie privée, mais dans la nature des rapports qui unissent deux personnes possiblement impliqués dans une affaire de surfacturation, et qui, à ce titre, risquent des poursuites.

      Dès lors, la notion de vie privée n’a plus lieu d’être car cette relation pourrait, aux yeux des enquêteurs, signifier qu’il a pu y avoir collusion. Si toutefois des malversations existent réellement, ce qui n’est pas encore démontré.


    • Aristide Aristide 20 octobre 11:39

      @Fergus

      Mais on se fout de la manière dont Mélenchon et Chikirou vivent ou non leur proximité. On se fout de leur vie privée.

      Les faits sont établis depuis belle lurette sur cette société Médiascop et sur la mansuétude avec laquelle les fonds publics de la campagne, les fonds privés de « le Média » et les fonds européens du député Mélenchon tombent dans l’escarcelle de cette société. Société dont les seuls clients sont FI et Mélenchon en propre pour son rôle ancien à l’UE. 

      Si toutefois des malversations existent réellement, ce qui n’est pas encore démontré.

      Visiblement vous avez plus de mesure que sur le rôle du pouvoir en la personne du procureur. La démonstration a deux vitesses.

    • juluch juluch 20 octobre 11:53

      @Ouallonsnous ?


      On y est en plein dedans il me semble.

      Il est accusé de malversation et il y a une perquisition ....bé alors ??

    • velosolex velosolex 20 octobre 15:06

      @juluch
      On s’intéresse trop aux déclarations des célébrités politiques, et à leur agitation, sans se soucier de ce qu’il a autour, !  La scène du crime, quoi..... 

      Voyez Mélenchon. 
      On se braque sur son pétage de plomb. Mais sans se soucier de ce qui s’est passé avant. 
      Perso, je pense qu’il a du mal partir au réveil...

      Cinq minutes à chercher une chaussette manquante sous son lit. 
      Sur la video si vous regardez bien on voit bien que son pied gauche n’a pas de chaussette. Hors pour un homme de gauche, ce désastre n’a pu produire, à partir du frottement intempestif de sa chaussure que ce genre de finalité. 

      La science ne s’est que dernièrement penché sur ce problème. Il était temps. Comment peut on envisager faire la révolution, avec une chaussette trouée ; Pire, avec une chaussette manquante. C’est alors le retour assuré vers la réaction. Le syndrome des chaussettes orphelines - France Culture

    • Fergus Fergus 20 octobre 15:38

      @ Aristide

      « Visiblement vous avez plus de mesure que sur le rôle du pouvoir en la personne du procureur. »

      Faux ! J’ai parlé en plusieurs occasions de soupçon d’intervention de l’exécutif (une fois de probabilité) mais sans jamais affirmer que ce lien était avéré.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 20 octobre 16:50

      @Fergus

      Moi aussi smiley. Avec l’âge, y être est déjà une bonne nouvelle. Idem pour les institutions d’ailleurs.... Cela dit, l’avènement de Macron a marqué le décès de la Cinquième République et l’on est en instance de sépulture. Ce que sera la gouvernance qui viendra est aussi imprévisible dans ses détails que celle-ci l’était pour nous qui en1958 l’avons vu s’imposer, mais la tendance lourde est évidente qu’aucun des partis qui sont là ne survivra, que les alliances actuelles seront toutes dissoutes et les « classes » socioéconomiques que nous avons connues recomposées, que les individus s’identifieront de moins en moins à des Nations et que la « démocratie » prendra une toute autre forme. Tout ça pour le meilleur comme pour le pire...

      Pierre JC



    • Serge ULESKI Serge ULESKI 21 octobre 13:10

      @Fergus


      N’ayons aucun doute : sans Mélenchon, pas de parti « La France Insoumise » en tant que force électorale capable de se situer entre 10 et 18%...

    • Fergus Fergus 21 octobre 16:39

      Bonjour, Serge ULESKI

      Ce n’est pas faux, et c’est une calamité dans un mouvement créé sur une base collégiale large et où le collectif devrait prendre le pas sur le culte du chef !


    • NEMO Chourave 19 octobre 11:58

      Analyse pertinente 


      et il est bien dommage que l’action politique se résume aux réactions des téléspectateurs aux commentaires des journalistes provoqués par les jeux de scène et cabotinages des vieux cabots

      non seulement toute cette comédie permet aux vrais acteurs (et non pas aux comédiens) de gérer leur business, mais elle induit directement les votes des électeurs manipulés

      c’est fatiguant, à la longue

      • Fergus Fergus 19 octobre 16:03

        Bonjour, Chourave

        « toute cette comédie permet aux vrais acteurs (et non pas aux comédiens) de gérer leur business, mais elle induit directement les votes des électeurs manipulés »

        Ce n’est malheureusement pas faux.


      • Fergus Fergus 19 octobre 16:03

        Bonjour, Chourave

        « toute cette comédie permet aux vrais acteurs (et non pas aux comédiens) de gérer leur business, mais elle induit directement les votes des électeurs manipulés »

        Ce n’est malheureusement pas faux.


      • Paul Leleu 19 octobre 21:21

        @Chourave


        moi je ne suis pas d’accord... Mélenchon n’est pas un homme parfait, mais en vérité, il est très largement au-dessus des autres dirigeants du camp progressiste... et de très loin... Sans lui on serait encore à se crêper pour choisir entre Hollande ou Juppé, le candidat le moins réac’... et Jean-François Copée passerait pour un grand intellectuel de la politique... 

        la base, c’est que les grenouilleux des différentes cliques de la gauche radicale sont jaloux du Mélenchon... En parlant « d’élargissement de l’électorat », c’est Mélenchon qui a fait 7 millions de voix, et pas Beasncenot, Hamon, Laurent ou Bové... faudrait peut-être un peu remettre les choses à leur place... c’est Mélenchon qui a désenclavé la gauche de la bobitude absolue (même si il reste un gros chemin à faire). 

        « une question essentielle aux militants de la FI soucieux de l’avenir de leur mouvement : Mélenchon peut-il encore rester durablement à la tête de la France Insoumise ? » ... les militants soucieux se fichent de l’avenir de la FI... c’est l’avenir de la France qui les intéresse... et ils savent que pour l’instant, la carte c’est Mélenchon, et certainement pas un obscur jeunot à barbiche... 

      • TARTOQUETSCHES TARTOQUETSCHES 19 octobre 22:19

        @Paul Leleu
        Tout à fait d’accrord.

        Les excès de Mélenchon, son ego et ses colères sont aussi un gage de sa sincérité, vertu la plus rare en politique.
        Sa ligne est la bonne,s’il est remplacé à la tête de la FI par un bobo gaucho comme Autain, Obono ou Corbière, la Fi n’aura plus aucun intérêt,
        Restera plus que l’upr.


      • malitourne malitourne 19 octobre 22:57

        @TARTOQUETSCHES
        « Restera plus que l’upr. »

        Ce ne serait pas plus mal. 
        Je me suis souvent frité avec les LFI, et les différents sont toujours là. Et ils demeureront tant que la question du Frexit ne sera pas reconnue. 
        Toutefois, je viens de visionner la conf de presse de JLM, et autant j’ai trouvé JLM pitoyable à Marseille et lamentable lors des perquisitions, autant je l’ai trouvé crédible et digne lors de la conférence de presse. 
        A titre personnel, j’observe le déroulement des événements et je prends au sérieux cet événement politique. A partir du moment où je serai convaincu qu’il y a une attaque manifeste du pouvoir contre l’opposition, je soutiendrai sans réserve LFI et Mélenchon, même si j’ai de sérieux différents avec leur ligne. 

      • nono le simplet nono le simplet 20 octobre 02:14

        @malitourne

        A partir du moment où je serai convaincu qu’il y a une attaque manifeste du pouvoir contre l’opposition, je soutiendrai sans réserve LFI et Mélenchon, même si j’ai de sérieux différents avec leur ligne.
        je suis exactement sur la même position ...

      • Cadoudal Cadoudal 20 octobre 03:18

        @nono le simplet

        Jean-Marie à subit dix fois pire que le sénateur, et ça pendant 40 ans...

        Jamais vu un progressiste sorossien s’inquiéter de son sort...

        Moralité : Ne jamais croire un sorossien..

      • jmdest62 jmdest62 20 octobre 07:16
        @nono le simplet
        Salut
        A partir du moment où je serai convaincu
        Mais , soyez convaincu mon ami ...il s’agit bien de cela .
        L’orchestre médiatique joue sa partition sans fausse note ...pour l’instant 
        Rira bien qui rira le dernier ! suffit d’être patient et de laisser passer la « bourrasque »
        @+

      • nono le simplet nono le simplet 20 octobre 07:52

        @jmdest62

        salut jm,
         je reprenais les termes de malitourne ...
        j’avoue être convaincu par le déploiement hallucinant de forces de police pour effectuer 9 perquisitions simultanées dans une enquête préliminaire portant sur des « irrégularités » éventuelles de comptes de campagne ...
        que quelqu’un me dise quand y a t il eu un précédent pareil ...
        qu’il y ait enquête c’est automatique puisqu’il y a dénonciation ... mais la suite est hallucinante !
        @+

      • jmdest62 jmdest62 20 octobre 08:19

        @nono le simplet

        Salut
        J’ai personnellement trouvé hallucinant que récemment l MLP soit convoquée pour une « expertise psy »...
        tout cela est dans le « droit fil » de l’affaire Benalla : Macron et ses sbires se croient tout permis .
        Et CA , ça sent très mauvais .
        @+

      • Le421 Le421 20 octobre 08:32

        @nono le simplet

        A partir du moment où je serai convaincu

        Vous avez déjà essayé de faire boire un âne qui n’a pas soif ??

      • nono le simplet nono le simplet 20 octobre 08:39

        @Le421

        comme je le disais à jm, je reprenais la phrase de malitourne ...
        ce qui laissait supposer que je n’étais pas encore convaincu ...
        mais je le suis et je voterai FI aux Européennes sans restriction ...

      • Aristide Aristide 20 octobre 11:03

        @nono le simplet

        Vous mélangez les deux affaires, la dénonciation c’est sur l’affaire des assistants parlementaires qui n’auraient pas travaillé à l’UE conformément à leur contrat de travail, l’autre affaire est les surfacturations de cette chère Chikirou par sa société Mediascope pour la somme globale de 1,16 millions d’euros, et là c’est la Commission de vérification des frais de campagne. On peut ajouter que ces prestations étaient réalisés dans les locaux de campagne chez LFI, et quelques militants travaillaient gratuitement sur les mêmes prestations que Médiasop a facturé à des prix ... étonnants.

        Petite aparté, Mediascope est aussi en ... conflit pour la somme de 120.000 € pour services avec « le Media » financé par des militants et autres donateurs. On peut s’étonner des moyens mis en oeuvre, il me semble que Mélenchon avait trouvé tout à fait légitime que la justice se saisisse dans les conditions qu’elle souhaitez pour l’affaire Fillon. Mais cela c’était avant. 

        Alors ? Entre ceux qui soupçonnent ou accusent le pouvoir, ceux qui comme le 421 trouve rien d’anormal à facturer de telles sommes puisque la dame de l’Elysée, fergus qui ne croient pas que mais qui croit que etc ..., voilà donc que Mélenchon demande à annuler les perquisitions qui ne doivent contenir aucun élément de preuve sur ces deux affaires. D’ailleurs son calme dans cette histoire est bien le signe de son innocence(*).

        (*) J’avoue que là, je ne suis pas très loin de tous ces comportements assez inadmissibles par des accusations sans preuves, mais bon, c’est la règle dans cette affaire.


      • nono le simplet nono le simplet 20 octobre 11:48
        @Aristide
        et là c’est la Commission de vérification ...
        non, la commission de vérification a validé les comptes ... c’est un commissaire qui a dénoncé de son propre chef certains éléments qu’il pensait suspects ... dénonciation qui n’était pas du ressort de la dite commission ... c’est donc bien aussi une dénonciation individuelle ...

      • nono le simplet nono le simplet 20 octobre 11:59

        @Aristide

        ces prestations étaient réalisés dans les locaux de campagne chez LFI, et quelques militants travaillaient gratuitement sur les mêmes prestations que Médiasop a facturé à des prix ... étonnants
        j’avoue ne pas connaître les détails n’ayant eu en main ni les factures ni les explications ni les détails ...
        mais je ne doute pas qu’une mise en examen va rapidement survenir si c’est le cas ... sans mise en examen rapide on pourra continuer à se poser des questions ... de plus JLM connaitra le détail de ce qu’on lui reproche ...
        à preuve du contraire la justice ne lui reproche rien actuellement ... elle fait des investigations à la suite d’un signalement individuel ... investigations musclées à ce stade, non ?

      • nono le simplet nono le simplet 20 octobre 12:04

        @Aristide

        là c’est la Commission de vérification des frais de campagne
        petit rajout,
        j’ai entendu, hier, le président de la commission dire que cette dénonciation n’était pas de son ressort et que le commissaire l’avait faite de son propre chef ... et sans l’assentiment de la commission ...

      • Aristide Aristide 20 octobre 13:21

        @nono le simplet


        Comme disait l’autre « Quand le sage regarde la lune, l’idiot regarde le doigt ». On se fout un peu qui porte le message si ce message est vrai ? En fait sans vouloir vous contrarier, c’est bien la CNCCFP qui a fait le signalement à la justice suite à la démission du rapporteur de la commission qui avait analysé les comptes de Mélenchon. Aucun dénonciation comme vous le dites, une plainte par un organisme en charge de ces questions..

        Il y a deux affaires, les assistants parlementaires payés par l’UE alors qu’ils auraient travaillé pour LFI et les comptes de campagne qui mettent en lumière une forte présomption au bénéfice de la société d’une proche de Mélenchon, propriétaire assez chère dans tous les sens du terme. 

        Un point commun tout de même, c’est la notion assez particulière qu’aurait Mélenchon de ce que l’on nomme les deniers publics et leur caractère sacré. Sur ce caractère sacré, en fait une immunité dont il bénéficie comme tous les parlementaires, président, ... mais contre laquelle il s’était prononcé en signant la charte Anticor. Anticor qui a d’ailleurs aussi porté devant la justice Mélenchon et les autres candidats, Le Pen, Bayrou, Macron, le procureur a argué que les actions étaient en cours pour rejeter cette plainte globale..



      • Aristide Aristide 20 octobre 13:24

        @nono le simplet


        mais je ne doute pas qu’une mise en examen va rapidement survenir si c’est le cas ... sans mise en examen rapide on pourra continuer à se poser des questions ... de plus JLM connaitra le détail de ce qu’on lui reproche ...

        Pour Fillon, cela va tomber plus de 1 an et demi après alors pour Mélenchon, il faudra patienter que tous les éléments trouvés ou cherchés lors des perquisitions soient analysées, traitées, confrontées, ... C’est le début d’une longue affaire avant la mise en examen.



      • nono le simplet nono le simplet 20 octobre 13:46

        @Aristide


        une plainte par un organisme en charge de ces questions..

        donc, contrairement aux affirmations de son directeur, François Logerot, que j’ai entendu hier ...

        je veux bien être l’idiot qui regarde le doigt ...

      • nono le simplet nono le simplet 20 octobre 13:51

        @Aristide

        Pour Fillon, cela va tomber plus de 1 an et demi après
        hein ????
        Fillon a été mis en examen le 14 mars 2017 ... tu racontes n’importe quoi !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès