• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le chat, la belette et le petit lapin : réunion entre le Président turc, la (...)

Le chat, la belette et le petit lapin : réunion entre le Président turc, la présidente de la Commission et le Président du Conseil

La rencontre Erdogan, Von Der Leyen, Michel s'est transformée en un lamentable vaudeville où la Présidente de la Commission a été traitée de manière ignoble et scandaleuse par le dictateur turc sans que le Président du Conseil réagisse. Que faut-il penser de cette mascarade qui ne doit visiblement rien au hasard.

 Le chat, la belette et le petit lapin

  (titre emprunté au grand Lafontaine )

Dessin de Grandville (1838-1840).

Le chat mitré Erdogan a reçu récemment la belette Charles Michel et la victime désignée de la fable, Madame Von Der Leyen, dans le rôle de l’innocent petit lapin.

De façon délibérée et suite à une préparation manifestement minutieuse, Erdogan a piégé la Présidente de la Commission et l’a humiliée publiquement en utilisant un artifice honteux qui démontre la grossièreté et le manque de savoir-vivre du sultan mégalomane qui règne en dictateur sur son royaume d’Asie Mineure.

Tout le monde a pu voir sur les écrans des télés, la malheureuse, abandonnée, seule, debout au milieu de la pièce de réception, sans savoir où elle pouvait s’asseoir, tandis que Charles Michel s’empressait de s’installer, en parfait mufle, sur l’unique siège disposé auprès d’Erdogan. 

Il y a belle lurette que le comportement erratique et la vulgarité récurrente d’Erdogan, cet autocrate halluciné, n’étonnent plus personne même s’il est regrettable que les dirigeants de nos 27 Etats Membres n’aient jamais eu le courage de sanctionner ce malade dangereux prêt à embraser le monde pour rétablir la splendeur passée de l’empire ottoman et pour promouvoir ses idées rétrogrades et fondamentalistes en compagnie de la confrérie des Frères Musulmans dont il est devenu le porte-drapeau et le zélé leader.

Mais, il est par contre inadmissible que Charles Michel n’ait pas immédiatement réagi à l’offense ainsi faite à la Présidente de la Commission ainsi qu’à la femme occidentale qu’elle est, symbole du statut (presque) égalitaire gagné suite à la lutte, longue et acharnée, menée par les mouvements féministes depuis près de deux siècles dans nos pays européens.

Tout au contraire, à l’instar de la belette de la fable de Lafontaine qui s’appropria, dès qu’elle le put, le terrier du petit lapin, Michel s’est précipité vers l’unique chaise disponible, qu’il aurait pourtant dû, en application des règles élémentaires de politesse en vigueur depuis des siècles au sein de nos contrées, céder à la Présidente de la Commission.

Cet incident, que certains pourraient juger insignifiant, est loin de l’être.

En effet, le grand sultan a clairement organisé cette orchestration publique afin de faire passer trois messages très clairs  :

 

- d’une part, aux membres les plus extrêmes de sa coalition politique, à ses électeurs conservateurs et au monde musulman, à qui il a démontré publiquement qu’il applique fermement la ligne consistant à revenir aux traditions les plus rétrogrades et fondamentalistes de la religion musulmane, selon lesquelles la femme a, sur les plans, économique, juridique et social, un statut et des droits inférieurs et subordonnés à ceux des hommes,

- d’autre part, à l’Europe, pour signifier à la Commission Européenne et au Parlement Européen, que leurs critiques renouvelées sur le non-respect flagrant des droits humains et des libertés élémentaires en Turquie, sont dérisoires et n’ont aucun effet sur lui d’autant que leurs démarches ne rencontrent aucun réel support, ni auprès du Conseil de l'UE ni auprès de la plupart des 27 Etats-membres,

-et, enfin, pour réaffirmer, face au monde, que lui, Erdogan, est un vrai chef, insensible aux pressions, qui décide et agit en toute autonomie, sans que l’Europe ou quiconque d’autre  puisse exercer la moindre influence sur lui.

Dans ce contexte, l’absence de réaction de Charles Michel est incompréhensible.

Elle ne peut s’expliquer que selon quatre hypothèses :

1-Soit, Charles Michel, ignorant les dispositions protocolaires arrêtées par la partie turque, a été pris au dépourvu et n’a pas osé réagir, tétanisé par la peur de créer un incident diplomatique, ou bien n’a pas su comment réagir.

Cette hypothèse est invraisemblable. Charles Michel est né dans une famille versée en politique et dispose, bien qu’il soit encore jeune, d’une grande expérience personnelle en la matière, y compris au plus haut niveau, puisqu’il a déjà occupé les fonctions de chef de parti et de premier ministre.

2-Soit, Charles Michel - qu’il ait été au courant ou non des dispositions protocolaires - est un parfait goujat, qui n’a vu, en l’occurrence, aucun problème, au fait que Madame Van der Leyen soit traité de la sorte. Cette hypothèse, même si ses antécédents familiaux ne le prédisposent pas à être un modèle de galanterie, ( son père est renommé autant pour son intelligence et sa finesse d’esprit que pour la rudesse et la rustrerie de ses manières), est également invraisemblable.

3-Soit, Charles Michel ,bien qu’il ne soit pas au courant des dispositions protocolaires, a saisi, sur le champ, l’occasion rêvée d’affirmer publiquement, la prééminence de sa fonction de Président du Conseil sur celle de la Présidente de la Commission ( avec d’autant plus de hâte que la rumeur leur prête des relations plutôt difficiles ) et, emporté par sa volonté de domination, il n’a pas mesuré les dégâts considérables que son attitude lui porterait vis-à-vis de l’opinion publique. Cette hypothèse est plausible et si elle est exacte, elle n’est pas tolérable compte tenu des conséquences politiques significatives de cet incident, telles qu’exposées en début d’article.

4-Soit, Charles Michel, parfaitement au courant des dispositions protocolaires prévues par la partie turque, a non seulement évité de réagir mais a, de facto, approuvé ces dispositions, en préparant ainsi un piège vicieux avec Erdogan,à sa collègue et ‘’amie’’ VDL.

Cette dernière hypothèse est la plus plausible, surtout lorsqu’on constate le naturel avec lequel Charles Michel s’est dirigé vers le siège installé près d’Erdogan, sans marquer la moindre hésitation et la manière dont il a ignoré la gêne de la Présidente de la Commission, plantée au milieu de la pièce sans que quiconque lui explique où elle pouvait prendre place, avant que d’elle-même, elle se dirige vers le canapé situé à une certaine distance.

Rien n’empêchait Charles Michel de se lever pour céder sa place à la Présidente, ou tout au moins, de venir la rejoindre sur le canapé, ce qui aurait fait capoter la basse manœuvre turque, sans créer le moindre incident diplomatique, l’événement étant alors, en apparence, ramené au niveau d’une simple erreur d’agencement de la pièce imputable au personnel d’exécution.

Or, Charles Michel n’a fait ni l’un ni l’autre.

Il va sans dire que si cette hypothèse s’avère, Monsieur Michel mérite être sanctionné pour une telle attitude. Seul l’examen des documents de préparation de la rencontre (s’ils n’ont pas été entretemps escamotés) et les témoignages de ceux qui ont arrêté les dispositions protocolaires avec la partie turque permettraient de le vérifier lors d’une audition que pourrait organiser le Parlement Européen.

Mais ne rêvons pas. Les institutions européennes et les Etats Membres vont probablement, pudiquement se voiler la face, et s’empresser d’oublier et d’enterrer cet incident comme tous ceux qui émaillent depuis plusieurs années les relations Europe-Turquie, au nom d’une realpolitik qui n’est, en fait, que la manifestation criante des profondes divisions existant entre les 27 Etats Membres et de la faiblesse ou de l’inexistence de l’Europe sur la scène internationale.

Le seul gagnant de cette histoire aura été le roué chat Erdogan.

Quant à la belette Michel, elle perdra dans l’aventure quelques touffes et poignées de réputation et de son aura, en particulier, auprès des femmes, tandis que VDL et l’Europe auront subi une humiliation injuste et une insulte imméritée.

En outre, face au monde entier, la cause majeure et primordiale de l’égalité hommes-femmes aura enregistré une grave défaite publique, propre à réjouir les nombreux états et régimes, rétrogrades et attardés, où la femme est discriminée, partout autour de la planète.


Moyenne des avis sur cet article :  3.47/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

76 réactions à cet article    


  • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 10 avril 14:34

    « La rencontre Erdogan, Von Der Leyen, Michel s’est transformée en un lamentable vaudeville où la Présidente de la Commission a été traitée de manière ignoble et scandaleuse par le dictateur turc »

     

    C’est une bien faible compensation pour le peuple français qui avait dit non au référendum de 2005 et que la van der Layette comme les précédents ont traités comme des moins que rien.

    Et le peuple français est bien plus important qu’une Van der layette.


    • heber 13 avril 08:14

      @Daniel PIGNARD
      C’est exact mais je crois que l’insulte publique faite au statut de la femme ne doit pas rester impunie


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 13 avril 10:00

      @heber

      L’apôtre Paul semble contester le statut de la femme que vous promouvez.

       

      « Que la femme écoute l’instruction en silence, avec une entière soumission.

      Je ne permets pas à la femme d’enseigner et de prendre de l’autorité sur l’homme, mais elle doit demeurer dans le silence.

       Car Adam a été formé le premier, Eve ensuite ; Adam n’a pas été séduit, mais la femme, séduite, s’est rendue coupable de transgression.

      Elle sera néanmoins sauvée en devenant mère, si elle persévère avec modestie dans la foi, dans l’amour, et dans la sainteté. » ( 1 Tim 2:11-15)

       

      « Comme dans toutes les Eglises des saints, que les femmes se taisent dans les assemblées, car il ne leur est pas permis d’y parler ; mais qu’elles soient soumises comme le dit aussi la loi. Si elles veulent s’instruire sur quelque chose, qu’elles interrogent leur mari à la maison ; car il est malséant à une femme de parler dans l’Eglise.

      Est-ce de chez vous que la parole est sortie ? Ou est-ce à vous seuls qu’elle est parvenue ?

      Si quelqu’un croit être prophète ou spirituel, qu’il reconnaisse que ce que je vous écris est un commandement du Seigneur. Et si quelqu’un l’ignore, qu’il l’ignore. » (1 Cor 14:33-38)

       

      « L’homme est le chef de la femme ...

      Toute femme, au contraire, qui prie ou qui prophétise, la tête non voilée, déshonore son chef : c’est comme si elle était rasée. Car si une femme n’est pas voilée, qu’elle se coupe aussi les cheveux. Or s’il est honteux pour une femme d’avoir les cheveux coupés ou d’être rasée, qu’elle se voile....

      En effet, l’homme n’a pas été tiré de la femme, mais la femme a été tirée de l’homme ; et l’homme n’a pas été crée à cause de la femme, mais la femme a été créé à cause de l’homme. C’est pourquoi la femme, à cause des anges, doit avoir une marque de l’autorité dont elle dépend.... Jugez-en vous-mêmes : est-il convenable qu’une femme prie sans être voilée ? la nature elle-même ne vous enseigne-t-elle pas ... que c’est une gloire pour la femme de porter de longs cheveux, parce que la chevelure lui a été donnée comme voile ?

      Si quelqu’un se plaît à contester, nous n’avons pas cette habitude, pas plus que les Eglises de Dieu. » (1 Cor 11:3-16)


    • véronique 13 avril 10:05

      @heber

      Non, je ne vois pas d’insulte au statut de la femme. Je ne me sens pas du tout insultée . Et que dire du fait que la présidente de la commission s’était habillée aux couleurs de la Turquie ?
      Pour revenir aux choses sérieuses, il faut dire que sur le plan des textes, le TUE n’est pas très clair, assez ambivalent.

      Il reste que le conseil européen réunit les chefs d’État et de gouvernement, ainsi que le président de la commission européenne. 
      Et le président du conseil européen, en tant que chef d’état ou de gouvernement, bénéficie d’une plus grande légitimité qu’un président de commission même si ce dernier est tout-puissant et qu’il cumule pouvoir exécutif et législatif (à l’encontre de tous nos principes républicains il faut le préciser).

      Si la situation avait été inversée, Charles Michel président de la commission et prenant le fauteuil le premier, les choses auraient été différentes. J’y aurais vu une énième démarche de négation de la souveraineté des Etats par l’ue.


    • heber 13 avril 17:49

      @Daniel PIGNARD
      Avec tout le respect que j’ai pour l’apôtre Paul, je crois que ses écrits sur le statut de la femme datent   d’une autre époque et ne correspondent plus au progrès que nos valeurs fondamentales ont heureusement apportés sur la question de l’égalité hommes-femmes


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 13 avril 18:35

      @heber
      La faute de la femme à la Genèse et le fait qu’elle est été créée après l’homme n’ont pas progressé d’un iota.


    • binary 10 avril 15:08

      La seule question qui nous concerne est : Pourquoi est elle resté ?

      Sinon , parce que , en bonne fonctionnaire irresponsable, devant une situation inattendue , elle est incapable de prendre une décision


      • heber 13 avril 08:15

        @binary

        Je suppose par peur de provoquer un incident diplomatique


      • Fergus Fergus 10 avril 15:18

        Bonjour, heber

        Vous avez qualifié Charles Michel de « mufle » et de « goujat », et c’est très exactement ce qu’il a été en se prêtant à cette humiliation scandaleuse.

        Ce qu’il aurait dû faire : exiger sur le champ que soit ajouté un 3e fauteuil pour Ursula von der Leyen. Et il ne fait aucun doute qu’Erdogan aurait accédé à cette demande  en la mettant sur le compte d’une regrettable méprise tant il a besoin, dans le contexte géopolitique actuel, de se rapprocher de l’UE.

        Charles Michel a gravement et durablement terni son image, et ce n’est évidemment pas en agissant ainsi qu’il sortira gagnant de son bras de fer avec Von der Leyen sur la question de la prééminence européenne. 


        • artheslichepèdetologue arthes 10 avril 15:41

          @Fergus
           hello Fergus.

          Ursula , pour aller dans votre sens , aurait du elle même exiger avoir un fauteuil et non pas laisser à Charles Michel l’initiative de le faire.


        • troletbuse troletbuse 10 avril 18:25

          @Fergus
          Si au moins vous l’aviez avertie Fergus, vous lui auriez dit : Soyez vigilante !
          Ainsi elle n’aurait pas pris sa pile von Leyden. smiley


        • heber 13 avril 08:17

          @Fergus
          Tout à fait d’accord avec vous . Malgré les apparences, Charles Michel s’est tiré une balle dans les pieds


        • Jeekes Jeekes 10 avril 15:20

          Ce n’est pas que je porte cette ordure d’erdogan dans mon coeur. Mais...

          Bof, que des ’’représentants de cette outre à vent’’ qu’est ’’l’europe’’ (ramassis de pourritures inféodées aux anglo-$ionistes) se fassent humilier, ça m’apparait carrément jubilatoire.

          Et que la mère machin se soit retrouvée comme une conne sans avoir de chaise pour poser son cul, un rire sardonique m’envahit.

          Avant de réclamer d’être respecté, encore faudrait-il commencer à être respectable. Et là, y’aurait comme un gigantesque hiatus...

           

          Quant à ’’l’égalité hommesfemmes’’ (faudrait d’ailleurs voir à dire femmes-hommes pour respecter la nouvelle doxa) en politique, s’cusez-moi du peu. En terme de saloperie, y’a bien longtemps que les politicardes, ont rejoint le niveau de leurs homologues pourriticards !

           


          • Gégène Gégène 10 avril 16:00

            @Jeekes

            ça s’écrit Leyen, mais on prononce « la hyène »  smiley


          • Oscar Ollo Oscar Ollo 10 avril 17:21

            @Jeekes Parfaitement, mais en tant que Belge qui a déjà du supporter le benêt parvenu de Charles Michel comme premier ministre, il ne me déplairait pas qu’il se prenne lui aussi une déculottée de première grandeur. 

            Les Michel, c’est le cancer de la Belgique : des soi-disant libéraux qui ne sont que des filous cooptant famille et copains, d’une arrogance sans bornes et bouffant à tous les râteliers de la bien-pensance : écologistes quand cela leur profite et féministes quand il se doit. C’est sur ce dernier point qu’il serait particulièrement jouissif de le voir pris la main dans le pot de confiture.


          • sirocco sirocco 10 avril 18:03

            @Jeekes
            « ...encore faudrait-il commencer à être respectable. »

            Eh oui. Pourquoi le sultan autoriserait-il une femelle de son harem à s’asseoir ?...


          • troletbuse troletbuse 10 avril 18:30

            @Jeekes
            Avec Micron ca aurait été pire, il aurait baissé le pantalon  smiley


          • Jeekes Jeekes 10 avril 19:11

            @Oscar Ollo
             
            J’suis d’accord ! 
             
             
            @sirocco
             
            Toutafé, c’est déjà bien qu’il l’ait pas renvoyé à la cuisine...
             
             
            @troletbuse
             
            Sauf que le micron, il aime ça !
             
             

             


          • roby roby 12 avril 12:08

            @troletbuse
            Et le mouvement metoo on ne l’entend plus ?


          • heber 13 avril 08:19

            @Jeekes

            Je pense qu’au-delà de la personne, il y a le symbole de la femme outragée et ravalée à un rang inférieur qui ne peut être toléré sauf à conforter des gens comme Erdogan


          • cevennevive cevennevive 10 avril 15:31

            Bonjour,

            D’aucun disent que madame la Présidente aurait dû quitter la salle.

            Peut-être.

            Mais, si j’avais été elle, pour « asseoir » ma condition de femme et de Présidente, je serais allée me mettre debout, derrière le fauteuil de ce malotru de Charles Michel (comme dans les photos anciennes des couples où l’homme est debout derrière le fauteuil de la dame).

            Cela aurait rétabli une certaine égalité...

            Qu’en auraient pensé le lapin et le chat ?

            Elle me paraît tout de même un peu timorée cette Présidente ! Et l’on sait bien que les belettes sont un peu vicieuses et délurées, et qu’Erdogan se veut l’ogre de la farce... 


            • artheslichepèdetologue arthes 10 avril 15:38

              @cevennevive

              On ne peut pas demander à des idéologues hors sol qui n’ont aucun sens des réalités d’avoir des c. et de la dignité.
              C’est « ça » l’UE, c’est « ça » qui nous représente....


            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 10 avril 15:41

              @arthes
              Vouais mais elle était bien coiffée.


            • artheslichepèdetologue arthes 10 avril 15:48

              @Aita Pea Pea

              Quoi quoi quoi...Parce que tu penses que je devrais lui demander des conseils , que ma coiffure est en pétard ???  smiley 

              pffff, n’emp^che Erdogan, il a pas été sensible à son brochingue de bichon maltais pomponné  smiley


            • heber 13 avril 08:22

              @cevennevive
              je crois que Charles Michel porte une lourde responsabilité ; c’était à lui de donner une leçon à Erdogan face au monde en se levant et en cédant sa place à Van Der Leyen ou, message plus subtil, à venir s’asseoir à ses côtés sur le canapé, en montrant ainsi que l’égalité hommes-femmes est une valeur fondamentale dans nos pays occidentaux ;


            • heber 13 avril 08:28

              @cevennevive
              Je pense que Charles Michel aurait dû se lever et venir s’asseoir à côté de UVDL sur le canapé, ce qui aurait été une démonstration claire que dans nos pays européens , l’égalité entre les hommes et les femmes, est une valeur fondamentale. 
              Dommage ,il a ainsi loupé l’occasion d’ un scoop médiatique formidable et passera , au lieu de ça , pour un grossier personnage . 


            • Decouz 10 avril 15:42

              pour info :

              « Guéguerre permanente ». Institutionnellement, leur cohabitation n’est déjà pas simple. Viennent s’y greffer des querelles d’ego. « Leurs relations sont détestables depuis le premier jour ! L’épisode turc n’est que l’incident le plus visible, mais il y en quasiment au quotidien entre eux et leurs équipe...

              Le ministre des Affaires étrangères de Turquie Mevlüt Çavuşoğlu a expliqué que « les demandes de la partie européenne dans le protocole ont été satisfaites. Une telle disposition des sièges a été arrangée suivant les suggestions de la partie européenne ». Il n’y a pas eu de démenti à Bruxelles. Cette disposition — qui relègue la présidente de la Commission au statut de « membre de la délégation » n’est pas une première, comme l’a confirmé son prédécesseur Jean-Claude Juncker. La maladresse n’en reste pas moins insigne, y compris du côté turc, d’autant plus qu’il s’agissait de recevoir une femme."



              • Decouz 10 avril 15:45

                @Decouz
                "Il ne pouvait guère en être autrement puisque ce sont ses propres services qui avaient discuté de ce protocole avec la présidence turque. L’entourage d’Ursula von der Leyen et même la délégation de l’UE — l’équivalent d’une ambassade — ont été tenus à l’écart."


              • heber 13 avril 08:30

                @Decouz

                Je pense que cela n’ est pas une maladresse mais une humiliation préparée et volontaire avec la complicité silencieuse de l’équipe de C. Michel, ce qui est inacceptable.


              • Pauline pas Bismutée 10 avril 15:52

                Et elle pouvait pas aller s’asseoir sur les genoux d’un des mecs, ou sur le bras d’un des fauteuils ?

                Bon, je sors.


                • cevennevive cevennevive 10 avril 16:50

                  Bonjour Pauline,

                  S’asseoir sur les genoux de deux empaffés pareils ! Beurk ! L’un est une lavette prétentieuse, l’autre un ogre d’opérette.
                  Cette histoire est à mourir de rire (ou de pleurer).
                  L’union européenne est une pantalonnade et les média ont fait leurs choux gras de cette parodie.
                  Par contre, ces mêmes média se gardent bien de pointer les impérities de cette Europe.


                • cyrus CYRUS 10 avril 16:56

                  @cevennevive

                  Certe mais elle c’ est une « vendue » aux ultra riches issu d’ une famille noble qui opprimait les paysan et dont une branche a soutenus hitler ...

                  l’ histoire du fauteuil as été magnifié .... Une femme forte aurais pu exiger qu’ on apporte un fauteuil avant que la reunion commence ...

                  J’ imagine mal tatcher se laisser humilié pareillement . 


                • cevennevive cevennevive 10 avril 17:05

                  @CYRUS, bonjour,

                  Oui, SYRUS, en effet !


                • cyrus CYRUS 10 avril 17:15

                  @cevennevive

                  Elle pouvait aussi leur dire de s’ installer sur les canapé au lieu de se contenter de faire un HUM embarassé ... Dans le pire des cas elle pouvais dire que la reunion etait ajourné a cause du protocole defaillant et se barré annulant de fait la reunion .

                  Si simonne veil s’ etait arreter des la permiere dificulter , il n’ y aurais eu ni contraception , ni pillule dans notre pays ..

                  Mais au fait pourquoi m’ appeler Syrus ?


                • cevennevive cevennevive 11 avril 08:11

                  @CYRUS, bonjour,

                  Pardon, je m’aperçois que j’ai « estropié » votre nom.
                  Si encore je vous avais nommé « Sirius », cette belle étoile brillante ! Mais peut-être pensais-je à elle en vous nommant ?


                • cyrus CYRUS 11 avril 16:16

                  @cevennevive

                  Vous avez raison Sirius est magnifique dans le ciel d’hiver 
                  pour la trouvé suiver la ceinture d’ orion vers le bas a gauche vous tomberez directement sur alpha du grand chien 

                  Je pensait qu’ il y avait une plaisanterie qui m’ echappait smiley
                  Alors comme je suis curieux je vient m’ en enquerir smiley

                  si on inverse mon pseudo ca donne 

                  SURIC@ qui se lit « suricate »  personne ne l’ as encore vu smiley


                • heber 13 avril 08:32

                  @Pauline pas Bismutée

                  Une réaction digne et commune avec C Michel eut été , je crois, mieux appropriée


                •  C BARRATIER C BARRATIER 10 avril 17:25

                  Charles Michel est le seul coupable. Outre sa muflerie, son total manque de savoir vivre qui suppose un minimum de galanterie, il a de fait accepté d’être un musulman, si Erdogan avait fait mine de faire sa prière à 4 pattes les fesses en l’air, il aurait fait de même. Erdogan a été parfait : Un tel musulman traditionnaliste ne saurait supporter qu’une femme puisse s’asseoir aux côtés de décideurs nécessairement mâles. Charles Michel, le minable, doit démissionner. Des pétitions circulent, j’ai signé.


                  • troletbuse troletbuse 10 avril 18:18

                    @C BARRATIER
                    j’ai signé.
                    Un soumis qui signe vu que ça ne coûte rien et ça ne mange pas de pain..


                  • Samson Samson 11 avril 17:26

                    @C BARRATIER
                    « Charles Michel, le minable, doit démissionner. Des pétitions circulent, j’ai signé. »
                    Seriez-vous assez aimable pour joindre le lien ?
                    J’ai vu beaucoup d’articles sur le sujet, mais aucun ne fournissait le lien vers les pétitions dont ils parlaient !
                    Et concernant Charles Michel, je me réjouirais particulièrement de pouvoir signer ! smiley


                  • heber 13 avril 08:36

                    @C BARRATIER

                    Tout à fait d’accord ;à défaut de démissionner, ce qui est sans doute excessif, il aurait dû s’excuser ( et il est encore temps) vis-à-vis de UVDL pour son manque de réaction en mettant cela sur le compte de sa surprise.


                  • heber 13 avril 08:47

                    @Samson
                    Moi aussi ,j’aimerais pouvoir signer svp


                  • troletbuse troletbuse 10 avril 17:40

                    Les européistes opportunistes n’ont pas de couilles et j’ai bien aimé cette façon d’Erdogan à leur égard.

                    Cela prouve clairement que les dirigeants non élus de l« UE se sont soumis de la même façon qu’ils se soumettent aux mondialistes.

                    En F Rance de la même façon que les piqués se soumettent à la dictature dite »sanitaire"


                    • troletbuse troletbuse 10 avril 17:42

                      @troletbuse
                      De la même façon que le petit Micron se soumet à Maman Merkel.


                    • heber 13 avril 08:37

                      @troletbuse

                      Je ne pense pas que nous devions accepter l’insulte faite publiquement au statut de la femme


                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 10 avril 17:43

                      Ben voilà , depuis que les femmes restent pas en cuisine ou pour servir , c’est le bordel .


                      • ZenZoe ZenZoe 10 avril 18:44

                        Eh ben moi ça me fait mal au coeur d’être humiliés comme ça !

                        C’est quoi cette Europe paillasson ? A quoi bon nos 500 millions d’habitants, à quoi bon notre soi-disant force de frappe économique, si à la première occasion un freluquet qui ne se sent plus pisser s’essuie les pieds sur nous ?

                        C’est une honte, pour qui travaillent vraiment tous ces gens grassement payés qui se fichent comme d’une guigne de l’Europe ? Cette Europe qui pourrait facilement dominer le monde... si elle le voulait...


                        • heber 13 avril 08:49

                          @ZenZoe
                           vous avez raison ; rien ne justifie ce silence devant les mauvaises manières d’Erdogan


                        • delor 10 avril 18:52

                          Il ne nous reste plus qu’à faire entrer la Turquie dans l’UE pour voir un peu comment cela se passerait au niveau des institutions et, dans chaque État membre, au niveau religieux, églises et mosquées...


                          • Oscar Ollo Oscar Ollo 10 avril 21:22

                            Les politiciens MR, des lavettes prêtes à toutes les soumissions. Les Belges se rappellent encore la visite en Iran de Christine Defraigne, du même parti que Charles Michel. Pour vous rafraîchie la mémoire, extrait du quotidien belge « La Libre » du 4 mai 2016 :

                            « Je félicite l’Iran pour ses élections justes et saines. » Christine Defraigne (MR) est revenue le week-end dernier d’un voyage officiel en Iran et doit maintenant faire face à la polémique sur le fait qu’elle se soit voilée « par obligation » lors d’une rencontre avec le conseiller du Guide suprême iranien, Ali-Akbar Velayati. L’homme est condamné pour terrorisme en Argentine et en Allemagne. Lors de cet entretien, les propos de la présidente du Sénat belge ont fait bondir les organisations des droits de l’homme, qui considèrent ces élections comme les moins libres de la République islamique depuis 37 ans.". 


                            • gardiole 11 avril 08:43

                              Ce genre de rencontre est préparé conjointement par les services protocolaires des parties concernées. Celui de la Commission était aux abonnés absents pour cause, semble-t-il de Covid. Celui du Conseil ne s’est pas occupé du sort de Mme Von Der Leyen, même pas pour lui indiquer où elle devrait s’installer. Mais les règles de préséance dans l’UE étant ce qu’elles sont, elle ne pouvait pas prétendre à être aux côtés de Michel et Erdogan.En effet, le Conseil est un organe politique, qui décide par délégation des États membres, alors que la Commission n’est qu’un organe d’exécution.

                              Quand bien même cet incident n’aurait pas été voulu par le président turc, nul doute qu’il a dû beaucoup l’amuser.



                              • Oscar Ollo Oscar Ollo 12 avril 09:26

                                @gardiole Ce que vous dites à propos des règles de préséance serait vrai s’il n’y avait pas eu un précédent : lors de la dernière rencontre entre Erdogan et les présidents de la commission et du conseil européen, les trois étaient assis proches les uns des autres dans des fauteuils. Les photos de MM. Erdogan, Tusk et Junker sont facilement trouvables.


                              • heber 13 avril 08:41

                                @gardiole

                                Je ne suis pas d’accord ; les règles du protocole ne peuvent justifier la muflerie ; au contraire , elles sont supposées observer la politesse et la déférence vis - à-vis des hôtes


                              • véronique 13 avril 10:17

                                @Oscar Ollo
                                Mais les choses peuvent changer, surtout quand les rôles hôte/invité sont échangés. 


                              • macchia 11 avril 09:49

                                Monsieur Michel est désonhoré est ne peut plus représenter l’Europe ; ses excuses son pitoyables, il craint les conséquences pour lui même et s’enfiche de nos principes


                                • heber 13 avril 08:42

                                  @macchia

                                  exact


                                • julius 1ER 12 avril 09:18

                                  Vous émettez 4 hypothèses pour la prestation d’anthologie de Charles Michel qui restera dans les annales, tellement celui-ci a été en dessous de tout.....

                                  il y a un peu de vrai dans chaque hypothèse mais ce qui est confondant de vérité c’est que cet homme n’est pas digne de représenter un continent de 500 millions d’habitants où au lieu de se présenter en représentant d’importance de ce continent il se retrouve en obligé d’Erdogan ... image insupportable au possible !!!

                                  représenter 500 millions de citoyens ce n’est pas rien, il faudrait que ce genre de personnage se sente davantage investit par cet aspect des choses et à cet égard l’Europe devrait affirmer haut et fort ses valeurs qui ne sont pas celles d’Erdogan ..il n’y a pas d’alternative à cela, soit l’on porte haut et fort les valeurs de la Démocratie soit on se couche devant des apprentis dictateurs qu’ils se nomment Erdogan ou Poutine !!!!!!


                                  • nemesis 12 avril 09:43

                                    @julius 1ER

                                    J’aime beaucoup les Belges mais, quand on cherche un représentant couillu, il vaut mieux nommer un autrichien qu’un belge !!!

                                    NB : je me souviens de l’intervention remarquable d’un député autrichien au Parlement européen qui ne l’avait pas envoyé dire au grand turc...


                                  • heber 13 avril 08:43

                                    @julius 1ER

                                    Je suis à 100% d’accord avec vous


                                  • heber 13 avril 09:17

                                    @nemesis
                                    C Michel ne représente pas les Belges mais le Conseil Européen et ce sont donc tous nos gouvernements qui sont complices de son grand silence.
                                    Quant aux Belges, c’est un peuple, qui certes ne compte qu’ une dizaine de millions de citoyens , mais c’est un peuple courageux qui sait faire face ;
                                    l’histoire l’a prouvé depuis Jules César ( cf.l’appréciation élogieuse qu’il porte sur les tribus gauloises habitant le territoire actuel de la Belgique dans son ouvrage sur La guerre des Gaules) ,en passant par les deux guerres mondiales et jusqu’à aujourd’hui .


                                  • nemesis 12 avril 09:20

                                    Erdogaz est un rustre !

                                    Son peuple en général ne vaut guère mieux :

                                    Voyez sur 2 photos récentes :

                                    à la peinture rouge sur une pierre tombale arménienne renversée, l’inscription « fils de pute »,

                                    un groupe de mâles glorifiant « Talaät Pacha », le principal commanditaire du Génocide des Arméniens en...1915 !

                                    https://www.armenews.com/spip.php?page=article&id_article=77916


                                    • heber 13 avril 08:51

                                      @nemesis

                                      Erdogan est un tyran mégalomane et dangereux ;
                                      son peuple est comme tous les peuples, ni mieux ni pire , c’est-à-dire , séduit , soumis et malléable ,face à un homme fort qui les manipule et flatte leurs bas instincts


                                    • titi 12 avril 09:34

                                      @L’auteur

                                      Il y avait un 4ème participant à cette réunion qu’on ne voit pas sur les photos et qui lui aussi n’avait pas de fauteuil : c’est le ministre des affaires étrangères turques.

                                      Les fauteuils : pour les chefs d’Etats

                                      Les sofas : pour les sous fifres

                                      Charles Michel a rang de chef d’Etat.

                                      Pas Ursula Von Der Leyen.





                                      • nemesis 12 avril 09:46

                                        @titi

                                        Ce que tu écris est exact mais, on a vu deux photos antérieures où dans des circonstances analogues les 2 mâles européens étaient assis de part et d’autre d’Erdogaz sur des fauteuils individuels.


                                      • heber 13 avril 09:01

                                        @titi

                                        Jusqu’ à preuve du contraire, le ministre des Affaires Etrangères n’est pas un chef d’état et UVDL est un ancien ministre de la Défense du pays européen le plus puissant, outre son titre de Présidente de la Commission Européenne, et en outre c’est une femme.
                                        Donc , c’est une attaque directe :

                                        1. au statut de la femme dans nos pays ;
                                        2. une insulte à l’Europe ;
                                        3.  une insulte à l’Allemagne.

                                        Pour ces trois raisons , il est inadmissible qu’il n’ y ait même pas eu une réaction personnelle médiatisée de :

                                         C. Michel , qui n’est qu’un personnage méprisable ;

                                        de la Présidence Portugaise du Conseil ;

                                        d’Angela Merkel ;

                                        d’Emmanuel Macron .


                                      • titi 13 avril 16:04

                                        @heber
                                        « e ministre des Affaires Etrangères n’est pas un chef d’état »
                                        Je n’ai pas dit le contraire.
                                        Je dis juste que UVDL ne l’est pas non plus, et qu’elle a eu droit, comme lui, au sofa.

                                        Seul Charles Michel a rang de chef d’Etat au niveau européen.


                                      • TSS (...tologue) 12 avril 10:18

                                        les specialistes politiques ont épluché les codes européen pour ce genre

                                        de situation et tout a été respecté à la lettre...donc polemiques inutiles... !!


                                        • heber 13 avril 09:05

                                          @TSS (...tologue)
                                          INEXACT , c’est un incident délibéré ;
                                          c’est ainsi qu’ au siècle dernier , on est arrivé de compromis en compromis et de lâcheté en lâcheté à Munich , puis à la guerre .
                                          Ce qui est grave , c’est l’état d’esprit de soumission qui prédomine désormais dans nos pays européens ; le fric , le commerce sont les seuls principes qui nous animent et l’âme de notre civilisation se meurt


                                        • ETTORE ETTORE 12 avril 12:40
                                          • « avant que d’elle-même, elle se dirige vers le canapé situé à une certaine distance »

                                          J’ai pas saisi, qui a fait office de« canapé »servi à tête de Turc ?VDL, ou le canapé ?

                                          • Mais ne rêvons pas. Les institutions européennes et les Etats Membres vont probablement, pudiquement se voiler la face

                                          Pensez vous qu’ils se convertirons à l’islam intégriste, après cela ?

                                          • , tandis que VDL et l’Europe auront subi une humiliation injuste et une insulte imméritée".

                                          BOF ! Sincèrement, si quelqu’un à replacé VDL dans ses souliers ( je regrette toutefois que ce soit Tête de Turc, mais bon, on as les baffes qu’on mérite, données par celui qu’on vas chercher, pour vous les mettre ) je dirais que c’est bien fait pour sa pomme  !

                                          Elle n’as qu’à se plaindre auprès de sa directrice de zone, Mam Merckel, pour qu’elle renvoie la liste des Turcs-pitudes présents sur son territoire, avec demande de voyage....aller simple !

                                          Et on refait la parodie, du « je t’aime moi non plus », avec la Chancelière chancelante , et on verras bien si, les croissants seront servis sur « canapé » !

                                          On ne vas pas la plaindre, en plus, non ?

                                          A prendre les gens de haut, c’est certain que cela fait mal d’en tomber, un jour ou l’autre.

                                          Blessure d’égo, certainement, humiliation globale européenne.....Bah, pourquoi ?

                                          Il serait facile de lui rendre la monnaie de sa « pièce », mais c’est surtout, une preuve de lâcheté d’expansionnisme, d’une caste « dirigeante » auto proclamée, qui veut gérer les frontières de son YOUR HOPE, et les voisins attenants, comme son pré carré personnel.


                                          • heber 13 avril 09:09

                                            @ETTORE

                                            C’est aussi la preuve de l’indignité de Merkel (et de la CDU) tétanisée à quelques mois des élections par la crainte qu’ Erdogan donne des consignes de vote contre ses candidats aux millions de turcs installés en Allemagne et précipite la chute de sa coalition, en portant les verts au pouvoir.


                                          • ETTORE ETTORE 12 avril 12:54

                                            Charles Michel.....C’est quoi le prénom du nom ? Le nom du prénom  ?

                                            Dites, les Belgitudes....Vous devriez vous méfier quand même, d’un gars qui à le prénom du nom et le nom du prénom....C’est un peu louche quand même !


                                            • Oscar Ollo Oscar Ollo 12 avril 13:45

                                              @ETTORE Mais nous avons fait comme tous les autres : on a envoyé à l’Europe ceux qui étaient vraiment trop incompétents ou qui avaient le gros piston pour aller pantoufler dans une sinécure grassement payée.

                                              Charles Michel avait les deux. De ce que j’ai déjà lu, les Allemands ont signifié à Ursula Von Der Leyen qu’elle avait assez fait de dégâts chez elle et qu’on lui offrait une promotion dans la poubelle dorée.


                                            • troletbuse troletbuse 13 avril 09:30

                                              Décidément les critères pour être nommé dans sun organisme européen est d’être glatz et avoir une barbe dégueulasse et mal taillée.

                                              On a eu le même avec Martin Schulz.


                                              • ETTORE ETTORE 13 avril 12:59

                                                Quand on voyait ces deux « pit(R)eux »elle et lui« , se faire des clins d’oeil à la tribune du » ParleMENT YOURHOPE, presque des mamours illicites.....

                                                Et en voyant comment ils se traitent de merde réciproques, je me dis qu’ils doivent avoir un PQ, bien odorant, dans leurs chiot... de Bruxelles et Strasbourg....

                                                Parce que, une odeur comme ça....C’est TENACE !

                                                Ca veut vivre dans des Palais, à droite à gauche, cela veut se prendre pour les dieux omnipotents, régnants sur un monde à la porte de leurs limousines....

                                                Et ça chlingue le manque de savoir vivre, remplacé par la couardise et l’écrasement de tout ce qui n’est pas un billet de banque, au sol !

                                                Gens de pauvre consistance, et de peu d’humanité. Un chenil bien sale !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité