• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le commencement, l’avenir et la fin de l’homme...

Le commencement, l’avenir et la fin de l’homme...

Il n'y a que le politiquement incorrect (sans être vulgaire ni discriminatoire) qui pourrait donner des pistes pour tenter d'expliquer pourquoi la société actuelle a glissé dans les simulacres et les impostures...

Nous sommes passés, en quelques années, d’un système réel et limité (hiérarchique et manque fondateur, par le père) à un système illimité et irréel (sans place pour la négativité, avec la toute puissance du féminin et de la marchandise). Ce changement a modifié en profondeur les fondements symboliques de notre société. On assiste à une mutation provoquée par trois forces agissant de concert : le paradigme de la science, avec le simulacre du scientisme, surtout actif dans l’innovation commerciale (les jouets), la démocratie, avec le simulacre du démocratisme et de l'égalitarisme (le grand guignol du politique), et la toute puissance d'un libéralisme débridé, dans un délire consumériste (l’individu redevenant, littéralement, le simulacre d'un enfant dans un magasin de jouets). Ces mutations ont entraîné la suppression de ce qui fondait une possibilité d'articulation entre la société et l’individu, c'est-à-dire entre le pluriel et le singulier (le nombre), mais surtout entre le féminin et le masculin (le genre). En effet, l’élément agissant en sourdine c’est l'apparente suppression des genres masculin et féminin, dans un contexte féminisé et puérocentré, avec le discrédit du vieux par rapport au jeune ( neuf, innovation, puérocentrisme et jeunisme). Il en résulte une infantilisation de toute la société, dans un messianisme féministe. C’est l’utopie du féminisme de la contre société, dans le miroir enchanté des apparences de la société du spectacle , tel que ce dernier a été déconstruit par Julia Kristeva : "Plus radicaux, les courants féministes refusent le pouvoir existant et font du deuxième sexe une contre-société. Une société féminine se constitue, sorte d’alter ego de la société officielle, dans laquelle se réfugient les espoirs de plaisir et de fantasmes de la modernité. Contre le contrat socio-symbolique sacrificiel et frustrant, la contre-société imaginée est harmonieuse, sans interdit, libre et jouissive". Une contradiction, à commencer par le principe de réalité, sous tend le système, qui devient par la même occasion, simulacre, imposture et hystérie, et dont les manifestations délétères sont de plus en plus visibles.

 La disparition du champ social de la violence féminine est une de ces impostures, où l’utopie se serait réfugiée dans le sein accueillant d’une féminité idéalisée. Par ailleurs, le refus d’envisager la violence féminine est le signe du succès définitif, dans les lois et les esprits, de l’idéologie initiée par un féminisme radical, se présentant sous le terme générique et rassurant du féminin. Une idéologie, dont l'expertise est basée sur le rejet d’une société qui aurait été fondée depuis la nuit des temps, sur le patriarcat, c’est à dire sur l’exploitation des femmes par les hommes, dans un monde désordonné et violent, symbolisé désormais par le masculin. L’enjeu politique, plus ou moins conscient mais jamais exprimé, est simple : la prise de pouvoir. Comme tout sophisme qui a réussi, le féminisme radical est, aujourd’hui, en situation d’imposer sa vision messianique du monde. Un succès favorisé par le désarroi idéologique des sociétés occidentales, et ce, au prix du retour d’un "normatisme" puissant (1). Un "normatisme" construit sur une féminité fantasmée, civilisatrice et normative , dans laquelle, le masculin dévalorisé jusqu’au plus profond de sa construction intime, est sommé de faire allégeance, sous peine d’excommunication : c'est le syndrome du faux bourdon mâle et inutile, dans la ruche des abeilles femelles et ouvrières, le mâle devenant ainsi un ennemi endogène.

Le féminisme radical est une utopie qui présente un grand avantage sur les utopies concurrentes. Réfugiée dans la modernité de l’état libéral, n’ayant jamais affronté, seule, le réel, l’utopie radicale n’a ni la couleur, ni la saveur, de ce qu’elle est pourtant : une idéologie en action.

C’est qu’en ces temps de méfiance généralisée pour les grandes idées, qu’espérer de mieux qu’une idéologie au crédo simple, parfaitement adaptée au catéchisme télévisuel et aux indignations politiques consensuelles, de la société de consommation et du spectacle (2). Ici avec le féminisme radical, pas de pensée compliquée et artificielle. Retour au naturel et au biologique, grâce à une utopie déjà faite chair dans le corps de la femme, par osmose avec l’amour maternel et l'éternel féminin, et ce, depuis la nuit des temps, les temps d’avant l’affaire de la pomme. En prônant la supériorité émotionnelle de la femme sur l’homme, le féminisme radical s’inscrit dans la pensée Rousseauiste d’un paradis perdu qui a été corrompu par les hommes. Un paradis qui est de nature biologique et génétique, simulacre contemporain à peine présentable, d'un paradis racialement féminin, qui est diffusé sous le discours chatoyant et enthousiaste de la modernité, mais aussi d'une imposture certaine, mais présentée comme le corollaire de cette modernité. La femme serait ainsi le commencement, l'avenir et la fin de l'homme...

(1) Néologisme construit sur norme et normatif

(2) La société du spectacle de Guy Debord 


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 18 septembre 15:53

    Quel homme ?


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 18 septembre 15:57

      La Matriochka. 


      • bibou1324 bibou1324 18 septembre 16:28

        libéralisme débridé, féminisme radical, simulacre du démocratisme et de l’égalitarisme, le paradigme de la science, ...


        Vous allez où là ? Vous partez dans tous les sens. C’est confus. C’est quoi votre conclusion ? Que peut être selon certain(e)s, la femme est l’avenir de l’homme ? Ca fait quelques millénaires qu’une infime partie de toute société le pense. Et donc ... ?

        • V_Parlier V_Parlier 18 septembre 19:39

          Le « féminisme radical » n’est à mon avis que l’emballage qui sert à faire passer tout le reste (l’infantilisation et la déresponsabilisation de la société voulue à la fois politiquement molle et libertaire). Quelques hystériques existent bel et bien (comme les « femens ») mais ce sont des groupuscules d’idiots utiles.


          • JC_Lavau JC_Lavau 19 septembre 00:05

            Rédaction fort confuse, encore entièrement sous influence.

            L’auteur a été incapable d’envoyer la poubelle des tonnes de conditionnement par la presse aux ordres.

            • bob14 bob14 19 septembre 09:13

              L’Origine du monde est un tableau de nu féminin réalisé par Gustave Courbet en 1866...Wikipedia.
              Tout le reste est enfumage...


              • philippe baron-abrioux 19 septembre 11:11

                @l’auteur ,

                 Bonjour Docteur ,

                 ma journée avait bien débuté , contrôle par dextro du diabète , piqure d’insuline dans la foulée , ouverture de ma boîte de messagerie .

                 un long moment à écrire à celle qui depuis peu occupe toutes mes pensées pour lui adresser des mots tendres qu’elle partage .

                 ET , pour prendre connaissance des autres nouvelles du monde , tout au moins selon Agoravox et les contributions de ses rédacteurs , je trouve votre article .

                 le titre attire mon attention et je me lance dans sa lecture .

                 inquiétant ce titre , mais je persiste , ligne après ligne , malgré un sentiment de malaise qui m’envahit , de façon sournoise ; j’ai l’impression à vous lire d’avoir été victime d’un sort , d’un maraboutage , dont je suis l’innocente victime expiatoire d’un péché de crédulité .

                ma vie sentimentale , matrimoniale et sexuelle est ,à 66 ans, largement derrière moi et pourtant ...

                 il me semblait avoir pris dans quelques planches d’anatomie les renseignements basiques , puis découvert dans le grand Larousse illustré de mon enfance le sens de certains mots figurant comme légende de ces planches .

                  puis vint le moment de mettre en pratique tous ces éléments recueillis , confortés par les confidences de quelques grands qui eux savaient pour l’avoir « déjà fait » .

                 leurs descriptions , certaines relevant d’études de topographie appliquée , avec des détails pour faire le bon relevé , les moyens naturels à ma disposition pour y parvenir , doigts , langue et autre muscle creux qui prendrait forme au moment opportun , me rassuraient ; j’étais bien en possession de tout ce qu’il fallait selon eux , restait à trouver le terrain d’expérimentation .

                 peu de choses par contre sur les mots à prononcer pour gagner la partie , sans risquer le « tilt » qui abrégerait tout et pourrait me laisser dans une douloureuse raideur et elle sur sa faim , quelle goujaterie !

                 à mon avis (je n’ai pas eu le sien) , tout s’est passé comme me l’avaient dit les grands : d’ailleurs quelques temps après , pour les remercier de leurs bons conseils , je leur ai raconté (pas très délicat !) par le menu ma « première surprise partie » .
                 
                cher Docteur , votre article a semé le trouble dans mon esprit vagabond et , par ce qui vous reste d’Humanité , auriez vous l’amabilité de me conseiller sur ma conduite à tenir .

                 je ne peux raisonnablement plus prendre aucun risque , ni de mise en danger , ni de ridicule si vous voyez de quoi je parle .

                 les femmes sont elles depuis ma longue période de solitude absolue et de célibat , devenues ce que vous en dites si on lit votre article .

                 j’étais prêt à repasser l’examen initiatique vieux de plus de cinquante ans , mais votre expertise me fait douter , de tout , de toutes et de la pertinence même de ce que je ressens .

                puis je me permettre de vous demander votre âge et quelle est votre spécialité médicale ou autre ?

                 aidez moi et prodiguez moi les soins qui vous semblent les plus appropriés à mon cas !

                 merci de me communiquer vos coordonnées au plus vite et n’hésitez pas à me dire le montant de vos honoraires .

                 bonne fin de journée , Docteur !

                 P.B.A .


                • zygzornifle zygzornifle 19 septembre 13:40

                  avec cette photo les islamistes vont aiguiser leur couteaux .......


                  • Ruut Ruut 19 septembre 14:14

                    @zygzornifle
                    Pourquoi ? son visage est bien caché :)


                  • arthes arthes 20 septembre 12:06

                    @zygzornifle
                    Et les japonais leurs baguettes smiley


                  • Orageux / Maxim Orageux / Maxim 19 septembre 14:17

                    Vous et moi, nous qui avons été conçus , combien de baratins, restaus, cinoche , comédies et drames il a fallu pour arriver déposer la petite graine et nous retrouver ici entre spermatozoides vainqueurs !!!! smiley


                    • sarcastelle sarcastelle 19 septembre 15:05

                      Mon mec dit que l’égalité entre les sexes n’est pas pour demain. Ou bien, dit-il, les femmes ont un statut juridique inférieur et ce n’est pas l’égalité, ou bien leur statut est le même de jure, mais de facto supérieur : les femmes prennent alors l’ascendant juridique, judiciaire, social. Ou bien donc la femme est subalterne, ou bien l’égalité prétendument réalisée n’est qu’une hypocrisie. Selon lui, l’égalité pourtant à atteindre des sexes requiert des solutions inconnues à ce jour, un peu comme le stockage de l’énergie intermittente. 

                      .
                      Et comment cela ? lui ai-demandé en brandissant mon rouleau à tapisserie. 
                      Il a répondu que l’homme est victime d’une grave confusion entre son désir et la valeur réelle de la femme désirée. Qu’il prend par exemple le beau regard courroucé ou chagriné d’une femme mécontente ou revendicatrice pour un argument très fort en faveur du point de vue féminin, sans comprendre que cette impression est complètement subjective, complètement dirigée par ses hormones, et que la belle expression du visage dont je viens de parler laisse de marbre un cheval, un garçonnet ou une autre femme, tous êtres par conséquent mieux armés que lui face au féminisme abusif. En sorte que rien n’est aisé comme lui faire prendre une femen pour un prix Nobel et une pasionaria pour une sainte. 
                      .
                      Les hommes sont des idiots, alors ? lui ai-je demandé en abaissant la garde du rouleau, apitoyée par la faiblesse masculine. Il a répondu qu’on ne pouvait exprimer de la sorte, ni par un autre terme dépréciatif, ce qui est très général et manifestement commandé par la biologie. 


                      • Armelle Armelle 19 septembre 16:04

                        « Les hommes sont des idiots, alors ? »
                        Oui, un peu quand même !!! Après neuf mois de préparation, ils passent en moyenne une douzaine d’heures à sortir du ventre de la femme et passent le reste de leur vie à vouloir y retourner !!!


                        • Armelle Armelle 19 septembre 16:05

                          @Armelle
                          ...et souvent peu importe la propriétaire du ventre !!!


                        • Carine Carine 19 septembre 17:22

                          Article vraiment confus et qui relaie des tonnes de préjugés stupides, mais le problème de la violence féminine, et du féminisime radical est bien réel.

                          Difficile pour certains de prendre toute la mesure du problème : voir l’affaire d’un certain Maxime qui avait fait l’objet de véritables tortures par sa « compagne », mais beaucoup de commentaires sous les articles continuaient de nier sa situation !

                          J’irais plus loin il y a depuis quelques temps une forme de sexisme anti-hommes. J’ai vu passer notamment un article sur le fait que le harcèlement de rue serait le fait d’individus mâles forcément pervers et agressifs avec qui toute discussion serait inutile, (et que la réponse appropriée serait de s’abstenir de se défendre !), ce que je trouve très choquant, et très inhabituel dans le débat public français.


                          • Delphus Delphus 19 septembre 17:40

                            Je vais appeler Zémour...



                            • nono le simplet nono le simplet 19 septembre 19:26

                              je suis pour l’égalité des sexes mais ... uniquement si on décide de rallonger celui des autres 


                              • Armelle Armelle 19 septembre 19:44

                                @nono le simplet
                                @nono le simplet
                                Bonsoir, faites gaffe quand même, certains indigènes pour sélectionner le progéniteur unique de la communauté pratiquaient sur tous les autres hommes l’allongement du sexe en fixant un objet lourd relié au gland, ayant pour effet, lors d’une érection, de concentrer un maximum de sang dans le sexe jusqu’à la perte de connaissance et ainsi les empêchant de procréer !!!
                                Faites gaffe !!!
                                Et puis pourquoi forcément rallonger celui des autres ? Une coupe drastique est maintenant possible, des chirurgiens ont réussi cette prouesse de greffer un bras, même deux et le résultat est satisfaisant, le problème dans votre cas est de réduire de 2 millimètres !!! 1ou 2 centimètres c’est plus facile !!!


                              • nono le simplet nono le simplet 20 septembre 04:07

                                @Armelle
                                 smiley

                                grinçant comme humour 
                                j’ai plein de défauts mais certainement celui d’être misogyne smiley 

                              • nono le simplet nono le simplet 20 septembre 04:08

                                @nono le simplet
                                « certainement pas » bien sûr smiley


                              • Armelle Armelle 20 septembre 08:11

                                @nono le simplet
                                Je n’en doute pas une seconde !!!


                              • Armelle Armelle 20 septembre 08:26

                                @Armelle
                                L’humour est tellement rare ici, alors n’hésitez pas !!!
                                Sinon, tenez un « tuyau » ; si vous participez au prochain carnaval, vous vous la mettez dans l’oreille et vous enfilez une cote rouge, on jugera une pompe à essence !!!


                              • Armelle Armelle 20 septembre 12:10

                                @Armelle
                                « jurera » pardon


                              • nono le simplet nono le simplet 20 septembre 19:15

                                @Armelle
                                 smiley

                                je ne suis pas prétentieux à ce point ... mais je peux toujours essayer

                              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 20 septembre 11:32

                                https://www.youtube.com/watch?v=I5I7XkipuFE. Claire Diterzi (zi), « suis un pédé refoulé ».


                                • bonnes idées 20 septembre 11:38

                                  Plus loin le yang a été plus fort sera le ying car c’est la loi du pendule. La peinture de la femme nue est de Tatouf Mètouf sans aucun doute.


                                  • Armelle Armelle 20 septembre 12:30

                                    @bonnes idées
                                    Les subventions européennes destinées à l’entretien des jachères n’a été accordée qu’aux agriculteurs...


                                  • bonnes idées 20 septembre 13:55

                                    Armelle

                                    Vous n’avez pas encore compris que le vieux continent doit mourir.


                                    • Armelle Armelle 20 septembre 14:59

                                      @bonnes idées

                                      Bah oui bien sûr, c’est déjà une mort clinique puisque nous ne sommes pas capables de nous réinventer !!!
                                      En même temps vu les discours ici même, sur les sujets politiques et économiques où l’on nous reparle de front populaire et de communisme, ça ne m’étonne pas vraiment et c’est effrayant !!!


                                    • Crab2 20 septembre 16:12

                                      La politique et le mode de « penser » de confort

                                      https://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/08/allah-est-un-dieu-raciste.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès