• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le coronavirus, le danger chinois et la mondialisation libérale

Le coronavirus, le danger chinois et la mondialisation libérale

Le coronavirus, le danger chinois et la mondialisation libérale

Par Charles Saint-Prot, 

Directeur général de l’Observatoire d’études géopolitiques

 Née en Chine comme la plupart des pandémies qui ont ravagé le monde, depuis le fameuse grippe de 1918 injustement appelée « grippe espagnole » parce que les Espagnols ont été les premiers à en signaler le danger, passant par le SRAS ou le H1N1, la propagation du coronavirus Covid-19 met en relief tous les effets pervers de la mondialisation.

 Au vu des crises sociales qui ravagent une partie du monde ( notamment le vieux monde de l’Europe et des pourtours méditerranéens) on savait que, contrairement à ce que prétendent les niais la mondialisation n’est pas « heureuse » ; on savait aussi que les délocalisations entreprises par des sociétés (des fabricants de chaussettes aux fabricants d’aspirateurs ou d’ordinateurs), qui n’ont que le profit pour idéologie et ont cherché par tous les moyens à faire fabriquer au plus bas prix, ont précipité le chômage et la misère des classes moyennes, en particulier dans les pays industrialisés. On découvre maintenant que la mondialisation, voulue par la finance anonyme et vagabonde, présente de graves risques pour la santé mondiale, notamment du fait que la Chine, système totalitaire communiste, a imposé des règles du jeu inacceptables (absence de normes, culture sanitaire déficiente, faible degré de pureté des médicaments, transfert de technologies criminels, etc.). En même temps on a appris avec effroi que près de 85 % des médicaments sont fabriqués… en Chine ! Ce qui démontre l’irresponsabilité des thuriféraires de Pékin, à commencer par un ancien premier ministre qui devrait être jugé pour haute trahison.

 On découvre aussi que des pans entiers des secteurs stratégiques occidentaux, notamment en France, sont tributaires de la Chine, au point que même le ministre des Finances Bruno Le Maire a déclaré le 25 février 2020 que l’épisode du coronavirus devrait inciter la France à produire davantage de biens stratégiques à l’intérieur de ses propres frontières. 

 Vraiment il est temps de découvrir que la Chine est l’ennemi mondial et que la mondialisation libérale est un cancer qui nous ronge. A cet égard, on ne peut que souscrire à ce qu’écrit le député Éric Ciotti dans le Parisien du 26 février : « Nous découvrons avec stupeur que la Chine, devenue usine du monde, a relégué l’Europe et la France au rang de simples consommateurs. Frappés par une désindustrialisation suicidaire, nous sommes devenus dépendants de Pékin ».

 Bruno Le Maire, décidément sur le chemin de Damas, estime que le coronavirus va changer la donne dans la mondialisation en obligeant les économies « à relocaliser une partie de leurs productions et d’être plus indépendant sur un certain nombre de chaînes de production ». Il était temps d’ouvrir les yeux pour constater que beaucoup de productions (industries de défense, produits médicaux, alimentation, produits de haute technologie…), doivent évidemment relever du stratégique et ne peuvent pas être délocalisées. 

 Voici enfin dévoilés les méfaits de la mondialisation qui n’est rien d’autre que l’ultra-libéralisme, c’est dire la loi du libre renard dans le libre poulailler qui a conduit a une fragilité extrême et cette dépendance encouragées, dit encore Éric Ciotti, par « une foi aveugle dans la mondialisation et des logiques économiques à court terme, des économies d’échelle, des délocalisations et une désindustrialisation massives » . 

 Il est donc temps de retrouver le rôle indispensable de l’État-nation, tant décrié par les libéraux et les libertaires gauchistes depuis mai 1968. C’est naturellement vers l’État que se tournent les peuples en quête de protection. Vers l’État et non vers les GAFA, Alibaba ou de misérables succédanés comme l’union européenne. Vers l’État pour forcer les entreprises à trouver dessolutions de production locale. Vers l’État pour rétablir les frontières protectrices. Vers l’État pour privilégier l’impératif de sécurité sur le profit. Oui, l’épidémie du coronavirus « remet les États au centre du jeu alors que les chantres de la mondialisation nous avaient annoncé leur disparition ».

 Pendant des siècles, nos sociétés ont vécu suivant le noble principe d’Aristote que l’économie est au service de la société et l’argent doit s’adapter au besoin social. La mondialisation a renversé ce paradigme en imposant la seule loi du profit. Seul l’État nation peut mettre un terme à cette funeste dérive. Mais encore faudrait-il avoir des dirigeants nationaux à la hauteur. Ceci est une autre histoire…

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.96/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • CSPOEG 27 février 17:04

    A lire : article du professeur Charles Saint-Prot « Le coronavirus, le danger chinois et la mondialisation libérale » 


    • V_Parlier V_Parlier 29 février 22:26

      @CSPOEG
      Il est vrai que l’amalgame est ridicule. Le coronavirus est vraiment un épiphénomène par rapport à tous les ravages du mondialisme (cette doctrine qui vise à établir la mondialisation sous tous ses aspects). Il ne s’agit d’ailleurs pas d’accuser spécialement la Chine qui, parmi les acteurs, est au moins celui qui défend ses intérêts. S’il y a eu des pigeons pour brader leur savoir-faire et leurs emplois pour du profit immédiat et éphémère, ce sont bien eux les responsables. A commencer par les européistes et les électeurs européens qui les soutiennent depuis plus de 20 ans.


    • mmbbb 1er mars 10:55

      @V_Parlier la peste fut aussi une des premières pandemies du neoliberalisme Elle serait partie de la mer noire et passee par le port de Genes 


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 27 février 17:05

      Ciotti et Le Maire sont tous les deux LR et ils viennent de découvrir l’Amérique qui est pourtant le berceau culturel de leur mouvement et de leur mentor Sarkozy qui a ouvré quand il était président pour accélérer les délocalisations.

      Ces larmes de crocodiles ne sont que l’affichage d’états d’âmes à des fins électoralistes qui ne peuvent émouvoir que des amnésiques ou des débiles mentaux (les deux catégories ayant, hélas, le droit de vote).


      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 27 février 17:10

        @Séraphin Lampion

        ce ne sont quand même pas les Chinois qui sont venus mettre un couteau sous la gorge des industriels français (et les autres) pour qu’ils détruisent des emplois en cherchant ailleurs une main-d’oeuvre-dumping !
        encore une fois on crie « haro sur le baudet » ou on accuse son chien de propager la rage pour le tuer


      • lala rhetorique lala rhetorique 28 février 10:13

        @Séraphin Lampion
        Absolument, on peut même dire que l’europe s’est putaniser auprès des chinois qui, eux, ont imposé leurs règles et la France a même vendu son know-how dans pas mal de domaines.... Et quand nos vrp de soi-disant présidents disent avoir emporté un marché en chine, ils oublient de dire que la chine exige une fabrication chez elle d’au moins 50 %.... Tant qu’il ne s’agira que d’empiler de l’argent pour les actionnaires, il n’y aura aucune logique ni industrielle, ni écologique. Par ailleurs, ça ne gène pas nos dirigeants que le peuple crève peu à peu des pesticides, alors ok ce n’est pas une pandémie mais... ça fait des malades qui engraissent les labos (dont bcp fabriquent en chine) et les croquemorts au final sont bien servis aussi (dont certains sont russes d’ailleurs). Elle est pas belle la vie ?


      • V_Parlier V_Parlier 29 février 22:38

        @Séraphin Lampion
        Ou alors ce sont ces ex-chantres de la délocalisations qui se rendent comptent qu’ils ne sont plus à l’abri de ses conséquences économiques (je ne parle pas de virus ici). Donc il faut trouver une raison pour changer d’avis. Il faut trouver une raison pour revenir en arrière. Car ils ne peuvent pas revenir en arrière en reconnaissant : « Tous ces protectionnistes fermés rappelant les heures sombres de l’histoire etc... avaient raison ! » Ca c’est inconcevable ! Il faut donc trouver une raison impondérable. Quelque chose qui prétend complètement rebattre les cartes pour dire qu’on a été obligé de revenir en arrière alors que c’était soi disant si bien parti...


      • V_Parlier V_Parlier 29 février 22:39

        @lala rhetorique
        « ils oublient de dire que la chine exige une fabrication chez elle d’au moins 50 % » => Elle a d’ailleurs bien raison. Ce sont les traitres qui nous ont gouvernés qui ont eu tord de ne pas appliquer les mêmes règles !


      • Michkra 27 février 17:11

        Excellent article

        Chine , mondialisation , union européenne : tous complices


        • Montagnais Montagnais 27 février 19:23

          @Michkra

          Oui, bien bon article ... Mais ! .. ne parlez pas de « l’Union européenne » .. plutôt du bobinard de Bruxelles, ou du chancre de Bruxelles, mieux adaptés, plus réels

          Et dés qu’il est question de « Nation », les dévoyés, les gauchers entrent en convulsion ..


        • Montagnais Montagnais 27 février 19:26

          « Important. Le coronavirus pousse le dollar, l’or et le franc suisse vers des sommets » dit Charles

          Et là ! pas de frontières pour l’oligarchie mondialisée

          Actualité très-récente : Wuhan-400 ..


          Vous connaissez ? Faites-vous votre opinion sur le laboratoire d’armes biologiques / Institut de Virologie de Wuhan.

          Mais que font les 25000 employés de la CIA ? (dont l’action ne connait pas de frontières)


          Ce petit virus n’est rien d’autre qu’une fantaisie médiatique ?


          Les accidents de la route tuent 1,35 million de personnes dans le monde chaque année, soit 1 mort toutes les 21 secondes (compteur), et en blessent 40 fois plus. plus de 50 millions !


          • BA 27 février 19:30

            Un vent de panique a soufflé jeudi sur les places financières, la crainte d’une pandémie pénalisant l’économie mondiale entraînant les indices boursiers en territoire de correction en Europe comme aux Etats-Unis.


            "Les nouvelles semblent créer cette hystérie collective partout, une panique de fin du monde, alors les gens se mettent à l’abri des risques et mettent leurs investissements dans des actifs refuges, et le plus important d’entre eux, ce sont les bons du Trésor à 10 ans", a déclaré Stuart Oakley chez Nomura.


            https://www.boursorama.com/bourse/actualites/la-crainte-d-une-pandemie-entraine-une-correction-boursiere-1ca89c12231b06fe078b93ffe6aa247d


            • rita rita 28 février 08:57

              On ferme en France, on s’installe en Chine ou on gagne plein de pépettes, et on part de ce pays très vite pour cause de mort qui sonne à la porte en perdant plein de pépettes ?

              Son stupides ces patrons ?


              • Michkra 28 février 09:16

                @rita
                Il y a hélas de moins en moins de vrais patrons mais des pdg représentants de la finance « anonyme et vagabonde ». Mais bien sur vous avez raison, tous ces dirigeants d’entreprise qui ont délocalisés sont à la fois des salauds etd es imbéciles !


              • Michkra 28 février 09:20

                 En fait, l’intérêt de l’affaire du coronavirus Covid 19 est de démonter que la mondialisation libérale a livré des secteurs importants et stratégiques de nos activités à la Chine. Relocalisons et vite !


                • norbert 28 février 09:33

                  Le professeur Saint-Prot a raison d’insister sur l’état de dépendance de notre économie stratégique vis à vis de la Chine. La mondialisation libérale c’est la mort de la France et des salariés français !


                  • lala rhetorique lala rhetorique 28 février 10:15

                    S’il s’agit vraiment d’une pandémie, on le saura, car dans ce cas, il faudra distribuer GRATUITEMENT des masques...... car il y a une loi qui punit et l’état peut être puni, dans le cas où on favorise la propagation d’une pandémie, faire payer des masques rentre dans ce cadre là


                    • tashrin 28 février 10:21

                      Sont droles tous ces liberaux qui semblent decouvrir la machine à courber les bananes... Si c’etait pas si dramatique

                      bientot ils vont se rendre compte que les transports, l’energie, l’éducation, la santé, les télécommunications sont des secteurs stratégiques qui ne doivent pas être laissé au privé ! Dommage qu’on ait du perdre un siecle et bousiller tout ce qu’on avait pour revenir aux mêmes conclusions que la génération de nos grands parents



                        • Léon 28 février 13:48

                          Française, Français,

                          Vous vous êtes saignés aux quatre veines pour permettre aux entrepreneurs courageux de s’installer en Chine, de vous licencier, de reprendre vos acquis sociaux.

                          Votre sens du sacrifice n’est plus à vanter. Nous vous demandons maintenant de vous saigner aux quatre veines pour permettre à nos entrepreneurs de se réinstaller dans nos frontières. Au nom de l’environnement, des générations futures votre dévouement sera sans faille, désintéressé et bla-bla bla


                          • tashrin 28 février 14:02

                            @Léon
                            ... et d’accepter avec le sourire d’être payé au tarif des salariés chinois afin de « préserver la compétitivité » de nos premiers de cordée !


                          • Michkra 28 février 18:40

                            Qui aura le courage de dire que rien n’est adapté à une pandémie ? Le 15 réponde au bout de 8 h d’attente, les hôpitaux sont débordés, le régime nous raconte des balivernes. Il aurait fallu profiter de ce début d’épidémie pour revoir les choix désastreux faits depuis des lustres, renforcer els services hospitaliers, hausser els salaires des personnels de santé, rompre avec l’idéologie libérale qui nous tue... Rien de tout cela n’est fait et ce n’est pas étonnant car ce gouvernement est un adepte de l’ultralibéralisme qui nous tue à petit feu.


                            • andre andre 28 février 18:50

                              Oui la France est en danger de mort. Moins du fait du coronavirus que des renoncements successifs de ses dirigeants indignes tous soumis au capitalisme libéral et à la haute finance. Merci au professeur Charles Saint-Prot de mener le bon combat. A cet égard je signale son excellent livre « L’Etat nation face à l’Europe des tribus » paru aux éditions du Cerf. Battons nous Français pour ne pas mourir !


                              • BA 1er mars 11:16

                                Croissance : "une récession de l’économie mondiale est malheureusement inévitable"


                                Dans ce cadre, nous sommes contraints de réviser en forte baisse l’ensemble de nos prévisions de croissance pour 2020 : 3,5% pour la Chine, 4% en Inde, 1,1% aux Etats-Unis, 0,5% dans la zone euro, 0,4% en France et en Allemagne.


                                Compte tenu de ces contre-performances, nous anticipons désormais une croissance mondiale pour 2020 de seulement 1,6%, ce qui constituera un plus bas depuis 2009.


                                Pour le moment, nous évitons donc le scénario d’une baisse annuelle du PIB, mais, malheureusement, si un mouvement de blocage complet du commerce mondial, des voyages et des échanges internationaux devait avoir lieu, 2020 pourrait bien consacrer une récession encore plus grave qu’en 2009.


                                Et ce, d’autant que si en 2008-2009, les autorités monétaires et politiques internationales ont pu relancer la machine en employant les grands moyens, elles n’ont désormais presque plus de cartouches pour soutenir l’activité. Bon courage à toutes et à tous…


                                https://www.capital.fr/entreprises-marches/croissance-une-recession-de-leconomie-mondiale-est-malheureusement-inevitable-1363517


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

CSPOEG


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès