• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le Covid-19 Un point complet sur la maladie

Le Covid-19 Un point complet sur la maladie

 

 La doctrine de Sun Tse : « la meilleure manière de combattre l’ennemi, c’est de le connaître »

 

1) Les publications scientifiques sur le Covid-19 se comptent en dizaines de milliers. Ce n’est pas facile de trier. Il est néanmoins certain qu’une publication passée entre les mains de referees est préférable à une autre éditée sur un site de prépublication dont l’intérêt est de raccourcir les délais. Un remarquable article pluridisciplinaire a fait le point sur la différence entre le SARS-CoV de 2003 et celui de 2019 qui nous crée quelques soucis (euphémisme) (Xu, publié le 22 février 2020, lien plus bas). Je vais commencer par un point apparemment anecdotique mais qui a son importance. Les femmes sont moins touchées que les hommes. Ce qui tranche avec le SARS de 2003 dont le ratio homme femme était de 1 : 1.25 ; autrement dit, le nombre de cas féminins était de 25 % supérieur au nombre de cas masculin. Ce n’est pas un gros écart. On retrouve des différences de même ordre en observant la distribution des groupes sanguins dans une population standard et un échantillon de patients affectés. La différence est statistiquement établie mais elle est minime. En revanche, et c’est assez surprenant, le ratio homme/femme pour le Covid-19 a été évalué à 2.7 ; autrement dit, les hommes sont presque trois fois plus touchés que les femmes et cet écart se retrouve parmi les patient décédés. Ce détail bien qu’anecdotique prend sa dimension lorsque l’on remarque que les femmes sont majoritaires dans le système de soin.

 

2) Les quatre stades de la maladie.

Le Covid-19 dans sa forme grave présente les mêmes symptômes que le SARS de 2003, excepté les congestions des voies respiratoires hautes. Le Covid-19 et le SARS ont un point commun, l’identification de cluster, autrement dit des foyers d’infection (famille, rassemblement), ce qui offre quelques indices sur le mode de transmission. La grippe génère aussi des clusters.

Le Covid-19 progresse en quatre stades. L’article ne le précise pas mais il faut rajouter un cinquième stade, celui du non-stade 0, autrement dit le patient infecté ne présente aucun signe, il est asymptomatique et passe à travers les radars, y compris les capteurs thermiques de fièvre.

 

Stade 1 : light, peu sévère, bien inférieur à une grippe. Aucun signe de pneumonie observé en tomographie.

 

Stade 2 : normal, fièvre, gêne respiratoire, légers signes de pneumonie confirmée en tomographie, mais rien de bien grave.

 

Stade 3 : sévère, difficulté respiratoire, augmentation du rythme inspiratoire, l’oxygène ne circule plus correctement.

 

Stade 4, critique, nécessité d’une assistance respiratoire.

 

3) La maladie ne progresse pas de la même manière

Ne vous affolez pas, la maladie ne progresse pas de la même manière chez les porteurs du virus. Il manque des données épidémiologiques que les spécialistes sauront fournir prochainement. D’après l’estimation du Diamond Princess, un porteur sur deux est asymptomatique. Pour les autres, la maladie est le plus souvent stoppée au stade 1 ou 2, léger, moyen. Une petite minorité entre dans le stade 3.

Dans ce stade 3, une sélection se fait entre les patients dotés d’une bonne constitution physique et ceux qui présentent des signes de fragilité. Ces signes étant de deux types. L’âge d’abord. Quand on a dépassé un certain âge pour ne pas dire un âge certain, le stade est fatal. Un organisme affaibli ne peut pas résister. Quand on a un âge modéré, tout se joue sur les facteurs de comorbidité. Diabète, insuffisance respiratoire, bronchite chronique, hypertensions et quelques autres. C’est une question de combat vital. Un organisme solide résiste, un organisme affaibli flanche. Tous les patients admis en urgence sont dans ce cas de figure, stade 3 plus facteurs aggravants. Un deuxième tri se fait, entre ceux qui tiennent bon et ceux qui ont besoin d’une assistance respiratoire et passent en réanimation.

 

4) La question de la chloroquine. Dans cette partie, je m’en remets aux données diffusées par les cliniciens et qui ne figurent pas dans le papier de XU. L’effet de la chloroquine est de diminuer la charge virale. Il ne faut pas l’utiliser n’importe comment. Il y a un rapport bénéfice risque. Pour un patient en stade 1 ou 2, la chloroquine serait plutôt dans le genre risque, avec quelques effets secondaires (c’est aux médecins d’en décider). Mieux vaut combattre la maladie tout seul quand elle est moyenne. Pour un patient en stade 3, la chloroquine se justifie. Les premiers résultats montrent que le mal régresse. La prescription de chloroquine procure deux bénéfices. Pour le patient, elle permet de stopper la progression au sein du stade 3, ce qui évite d’être admis aux urgences. Deuxième bénéfice, elle permet d’alléger les urgences. Le procédé semble efficace. Aucune nécessité de faire des statistiques, les médecins qui l’ont utilisée ont constaté de visu. Il faut sortir des cadres réglementaires et des process. En tant de crise, il faut imaginer des méthodes et sortir des cadres. Se réinventer ! S’il s’avère que la chloroquine est d’une telle efficacité, il faut la produire en urgence et l’administrer à tous les patients en stade 3. Il se pourrait que le nombre d’admis dans les hôpitaux soit divisé par deux et peut-être plus.

 

5) Le système immunitaire et le corps comme lignes Maginot. L’enseignement à tirer c’est que face à ce virus, nous disposons de plusieurs lignes Maginot permettant au mal de ne pas progresser. Il y a les asymptomatiques qui stoppent le virus à l’entrée et qui hélas, sans le savoir, le refilent à d’autres. Il y a ceux qui peuvent compter sur leurs défenses immunitaires et peut être physiologiques, stoppant le virus avant l’entrée dans les poumons (stade 1) ou stoppant la pneumonie (stade 2). Quand la charge virale est conséquente, l’organisme doit compter sur ses défenses physiologiques et ça devient une course contre la montre. Les deux lignes sont mobilisées, système immunitaire pour contenir la charge virale et système physiologique pour tenir le choc. Et deux outils pour combattre, stimuler le système immunitaire et empêcher le virus de se reproduire. Les mieux traités et les plus costauds s’en sortent. Une pensée pour les autres qui n’ont pas cette chance.

 

 

 L’eucalyptol est-il une solution ?

 

La chloroquine permet de combattre le virus lorsqu’il est parvenu à franchir les lignes de Maginot immunitaires. Mais n’il y aurait-il pas un moyen de se protéger en jouant sur les lignes Maginot du stade 1 ? Une molécule est en ligne de mire, c’est le 1,8 cinéol, alias l’eucalyptol. Si ma mémoire est bonne, cette molécule connue comme un expectorant joue sur les cils vibratiles des cellules épithéliales et donc, plus particulièrement sur celle des bronches et des alvéoles pulmonaires. Ce qui devrait permettre aux cellules de se débarrasser des particules virales. Ces cils expliqueraient-ils pourquoi il y a des supercontaminateurs, ceux qui expulseraient les particules virales dans l’environnement.

Et maintenant, deux données scientifiques. L’eucalyptol a été testé sur des souris inoculées par le virus de la grippe et ayant attrapé une pneumonie. L’eucalyptol a un effet positif sur les pneumonies virales chez les souris. Les pneumonies sont atténuées. Activer la mécanique des cellules épithéliales peut permettre d’expulser le virus. Mais, l’article (A) ci-dessous parle de l’effet sur la grippe murine et non pas un coronavirus. Ce sont deux virus très différents. Un autre article (B) mentionne l’effet possible du cinéol 1,8 (eucalyptol) sur les bronchites virales. Le cinéol 1,8 interfère avec la liaison entre la protéine N (nucléocapside) et la polymérase ce qui lui confère des propriétés antivirales. Cette fois il s’agit d’un virus IBV qui appartient à la grande famille des coronavirus sans être du type bêta. Cela dit, si l’eucalyptol était le produit miracle, cela se saurait. De plus, je n’ai pas trouvé de référence montrant un effet du cinéol 1,8 sur le Covid-19, sur les bases de données cliniques. Les avis des professeurs convergent vers la conclusion de l’inutilité des huiles essentielles. Je n’en suis pas certain. Chacun fera en fonction de ses convictions. Une chose fait néanmoins consensus, il faut se laver les mains régulièrement et maintenir une distance.

 

Article (A)

 

1, 8-Cineol Protect Against Influenza-Virus-Induced Pneumonia in Mice.

Li Y1, Lai Y1, Wang Y1, Liu N1, Zhang F1, Xu P2.

Abstract

1,8-Cineol is a major monoterpene principally from eucalyptus essential oils and has been shown to exert anti-inflammatory, antiviral, and inhibitory of nuclear factor (NF)-kB effect. In the present study, we evaluated the effect of 1,8-cineol on mice infected with influenza A virus. We found that 1,8-cineol protects against influenza viral infection in mice. Moreover, 1,8-cineol efficiently decreased the level of IL-4, IL-5, IL-10, and MCP-1 in nasal lavage fluids and the level of IL-1β, IL-6, TNF-α, and IFN-γ in lung tissues of mice infected with influenza virus. The results also showed that 1,8-cineol reduced the expression of NF-kB p65, intercellular adhesion molecule (ICAM)-1, and vascular cell adhesion molecule (VCAM)-1 in lung tissues. Thus, 1,8-cineol appears to be able to augment protection against IFV infection in mice via attenuation of pulmonary inflammatory responses.

 

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27351430

 

 

Article (B)

 

Anti-infectious bronchitis virus (IBV) activity of 1,8-cineole : effect on nucleocapsid (N) protein.

Yang Z1, Wu N, Fu Y, Yang G, Wang W, Zu Y, Efferth T.

Author information

Abstract

In the present study, anti-IBV (infectious bronchitis virus) activity of 1,8-cineole was studied by MTT assay, as well as docking and molecular dynamic (MD) simulations. The CC50 of 1,8-cineole was above 10 mM. And the maximum noncytotoxic concentration (TD0) of 1,8-cineole was determined to be 3.90 ± 0.22 mM, which was much higher than that of ribavirin (0.78 ± 0.15 mM). 1,8-cineole could inhibit IBV with an IC(50) of 0.61 mM. MTT assay showed that the inhibition of IBV by 1, 8-cineole appears to occur moderately before entering the cell but much strongly after penetration of the virus into the cell. In silico simulations indicated that the binding site of 1,8-cineole was located at the N terminus of phosphorylated nucleocapsid (N) protein, with interaction energy equaling -40.33 kcal mol(-1). The residues TyrA92, ProA134, PheA137, AspA138 and TyrA140 had important roles during the binding process and are fully or partially conserved in various IBV strains. Based on spatial and energetic criteria, 1,8-cineole interfered with the binding between RNA and IBV N-protein. Results presented here may suggest that 1,8-cineole possesses anti-IBV properties, and therefore is a potential source of anti-IBV ingredients for the pharmaceutical industry.

 

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20919748

 

 

Et ici, le remarquable papier de Jiabao Xu et ses confrères

 

https://www.mdpi.com/1999-4915/12/2/244

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.95/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

106 réactions à cet article    


  • Pcastor Pcastor 24 mars 08:56

    J’aime bien la conclusion ( restons pragmatiques...)


    • Taverne Taverne 24 mars 08:59

      Malheureusement, le gouvernement a tranché pour nous tous : la chloroquine ne sera administrée qu’aux moribonds en fin de vie qui n’ont aucune chance de réchapper au virus.


      • Fergus Fergus 24 mars 12:53

        Bonjour, Taverne

        Ce n’est pas ce que j’ai compris en écoutant divers experts. il semblerait que, comme indiqué dans l’article, soient concernés les cas graves, mais pas forcément désespérés.


      • Laulau Laulau 24 mars 13:31

        @Fergus
        De toute façon c’est une attitude absurde. Un prescription de chloroquine d’une semaine est sans danger dans 999 cas sur 1000. Si vous partez dans une zone à risque pour le paludisme on vous prescrit ce médicament à titre préventif. Il n’est vraiment dangereux que pour des cures très longues et essentiellement pour des problèmes cardiaques ou maculaire.


      • Fergus Fergus 24 mars 15:19

        Bonjour, Laulau

        « Une prescription de chloroquine d’une semaine est sans danger dans 999 cas sur 1000 »

        Peut-être, je ne suis pas spécialiste ! Cela dit, sur quoi vous appuyez-vous pour affirmer cela ?

        J’observe qu’après d’autres éminents experts, c’est aujourd’hui Axel Kahn (ancien président du Comité d’Ethique) et la virologue Françoise Barré-Sinoussi (prix Nobel de Médecine en 2008) qui appellent à la prudence.


      • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 24 mars 16:28

        @Fergus

        « A ceux qui disent qu’il faut trente études multicentriques et mille patients inclus, je réponds que si l’on devait appliquer les règles des méthodologistes actuels, il faudrait refaire une étude sur l’intérêt du parachute. Prendre 100 personnes, la moitié avec des parachutes et l’autre sans et compter les morts à la fin pour voir ce qui est plus efficace.

        Quand vous avez un traitement qui marche contre zéro autre traitement disponible, c’est ce traitement qui devrait devenir la référence. Et c’est ma liberté de prescription en tant que médecin. On n’a pas à obéir aux injonctions de l’Etat pour traiter les malades. Les recommandations de la Haute autorité de santé sont une indication, mais ça ne vous oblige pas. Depuis Hippocrate, le médecin fait pour le mieux, dans l’état de ses connaissances et dans l’état de la science. » (Professeur Raoult au « Parisien » le 22 mars 2020)

        https://www.lesalonbeige.fr/un-entretien-divertissant-du-pr-raoult/

        Les dosages de Hydroxychloroquine et Azithromycine du professeur Raoult :

        https://www.medias-presse.info/wp-content/uploads/2020/03/IHU-marseille-22mars20.png


      • Eric F Eric F 24 mars 17:15

        @Laulau
        Je ne sais pas si ça marcherait préventivement contre ce virus, qui n’est pas la cible initiale de la chloroquine, mais de toutes façons on est de facto face à un stock limité (contrairement aux masques, on ne peut pas parler de pénurie puisque cet usage n’était pas prévu), et le corps médical doit prioriser et optimiser son utilisation. La production va être accrue ...là où il a les usines de fabrication. https://www.dna.fr/france-monde/2020/03/23/chloroquine-le-seul-fabricant-francais-est-en-redressement Il va falloir tirer les leçons et rétablir des moyens de production « stratégiques », quitte à les nationaliser.


      • Laulau Laulau 26 mars 08:56

        @Fergus
        J’ai publié plus haut le témoignage d’un malade du lupus qui en prend depuis des années. De plus il faut comprendre que les inconvénients d’une prise de 10 jours, même à double dose, n’a rien à voir avec une prise quotidienne à vie !


      • Taverne Taverne 24 mars 10:10

        Bonjour Bernard,

        Vous écrivez : « S’il s’avère que la chloroquine est d’une telle efficacité, il faut la produire en urgence et l’administrer à tous les patients en stade 3. Il se pourrait que le nombre d’admis dans les hôpitaux soit divisé par deux et peut-être plus. »

        J’admets qu’il faut prescrire avec prudence cette substance. Je partage aussi votre opinion sur cette bonne stratégie consistant à décharger les lits de réanimation.

        Mais le gouvernement rationne la chloroquine pour la réserver aux cas les plus graves (Stade 3 très avancé ?) et après un temps de retard (il faut réunir un comité éthique qui prend le temps de bavarder sur le cas) : peut-être trop tard du coup ?

        Il la rationne aussi pour que les personnalités et les médecins puissent en bénéficier avant tous les autres. Ne sommes-nous tous égaux dans notre démocratie ?

        Enfin, je trouve que l’on a tiré à boulets rouges sur le « Pôle d’excellence » (c’est son nom officiel) de Marseille. J’entends ce matin le docteur de la télé sur LCI (Docteur Kierzeck qui sait tout sur tout) dire que ces éminents spécialistes auraient, affirme-t-il, « cédé à la panique. » Or, je n’ai pas de raison de penser que ces scientifiques très compétentes (plus compétent que notre médecin de la télé) soient des personnes qui manquent de jugement et de sang-froid.


        • Bernard Dugué Bernard Dugué 24 mars 11:11

          @Taverne
          Bonjour Poète
          Mitterrand ne s’était-il pas réservé le traitement anticancéreux de Beljanski alors que ce traitement était banni dans la médecine pour le bon peuple et que ce médecin fut plus que traqué par les autorités


        • Fergus Fergus 24 mars 12:58

          @ Taverne

          A noter que, concernant la pertinence de l’administration d’hydroxychlrorquine, Axel Kahn lui-même a joint ce matin sa voix à ceux des scientifiques qui émettent des réserves tant que les essais en cours n’ont pas débouché sur des conclusions. 


        • Spartacus Lequidam Spartacus 24 mars 14:03

          @Taverne

          Interview de Chabière adjoint de Raoult sur la découverte de ses études...
          https://youtu.be/jp4j-VK7xAM
          Édifiant ce temps perdu par les cons...

          USA, GB, Maroc, viennent d’en interdire l’exportation et le réserver pour le pays.
          Bayer en Allemagne sommé de pruduire de la Chloroquine.
          France, Sanofi propose 300 000 plaquette gratuite et « attend » le feu vert du gouvernement..... Aberrant !


        • Fergus Fergus 24 mars 15:25

          Bonjour, Spartacus

          « Édifiant ce temps perdu par les cons »

          Des « cons » auxquels  outre Axel Kahn mentionné ci-dessus , il faut ajouter la virologue Françoise Barré-Sinoussi, prix Nobel de Médecine 2008, qui appelle à la plus grande prudence relativement aux espoirs suscités par l’hydroxychloroquine. 

          Qui sommes-nous pour affirmer ou infirmer la pertinence de l’administration de ce médicament dans le traitement du Covid-19 ?


        • Cadoudal 24 mars 15:29

          @Fergus
          Françoise Barré-Silisiounistes...

          Arrête de rigoler Fergus, l’heure est grave...lol...


        • troletbuse troletbuse 24 mars 17:01

          @Fergus
          Heureusement que vous n’êtes pas un décideur Fergus, sinon, le temps que vous ôtiez votre ceinture de flanelle, votre ceinture de pantalon, vos bretelles, votre pantalon, votre slip, il serait trop tard et on serait dans la merde. smiley


        • Eric F Eric F 24 mars 17:28

          @Fergus
          « ...ceux des scientifiques qui émettent des réserves tant que les essais en cours n’ont pas débouché sur des conclusions »

          Je pense que beaucoup d’experts craignent qu’il y ait un espoir exagéré dans l’opinion, et préparent les esprits au cas où il faudrait déchanter.
          En outre, ils craignent que cet espoir n’entraine un relâchement dans le respect du confinement.

          Lors de précédentes épidémies avec d’autres virus, certains espoirs initiaux de repositionnements d’antiviraux n’avaient pas tenu leurs promesses, à grande échelle. Ceci a conduit « la faculté » à ne pas prendre aux sérieux le Dr Raoul, on a perdu quasiment un mois, et il reste pas mal de professionnels réticents -mais qui ne tente rien n’a rien-.


        • njama njama 24 mars 17:30

          @troletbuse
          sa belle-fille travaille à l’Institut Pasteur... donc il « modère » pour raisons familiales...


        • Fergus Fergus 24 mars 17:39

          Bonjour, troletbuse

          A ce détail près, qu’avec les précautions qui s’imposent en matière de prévention d’un accident cardiaque, je suis évidemment favorable à l’administration de l’hydroxychoroquine aux malades du coronavirus en l’absence de traitement alterntif !!!

          Ce que je veux souligner, c’est que l’on ne sera vraiment certain de l’intérêt réel de ce médicament dans le plus grand nombre de cas qu’au terme de l’expérimentation en cours dans plusieurs pays. Ce qui revient à dire qu’il ne faut pas, en l’état, donner des espoirs qui risqueraient d’être déçus. (Pour mémoire : seulement 24 personnes traitées à Marseille, et 100 en Chine)


        • Fergus Fergus 24 mars 17:42

          Bonjour, Eric F

          « Je pense que beaucoup d’experts craignent qu’il y ait un espoir exagéré dans l’opinion »

          C’est très exactement ce que je viens de répondre à troletbuse. 

          « mais qui ne tente rien n’a rien »

          D’accord avec vous, et c’est pourquoi j’approuve l’usage de l’hydroxychlroquine. Mais pas les communications triomphales prématurées qui l’accompagnent !


        • troletbuse troletbuse 24 mars 17:53

          @Fergus
          N’essayer pas de vous rattraper Fergus.Ce médicament est donné depuis 1949, je crois. Dans le cas qui nous concerne, il est administré avec un antibiotique. Donc si il ne fait pas de bien, il ne fait pas de mal.
          De toute façon aujourd’hui on vous fait signer une décharge systématiquement lorsque vous entrez dans un hôpital.


        • troletbuse troletbuse 24 mars 17:58

          @Fergus
          Je ne savais pas mais j’ai vu que Fergus ses entrées partout. Il connaît toutes les régions du monde de l’univers. Il a fait tous les métiers. Il sonde même les gens dans le bistro où il va boire son rouge chaque matin. Mais vu le confinement, il ne peut plus nous donner la côte de confiance de Micron aujourd’hui.  smiley


        • troletbuse troletbuse 24 mars 17:59

          @njama
          le msg du dessus était pour toi


        • Spartacus Lequidam Spartacus 24 mars 18:28

          @Fergus
          Françoise Barré-Sinoussi est associée au gouvernement à la tête d’un Comité analyse recherche et expertise.
          Elle défend son l’inertie de son employeur... C’est assez logique.

          Raoult n’est pas un conformiste et il attire tous les frustrés de la pensée unique scientifique Française bobo de gauche.


        • Fergus Fergus 24 mars 18:45

          @ troletbuse

          Merci de ne pas écrire d’âneries mensongères à mon sujet.

          A toutes fins utiles, je n’ai jamais mis les pieds en Afrique, ni en Amérique du Nord, ni en Amérique du Sud, ni en Océanie, ni en Asie (exception faite d’un voyage de 3 semaines à Singapour et en Thaïlande). Quant aux métiers, je n’en ai exercé que 4 !


        • Fergus Fergus 24 mars 18:52

          @ troletbuse

          Pour ce qui est de l’hydroxychloroquine, ne vous en déplaise, je n’ai jamais écrit quoi que ce soit contre ce médicament, et j’ai même dit à différentes reprises que j’étais favorable à son usage !!! Ce qui n’empêche pas de se montrer inquiet de l’emballement qui a gagné une partie de la population.

          En l’état actuel des choses : nul ne sait  faute de test sur un large panel de malades  si ce médicament est réellement efficace, sauf apparemment les nombreux Diafoirus du web !!!


        • Eric F Eric F 24 mars 19:10

          @Spartacus
          la « pensée unique scientifique française » n’est pas « bobo de gauche » puisqu’elle est « conformiste », c’est plutôt Didier Raoult qui passe pour un gauchiste.


        • troletbuse troletbuse 24 mars 21:24

          @troletbuse
          Et le vaccin de la grippe, est-il efficace ? C’est rentable de faire des vaccins dont on ne peut jamais prouver l’efficacité.
          Mon expérience : je ne me suis jamais fait vacciner. Je n’ai jamais eu la grippe. J’en conclus que de ne pas se faire vacciner est efficace contre la grippe.


        • alinea alinea 24 mars 21:40

          @Eric F
          Sûr que relâcher le confinement, c’est bien plus grave que ne pas soigner les malades à temps, arguant du fait qu’on n’est pas tout à fait sûrs que le médoc soit à 100% efficace sans bémol.
          C’est toujours comme ça qu’on fait ! il n’y a jamais eu de scandale dû à des médicaments donnés n’importe comment, avec des effets secondaires létaux en pagaille !


        • Eric F Eric F 24 mars 21:52

          @troletbuse
          l’efficacité des vaccins continue à faire controverse, et par exemple la turberculose a été davantage éradiquée par les progrès de l’hygiène « et le bon air » que par les campagnes vaccinatrices.
          Pour la grippe, selon que l’épidémie ait été plus ou moins forte, on voit publier des articles « cet année le vaccin a été moyennement efficace » (2019), ou « cette année le vaccin est particulièrement efficace » (2018). Mais les chiffres d’efficacité annoncée semblent au doigt mouillé.

          Alors quels espoirs concernant l’efficacité du vaccin contre le covid19 ? Eh bien de toutes façons il ne sortira que dans plus d’un an, donc on ne peut pas compter sur lui pour enrayer le présent épisode épidémique. Il y aura peut être une campagne massive de vaccination de précaution l’année prochaine ...au moins pour rentabiliser la recherche. Mais c’est un autre virus qui sera alors prépondérant.


        • Xenozoid Xenozoid 24 mars 21:56

          @alinea

          tu as raison ils sont tous barjots,on met les gens en tole a cause d’un virus médiatique mais quand un médoc est a 98% testé et utilisé depuis 50 ans tous le monde demande des garanties,et son stock volé a paris ne pose pas questions et dans les mains de l’état on redemande des testes, je veux souligner que la police néerlandaise garde la seule entreprise(zeezworde) qui le fabrique aux pays bas depuis 2 jours,depuis le jour ou le gouvernement a mis plus de restriction contre ses « citoyens »...cela commence a faire beaucoup de coincidence


        • Eric F Eric F 24 mars 22:02

          @alinea
          Manifestement, de nombreux experts sont dubitatifs sur l’efficacité réelle de ce traitement, et craignent que l’excès de confiance conduise les gens à ne plus faire attention, si bien que davantage seront contaminés. Disons qu’ils appliquent un « principe de précaution oratoire » smiley
          Cela n’empêche pas que plusieurs hôpitaux l’utilisent, et d’ici une semaine on aura des « retours de terrain » pour mesurer les effets sur une plus large échelle (mais c’est administré à un stade semble-t-il plus tardif dans l’avancement de la maladie que les essais du Dr Raoult, est-ce une bonne approche ?).



        • Eric F Eric F 24 mars 22:10

          @Xenozoid
          Que les états cherchent à réserver l’usage du stock de ce médicament au corps médical dans le cadre de la lutte contre l’épidémie parait plutôt une bonne chose. Car si les stocks sont vidés par des achats compulsifs de précaution (eh oui, comme pour le PQ dont les rayons ont été vidés) ou vers le marché noir (comme pour les masques), les hôpitaux seront en pénurie.


        • sle 24 mars 11:46

          Ne faudrait-il pas aussi recommander aérer ?

          Il semble d’après certains docteurs que le virus puisse être très contagieux dans une pièce close.


          • Bernard Dugué Bernard Dugué 24 mars 11:54

            @sle
            ça me semble indiqué
            Je crois qu’on a peut-être oublié une chose. C’est que si les gens rejettent le virus dans l’atmosphère, c’est pour se défendre. Le virus est comme le pollen, il ne demande rien à personne et suit le mouvement de l’air


          • Matlemat Matlemat 24 mars 14:56

            @sle
            Si vous vivez avec une personne contaminée, aérer ne va pas changer grand chose.


          • sle 24 mars 17:04

            @Matlemat
            Effectivement, mais j’espérais que cela puisse aider dans le cas général, dans les petits commerces ou les bureaux de vote...


          • Eric F Eric F 24 mars 17:33

            @Matlemat
            « Si vous vivez avec une personne contaminée, aérer ne va pas changer grand chose »
            lui faire porter un masque ne servira pas non plus à grand chose sur la durée, il faudrait l’isolement.
            Les Chinois regroupent les personnes contaminées dans des centres, séparément selon le stade. C’est facho à nos yeux car il peut y avoir des « cas suspects » non vraiment contaminés qui vont l’attraper, mais ça préserve la population dite « saine ».



            • Bernard Dugué Bernard Dugué 24 mars 12:26

              @alanhorus Je viens de lire l’info. C’est un constat qu’il faut interpréter
              En Iran, il n’y a pas eu de vaccination contre la méningite et pourtant le virus fait des dégâts. Deux conclusion. L’info est intéressante en soi mais le complotisme est à bannir, ça devient obsessionnel cette pandémie de complotisme. ça empêche de voir les choses. Je vais me renseigner et déjà, un premier lien

              https://www.lequotidiendumedecin.fr/archives/italie-une-campagne-pour-sensibiliser-la-meningite


            • Bernard Dugué Bernard Dugué 24 mars 12:31

              @Bernard Dugué finalement, ça tient pas la route. Ce sont les enfants qui ont été vaccinés et ce sont les vieux qui tombent en Italie


            • alanhorus alanhorus 24 mars 12:43

              @Bernard Dugué
              Merci d’avoir chercher.
              Et pour l’Allemagne pourquoi seulement une cinquantaine de morts ?
              https://www.asterix.com/portfolio/coronavirus/
              Nom anglais : Coronavirus
              Nom allemand : Caligarius
              Nom néerlandais : Coronavirus
              Nom espagnol : Coronavirus
              Nom portugais : Coronavirus
              Même dans asterix y a une différence.


            • Bernard Dugué Bernard Dugué 24 mars 12:56

              @alanhorus
              Pour l’Allemagne, ça reste une énigme
              Il faut en reparler dans deux semaines


            • alanhorus alanhorus 24 mars 14:18

              Merci
              @Bernard Dugué
              Et bon courage à toi merci pour cet article.
              dans un ouvrage qui relate des remèdes du moyen age j’ai lu que des feuilles séchés de laurier sauce infusés dans de l’eau soigne les grippes. J’ai essayé une année et constaté l’efficacité.
              La badiane en infusion est efficace aussi.
              Un verre d’eau chaude avec du miel et du vinaigre de cidre soigne la gorge.


            • Bernard Dugué Bernard Dugué 24 mars 15:40

              @alanhorus Tu es tombé dans le mille
              Le laurier bien sûr, ou plutot le romarin je viens d’en acheter deux flacons en huile essentielle, je n’avais plus de ravintsara. 
              Il faut prendre le romarin cinéole, qui comme son nom d’indique contient du cinéol1,8, ou de l’essence d’eucalyptus, moins agréable au goût


            • leypanou 24 mars 16:32

              @Bernard Dugué
              En Iran, il n’y a pas eu de vaccination contre la méningite et pourtant le virus fait des dégâts 

               : beaucoup d’Iraniens, donc les plus âgés, on les poumons fragiles séquelles de la guerre avec Sadam Hussein, soutenu par l’Occident.

              Il y a aussi les nombreux sites religieux avec des milliers de gens ensemble, comme les Évangélistes responsables de la catastrophe dans l’Est qui a essaimé partout en France.


            • julius 1ER 24 mars 16:36

              @Bernard Dugué
              il faut faire très attention lorsque l’on parle de la méningite... il faut parler de méningites qui sont de 2 types soit virales soit bactériennes ...
              pour la virale il existe un vaccin, c’est vrai mais pas pour la bactérienne c’est d’autant plus vrai que j’en ai été victime il y a quelques années car j’ai attrapé la Méningite à méningocoque de type B avec purpura fulminant qui ma valu 10 jours de coma et 1 mois d’hôpital en infectiologie il m’a fallu 3 ans pour m’en remettre à peu près car on garde quelques séquelles neuro-cognitives .... c’est une maladie très longue à combattre et à annihiler mais le pire avec tout çà c’est que l’on n’est pas immunisé et que l’on peut très bien l’attraper à nouveau !!!!
              Pour ma part tous les toubibs que j’ai pu voir m’ont dit la même chose, j’ai été chanceux car la plupart des patients meurent de ce type de Méningite car tout l’organisme est attaqué le système sanguin, lymphatique et cérébro-spinal il n’y a pas de répit, j’ai fait aussi 3 arrêts cardiaque mais comme je faisais du sport le coeur est reparti...
              merci à lui mais même en sortant du coma je n’étais pas tiré d’affaire puisque après une journée en cardio la maladie est repartie de plus belle la température est remontée de manière extrème au delà de 41° et ce en quelques heures seulement après je suis resté en infectiologie sous antibio avec une posologie très lourde 250 ML de sérum tous les 4h ...et cerise sur le gâteau j’ai eu droit à 5 ponctions lombaires aussi je ne vous dis pas comme j’aime la vie à présent même si c’est une tartine de M... beurrée de confiture !!!! 


            • Odin Odin 24 mars 17:52

              @Bernard Dugué

              Bonjour,

              « Pour l’Allemagne, ça reste une énigme »

              Comparez le nombre de lit en soins intensifs des deux pays et vous aurez la réponse.


            • Spartacus Lequidam Spartacus 24 mars 18:52

              En Allemagne une politique de test systématique de masse a été faite et dès que suspect, direct en quarantaine.

              Les gens doivent appeler le 116 117 qui analyse les symptômes.
              Qui donne après une série du question plusieurs possibilités :
              -Aller dans un labo privé se faire tester directement. C’est 60€ le test et pris en charge à 100% par mutuelle et sécu et résultat dans l’heure.
              -Aller dans un centre de soin.
              -Allez chez son médecin habituel
              -Rester confiné et des professionnels vont venir.

              Pas de confinement mais interdiction de se toucher ou contacts directs.


            • Eric F Eric F 24 mars 19:13

              @Odin
              "Comparez le nombre de lit en soins intensifs des deux pays et vous aurez la réponse"
              ben non, puisqu’ils ont peu de monde en soins intensif, c’est plutôt le dépistage anticipé qui fait la différence en permettant d’isoler les personnes atteintes. Mais est-ce aussi systématique, c’est pas sûr.


            • Odin Odin 24 mars 20:24

              @Eric F

              Bonsoir,

              En Allemagne ce dépistage est une très bonne chose, c’est une réalité que nous ne pouvons suivre en France par manque de lits en soins intensifs. La preuve, même l’armée et la SNCF sont là pour ventiler les patients de l’Est vers d’autres régions.


            • Eric F Eric F 24 mars 20:55

              Suite à vérification : en fait il n’y a pas de dépistage systématique en Allemagne, ils font 16000 tests par jour au lieu de 8 à 9000 en France, alors que le pays est plus peuplé, c’est donc un peu plus intensif, mais pas énormément.


            • julius 1ER 25 mars 08:58

              @pacem
              en fait le « purpura » c’est signe clinique de ce qui s’apparente à une septicémie et là nous sommes inégaux car les organismes ne réagissent pas de la même manière .... encore une fois je sais que j’ai été chanceux ??? encore que ??
              la chance c’est de ne pas attraper ce genre de « joyeuseté » qui vous pourrit la vie pour des années !!!!!!


            • julius 1ER 26 mars 08:37

              -Rester confiné et des professionnels vont venir.

              Pas de confinement mais interdiction de se toucher ou contacts directs.

              @Spartacus
              Pourrais-tu m’expliquer ce genre de phrases, car là j’ai un peu de mal ???

              Spartacul, tu es aussi fort que ceux qui disent que la Chine pratique le confinement total avec droit de sortie pour une personne 1 H par jour ...
              et le confinement partiel chez-nous avec droit de sortie 1h en inscrivant l’heure de sortie !!!!


            • nono le simplet 2 avril 10:11

              @Eric F
              ils font 16000 tests par jour au lieu de 8 à 9000 en France, alors que le pays est plus peuplé, c’est donc un peu plus intensif, mais pas énormément

              si on superpose les courbes de décès par million d’habitants Allemagne et Royaume Uni avec comme J 0 le premier décès, elles se superposent exactement ... J 23 : Allemagne 10.9 décès ... Royaume Uni 11.5 décès ... mieux que l’Italie 29.9 mais moins bien que la France 5.5


            • Leonard Leonard 24 mars 12:29

              La vitamine C a un bon retour en IV,même pour les cas avancées et apparement sans effet secondaire 20g/j cas grave et 10g/j cas modéré (Retour chinois). Un hôpital américain a traité les patients à 6 g/j pour cause de stock (retour US)

              Une italienne de 95 ans a été guérie au Remsdivir.

              La chloroquine.

              Beaucoup de traitements différents sont testés...

              La grande question c’est... est ce que tout ces médecins sont bien raisonnable dans leur essaie ?

              Parce ce qu’IG Farben a rêver, le COVID-19 l’a rendu possible : une profusion de cobayes... volontaires...


              • Bernard Dugué Bernard Dugué 24 mars 12:40

                @Leonard Sous réserve de confirmation, le Remdésivir est en phase d’étude
                Il est breveté je pense, le jackpot est faramineux. La chloroquine est dans le domaine public. La chloroquine vient d’être rajoutée au test européen. 

                https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/medicaments-produits-sante/acces-special/medicaments/remdesivir.html

                https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/medicaments-produits-sante/acces-special/medicaments/remdesivir.html

                L’essai DISCOVERY démarre avec cinq modalités de traitement :

                • soins standards
                • soins standards plus remdesivir,
                • soins standards plus lopinavir et ritonavir,
                • soins standards plus lopinavir, ritonavir et interféron beta
                • soins standards plus hydroxy-chloroquine.

              • Bernard Dugué Bernard Dugué 24 mars 13:04

                @Bernard Dugué
                à noter qu’ils auraient pu essayer une sixième option
                cloroquine plus interféron. 


              • Laulau Laulau 24 mars 13:42

                @Bernard Dugué

                A remarquer que le traitement utilisé par Raoult ne figure pas dans la liste puisqu’il donne de l’hydroxychloroquine plus un antibiotique. L’équipe de Marseille a eu beau protester, rien n’y fait.


              • Bernard Dugué Bernard Dugué 24 mars 14:02

                @Laulau J’ignore si Raoult donne l’antibio en curatif ou en préventif
                il faut dire que l’hôpital est un lieu qu’affectionnent particulièrement les germes bactériens


              • njama njama 24 mars 16:42

                @Bernard Dugué

                A l’IHU de Marseille ils agissent en leur âme & conscience dans l’état actuel des connaissances. Qui pourrait leur reprocher ? seuls ceux qui « sauraient », mais où sont-ils ?

                Marseille, 22 mars 2020
                Epidémie à coronavirus Covid-19

                Dans le contexte actuel de la propagation de l’épidémie à coronavirus Covid-19 sur le territoire français et dans le monde.
                Conformément au serment d’Hippocrate que nous avons prêté, nous obéissons à notre devoir de médecin. Nous faisons bénéficier à nos patients de la meilleure prise en charge pour le diagnostic et le traitement d’une maladie. Nous respectons les règles de l’art et les données les plus récemment acquises de la science médicale.
                Nous avons décidé :
                · Pour les tous les malades fébriles qui viennent nous consulter, de pratiquer les tests pour le diagnostic d’infection à Covid 19 ;
                · Pour tous les patients infectés, dont un grand nombre peu symptomatiques ont des lésions pulmonaires au scanner, de proposer au plus tôt de la maladie, dès le diagnostic :
                – un traitement par l’association hydroxychloroquine (200 mg x 3 par jour pour 10 jours) + Azithromycine (500 mg le 1er jour puis 250 mg par jour pour 5 jours de plus), dans le cadre des précautions d’usage de cette association (avec notamment un électrocardiogramme à J0 et J2), et hors AMM. Dans les cas de pneumonie sévère, un antibiotique à large spectre est également associé.

                Nous pensons qu’il n’est pas moral que cette association ne soit pas inclue systématiquement dans les essais thérapeutiques concernant le traitement de l’infection à Covid-19 en France.

                Pr Philippe Brouqui, Pr Jean-Christophe Lagier, Pr Matthieu Million, Pr Philippe Parola, Pr Didier Raoult, Dr Marie Hocquart
                https://www.mediterranee-infection.com/epidemie-a-coronavirus-covid-19/


              • njama njama 24 mars 17:16

                @Bernard Dugué

                Le Remdesivir n’a pas d’AMM il est encore en phase d’essai (phase 3 je crois, rien ne dit qu’il marchera in vivo
                ...
                Might The Experimental Drug Remdesivir Work Against COVID-19 ?
                March 21, 2020
                https://www.npr.org/sections/health-shots/2020/03/21/819099156/might-the-experimental-drug-remdesivir-work-against-covid-19?t=1585065719765

                mais il est produit par Gilead Sciences qui produisait le Tamiflu (Oseltamivir) en masse du temps de Roselyne de son H1N1...
                ( « développé un peu avant 1996 par Gilead Sciences qui possède le brevet et vend la molécule (pour 50 millions de dollars et 10 % du chiffre d’affaires) au groupe suisse Hoffman La Roche qui possède la licence exclusive sous la marque commerciale Tamiflu. » https://fr.wikipedia.org/wiki/Oseltamivir )

                un anti-viral qui ne marche pas... parole d’expert en pharmacologie !
                le mémorable coup de gueule de Marc Girard en 2009 sur un plateau TV (3’04)
                https://www.dailymotion.com/video/xa8uvp


              • njama njama 24 mars 17:28

                @Bernard Dugué

                Quand à l’association Lopinovir & Ritonavir (Kaletra) dans l’essai clinique « européen »*, Discovery**, ,on peut parler de tentative de recyclage de molécules anti-VIH.

                Qui plus les chinois l’ont essayé, à petite échelle il est vrai, et ce traitement ne fonctionne pas, à priori (?)

                Etude sur une cohorte de 199 patients.
                pdf article to download : A Trial of Lopinavir–Ritonavir in Adults Hospitalized with Severe Covid-19

                * https://presse.inserm.fr/en/launch-of-a-european-clinical-trial-against-covid-19/38737/

                ** https://www.discovery.co.za/corporate/coronavirus-covid19-disease


              • Patrick Samba Patrick Samba 24 mars 13:02

                Bonjour,

                excellent article.

                Pour ne pas affoler j’aurais bien mis l’ensemble des pourcentages :

                Stade 0 et 1 : 98%

                Stade 0 : 50% (ça vous l’avez dit)

                Stade1 : 48%

                L’ensemble des autres stades, les plus graves : 2%


                • Bernard Dugué Bernard Dugué 24 mars 13:05

                  @Patrick Samba merci
                  si vous avez une source, ce serait bien de la donner


                • Patrick Samba Patrick Samba 24 mars 13:37

                  @Bernard Dugué

                  c’était de mémoire. Là rapidement j’ai trouvé 5%. Mais je suis sûr que les hyperactifs du net vont vous trouver ça.


                • Matlemat Matlemat 24 mars 14:59

                  @Patrick Samba
                   Bonjour, il me semble que ça varie beaucoup d’un pays à l’autre.


                • Laulau Laulau 24 mars 13:36

                  Un témoignage sur la chloroquine.

                  Bon, ce n’est pas mon genre de déballer ma vie sur les réseaux, mais à la vue de ce qui s’y dit ces derniers temps, je m’y résout pour remettre quelques pendules à l’heure.

                  Je suis ce qu’on appelle immun o-déprimé (classe, non ?). Je souffre d’un lupus érythémateux systémique (pour les connaisseurs, c’est toujours le premier diagnostique foireux dans les épisodes de Docteur House). En deux mots, ça signifie que lorsque mon corps subit une infection, mes globules blancs ne font pas la différence entre l’infection et mon corps, et me mettent donc un double high kick au passage, et dans mon cas attaque principalement mon péricarde, l’enveloppe qui entoure mon cœur, ce qui m’a déjà valu des petits séjours en soins intensifs.

                  Pénible, non ?

                  Mais dans mon malheur, j’ai de la chance, car s’il n’existe pas de traitement au lupus, il existe un médicament qui en diminue grandement les effets sur mon corps. Son nom ? Le Plaquénil, ou hydroxychloroquine.

                  Et là, vous voyez où je veux en venir.

                  Parce que s’y je n’y connais pas grand chose sur le coronavirus et sur son traitement possible grâce à l’hydroxychloroquine, les effets secondaires de l’hydroxychloroquine, je les connais très bien. Et les affirmations ubuesques concernant les effets de l’hydroxychloroquine qui circulent sur les réseaux sont juste hallucinantes. Alors si vous le permettez, remettons les pendules à l’heure.

                  « c’est dangereux pour des personnes en détresse respiratoire et affaiblit » : Ok, perso, j’en ai pris pour la première fois il y a un peu plus de cinq ans, en soins intensifs, après un épanchement péricardique où on m’a retiré près d’un litre d’eau autour du cœur. J’étais tellement affaiblit, et j’avais tellement de mal à respirer, qu’allez pisser était un projet sur une demi heure, et nécessitait une sieste de deux heures pour me remettre de l’effort. Cela n’a pas ému plus que ça le personnel soignant qui m’a maintenu sous hydroxychloroquine. Et ils ont eu raison, ça m’a sauvé la vie.

                  « Il y a pleins d’effets secondaires contraignants. » Alors je vais parler ici de ce que je connais personnellement uniquement, après cinq ans de prise quotidienne. J’ai un examen ophtalmologique annuelle pour contrôler ma fonction maculaire, qui peut être atteinte à cause d’une prise continu d’hydroxychloroquine. Chose moins glamour et délicate à être dépeinte à vos oreilles délicates : Une chiasse ponctuelle de tout les diables. Et... c’est tout. Oui oui c’est tout. L’enfer ne me sort pas par les oreilles à cause de l’hydroxychloroquine. Un troisième bras ne m’a pas poussé sur le ventre à cause de l’hydroxychloroquine. Je ne suis pas non plus devenu fan de la Compagnie Créole à cause de l’hydroxychloroquine.

                  Par contre je n’ai pas fait de rechute grave grâce à l’hydroxychloroquine, et la prendre à vie m’évitera de finir sous dialyse à 45 ans.

                  Vous voyez où je veux en venir une nouvelle fois ?

                  Je ne suis pas expert du Coronavirus, mais je suis sur à 99,99 pourcent qu’en quelques jours de prise vous ne ressentirez AUCUN effets secondaires, au pire des cas rien de bien méchant.

                  Quand un des plus éminents chercheurs en épidémiologie affirme que l’hydroxychloroquine guérit le Coronavirus grâce à un travail rigoureux, et en s’appuyant sur les recherches sérieuses des chercheurs chinois, qui ont portées leurs fruits là bas, moi j’ai tendance à le croire.

                  Quand une bande d’ignares cherchent à discréditer des scientifiques sérieux en affirmant des sornettes plus grosses qu’eux, pour de diverses raisons(conflits d’intérêts avec des lobbies , ignorance, ou par pur malhonnêteté..) et bien moi je leur réserve une dose de mes prochains effets secondaires.

                  Dépistage systématique et traitement à l’hydroxy chloroquine, et dans Quinze jours on boit un verre tous ensemble.

                  François Blanchard‎


                  • Bernard Dugué Bernard Dugué 24 mars 13:44

                    @Laulau Merci pour ce témoignage
                    Et en effet, les bavards médiatiques qui n’y connaissent rien donnent leur avis sur les plateaux, tous ces journaleux qui savent mieux que nous et les experts et qui pour certains seraient prêts à nous mettre en confinement total


                  • vachefolle vachefolle 24 mars 13:52

                    @Laulau
                    Merci, mais attention car les doses prescrites par Raoult sont 3 fois les doses habituelles.

                    Maintenant c’est simplement pour une durée plus réduite.


                  • Bernard Dugué Bernard Dugué 24 mars 14:04

                    @pacem
                    info confirmée
                    Je connais une médecin qui en a besoin et qui a eu un mal fou à en obtenir. Il n’est pas impossible que le stock ait été réquisitionné, en partie du moins


                  • berry 24 mars 16:07

                    @Laulau
                    La décision prise hier de réserver l’hydroxychloroquine à des cas très graves, en « usage compassionnel » est un nouveau scandale.
                    Je n’arrive pas à trouver la vidéo, mais j’ai vu hier une interview d’un professeur de médecine qui travaille avec Raoult à Marseille, il était furax.
                    Selon lui, il faut faire exactement le contraire et utiliser cette molécule dès que la maladie est détectée, c’est là qu’elle est la plus efficace. Si le malade est déjà intubé, à 2 ou 3 jours de mourir, c’est trop tard.
                    On va trainer un mois ou deux alors que la situation est urgente et que les effets secondaires sont mineurs et parfaitement connus ; des milliers de malades vont mourir à cause de cette décision stupide.
                    A moins que cette décision ne cache autre chose, une pénurie qui empêcherait de traiter tout le monde par exemple.



                  • leypanou 24 mars 16:45

                    @berry
                    La décision prise hier de réserver l’hydroxychloroquine à des cas très graves, en « usage compassionnel » est un nouveau scandale 

                     : çà vous étonne ?
                    Moi, non. Ils ont accepté d’intégrer l’hydrochloroquine dans le test poussé par l’opinion, mais s’ils avaient pu, ils ne l’auraient pas du tout intégré.

                    Il y a du business derrière, sous couvert de recherche de rigueur scientifique.
                    Çà me fait marrer tous ces gens qui disent : « Professeur X, professeur Y dit çà », comme si un professeur ne pas avoir des biais.


                  • troletbuse troletbuse 24 mars 16:49

                    @leypanou
                    Vu sur Cnews, antagonisme entre Raoult et Levy, mari de Buzyn
                    Parfois les décisions sont à des années-lumière de la raison..


                  • simir simir 25 mars 11:02

                    @Bernard Dugué

                    Bonjour M Dugué
                    Puisqu’on en est aux expériences personnelles j’aimerais vous poser une question.

                    Dans le cadre de mon travail j’ai fais une mission en Guyane et j’ai pris à cet effet du Lariam qui est comme le Plaquenil un anti-paludéen.
                    Or je souffrais d’un bloc de branche gauche depuis plus d’un an et le médecin des maladies tropicales qui m’a prescrit ce Lariam ne s’est pas soucié de mon état cardiaque.
                    2 mois après la 1ere prise je me retrouve avec un BAV 3 et urgence pour pose d’un stimulateur.(cœur à 30 p/mn)
                    Les médecins qui m’ont conduit en cardiologie m’ont posé la question et quand je leur ai dit que j’avais pris du Lariam ils m’ont dit qu’avec un BBG je n’aurais jamais du en prendre. Ensuite au CHU le cardiologue quand il faisait sa tournée disait à ses internes : "Monsieur X..... a pris du Lariam.
                    Ce Lariam est ce la même molécule que le Plaquénil ?


                  • Laulau Laulau 26 mars 08:51

                    @simir
                    Le Lariam c’est de la méfloquine, rien à voir avec le Plaquenil (hydroxychlorochine).


                  • vachefolle vachefolle 24 mars 13:48

                    Il existe une stratégie BigData qui permettrait de lever beaucoup de doutes, c’est faisable en 3 jours et ca ne coute rien.

                    Vous lancez un grand sondage par Web, evidemment anonyme, ou vous demandes a tlm les traitements suivis, les caractérirstues générales (age, poids, groupe sanguin, ...) et les symptomes actuels.

                    Si vous avez 10 millions de personnes qui répondent vous aurez deja un retour de corrélation, vu que certainement il y a probbalement deja 10% de la population francaise qui a été en contact avec le virus (au bas mot).

                    Voila, vous lancez 3 startup IA/WEb avec 1Me de budget, et ils vous font ca en 3 jours. Vous aurez les résultats a la fin de cette semaine, voire en temps réel.

                    Concernant la druide Chloroquine, elle est utilisée par 40000 personnes en France, mais a des doses plus faibles que le traitement pour le covid.

                    Donc si sur ces 40000 personnes, vous avez deja un effet sur le nb de contamminés, pour aurez la réponse.


                    • Eric F Eric F 24 mars 17:43

                      @vachefolle
                      ingénieux, d’effectuer une enquète statistique à grande échelle. Je pense qu’il peut exister plusieurs type de « résistance » qui pourraient être mis en lumière (celles du sexe et du groupe sanguin sont déjà connues).


                    • caillou14 rita 24 mars 13:57

                      La seule chose certaine que l’on sache, c’est que justement les « experts » ne savent rien ou très peu, ils tâtonnent et avance des certitudes incertaines ?

                       smiley


                      • Bernard Dugué Bernard Dugué 24 mars 14:18

                        Etrange, aucun commentaire sur la seconde partie de l’article. Pourtant, l’image aurait dû vous y guider


                        • alinea alinea 24 mars 22:43

                          @Bernard Dugué
                          Vous voulez parler de cette partie en anglais qui parle très spécifiquement de science ? Et vous trouvez cela étrange ?
                          (É : alt0201)


                        • AlLusion AlLusion 24 mars 14:34

                          Bonjour Bernard,

                           Dès que j’ai lu la première phrase, j’ai su que je pouvais venir sur cette antenneavec mon nouveau billet écrit ce matin Faut pas prendre les cons pour des gens dans lequel je parle de choses entre deux eaux.

                           Comprendras celui qui le pourra.

                           Parce que comme je l’ai écrit, il y a confinement et parfois « finement con ».

                           Il faut connaitre son ennem qu’il soit virus ou humain mieux que soi-même, hors souvent dans ce milieu virtuel virtuellement confiné... non, je n’ajoute rien ici ;

                           Une différence existe entre Socrate et Platon... mais celle-là, j’en ai déjà parlé ailleurs ;

                           



                            • Léon 24 mars 15:46

                              D’un pays à l’autre, les stratégies diffèrent. Bilans intermédiaires respectifs ? En Allemagne, la pratique du vélo est encouragée, en France, à moins de ne pas s’éloigner et de ne pas dépasser 1 heure, streng verboten https://www.courrierinternational.com/article/vu-dallemagne-face-au-covid-19-le-velo-protege-doublement


                              • Bernard Dugué Bernard Dugué 24 mars 15:59

                                @Léon C’est exactement ça
                                le vélo, et je suis bien placé pour en parler
                                Le vélo et le souffle, ça peut permettre de se défendre mécaniquement face au virus en expulsant les particules. C’est un peu la technique du ramonage et ça marche


                              • Eric F Eric F 24 mars 18:40

                                @Léon
                                ils ont interdit le vélo par principe pour que les gens ne s’éloignent pas de chez eux (il s’agit de nous « mettre au piquet »), alors qu’ils pouvaient interdire d’en faire en peloton, mais autoriser en individuel ou en couple. 
                                En tout cas, la non-coordination européenne dépasse l’entendement (à part de l’entre-aide ponctuelle), la « popularité » de l’UE va encore en prendre un coup dans l’opinion !


                              • alinea alinea 24 mars 22:30

                                @Léon
                                Et puis il faudrait expliquer aussi pourquoi on n’a pas le droit de changer de département, pourquoi il faut sortir une heure, et pas plus loin que le bout de la rue ! heureusement qu’il n’y a pas un flic en bas de chaque maison, mais publier ce genre de trucs est inepte.


                              • The White Rabbit The White Rabbit 24 mars 22:32

                                @Bernard Dugué

                                Ah je ne connaissais pas ce remède médical pour le covid19 : la technique du ramonage chez moi c’est autre chose smiley


                              • The White Rabbit The White Rabbit 24 mars 22:34

                                Vous devriez conseiller aux hôpitaux de s’équiper en vélo d’appartement pour les malades smiley


                              • cevennevive cevennevive 24 mars 15:54

                                Bonjour,

                                Mon père, après la guerre, où il était brancardier à Marseille pendant la guerre, descendant des bateaux, souvent dans ses bras, des blessés et des malades venus d’Afrique, avait attrapé le paludisme.

                                Enfant, j’étais terrorisée par ses crises de fièvre où il tremblait à faire bouger son lit.

                                Ma mère avait toujours de la quinine sous la main et lui en donnait aussitôt. Deux heures après, mon père pouvait vivre normalement.

                                La maladie a duré quelques années, puis a disparu.

                                Il a donc pris de la quinine très souvent. En principe, pas d’effets secondaires. Il est devenu un vieillard ordinaire sans pathologie particulière.

                                Pour moi, ceux qui pinaillent sans arrêt autour de la chloroquine, et je parle des « médecins » et « spécialistes », sont en quelque sorte des assassins. Pourquoi ne pas essayer ce médicament sur les gros malades ? Pendant qu’il délirent à perte de sens commun, des morts auraient pu être évitées. Combien de morts ? C’est scandaleux.


                                • njama njama 24 mars 16:32

                                  Oui on ne sait pas d’où vient cette hystérie sur une supposée toxicité des antipaludéens alors que des personnes en ont pris pendant des années, travailleurs expatriés, touristes, et troupes coloniales.

                                  Après oui comme dans presque tous les médicaments, de possibles effets secondaires marginaux sont possibles chez certaines personnes.

                                  L’IHU de Marseille a ressorti cette publication de 2011 pour calmer les cacas nerveux de ceux qui s’en inquiètent plus que de raison :

                                  Toxicité Chloroquine-Azithromycin une crise de nerf française : étude sur 755 femmes enceintes

                                  pdf article to download : Azithromycin plus chloroquine ; combination therapy for protection against malaria and STD infections in pregnancy

                                  https://www.mediterranee-infection.com/toxicite-chloroquine-azithromycin-une-crise-de-nerf-francaiseetude-sur-755-femmes-enceintes/


                                  • vachefolle vachefolle 24 mars 17:39

                                    BREAKING News : Point sur la Chroloquine

                                    La chine vient de publier son manuel de traitement du COVID19

                                    https://www.researchgate.net/publication/339998871_Handbook_of_COVID-19_Prevention_and_Treatment

                                    On y lit :

                                    p24 :

                                    If the basic regimen is not effective, chloroquine phosphate can be used on adults
                                    between 18-65 years old (weight ≥ 50 kg : 500 mg bid ; weight ≤50 kg : 500 mg bid for first two days, 500 mg qd for following five days).

                                    p38, avec un certain nb de précautions et effets secondaires.

                                    p40, warning explicite pour ne pas utiliser avec azithromycin, ce qui est pourtant le traitement de Raoult

                                    p41 : a interdire pour les femmes enceintes

                                    Comme aucune donnée d’efficacité explicite des différents traitements n’est indiqué, a part en page il est difficile d’en déduire celle de la chloroquine.

                                    Mais ce qui est clair c’est que le produit fait clairement parti de l’arsenal des chinois contre cette maladie, en second temps aprés le lopinavir/ritonavir


                                    Au final, dans la gestion générale des cas (voir appendix), ce médicament n’apparait pas.


                                    Donc les chinois pensent que ce n’est pas un GAMECHANGER et sont plutot beaucoup plus persuadés que c’est le lopinavir/ritonavir 

                                    qui marche.


                                    La suite dans les prochains épisodes.


                                    • Bernard Dugué Bernard Dugué 24 mars 18:32

                                      @vachefolle Il y a de quoi avoir des arguments

                                      LOPINAVIR/RITONAVIR MYLAN 200 mg/50 mg : comprimé (blanc) ; boîte de 120
                                      Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte - Remboursable à 100 % - Prix : 185,82

                                      https://eurekasante.vidal.fr/medicaments/vidal-famille/medicament-gp6711-LOPINAVIR-RITONAVIR-MYLAN.html


                                    • vachefolle vachefolle 24 mars 19:00

                                      @Bernard Dugué
                                      Je ne crois que les chinois se sont posés le pb du cout des médicaments, vu le cout économique gigantesteque de leur blackout.

                                      Avec un mois de PIB chinois, ils auraient certainement pu traiter toute leur population a n’importe quoi.


                                    • Eric F Eric F 24 mars 19:03

                                      @vachefolle
                                      juste une question : est-ce que « chloroquine phosphate » est la même molécule qu’« hydroxychloroquine » ?


                                    • vachefolle vachefolle 24 mars 19:44

                                      @Eric F
                                      cf wikipedia, a priori ca ressemble....


                                    • Eric F Eric F 24 mars 21:02

                                      @vachefolle
                                      selon cet article comparatif http://www.rheumaknowledgy.com/hydroxychloroquine-and-chloroquine-phosphate/
                                      il semble que chloroquine phosphate soit la même chose que chloroquine tout court, et donc pas la variante hydroxychloroquine, mais les deux sont très proches.


                                    • Eric F Eric F 24 mars 21:05

                                      composition et usage principal (GB)

                                      Hydroxychloroquine (rheumatism) : C18H26ClN3O

                                      Chloroquine phosphate (malaria) : C18H32ClN3O8P2



                                      • Eric F Eric F 24 mars 22:13

                                        @Ratatouille 2 le retour
                                        il reste des stocks de l’épidémie de 1918 ?


                                      • alanhorus alanhorus 25 mars 11:14

                                        https://www.youtube.com/watch?v=0mhiCtnRaA8

                                        https://www.alterinfo.net/notes/Temoignage-troublant-Hopital-test-COVID-19-video_b43997306.html

                                        Ce n’est pas que la b[chloroquine]b.
                                        c’est la b[chloroquine]b et l’b[azithromycine]b
                                        on retrouve ça naturellement dans les plantes.
                                        b[artemisia annua]b et b[usnée barbue]b. peut être même b[armoise]b
                                        https://www.alternativesante.fr/ist/chlamydia-l-avez-vous-deja

                                        https://www.youtube.com/watch?v=ZK80Febsx5w

                                        https://www.medicament.com/3566-usnea-barbata-dose-granules-gouttes-boiron-4ch-5ch-7ch-9ch-15ch-30ch-tm.html

                                        L’usnée barbue est un lichen, connu aussi sous le nom de barbe de Jupiter, qui pousse principalement dans les climats humides.

                                        L’usnée barbue est un puissant antibiotique naturel, un tonique du système immunitaire aux propriétés antivirales, antifongiques (traitement des infections causées par les champignons), antibactériennes principalement pour les infections respiratoires (sinusite, bronchite, pneumonie, rhume, grippe), pour les voies urinaires, les reins, les infections de la vessie et lors d’infections à levures.

                                        Attention : contre-indiqué pendant la grossesse et en période d’allaitement.

                                        Problème, les forets sont interdites, l’armoise et le lychen s’y trouvent.
                                        https://www.panax-ginseng.fr/pharmacopee-chinoise/armoise-annuelle-139


                                        • charly10 25 mars 11:44

                                          Le confinement quasi général est une méthode qui peut donner des résultats, surtout lorsqu’on n’a pas anticipé. Mais avec quelles suites pour l’état psychique de nos concitoyens confinés et quels dégâts pour notre économie. On en verra les effets après 3 à 6 semaines de confinement. Il faut s’attendre de ce côté-là a une catastrophe encore plus importante car, à ce jour ,70 % de notre économie est à l’arrêt et 730000 personnes sont au chômage partiel.

                                          Face aux actions amener contre cette pandémie, la communauté scientifique se divise en atermoiements, pour ou contre l’emploi de ce médicament. L’affaire de la chloroquine pose à nouveau le problème des egos dans le milieu scientifique ; Apparemment le « mandarinage » existe toujours ;il serait temps que la médecine mette en œuvre un système type CRM (cockpit resource management en anglais) mis en place en aéronautique et utilisé principalement pour améliorer la sécurité aérienne( le CRM se concentre sur la communication et la relation interpersonnelle, le leadership et la prise de décision dans le cockpit d’un avion de ligne).

                                           

                                          Bref face aux dérives égocentriques dans le milieu des « pontes scientifiques », le politique se doit d’agir en action responsable et savoir faire le tri dans les différents avis, en favorisant avant tout le bon sens…..si tant est que nos décideurs actuels en soient encore pourvus... !!.

                                          L’action du Pr Raoult actuellement révélée au grand public, est-elle discutable ? Peut-être mais,bien que la procédure utilisée ne soit pas dans les standards, de la recherche médicale,il faudrait quand même faire quelque chose face à cette attaque massive du virus. Si on est devant quelqu’un qui se noie, on ne va pas le laisser mourir parce que la bouée que vous voulez lui lancer n’est pas aux normes .

                                          Ce médicament, la chloroquine, n’est pas nouveau. On connait ses effets secondaires depuis très longtemps. Si le patient contaminé, peut médicalement le supporter, il parait logique de traiter avant les symptômes et pas au dernier stade. C’est pourquoi, on ne peut pas critiquer la démarche du Pr Raoult qui réagit en médecin de guerre, en employant les principes de la médecine de guerre. Dans le traitement de cette épidémie, il faut d’abord agir rapidement , et après l’orage, une critique sévère devra être engagée afin de mettre en place une politique économique et sanitaire radicalement nouvelle en termes de souveraineté de notre système de santé.

                                           

                                           


                                          • Quadrature Quadrature 25 mars 18:49

                                            Bonjour,

                                            Pour ce qui est de la 2ème partie de l’article : L’eucalyptol est-il une solution ?

                                            On peut retrouver une information sur les huiles essentielles sur le site du Dr Willem :

                                            https://jpwillem.medecin-sante-naturelle.com/quand-le-coronavirus-envahit-la-planete/

                                            Il est très étonnant de constater que personne ne conseille de fortifier son système immunitaire :

                                            Spiruline, Vitamine C (Acérola), Griffe de chat (Unacaria Tomentosa), Huiles essentielles, (TeaTree, Niaouli, Cannelle...), Extrait de pépin de pamplemousse.

                                            La panique semble nous faire oublier le bon sens...

                                            Bien à vous


                                            • vachefolle vachefolle 26 mars 17:04

                                              BREAKING NEWS, MACRON autorise le produit pour le covid19

                                              « Art. 12-2. - Par dérogation à l’article L. 5121-8 du code de la santé publique, l’hydroxychloroquine et l’association lopinavir/ritonavir peuvent être prescrits, dispensés et administrés sous la responsabilité d’un médecin aux patients atteints par le covid-19, dans les établissements de santé qui les prennent en charge, ainsi que, pour la poursuite de leur traitement si leur état le permet et sur autorisation du prescripteur initial, à domicile.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité