• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le dernier grand combat

Le dernier grand combat

EMPIRE CONTRE PEUPLES

 

 

Je reviens évidemment souvent sur cette notion de l’Empire qui représente bien les intérêts de l’état profond qui contrôle et vit du « capitalisme sauvage ». Il représente de 1% à 10% de l’humanité tout en contrôlant les 90% des avoirs de cette humanité. Il arrive qu’il y ait des chicanes de famille entre ces grands et puissants, sans doute, pour mieux se partager entre eux ces richesses immenses, mais jamais, pour en modifier le système qui les sert si bien.

L’éveil des peuples et leur prise de conscience de ce rouage politique, économique et social, enveloppé d’une terminologie qui a tout pour en faire un humanisme au service des peuples, ne prend plus. Le secret est brisé, l’arnaque est découverte, les acteurs en sont de plus en plus identifiés ainsi que ceux et celles qui s’en font les serviteurs fidèles. Ils parlent de démocratie tout en étant ceux qui la rendent impossible. Ils parlent de liberté tout en étant ceux qui la rendent impossible pour des centaines de millions de personnes. Leurs interventions guerrières dans le monde reposent toutes sur le mensonge, la manipulation et l’appât du gain. À ces objectifs s’ajoute maintenant celui d’empêcher les peuples à s’unir, à s’organiser, à s’éduquer pour toujours mieux comprendre ce qui se passe véritablement dans notre monde. Ils savent que les peuples organisés et conscients de cette arnaque fondamentale dont ils sont victimes deviendront leurs véritables ennemis.

Toute cette réflexion me vient de ce que je vois, en ce moment, au Venezuela. Pour le moment, Trump et ses associés font de Maduro, le président légitime du Venezuela, l’ennemi à abattre. J’ignore si M. Trump et ses associés sont conscients que derrière Maduro, il y a un peuple organisé, conscientisé, déterminé à être libre, indépendant et souverain. Un peuple pour qui les intérêts passent avant ceux des oligarchies, des multinationales et de l’empire. Un peuple qui a choisi d’être « peuple « et de disposer de son État et de ses richesses, comme bon lui semble, au service prioritaire de ses intérêts. 

À supposer qu’on en finisse avec Maduro, les auteurs du crime devront faire face à ce peuple organisé, armé et soutenu par les peuples du monde. Pour ces derniers, la victoire du peuple vénézuélien sera leur victoire. L’Empire réalisera alors, que son heure est arrivée et qu’il lui faudra rendre des comptes. Ce sera le dernier grand combat et en même temps la première grande victoire des peuples contre cet Empire.

Cette fois, le peuple du Venezuela peut reprendre à son compte ces paroles que s’attribuait GW. Bush, fils, « soit vous êtes avec nous, soit vous êtes contre nous ». En d’autres mots, soit vous êtes pour que les peuples vivent ou soit que vous voulez que les peuples soient soumis à l’Empire.

S’il y avait une enquête auprès des peuples sur ces deux options, il ne fait pas de doute, que les peuples répondraient à 100%. Par contre si cette même question était posée aux politiciens et chefs d’états des pays qui se disent démocratiques, la réponse serait beaucoup moins élevée. La raison est bien simple, l’Empire contrôle la majorité de ces gouvernements.

À vous, maintenant, de me dire ce que vous en pensez.

Espérons que le printemps des peuples apportera paix, amour, justice, solidarité et une meilleure distribution des richesses de notre Univers

 

Oscar Fortin

Le 21 mars 2019


Moyenne des avis sur cet article :  4.88/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Julien S 22 mars 10:00

    Vos articles font très « peuple ». 


    • Christian Labrune Christian Labrune 22 mars 10:25

      Je reviens évidemment souvent sur cette notion de l’Empire qui représente bien les intérêts de l’état profond qui contrôle et vit du « capitalisme sauvage ».

      ===============================

      Ah, l’Empire ! La guerre des étoiles !

      Les grosses machines du gros cinéma hollywoodien plaisent beaucoup à un public un peu primaire, avide d’explications manichéennes.

      Si j’en avais le temps, j’analyserais bien quelques dizaines d’articles, sur AgoraVox, conspirationnistes en diable, et qui procèdent, lors même qu’ils s’en prennent à l’Amérique, de ce que ses industries du divertissement ont pu produire de plus primaire et de plus affligeant. On n’est pas près d’en avoir fini avec ce « côté obscur de la force » qu’on peut aussi appeler « état profond » quand on ne veut pas trop faire voir ses sources !


      • Christian Labrune Christian Labrune 22 mars 10:37

        Un peuple qui a choisi d’être « peuple « et de disposer de son État et de ses richesses, comme bon lui semble, au service prioritaire de ses intérêts. 

        *

        =====================================

        Au Venezuela comme dans l’Algérie actuelle, ce n’est pas le peuple qui dispose des « richesses » du pays, mais une oligarchie militaire au pouvoir qui veut continuer à jouir tranquillement de ses privilèges et se fout royalement de ce que le bon peuple n’ait même plus de quoi nourrir ses enfants.

        Comme en Algérie, c’est l’armée, au Venezuela, qui tire les ficelles et qui maintient artificiellement au pouvoir une marionnette. Une vieille momie d’un côté, et de l’autre un pauvre abruti inculte et vulgaire qui sait très bien que s’il est demain balayé, il lui faudra nécessairement répondre de ses crimes.


        • oscar fortin oscar fortin 22 mars 11:01

          @Christian Labrune : je ne suis pas certain d’avoir bien compile le sens de votre commentaire. Vous parler d’abruti et de marionnette sans trop savoir à qui vous appliquez ces qualificatifs...Il y a comme un peu de confusion qui ouvre la porte à un peu à tout. Merci pour clarifier votre pensée.


        • Julien S 22 mars 12:57

          @oscar fortin
          .
          Je crois qu’il parle des chef palestiniens. On n’y peut rien, ça l’obsède. 


        • L'enfoiré L’enfoiré 22 mars 17:15

          "Je reviens évidemment souvent sur cette notion de l’Empire qui représente bien les intérêts de l’état profond qui contrôle et vit du « capitalisme sauvage »

          "

          Et moi, je reviens évidemment souvent comme je l’ai fait dans un de vos précédents articles que les Empires ont existé presque depuis toujours, en fonction de différentes techniques.

          Mais de cela, vous vous en foutez royalement. 


          • oscar fortin oscar fortin 22 mars 19:10

            @L’enfoiré : Je m’intéresse surtout des guerres que nous vivons dans les temps qui sont les nôtres et je les analyse de manière à en connaitre les avenants et aboutissants, ainsi que ce qui en est le détonateur. Mes articles sur ces guerres qui se déroulent sous nos yeux vont en ce sens. 


          • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 25 mars 08:54

            @L’enfoiré
            « les Empires ont existé presque depuis toujours »
            Et ils existeront probablement toujours, sous une forme ou sous une autre. C’est pourquoi il n’y aura jamais de dernier combat.
            Quant au Venezueliens, j’aimerais bien que la parole leur soit donnée, et non interprétée par ceux qui ont un intérêt idéologique.


          • oscar fortin oscar fortin 18 avril 08:41

            @Gilles Mérivac Si vous voulez entendre la voix du Venezuela je vous recommande telesurtv.net. Il vous faudra toutefois vous adaptez à l’espagnol. Je l’écoute tous les jours et j’admire ces dizaines de milliers de Vénézuéliens et Vénézuéliennes descentre dans les rues de Caracas pour appuyer leur président et se joindre à l’action civico-militaire pour défendre leur révolution.


          • L'enfoiré L’enfoiré 22 mars 17:18

            Lisez un jour, Sun Tzu et « L’Art de la guerre ».

            C’est fou ce qu’on apprend et qui est toujours d’application aujourd’hui.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès