• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le dopage ordinaire...

Le dopage ordinaire...

Les boissons énergisantes sont apparues en 2008, elles ont été annoncées à grand renfort de publicités et ont rapidement envahi les rayons des supermarchés : le Red Bull, le Monster ou le Burn, autant de noms révélateurs qui mettent la force, la démesure, la performance à l'honneur...
 
Et on se rend compte, seulement maintenant, de tous les dangers de ces substances énergisantes et dopantes : elles comportent des risques graves pour la santé : ces sodas sont enrichis de caféine, de ginseng, de taurine.
 
Depuis juin 2012, une trentaine de cas suspects avaient été signalés, dont deux morts. Une jeune fille de 16 ans est décédée juste après s'être arrêtée de danser en discothèque, elle avait consommé ces boissons et de l'alcool.
 
Des accidents cardio-vasculaires sont survenus chez des sujets génétiquement prédisposés.
 
Ainsi, le dopage est encouragé de manière légale dans nos sociétés : il est même banalisé à travers la vente de ces produits qui sont accessibles à tous et qui ont fait l'objet de publicités tapageuses...
 
On voit bien là tout le paradoxe de nos sociétés : on dénonce le dopage des sportifs et on encourage la consommation de certains produits qui ont pour but d'améliorer les performances de chacun : où est la cohérence ?
 
On vit bien dans une société de consommation où il faut lancer de nouveaux produits, séduire l'acheteur, l'attirer par tous les moyens.... et tout cela, au mépris de la santé de tous.
 
Il s'agit donc, avant tout, de générer des profits, de se livrer à des opérations de marketing. Mais on ne prévoit pas les conséquences.
 
Que devient d'ailleurs notre monde ? Ne sommes-nous pas tous dopés, énergisés par des compléments alimentaires, des médicaments, des boissons ?
 
On nous incite au dépassement, à la démesure : il faut être de plus en plus compétitif, de plus en plus performant dans tous les domaines, travailler plus, gagner plus, toujours plus...
 
La mode est à la performance : il faut même s'attacher à dépasser, écraser l'autre, dominer, conquérir, séduire et tous les moyens sont bons même les plus dangereux.
 
On perçoit, seulement maintenant, tous les risques inhérents aux boissons énergisantes mais les risques étaient prévisibles : on a privilégié, une fois de plus, l'argent qui devient le moteur essentiel de nos sociétés.
 
On a privilégié l'argent au détriment de la santé : les derniers scandales liés à des médicaments l'ont démontré....
 
Quand j'ai vu apparaître ces nouveaux produits, je pensais à tort qu'ils ne rencontreraient aucun succès : une fois de plus, la publicité a été efficace, les techniques de vente ont parfaitement fonctionné et les jeunes ont été souvent les cibles et les victimes toutes désignées de ces opérations de séduction...

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/article-le-dopage-ordinaire-120376218.html

 

Documents joints à cet article

Le dopage ordinaire...

Moyenne des avis sur cet article :  3.32/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • diogène diogène 22 juin 17:37

    J’ai vu récemment un reportage dans lequel un passionné de culturisme buvait un verre de testostérone par jour pour construire ses muscles.

    J’ai cherché au Leclerc et je n’en ai pas trouvé. Pourriez-vous me dire où m’adresser, s’il-vous -plait ?

    • mmbbb 22 juin 18:10

      @diogène j’habite pres de Lyon La police a fait une décente dans un club de culturisme Ils prenaient des produits veterinaires et la filiere a ete inquetee ( mise en examen d un veto ) c’est pour ce la qu ils avaient des braquemarts qu ils ne pouvaient dissimuler . cela a ete l indice de cette enquête.


    • Joss Mandale Mescalito 22 juin 19:49

      @diogène

      Bonsoir,

      Ça se commande sur internet, le problème c’est les effets secondaires : perte de cheveux, insomnie, changements d’humeur, agressivité...


    • rosemar rosemar 22 juin 22:09

      @Mescalito

      C’est certain : des effets secondaires ravageurs...

    • Ben Schott 22 juin 17:41

       
      Le sexisme, les boissons énergisantes...
       
      « On voit bien » que rosemar est à la pointe des combats essentiels...
       


      • diogène diogène 22 juin 17:49

        @Ben Schott

        attendez avant de vous moquer !
        son prochain article sur la culture des bonzaïs dans la banlieue ouest va bouleverser les conceptions agronomiques les plus révolutionnaires

      • rosemar rosemar 22 juin 22:10

        @Ben Schott

        Vous préférez qu’on parle de MACRON ?

      • marmor 22 juin 18:38

        cCe qui est aisé avec les « articles » de Mame Rosemar, c’est que la lecture du titre te renseigne déjà sur le fond ( très peu profond ) et tu peux te dispenser de lire pour faire des commentaires.


        • Bernie 2 Bernie 2 22 juin 18:55

          @marmor

          Bonjour marmor,

          C’est sur que niveau profondeur, c’est même pas le petit bain, c’est plutôt le pédiluve. Du latin pediluvium, aux voyelles nasillées.


        • Robert Lavigue Robert Lavigue 22 juin 18:49

          J’aimerais bien savoir à quoi carburent les folliculaires mitoyens !
          Même les vétérinaires n’ont pas ces substances en stock...


          • Bernie 2 Bernie 2 22 juin 19:00

            @Robert Lavigue

            À l’egoïne pure. Au fait merci pour le lien que vous m’aviez passé sur votre blog de photos en vrac, j’y ai découvert des trésors. Je ne connaissais pas Roger Schall par exemple, et j’ai beaucoup apprécié.


          • Robert Lavigue Robert Lavigue 22 juin 19:50

            @Bernie 2

            Roger Schall est l’un des méconnus de la photographie (dite) humaniste.

            Vous trouverez quelques infos sur cet artiste dans ce pdf de la mairie du 5ème
            https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=16&ved=0ahUKEwjDutPM_9HUAhUILhoKHei-BNYQFghnMA8&url=http%3A%2F%2Fwww.mairie5.paris.fr%2Fmairie05%2Fdocument%3Fid%3D15273%26id_attribute%3D100&usg=AFQjCNF4qk75PBMqAnpdtRubL2vtw74r-w

            Et dire qu’il y a 80 000 clichés qui dorment quelque part !

            Note à l’attention de Péronnelle des Calanques :
            Désolé de discuter de sujets sans importance sous vos billets qui en ont tant. Cela permettra à vos (éventuels) lecteurs d’apprécier votre talent et les justes causes que vous défendez à leur juste valeur.


          • Bernie 2 Bernie 2 22 juin 20:13

            @Robert Lavigue

            Re-merci, voilà de quoi occuper ma soirée.

            J’ai été attiré par « enseignes », une superposition à la composition sans défauts, pleine, aux contrastes si marqués. Technique irréprochable, Puis le café Le Normandy, la représentation des rues détrempées demande une parfaite maitrise du temps de pose, sans bruler les lumières. Enfin, il y mêle le mouvement dans Boulevard. Le cadrage est juste parfait. Et dire que contrairement à nos photographes numériques, pas de visualisation du cliché avant le développement. Ça force le respect.

            Je profite du début du pdf qui présente Schall comme un contemporain de Brassaï, pour mettre le lien vers la rue de l’observatoire que vous présentez aussi. Magnifique !!


          • Robert Lavigue Robert Lavigue 22 juin 20:29

            @Bernie 2

            Merci pour vos éclairages ! C’est aussi cette photo de Schall qui avait attiré mon oeil, mais pour d’autres raisons.

            En France, à cette époque (et pour cause !), on ne connaissait pas les photographes de la Farm Security Administration (Lange, Evans, Lee, etc).
            Leur patron leur avait donné pour consigne de photographier les Signs et ils en ont photographié des milliers. C’est fascinant et les photographes américains (même amateurs) continuent dans cette voie.
            Avec les mughshots, c’est tout un pan de cette culture.

            La technique photo ce n’est vraiment pas mon truc... Je suis bien incapable d’en prendre une seule.
            Ça rend humble... Je comprends bien mieux les photos de Schall grâce à vous.

            Pour en revenir à Roger Schall, pourrait-on dire que ce n’est pas donné à tout le monde de capter la lumière de la nuit ?


          • Bernie 2 Bernie 2 22 juin 21:13

            @Robert Lavigue

            Bien entendu, la nuit pose autant voire plus de problèmes que le jour. En faisant abstraction du choix du sujet, et le cadrage qui relève de la créativité et de l’œil du photographe du parfait technicien, il y a trois composantes techniques qui doivent être pondérées entre elles. La sensibilité du support, le temps de pose et l’ouverture du diaphragme.
            La première et primordiale pour moi, est l’ouverture, selon si vous voulez jouer avec la profondeur de champ ou non. Cela se joue avec l’ouverture du diaphragme, une petite ouverture (f1.4 par ex) représente une grande ouverture du diaphragme. Beaucoup de lumière entre et on aura cet effet tunnel marqué, flou, net, flou.
            Reste la sensibilité et le temps de pose a équilibrer, la nuit apporte moins de lumière, mais peut être parasité par des grosses sources de lumières, tels des réverbères. Il faut arriver à laisser l’opercule ouvert un temps important pour que toutes les lumières impressionnent le support. Mais juste ce qu’il faut, comme en cuisine, laisser cuire sans brûler.

            Je besogne dans mon coin, et avec la facilité de mettre à la poubelle et recommencer de suite pour trouver ce que je veux. Ensuite, Lightroom et Photoshop me permettent tellement avec une base si moyenne. Il faut penser que la photo de l’époque est faite avec une pellicule déjà chargée. On shoote, on rentre à la maison, on développe (au mieux), on tente d’y retourner. C’est foutu. C’est du un coup, j’ai tout maitrisé, ou c’est foutu.


          • rosemar rosemar 22 juin 22:11

            @Bernie 2

            Passionnant !

          • Bernie 2 Bernie 2 22 juin 22:15

            @Bernie 2

            Pour essayer, avec modestie, d’analyser « boulevard » par exemple. Une photo sans profondeur de champ, donc une une grosse ouverture, un petit filet de lumière qui impacte le support. Un seul des deux sujets est flouté, donc temps de pose relativement court (0.1 à 0.5 sec max). Grosse sensibilité de pellicule, pour permettre ce cliché. On est à la limite de surexposition sur la lumière au dessus de la pendule.


          • rosemar rosemar 22 juin 22:26

            @Robert Lavigue

            Toujours aussi passionnant, le Robert !

          • Bernie 2 Bernie 2 22 juin 22:39

            @rosemar

            C’est dommage que vous veniez maculer cet espace pour ne rien dire. Je crois que Surya, veut bien jouer le jeu de votre article du jour. Je vous enjoint à prendre le fil de cette conversation.
            Merci.

            Toujours aussi passionnant, le Robert !

            Toujours aussi pénible la rosemar (qui soit disant est au taquet du boulot, je te jure, c’est indécent. Saleté de Bac, j’ai plus une minute à moi). Désolé, on meuble, avec autre chose que vos articulets.

            Bonne soirée.


          • Tribidule Tribidule 22 juin 23:25

            @Bernie 2
            Vous lire est une épreuve à laquelle on n’est pas préparé....
            Votre façon d’éviter les platitudes à la mode locale n’est guère courtois pour le tout venant lecteur citoyen
            On se demande pourquoi vous venez déposer ici des commentaires qui dénotent tellement et que vous obstiniez à n’en laisser aucun ailleurs


          • Bernie 2 Bernie 2 22 juin 23:39

            @Tribidule

            Un merci furtif, l’air de rien.
            Je vous lis aussi, ,
            Mais je ne sais prendre position.


          • rosemar rosemar 23 juin 14:00

            @Tribidule

            Bernie semble être mon « troll » attitré : il ne peut se passer de venir commenter mes articles...

          • rosemar rosemar 23 juin 19:18

            @rosemar

            Enfin, quand je dis « commenter », c’est beaucoup dire...

          • Bernie 2 Bernie 2 23 juin 21:40

            @rosemar

            Vous commencez enfin à comprendre, c’est bien ! Rien à foutre de vos psudos articles pleunichards. Un petit commentaire pour rappeler votre niaiserie toujours constante. C’est vide et creux, et vous en pondez trois par jour. J’ai pas d’avis, mais j’en ai quand même sur tout, mais toujours médiocritement. Bof.

            Votre fil me fait penser au café du coin. On vient pas pour la patronne, et encore moins pour son jaja dégueulasse. Mais j’y trouve des perles parmi les clients.

            Simone ! Tournée générale avec des cahouètes !!


          • rosemar rosemar 23 juin 22:45

            @Bernie 2

            Curieux que vous n’alliez pas commenter d’autres articles plus intéressants !

            De l’art de perdre son temps !

          • Surya Surya 22 juin 19:13

            Tout à fait d’accord avec le contenu de votre article, Rosemar.


            « une fois de plus, la publicité a été efficace » 

            La publicité sera toujours efficace. Le marketing est le poste le plus important dans le budget d’une société qui cherche à vendre ses produits. En tout cas, il devrait l’être si la société en question veut vraiment vendre. On le croirait pas comme ça, on penserait plus au salaire des employés, comme part la plus importante (hem hem) mais c’est un truc que j’ai appris il n’y a pas très longtemps. 
            Je sais plus le pourcentage moyen de ce que dépensent les sociétés en marketing, (mais vu que cela représente un pourcentage de leur budget, les sommes varient donc selon les sociétés) mais c’est parfois des sommes incroyables.

            Avec la pub, et un bon matraquage bien ciblé, tout peut se vendre. Tout. C’en est même fascinant, comme dirait Mr Spock. Ne pensez donc jamais, simplement en le voyant, parce que l’emballage est moche, par exemple, qu’un produit ne marchera pas. Allez plutôt voir le pourcentage de budget que la société consacre à ce produit, et cela vous donnera une idée du succès qu’il aura. 

            En fait, j’ai un léger désaccord, toutefois, lorsque vous dites que l’on « vient de se rendre compte » des dangers de ces produits. Cela fait plusieurs années déjà que des voix tentent de s’élever contre eux. Mais c’est vrai que jusqu’à présent, c’était une goutte d’eau, si je peux dire.

            Si elles sont vraiment dangereuses, ces boissons finiront peut-être par être interdits, du moins on le souhaite. 

            Tiens, pouvez vous m’expliquer pourquoi on peut dire : 
            S’ILS sont dangeureux, ces produits...
            et pas 
            S’ELLES sont dangeureuses, ces boissons...

            • mmbbb 22 juin 20:58

              @Surya la preuve Macron a ete elu Plus d un an a passe dans les media, la forme au detriment du fond et voila notre Kennedy Nous n avons rien inventer nous ne faisons que répliquer . Quant a ces boissons si elles sont consommées avec du shit au d’ autre truc c ’est detonnant . La preuve que l education nationale ne sert a rtien les jeunes sont cons et ne retiennent rien La c’est pour la jouer moralisateur


            • rosemar rosemar 22 juin 22:08

              @Surya

              Merci pour ce message : on nous vend parfois n’importe quoi, et pas seulement dans le domaine des boissons et de la nourriture.
              Le tabac est dangereux et on continue à le vendre, aussi.

              Pour l’emploi, de la conjonction « si », c’est probablement pour une raison d’euphonie ? On n’entend plus la voyelle « i » dans l’expression « s’elle... »

            • mmbbb 23 juin 12:37

              @rosemar « on nous vend » pour une prof c est leger cet emploi de ce pronom indefini . Cela sous entend une obligation d’acheter in n y a pas d obligation d achat simplement . je remervcie Evin qui a eu le courage d interdire le tabac au travail lieu public Je n ai que peu de respect pour les fumeurs qui a l epoque ne souciaient pas de leurs voisins. J ai failli me battre Quand une personne a un cancer du poumon lie au tabagisme , je ne sors pas mon mouchoir Quant au consommateur de canettes des vrais porcs, ils balancent tout sur la voie publique un depotoir le long des quais du Rhone le soir en ces journées de consommation


            • Le421 Le421 23 juin 20:57

              @Surya
              Mais, quelque part, il y a une forme de justice.
              Etre con, c’est autorisé, par contre, c’est quand même dangereux à moyen terme.


            • sarcastelle sarcastelle 22 juin 21:56

              Voui voui voui Rosemar, c’est très vilain.

              Vous avez une arrière-petite-fille de seize ans ? Enseignez-lui Sur le pont d’Avignon. Même sans boissons énergisantes, la fin est la même. Cela lui inspirera la sagesse. 

              • foufouille foufouille 23 juin 07:17

                « elle avait consommé ces boissons et de l’alcool. »
                elle avait pas lu la notice sur la boite.
                 
                « Des accidents cardio-vasculaires sont survenus chez des sujets génétiquement prédisposés. »
                donc ils auraient eu aussi ces accidents.


                • UnLorrain 23 juin 10:34

                  Vous autres chandelles humaines qui vous consumer par les deux bouts : Balzac Les Excitants modernes. Que dirait Honore de nos jours des coktails d’innombrables compositions que celui qui en veut toujours plus,prend. Personnellement je crois qu’il a le choix de consommer ou pas,l’utilisateur.

                  Jeune,je lirais je ne sais ou cet avertissement qui resonne et raisonne comme epee de Damocles : la molecule chimique qui ne sera pas assimile par votre organisme sera stoker,migrera peut etre aussi,dans votre tissus adipeux,et cet inquietant mot,se recombinera a d autres non elimines qui pourraient,des annees plus tard, developper des..des...et des..

                  Cette mise en garde,que l’on soit jeune ou moins,nous la connaissons. On y pense et oublie,oblitere,puisque mefaits a retardements.


                  • roby 23 juin 10:48

                    article interressant pour les insomniaques


                    • petit gibus 23 juin 14:18
                      Z’ètes méchants avec Rosemar 
                      elle au moins anime A/V
                      avec ses commentaires surprenants smiley


                      • petit gibus 23 juin 14:41
                        @petit gibus

                        scuzez j’aurai du écrire provoque des commentaires

                        C’est toujours aussi pénible de ne pas pouvoir se corriger
                        quand on essaye de partager d’une façon naturelle instinctive rapide
                        et surtout pas guindée


                        • Le421 Le421 23 juin 20:55

                          Il paraît qu’en se dopant à mort, on peut dormir seulement 4H par nuit.
                          Il paraît aussi que ça rends fou.
                          Enfin, il paraît.

                          Moi, 4H/nuit, je commence à renifler la grosse arnaque.
                          Le menteur pro.

                          Vous connaissez quelqu’un qui se vante de dormir 4H par nuit ??

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès