• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le drame de Millas

Le drame de Millas

Devoir accepter l'inacceptable !! Dur, dur !!

Cette fichue "Loi de Murphy" restera donc toujours en vigueur... Le drame de Millas confirme.

 

Commenter un accident dramatique avec une vision détachée et neutre est un exercice extrèmement difficile dans un monde où l'émotionnel a pris - et doit prendre, pour les dirigeants - nettement le dessus sur le rationnel.

Au jour d'aujourd'hui, tout doit s'expliquer. Tout est géré, formaté, expliqué !! Pas question d'introduire une quelconque notion de "pas de bol" ou de "hasard malheureux" dans tout ce qui se passe.

Je reviens souvent à ma passion, l'aéronautique. Il serait intéressant pour le tout-un-chacun de s'inspirer de ce que nous appelons le "facteur humain" et la "succession d'éléments conduisant à une catastrophe". Les livres à ces sujets ne manquent pas. Encore que nous parlons toujours d'accident plutôt que de catastrophe. La perte d'un seul être cher est toujours une "catastrophe" pour l'entourage, c'est là justement que le côté "humain" de l'accidentologie est important.

Dans chaque drame survenu - ou évité - dans le cadre de l'activité aérienne, il y a généralement une analyse technique objective, réalisée dans les meilleures conditions possibles, relativement indépendante du côté émotionnel. Dans un article précédent, j'avais décrit les circonstances de l'amerrissage d'un avion de ligne ayant fait l'objet d'une enquête. Les intérêts financiers des compagnies sont souvent en jeu et les conclusions avaient, dans ce cas précis, été tronquées pour décrédibiliser le facteur humain, en l'occurrence le pilote.

En faisant le parallèle, dans l'accident de Millas, le drame de Millas pour être clair, vous verrez que de façon presque systématique, la conductrice du car sera mise en cause. Le chauffeur du train, mathématiquement, ne pouvait réaliser un arrêt d'urgence rendant la collision impossible sinon moindre...

Notre monde moderne, à travers la communication médiatique et le comportement de la société, a un besoin maladif de trouver une responsabilité précise. Or, il faut réaliser et accepter - je reviens aux avions - que souvent, une succession et un cumul de toutes petites fautes de part et d'autres rende l'issue dramatique inévitable. Et faire l'analyse et le constat de cette "inévitabilité" devient, avec les campagnes de prévention et de matraquage intellectuel, devient pratiquement impossible.

Comme au Moyen-Âge, la foule a besoin de passer sa colère sur un "bouc-émissaire" désigné, même si les fautes exactes de la personne restent difficiles à définir.

C'est la technique que l'on appelle "le fusible". Calmer les foules en désignant le coupable à la vindicte populaire.

Vous le savez comme moi, avec des "si", Paris serait bien planqué au fond d'une bouteille - de Champagne, pardonnez-moi Mme Hidalgo !! - et les supputations en tout genre vont courir aussi bien sur les radios-bistrots que sur les chaînes d'info en continu. Ça fait vivre le peuple et comble les trous.

Au delà de ces considérations matérielles, le désarroi et la détresse des familles concernées restent entiers. Je regrette qu'un peu de modestie et de pondération ne soient pas toujours présent à l'esprit.

Nous ne sommes que de simples êtres humains avec tout ce que cela représente de surprises et d'imperfections. L'oublier, ne serait-ce qu'un instant peut être une faute grave qui se paye cash.

Alors, pour synthétiser mon article, je souhaiterais que la compassion envers les familles touchées soit égale à la modération à apporter envers toutes les conclusions hâtives et stupides qui ne manqueront certainement pas d'être faites sur ce terrible accident.

Encore toute ma commisération envers les petites victimes...

Documents joints à cet article

Le drame de Millas

Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

154 réactions à cet article    


  • Diogène diogène 15 décembre 2017 17:28

    Il me semblait que la différence d’approche entre la culture ferroviaire et celle des transports aériens pour éviter les catastrophes portait sur les notions de sécurité et de fiabilité.

    L’une ne s’oppose pas à l’autre, mais le point de vue n’est pas le même :

    - dans le transport ferroviaire, c’est la sécurité qui est privilégiée. Quand un accident se produit, on invente un système plus lourd que le précédent pour renforcer les verrous : on ajoute un feu clignotant aux barrières du passage à niveau, et si ça ne suffit pas, on met une sirène....

    - dans le transport aérien, c’es la La fiabilité, c’est-à-dire l’étude des défaillances des systèmes qui est la problématique utilisée : « comment ramener la probabilité d’accident le plus près possible du zéro ? »

    Toute catastrophe est dramatique, mais dans le cas du ferroviaire, on sait que les passages à niveaux devraient tous être supprimés et remplacés par des tunnels ou des ponts... qui coûtent cher. La question est de savoir si on peut évaluer le seuil de rentabilité et la durée d’amortissement de ce genre de dispositif quand on risque des vies.

    • Diogène diogène 15 décembre 2017 17:33

      @diogène

      je connais un passage à niveau qui se situe à 10m d’un feu tricolore. Quand le feu est rouge seulement 3 véhicules peuvent être stockés entre la voie ferrée et le feu et, régulièrement, un véhicule reste sur les rails pendant la durée du feu rouge, même si un panneau signale ce défaut.
      Il faudra sans doute qu’un véhicule se fasse écharper pour qu’il soir remédié à cette monstruosité. Mais avent d’étudier une solution, on procédera à un alcootest sur le conducteur de train et celui du véhivule automobile...

    • Le421 Le421 15 décembre 2017 17:40

      @diogène
      Pour vous, fiabilité et sécurité sont donc sans liaison ?


    • Diogène diogène 15 décembre 2017 17:42

      @diogène

      ici, entre la zone industrielle et la route d’Herbraville


    • Diogène diogène 15 décembre 2017 17:46

      @Le421

      non, pas du tout, et je l’ai écrit

      mais il me semble que la recherche de la fiabilité englobe « de facto » un accroissement de la sécurité alors que l’inverse n’est pas vrai et que l’accumulation d’interdits ans la suppression des causes ne garantit pas de résultat, si ce n’est de donner bonnes conscience aux responsables.

    • Diogène diogène 15 décembre 2017 18:05

      @Le421

      Il n’y a pas beaucoup de passages à niveau sur ls pistes de décollage, même sur les plus petits aérodromes.

      Il parait que la collision entre l’avion de Christophe de Margerie et un chasse-neige à l’aéroport Vnoukovo de Moscou n’était pas un accident...

    • Fergus Fergus 15 décembre 2017 19:51

      Bonsoir, diogène

      « je connais un passage à niveau qui se situe à 10m d’un feu tricolore »

      Même genre de chose chez moi à Dinan : 10 m après un passage à niveau se situe un « cédez le passage » qui, aux heures de pointe, occasionne un même type de stockage de voitures dont il est fréquent qu’une ou deux stationnent sur les voies en attendant que celles qui précédent avancent.

      C’est bien évidemment dangereux, eu égard à la masse d’un train, même si, en l’occurrence, ce passage à niveau se situe juste à l’entrée de la gare où les rares TER de la ligne Dol-Dinan-Saint Brieuc arrivent à petite vitesse.


    • pissefroid pissefroid 16 décembre 2017 08:34

      @Fergus
      Il est probable que ce sont les mêmes personnes qui sont bloquées
      sur un passage pour piétons, ou
      dans un croisement,
      parce qu’elles n’ont pas attendu que l’espace après le passage soit dégagé.


    • Diogène diogène 16 décembre 2017 09:53

      @pissefroid

      est-ce une raison pour les écraser ?

    • Michel DROUET Michel DROUET 16 décembre 2017 11:02

      @pissefroid
      Avec des conséquences souvent moins graves : Un TER ne s’arrête pas comme un véhicule routier qui peut par ailleurs éviter la collision en changeant de direction.


    • Fanny 16 décembre 2017 13:23

      @diogène
      vous « connaissez » mais vous ne dites pas où se trouve cette configuration ahurissante en termes de sécurité. En précisant, vous ferez oeuvre utile.


    • Fanny 16 décembre 2017 13:27

      @diogène
      Merci de la précision, mais votre lien renvoie à une belle carte de France, sans plus.


    • Diogène diogène 16 décembre 2017 14:45

      @Fanny

      réponse :

      à Saint-Dié des Vosges

      coordonnées précises :

      latitude :   48.289554°
      longitude :  6.926604°
      altitude :     334.46 m

    • Diogène diogène 16 décembre 2017 15:44

      @diogène

      Le voila avec google map.


    • doctorix doctorix 16 décembre 2017 15:50

      Moi, je suis inventeur dans mon CV. Alors j’invente et je propose :

      Plutôt que de construire des ponts ou des souterrains qui coutent extrêmement cher, ne pourrait-on envisager de fabriquer des kits standards à encastrer dans la chaussée, de part et d’autre de la voie, avec d’énormes blocs de béton qui sortiraient du sol au moyen de vérins hydrauliques sur une hauteur de 50 cm ?Le tout bardé de clignotants, avec des ralentisseurs du type gendarme couché de part et d’autre à quelque distance ?Il y a là quelque chose à inventer, pour un prix relativement modique.Les accidents se limiteraient alors à une collision avec l’obstacle, ce qui est tout de même moins lourd, surtout si le ralentisseur a modéré la vitesse à 20km/h..Le kit-usine comprendrait le mécanisme et des caissons vides qui seraient remplis de béton coulé sur place. En plus, création de pas mal d’emplois.Plus simplement :On peut aussi installer ces poteaux qui émergent du sol pour barrer les rues piétonnes. A condition qu’ils soient costauds et qu’il y en ait suffisamment.

    • Le421 Le421 16 décembre 2017 15:58

      @doctorix
      Une Browning M2 serait également très dissuasive.
      Bon.
      On protège le train ou on protège le car ??
      Si il faut protéger le car, un ZU23-2 serait plus adapté.
      Pour arrêter le train...


    • doctorix doctorix 16 décembre 2017 15:59

      On peut encore imaginer une large plaque d’acier qui bascule dans le sol de 50 cm vers l’avant, dégageant ainsi un obstacle infranchissable.

      C’est encore moins compliqué, moins cher, et diablement efficace.
      Dissuasif aussi : ceux qui tenteraient de passer quand la dalle a commencé à basculer de 15 cm pourraient prendre un rendez-vous chez leur carrossier...
      D’autres idées seront les bienvenues.

    • doctorix doctorix 16 décembre 2017 16:01

      @Le421
      Réfléchissez avant de répondre des conneries.

      Ca sera plus constructif.

    • doctorix doctorix 16 décembre 2017 16:06

      Bien sur, les obstacles créés seraient placés entre les barrières et la voie, à une certaine distance, comme une protection de la dernière chance : il n’y aurait ainsi pas de danger pour les piétons prudents.


    • Diogène diogène 16 décembre 2017 16:07

      @doctorix

      On peut remettre des garde-barrières avec une casquette, un sifflet et un drapeau rouge : ça fera des emplois. Entre les trains, ils pourraient faire la comptabilité de la SNCF en télé-travail.

      (j’ai beaucoup réfléchi, c’est pas une connerie, enfin... à pat la casquette, hein ! )

    • Le421 Le421 16 décembre 2017 16:14

      @doctorix
      Réfléchissez avant de répondre des conneries.

      Je vois que le sens de l’humour, même si le sujet ne s’y prête pas trop, se perds de plus en plus.
      Et vous avez zappé ma question.
      On protège le train ou le car.
      Un chargement de marchandises ou un car avec 50 retraités à bord ?


    • Diogène diogène 16 décembre 2017 16:22

      @Le421

      ben alors faut mettre les barrières sur la voie ferrée et pas sur la route : que ce soit le train qui s’arrête et il repart après avoir bien regardé de chaque côté, car un car de retraités peut en cacher un autre !

    • doctorix doctorix 16 décembre 2017 16:32

      @doctorix
      Enfin, quatrième idée : un mur d’acier ou de béton de 50 cm de hauteur et de quelques tonnes qui coulisserait transversalement à la route pour la barrer peu avant le passage du train.

      Il viendrait s’encastrer dans un logement en face afin d’assurer son immobilité en cas de choc.
      Je rappelle que la construction d’un tunnel pour remplacer un passage à niveau est de 3 à 15 millions d’euros.
      Ce qui laisse de la marge. Je pense que pour le prix d’un tunnel on peut installer une bonne cinquantaine de ces dispositifs.

    • doctorix doctorix 16 décembre 2017 16:38

      @Le421
      On protège le train ou le car... avec 50 retraités à bord.

      Vous, vous avez quelque chose contre les retraités...
      On protège les deux, bien évidemment.
      Dans un choc à 20 km/h contre un mur de béton, il y aura bien quelques bobos, mais je suis sur que les passagers préféreront ça plutôt que d’être coupés en deux.
      Et le train sera intact.
      On nous fait rouler à 20 k/h dans des zones sans danger, on peut bien limiter à 20 à l’heure le passage sur les voies ferrées.

    • Fanny 16 décembre 2017 16:45

      @diogène
      Vu, c’est en effet très mal fichu. Une dizaine de voitures peuvent sans doute s’accumuler entre le passage à niveau et le feu rouge, mais ça reste problématique en cas d’embouteillage. Peut-être la SNCF et la voirie ont-ils pensé à mettre un délai exceptionnel entre la fermeture de la barrière et le passage du train, délai au moins égal à la durée d’un feu rouge voire deux, permettant le dégagement de la route en aval du passage à niveau ?


    • Diogène diogène 16 décembre 2017 16:55

      @Fanny

      le problème est en effet que les feux peuvent changer plusieurs fois de couleur sans que ça avance si la rue transversale est bloquée, ce qui arrive aux heures d’entrées et sorties de bureaux et d’usines.
      Le feu est vert, vous avancez, le feu est toujours et ça s’arrête, mais vous, vous êtes sur les rails et le gars derrière vous colle. Certains diront : 

      « y a qu’à s’engager seulement si on est sûr d’avoir la place entre la voiture de devant et le passage à niveau ». 

      Certes. Il y en a même qui sont morts dans leur droit parce qu’ils avaient la priorité et que celui qu’ils voyaient griller le stop était dans son tort. La vie n’est pas toujours conforme au code de la route.

    • doctorix doctorix 16 décembre 2017 17:17

      @diogène
      Il est interdit de s’engager sur une voie ferrée si l’espace n’est pas suffisant après celle-ci pour y trouver sa place.

      Ici, la survie est très conforme au code de la route. Comme souvent, non ?
      98% des accidents de passage à niveau sont dus à une imprudence ou à un non respect du code, ce qui est la même chose.
      Mais c’est vrai qu’on voit souvent des piétons s’engager sur un passage piéton sans même vous jeter un oeil : ceux-là mourront dans leur droit.

    • Ouallonsnous ? 16 décembre 2017 17:25

      @diogène

      Ce regrettable accident est surtout utilisé par les « merdias » pour « planquer » la situation économique et la dictature que la maffia oligarchique finançière de Macron est en train de nous mettre en place !


    • Diogène diogène 16 décembre 2017 17:35

      @Ouallonsnous ?

      on peut dire ça pour beaucoup d’infos...

    • baldis30 16 décembre 2017 20:04

      @diogène
      « Il parait que la collision entre l’avion de Christophe de Margerie et un chasse-neige à l’aéroport Vnoukovo de Moscou n’était pas un accident...bonsoir, »

      certes mais la collision au sol à Ténériffe qui fit plus de 500 morts était dû à un risque en organisation ... par contre elle aurait été évité si l’une des trois conditions suivantes avait existé :

      - respect des délais entre temps de décollage....( voir aussi sur le sujet un autre accident celui du Queens à New-York)

      - absence de brouillard ne permettant pas d’apercevoir l’autre bout de la piste

      - échanges verbaux inadéquats entre un avion et la tour de contrôle. ..


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 16 décembre 2017 20:21

      @diogène




      D’où la conduite devoir plus loin que le capot de son véhicule, situation identique pour un carrefour qui est au vert, mais il ne faut pas oublier le risque d’être bloqué au centre,... ; ce que font de trop nombreux conducteurs, et qui est la cause d’embouteillages !


      Manœuvre apprise pendant les leçons de conduites,.. mais vite oubliée après !!!


      D’ailleurs prévoyant le blocage du carrefour, si je m’arrête avant , alors que le feu est encore au vert, derrière ça klaxonne sec !!


      15 ns motocycliste en police nationale, ont arrive quand même a acquérir une certaine expérience des fluides de la circulation


      @+P@py



    • doctorix doctorix 17 décembre 2017 05:23

      @Gilbert Spagnolo dit P@py
      Un truc à savoir.

      Si on cale à un mauvais endroit (et si on n’a pas une boite automatique), on passe la première ou la seconde (ou la marche arrière), pédale embrayée, et on actionne le démarreur.
      La voiture va parcourir en hoquetant les quelques mètres nécessaires à la sécuriser.
      Si c’est une BA, c’est foutu.

    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 18 décembre 2017 12:15

      @doctorix

      Exact !

      @+ P@py


    • JL JL 18 décembre 2017 12:26

      @doctorix
       
      bon à savoir, en effet mais sur la seconde je ne crois pas.
       


    • Le421 Le421 18 décembre 2017 15:10

      @JL
      La boite noire du car (chronotachygraphe) indique une vitesse de 12.5Km/H pour le car...


    • Cateaufoncel 15 décembre 2017 17:42

      Quand on pense à ces familles qui se réjouissaient à l’approche de Noël...


      • Le421 Le421 15 décembre 2017 20:47

        @Cateaufoncel
        Entièrement d’accord.
        Ceci dit, la sidération doit être contrôlée et ne pas empêcher la réflexion.
        Car, au fond, la réaction sur l’immédiat est souvent mauvaise conseillère.


      • Michel DROUET Michel DROUET 16 décembre 2017 11:06

        @Le421
        Bonjour
        Ne pas réagir à chaud et surtout éviter de trop écouter les chaînes d’info en continu qui on vite fait de vous forger une opinion et attendre les conclusions de l’enquête.
        Rien d’autre à faire que de s’en remettre à ceux dont c’est le métier et aux juges et avocats qui veilleront à ce que justice soit faite.


      • Croa Croa 16 décembre 2017 12:19

        À Michel DROUET,
        Ne pas réagir à chaud, d’accord quoique ce soit une tendance naturelle...  smiley
        On peut tout de même écouter les infos en continu mais à deux conditions, pas trop et bien à chaud par contre car il leur échappe parfois des trucs à ne pas dire. Il faut aussi être bien conscient qu’il ne faut pas croire tout ce qu’elles nous disent !


      • Le421 Le421 16 décembre 2017 14:26

        @Michel DROUET
        Exact.
        A midi, par exemple, de nombreux riverains ont témoigné de « dysfonctionnements » sur cet endroit.


      • baldis30 16 décembre 2017 20:17

        @Le421
        bonsoir,

        « la réaction sur l’immédiat est souvent mauvaise conseillère »

        absolument, mais elle ne peut être écartée en raison de l’émotion . 

        Bien sûr qu’il faut rechercher les responsabilités .... mais désigner de suite un coupable c’est le jeter en pâture à l’opinion publique, sans aucune raison valable !

        Trop de témoignages sont contradictoires dans cette affaire pour qu’on y voit clair. Des choses plausibles qui vont du domaine pénal le plus dur au cas le plus fortuit, peuvent s’être produites et ne sont pas évidentes à mettre en lumière. D’expérience j’ai vu les deux ....

        Les discussions de café de commerce n’ont pas lieu d’être devant la douleur des familles...Et on a vu s’agiter un tas de prédateurs immensément réactifs à la moindre goutte de sang pourvu que cela leur rapporte .... journalistes compris ...


      • doctorix doctorix 17 décembre 2017 05:34

        @baldis30
        Les réactions à chaud sont pourtant parfois bien intéressantes.

        Ainsi, le 11/9, plusieurs témoins et journalistes affirmaient dès les premières minutes qu’il n’y avait pas d’avion.
        Ce n’est que quelques dizaines de minutes plus tard, le temps qu’on fasse le montage, que les vidéos d’avions sont apparues sur les écrans.
        A partir de ce moment-là, tout le monde avait vu les avions.
        De même, 25 minutes avant son effondrement, la journaliste de la BBC annonçait l’effondrement de la WW7, alors qu’on voyait ce bâtiment intact derrière elle.

      • baldis30 17 décembre 2017 08:36

        @doctorix
        la paranoia est partout ... même ici


      • Le421 Le421 17 décembre 2017 08:59

        @baldis30
        Exact.


      • marmor 15 décembre 2017 17:54
        vous verrez que de façon presque systématique, la conductrice du car sera mise en cause
        Alors toi tu penses que c’est le cheminot qui aurait dû s’arrêter ?
        Tu penses que les barrières ne fonctionnent pas ?
        Bien entendu que le chauffeur du car est responsable, car quand on a la responsabilité de passagers, et à fortiori des enfants, même si les barrières sont levées, on regarde à gauche et à droite avant de franchir un passage à niveau, un point c’est tout !

        • Le421 Le421 15 décembre 2017 20:37

          @marmor
          Bien entendu que le chauffeur du car est responsable,
          C’est exactement le genre de phrase faite à l’arrache que j’explique ne pas être « aussi simple ».
          Le facteur humain.
          La faillibilité.
          L’imperfection.
          Mais je ne doute pas un seul instant du fait que vous, vous n’avez jamais commis la moindre erreur.
          Moi, si.


        • marmor 15 décembre 2017 21:24
          @Le421
          La faillibilité ? Franchir un passage à niveau fermé ? Objection
          L’imperfection ? On ne demande pas à un cariste d’être parfait, mais simplement prudent. Objection
          La moindre erreur ??? Si, si j’ai commis des erreurs mais aucune n’a coûté la vie à des enfants !
          Des phrases à l’arrache... expliquez moi, 
          « aussi simple » Expliquez moi ! Donnez moi une SEULE bonne raison de franchir un passage à niveau sans prendre les précautions minimum
          Le coup de la panne sur le passage à niveau ? Un grand pilote comme vous devrait savoir ce qu’est l’erre, qui permet de rouler, par l’inertie et le poids du véhicule
          D’autres questions sur le facteur humain ? Une défaillance cardiaque ? Bidon ! Un passage à niveau fait à peine 10 mètres.
          Alors à l’arrache.....

        • Le421 Le421 16 décembre 2017 08:21

          @marmor
          C’est bien ce que j’explique.
          Vous avez tout compris et détenez la vérité.
          C’est bien.
          Vous devriez participer à l’enquête.
          Probablement, vous étiez sur place au moment de l’accident.
          Ótez-moi d’un doute !!
          Ce n’est pas en regardant BFMTV que vous en êtes arrivé à vos conclusions, au moins ??


        • Croa Croa 16 décembre 2017 09:57

          À marmor,

          L’auteur à raison. En l’absence de preuves évidentes la justice privilégie toujours parmi les suspects celui qui est le plus puissant et, comme dit La Fontaine ce sera donc haro sur le baudet !
          *
          Rappelez-vous l’affaire des trains fantômes. Il est très difficile de faire entendre raison à la SNCF.
          *
          il apparaît de plus en plus évident que l’accident de Millas est dû à la négligence en ce qui concerne l’entretien des systèmes de sécurité. (On voit bien sur les photos que les barrières levées sont intactes... Et depuis les témoignages de négligences arrivent de plus en nombreux.)


        • Michel DROUET Michel DROUET 16 décembre 2017 11:09

          @Croa
          On en reparlera une fois l’enquête bouclée. Il n’y a rien d’évident dans cette affaire.


        • Croa Croa 16 décembre 2017 12:23

          À Michel DROUET,
          C’est si peu évident que c’est est suspect. Une barrière cassée ça se verrait (et il y aurait aussi des traces à l’avant du car.)


        • Le421 Le421 16 décembre 2017 14:20

          @Croa
          Merci


        • Le421 Le421 16 décembre 2017 14:30

          @Croa
          Pour les barrières, il ne faut pas sortir de St Cyr.
          On rentre dedans, elles sont pétées.
          Point, barre.
          Comme quoi, j’arrive à lire des commentaires extraordinaires...


        • baldis30 16 décembre 2017 20:21

          @Le421
          bonsoir,

          « Mais je ne doute pas un seul instant du fait que vous, vous n’avez jamais commis la moindre erreur.Moi, si. »

           mais il peut y avoir aussi des facteurs extérieurs auxquels je me permets de penser - et je crois en avoir le droit sans toutefois exprimer les fonds, au pluriel, de ma pensée comme je l’ai fait dans une autre réponse ...


        • pallas 15 décembre 2017 18:39
          Le421

          Bonsoir,

          L’infrastructure de notre nation s’effondre rapidement., qu’elles soient ferroviaires, routières, aériennes, nucléaires.

          L’Allemagne est dans la même situation, regarder l’état de leurs routes.

          Salut


          • pallas 15 décembre 2017 20:29

            @Shawford

            Maintenant tu est décrédibilisé, chose que tu a fait de toi même.

            Chaque fois que tu fera commentaire sur mes écrits « dorénavant » n’en fera que publicité.

             smiley

            Une proie me servant de leurre.

             smiley

            Ton rôle est de faire remonter mes commentaires en leurs faire la primauté.

            Salut


          • Le421 Le421 15 décembre 2017 20:49

            @pallas
            Bigre !!
            Quelqu’un qui critique la sainte Allemagne !!
            Une perle rare.
            Je note.


          • Croa Croa 16 décembre 2017 10:01

            À pallas
            C’est normal, on ne peux pas à la fois cracher au bassinet des banques et entretenir correctement le patrimoine.
            *
            IL NE FALLAIT PAS VOTER MACRON ! (Ailleurs ils font pareil, certes.)


          • sirocco sirocco 16 décembre 2017 22:21

            @Croa

            Combien de systèmes de signalement pourraient être entretenus correctement avec le salaire annuel du PDG de la SNCF ?


          • Ouam Ouam 15 décembre 2017 18:43

            Moi je pense que la perruchon devrais nous ressortir ses stats (fumeuses) concernant LA vitesse qui est le seul et unique facteur déterminant de l’accidentologie.
             
             Elle ne cesse de nous expliquer que la vitesse est LA grande cause...
            Donc sacant qu’il sera impossible de tout prévoir (Cf la l de murphy de l’auteur auque je souscris)
             
             Je propose donc que pour un fois nous appliquions avec toute la rigueur qui s’impose le discours que cette dame instille avec continuité aux aculturés.
             A Chaque passage à niveau, par précaution, je propose donc que mme Perruchon propose comme à son habitude, une réduction drastique de la vitesse du coupable irrésponsable fou de vitesse (le train ici) a 20ou 30Km/h (Max) à chaque passage à niveau.

             Et si « la » perruchon va au bout de sa logique, elle devra calculer la distance entre la vitesse limite et l’arret total... donc ca deonnera du 5Km/h ou pt’etre du 10 ?

             
             Bref la Perruchon à raison, mettons TRES vite en oeuvre ses conseils archi répétés.
             
             Vous noterez 2 choses. A première vue la conductrice n’est pas en cause, j’en deduis cela car ils onts commencé à essayer de enter de mettre l’etat du car en cause...et c’est visiblement aussi.... raté
             
             C’est bien (visiblement de ce que j’en sais à l’heure actuelle et avec toutes les reserves qui s’imposent) un défaut de barrierage.

             Je sens qu’on ne va pas s’ennuyer.. ca va etre mis vite fait sous le tapis si cette histoire va dans la direction que je suspecte...
             
             Grosses condoléances auxs familles, ca va de soi,


            • Le421 Le421 15 décembre 2017 20:41

              @Ouam
              Ah mais que si !!
              La « Chantal », elle a raison.
              Si (ben oui !!) le car avait roulé moins vite, il ne serait pas arrivé au même moment que le train.
              Et hop !
              Si vraiment on veut dire des conneries, c’est toujours possible.
              Sur ce genre de drame, j’espère qu’elle n’osera pas.
              Le thème de mon article est la concomitance de petits faits anodins qui finissent en drame épouvantable si la « loi de Murphy » s’en mêle.


            • Shaw-Shaw Shawford 15 décembre 2017 20:42

              @Le421


              Et si le tocard que je suis manifestement dit Erignac ? 

            • Le421 Le421 15 décembre 2017 20:51

              @Shawford
               ???
              Chichon, Ricard, moquette ??
              En tout cas, ça « poke » !!  smiley


            • Shaw-Shaw Shawford 15 décembre 2017 20:54

              @Le421


              Rien que pour toi, cabron : 


               smiley smiley



            • Le421 Le421 15 décembre 2017 20:59

              @Shawford
              Pour info, je ne modère jamais sur mes articles.
              Donc, je vous invite à continuer vos insultes avec la main droite sur le clavier et la gauche dans le slip.
              Ça fait pas riche mais ça soulage.
              Adios hijo !!
              Et l’accent sur le « o » ?? Il est en congé ??  smiley


            • Shaw-Shaw Shawford 15 décembre 2017 21:00

              @Le421


              Il est toujours sur le â, no problemo, bastard ! smiley smiley

            • jmdest62 jmdest62 16 décembre 2017 10:29

              @Le421
              Salut
              « Si le car avait roulé moins vite, il ne serait pas arrivé au même moment que le train. »

              Si le car avait roulé plus vite il serait passé avant que le train arrive...alors trop ou pas assez ?
              @+


            • Le421 Le421 16 décembre 2017 14:25

              @jmdest62
              Voyons mon ami !! Avec la chantalounette, c’est toujours trop vite !!
              Une évidence.
              Ça doit prendre des plombes pour la faire couiner !!  smiley


            • Taverne Taverne 15 décembre 2017 19:00

              Six à dix ans d’enquête nous permettront au bout des choses de ne pas savoir ce qui s’est passé. Comme pour des cas précédents. C’est cela qui est frustrant.


              • baldis30 16 décembre 2017 20:31

                @Taverne
                ’Six à dix ans d’enquête "

                 Il y a des cas .... j’en connais ... hélas... mais repensant à des tragédies comme Val d’Isère, Grand-Bornand, ou dans un autre domaine Ermenonville, les choses sont allés bien plus vite soit parce qu’il y avait une explication claire soit après le passage en appel ...

                Inversement dans le domaine des catastrophes on peut citer la rapidité des arrêts définitifs en Italie ( Vajont, Aquila, fonderie Thyssen,...) eut égard aux difficultés des enquêtes sur tous les plans....


              • Graal 15 décembre 2017 19:15

                @Le421

                La compassion et la commisération ne s’exprimeraient-elles pas mieux en attendant quelques jours pour se précipiter sur son clavier afin de poster le premier sur AV ?


                • Agafia Agafia 15 décembre 2017 19:38

                  @Graal

                  Je suis tout à fait d’accord avec vous... Il y a un côté « chacal » chez certains auteurs qui se précipitent sur leur clavier alors que les cadavres sont encore chauds... Beurk !

                • Shaw-Shaw Shawford 15 décembre 2017 19:40

                  @Agafia


                  Tss tss tss (trop fastoche smiley  smiley smiley )

                  Ne varietur !

                • Shaw-Shaw Shawford 15 décembre 2017 19:41

                  @Agafia


                  Oups, j’avais pas fait attention qu’on était chez le chasseur d’hippocampes smiley smiley smiley

                  Pardon, je sors, sincèrement.

                • Le421 Le421 15 décembre 2017 20:44

                  @Graal
                  Je vois que vous n’avez pas perçu le sens du fond de mon article.
                  Loin du voyeurisme, je prône plutôt la modération dans les dires et les supputations.
                  J’amène une réflexion, pas un jugement.
                  Les circonstances malheureuses se prêtent, pour moi, à ce genre de réflexion.
                  Mais je comprends vôtre point de vue.
                  Sans pour cela changer le mien.


                • Graal 16 décembre 2017 10:00

                  @Le421
                  « Sans pour cela changer le mien. »
                  Je n’ai pas cette prétention.
                  « On ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif »


                • baldis30 16 décembre 2017 20:37

                  @Agafia
                  et Graal.

                  je suis tout à fait d’accord .... mais vous ne gommerez pas en un instant les discussions de café de commerce ... parce que beaucoup arrivent avec la conviction inébranlable que cela ne se serait pas passé s’ils avaient été là ...

                  Un exemple ... la voie ferrée sur laquelle s’est passé le drame est électrifiée .... ce n’est pas le genre de voie qui est laissée à l’abandon .... Alors que le déchainement médiatique s’est porté contre la SNCF de la part de gens qui ne connaissaient même pas les lieux ....


                • Hurricane Hurricane 15 décembre 2017 19:25

                  Dans dix ans 2027, un futur accident de passage à niveau encore plus terrible , trois jours de débats , prières , marches blanches , gerbes de fleurs , tweets par millions , on ressortira aux infos l ’ accident de Millas de 2017 que tout le monde aura oublié , et vite on zappera , comme d ’ ab , la routine quoi ! 


                  • Le421 Le421 15 décembre 2017 20:45

                    @Hurricane
                    C’est hélas le risque avec la surenchère médiatique...


                  • Le421 Le421 16 décembre 2017 09:44

                    @Hurricane
                    Quand à la recherche du « risque zéro »...
                    Certains cherchaient autrefois la pierre philosophale !!


                  • baldis30 16 décembre 2017 20:46

                    @Le421
                    « Quand à la recherche du « risque zéro »... »

                     c’est la phrase qui m’horripile .. elle est absurde et visiblement elle vient de personnes qui n’ont jamais abordé le problème de la sûreté ! Jamais !

                    D’abord comme je l’ai souvent écrit  : le risque est sur le terrain pas au fond d’un bureau obscur sans fenêtre avec la seule vision d’un tableur ....( et je pense à un accident de chemin de fer bien précis) !

                    Ensuite il y a l’analyse des risques ... Ô combien de fois j’ai vu et entendu ces discussions du bar des sports ( pour changer de celles du café du commerce !) prévisibles ...

                     Enfin il y a la distinction entre « incident » et « accident ».... Et elle est fondamentale ! maintenant on peut ne pas vouloir comprendre le sens des deux mots qu’il convient, si l’on veut aller plus loin, de nuancer selon ce que l’on touche ... 


                  • Le421 Le421 17 décembre 2017 09:02

                    @baldis30
                    Je pense que vous n’avez pas pris le temps de finir ma phrase... On a le même point de vue.


                  • Garibaldi2 16 décembre 2017 06:33

                    On se demande bien pourquoi les passages à niveaux ne sont pas équipés de caméras vidéo avec enregistrement, de même que les cars et les trains avec l’objectif pointé sur ce que peut voir le conducteur. Une caméra embarquée c’est moins de 100 euros et elle devrait faire partie d’une boîte noire où le conducteur est également enregistré en continue. La loi pourrait prévoir que seules les autorités judiciaires peuvent avoir accès aux enregistrements, ceci pour protéger la vie privée du conducteur.

                    Ca ne remplacera pas le réaménagement des passages à niveau, mais ça permettra au moins de savoir la vérité avec preuve à l’appui.

                    Je suis certain que vous avez déjà vu ce type de vidéo : https://video-streaming.orange.fr/auto-moto/les-accidents-de-camion-les-plus-violent-jamais-vu-compilation-de-crash-VID0000001T82V.html

                    Je n’ose même pas imaginer le chagrin des parents et des ami(e)s de ces gamins morts dans la tragédie de Millas.


                    • Le421 Le421 16 décembre 2017 08:26

                      @Garibaldi2
                      Je possède une « dashcam »... Et c’est même reconnu en cas d’accident.
                      C’est aussi très instructif sur le comportement des automobilistes, quand on visionne certains fichiers. J’arrive à voir plus de dix conneries graves sur moins de 5 kilomètres !!
                      En même temps, pour ce qui est des radars passage à niveau, dieu merci, les fautes sont assez rares et ça ne rapporterais pas assez. Donc...
                      Info en béton, pour votre gouverne.
                      Ces « boites à images » ne sont pas mise en place pour des raisons de sécurité, mais pour ramener de l’oseille à Rennes.


                    • Croa Croa 16 décembre 2017 10:12

                      À Garibaldi2,
                      On peut en effet s’acheter une caméra pour la voiture à 150€ sur Internet... Sauf qu’à la SNCF ils ne savent pas faire !  Il y a des maires qui installent des caméra partout mais je ne sais pas comment ils se débrouillent car pour eux c’est souvent 10 000 € la caméra !!! Et en plus il y a une procédure administrative à suivre !
                      .
                      Ceci dit si la SNCF voulait bien entretenir correctement ses voies ferrées et équipements, au moins comme autrefois, ce serait déjà bien. 


                    • Le421 Le421 16 décembre 2017 14:23

                      @Croa
                      Oui, mais les mairies passent des marchés avec de l’argent public et le donnent à celui qui applique la meilleure « marge inverse ».
                      Le petit virement sur le compte en Malaysie de Mr Le Maire !!
                      Je suis mauvaise langue ...  smiley


                    • Croa Croa 16 décembre 2017 17:32

                      À Le421,
                      Oh oui, pas Juppé tout de même... C’est vrai que t’es mauvaise langue  smiley
                      Lui, il trouve ça très raisonnable !


                    • Le421 Le421 16 décembre 2017 17:49

                      @Croa
                      Il est évidemment que ceci est une pure fiction !!

                      A Sarlat, on se demande pourquoi les zones commerciales poussent comme des champignons et hors normes...
                      Le gars qui construit tous ces bâtiments est un ami du maire et un soutien très actif lors des élections.
                      Mais ça n’a bien sûr rien à voir...  smiley


                    • baldis30 16 décembre 2017 20:49

                      @Croa
                      bonsoir,

                      « Ceci dit si la SNCF voulait bien entretenir correctement ses voies ferrées et équipements, au moins comme autrefois, ce serait déjà bien.  »

                       meuh oui comme disent les vaches en regardant passer les car Macron tellement commodes les jours de verglas dans le Massif Central


                    • BB35 16 décembre 2017 08:14

                      La sécurisation d’un passage à niveau coute très cher et on empêchera jamais personne de forcer le passage, volontairement ou pas, Une herse escamotable serait moins onéreuse et infranchissable volontairement ou pas.


                      • Djam Djam 16 décembre 2017 11:42

                        La sécurité, au sens post moderne (il ne m’arrivera rien puisque je vis dans une société techno super moderne !), n’existe pas. Cela sert juste a vendre des assurances pour tout et qui, de surcroît, rechignent de plus en plus a couvrir. 

                        L’on meurt de toutes les façons : doucement, violemment, bêtement, sereinement, angoissé, en guerroyant, au quotidien, etc... Mais...on meurt. 
                        Rechercher le responsable est, certes nécessaire puisque les assurances ne remboursent qu’après avoir trouvé celui qui va payer pour l’autre. Et se livre alors des batailles entre assurances. Pendant ce temps, le peuple français qui ne sait plus rien du véritable danger de vivre, qui se croit de plus en plus immortel, qui croit que la science et la techno vont le sauver, réclame des cellules de soutien psychologique pour le moindre drame.
                        La societe d’aujourd’hui a simplement oublié que la vie est tragique. 

                        • Croa Croa 16 décembre 2017 12:29

                          À Djam,
                          T’as raison mais tard et bien vieux c’est mieux. Là ce sont des tout jeunes qui partent au ciel. Leur seule chance c’est de n’avoir pas souffert et de ne s’être rendu compte de rien (enfin j’espère !)


                        • Hurricane Hurricane 16 décembre 2017 13:47

                          @Djam


                          j arrive pas à trouver des cellules psychologiques pour mes hémorroïdes et mes verrues plantaires ; veuillez me renseigner siouplé 

                        • Le421 Le421 16 décembre 2017 14:28

                          @Djam
                          Merci de votre bon sens...


                        • Djam Djam 17 décembre 2017 10:35

                          @Croa
                          Ce constat de « ils sont morts trop jeunes » est aussi une des caractéristiques de notre pathétique société qui croit qu’un ordre hiérarchique du malheur devrait exister ! Quelle naïveté tout de même... car effectivement, on est toujours scandalisé que des gens meurent jeunes alors que d’autres plus vieux continuent à vivre, mais la mort et la vie se contrefoutent de la logique des modernes !

                          Quant à vivre le plus longtemps possible et en bonne santé, bien entendu que tout le monde en rêve mais là encore on constate à quel point ceux qui croient cela n’ont pas encore (?) fait l’expérience directe du drame du grand âge. Car même en « bonne santé, au-delà de 80 ans, nous subissons tant de dégénérescences normales que vous passez vos dernières années chez les toubibs qui vous analysent sous tous les angles avec l’espoir de trouver LE ou LA pathologie pour laquelle une »merveilleuse« chimie dans un »nouveau protocole« (ils adorent cette formulation) vous sera administrée.

                          Ajoutez à ce délire général de la modernitude prométhéenne le nouveau délire du transgénisme et de l’homme augmenté, et vous obtenez des nouvelles génération persuadées qu’elles vivront comme des demi-robots, c’est-à-dire, osons le terme, comme des dieux !

                          Dans cette bataille qu’entreprennent les homos technologicus la puissance régulatrice de la Vie aura le dernier mot. On peut toujours pleurer contre le »scandale" de la mort trop précoce, indiscutablement c’est dur quand on croit à ce que j’écris plus haut, mais ça ne sert à rien de s’indigner.

                          Comprenez bien mon propos... je ne dis pas que ce n’est pas grave, je dis que quoi que nous fassions, inventions, imaginions en terme de sécurité et de protection anti mort, cette dernière sera toujours vainqueur de la bataille qu’on lui mène. Et ce, tout simplement parce que mourir est notre destin... jeune, dans la force de l’âge ou très vieux, on meurt, c’est tout.


                        • Shaw-Shaw Shawford 17 décembre 2017 10:41

                          Bah ouais, y’en faut plein, des smarties ! ^^


                        • Le421 Le421 17 décembre 2017 17:19

                          @Shawford
                          Infatigable dans la connerie !! C’est bien !!


                        • Le421 Le421 17 décembre 2017 17:19

                          @Djam
                          Bonnes remarques.


                        • Le421 Le421 17 décembre 2017 17:38

                          @Tadashi21
                          P’tin les gars !!
                          Vous prenez quoi ?
                          C’est de la forte !! smiley


                        • Hurricane Hurricane 16 décembre 2017 13:45

                          Pourquoi pas mettre des mines anti personnelles avant le passage à niveau ? si la voiture veut franchir le barrières baissées , elle exploserait avant , donc sécurité maxi 


                          • sarcastelle 16 décembre 2017 14:55
                            Je propose qu’on défile avec des petites bougies. 
                            .
                            Lioré et Olivier H42-1
                            Vous me rappelez un inscrit sur le forum Webastro. Est-ce vous ? 

                            • Taverne Taverne 16 décembre 2017 15:15

                              Qu’est-ce qui est juste en pareil cas ?

                              - D’abord, comme le dit l’article (et c’est je crois sa seule fonction parce qu’il n’apporte rien de plus que les médias sur la plan factuel ou philosophique), c’est de ne pas céder à la mauvaise émotion, celle qui se transforme vite en accusation, en recherche d’un bouc-émissaire.

                              - Deuxièmement, c’est de mettre de façon effective en place des moyens qui permettent de réduire les délais d’enquête et de fiabiliser leur résultat. Nous en avons, au XXIème siècle, les moyens. Par exemple, par l’installation d’une caméra soit en tête de chaque train (mais la SNCF étant juge et partie dans les affaires d’accident, on n peut pas écarter le risque de « panne opportune » de caméra) ou alors près des passage à niveaux dangereux. Car il est injuste que les familles et victimes attendent des années. Plus elles attendent et plus le doute et l’incertitude sont graves, plus elles sont victimes.

                              - Troisièmement  : prioriser les actions de prévention : à titre d’exemple seulement, parce que je ne maîtrise pas tous les paramètres techniques, sécuriser au maximum (ou supprimer) les passages à niveau où circulent des bus de transport collectif et d’abord scolaires. En effet, la sécurisation des endroits où se sont produits des accidents à cause d’infractions flagrantes aux règles de sécurité ou par suicide, ne devrait pas - du point de vue de l’idée du juste au sens absolu du terme - être traitée en premier. Sans pour cela entrer dans aucune débat moral sur les suicidaires et les chauffards. Priorité au risque collectif et au risque concernant des enfants.

                              Ceci n’a rien d’exhaustif.


                              • Le421 Le421 16 décembre 2017 15:48

                                @Taverne
                                Comme vous l’avez dit très justement, l’article n’apporte rien sur le plan factuel, ce n’est pas son but.
                                Je veux rappeler, pour schématiser, que dans pareil cas, l’émotion est souvent très mauvaise conseillère...


                              • si nick 17 décembre 2017 14:57

                                @Taverne

                                « on ne peut pas écarter le risque de « panne opportune » de caméra »
                                SNCF n’est pas exempt de défaut mais ce genre d’affirmation est clairement diffamatoire.
                                Depuis l’instauration du système d’enregistrement graphique (Bande) ou numérique (ATESS) AUCUN accident n’a fait apparaître un défaut d’enregistrement. 

                                On aimerait pouvoir en dire autant des enregistreurs des camions.



                              • lahalle 16 décembre 2017 16:03

                                D’abord, sincères condoléances aux victimes et à leur famille

                                Quelques précisions techniques quant au fonctionnement d’un passage à niveau…

                                En gros, pour l’équipement standard, au niveau alimentation électrique, cela fonctionne un peu comme une alarme de maison. Double alimentation batterie et secteur et si une des deux flanche voire les deux) fermeture systématique des barrières (il y a des contrepoids sur chaque demi barrière réglés pour fermer la barrière en position de repos)

                                D’ailleurs, la moindre anomalie constatée dans le fonctionnement normal du Pn (lampe de feu clignotant ne fonctionnant pas, sonnerie défaillante…. provoque obligatoirement une fermeture des barrières.

                                J’ai conduit des trains pendant 30 ans et des avis de raté d’ouverture, j’en ai reçu des dizaines (c’est assez dangereux aussi , car les automobilistes qui sont bloqués depuis un quart d’heure à un PN sans rien voir venir ont tendance à franchir les demi-barrières en chicane ; donc le mécanicien reçoit un ordre de marche prudente aux abords du PN en question), par contre, un avis de raté de fermeture, je n’en ai jamais reçu et je n’ai jamais entendu parler d’un PN non gardé resté indûment ouvert (sauf bien sûr cause mécanique ; s’ il y a une moissonneuse batteuse en dessous, la barrière a du mal à se fermer, mais les feux et la sonnerie continueront eux à fonctionner )

                                Ce qui semble provoquer l’agitation médiatique réside, à mon avis dans le rapprochement que certains journaleux font entre cet accident et de récentes informations sur des deshuntages qui aurait provoqué des incidents sur certaines lignes et avec certains engins.

                                Le déclenchement de la fermeture d’un passage à niveau peut être assuré par le shuntage d’une zone de voie par les roues du train (c’est le principe de la signalisation automatique) , je pense que c’était le cas sur la section Villefranche –Perpignan, et si, pour une raison ou une autre (feuilles mortes sur les voies, circulations réduites sur la ligne et oxydation du rail, roues polluées par différents matériaux…) la roue et le rail arrivent à être isolés électriquement, alors, le contact ne se fait pas. Cependant, ces deshuntages n’ont eu lieu (à ma connaissance)

                                - qu’avec une série d’engins (les X73500) qui possèdent comme caractéristiques outre leur légèreté (déficit de contact) de posséder uniquement des freins à disques en lieu et place de semelles de frein qui en frottant sur la roue la nettoient . Dans le cas qui nous intéresse, l’engin est une Z2 de conception ancienne, plus lourde et équipée de semelles de frein.

                                - qu’à l’époque où les arbres ont des feuilles à perdre

                                Enfin que les barrières restées intactes aient été trouvées relevées après le choc ne prouve pas qu’elles ne se sont pas fermées à temps, mais tout simplement que la rame ayant dégagé la zone du PN elles se sont normalement relevées (ce qui tendrait même à prouver que les commandes fonctionnaient normalement)


                                • Le421 Le421 16 décembre 2017 16:19

                                  @lahalle
                                  Merci de nous expliquer comment un car pénètre sur un « PN » avec les barrières fermées sans détériorer celles-ci.
                                  C’est un car « Mister Fantastic » ?
                                  Nouveau modèle...


                                • zygzornifle zygzornifle 16 décembre 2017 17:27

                                  @Le421


                                   le car a replié l’espace comme les pilotes dans Dune....

                                • lahalle 16 décembre 2017 18:01

                                  @Le421
                                  J’ai enfin trouvé une photo de la voie d’où venait le car.
                                  On distingue clairement qu’il ne reste plus rien de la barrière et de son support vraisemblablement arrachés dans l’accident par l’arrière du bus à droite au fond. Alors arrêtez de colporter n’importe quel ragot bééfémien ; La barrière de la voie sur laquelle le bus circulait n’est pas intacte...


                                • lahalle 16 décembre 2017 16:29

                                  Les barrières non détériorées ne sont pas celles du chemin emprunté par le car. Celle qu’on peut voir sur les rares photos correspond à la barrière de l’autre partie de la route. Celle par ou le car est arrivé a été détruite (qu’elle aie été ouverte ou fermée) soit par le car avant accident (si franchissement PN fermé), soit dans l’accident si PN ouvert...


                                  • Croa Croa 16 décembre 2017 18:03

                                    À lahalle,
                                    T’as quoi comme source ? (Sur certaines photos on voit les barrières intactes mais pas quatre en effet.)
                                    .
                                    Ceci dit s’il était évident que le passage ait été forcé comme c’est le cas dans ce genre d’accident le plus souvent, il n’y aurait pas polémique... comme d’habitude ! ( Le fait qu’il y ait polémique c’est déjà suspect.) 


                                  • lahalle 16 décembre 2017 18:31

                                    @Croa
                                    Moi, j’apporte des éléments techniques, je n’ai jamais prétendu savoir ce qui s’est passé, l’enquête le démontrera j’espère.
                                    Ce que je dis, c’est que le fonctionnement d’un PN exclus à 99.9% un non signalement de l’arrivée d’un train.
                                    Ce que je dis, c’est qu’il est lamentable de prétendre que les barrières sont intactes alors qu’elles ne le sont pas (quelle qu’en soit la cause par ailleurs).
                                    Mes sources tu les as en lien, sur la photo, la1/2 barrière de la voie de circulation du car est bien arrachée
                                    En parlant de polémique, s’il y en bien une à évoquer, c’est que la conductrice du car, hospitalisée, ait pu parler avec son patron, alors que les enquêteurs ne l’avaient pas encore interrogée



                                  • doctorix doctorix 17 décembre 2017 05:58

                                    @pemile
                                    Ici, il semble qu’on distingue une barrière levée.

                                    http://www.brujitafr.fr/2017/12/15-decembre-2017-collision-de-millas-la-barriere-ne-s-est-pas-refermee.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail
                                    L’autre a forcément été brisée lors de la collision (on en voit un bout sur la deuxième photo, mais ça ne veut rien dire).
                                    Dommage que la première photo ne soit pas plus nette.
                                    Dans tous les cas elle a pu être relevée après l’accident.
                                    Bref, ici, comme souvent, c’est « je sais rien mais je dirai tout ».

                                  • Le421 Le421 17 décembre 2017 09:11

                                    @lahalle

                                    Et on retrouve ce genre de témoignage aussi...

                                    http://www.sudouest.fr/2017/12/16/collision-de-millas-selon-une-collegienne-les-barrieres-ne-se-sont-pas-baissees-4040831-7.php#xtor=EPR-260-[newsletter-quotidienne]-20171217

                                    Petite précision, je ne rentre pas dans la polémique et n’affirme rien.
                                    Mais la prudence avant toute affirmation est de mise.
                                    Les discussions de Chez Mme MICHU, je connais trop bien...


                                  • lahalle 17 décembre 2017 12:50

                                    @Le421
                                    « ...je ne rentre pas dans la polémique et n’affirme rien... »
                                    Si si, vous avez affirmé que les deux 1/2 barrières étaient intactes, ce qui, selon les photos publiées est indubitablement faux. Vous avez gobé tout rond l’information de BFM TV ( le père du gosse qui a pris la photo gnagnagna...) sans chercher à aller plus loin dans votre compréhension de l’affaire.
                                    Par contre, en appliquant une stricte sérendipité, on pourrait, maintenant se dire que si on considère exact le témoignage de la conductrice du car et la position de la barrière brisée (fermée) ; le car accidenté n’a pas brisé la barrière. Ou pour être plus précis, ce n’est pas le car accidenté qui a brisé la barrière...
                                    Toujours est-il que ce qui est inacceptable, c’est l’entrevue qu’a eu le patron de la boîte avec sa salarié avant que celle-ci soit interrogée par les enquêteurs.


                                  • pemile pemile 17 décembre 2017 12:59

                                    @lahalle "Toujours est-il que ce qui est inacceptable, c’est l’entrevue qu’a eu le patron de la boîte avec sa salarié avant que celle-ci soit interrogée par les enquêteurs."

                                    Pourquoi ?


                                  • lahalle 17 décembre 2017 13:32

                                    @pemile
                                    la subornation de témoin, ça vous dit quelque chose ???


                                  • pemile pemile 17 décembre 2017 14:38

                                    @lahalle « la subornation de témoin, ça vous dit quelque chose ??? »

                                    Quelle pourrait être la subordination de témoin dans ce cas, entre le patron non présent au moment des faits et son employée susceptible d’être accusée ???


                                  • lahalle 17 décembre 2017 14:52

                                    @pemile

                                    Heu... Vous le faites exprès ou quoi :
                                    -temps de conduite,
                                    -temps de présence
                                    -temps de repos
                                    -Etat du véhicule
                                    -Visites médicales

                                    Qui vous dit que le patron ne conduisait-pas un des autres cars ?

                                  • pemile pemile 17 décembre 2017 14:54

                                    Erratum : subornation (dans une relation de subordination !)


                                  • pemile pemile 17 décembre 2017 15:04

                                    @lahalle

                                    Lors d’une conversation téléphonique avec son employeur ???



                                  • pemile pemile 17 décembre 2017 15:29

                                    @lahalle

                                    Oui, visite à l’hopital.

                                    Vous trouvez donc toujours inacceptable qu’un salarié prévienne son employeur lors d’un accident et qu’un employeur rende visite à son employé hospitalisé ???


                                  • lahalle 17 décembre 2017 15:38

                                    @pemilerié ne peut
                                     Dans le cas d’un accident, qui plus est, avec homicide un salarié témoin ne peut avoir de contacts avec sa hiérarchie sans avoir été entendu préalablement par les enquêteurs. Ca paraît tout de même logique 


                                  • pemile pemile 17 décembre 2017 15:40

                                    @lahalle "Dans le cas d’un accident, qui plus est, avec homicide un salarié témoin ne peut avoir de contacts avec sa hiérarchie sans avoir été entendu préalablement par les enquêteurs"

                                    Quelle serait cette loi ?


                                  • pemile pemile 17 décembre 2017 15:48

                                    @lahalle

                                    PS : vous avez été conducteur de train pendant 30 ans, vous aviez une consigne de ne pas joindre votre employeur avant d’être entendu par la police ?


                                  • lahalle 17 décembre 2017 15:57

                                    @pemile

                                    Je n’ai pas parlé de loi, mais de logique. Puisque il y a relation de subordination (cette fois) entre employeur et salarié)et que c’est lié directement à l’affaire.
                                    Sans déconner, vous êtes handicapé de la comprenette ou vous le faites exprès ??

                                  • pemile pemile 17 décembre 2017 16:06

                                    @lahalle « Sans déconner, vous êtes handicapé de la comprenette ou vous le faites exprès ?? »

                                    Et vous, juge et partie, en tant que conducteur de train pendant 30 ans, répondez plutôt à ma question précédente ?


                                  • Le421 Le421 17 décembre 2017 17:21

                                    @lahalle
                                    Vous êtes plein de certitudes.
                                    C’est effectivement ce que je n’ai pas.
                                    Mais je ne vous blâme pas, loin de là...


                                  • Le421 Le421 17 décembre 2017 17:27

                                    @lahalle
                                    Vous avez une approche « technique » du problème.
                                    Nous avons une approche « humaine ».
                                    C’est vrai, je le conçois, qu’un patron puisse, en 2017, se préoccuper de l’état de l’une de ses salariées paraît pour le moins suspect...  smiley
                                    Normalement, personne ne devrait la joindre. Elle devrait même être en garde à vue. Si elle est blessée gravement, tant pis. Et si elle décédait, on pourrait plus facilement la mettre en cause et éviter toute indemnisation de la SNCF.
                                    Faut peut-être pas trop que je le dise.
                                    Dans une transfusion, c’est fou ce qui peut se mettre... Par erreur, bien sûr !!


                                  • Le421 Le421 17 décembre 2017 17:35

                                    @lahalle
                                    Entre parenthèses, si on se réfère à l’accident de Brétigny, on voit tout de suite de quoi les dirigeants de la SNCF sont capables pour se dédouaner de toute responsabilité...
                                    Faut quand même pas nous prendre pour des jambons de Bayonne en permanence.
                                    Les défauts techniques, la maintenance et le manque de personnel...
                                    Des fables juste bonnes pour ces salauds de gauchistes de la CGT ?


                                  • lahalle 17 décembre 2017 19:33

                                    @Le421

                                    Tout à fait d’accord avec vous pour ce qui est de Brétigny. J’ajouterai, qu’à mon avis, la démarche du patron de la boîte est exactement la même  que celle qui a présidé aux déclarations à la con des hiérarques de la SNCF. Et rien ne pourrait me faire plus plaisir que d’en voir certains faire un petit séjour au zonzon. Planquer des déficits d’entretien est absolument criminel dans les métiers du transport.

                                    Mais pour ce qui nous intéresse, je ne parle  pas d’entretien, mais de fonctionnement. Vous pouvez laisser à l’abandon un PN à SAL pendant des années, lui couper le jus, enlever les batteries, tout ce que vous obtiendrez c’est sa fermeture, point barre. A la SNCF (enfin à celle que j’ai connue) la sécurité des circulations est basée sur la sanction du manque (pas de jus… tout se plante, pas d’air tout se plante, signale éteint tu dois considérer qu’il est fermé….)

                                    Pour ce qui concerne le sort d’un conducteur en cas de planton à un PN, voici par expérience (vécue) comment ça se goupille

                                    -D’abord tu vois arriver un keuf ou un gendarme, dont le premier souci est de te faire souffler dans le ballon. Bon… tu refuses pour qu’il te fasse faire une prise de sang  (beaucoup plus fiable) et c’est pas l’adjudant Kronenbourg qui décide si ça vire. Lui, en plus,  il faut l’empêcher de mettre ses pattes sur la BG (boite noire)

                                    -Ensuite arrive un chéfaillon (avec lequel, tu n’as pas de rapport de subordination, c’est le premier qu’ils ont pu choper) accompagné obligatoirement du proc ou du substitut, lui, il ,péte les plombs de la boite noire et le proc part avec la bande.

                                    -Enfin, tu es « mis à la disposition des services de police et de gendarmerie » après, bien entendu un petit checkup à la clinique la plus proche. Bon là,  c’est  pas de la tarte, because en matière de circulation ferroviaire ; les bleus, y captent pas grand-chose.

                                    -Et là, enfin, tu peux voir les vieux gars du syndicat, et l’avocat de la boîte, si des fois t’avais un problème. Cependant à tous les instants de la procédure, tu as interdiction de parler du problème aux medias sous peine de sanction lourde… .

                                    Alors bien entendu, l’avis des deux conducteurs (y avait un stagiaire et c’est probablement lui qui avait la marche (pauv’gamin). Réponse  par avance aux connards :oui il avait le droit de conduire) personne ne l’aura ; mais celui du patron de la boite de cars qui va faire pression sur son employée pour qu’elle couvre sa boîte, tout le monde le connaît.

                                    Je ne sais pas ce qui s’est vraiment passé, mais je suis sûr d’un truc, c’est que le PN s’est fermé. Que cette pauvre meuf n’ait pas vu de barrière fermée, possible, si c’est le car devant qui a pété la demi barrière.

                                    Encore une fois les medias de merde colportent du sensationnel, ne vous y laissez pas prendre


                                  • pemile pemile 17 décembre 2017 20:05

                                    @lahalle "Cependant à tous les instants de la procédure, tu as interdiction de parler du problème aux medias sous peine de sanction lourde"

                                    Sanction de l’employeur, pas de la justice, non ?


                                  • lahalle 17 décembre 2017 20:15

                                    @pemile
                                    Et tu crois qu’une radiation des cadres au max ou 6 jours de mise à pied au mini ; ça vaut pas 1 mois de taule avec sursis...


                                  • pemile pemile 17 décembre 2017 20:52

                                    @lahalle

                                    Vous tournez en rond, si c’est une menace de sanction de l’employeur c’est bien plus près de la subornation de témoin que vous dénonciez plus haut !

                                    Vous n’avez toujours pas non plus répondu à ma question, y-a-t-il consigne explicite au sein de la SNCF de ne pas joindre l’employeur avant d’être entendu par la police, ce que vous reprochez a la conductrice du bus ?


                                  • pemile pemile 17 décembre 2017 21:11

                                    @lahalle "mais je suis sûr d’un truc, c’est que le PN s’est fermé"

                                    Quel était le système de commande sur ce PN ? Etait-il équipé d’un FC pour prévenir le conducteur du train d’un problème de fermeture ?


                                  • zygzornifle zygzornifle 16 décembre 2017 17:26

                                    Je plains la conductrice du bus car avec ses faibles moyens elle aura un avocat pour sans-dents qui ne fera pas long feu et se fera bouffer tout cru par les avocats requins de la SNCF et ceux de la compagnie du bus qui ne seront pas près de vouloir verser un centime aux familles des enfants décédés .....


                                    • Croa Croa 16 décembre 2017 17:48

                                      À zygzornifle,
                                      En plus ces gens nient toujours car ça fait au moins gagner du temps et ça leur permet de négocier en position de force... Quand t’as les moyens t’es toujours gagnant !


                                    • baldis30 16 décembre 2017 20:54

                                      @zygzornifle
                                      totalement absurde... cela montre de votre part une ignorance certaine de ce qui se passe dans la réalité


                                    • Hijack Hijack 17 décembre 2017 00:20

                                      Une question, comme ça, n’y connaissant rien en installation ferroviaires : Pourquoi ne pas remplacer les passages à niveau (le truc le plus con, constaté sur les routes) par de simples tunnels ... ainsi, les trains n’auraient plus à s’arrêter, ni même ralentir, surtout, les voitures et piétons seront en totale sécurité, n’auront plus à s’inquiéter du train qui passe !
                                      .
                                      Je sais que cela aura un coût, mais les accidents également on un coût ... humain plus que financier. Plus de barrières, rien ... c’est du passé. Les véhicules ne perdront plus de temps à attendre. Un petit tunnel juste sous les voies, rien de plus simple.


                                      • doctorix doctorix 17 décembre 2017 06:09

                                        @Hijack
                                        Parce qu’un tunnel coute de 3 à 15 millions d’euros, et qu’il y en a plusieurs milliers à construire.

                                        Je crois qu’on en construit 5 par an...
                                        Mieux vaudrait appliquer mon idée d’un obstacle massif coulissant sur des rails encastrés dans le macadam parallèlement aux voies, de 50 cm de haut, entre la voie et les barrières.
                                        Vite fait, pas cher et efficace.
                                        Avec un système de retour immédiat en cas d’obstacle (humain), comme n’importe quel portail coulissant.
                                        Protection absolue des usagers de la route comme des passagers des trains.

                                      • Hijack Hijack 17 décembre 2017 14:05

                                        @doctorix

                                        Oui, pas mal l’idée (bien qu’un dessin aiderait à mieux comprendre ton plan) ... mais ça aura un coût et de bcp de maintenance humaine, contrairement au tunnel, qui ne demandera que de l’entretien classique. Cela étant, 3 à 15 M d’¨€ ... ça me paraît exorbitant pour un simple petit tunnel. Mais même ... et alors, ce sera largement amorti avec le temps. J’imagine comme ça :
                                        disons 5M€ X par 5000 tunnels = 25 000 Milliards d’€ !
                                        Chérot ... mais faisable /// La souffrance des familles n’a pas de prix, surtout, s’il y a des entreprises ne faisant que ça, ils pourraient nettement réduire leurs coûts de fabrications, du matos utilisé etc ... avec la théorie du travail à la chaine.
                                        Merci pour tes infos m’ayant permis au moins d’imaginer les coûts.
                                        .
                                        Pour ta question plus bas sur les trains ... bonne idée, mais je pense qu’ils doivent se dire, que s’il y a choc violent, la caméra serait la première touchée donc inutilisable ... mais même suivie en temps réel par satellite (donc vues juste avant le crash), ça pourrait aider l’enquête, mais pas sauver la vie des gens.



                                      • pemile pemile 17 décembre 2017 14:43

                                        @Hijack « s’il y a choc violent, la caméra serait la première touchée donc inutilisable »

                                        La caméra n’est que le capteur, le stockage des images peut se faire en milieu de train.

                                        « 25 000 Milliards d’€ ! Chérot ... mais faisable »

                                        Cherchez l’erreur de calcul ?


                                      • si nick 17 décembre 2017 15:15

                                        @Hijack
                                        c’est ce qui est fait sur les voies LGV destinées aux trains à grande vitesses (TGV)

                                        C’est un des facteurs de leur grande sécurité.

                                        Mais aussi un surcoût important.
                                        Sans aller si loin les mesures d’améliorations sont nombreuses et CONNUES.
                                        Ce n’est malheureusement pas le premier accident de passage à niveau.
                                        Avec son lot de recommandations et d’études : chaque fois c’est le financement qui pose problème.

                                        Le débat sur les barrières ouvertes ou fermées n’augure rien de bon.
                                        Comme si le problème principale est de savoir à qui faire porter le drame
                                        Et non le fait de savoir comment éviter qu’il ne se répète.

                                        Peut être la conductrice à t elle fait une faute.
                                        En aucun cas il est décent d’en faire une criminelle par facilité.
                                        Elle n’a surement pas choisie de mettre volontairement en danger ses passagers.
                                        Même si les barrières ont bien fonctionné il convient de comprendre comment un car à réussi à s’engager.
                                        Et SNCF, même si elle n’est pas jugée responsable, doit améliorer la sécurité des passages à niveaux





                                      • Le421 Le421 17 décembre 2017 17:31

                                        @si nick
                                        Une bonne réflexion dans un océan de certitudes dignes du Café du Commerce !!
                                        Merci.


                                      • Hijack Hijack 18 décembre 2017 10:31

                                        @pemile

                                        Caméra ... oui, j’avais dit avant le choc, donc, ce capteur serait sérieusement endommagé ...
                                        On pourra tout voir, puisque c’est automatiquement enregistré, mais tout s’arrête aussitôt le choc !
                                        Le stockage d’images peut se faire même hors du train, il me semble.
                                        .
                                        Enfin, tu dis erreur de calcul ... possible, ce genre de calculs n’étant pas mon fort ... mais bon :
                                        5000 tunnels à 5 000 000 l’unité, ça fait : 25 000 000 000 millions de ... heu ... milliards !!! Oups ! C’est pas donné !  smiley   --- Merci !
                                        .
                                        Vu de nez, c’est infaisable ... o.k, mais donc, pourquoi pas un simple toboggan juste au-dessus des voies de chemin de fer, avec accès aux voies fermés par la route.


                                      • Hijack Hijack 18 décembre 2017 10:41

                                        @si nick

                                        Oui ... mais il y a pas mal de passages TGV & TER en idf ... où il y a encore des passages à niveau ...
                                        .
                                        Comme je le dis plus haut, vu le coût de constructions de tunnels souterrains, peut-être la mise en place de toboggans serait une solution... ?


                                      • doctorix doctorix 17 décembre 2017 06:16

                                        Une question me vient...

                                        Est-ce qu’il n’y a pas à l’avant de chaque train une caméra à deux balles qui enregistre l’accident ?

                                        • pemile pemile 17 décembre 2017 14:51

                                          @doctorix

                                          Il est plus efficace de mettre une caméra fixe qui surveille le passage à niveau et prévient le train, donc l’accident.


                                        • pemile pemile 17 décembre 2017 15:18

                                          @doctorix

                                          Applications ferroviaires pour lesquelles des systèmes de traitements d’images existent :

                                          Surveillance de passage à niveau [Vazquez et al. 2004] (voiture ou camion arrêtés, personnes)

                                          Surveillance de périmètre (observation des intrusions dans des lieux interdits : tunnels, ponts et voie) [Garcia et al. 2005]

                                          Détection de chute d’objets ou de personnes sur la voie en station [Kawamura et al. 2011]

                                          Surveillance des infrastructures et des caténaires avec une caméra montée sur le train [Puhlmann et al. 2004].

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès