• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le grand barnum de l’évolution avec les prêtres de l’Eglise (...)

Le grand barnum de l’évolution avec les prêtres de l’Eglise darwiniste

Une brochette de conférenciers a été invitée par quelques universités, à l’occasion de l’année de la Terre, pour disserter et débattre sur l’évolution et surtout la question de l’évolution. Six prestations censées intéresser le grand public instruit aux faits et théories que les savants ont mis 150 ans à construire depuis la parution du fameux livre de Darwin.

Oui mais voilà que la science semble être mise de côté au profit de débats idéologiques et politiques. Se réclamant de la scientificité, elle déroule ses poncifs laïques pour combattre d’autres poncifs, eux religieux ; en réalité, une menace qui n’a aucune substance ici en France. Seuls les USA sont pris dans cet engrenage idéologique et religieux. On ne comprend pas alors pourquoi ce qui aurait dû être une fête de la science, anticipant le bicentenaire de la naissance de Darwin en 2009, est devenu un règlement de comptes contre des créationnistes discrédités ; ainsi que les théoriciens de l’Intelligent Design, dont les textes, et notamment le livre de Michaël Behe, n’ont pas été traduits pour des Français à qui il ne faut pas présenter des réflexions alternatives. Il faut protéger l’opinion des mauvaises pensées. L’Eglise darwiniste y veille, avec les relais médiatiques. L’absence de version française de cet ouvrage est une honte et Voltaire en ressortirait de sa tombe. Les maisons d’édition préfèrent célébrer Darwin en offrant leur papier à des redites sans originalité, comme par exemple l’opus de Patrick Tort.

Pourtant, à l’aurore de la Modernité, la science s’est construite contre l’ignorance de théologiens instruits qui ne voulaient pas regarder dans la lunette et rêvaient d’en finir avec Galilée. Aujourd’hui, nous avons la même configuration mais déclinée sur un schème plus subtil qu’il sera difficile de faire entendre à l’opinion, y compris celle des gens instruits. Car la controverse se déroule sur le plan métaphysique. Quoique, je m’avance trop, car de controverse, il n’y a que mes anticipations visionnaires sur les futures théories de l’évolution et sans doute quelques critiques et pistes assez fulgurantes dont je n’ai pas connaissance. Bref, revenons à cette tournée des darwiniens conçue comme un barnum où quelques scientifiques ne viennent pas présenter la beauté et l’élégance des idées de Darwin et ce qui pourrait être ajouté pour un sacre du vivant, mais combattre des réflexions menées outre-Atlantique, notamment celle de l’Intelligent Design, mélangeant au passage les questions scientifiques, idéologiques, politiques, théologiques. Bref, un vrai fatras servi pour offrir une tribune de politique scientifique à quelques tribuns de laboratoire prêts à en découdre avec les créationnistes, à l’instar des croisés du Moyen Age allant conquérir le tombeau du Christ.

Bien évidemment, les recherches sur l’évolution dépassent les limites de ce barnum du darwinisme. Mais on ne peut que s’interroger sur l’état de cette discipline qui, semblant en bout de course, ayant épuisé toutes les ressources dont elle dispose dans son paradigme, ne veut pas entendre les critiques et les alternatives, préférant alors attaquer un adversaire bien peu crédible mais qui, s’agissant de l’ID, offre un peu de matière à penser. Mais ces scientifiques ne veulent pas penser dirait-on. Leur vision de la vie est celle d’un médiévalisme mécaniste. Leur mode de réflexion est inféodé à une idéologie darwiniste qui conditionne et définit les normes de leurs raisonnements. Tout comme au Moyen Age, toute réflexion devait prouver au final la vérité d’un ordre terrestre voulu par Dieu. Nos évolutionnistes veulent faire entrer tout élément théorique ou empirique dans la logique d’un ordre sans transcendance qui n’a pas été ni voulu, ni pensé, ni intentionné, mais le fruit d’un aveugle destin de mutations aléatoires dont les effets ont été sélectionnés par une Nature dont le ressort et la fin est le jeu de la sélection des plus aptes et robustes du point de vue de l’espèce.

Que retenir de ces conférences ? Une bonne et une mauvaise nouvelle. La mauvaise, c’est que l’Eglise darwiniste est puissante et ne laissera pas l’opportunité d’un débat équilibré entre darwiniens et post-darwiniens. Toute Eglise se doit de contrôler les hérésies. Elle peut le faire d’autant plus aisément que les maîtres catéchistes de la science forment les consciences à l’intransigeance doctrinale. Que d’étudiants formés à la pensée unique pour servir la doctrine mécaniste ! Le niveau de l’épistémologie française et de la philosophie du vivant n’est pas élevé. Signe emblématique s’il en est de la crise de la civilisation. La bonne nouvelle, c’est que l’Eglise darwiniste s’est dévoilée comme telle, renforçant la légitimité à tous ceux qui par le décret de leur conscience, sauront en finir avec cette fausse conception du vivant. Drôle de situation, après l’ère du monde clos médiéval, puis l’époque des aventures intellectuelles de Voltaire, la science biologique œuvre pour refermer le livre des questions en se clôturant sur une quête infinie de mécanismes du vivant, sûre de ne pas accéder à l’essence de la vie et de son évolution.


Moyenne des avis sur cet article :  2.49/5   (51 votes)




Réagissez à l'article

114 réactions à cet article    


  • morice morice 13 novembre 2008 13:06

     "L’Eglise darwiniste" : n’importe quoi, la Dugué.


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 13 novembre 2008 13:21

      Observe bien Morice, dans les laboratoires, il y a des prêtres en soutane blanche


    • sisyphe sisyphe 13 novembre 2008 16:56

      Exact, Renève !
      Et c’est quoi , le "décret de la conscience visionnaire" de monsieur Dugué ?  smiley
      Quels éléments cette "conscience visionnaire" apporte-t-elle au post-darwinisme ? 

      Franchement, on dirait l’article d’un illuminé !

       smiley


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 13 novembre 2008 18:55

      Franchement, on dirait l’article d’un illuminé !

      Les illuminés se font toujours enguirlander, surtout quand Noël approche (sainte synthèse d’Avila dollar, Parole, parole, parole et aphorismes, II, 6, 1)


    • stephanemot stephanemot 14 novembre 2008 09:42

      J’etais inquiet.

      Tant de temps depuis le dernier pamphlet creationiste de l’ami Dugue... je m’attendais evidemment a un feu d’artifice pour 2009 et le bicentenaire Darwin, mais la c’est franchement decevant.

      On dirait de la litterature US d’extreme droite style Regnery Publishing. Le terme d’"Eglise Darwiniste" prolonge l’argumentaire habituel des creationistes qui cherchent a faire passer tous les scientifiques pour soit des scientistes soit des athees*. C’est leur facon de faire croire que le coeur du debat scientifique porte sur la religion alors que ca n’a rien a voir, cela ne se situe pas du tout sur le meme plan.

      C’est le principe meme de l’imposture de l’Intelligent Design, de l’aveu meme de ses promoteurs. L’ID a ete definitivement discredite par la publication de documents strategiques internes detaillant la manipulation, et depuis notre ami Dugue, qui avait pondu d’innombrables articles a cette cause, a du revoir sa copie, produisant regulierement sur Agoravox ce type de reformulations a peine edulcores et tout aussi trompeuses.

      Soyons clairs : le creationnisme, l’Intelligent Design, et d’une maniere generale toutes les impostures voulant faire revenir la science et la religion au Moyen-Age relevent du fondamentalisme pur et dur : http://blogules.blogspot.com/2007/09/en-finir-avec-lintelligent-design.html

      L’ami Dugue a du talent, mais il le gache. Ses articles pro-ID du debut etaient nettement mieux ficeles... mais depuis qu’il a ete demasque il ne se fatigue plus a jouer a cache-cache, et son argumentaire tourne a une caricature digne de Sarah Palin (un autre ardent partisan de l’ID).


      * l’objectif est de semer le doute et la haine, de rallumer artificiellement les faux débats du XIXe siècle, entre de prétendus opposés qui sont en fait pas sur le même plan. Et pendant que les esprits s’animent autour du faux débat entre science et religion ou entre Darwin et l’ID, les partisans de l’ID continuent leur travail de sape contre leur véritable ennemi : non pas le défenseur de Darwin, mais le défenseur de la religion libre et modérée.


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 14 novembre 2008 10:06

      Je t’attendis Stéphane,

      Tu n’as pas beaucoup changé, toujours le même, attaquant et caricaturant mes positions sur l’ID, une idée fichtrement heuristique mais guère plus originale pour l’époque que la montre de Paley au 18ème siècle.

      C’est assez incroybale, qu’on ne puisse pas parler de science biologique, d’évolution, en étant critique face au darwinisme actuel, sans être accusé de défendre le fondamentalisme religieux

      L’inquisition, elle est du côté des scientifiques qui font le procès d’un diable créationniste qui n’est qu’une figurine de guignol sans impact, les scientifiques sont au fond des grands enfants, ils ont peur de guignol


    • Céphale Céphale 13 novembre 2008 13:17

      J’ai rarement vu un papier aussi nul !


      • Bernard Dugué Bernard Dugué 13 novembre 2008 13:20

        J’ai rarement vu un papier aussi nul !

        Il n’est nul que parce que vous l’avez vu, mais pas lu


      • Avatar 13 novembre 2008 16:10

        Agoravox étant au bord du gouffre, gageons qu’avec ce genre de papier elle fera un grand pas en avant !!! 

         smiley


      • CAMELEON 13 novembre 2008 20:46


        surtout lu !!!


      • Mathieu 13 novembre 2008 13:23

        Qu’entendez vous par "post-darwinisme" ?

        Rappelons que les théories de l’évolution sont "post-darwinistes" depuis que nous connaissons les mécanismes de l’hérédité (la génétique), que Darwin ignorait.

        Si vous pouviez expliquer en quoi cette "conception du vivant" est "fausse" ?
        Quelle est la vraie selon vous ? Vers où conseillez-vous de chercher si vous ne le savez pas ?


        Concernant la toute dernière phrase de votre texte, je ne comprend pas ce qui vous fait croire que la théorie de l’évolution, ou même la biologie, a quelque chose à voir avec "l’essence de la vie".


        • Bernard Dugué Bernard Dugué 13 novembre 2008 13:27

          Une piste, la Nature artisane, techicienne, bref, une piste post-aristotélicienne

          Quant à la théorie de l’évolution, liée à la conception du vivant, elle n’a justement aucun lien avec l’essence de la vie et c’est ce que je lui reproche.



        • Bernard Dugué Bernard Dugué 13 novembre 2008 13:33

          Ce n’est pas pour discréditer tout le travail accompli par la science mais pour signaler à quel point les évolutionnistes refusent d’aborder certaines question et se légitiment en trouvant un ennemi parfait, les créationnistes ; bref, un phénomène de crise identitaire comme en subit l’Eglise ou les partis politiques.


        • Mathieu 13 novembre 2008 13:46


          Quelles sont les questions que les évolutionnistes refusent d’aborder ?


        • Bernard Dugué Bernard Dugué 13 novembre 2008 14:15

          Les questions ontologiques portant sur """"""l’intelligence""""""
          de la """""""substance vivante""""""""""

          Sorry pour les guillemets mais c’est d’un usage tactique évident


        • Bernard Dugué Bernard Dugué 13 novembre 2008 14:26

          Zut, la machine a fait muter mon texte !


        • Mathieu 13 novembre 2008 15:27



          Pourquoi taper sur les théories de l’évolution parce qu’elles ne répondent pas aux questions ontologiques de "l’intelligence" et de "substance vivante".

          Est-ce que vous allez écrire autant de mal sur les lave-vaisselles car ils ne répondent pas à ces questions ?


        • morice morice 13 novembre 2008 13:38

           par Bernard Dugué (IP:xxx.x0.42.164) le 13 novembre 2008 à 13H21 

           
          Observe bien Morice, dans les laboratoires, il y a des prêtres en soutane blanche

          non là franchement je ne suis pas d’accord du tout.

          • Bernard Dugué Bernard Dugué 13 novembre 2008 13:41

            Tu as raison, Morice, mieux vaut nous intéresser au chercheuses, il paraît qu’elles sont nues sous leur blouse


          • ZEN ZEN 13 novembre 2008 13:41

            "L’eglise darwinienne" ?

            Là , Bernard est fatigué
            Il devrait aller se reposer avec de bonnes lectures ...
            SG Gould aussi.


            • Bernard Dugué Bernard Dugué 13 novembre 2008 13:47

              C’est un billet à risque j’avoue mais qui a dit que le journalisme citoyen devait ronronner

              Et Gould, que vient-il faire dans cette histoire, Gould is bach ?


            • finael finael 13 novembre 2008 13:53

              Je suis aussi profondément déçu par la pauvreté de cet article et les termes comme "Eglise Darwiniste" me choquent carrément.

              Mais il y a un point où je suis d’accord, pour être scientifique une théorie doit être discutable et réfutable.

              Ceci dit je ne crois pas que la non publlication de livres créationnistes soit le fait d’une telle "Eglise", la Bible est encore un des ouvrages les plus publiés, même en France.


              • Bernard Dugué Bernard Dugué 13 novembre 2008 13:58

                Ce papier servira pour une intéressante expérience

                Le débat sera-t-il constructif, lié au point que je soulève, où bien sera-t-il une succession de lynchages de l’auteur ?


              • ZEN ZEN 13 novembre 2008 14:05

                @ Finael
                OK
                Mais le darwinisme est sans cesse remanié et enrichi ,élargi ,confirmé même dans le domaine de la microbiologie maintenant..
                Bref, une grande richesse heuristique, meme si elle ne dit pas tout de la vie. Aucune théorie ne peut le faire. Une bonne grille de lecture, donc, indépassable pour l’instant

                Réfutable , oui, en droit . Pour l’instant elle n’est pas réfutée en fait...
                ..si l’on sort des schémas réducteurs sur la question ou des fantasmes des créationnistes ignorants et souvent sectaires


              • Bernard Dugué Bernard Dugué 13 novembre 2008 14:27

                Zen,

                Le darwinisme est parfaitement dépassable et j’espère le montrer !


              • sisyphe sisyphe 13 novembre 2008 17:07

                par Bernard Dugué 							 														 (IP:xxx.x0.42.164) le 13 novembre 2008 à 14H27 							 							
                							

                															
                							
                 								
                Le darwinisme est parfaitement dépassable et j’espère le montrer !

                Diantre !  smiley
                Mais c’est alors à ça qu’il fallait consacrer un article, et apporter des éléments, au lieu de se livrer à des imprécations oiseuses, et de parler de "décret de la conscience" ! smiley

                							

              • ZEN ZEN 13 novembre 2008 13:57

                S J Gould

                Voyons Bernard , "Le pouce du Panda"...

                On peut ne pas ronronner sans déconner smiley


                • Bernard Dugué Bernard Dugué 13 novembre 2008 14:00

                  Cette fois c’est bon, tu as mis les points sur les J.

                  Dis-moi, peut-on faire du stop avec le pouce du Panda ?


                • ZEN ZEN 13 novembre 2008 14:08

                  Bernard,
                  Avec des arguments comme ceux-là , tu feras peut-être 500 commentaires, mais tu ne feras pas avancer le schmilblkck...


                • Bernard Dugué Bernard Dugué 13 novembre 2008 14:17

                  Ben si, je fais du stop pour attraper une Ferrari et dépasser les théories darwinistes


                • Mathieu 13 novembre 2008 14:00

                  Quelles sont les questions que les évolutionnistes refusent d’aborder ?


                  • Zalka Zalka 13 novembre 2008 14:31

                    Bonjour Bernard,

                    Votre titre provocateur ne vous attirera pas beaucoup de sympathies. Même si l’on passe cette première impression, on risque d’être déçu par votre intransigeance à l’égard de la nomenklatura scientifique. Vous avez peut être raison de minimiser le phénomène créationniste en France, mais vous aider tout de même cette mouvance en discréditant ainsi "l’église darwiniste".


                    • Bernard Dugué Bernard Dugué 13 novembre 2008 14:38

                      Ce billet est volontairement provocateur dans la forme et dans le fond, il constitue une véritable information sur disons un détournement de la science vers un enjeu idéologique. Il est question d’une dérive dont le grand public n’a pas connaissance. Qui sait que les objectifs avoués de l’épistémologie sont de former les jeunes scientifiques à se défendre contre des attaques pouvant venir des créationnistes mais pas seulement,
                      La belle époque des savants universel du 17ème siècle est achevée. Et ce n’est pas l’étendue des savoirs qui justifie qu’il en soit ainsi, mais une décision, chacun dans sa spécialité, défendant les intérêts de sa chapelle. Cette science sans âme domine la planète mais elle va perdre. C’est certain mais je ne peux donner la date


                    • del Toro del Toro 13 novembre 2008 15:53

                      Mention Bogdanoff


                    • Antenor Antenor 13 novembre 2008 14:44

                      Atttention de ne pas confondre Créationnisme et Dessein Intelligent, ce n’est pas la même chose. Le premier est une lecture de la Bible au pied de la lettre, le second admet l’évolution mais pense qu’elle a une finalité voulue par un dieu. Le meilleur moyen de montrer que ces thèses sont fausses, c’est d’en débattre.


                      • Antenor Antenor 13 novembre 2008 14:53

                        L’auteur a raison de dénoncer une Recherche Française de plus en plus repliée sur elle-même. Mais Darwin n’ y est pour rien ! Ce n’est pas parce que certains de ses défenseurs sont plus dans le domaine de l’idéologie que dans celui de la science que pour autant ses thèses sont fausses.


                      • Bernard Dugué Bernard Dugué 13 novembre 2008 15:13

                        Et oui, Darwin n’aurait sans doute pas été darwiniste s’il avait vécu à notre époque et Marx n’aurait pas été marxiste


                      • stephanemot stephanemot 14 novembre 2008 09:52

                        L’ID est un avatar du creationnisme, remis au gout du jour du XXe siecle, avec le meme "succes" que son predecesseur.

                        Si l’ID est un poil moins caricatural, c’est justement pour faire croire qu’il est plus pres de la "verite scientifique".


                      • Gilles Gilles 14 novembre 2008 13:51

                        Bon, puisque il faut accepter de débattre de toute nouvelle théorie contredisant le "dogme", au nom de la bonne pensance, pourquoi écarte t-on avec autant de mépris la thèse qui veut que ce soient des extra terrestres qui aient ensemencés la Terre, guidés son évolution, pour l’amener à enfanter l’homme ? Que ce soit pour en faire un réservoir de nourriture ou pour coloniser la Terre via le ventre de nos femmes ensemencés par Raël ?

                        Ecarter cette idée est une preuve de l’enfermement idéologique de nos blouses blanches. Organisons débats, forums sur cette thèse......soyons prêt à perdre du temps à consacrer à la moindre conneries qui gicle du cerveau du premier chtarbé venu

                        Bref, les "créateurs" de l’ID, vu leur background et leur discours, se décrédibilisent eux même. Pas besoin de s’enmerder avec ces obnubilés. S’ils veulent en discourir, qu’ils pondent d’abord quelques chose d’au moins un tantinet cohérent avec une démarche relativement scientifique


                      • Aafrit Aafrit 13 novembre 2008 14:47

                        	 	 	 	

                        On peut résumer ce qu’a dit et ce qu’aurait dit l’auteur :
                         
                        L’homme de science est utile pendant la première partie de sa vie et nuisible dans la seconde
                        " disai t G.Bachelard
                        utile, dans la rupture avec des préliminaires, nuisible par l’attachement à ses connaissances produites.
                        l’exemple des Théologiens au passé et les scientistes biologisants aujourd’hui .

                        il voulait conclure en disant :
                        La connaissance est un perpétuel renouvellement, en opposition avec les connaissances préalables qui se renferment sur elles mêmes...en refusant toute refutation et remise en question..

                        Je n’habite pas le cerveau de l’auteur, je dis ce que j’ai compris.. dans son dernier paragraphe.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès



Partenaires