• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le grand chambardement. Ou retour au passé ?

Le grand chambardement. Ou retour au passé ?

2017, aura été l’année des grand bouleversements. Que ce soit sur le plan politique avec l’avènement de Macron, avec l’explosion des partis politiques PS, LR, FN, avec des tendances politiques de droite qui se prétendent de gauche, avec des politiciens de gauche qui affirment leur sensibilité de droite. Sans oublier bien évidemment des organisations syndicales qui préfèrent collaborer à l’exploitation des travailleurs en signant n’importe quels accords ou en refusant l’action unitaire des travailleurs.

 Ces bouleversements ne servent que l’intérêt du grand Capital, des entreprises multinationales, des banques et autre spéculateurs financiers.

 Derrière une politique de façade, Macron et son parti la République en marche tentent de jeter la confusion parmi les différentes composantes du peuple afin de les rallier à sa politique. Le but diviser tous les partis de droite et de gauche y compris les organisations syndicales pour mieux faire aboutir ses ordonnances.

 On sent bien, derrière cette stratégie, la volonté des patrons qui sont à la manœuvre. La volonté affichée d’aggraver l’austérité pour les classes défavorisées et les classes moyennes, tout en protégeant les plus fortunés.

La « loi travail » ou la réforme du « code du travail n’a pour but que d’améliorer le pouvoir des patrons dans leur entreprise : tant dans la pratique des bas salaires, l’insécurité de l’emploi et l’aggravation des conditions de travail. La réforme des conseils de prud’hommes vient compléter cette politique inique et permettra aux patrons de ne pas être poursuivis et de ne pas être trop sanctionné en cas de pénalités.

 Le pays s’enfonce dans une monarchie républicaine où les nantis, les patrons sont à la commande. Pour tout argument, ils parlent de la dette qui en réalité n’est qu’un aspirateur à l’échelle de l’Europe. Que ce soit au niveau du pays, de l’Europe, le Capital s’arrange pour s’approprier les richesses des Etats.

 Bon nombre de français l’ont compris lors des élections présidentielles et législatives refusant de se rendre complices ces 55% d’électeurs ont choisi l’abstention, ce qui a permis à ces manipulateurs, comploteurs et autres profiteurs de toutes sortes d’être élus.

 Très vite, contre l’orientation de cette politique gouvernementale et patronale, beaucoup de salariés se sont mobilisés et sont descendus dans la rue. Ils montraient ainsi leur désapprobation et entendaient faire respecter leurs doits. Quelques organisations ont été débordées par leur base qui malgré l’interdiction de leurs confédérations ont décidé de descendre dans la rue.

 Malheureusement croire que l’on peut aboutir à négocier sans montrer notre détermination à lutter, c’est croire à des chimères, c’est mentir aux travailleurs, c’est soutenir consciemment ou inconsciemment les prétentions du patronat et de Macron.

 C’est par l’union dans la lutte et dans la rue, par notre détermination à sauvegarder nos droits sociaux, nos libertés, nos droits au travail et à une vie descente que nous pourrons imposer notre dignité, notre statut de travailleurs. 

 

20/09/2017


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • HELIOS HELIOS 21 septembre 11:35

    ... « et qui c’est qui a voté Macron pour en arriver là ? » (expression orale incorrecte, certes)


    Les nantis... non, bien sur... ce sont ceux qui veulent plus de démocratie et qui ne veulent pas de référendum, ce sont ceux qui veulent garder nos specificités française et qui acceptent le vivre ensemble, surtout pour soi mais pas pour les autres, ce sont eux qui veulent que les français décident et qui choisissent Bruxelles... ce sont ceux qui se croient Europeens et qui ne sont que des ouvriers du IVeme Reich.... pourquoi croyez vous que la BCE soit a Francfort ?


    Allez, zou, y’a rien a voir

    • Libertad14 Libertad14 21 septembre 16:46

      @HELIOS

      Dans ce congloméra politique qui ressemble à rien sinon qu’a une confrérie de carriéristes qui aspirent seulement à se tailler une part du gâteau, on trouve peu des représentant ouvriers ??
       on y trouve aussi des adeptes de la démocratie de classe qui exclue de vrais représentants du peuple. Il est vrai que dans ce rassemblement LREM on y trouve beaucoup d’énarques, de cadres supérieurs et des professions libérales. Des gens qui se soucient peu de la chaire à production sinon que de les voir trimer pour assurer leur paye d’élus de députés ou de ministres. Que le peuple souffre ce n’est pas leur préoccupation, Pour ces nantis carriéristes, égoïstes de surcroît, l’important c’est que cette politique capitaliste continue 

      Comme vous dites « y a rien a voir » vous avez raison ce serait si bien si le peuple pouvait obéir sans broncher. !!!!

    • Le421 Le421 21 septembre 19:35

      @Libertad14
      J’espère juste que Jupiter et sa bande de jean-foutre vont mettre suffisamment le bordel pour que ça chauffe un bon coup.
      Ceci dit, il fait une annonce, il avance.
      Il réfléchit, merde, il recule.
      Comment veux-tu que je t’enc...  !!  smiley


    • Macondo Macondo 22 septembre 07:20

      « Voici venu le temps, du grand, du grand, voici venu le temps, du grand chambardement ». Petit hommage au grand poète. Si quelqu’un l’aperçoit, lui demander la date du grand concert pyrotechnique, ça fait trois décennies qu’on a nos places en tribune présidentielle ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

Libertad14

Libertad14
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès