• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le grand mensonge...

Le grand mensonge...

JPEG

Pendant des décennies, les médias nous ont fait miroiter un avenir meilleur : on nous prédisait une société des loisirs, grâce aux progrès de la mécanisation et de la robotisation...

 

Le XXIème siècle devait être celui des progrès, de la modernisation, du bonheur : un travail moins pesant, des plages de liberté, un avenir étincelant nous étaient promis.

Que s'est-il donc passé ? Les salariés sont, désormais, soumis à des régressions permanentes : le travail se fait plus pesant, les retraites sont retardées, le chômage explose, la précarité s'installe, l'avenir est incertain.

Les droits des travailleurs s'amenuisent, la flexibilité s'installe dans le monde du travail, les salaires stagnent ou diminuent, les impôts augmentent.

 

Quels étaient ces faux espoirs ? Etaient-ils destinés à nous tromper, à nous mentir ? 

Toutes les prospectives étaient fausses : désormais pourra-t-on croire en un avenir meilleur ?

 

La plupart des dirigeants politiques nous annonçaient une sortie de la crise : en France, François Hollande prévoyait une inversion de la courbe du chômage, en Grèce, on rêvait à un rétablissement du pays...

 Peut-on y croire ?

 

Entre peur et espoir, les gens sont, ainsi, tenus en haleine : il est bon d'espérer mais les politiques actuelles ont tendance à désespérer les peuples, à les affaiblir.

Si on nous a menti sciemment, ne peut-on pas encore nous tromper et nous bercer sans cesse d'illusions ?

 

L'Europe n'était-elle pas, elle-même, un beau rêve, une image idyllique, une illusion ? En fait, cette Europe n'existe pas, elle n'est construite que sur du sable : une monnaie, des banques.

 

Les politiques européennes ne visent-elles pas à restreindre les droits des salariés, à les affaiblir ? Partout, on pratique l'alignement par le bas, on ne voit nulle perspective de progrès sociaux, c'est l'inverse qui se produit.

 

Pour la première fois, les adultes prennent conscience de cette réalité : leurs enfants connaîtront un avenir plus sombre, plus difficile... recherche de travail, chômage, formation permanente, mobilité imposée.

 

Le grand mensonge permettrait-il de maintenir les peuples sous le joug d'un espoir sans cesse retardé ?

"Demain, le bonheur vous est promis, demain tout ira mieux..." Il semble que ce soit le leitmotiv de la plupart des hommes politiques.

 

Leur rôle se réduirait-il à nous leurrer, à nous abuser, à nous mentir sans vergogne ?

Le grand mensonge est-il destiné à entretenir de faux espoirs pour canaliser la colère et la révolte des peuples ? 

JPEG

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/article-le-grand-mensonge-121815994.html

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.3/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

56 réactions à cet article    


  • gaijin gaijin 31 décembre 2018 14:23

    demain on rase gratis ......

    dans un quelconque paradis religieux ou positiviste après la prochaine guerre pour sauver la paix ,la prochaine révolution ou la suivante, quand on aura dépassé la prochaine frontière , atteint la lune , mars ....ailleurs et demain ...


    • Pere Plexe Pere Plexe 1er janvier 2019 17:34

      @gaijin
      Une crise de lucidité de l’auteure.
      2019 est pleine d’espoir !


    • gaijin gaijin 1er janvier 2019 19:29

      @Pere Plexe
      tout a fait ......


    • Séraphin Lampion François Pignon 31 décembre 2018 14:24

      La France s’est longtemps rêvée en Club-Med, mais Gilbert Trigano-oligarque n’était pas un philanthrope.

      Si les GM-citoyens ont cru au paradis sur terre, c’est parce qu’ils se voilaient les yeux pour ne pas s’avouer que les GO-parlementaires étaient des salariés chargés de les distraire pendant que leur patron leur faisait les poches.


      • aimable 31 décembre 2018 14:25

        les médias ne se trompés pas puisque leurs prédictions étaient fondées sur une répartition équitable des richesses smiley , nous savons maintenant que c’est tout le contraire qui c’est produit puisque le petit peuple comme ils disent s’est appauvrit et le riche s’est encore plus enrichit .


        • Le421 Le421 31 décembre 2018 15:58

          @aimable
          Quel est le con qui a mis « une étoile » ??


        • aimable 31 décembre 2018 16:55

          @Le421
          un qui ne sait pas lire  smiley


        • Pierrot 1er janvier 2019 21:20

          @aimable : votre commentaire est l’un des rares intelligibles et sensés que j’ai lu en réponse à cet article.


        • ZXSpect ZXSpect 31 décembre 2018 14:35

          Et depuis des siècles des prêcheurs promettent la félicité dans l’au-delà, quitte à justifier ou excuser les souffrances du moment.


          « Leur rôle se réduirait-il à nous leurrer, à nous abuser, à nous mentir sans vergogne ?

          Le grand mensonge est-il destiné à entretenir de faux espoirs pour canaliser la colère et la révolte des peuples ? »


          Pourquoi pas les politiques qui prétendent nous représenter ?


          Même honnête et avec l’intention d’oeuvrer pour le bien commun, un homme politique se doit de « donner de l’espoir » pour entraîner les hommes dans son sillage.


          • tiso 31 décembre 2018 14:54

            Il est à constater, que le livre de Serge Nilus, à la lumière du vingt-et-unième siècle est fort troublant, l’avenir qui y ait décrit, correspond point par point , à celui que nous vivons présentement.


            • Fergus Fergus 31 décembre 2018 15:00

              Bonjour, Rosemar

              « on nous prédisait une société des loisirs, grâce aux progrès de la mécanisation et de la robotisation »


              Et, reconnaissons-le, c’est vrai pour la majorité des gens ! Le problème est qu’une proportion trop importante de la population est laissée pour compte. Qu’il y ait près de 10 millions de pauvres dans la 6e économie mondiale est scandaleux ! 


              • mmbbb 31 décembre 2018 20:06

                @Fergus Etange vous qui êtes un europeen , n est ce pas les chantres du Traite de Maasctricht qui nous promettaient une Europe avec un solide marche interieur de la securite de la prospérite . In fine , c ’est Seguin qui avait raison et Mitterrand s est trompe lourdement en voulant que l Allemagen soit poings et mains liées avec l Euro Il s est produit exactemennt l inverse Tous les indicateurs economiques de l Allemagne sont au vert « de gris » Mein Merkel . Il faut dire que les Alllemands ont une autre mentalité . En France c ’est le big bazar , on ne se refait pas .


              • baldis30 1er janvier 2019 13:17

                @mmbbb
                meilleurs vœux à tous
                « Il faut dire que les Allemands ont une autre mentalité . En France c ’est le big bazar , on ne se refait pas . »
                 Une mentalité inchangée depuis Bismarck qui vise à étendre leur impérialisme d’abord à la France ( guerre de 1870), à l’Europe ( guerre 1814/ 1918 tout en détruisant le potentiel industriel de la France et de la Belgique qui n’en seront pas encore remises en 1939 — ce qui explique en partie 1940 ), enfin à toute l’Eurasie avec la complicité du Japon vrai initiateur de WWII par son attaque en Mandchourie. 
                une autre mentalité ??? Ô que oui une très sale mentalité ... voudriez-vous une explication plus élaborée ... ? 
                Si vous ne voulez qu’un exemple le voici : la révolution russe de 1917 a été soutenue, facilitée et encouragée par les allemands ... une autre mentalité n’est-ce pas ? 
                Qui initia l’usage des gaz ... et le poursuivit jusqu’en 1945 ....une autre mentalité n’est-ce pas ? 


              • mmbbb 1er janvier 2019 14:49

                @baldis30 lorsque je dis une « autre mentalité » je veux mettre en exergue la notre . Je n apprécie guere notre mentalité ou rien n est vraiment envisageable en commun. C ’est le premier qui emmerde l autre , je fus interne je connais cette mentalité exécrable . Nos oscillons entre les grands principes et l individualisme . Les Allemands sont carrés et ont une culture d entreprise .Lorsque C GAVE dit ; si vous voulez monter une entreprise , il faut aller en Allemagne . Bémol a votre propos 1 ) Napoléon III fut un piètre tacticien , nos soldats etaient mal equipe et l instruction insuffisante TODD le dit ; l Allemagne avait pris de l avance dans l enseignement , 2 )après 1940, nous étions embourbes dans les guerre coloniale , l Allemagne non .3 ) Quant a l Allemagne , Ludendorff soutint les révolutionnaires , Ceux ci ne voulaient plus de la guerre et lui permit de dégagé le front de l est . Quant a nous, nous avons guere plus de moralité , les indigenes s etant battus notamment lors du debarquement de provence ne furent reconnus que tres tardivement. Quant a la guerre d algerie, nous fumes les premiers a avoir employes du Napalm . J ai toujours ete etonne que celui ci ne soit pas considére comme une arme chimique . 


              • Garibaldi2 2 janvier 2019 05:44

                @mmbbb

                Le napalm est une invention US, ils l’ont utilisé pour la première fois en 1944 lors de la guerre du Pacifique à l’île de Tinian, puis lors de la bataille de Normandie.



              • Le421 Le421 31 décembre 2018 15:57

                Les politiques européennes ne visent-elles pas à restreindre les droits des salariés, à les affaiblir 

                Si seulement c’était « les politiques européennes »...

                En oubliant que les dirigeants français sont aussi à la manœuvre.

                C’est toujours de la faute des autres... Tellement facile.


                • Eric F Eric F 1er janvier 2019 18:26

                  @Le421
                  "Si seulement c’était « les politiques européennes »...

                  « 
                  même remarque mais dans le sens inverse : ce mouvement vient de la mondialisation qui dépasse les politiques européennes. La France est un des pays du monde où la »redistribution« est la plus importante (elle divise par deux les inégalités), le problème est que désormais »la finance" participe de moins en moins au partage, or les très riches vivent des revenus de la finance, et avec la flat tax ont un taux d’imposition inférieur à celui des classes moyennes+


                • pipiou 31 décembre 2018 16:43

                  Quand un enseignant rentre dans le discours du « grand mensonge » c’est inquiétant pour ses élèves...


                  • gaijin gaijin 1er janvier 2019 12:07

                    @pipiou
                    ou plutôt rassurant .....


                  • mmbbb 1er janvier 2019 15:08

                    @pipiou quand une enseignante émérite dit «  Demain, le bonheur vous est promis, demain tout ira mieux... » . Tous les politiques ayant promis le bonheur sont in fine des dictateurs . Le bonheur ne se décrète pas , ce ,n est pas le rôle d un chef d etat.. J ai écouté les voeux de Macron , deux idées ressortent , l europe et les migrants . Tout est résumé . Gattaz président du MEDEF , est pour cette migration Elle permet de maintenir les couts salariaux bas et d avoir un réservoir de main d oeuvre corvéable. Macron note par ailleurs l inquiétante montée des extremes , la il nous prend pour des cons . Par ailleurs, il a fait allusion a l etat de droit certes mais il s est bien garde de mettre en exergue le respect de la laicité et la reconquête des territoires perdus de la répubmique . Un veritable fourbe ,il a fait du theatre , il aurait pu jouer les fourberies de Scapin, un rôle sur mesure. 


                  • pipiou 1er janvier 2019 16:19

                    @mmbbb
                    Ce ne sont pas les politiques qui ont promis le bonheur : dans les années 60 tout le monde y croyait à la prospérité infinie ; Rosemar est peut-être trop jeune pour le savoir, mais en tant qu’éducatrice elle est censée avoir des connaissances historiques lui évitant de dire de grosses fadaises.
                    Après votre discours sur les migrants n’est pas très enrichissant ; la seule chose que ça montre c’est que notre pays n’est pas si miséreux que ça pour attirer autant de malheureux.


                  • Sozenz 31 décembre 2018 16:45

                    pendant des decennies ils ont fait miroité le futur rayonnant grâce à la thechnologie ; et les ingenieurs les chercheurs en manque de reconnaissance et avide de savoir se sont mis au service des ceux qui les mettront dans la grande fosse .

                    on abuse les rêveurs ; pour mieux les faire travailler . grand moteur idéologique qui est capable de regrouper l adhesion des croyants et des athées ;

                    il n y a jamais eu dans l histoire une époque aussi pervers que celle dans laquelle nous sommes .


                    • baldis30 1er janvier 2019 13:22

                      @Sozenz

                      « les ingénieurs les chercheurs en manque de reconnaissance et avide de savoir se sont mis au service des ceux qui les mettront dans la grande fosse . »
                       meuh oui, meuh oui comme meuglent les vaches en regardant rouler les autobus macron, et les bobos verts cheminer sur les voies ferrées désaffectées par les mêmes politiciens ....
                      TAPEZ TOUJOURS SUR LES MEMES ... ça fait du bien à la macronie


                    • Sozenz 1er janvier 2019 15:44

                      @baldis30
                      vous penez que c est monsantoi lui même qui fait ses recherches sur les omgs et a fait l agent orange ,
                      qui a permis le nucléaire ?
                       qui developpe la robotique ? et qui en profite vraiment ?
                      qui fait de la recherche en labo  ? est ce toujours pour des bonnes causes ?
                      pourquoi certains chercheurs finissent par fuir et devenir des lanceurs d arlertes ;

                      posez vous des questions...


                    • Xenozoid 1er janvier 2019 15:48

                      @Sozenz

                      qui a concu internet ?


                    • Sozenz 1er janvier 2019 15:54

                      @Sozenz
                      qui finance ? où se trouvent les marchés porteurs ?
                      quelle reconnaissance ont les chercheurs parallèles au système ? comment leurs opposants font pression ? combien sont ils ?


                    • Reiki 31 décembre 2018 17:43

                      Comme on le dit souvent on es jamais mieux servi que part sois même.


                      • Jelena Jelena 31 décembre 2018 18:06

                        Je profite de cet article on ne peut plus joyeux pour vous souhaiter une mauvaise année à tous. Qu’elle soit déprimante au possible et pleine de malheurs.

                        Rendez vous en 2019... (Si Dieu le veut...).


                        • ZXSpect ZXSpect 31 décembre 2018 18:50

                          @Jelena

                          Laissez Dieu où le laisse Prévert

                          Pater Noster


                          Notre Père qui êtes aux cieux
                          Restez-y
                          Et nous nous resterons sur la terrre
                          Qui est quelquefois si jolie
                          Avec ses mystères de New York
                          Et puis ses mystères de Paris
                          Qui valent bien celui de la Trinité
                          Avec son petit canal de l’Ourcq
                          Sa grande muraille de Chine
                          Sa rivière de Morlaix
                          Ses bêtises de Cambrai
                          Avec son Océan Pacifique
                          Et ses deux bassins aux Tuilleries
                          Avec ses bons enfants et ses mauvais sujets
                          Avec toutes les merveilles du monde
                          Qui sont là
                          Simplement sur la terre
                          Offertes à tout le monde
                          Éparpillées
                          Émerveillées elles-même d’être de telles merveilles
                          Et qui n’osent se l’avouer
                          Comme une jolie fille nue qui n’ose se montrer
                          Avec les épouvantables malheurs du monde
                          Qui sont légion
                          Avec leurs légionnaires
                          Aves leur tortionnaires
                          Avec les maîtres de ce monde
                          Les maîtres avec leurs prêtres leurs traîtres et leurs reîtres
                          Avec les saisons
                          Avec les années
                          Avec les jolies filles et avec les vieux cons
                          Avec la paille de la misère pourrissant dans l’acier des canons.

                          ------

                          et écoutez Aragon


                          C’est une chose étrange à la fin que le monde



                          C’est une chose étrange à la fin que le monde
                          Un jour je m’en irai sans en avoir tout dit
                          Ces moments de bonheur ces midis d’incendie
                          La nuit immense et noire aux déchirures blondes

                          Rien n’est si précieux peut-être qu’on le croit
                          D’autres viennent Ils ont le cœur que j’ai moi-même
                          Ils savent toucher l’herbe et dire je vous aime
                          Et rêver dans le soir où s’éteignent les voix

                          Il y aura toujours un couple frémissant
                          Pour qui ce matin-là sera l’aube première
                          Il y aura toujours l’eau le vent la lumière
                          Rien ne passe après tout si ce n’est le passant

                          C’est une chose au fond que je ne puis comprendre
                          Cette peur de mourir que les gens ont chez eux
                          Comme si ce n’était pas assez merveilleux
                          Que le ciel un moment nous ait paru si tendre...

                          Malgré tout je vous dis que cette vie fut telle
                          Qu’à qui voudra m’entendre à qui je parle ici
                          N’ayant plus sur la lèvre un seul mot que merci
                          Je dirai malgré tout que cette vie fut belle

                          Louis Aragon, (1897-1982)


                        • HELIOS HELIOS 31 décembre 2018 21:58

                          @ZXSpect

                          C’est vrai qu’il vaut mieux s’attaquer a une religion, qui d’abord est la notre et qui a réussi a soutenir une civilisation qui avait quasiment tout réussi, même en franchissant des écueils sanglants.. tout en étant tolerant (vous, nous) avec les autres « spiritualités » -et la je me demande si c’est bien le mot spiritualité qui convient... alors que ceux qui nous entrainent dans la chute qui est la notre n’ont rien a voir avec la prière que vous caricaturez avec humour.

                          Nous n’en serions pas là, peut être, si les bouffe-curés avaient été plus et mieux remis à leur place car au final, la liberté de religion, ne fonctionne que dans un cadre de tolérance que vous ne soutenez pas. Le vide laisse ainsi la place au pire, ne valait-il pas mieux participer a un remplissage a notre gout que de subir l’alienité ? (neologisme, n’est-ce pas...)


                        • HELIOS HELIOS 31 décembre 2018 21:59

                          @HELIOS

                          je préfère les curés aux mollahs -et aux révolutionnaires d’opérette-, oui, c’est clair !


                        • mmbbb 1er janvier 2019 15:35

                          @HELIOS je suis un ancien enfant de choeur , j en ai bouffe du cure parce que ce n etait pas ma volonte de servir cette messe, J eusse aime que l on m apprenne la philo les maths la physique en cours complémentaires Cela m aurait servi .Par ailleurs je n ai jamais supporte cette hiérarchie, les hobereaux cathos avaient les places pres du choeur et l ouvrier , derrière . Le même ouvrier qui se faisait mepriser par le petit cadre de merde dans l usine locale dont le patron etait l hoberaux qui venait se pavaner a la messe, la boucle est bouclée Et le prête avec l épitre aux Corinthiens , Jesus Christ voué a l amour de l autre et l hoberaux allant prendre l eucharistie . J allais a la catéchèse dont la femme de l hoberaux dispensait les cours . La salle etait denuée alors que la villa etait d un luxe pour cette region Elle m appris que le Cure d Ars vivait dans la pauvrete , J ai visité par hasard sa maison , ce n est pas le cas Le mensonge enseigné Non cette sérénade je ne l a supportais pas. Je serais devenu comme Staline un ancien séminariste . Il fine, cette jeunesse est partie puisque rien ne lui etait dédiée Il n y a que des Turcs dans cette région . C est quand même con, tres con. Les abords du Lac de Nantua , c ’est l Anatolie désormais Quant au pape, il est tout voue a la cause des migrants ( voir le chapelets de résolution en faveurs des dits migrants celle ci no 18 . Favoriser « le regroupement familial - y compris des grands-parents, des frères et sœurs et des petits-enfants - sans jamais le soumettre à des capacités économiques ». En langage clair les assister ad vitam aeternam ces populations . Pendant ce temps les chretiens d orient se font massacrer dans l indifférence générale . Les religieux cathos me laissent tres perplexe. Je me demande s ils ne sont pas devenus décadents .


                        • Odin Odin 1er janvier 2019 19:11

                          @mmbbb

                          « Les religieux cathos me laissent très perplexe. Je me demande s ils ne sont pas devenus décadents. »

                          « Qui adhère à Vatican II, sans restriction, par ce seul fait, se détache de la véritable Église du Christ. Personne ne peut en même temps être Catholique et souscrire à tout ce qu’a établi le Concile Vatican II. La meilleure manière d’abandonner l’Église du Christ, Catholique, Apostolique et Romaine, est d’accepter sans réserves ce qu’a enseigné le Concile Vatican II ». Mgr de Castro Mayer.

                          http://dame-marie.e-monsite.com/medias/files/55.les.erreurs.de.vatican.ii.pdf


                        • Claudec Claudec 31 décembre 2018 18:53

                          La pyramidologie sociale pouvant heurter les âmes sensibles, lire aussi, ici même : https://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=206010 pour se rassurer en concevant qu’il soit au moins possible d’éradiquer le premier des maux de l’espèce qu’est la pauvreté profonde, et ceci sans avoir à s’entre-tuer. 


                          • EL Yagoubi 31 décembre 2018 20:40

                            Le système médiatique en France dans toutes ses variantes conventionnelles est caractérisée par une médiocrité sans commune mesure. Je n’ai jamais imaginé une telle dépendance aux logiques du consensus primaire et à l’auto-censure comme référence à laquelle il faut se conformer pour faire passer l’information tronquée comme vérité. Le seul domaine dans lequel ce système excelle est celui de l’appauvrissement et de l’abrutissement massif des gens non avertis.


                            • popov 1er janvier 2019 02:25

                              La fin de l’URSS a marqué un tournant pour l’Europe occidentale.

                              Pendant la guerre froide, il fallait empêcher les travailleurs de se tourner en masse vers le PC. Le patronat a donc accordé quelques « faveurs » aux salariés pour qu’ils se tiennent tranquilles.

                              Maintenant que le spectre de l’URSS a disparu, le patronat veut reprendre ce qu’il a lâché à contre cœur.

                              Une bonne année à tous !



                              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er janvier 2019 12:37

                                Bonne Année Rosemar. Vous le méritez bien pour votre travail quotidien. Un commentateur tentant de me rabaisser m’avait affublée de titre de New age (ère du Verseau). Hélas pour lui, je n’ai pas du tout ce profil. Fraternité, loisir à perpétuité me semble plutôt s’apparenter au supplice de Tantale. Ayant plutôt l’esprit de combat et des vraies amitiés. Tout ce monde « paradisiaque » me donnait déjà envie de bailler. Est-ce à dire que j’aime le monde d’aujourd’hui. Certes non. Il s’agit d’un ratage assez fameux. Justement, parce que le « LOISIR » domine partout et que la fraternité est surtout celle de la consommation. 


                                • rosemar rosemar 1er janvier 2019 18:33

                                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                                  Bonne année à vous aussi.


                                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er janvier 2019 12:46

                                  Voici un article qui vous plombera un peu plus le moral :https://www.lalibre.be/debats/opinions/des-etres-humains-vont-s-accorder-la-jouissance-de-dechainer-le-mal-et-la-aura-lieu-l-acceleration-de-la-fin-des-temps-5c28f8da7b50a66d50daf1cd. Pas moi, je savais. Le fameux chômage. Et si sim^lement, il n’y avait réellement pas d’emplois. En réalité il y en a mais il fait quitter les grandes villes et la capitale. Les métier manuel sont en pénurie (première erreur des politiques avoir rabaissé les manuel au profit du diplôme)papier qui aujourd’hui ne sert plus à rien. Les compétences ayant été rabotées, nivelées. Les loisirs. C’est le contraire : le jeunes s’ennuient et papotent sur facebook. L’écologie, le climat. Pourquoi cherchez plus loin. il est évident que la surpopulation et la mauvaise éducation explication la dégradation généralisée. Le problème : on nous promettait une soi-disant ère idyllique, mais sans avoir à la gagner. Le ruissellement coulerait de source. Ben non. Cela se mérite,....


                                  • rosemar rosemar 1er janvier 2019 18:34

                                    @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                                    Le lien ne fonctionne pas : page non trouvée...


                                  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er janvier 2019 19:59

                                    @rosemar
                                    Résumé : IONS

                                    De nos jours, l’alarme climatologique, largement sonnée par les médias, mais peu entendue véritablement, est le contexte dans lequel émerge l’essai de Pierre-Henri Castel. Sans faire démonstration de « collapsologie », sa proposition intellectuelle se concentre sur le temps qu’il nous reste et la manière de l’utiliser, avant que tout ne disparaisse. D’après lui, « rien ne va amener l’être humain à se ressaisir. Rien ne nous protège de notre autodestruction »Interview.



                                  • popov 3 janvier 2019 00:39

                                    @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                                    Bonjour et bonne année

                                    Quand un lien ne fonctionne pas, je cherche une anomalie dans l’adresse. Dans le cas de votre lien, il suffit de supprimer le point final.
                                    Mais manque de bol, l’article est réservé aux abonnés et j’ai décidé de ne pas payer un centime à la presse déjà subventionnée et qui en plus tire profit des publicités qui accompagnent ses publications en ligne.
                                    Je préfère des sites comme RT. Le lecteur désireux de broyer du noir y trouve tout ce dont il a besoin, et c’est gratuit.


                                  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 6 janvier 2019 10:48

                                    @popov Bonne année aussi
                                    A tous, attention au piège du Monde. Attirée par un article du Monde, j’ai payé 1 euro et ensuite oublie. Je me suis rendue compte après un an que je payais 10 euros par mois retiré automatiquement. Une véritable arnaque puisque je ne les ai plus lu. Et en plus pour se désabonner, il faut un recommandé. 


                                  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er janvier 2019 12:53

                                    Quel électeur aurait voté pour celui qui aurait mis un vrai programme en place. PAS : l’argent et les emplois vont couler comme une fontaine de jouvence. MAIS : on revalorise l’éducation, on forme à la parentalité, à la santé et l’alimentation saine. On place haut le curseur de l’apprentissage, on taxe ceux qui pollue,... Une aide est donnée à ceux qui ont un bon programme approuvé par des personnes compétentes. On freine l’entrée de la délinquance. Un tel profil récolterait tout au plus : 2 à 3% des voix. 


                                    • zygzornifle zygzornifle 1er janvier 2019 13:13

                                      Le mensonge fait parti de la panoplie des politiques , ils le manient avec efficacité le tout relayé par les médias complices qui le savent et le divulgue sans état d’âme....


                                      • spearit 1er janvier 2019 14:44

                                        "Pendant des décennies, les médias nous ont fait miroiter un avenir meilleur : on nous prédisait une société des loisirs, grâce aux progrès de la mécanisation et de la robotisation..."

                                        Et toujours les mêmes imbéciles pour les croire... qui reviennent en pleurant

                                        Moi aussi ça me fait bien rire les demeurés qui se plaignent des conséquences dont ils chérissent les causes...est ce si dure de faire fonctionner quelques neurones ???


                                        • Arthur Gohin 1er janvier 2019 15:07

                                            L’être humain a été crée pour écouter Dieu en son âme et conscience. S’il écoute d’autres prétendues lumières, il est déçu, sa faim de vérité n’est pas satisfaite ; et bien sûr la vie qui s’ensuit déçoit elle aussi car en réalité Dieu seul est maître de la vie.

                                            Ainsi donc ceux qui déroutent le monde sont autant les menteurs professionels que les simples citoyens qui les écoutent et mettent leur espoir en eux. 


                                          • Eric F Eric F 1er janvier 2019 18:37

                                            Effectivement, il y a eu à l’époque des 30 glorieuses l’illusion d’un progrès permanent, un mouvement d’ascension même si les conditions de vie de la majorité de la population était inférieures à celles d’aujourd’hui.

                                            Désormais, il y a une large désillusion dans nos pays (alors que certains pays émergents connaissent une situation se rapprochant de la notre il y a cinquante ans, ici seuls quelques « start-uppers » y croient encore), un décalage entre l’image donnée par les séries américaines et la publicité, par rapport à la réalité vécue, j’ai trouvé frappant de voir à la télé, juste après des pubs de bijoutiers et parfumeurs, les actualités montrer des pilleurs de magasins de luxe sur les Champs Élysées.


                                            • titi 6 janvier 2019 22:32

                                              @Eric F

                                              « juste après des pubs de bijoutiers et parfumeurs, les actualités montrer des pilleurs de magasins de luxe sur les Champs Élysées. »

                                              C’est en fait le nœud du problème.
                                              La « pauvreté », pendant les trente glorieuses, c’était de ne pas pouvoir remplir sa gamelle.
                                              La « pauvreté » aujourd’hui, c’est de ne pas consommer comme on le souhaite.

                                              Il y a beaucoup à dire : sur la politique nationale, sur les politiques locales, sur l’aménagement du territoire, sur l’éducation nationale,... mais aussi sur le comportement des Français eux mêmes.


                                            • Djam Djam 1er janvier 2019 22:42

                                              @ rosemar

                                              Des siècles que le « grand mensonge » perdure. Les masses adorent depuis toujours qu’on leur raconte des histoires, alors... tous les empires, tous les royaumes puis tous les gouvernements nationaux racontent des histoires, des salades, des bobards, des contes à dormir debout. L’humain de la modernité est redevenu un ado régressif soumis... très soumis aux histoires creuses qui le font rêver debout.

                                              Il gobe à peu près toutes les couleuvres et est même passé maître es-avaleur de boas ! A petites bouchées, n’importe quel baltringue de gouvernance exécutante peut faire avaler ce qu’il veut à ces ados énervés mais mauviettes et aux jeunes femmes devenues des chieuses qui envient le « pouvoir » des mâles... enfin, celui qui n’est plus qu’une pathétique pièce de théâtre pour gogos toujours plus demandeurs de contes...

                                              Vous voulez sortir du grand mensonge ? Alors jetez votre télé, votre radio et mettez-vous à lire des livres d’historiens sérieux. Ils sont faciles à repérer... ils ne sont jamais invités dans les merdias smiley

                                              Ecoutez déjà ceci : https://www.qwant.com/?q=Francis%20Cousin&t=videos&o=0:0f8be429253ef65ae23eb44e9c2c93ce


                                              • Pryderi Kervalan Pryderi Kervalan 1er janvier 2019 23:15

                                                Les français sont en train de redécouvrir l’histoire et si l’histoire est tragique, ce tragique vaut toujours mieux que l’ennui mortel qui forme la toile de fond des démocraties libérales qui comprimaient nos énergies dans le carcan de l’Europe des banksters cosmopolites. Timidement encore et dans la lutte pour notre survie nationale et sociale ne serions nous pas en train de redécouvrir ce qui faisait l’enchantement de notre vieil Occident : l’héroïsme, le don de soi au service d’une cause qui dépasse nos individualités, ce don jusqu’à la mort ,qui sait, couronnement d’une existence qui aurait eu un sens. On peut rêver. Peut être que le mouvement insurrectionnel ne débouchera pas seulement sur une révolution politique et sociale mais sur un bouleversement éthique. 



                                                  • Claudec Claudec 2 janvier 2019 09:22

                                                    Il n’y a pas de grand mensonge, il n’y a que crédulité, paresse et irresponsabilité de ceux qui s’en plaignent.


                                                    • Ecométa Ecométa 3 janvier 2019 13:42

                                                      Ce qui caractérise Macron ce n’est pas l’entendement, la bonne intelligence, mais essentiellement la manipulation : tout simplement la « malignité » ! C’est d’ailleurs ce qui caractérise assez généralement, la malignité, une classe politique plutôt godillot !

                                                      Qui peut croire à la grande concertation démocratique proposée par Macron ? Des journalistes de la télé et autres intervenants du même acabit incapable de penser par eus-mêmes et qui veulent s’en convaincre : y croire !

                                                      Dans son allocution, il va continué ses réformes a-t-il affirmé ; il était droit dans ses bottes, celles que lui ont fournies ceux pour qui il est à la botte : les tenants mondiaux d’un libéralisme économique crétin ! Un libéralisme économique qui a tué le concept d’État, de Nation, de République, le concept même de société ! 

                                                      « Donnez-moi le contrôle de la monnaie et je me moquerait de ceux qui font les lois ». Le fondateur de la dynastie Rothschild

                                                      Nous en sommes là et Macron est de ce complot économique !

                                                      Il est le « fossoyeur de la société française » qui était une exception culturelle européenne et même mondiale, résistant à ce libéralisme exacerbé paroxysme de liberté qui abuse tout : la Nature et les états de nature comme celui de « société ». 

                                                      Un libéralisme économique qui exploite la société pour ses seuls tenants et aboutissants capitalo-financiaristes, alors qu’il devrait la servir cette société !

                                                      C’est cette spécificité française, forcément libérale... mais contre le libéralisme ; c’est cette protection sociale à la française, cette économie totalement mixte, socialiste diront certains... alors qu’elle est simplement sociétale ; cette spécificité française qui a fait que par le passé la France était le pays qui résistait le mieux aux grandes crises économiques tellement nombreuses du capitalisme. C’est cette spécificité française, toujours dans la mesure et jamais dans l’excès, qui aurait fait que nous aurions le mieux résister à cette crise du financiarisme qui va nous arriver en pleine tête !

                                                      Mais c’est fini, avec Macron, nous n’aurons plus cette capacité sociétale, par notre protection sociale, d’amortissement des crises.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité