• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le labyrinthe de la charité

Le labyrinthe de la charité

En 1973, le natif de Seattle, William, Henry Gates III, entra à l’Université de Harvard où il choisit un cours préparatoire en droit. Non content de cette option, Il divagua entre les mathématiques et l’informatique par la suite, pour abandonner finalement ses études pour de bon. Le parcours professionnel qui s’ensuivit entrera dans l’histoire. 

JPEG

Et ce fut, peut-être, en sa qualité de « figure historique », en avance sur son temps, que la radiodiffusion publique allemande, ARD lui offrit, le 12 avril 2020, une tribune de 9 minutes 22 secondes, pour qu’il dévoile au public sa (?) stratégie de gestion de la pandémie du virus SARS-CoV-2. (1)

Extrait : « En temps normal, le développement d’un nouveau vaccin exige au moins cinq ans de travail en laboratoire. Tout d’abord il faut une preuve irréfutable de son innocuité et de son efficacité avant de pouvoir déployer les capacités industrielles nécessaires pour le produire. Nous (?) nous efforçons actuellement de comprimer ce processus à 18 mois ou moins. Le fait que le développement de la plate-forme RNA (?) prenne actuellement de l’élan et que la production du vaccin se déroulera comme prévu, permet d’espérer une immunisation rapide de toute la population, notamment des personnes âgées. Nous (?) serons donc bientôt en mesure d’administrer au moins une dose de vaccin à 7,5 milliards de personnes ». Fin de citation

Nous voilà en septembre 2021, en train d’exaucer le vœu du maître de cérémonie.

Une mise en lumière exhaustive de la « théorie du complot », si tant est qu’elle en soit une, ne peut être réalisée qu’au prix d’un investissement considérable en temps et en effort, et, à condition de disposer des connaissances nécessaires en informatique. En ce qui concerne les sources, elles sont toutes publiques.

Ce fut un informaticien allemand, soucieux de l’avenir de sa petite fille et qui souhaite garder l’anonymat, qui s’y attela, en entreprenant la tâche titanesque d’analyser pas moins de 7'200 liens internet, reliant 6'500 personnes, organisations gouvernementales et non gouvernementales, ainsi que d’entreprises privées, actives dans le domaine de la santé. Le résultat est un rapport de 169 pages (2) contenant une quantité innombrable de diagrammes, listes et liens internet et dont deux acteurs majeures se dégagent, la fondation britannique caritative « Wellcome Trust » et la « Fondation Bill & Melinda Gates ».

Son travail est commenté sur le site internet suisse « uncutnews » par le journaliste allemand Markus Langemann, lauréat du « Deutscher Radiopreis » décerné par la télévision publique ARD et « Norddeutscher Rundfunk » NDR. (3)

Un premier tableau montre les plus prestigieux centres de formation, bénéficiaires d’aides financières de la part de la « Fondation Bill & Melinda Gates » BMGF :

Oxford University Oxford GB, Indian Institute of Technology Delhi Inde, Massachusetts Institute of Technology MIT Cambridge USA, University of Toronto Canada, University of Glasgow GB, University of New South Wales Sydney Australie, International Center of Insect Physiology and Ecology Nairobi Kenya, Yale University New Haven USA, Harvard University Cambridge USA, Center for Global Development Washington DC USA, Rockefeller University New York USA, Johns Hopkins University Baltimore USA, Griffith University Brisbane Australie, Princeton University Princeton USA, Royal Veterinary College London GB, University of British Columbia Vancouver Canada, Columbia University New York USA, University of Cape Town Afrique du Sud.

Dans le même registre, l’éducation et l’information, et, pour compléter le tableau, on pourrait ajouter le fait que, la « Fondation Bill & Melinda Gates » contribue également au financement de l’édition africaine du quotidien français « Le Monde » à hauteur de 4 millions euros. En contrepartie la rédaction s’engage à traiter trois thématiques, liées aux questions du développement de la santé publique une fois par année.

Le quotidien britannique « The Guardian » de son côté, entretient un partenariat philanthropique avec la fondation à hauteur de 3 millions euros et le quotidien allemand « Der Spiegel » de 2,5 millions euros.

Dans le top 50 des nations, bénéficiaires de la générosité de la « Fondation Bill & Melinda Gates » BMGF entre 1994 et 2021, figurent, en première, deuxième et troisième position Les Etats-Unis avec 43,5 milliards USD, La Suisse hôte des Nations Unies et ses agences, ainsi que de nombreux ONG avec 13,1 milliards USD et la Grande Bretagne avec 2,9 milliards.

Les plus importantes organisations bénéficiaires :

« Gavi, l’alliance pour le vaccin », Genève, une organisation internationale, créé en 2000, dans le but d'assurer aux enfants, vivant dans les pays les plus pauvres du monde, un meilleur accès aux vaccins, 4,95 milliards USD.

L’« Organisation mondiale de la Santé » OMS, Genève, 3,38 milliards USD

« The Global Fund to fight AIDS, Tuberculosis and Malaria », Genève, 2,99 milliards USD

« Program for Appropriate Technology in Health » PATH, Seattle, une ONG consacrée au planning familial, la vaccination, ainsi que le combat contre la malnutrition, 2,57 milliards USD

« University of Washington Foundation Seattle », 1,37 milliards USD

« The Rotary Foundation of Rotary International », santé et education, 1,28 milliards USD

« United States Fund for UNICEF », 1,14 milliards USD

« The Gavi Campaign », 1,13 milliards USD

« International Bank for Reconstruction and Development », 1,12 milliards USD

En Suisse, hôte d’un autre bénéficiaire de taille de la Fondation Gates, la fondation à but non-lucratif « World Economic Forum », l’autorité pharmaceutique « Swissmedic », financée, à l’instar de sa grande sœur américaine « Federal Drug and Food Administration » FDA, majoritairement par l’industrie pharmaceutique (Public Eye), entretien une « convention de financement » avec la Fondation Bill & Melinda Gates dans le cadre de laquelle le Département fédéral des affaires étrangères a signé un protocole d’entente, dont le but est « l’amélioration des systèmes de réglementation des pays, confrontés à une pénurie de ressources, notamment l’accès aux produits thérapeutique. Sont concernés les pays d’Afrique subsaharienne, afin de permettre aux personnes malades de bénéficier le plus rapidement possible des médicaments vitaux de qualité ».

Le noyau dur, si l’on puit dire ainsi, de ces quelques 6'500 entités identifiées, consiste en un groupe restreint d’une trentaine de personnes, dont le Baron Dr. Peter Piot, directeur de la « London School of Hygiene & Tropical Medicine », président de la « Fondation Roi Baudoin », directeur d’ONUSIDA, président de l’association « International AIDS Society », conseiller spécial de la commissaire européenne, Dr. Ursula Von der Leyen, membre (trustee) de l’organisation à but non-lucratif « Novartis Foundation » consacrée à l’amélioration de la santé des populations à bas revenus, en collaboration avec les autorités locales, partenaire dans le but de « transformer les systèmes de santé pour les rendre plus efficaces », et, accessoirement, « senior fellow » auprès de la « Fondation Bill & Melinda Gates » BMGF.

Il est également le mari de Heidi Larson, anthropologue, fondatrice et directrice de l’association The « Vaccine Confidence Project » un groupement de lutte contre la « désinformation et les rumeurs » autour de la thématique de la vaccination », organisme subventionné par l’« Organisation mondiale de la santé » OMS, les groupes pharmaceutiques « GlaxoSmithKline » et « Johnson & Johnson », ainsi que par la « Fédération européenne des associations et industries pharmaceutiques » EFPIA. Madame Larson est également auteure d’un livre qui porte le titre « Comment les rumeurs autour des vaccins commencent à courir et pourquoi ils ne disparaissent pas »

Dans un article de presse, paru dans le quotidien allemand « Die Welt » le 13 mai 2020, Dr. Piot déclara que « sans vaccin contre le virus SARS-CoV-2 il n’y aura pas de retour à une vie normale. »

Ce qui fait vivre un tel enchevêtrement d’interdépendances et conflits d’intérêt ce sont les coteries, comme, pour ne nommer qu’une en guise d’exemple, celle entre le directeur exécutif de la « Fondation Bill & Melinda Gates » Joe Cerrell et Sheryl Sandberg, directrice des opérations du réseau social « facebook » qui siègent tous les deux au conseil d’administration de l’organisation caritative « One Organisation », consacrée à la lutte contre l’extrême pauvreté, organisation dans laquelle siègent également le chanteur irlandais Bono, Bobby Shriver (Kennedy), David Cameron, ancien Premier ministre britannique, Kelly Ayotte ancienne Sénatrice américaine, Lawrence Summers, ancien Secrétaire du trésor des Etats-Unis, dans l’administration du Président Bill Clinton, Mimi Alemayehou (Mastercard) et Morton H. Halperin de la fondation « Open Society Foundations » du milliardaire hongrois George Soros.

Pour conclure ce « vade-mecum » non-exhaustif, on pourrait ajouter à la liste le Dr. Joachim Sauer, professeur de chimie et mari de la Chancelière Dr. Angela Merkel, qui a si gracieusement offert, au maître de cérémonie, une tribune à la télévision publique allemande le 12 avril 2020. Il est membre de la plus ancienne académie des sciences allemande, « Leopoldina », un acteur majeur dans la gestion de la pandémie du virus SARS-Cov-2. Il siège également au comité scientifique de la « Fondation de l’industrie chimique » dont l’objectif est la promotion de jeunes talents scientifiques dans le domaine de la chimie et au « Conseil européen de la recherche », proche de l’industrie pharmaceutique, un organe de l’Union européenne chargée de coordonner les efforts de la recherche entre les Etats membres.

  1. Bill Gates über Corona-Impfstoff - YouTube (en allemand)
  2. https://clubderklarenworte.de/dokumente/ 22.9. Exklusiv.Netzwerk-Dokument
  3. Exklusiv. Dieses Dokument sollten Sie kennen – Das „COVID-Netzwerk“ : Eine Analyse – uncut-news.ch (uncutnews.ch) (en allemand)
  4. Corona-Untersuchungsausschuss – Teil 54 oder 22.3 | Von Jochen Mitschka - apolut.net (en allemand)

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • Docteur Faustroll Docteur Faustroll 25 septembre 11:42

    En complément de sa biographie, Wikipédia indique ;

    « Bill Gates naît le 28 octobre 1955 à Seattle (État de Washington) aux États-Unis, dans une famille aisée.

    Son père, William Henry Gates II (1925-2020), est avocat d’affaires. Sa mère, Mary Maxwell Gates, est professeur et présidente de la direction de quelques entreprises et banques de la United Way of America et le First Interstate Bank. »

    Ça m’a rappelé une blague qu’on racontait à propos de Rockefeller quand j’étais petit : il aurait cueilli une pomme en se promenant, et au lieu de la manger comme un con, il l’aurait bien astiquée pour la vendre à une copine un peu naïve. Avec la somme gagnée, il aurait acheté i kilo de pommes en vrac dans un discount et les aurait bien astiquées pour les vendre aux ménagères de 50 ans en porte à porte, ce qui lui aurait permis d’acheter cinq kilos de pommes, puis de s’installer sur un marché, et puis d’acheter une baraque à frites po, et puis… il aurait hérité d’un oncle milliardaire dont il était la seule famille et qui est mort subitement.

    Les chiens ne font pas des chats, et les loups ne naissent pas dans de nids.


    • Lynwec 25 septembre 13:54

      Pour les lecteurs crédules qui croient vraiment que toutes ces organisations financées par des multimilliardaires sont des œuvres charitables, consulter les deux documentaires « la fin de la Cabale » et « la suite de la chute de la Cabale » de Janet Ossebaar sur Odysee.com sera un électrochoc salutaire.

      https://odysee.com/$/search?q=la%20fin%20de%20la%20cabale

      et

      https://odysee.com/$/search?q=la%20suite%20de%20la%20chute%20de%20la%20cabale

      Après les avoir visionnés, vous y réfléchirez à deux fois avant de faire votre chèque annuel à certaines organisations . Bien sur, on dira « complotisme » ,« illuminés » et tant d’autres qualificatifs bien utiles . Mais pensez-y un peu quand même .

      La seule charité dont vous serez surs est la charité de proximité, celle que vous maîtrisez personnellement . Le reste peut mener à tout et même à ce qui y est décrit .



      • xana 26 septembre 17:02

        @l’auteur

        Je n’ai aucune confiance dans les chiffres, trop faciles à falsifier.

        Ni les chiffres officiels, ni les autres.

        Mais je n’ai surtout aucune confiance dans notre gouvernement, dans nos médias, dans notre médecine.

        S’ils veulent que je me fasse vaxxiner, par principe ça restera NON.



      • I.A. 25 septembre 17:53

        Texte majeur, qui peut-être parviendra à déciller les crédules...

        Il n’y a plus de frontières, sinon poreuses, entre les états et les entreprises... les oligarques sont partout, aussi bien dans les gouvernements que dans les affaires  et lorsqu’il ne s’agit pas d’eux, alors il est question de leurs proches.

        Gros actionnaires dans les plus florissantes entreprises, membres de plusieurs conseils d’administration, ministres, chefs d’états, le tout interchangeable et « chacun-son-tour »...

        Ils ont tous en commun cette boulimie de pouvoir et d’argent qui mènera l’humanité à sa perte, eux inclus. Sous leurs grands airs se lit l’avidité bête et méchante.


        • Ecométa Ecométa 26 septembre 14:05

          La « CHARITÉ » : le bon alibi des très riches pour s’exonérer de toute culpabilité d’être non pas plus riches que d’autres, mais d’être des « méga riches » ; un prétexte qui implique d’entretenir la pauvreté !

          Il est assez drôle de constater que la « cupidité » ou l’ « avidité », pas plus que la « mégalomanie » ne font partie des 7 péchés capitaux !

          On peut même en cherchant dans les livres sacrés, trouver cette exonération pour les très riches : les profiteurs du système : de leur système ! 

          Dans la genèse : On peut évoquer un vrai « blanc-seing » pour cette « Élite ploutocratique » et tous les "affairistes ; 

          et Dieu les bénit et leur dit : « Croissez et multipliez, et remplissez la terre ; et l’assujettissez et dominez sur les poissons de la mer, et sur les oiseaux, et sur toute bête qui se meut sur la terre … ». Ceci, jusqu’à épuisement ?

          A l’évidence on ne mélange pas les serviettes et les torchons dans la très « Haute » , et « l’humain commun » fait partie de ce qui est exploitable et doit être exploité : rationalisé ! 

          On trouve aussi, ce qui rejoint de nos jours cette réponse qui vous est donnée quand on s’interroge un peu trop : il vaut mieux ne pas savoir  ! Certainement trop con pour réfléchir !

          Et le comble, en matière de religion, sur le droit d’être intelligent  : trouvé dans le «  bible » et le « christianisme » : « bienheureux sont les simples d’esprit car le royaume des cieux leur appartient » !

          Tout est là, de façon ancestrale, pour l’exploitation de la terre, et même de l’Humain qui est appeler à surtout ne pas réfléchir, à rester dans un simplisme confondant en terme d’Humanité ! 

          Religion et scientisme même combat contre le principe d’Humanité !


          • Samson Samson 27 septembre 18:40

            @Ecométa
            Vraiment du grand n’importe quoi !

            "La « CHARITÉ » : le bon alibi des très riches pour s’exonérer de toute culpabilité d’être non pas plus riches que d’autres, mais d’être des « méga riches » ; un prétexte qui implique d’entretenir la pauvreté !« 


            Eu égard à la législation U$, les fondations caritatives sont exemptées d’impôts, mais leurs actions restent pour autant qu’elles respectent l’objet social de la fondation sous le seul contrôle de leurs fondateurs ou administrateurs. Quel meilleur prétexte ou moyen d’accroître encore sa capacité d’influence tout en exonérant le capital investi de sa juste redistribution par l’impôt ?
            Rien à voir avec la Charité !

             »Il est assez drôle de constater que la « cupidité » ou l’ « avidité », pas plus que la « mégalomanie » ne font partie des 7 péchés capitaux !« 

             »Superbia, Avaritia, Invidia, ..., Gula, ...« 
            Orgueil, Avarice, Convoitise, ..., Gloutonnerie, ... : il vous faut quoi de plus ???

             »et Dieu les bénit et leur dit : « Croissez et multipliez, et remplissez la terre ; et l’assujettissez et dominez sur les poissons de la mer, et sur les oiseaux, et sur toute bête qui se meut sur la terre … ». Ceci, jusqu’à épuisement ?« 
            Ben non !

             »Et le comble, en matière de religion, sur le droit d’être intelligent  : trouvé dans le «  bible » et le « christianisme » : « bienheureux sont les simples d’esprit car le royaume des cieux leur appartient » !« 
            J’ai travaillé 27 ans comme éducateur dans un centre d’hébergement accueillant des personnes affectées de handicaps mentaux divers ! En quoi le fait d’honorer les simples d’esprits ôterait-il quoi que ce soit au droit d’être intelligent ???
            Et quelle espèce d’intelligence trouvez-vous à dévoyer les plus profonds préceptes que nous à transmet la sagesse traditionnelle ???

            J’entends bien que le »progressisme sociétal« de rigueur en Pensée Unique et le nihilisme consumériste décervelant promu par le grand capital encouragent la critique du phénomène religieux pour tout qui prétend de nos jours au statut d’ »esprit fort", mais n’’y est-il suffisamment d’arguments intelligents pour qu’il vous faille exposer votre inculture, votre sottise et votre mauvaise foi en en développant d’aussi stupides ???

            Bien à vous ! smiley


          • Ecométa Ecométa 26 septembre 14:58

            Si l’on ajoute à tout cela

            https://recatho.wordpress.com/2021/07/21/20210708-dr-david-martin-une-illusion-fabriquee-le-nouveau-coronavirus-n-a-rien-de-nouveau/

            Où là, 
            https://denisbider.blogspot.com/2021/07/dr-david-martin-with-reiner-fuellmich.html

            Que le SrasCov2 ne vient pas d être découvert en 2019, mais qu’il a fait l’objet, comme la « protéine Spike » de nombreux « dépôts de brevet » aux États-Unis ceci depuis 2001. 

            Que les Tests RT-PCR de « Her Doktor Drosden » sont une véritable escroquerie dans leur utilisation à 45 cycles. !

            Dans quel monde vivons-nous ? Un monde où l’Organisation Mondiale de la Santé ets une annexe du l’Organisation Mondiale du Commerce !

            Un monde dans lequel la science, ou plutôt le « scientisme » entend diriger la médecine ; un monde dans lequel s’oppose le « serment d’Hippocrate » des médecins et le « serment d’hypocrite » des scientistes et des « politichiens » !

            Un complot avec des « comploteurs patentés », qui, et c’est tout de même un comble, traitent de « complotistes » des personnes hautement qualifiée qui sont en réalité des lanceurs d’alertes !


            • xana 26 septembre 18:31

              De toutes façons les organisations charitables sont de grandes rivières d’argent.

              Et partout où courent les grandes rivières d’argent, viennent s’installer les gens assoiffés, non de charité, mais d’argent.

              La charité, la VRAIE charité, ne consiste donc pas à verser une obole dans des rivières d’argent, mais consiste plutôt à faire disparaître les injustices.


              • Les pays d’Europe vont rentrer en récession.

                Barrages routiers, opérations escargots , faux ou vrai l’économie déstabilisée par l’intérieur ou l’extérieur débute .

                Rappelez vous , lors des techniques de guerre utilisées par les jihadistes de Daech .

                Faire sortir la population dans la rue en couverture et traverser la rue à l’abri derrière le mur des civils (femmes, enfants , vieillards et autres badauds) .

                Le courage de Macron et de ses fonctionnaires z- ailés .( fils de p..tes)

                -------------------------------------------

                Depuis la rentré de septembre, le Macron akbar est scandé sur les médias radios forniques  .

                Chaque matin / France culture le nouveau Guillaume Erner s’ est fait castrer par la direction de France culture en lui imposant des voix féminines qui massivement répandent la propagande gouvernemental . Ahahahahaaaaa ...MDR

                N’oublions pas les propos de la Directrice de France Inter, Dame Bloch :

                -La radio c’est la démocratie en directe !

                Ben voyons en gros, plus con que moi tu meurs.....

                Le 2meurant de service affûte jour après jour une voix qui siffle dans les aigus du castrat .



                • Il y a 30 ans je passais ma thèse et prétais le #serment d’Hippocrate.
                  30 ans plus tard, je suis SUSPENDUE
                  par un gouvernement et un ministre de la santé @olivierveran
                  TOTALEMENT INCOMPÉTENTS.@EmmanuelMacron fait la guerre à son peuple.#EPL#Ensemblepourleslibertes pic.twitter.com/MZ6s1hGUFu

                  — Martine WONNER (@MartineWonner) September 16, 2021


                  • Ruut Ruut 30 septembre 10:30

                    La Charité déléguée est soit une arnaque, soit un moyen de dédouaner notre conscience d’un mal conscient que nous faisons ou avons fait, en aucun cas c’est un acte de bienveillance comme la Charité Réelle l’exige.


                    • Dur de faire confiance à l’être humain.....

                      Même les aveugles préfèrent se faire guider par des chiens  !!!!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité