• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le livre choc de la rentrée

Le livre choc de la rentrée

JPEG

La 5e édition de La mort est mon métier, le récit autobiographique d’Olivier Véran, a soulevé une nouvelle vague d’engouement parmi les internautes, d’autant plus qu’il est remboursé par la Sécurité Sociale (jusqu’au 15 février).

Sélection des meilleures critiques de lecteurs :

eddy Duhavre
La terrifiante réalité des atrocités de la gestion de la pandémie, servie par la plume sans concession d’un ministre rompu à tous les exercices de style.

mamienovax
Un livre très noir, très dur qui nous conduit jusque dans les EHPAD avec tri des pensionnaires, injections massives de Rivotril©, expérimentations sur des cobayes humains… Obéir sans réfléchir, sans activer sa conscience, uniquement pour faire son devoir, peut amener à des conséquences dramatiques, désastreuses, voilà ce que nous enseigne entre autres Olivier Véran. Un livre capital à découvrir absolument. Je le recommande à tous les lecteurs qui se sont déjà documentés sur la crise sanitaire et ont vu par exemple des témoignages comme ceux d’Agnès Buzyn ou de Jérôme Salomon.

MauricetteToucour
Olivier Véran nous invite à l’expérience dérangeante et perturbante de se mettre dans la tête d’un ministre LREM. On comprend la mécanique de la froideur, du manque d’empathie et de l’incapacité à déroger aux ordres. Certains passages sont à la limite du soutenable, de véritables concentrés d’horreur, dont on aurait préféré ne jamais avoir eu connaissance.

cricri@kasstamere
Discipliné, consciencieux, et surtout, dépourvu de conscience et de tout sens moral, Olivier Véran a le profil idéal pour occuper le poste de ministre des Solidarités et de la Santé.

AgnagnesB
J’ai vraiment eu beaucoup de mal à le terminer et je dois avouer avoir lu la dernière partie en diagonale tant cela était insoutenable. Je me pose encore la question de pourquoi je l’ai terminé, pourquoi me suis-je forcée à le lire jusqu’au bout quand mon cœur se soulevait à chaque page ?

Lilimarlen.e
J’ai découvert La mort est mon métier d’Olivier Véran lors du cycle Littérature et macronisme pendant les cours de français de Terminale.

lety_CIA
Si tout ceci n’avait pas existé, j’aurais très vite jeté ce livre que j’aurais considéré comme provenant d’un auteur névrosé, malsain dont le seul but serait d’écœurer le lecteur. On suit ainsi la vie de Véran, qui de son enfance à la vie d’adulte, a toujours obéi : à ses parents, à l’Ordre des Médecins, au Parti Socialiste, à Albert Bourla…

Bientôt un classique ?

En tout cas, un livre qui nous rappelle que les heures les plus sombres de notre Histoire sont non seulement derrière nous, mais aussi devant nous. Le prix Nobel de l’ignominie n’existant pas encore officiellement, Olivier Véran pourrait à défaut recevoir la Légion d’horreur pour l’ensemble de son œuvre.

En effet, il s’était déjà illustré par sa participation décapante à un premier ouvrage collectif, Le bobard est mon métier (aux côtés notamment de Sibeth Ndiaye, Jean-François Delfraissy et Roselyne Bachelot), où il observait qu’en France, non seulement un mensonge répété mille fois se transforme en vérité, mais que cela fonctionne encore mieux s’il s’agit de mille mensonges contradictoires entre eux. « Parmi les libertés fondamentales, j’ai toujours priorisé celles qu’on prend avec les faits », concluait-il avec une franchise pour le moins inhabituelle de sa part.

NORMALOSPHERE 10/02/2022


Moyenne des avis sur cet article :  4.7/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 11 février 09:24

    Le bouquin de Rober Kennedy Jr, bientôt en français, préfacé par C. Perronne va surement contracter les sphincters de la cage aux folles.


    • Louis Louis 11 février 09:38

      SUBLIME ce livre remarquable (un best seller) est en vente chez tous les entrepreneurs de pompes funèbres.

      Il est préfacé par Brigitte MACRON, à ce sujet rappelons qu’aujourd’hui 11 février 2022 Jean Michel Trogneux fête ses 77 ans.

       smiley


      • troletbuse troletbuse 11 février 10:50

        @Louis
        Iel ne peut plus lire Tintin alors !
        Que pourrait-on lui faire comme cadeau ? Un plug anal pour Manu ?


      • Clocel Clocel 11 février 11:11

        @troletbuse

        Effervescent, le plug... Effervescent ! smiley


      • Décroissant 11 février 12:59

        @Louis

        Resucée en tout point inutile, Robert Merle avait déjà fait le tour du sujet avec l’original : « La mort est mon métier ». Peut-on accorder sa confiance aux incultes ?



      • Décroissant 11 février 13:34

        @Décroissant
        Ouaip ! Ça m’apprendra à survoler en diagonale : mais le sourire de satisfaction du type m’insupporte...



      • roby roby 11 février 15:51

        @Clocel
        Une 

        Une orgie afro-homosexuelles dont semble friand le président ?

      • Clocel Clocel 11 février 18:16

        @roby

        Pour celui qui a de grandes exigences, l’Afrique reste une valeur sûre ! 


      • roby roby 12 février 11:13

        @Clocel
        Oui pillage organisé et sous protection militaire prétexte anti-terroriste


      • Clocel Clocel 12 février 11:18

        @roby

        Un continent trahi par ses « élites », ce n’est pas très original, il n’est pas nécessaire d’aller si loin pour trouver l’humain sous sa forme de bétail domestiqué.


      • eau-mission eau-pression 11 février 09:46

        cricri@kasstamere
        Discipliné, consciencieux, et surtout, dépourvu de conscience et de tout sens moral, Olivier Véran a le profil idéal pour occuper le poste de ministre des Solidarités et de la Santé.

        Réponse d’OVaran

        Tricheur, noceur et mal rasé, cricri a le profil idéal pour occuper le poste de ministre de l’intérieur.


        • Joséphine Joséphine 11 février 10:08

          Excellent !


          • Olivier Foreau Olivier Foreau 12 février 19:20

            @Joséphine
            Merci !



            • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 11 février 11:04

              Bonjour Olivier Foreau, vous vous présentez comme n’étant pas contagieux. Hum, j’ai presque envie de dire : dommage.

               smiley

              Bravo pour ce billet.

               

              « ...

              — Vous avez été choisi pour exécuter cette tâche.

              Je le regardai. Il dit sèchement :

              — Vous avez l’air effaré. Pourtant, l’idée n’est pas neuve.

              — Nein, Herr Reichsführer. Je suis seulement étonné que ce soit moi qu’on ait choisi. »

               


              • Olivier Foreau Olivier Foreau 12 février 19:28

                @Francis, agnotologue
                Merci, tout le plaisir est pour moi...


              • scorpion scorpion 11 février 12:09

                Je pense que cette affaire du Covid et des vaccins sera une des plus grande affaire criminelle jamais mise sur pied. Dans les années à venir, il faudra un tribunal d’exception pour juger toutes ces ordures pour crime contre l’humanité. 


                • cevennevive cevennevive 11 février 12:17

                  @scorpion, bonjour,

                  Ou alors, un puits très profond, insondable et radioactif pour y enterrer l’affaire. J’ai bien peur qu’ils ne le trouvent, ce puits...


                • eddofr eddofr 11 février 12:28

                  @scorpion

                  J’ai déjà le verdict : « Responsable mais pas coupable » ...

                  ça vous rappelle quelque chose ?


                • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 11 février 12:35

                  @scorpion

                  Salut, oui je pense aussi.

                  Les traces sont là, vont être de plus en plus nombreuses et vont rester..
                  Déjà que certains révisent la fausse histoire au delà de 11600 ans, en passant par le siècle des lumières sataniques, les fausses révolutions en France, Russie, les fausse sciences ou scientisme avec introduction de l’imaginaire en fait et place de faits...enfin etc
                  ce n’est que le début d’une longue chute de domino....à voir au niveau des conséquences à tous niveaux...global, personnel...

                  slàn....


                • alinea alinea 11 février 12:34

                  J’ai vu Olivier que vous aviez publié cet article su Mediapart !! quand je l’ai appris, je me suis dit, OK, OLivier Foreau est rayé de ma liste ; comme j’avais rayé de ma liste c’est Nabum quand j’ai appris qu’il publiait sur Nouvel Obs !

                  Puis j’ai lu que vous aviez été dépublié ! c’est bien fait. Ça vous apprendra à prendre n’importe quelle voie pour vous faire voir. Le Grand Soir, c’était bien, je voulais que ceux d’ Agoravox profitent de vous... mais là !


                  • leypanou 11 février 12:52

                    @alinea
                    si vous ne voulez vous mettre en contact qu’avec ceux qui sont plus ou moins d’accord avec vous, le monde risque d’être figé.
                    L’avantage de la dépublication c’est qu’on sait où est la ligne rouge : cela clarifie les choses.


                  • alinea alinea 11 février 13:14

                    @leypanou
                    Ça fait longtemps qu’on sait où est la ligne rouge, de mediapart, de ¨Politis.. ; et je ne parle pas du nouvel obs...
                    c’est pas une question de contact, c’est une question d’estime : les billets de Foreau, comme dans un autre genre ceux de C’est Nabum, sont des plus qui nous égayent, nous rassurent... mais quand il y a une faille énorme il n’y a plus aucun intérêt ; tout est faux comme est faux tout dans notre monde, alors on ne trouve ni bonheur ni consolation, ni fraternité de pensée ; on n’y trouve plus rien.
                    Par ailleurs je me fiche de ce que font et pensent ceux qui relayent, qui analysent, qui informent de la vérité !
                    Rien à voir.
                    Je m’exprime parce que j’ai besoin de sortir mon amertume ; fort heureusement je demande à personne de voir les choses comme moi !
                    Et j’espère que Foreau, plutôt que pleurer qu’il a été censuré, comprendra qu’il s’est fourvoyé... alors tout rentrera dans l’ordre !


                  • alinea alinea 11 février 13:26

                    @leypanou
                    Non ! j’avais de l’huile sur le feu et un chien en rut, j’ai répondu trop rapidement : Foreau publie ici pour trouver, et réjouir, des complices, sensibles à son humour, son intelligence, sa vision des choses. J’étais tellement première fan que c’est moi qui l’ai amené, de force (!) sur ce site.
                    Mais je vois qu’il a cherché sur Mediapart, aussi cette complicité. C’est très bien, si tous ceux qui sont sensibles à son humour, et à son talent, s’aperçoivent que Mediapart est un site pourri... tant mieux...
                    Ce n’est pas la même chose quand on a un message, une nouvelle, une information, une vérité à faire passer, là, même si je ne suis pas sûre de l’efficacité, ça se comprend. Mais chercher complicité dans un site ennemi, ça révèle quelque chose...


                  • I.A. 11 février 20:34

                    @alinea

                     smiley smiley


                  • Olivier Foreau Olivier Foreau 12 février 20:43

                    @alinea
                    Rassurez-vous Alinéa, Plenel et sa fine équipe ne m’ont jamais inspiré quoi que ce soit qui ressemble à de l’estime ou à de la complicité. Je n’en publie pas moins sur Mediatarte depuis environ 5 ans, car son lectorat m’intéresse autant que les autres. Accessoirement, il est instructif de titiller la moustache du taulier jusqu’à lui faire dégainer sa paire de ciseaux, ce qui est en soi une marque de reconnaissance... Donc pas de quoi pleurer, ni renoncer à publier chez lui (au contraire...)
                    Concernant le Grand Soir, il semblent préférer les articles plus « sérieux », et n’acceptent donc pas certains des miens (ce qui est leur droit le plus strict). A moi de leur proposer des formats plus compatibles avec leurs aspirations...


                  • alinea alinea 12 février 21:59

                    @Olivier Foreau
                    C’est une humeur, à une période particulière difficile, mais vous avez raison il n’y a aucune raison que les connards encore qui soutiennent en lisant Mediapart soient privés de vos textes !
                    J’ai du mal avec la tolérance en ce moment ! mais je m’autorise ces mots parce que ils sont mes maux, les compromis, les compromissions me semblent d’une autre époque, quand c’était plus léger.
                    Je regrette ces commentaires sans consistance après que le choc de la déception a disparu..


                  • I.A. 11 février 20:39

                    Vraiment bien, merci !

                    P.S. : vous n’auriez pas un deuxième prénom en réserve, par hasard ?  smiley


                    • Olivier Foreau Olivier Foreau 12 février 20:46

                      @I.A.
                      Eh non, malheureusement !


                    • Olivier Foreau Olivier Foreau 12 février 20:48

                      @I.A.
                      Eh non, malheureusement !


                    • sylvain sylvain 11 février 22:14

                      le bobard est mon métier

                      la mort est mon métier


                      Même les ministres sont obligés de cumuler deux jobs pour s’en sortir de nos jours pas facile


                      • zygzornifle zygzornifle 12 février 08:30

                        Il y a 2 ans, le masque ne sert a rien sauf pour le personnel hospitalier, il peut être même dangereux, hé oui la mort est mon métier, je suis l’ami des pompes funèbres et des fleuristes ....  


                        • zygzornifle zygzornifle 12 février 08:32

                          Avec tous les illuminatifs de LaREM et les drogués au fion de Macron il est sur au moins d’en vendre quelques milliers ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité