• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le livre de Bolton et l’avenir de Trump

Le livre de Bolton et l’avenir de Trump

JPEG

Alors que la controverse politique fait rage autour de l’ouvrage «  The Room Where It Happened : A White House Memoir  » par l’ancien conseiller américain pour la sécurité nationale John Bolton, la question qui s’impose le plus est celle de l’impact de ce débat sur l’avenir politique du président Trump et ses chances de remporter un second mandat lors de l’élection présidentielle prévue début novembre.

Les chances du président Trump de remporter la prochaine élection tiennent à un ensemble de facteurs. Au nombre de ces déterminants figurent la capacité de son rival démocrate, Joe Biden, à gagner et le climat politique américain.

Il y a aussi la capacité de l’administration Trump à réaliser des exploits qualitatifs dans le court laps de temps qui lui est imparti, surtout sur le plan économique et dans la lutte contre les ravages de l’épidémie de coronavirus.

Il y a également un soulagement des craintes d’une large partie du peuple américain face au spectre de la division raciale à la suite des récentes protestations raciales provoquées par le récent meurtre de George Floyd par un policier américain.

Le contenu des livres liés à la politique du président Trump font sûrement partie des outils de formation de l’opinion publique américaine pour la période à venir. Leurs contenus devraient être utilisés dans des attaques médiatiques et politiques afin de montrer l’inéligibilité du président Trump pour un second mandat.

Le sérieux du livre de Bolton ne réside pas, à mon avis, dans les faits et les déclarations qu’il a faites sur l’ignorance du président Trump en matière de géographie et d’informations militaires, même s’il ne savait pas que la Grande-Bretagne était une puissance nucléaire. De telles choses ne reçoivent pas toute l’attention du public américain.

Le point le plus grave de ce livre est qu’il vise à établir que Trump a fait passer son propre intérêt pour un second mandat avant les intérêts nationaux des États-Unis. Bolton a fait référence au président qui demandait à son homologue chinois de l’aider à briguer un second mandat en soulignant le poids des agriculteurs et l’augmentation des achats de soja et de blé par les Chinois dans le résultat des élections. Il a aussi dit qu’il cherchait à retenir l’aide militaire de l’Ukraine pour la pousser à nuire à son rival démocrate, Joe Biden. Il s’agit de la même accusation que les démocrates ont déjà portée à l’encontre du président Trump et ont essayé de l’utiliser comme une accusation de trahison afin de le démettre de ses fonctions.

Visiblement, il est difficile de sous-estimer la conséquence des propos de Bolton et d’autres personnes qui nourrissent les critiques et les opposants du président Trump avec du matériel de quoi le froisser. Cette situation place sa campagne en constante défense jusqu’à l’élection de novembre.

Le poids du livre de Bolton ne réside pas seulement des faits qu’il contient. Il vient aussi du fait que la controverse à son sujet a coïncidé avec la publication d’autres livres. L’un d’eux est un livre de Condoleezza Rice, secrétaire d’État sous George W. Bush fils. Un autre livre, dont l’auteur serait la nièce du Trump, traite des scandales familiaux impliquant le président américain.

En observant la scène politique américaine ces derniers mois, on se rend compte que le président Trump est passé de la case de la confiance absolue dans la victoire aux prochaines élections à la case de la méfiance.

Il a récemment évoqué la perspective de perdre cette élection, citant plusieurs raisons, dont le vote par correspondance soutenu par ses adversaires démocrates. «  Le vote par correspondance est la seule façon pour moi de perdre,  » a déclaré Trump dans une interview au Washington Times. «  Parce que les démocrates trichent, pillent et volent. Ils n’envoient pas dans certaines régions, surtout dans les régions républicaines.  »

L’ancien vice-président américain Joe Biden, qui a reçu suffisamment de support des délégués pour la prochaine convention démocrate pour se présenter à la présidence en novembre, semble plus faible que l’ancienne secrétaire d’État Hillary Clinton, qui s’est présentée à la présidence en 2016, Trump estime. Mais il reconnaît que «  la machine est plus forte parce qu’ils sont désespérés.  »

Les propos de Trump quant à la «  manipulation  » des résultats électoraux fait partie de sa tactique électorale. Mais ça cache aussi une reconnaissance des résultats des sondages, qui indiquent que Biden mène la popularité de 8 à 11 % selon les différents indices.

C’est une différence qui peut théoriquement être compensée par quelques bons scores internes et externes. Mais les attaques contre le président Trump de la part des amis d’hier donnent aux démocrates des arguments puissants pour miner ses chances de remporter un second mandat.

C’est ce qui explique que le président Trump ait récemment admis avec fermeté sa baisse dans les sondages, invoquant l’impact de son «  harcèlement pendant trois ans  » qui lui a fait perdre des points dans les sondages. «  Si je n’étais pas constamment harcelé pendant trois ans par des enquêtes fausses et illégales, la Russie, la Russie, la Russie et le canular de mise en accusation, je gagnerais 25 points sur Joe le dormeur et les démocrates glandeurs. C’est très injuste, mais c’est comme ça !!!,  » a-t-il tweeté.

Le revirement dans les sondages et le regain de soutien à Biden, qui a obtenu 48 %, contre 43 % pour Trump dans les sondages d’avril, montrent de façon édifiante l’impact très négatif de l’incapacité à gérer la crise du coronavirus et les protestations contre la mort de George Floyd.

Les chances de victoire du président Trump semblent donc dépendre entièrement de sa capacité à faire des accomplissements qualitatifs rapides pour renverser la vapeur des sondages avant le 5 novembre.


Moyenne des avis sur cet article :  1.25/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • samy Levrai samy Levrai 8 juillet 10:09

    « Tout ce que touche Macron se transforme en merde » et c’est un peu la même chose avec Bolton et Alketbi.


    • berry 8 juillet 10:16

      Obama et Biden sont directement compromis dans les fausses accusations de trahison avec la Russie dirigées contre Trump et son équipe.

      Biden est également impliqué jusqu’au cou dans des affaires de corruption en Ukraine.

      Logiquement, des poursuites judiciaires devraient suivre. C’est peut-être ce qui fait dire à Trump qu’il est sûr de gagner l’élection présidentielle.

      https://www.fawkes-news.com/2020/06/des-notes-prouvent-que-barack-obama-et.html


      • uleskiserge uleskiserge 8 juillet 13:56

        Trump adore qu’on le déteste ; c’est ce qui le rend si populaire… car enfin, combien sont-ils à l’envier ? Des millions, sans doute quelques milliards, anonymes, silencieux, sans audience ni pouvoir. 

        Etre en position d’envoyer paître tous ceux qui ont la prétention de diriger nos vies à quelque niveau que ce soit (familial, local, national, international ; les proches, les patrons, les administrations)... les médias en soutien de tout ce petit monde aux recommandations incessantes et multiples, tous les "C’est comme ça, c’est pas autrement ! Sinon gare !"... quelle jouissance !

        Ne supportant et ne reconnaissant aucune autorité excepté la sienne plus symbolique que réelle ( on ne serait pas loin de penser que Trump n’a que le pouvoir de la parole… il ne serait alors finalement qu’une « bouche »), Trump est à l’origine d’un nouveau concept : le milliardaire rebelle sans cause... juste pour le plaisir de déplaire... Esbroufe, jouissance, défiance... pour , exister c’est « contrarier (emmerder) le monde »... pour la joie que procure le sentiment d’être au centre de l’univers... univers haïssable pour les milliardaires autant que pour les petites gens : les uns parce qu’ils ont tout et jamais assez… éternellement ; les autres, parce qu’ils n’ont rien en comparaison et qu’ils devront s’en contenter... qu’ils le veuillent ou non.

         


        • spearit 8 juillet 21:58

          Quand on je connais rien ou si ce que l’on sait n’est que de la propagande merdiatique, le mieux c’est de se taire, enfin je crois...


        • Désintox Désintox 8 juillet 21:04

          132 000 morts du COVId19 aux USA, 67 000 au Brésil, 45 000 au RU.

          Aux trois premières marches du podium, les dirigeants de droite nationaliste poursuivent leur marche en avant triomphante.


          • spearit 8 juillet 22:01

            Vous avez raison de souligner que malgré le COVID19(84) et toutes les entourloupes qui y sont liées, certains pays avancent... nous on s’enfonce et on dirait que vous avec...


          • Iris Iris 8 juillet 23:03

            @desontox

            Bojo est anti-UE par intérêt politique (il ne l’a pas toujours été) mais il n’est pas un nationaliste, il est au contraire un fervent partisan du capitalisme mondialisé.


          • popov 9 juillet 09:54

            @Désintox

            (classement par pays en nombre de morts par million d’habitants)

            Pour obtenir le classement, il suffit de cliquer une ou deux fois sur le titre de colonne « Death/1M pop ».

             

            2 Belgique 843

            4 RU 656

            8 France 459

            9 USA 407

            15 Brésil 320

            43 Russie 73

            117 Japon 8

            127 Korée du sud 6

            147 Chine 3

            180 Taiwan 0,3

            Comme d’habitude, vous désinformez, en donnant le nombre total de morts sans tenir compte de la population totale. Vous comparez des chiffres qui ne sont pas comparables pour nous vendre votre propagande gauchiasse.


          • Francis JL 9 juillet 10:01

            popov,

             

            " propagande gauchiasse

            "

             

             vous êtes contents ? Vous et vos pareils ont réussi à discréditer toute idée de gauche le pays.

             

             Bill Gâtes n’a rien d’un gauchiste, croyez moi.

             

             smiley


          • pemile pemile 9 juillet 10:29

            @popov "Comme d’habitude, vous désinformez, en donnant le nombre total de morts sans tenir compte de la population totale. Vous comparez des chiffres qui ne sont pas comparables pour nous vendre votre propagande gauchiasse."

            Vu les courbes de contaminations, vous pensez sérieusement que le nombre de morts par millions d’habitant aux USA et au Brésil ne va pas dépasser celui de la France d’ici quelques semaines ??!!


          • nono le simplet nono le simplet 9 juillet 11:09

            @popov

            avec une croissance du nb de morts 8 fois supérieure à la France pour les USA et 33 fois supérieure pour le Brésil, c’est une question de peu de temps ...


          • pemile pemile 9 juillet 11:13

            @nono

            C’est étonnant qu’un scientifique comme popov utilise lui aussi ce genre d’argument d’un comptage à un instant t !

            PS : des cèpes ?


          • nono le simplet nono le simplet 9 juillet 11:13

            12 états américains ont d’ores et déjà plus de morts/M que la France dont NY et N Jersey qui en sont au double


          • nono le simplet nono le simplet 9 juillet 11:16

            @pemile

            pffff ... de quoi faire une belle omelette ... 3 petits cèpes, un gros superbe ( 1kg ) et 2 girolles ...


          • nono le simplet nono le simplet 9 juillet 11:31

            @pemile

            je viens de peser le gros ... le kg corrézien est descendu à 400 g mais pas du tout gavé d’eau ...


          • Lonzine 9 juillet 11:49

            Il faut arrêter cette façon de mesurer les morts par rapport au « millions » d’habitants, il faut entrer un facteur tenant compte de la densité de population


          • pemile pemile 9 juillet 12:12

            @nono « le kg corrézien est descendu à 400 g »

             smiley


          • popov 9 juillet 12:24

            @Lonzine

            La densité de population est certainement un facteur important dans la propagation d’un germe pathogène. Mais comment en tenir compte ?

            Belgique : 843 morts /Mh ; 380 h/km²

            Japon : 8 morts/Mh ; 349 h/km²

            Mais au Japon, la population est concentrée sur le littoral où la densité dépasse facilement 2000 h/km².

            Il faudrait aussi tenir compte du nombre de bisous et de poignées de mains : Japon pratiquement zéro ; Europe : à tout bout de champ.


          • popov 9 juillet 12:31

            @pemile et nono

            Vous avez raison, l’épidémie n’a pas dit son dernier mot. Il faudra attendre qu’elle se termine pour faire l’autopsie de tous ces chiffres.

            Mais je maintiens que le nombre de morts par millions d’habitants rend mieux compte de la situation que les nombres totaux donnés par Désintox.


          • pemile pemile 9 juillet 12:38

            @popov "Mais je maintiens que le nombre de morts par millions d’habitants rend mieux compte de la situation que les nombres totaux donnés par Désintox."

            Oui, ce sont deux informations différentes, le nombre total de morts se rapproche plus des chiffres publiés sur les conflits armés.


          • popov 9 juillet 12:45

            @JL

            vous êtes contents ? Vous et vos pareils ont réussi à discréditer toute idée de gauche le pays.

            Rassurez-vous, ce n’est pas ma petite intervention qui va entamer le prestige des idées de gauche. Je ne suis même pas sûr qu’elle puisse discréditer la gauche caviar ou la gauche franc-mac.


          • nono le simplet nono le simplet 9 juillet 14:44

            @popov

            Mais je maintiens que le nombre de morts par millions d’habitants rend mieux compte de la situation

            là dessus aucun doute bien entendu mais la dynamique permet de faire du prédictif à court terme ...

            https://zupimages.net/up/20/28/eqjr.bmp

            sur ce graphique, sans être un prévisionniste de talent, les choses sont claires à court terme 


          • nono le simplet nono le simplet 9 juillet 14:47

            PS

            j’ai gardé les modifications initiales pour le Royaume Uni et l’Espagne que certains sites ont « réparties » ultérieurement ...


          • popov 9 juillet 17:19

            @nono le simplet

            Bien sûr que c’est la dynamique qu’il faut suivre. Elle montre effectivement que certains pays vont très probablement dépasser la France.

            Et merci pour l’excellent graphique.

            Dommage qu’on ne puisse choisir les pays qu’on veut y mettre. J’avais pensé écrire un petit programme qui ferait exactement cela, et puis je n’ai pas eu le temps.


          • nono le simplet nono le simplet 9 juillet 17:41

            @popov

            Dommage qu’on ne puisse choisir les pays qu’on veut y mettre.

            j’ai 28 pays en suivi mais, depuis quelque temps, je ne saisis que tous les 7j pour chaque pays sauf exception ... avec ce système il me faut quelques minutes pour noter les quelques pays arrivés à 7 jours et 15-20 mn pour en rajouter un ... hier j’ai rajouté la Californie ...


          • popov 10 juillet 08:08

            @nono le simplet

            De quel site téléchargez-vous les données ?


          • pemile pemile 10 juillet 08:52

            @popov « De quel site téléchargez-vous les données ? »

            Pour les télécharger au format CSV, le CSSE de l’université Johns Hopkins centralise plusieurs sources

            https://github.com/CSSEGISandData/COVID-19


          • nono le simplet nono le simplet 10 juillet 09:25

            @popov & @pemile

            je ne télécharge plus ... les fichiers étant sur mon deuxième ordi non relié ou connecté ... je fais une saisie manuelle dont l’essentiel est sur worldometer ...

            pour la France (régions) j’utilise coronavirus.app et l’horreur absolue de site pourri, Géodes, pour les hospitalisations, tests ... ou dashboard.data.gouv

            ou les ARS ... pas simple ... chiffres différents selon les sites bien qu’officiels ... un peu le bordel


          • popov 10 juillet 15:20

            @nono le simplet & pemile

            Merci pour les liens.

            Je consulte en général ce site.

            On peut trier par colonnes en cliquant sur le titre de colonne.

            Il y a aussi des graphiques, il faut cliquer sur l’onglet « Graphs » ou sur le lien « See more graphs ».

            On peut aussi voir les graphiques d’un pays en cliquant sur le nom du pays dans le tableau principal.

            À ma connaissance, on ne peut pas afficher des graphiques comme celui de nono pour un choix arbitraire de pays.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité