• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le macrochisme, ou l’invention d’un tyran domestique

Le macrochisme, ou l’invention d’un tyran domestique

A la recherche de l’idéologie jamais eue ? On a souvent dit que Monsieur Macron était un vide conceptuel. Pour ma part, je ne crois pas. Car on peut mettre un « chisme » sur son idéologie. Peut-être pas le fachisme, peut-être pas le micro-fachisme, peut-être le macrochisme ?

Le parrallèle est dû à Michel-Ange Flori, un afficheur publicitaire du Sud qui avait publié une autre affiche où Emmanuel Macron apparaissait grimé en Hitler. Ce qui lui a valu 10000 euros d'amende en Première instance. Mais les différences avec le Maréchal sont évidentes, ne serais-ce que parce que ce n'est pas l'échec militaire qui l'a porté au pouvoir (encore que...), mais un petit tiers des Français. Légal, mais illégitime. Mais qu'aurait fait Pétain et surtout les collaborateurs au sein de Vichy si les algorithmes avaient permis de connaître les opinions de chaque Français. Eh bien, on aurait tous été arrêtés en 48 heures.

Cette recherche d’une improbable idéologie macronienne n’est pas une quête vide de sens. Cet insaisissable personnage ne se laisse pas facilement saisir. Le macronisme est-il un populisme ? Macron est-il un fasciste, comme l’écrivent certains ? Quel autoritariste est Monsieur Macron ? Macron possède-t-il en son cœur ce quelque chose d’Orwellien qui nous précipite dans le mur ? Est-il un « orbaniste » néo-hongrois à la mode française ? Un démocratérien dur libéral, se mutant en autocrate illibéral quand il faut lâcher du lest, « quoi qu’il en coûte » - mais alors aux autres, surtout. Pour cela, le récent interview de l’ex-députée de En marche, Frédérique Dumas par André Bercoff sur Sud-Radio est un moment d’anthologie, qui nous montre à la fois le cœur du système et son autocentrage sur un égo en roue libre, celui du Président « nouveau » réélu par des Français « nouveaux », qui « l’obligent ». Mais à quoi, alors ? Voir ici cette longue interview, glaçante, que l’on ne manquera pas de réécouter lors des cinq années qui viennent. A lire aussi le livre de Frédérique Dumas, Ce que je ne veux pas qu'ils vous disent, publié chez Massot, et qui a justifié cette mise en lumière.

Moments forts.

« On est dans un décor de théâtre artificiel, à tous les niveaux ». (Sur l’impossibilité de répondre aux ministres à l’Assemblée nationale.)

« Il va avoir cette posture, mais il n'en fera jamais rien » (Sur la fascination et l’écoute qu’il paraît donner aux autres.)

« En fait c’est quelqu’un qui veut être libre, en confisquant la liberté à tous les autres... Parce que sa liberté, il la revendique tout le temps... »

« Le problème c’est qu’il est effectivement persuadé qu’il sait, voilà, ça c’est sûr (…) quand vous parlez à ces personnes... c’est pourquoi je prends le film Matrix, vous avez l’impression de parler à une matrice, à un programme informatique, il ne vous écoute pas ».

« Ils prennent une décision qui n’a aucun intérêt sanitaire et, en plus, ils décident d’avoir envie d’emmerder une partie des gens ». (Sur les mensonges liés au Covid et à la vaccination.)

« Au moment où il dit ça, c’est d’ailleurs ce qu’il a fait depuis le début du mandat, à partir des Gilets jaunes, quand il s’est rendu compte que... il a dit lui-même cette phrase, '' quand la défiance a commencé à s’installer c’est irrémédiable ''. Quand il comprend ça, il cherche plus à rassembler : il cherche plus à réconcilier. Au contraire, il se dit, sa stratégie électorale vient, je dois renforcer mon noyau dur, pour, effectivement, passer le premier tour et me retrouver en face de Marine Le Pen... Donc à ce moment-là il a décidé de cliver ».

« A sa décharge, c’est un peu comme un algorithme, car souvent les gens sont fascinés par lui intellectuellement ».... « eh bien, oui, je dis que c'est comme si vous étiez fasciné par un algorithme... eh bien oui, un algorithme ça peut apprendre une encyclopédie par cœur (…) mais ça n’a pas de modération humaine ».

« Ne dis pas ça parce que ça fait monter le Rassemblement national ». (Sur la censure systémique des députés dissidents par le groupe parlementaire de En Marche.)

« Ce qui est négatif, ce sont de faire des choses qui ne vont pas. Non (pour eux) c’est de le dire ».

« C’est pourquoi je lui disais tout, pour qu’il se rende compte que je suis loyale. Mais je me suis rendue compte qu’il ne comprenait pas. Il a un problème d’empathie. Il a un problème de compétence sociale ».

« Plusieurs fois, au moment du Grand Débat, il dit... '' je viens de découvrir... Je viens de me rendre compte qu’il y a des femmes célibataires qui ont des problèmes ''. A chaque fois, c’est quand lui commence à se rendre compte de quelque chose que ça devient... une réalité ».

« A sa décharge... quand on est déconnecté on ne sait pas qu’on est déconnecté. »

Sur l’idéologie : « Il y a certaines personnes qui disent... une dictature et autres... de toute façon quand on dit ça, plus personne ne vous écoute... donc moi ce que j’essaye de dire juste c’est qu’on est pas du tout... qu’on est dans une démocratie abimée et que ça ne va certainement pas avancer, surtout quand on se compare à d’autres démocraties, que ce soit en Europe ou ailleurs ».

Sur la séparation des pouvoirs : « la justice on sait qu’elle n’est pas indépendante (…). Il y a deux poids et deux mesures, et ça tout le monde le sait ». « Ensuite le troisième pouvoir, c’est l’exécutif, le gouvernement... tout le monde sait que les ministres n’ont aucun pouvoir ». « Nous avons trois pouvoirs théoriquement séparés qui n’ont pas de pouvoir »...

« En revanche, tout d’un coup, il y a un endroit qui s’appelle l’Elysée, et toute la substance se déplace vers cet endroit-là. (…) Et l’Elysée c’est quoi ? C’est une espèce de vide juridique, d’abord, je trouve. L’Elysée c’est un endroit où la Constitution dit '' Le Président de la République est irresponsable ''  »

Voilà, tout est là, ultra-condensé. C’est pourquoi on ne parlera certes pas de fascisme à propos de Monsieur Macron, mais d’une pratique « troisième bonapartiste » du pouvoir (la vision industrielle en moins), sur un mode plébiscitaire, populiste - et alimentant une chaîne d’oligarques. D’où « césarisme ». Faisant tout reposer sur un seul homme, ce qui compte dans ce césarisme c’est la psychologie de cet avatar de César. Comme l’homme suit une dynamique autocentrée, égotique, ruinant dans son champ d’action tous les pouvoirs, on dira de lui qu’il est un narcissique profond, dont Frédérique Dumas montre, admirablement, qu’il dispose de peu de compétence sociale, d’une empathie faible. A l’évidence, l’homme souffre d’une pathologie psychologique lourde. D’où « césaro-narcissisme ». A mon sens, bien sûr, ceux qui imaginent qu’il ne nous emporte pas vers une forme de tyrannie se trompent, oblitérant la dynamique de cet égo extrême et, probablement, tourmenté. Il profitera de toutes les occasions de crise, de chaos, pour renforcer son emprise. Puis viendra le moment où il se prendra les pieds dans ses nœuds.

Pierre-Gilles Bellin


Moyenne des avis sur cet article :  3.93/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 26 mai 16:11

    Il ne faut pas hypertrophier le personnage et lui donner une envergure qu’il n’a pas. Il n’est que le pantin de lobbies puissants mettant en coupe réglée les anciens états de la planète dominés par les Etats-Unis depuis 1945, et en voie de vassalisation complète par l’intermédiaire de l’UE.

    Le seul talent qu’on puisse lui reconnaitre est celui de comédien-caméléon qui va avec son aptitude à s’adapter à toutes les situations à la demande de ses producteurs-mécènes


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 26 mai 16:19

      @Séraphin Lampion

      le point commun avec Pétain, c’est la collaboration avec l’« occupant », allemand pour le premier, US pour le deuxième.


    • sirocco sirocco 26 mai 20:08

      @Séraphin Lampion
      « Il n’est que le pantin de lobbies puissants... »

      Au moment de retourner à la Russie la collection MOROZOV exposée à Paris, le squatteur de l’Élysée a retenu 2 oeuvres (info RT il y a quelques semaines). 

      Là il ne semble pas avoir obéi à un ordre mais agi de son propre chef.

      Cet individu n’est donc pas seulement une marionnette chargée de détruire la France, il est aussi à titre personnel un vulgaire voleur de bas étage.


    • chantecler chantecler 26 mai 20:13

      @sirocco
      C’est petit joueur !
      Goebbels faisait les mêmes choses mais en grand !


    • Clocel Clocel 26 mai 16:17

      Seul un bon psychiatre pourrait définir ce qu’est réellement Macron, mais la médecine étant devenue la fille de joie de la finance, la tête de pont des mondialistes...


      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 26 mai 16:23

        @Clocel

        Quand j’étais petit, mes parents me disaient qu’Hitler était fou. Je n’ai compris que plus tard que ce n’était pas ça qui expliquait les nazisme.


      • Clocel Clocel 26 mai 16:36

        @Séraphin Lampion

        A la lueur d’événements récents, tu dois commencer à y voir plus clair, comment la populace se retrouve embedded dans des délires qui n’ont plus d’age...


      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 26 mai 16:56

        @Clocel

        je ne pensais pas que j’aurais à vivre ça, moi aussi

        C’est l’  »éternel retour du même ».


      • Claude Simon Claude Simon 26 mai 19:09

        Césaro-narcissique ou juste fataliste du pouvoir, actant des faits politiques plus que le vernis démocratique.

        "« En revanche, tout d’un coup, il y a un endroit qui s’appelle l’Elysée, et toute la substance se déplace vers cet endroit-là. (…) Et l’Elysée c’est quoi ? C’est une espèce de vide juridique, d’abord, je trouve. L’Elysée c’est un endroit où la Constitution dit ’’ Le Président de la République est irresponsable ’’  »

        Belle pirouette pour s’asseoir sur la Constitution.

        Les politiques sont au dessus des lois, l’occupant de l’Elysée est au-dessus de la Constitution, ses décrets l’avaient révélés.

        Souhaitant rester fidèle à la Constitution vis-à-vis de mes concitoyens, les propos théatraux qu’il tient ne désengagent que lui


        • Raoul-Henri Raoul-Henri 26 mai 19:57

          Cette illustration est tour de passe-passe au carré magique ! 

          Sérieux : il était homo Pétain ?


          • Seth 27 mai 18:47

            @Raoul-Henri

            Non. Chaque fois qu’il y avait eu une décision militaire à prendre, il avait fallu aller le déranger alors qu’il forniquait avec ses maîtresses. Dit-on.
            Pas grave, il n’était pas connu pour être militairement très brillant.


          • ça y est Macron est averti ......

            Forwarded from Anne de Russie
            ⚡️Moscou avertit les pays occidentaux que la fourniture à l’Ukraine d’armes capables de frapper le territoire russe sera un pas vers une escalade inacceptable, la Russie espère que les forces raisonnables de l’Occident le comprennent
            — Sergueï Lavrov



              • Seth 27 mai 18:48

                @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot
                 smiley



              • Adèle Coupechoux 27 mai 10:11

                Je suis étonnée que tant d’importance soit donné à une seule personne. Cela vaut pour Hitler, pour Pétain et tous les autres..

                Il n’est pas seul à mettre en œuvre ses politiques de destructions de la société. Beaucoup se sont et continuent de se rassembler autour de lui.

                Attal, Philippe, Castex sont tout aussi malades.

                La société n’est pas en reste.


                • chantecler chantecler 27 mai 10:18

                  @Adèle Coupechoux
                  salut ,
                  Tiens parce que tu en parles je ne comprends pas la publicité qui est faite à K. Schwab qui est cité à tout propos ...
                  Bon d’accord le « great reset »...
                  Mais c’est une seule façon de voir l’effondrement ou l’évolution d’un système ..
                  De là à en faire le personnage important du moment ...
                  Qu’est ce que vous en pensez ?
                  Il a tant de pouvoir ?
                  Ou il a l’art et la manière de se faire mousser ?


                • Adèle Coupechoux 27 mai 12:12

                  @chantecler

                  Salut Chantecler,
                  Schwab reste quand même moins connu que Zelensky à ce jour..
                  Les médias en parlent parce ce que nous sommes en plein forum de Davos. Et comme lui aussi y est... Il en est quand même le fondateur.
                  Ils sont au moins 2500 ultrariches à décider pour les milliards d’humains de la planète. Des multinationales invitant des chefs d’état pour leur indiquer la route à suivre. La globalisation du système planétaire.
                  Ces oligarques qui ne sont rien d’autres que des petites frappes à col blanc, ont en tout cas réussi plusieurs fois à nous faire assigner à domicile. Et ce sont entendu sur la répression que nous avons subies.
                  Une chose est sûre, ils vont continuer dans ce sens. Avec une énième guerre, la variole du singe.


                • Adèle Coupechoux 27 mai 12:25

                  @chantecler

                  Et puis il y a aussi la complicité des larbins qui profitent entre autres et ce n’est qu’un exemple, de leur députation.
                  Que font tous ces médecins en politique ? Au lieu de soigner. Et de privatiser l’hôpital ? Autant pour le nouveau Blanquer. Ndiaye. Qui va accentuer la politique de privatisation et de casse des statuts.
                  " Ce délabrement a conduit à cette situation où aujourd’hui, le nombre de candidats aux concours est
                  en chute libre. A tel point que les recteurs organisent des «  job-dating  », ou des «  forums de
                  lemploi  ». Ils espèrent ainsi trouver des professeurs contractuels en 30 minutes..

                  https://www.fo-fnecfp.fr/le-ministre-ndiaye-dans-les-pas-de-blanquer-pour-appliquer-le-programme-de-macron/


                • chantecler chantecler 27 mai 12:34

                  @Adèle Coupechoux
                  Oui,
                  Tu as vu ce qu’est devenu un fils de médecins , qui ont travaillé dans les hôpitaux ou dans la fonction publique ?
                  Putain d’Adèle !


                • chantecler chantecler 27 mai 12:35

                  @Adèle Coupechoux
                  Resalut ,
                  Ca fait au moins un an que j’entends parler de cet individu à toutes les sauces .... !


                • zygzornifle zygzornifle 27 mai 10:44
                  La dictature parfaite serait une dictature qui aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s’évader. Un système d’esclavage où, grâce à la consommation et au divertissement, les esclaves auraient l’amour de leur servitude ... Aldous Huxley

                  • Seth 27 mai 18:59

                    @zygzornifle

                    Merci de citer Huxley plutôt que le laquais de l’IRD Orwell. Un peu d’air frais !


                  • zygzornifle zygzornifle 27 mai 10:45

                    Vous l’avez voulu, vous l’avez élu maintenant démerdez vous avec les neuneus .....


                    • I.A. 27 mai 18:46

                      Vous décrivez très bien les TSA (Troubles du Spectre de l’Autisme) du petit : son syndrome d’Asperger est visible comme le nez au milieu de la figure : altérations des interactions sociales, problèmes de communication, troubles du comportement, réactions sensorielles inhabituelles…

                      Peu accessible aux autre, il tolère mal la contradiction. La « matrone » du Macron est là pour le canaliser (entendre : dévier sa violence sur autrui plutôt que sur lui-même. Et elle y parvient, elle y parvient plutôt très bien...).


                      • saint louis 27 mai 21:23

                        Le poudré a dû avoir du mal à recruter pour le nouveau gouvernement.

                        C’est Castex qui doit enfin respirer après son passage chez les fadas.

                        Pas sur qu’il ait été totalement consentant dans toutes ses actions depuis le début de son mandat, la pression du « chef de guerre »

                        a dû être terrible.


                        • J’ai été directeur de la CIA et nous avons menti, triché, volé. C’était comme si nous avions eu des stages entiers de formation pour apprendre à le faire.


                          • mounlaribo mounlaribo 29 mai 16:48

                            Un portrait bien repoussant ! Pourtant le Macron ne s’est pas élu tout seul. Ce sont les Français, un peuple éclairé aiment-ils s’ auto-convaincre, qui lui ont fait la courte échelle malgré un premier quinquennat catastrophique et une absence méprisante de programme. Qui est le plus à plaindre ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité