• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le Monde tel que vous vous le figurez n’est pas à l’échelle

Le Monde tel que vous vous le figurez n’est pas à l’échelle

La représentation de notre Terre version planisphère, on la connait pour la voir affichée chez nos copains, dans notre chambre d’ado, même en tendance déco cutanée depuis quelques années. Seulement voilà, ce qu’on ne nous dit que peu ou prou, c’est que notre carte n’est pas à l’échelle du monde réel. 

1569, Gerardus Mercator, géographe et mathématicien des Pays Bas espagnols* crée une projection du globe terrestre formalisée pour le transport maritime. Le résultat, un planisphère épatant de précision, respectueux des angles mais déformant les surfaces et les aires à mesure qu’on éloigne un pays de l’équateur. Les données sont donc erronées voire manipulées par des hommes morts depuis des lustres. Renversant pour l’époque comme pour aujourd’hui, mais pas pour les mêmes raisons.

groenlandvsrdcsuperficie-sudamericain

Travaux pratiques. Prenons le petit truc rose en plein centre de l’Afrique appelé République Démocratique du Congo que l’on voit sur la carte d’illustration de mon article. Google en est témoin, le pays s’avère 200 000 kms2 plus grand que l’énorme Groenland vert. La France et ses 643 000 kms2 fait petite joueuse à coté du colosse Subsaharien.
La comparaison entre l’île qui se prétend continent et la terre qui en a vraiment le titre, j’ai nommé l’Amérique du Sud, génère un voile de désenchantement sur nos acquis : la première rentrerait presque huit fois dans le second.

Continuons notre plongée dans l’ineptie interplanétaire installée depuis des siècles dans la culture collective. 17.84 pour l’Amérique du Sud, 17.1 pour la Russie et 30.37 (!) millions de kms2 pour l’Afrique. Ce qui nous donne une réalité Russie < Amérique du Sud < Afrique. Vue de nez et vol d’oiseau ne concordent pas vraiment. 

Reposons-nous un instant sur ce bon vieux Google Plan, car lui n’oserait pas nous mentir.

googleplan

Là aussi, l’Afrique et ses 30.37 millions de kilomètres carrés entrent dans la Russie, alors que la première s’avère plus grande de 13 millions de kilomètres carrés que la Mère Patrie. Google Earth, par contre, nous présente une planète aux prétentions autrement plus réalistes avec des anciennes colonies et des continents à l’échelle. Heureusement, le sort ne s’acharne qu’avec parcimonie.

google-earth

 En somme, nous avons été blousés et cela ne date pas d’hier. Pourtant, ce n’est pas là que la bât blesse.

Une vision du monde d’anciens antialtermondialistes nous est encore aujourd’hui imposée ? C’est loin d’être une évidence pour la majorité et ce constat n’alarme en rien les « peu » qui savent. Voilà quelques années que l’information tourne gentiment sur nos réseaux et les articles sur le sujet (ils ne sont pas légion) relaient la question façon anecdote rigolote à l’attention des trois baroudeurs, deux touristes et quatre rêveurs que cela intéresse. Notre déséquilibre géopolitique Nord-Sud antédiluvien affiché dans nos jeunes salons n’émeut personne.

Pire, des projections plus équitables et réalistes, on en a tout un tas. Exemple parmi tant d’autres, la projection de Gall-Peters créé en 1855 (ci-dessous) qui ressemble à une version déformée de la Mercator. Nous avons là, existant dans nos archives, une meilleure appréciation des distances réelles, cartographiée et aplanie de surcroît.

A croire que tout n’est que question de point de vue au détriment du bon sens. Parce que franchement, la connaissance de La Vraie Taille de ce qui est vraiment, quelle importance ?

projection-de-peters

Article de mon blog : La Convergence des sphères
*LA BELGIQUE
SOURCE PHOTO TITRE : HTTP ://WWW.CARTE-DU-MONDE.NET/

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.97/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

49 réactions à cet article    


  • astus astus 23 février 2017 14:19

    Stupéfiante découverte !


    • astus astus 23 février 2017 14:25

      La carte n’est pas le territoire ...


    • Raoul-Henri Raoul-Henri 23 février 2017 15:01

      .... qu’elle représente" (Alfred Korzybski)


    • fabdolette fabdolette 23 février 2017 18:24

      @astus
      désolé, mais cela m’effraie que cela soit une découverte pour vous étant donné que les différentes projections de la Terre sont abordées dès le CM1...
      je suis un peu effaré de constater que pour certains, la vision d’un globe et sa projection en deux dimensions ne fassent pas tilt !


    • ppazer ppazer 24 février 2017 11:13

      @fabdolette Et sinon, vous reprendrez bien un peu de second degré ?


    • rogal 23 février 2017 14:22

      Heureusement il y a encore une vie dépourvue de planitude (sinon de platitude) : il se vend de très jolis globes terrestres.


      • Alren Alren 24 février 2017 11:09

        @rogal

        il se vend de très jolis globes terrestres.

        Évidemment ! Globes souvent lumineux que beaucoup d’enfants et d’adolescents ont dans leur chambre et sur lesquels les terres ont exactement la bonne forme et la bonne taille relative.

        Il est impossible de représenter correctement la surface sphérique de la Terre sur un plan. Tous les planisphères sont faux pour une raison géométrique.

        Celui qui est habituellement utilisé est la moins mauvaise solution pour la forme des terres situées loin des pôles, supérieure à celle qui donne la priorité à l’aire de ces terres et qui déforme excessivement au-delà de 45° de latitude.

        Mais l’idée de l’article est de dénigrer l’importance économique et culturelle des pays de l’hémisphère nord.

        Il existe un planisphère encore plus hostile qui place le Pacifique, tout vide, au milieu de la carte de manière à faire apparaître l’Europe comme un appendice négligeable sur le bord du dessin.

        C’est du tiers-mondisme à deux balles.


      • NEMO Jeussey de Sourcesûre 24 février 2017 11:20

        @Alren

        Il y a quelques années, le planisphères en URSS situaient l’ensemble Europe-Asie-Afrique au centre du cadre et une moitié du continent américain de chaque côté : les c^tes est à gauche, les côtes ouesr à droite.

        Les représentations du monde (et pas seulement géographique) sont toujours subjectives et souvent manipulées.

      • NEMO Jeussey de Sourcesûre 24 février 2017 11:22

        @Jeussey de Sourcesûre

        j oubliais de préciser que les planisphères américaines mettent le continent américain au milieu et une moitié de l’Europe-Asie-Afrique de chaque côté.

      • Alren Alren 25 février 2017 10:49

        @Jeussey de Sourcesûre

        Bokassa 1er, « empereur » de Centrafrique grâce à Giscard, avait choisi une projection de la sphère terrestre sur le plan qui grandissait légèrement son pays par rapport à la projection courante.
         
        C’est pourquoi je dis que la projection vantée par l’auteure de l’article, en magnifiant la taille l’Afrique tout en la déformant à la manière de ces pubs de mannequins filiformes et surtout en nanisant celle de l’Europe encore plus déformée est une manipulation comme les autres.
        L’auteur manifeste bien ici un tiers-mondisme impuissant mais revanchard.


      • NEMO Jeussey de Sourcesûre 23 février 2017 14:35

        Est-ce que le ciel est bleu à cause de la couleur de la mer, ou le contraire ?

        Qu’est-ce qui est le plus lourd ? Un kilo de plume ou un kilo de plomb ?
        Monsieur Potiron fait-il vraiment de la magie ?
        Tout cela est passionnant !

        • Marie Mag Marie Mag 23 février 2017 14:37

          @Jeussey de Sourcesûre
          C’est peut être un détail pour vous mais pour d’autres ça veut dire beaucoup smiley


        • NEMO Jeussey de Sourcesûre 23 février 2017 14:39

          @Marie Mag

          Michel Berger était un bon musicien smiley

        • popov 23 février 2017 15:04

          @Jeussey de Sourcesûre


          Et Beethoven était si sourd que toute sa vie il s’est pris pour un peintre admiré.

        • tobor tobor 24 février 2017 02:43

          @Jeussey de Sourcesûre

          « Michel Berger était un bon musicien  »
          Quelle idée étrange, ce gars n’a jamais réaménagé qu’une seule et unique descente des plus académiques, sans doute re-pompée chez Chopin !

        • Raoul-Henri Raoul-Henri 24 février 2017 03:07

          @tobor
          Chez Chopin, Bach, Ellington... Mais il est bon de préciser que le renversement et/ou la substitution des accords d’une cadence (fusse-t-elle surjouée depuis ces maîtres) à des fins dissimulatrices du tube ancestral est un art combinatoire.


        • tobor tobor 24 février 2017 03:21

          @Raoul-Henri :
          certainement ! Mais comme pour un JJ Goldman, on dirait
          qu’il n’y a pas de surprise possible, ça a été, c’est et ce sera
          (ouais bon, pas trop pour M Berger il semblerait...)
          toujours la même souche à relancer, sans influence du monde
          « prog » depuis les premiers jets.
          J’y vois une forme d’obscurantisme et de pauvreté créatrice,
          qui insinue au publique l’idée qu’on a Un truc à dire dans sa vie
          et puis basta !


        • Raoul-Henri Raoul-Henri 24 février 2017 14:43

          @tobor
          D’accord sur la pauvreté induite par l’uniforme. C’est marrant : j’ai failli vous parler de JJ Golman dans le précédent post pour dire qu’un copain bassiste qui faisait du baloche il y a une vingtaine d’année m’avait dit que le compositeur utilisait toujours les mêmes accords mais qu’il les mélangeaient séquentiellement. De fait on sort de la cadence traditionnelle (ce que vous avez nommé « descente ») du cycle des quintes ; et que c’est peut-être cela qui fait l’originalité et le succès de ses compos.
          Au déjà du vertical je pense que c’est la mélodie qui parvient réellement à élever quelque chose (et celles de JJG ne sont pas mauvaises). Et si cette mélodie est intriquée à l’accompagnement (je pense aux Danses de travers de Satie par ex) alors le résultat est stupéfiant.

          @Marie Mag : navré pour ce hors piste mais que voulez-vous : les articles sur la musique sont rares ou inexistants sur AV donc on en profite pour tchatcher un peu entre zicos. :On a qu’à dire que nous dissertons sur l’harmonie des sphères et de leurs projections dans une mise à plat. smiley


        • Doume65 25 février 2017 18:25

          @tobor
          « ce gars n’a jamais réaménagé qu’une seule et unique descente des plus académiques »
          Pires que ça ! Il n’a jamais été foutu d’utiliser que les quelques notes de la gamme chromatique. Quel minable !


        • popov 23 février 2017 15:01

          @Marie Mag


          Le premier problème qu’on rencontre en faisant une carte du monde, c’est qu’il n’existe pas de bijection entre une surface sphérique et une surface plane : il est impossible de faire correspondre à chaque point de la surface sphérique un et un seul point du plan. Par exemple, sur les cartes habituelle, les deux pôles qui sont deux point sur la sphère correspondent à tous les points des bords supérieur et inférieur de la carte.

          On peut par contre toujours établir une bijection entre une partie de la surface sphérique et une portion du plan. On se trouve alors confronté au second problème : la sphère étant une surface courbe le résultat sera forcément une déformation de ce qu’on voit sur un globe terrestre.

          Troisième problème : le chemin le plus court entre deux points d’une surface sphérique, ce n’est pas la droite qui les joint sur une carte, c’est un arc de grand cercle qui passe par les deux points. Par exemple, pour joindre deux points situés à la même latitude, le chemin le plus court n’est pas le parallèle de cette latitude comme le suggère une carte.

          Pour avoir une idée des proportions réelles, rien ne peut remplacer un globe terrestre. Mais quand il faut déterminer une route maritime en traçant des lignes droites sur une carte, il vaut mieux avoir une carte qui permet de genre de calcul géométrique. Toutes les projections ont leurs avantages et leurs défauts.

          • Jeekes Jeekes 24 février 2017 14:57

            @popov
             
            « c’est un arc de grand cercle qui passe par les deux points »
             
            Exact, c’est ce qui s’appelle une orthodromie...


          • Seraphima Seraphima 25 février 2017 12:10

            @popov
            Tout à fait ! A l’école soviétique cette informations intéressante était dans le programme de la quatrième année (10 ans)
            L’éducation française m’inquiète ;)


          • Abou Antoun Abou Antoun 26 février 2017 18:44

            @Jeekes
            Oui, qui est un cas particulier de géodésique.


          • Raoul-Henri Raoul-Henri 23 février 2017 15:47

            On s’en fout de la racine carrée Descartes : le monde est au cube. smiley Voire à l’arepi-cube (hic).

            Il y a une curiosité dans la représentation du jeux d’échecs. Dans celui que l’on connaît le cavalier va de traviole. Mais dans une représentation plus ancienne et circulaire (Shatran byzantin) : il est le seul à aller tout droit. Cela peut paraître anodin mais en fait relié à une symbolique profonde.


            • Pascal L 23 février 2017 16:13
              Il n’est pas possible de projeter une sphère sur un plan sans déformation, alors c’est juste une question de point de vue.
              http://www.jamesborrell.com/maps-world-conservation-perspective/
              J’aime bien la carte centrée sur l’Australie (la deuxième carte)



              • Marie Mag Marie Mag 23 février 2017 18:01

                Comme je le dis en fin d’article, plus le fait qu’elle soit déformée et relative cette carte, c’est le fait qu’une majorité la prenne pour une réalité immuable qui pèche :)


                • HELIOS HELIOS 23 février 2017 21:44

                  @Marie Mag

                  bonjour.... la realité dans ce type de contexte... on s’en fout.
                  Pour se figurer ou se trouve sa ville et son village c’est plus que suffisant.
                  Quand on a des calculs a faire, alors on n’utilise plus des cartes mais d’autres instruments.

                  Avec le GPS, le Glonnass et ceux qui arrivent tout va bien.

                  quand aux planisphères, ici en Amerique, c’est la version ou l’Amerique est au centre qui se vend au supermarché et les petits ecoliers ne voient que celle là !,
                  Mes petits neuveux ont bien rigolé en regardant celle que je leur avait rapporté d’Europe.

                • sleeping-zombie 24 février 2017 09:58

                  @Marie Mag
                  et c’est pour ça que l’école est obligatoire. après, quand on n’écoute pas... :D


                • Goldored 26 février 2017 11:31

                  @Marie Mag
                  Ou comment Marie Mag découvre l’ignorance de nos contemporains...
                  J’avais en terminale littéraire une de mes coreligionnaires qui, interrogée par la prof d’histoire-géo, nous a placé sur la carte la murale la Chine à la place de l’Alaska...
                  Combien ignorent que la Terre tourne autour du soleil et non l’inverse ?
                  Combien ignorent parfaitement une chronologie grossière de l’histoire (Préhistoire ? Antiquité, Moyen Âge, Époque moderne, Époque contemporaine) ?
                  Combien ignorent que le démonstratif ça ne s’écrit pas « sa » ?
                  Combien ignorent...

                  Vous avez encore beaucoup de sujets d’article en réserve...


                • hervepasgrave hervepasgrave 23 février 2017 21:27

                  Bonsoir,
                  l’histoire des cartes n’est pas un sujet tout neuf. Le pourquoi n’est pas forcément une histoire de géométrie ,politique est plutôt la réalité.Il n’y a qu’une chose a faire de simpliste,certes basique et non précis .Il suffit de prendre les distances et déjà de voir si cela correspond.Le meilleur endroit l’équateur est une ligne de calcul simple..alors cela fait des temps et des temps que le sujet réapparait,mais comme dans toutes choses personnes ne fait l’effort de prendre une feuille de papier.En partant de là ,nous n’avons pas fini !
                  C’est un sujet intéressant comme beaucoup d’autres ,mais pfou ! n’apporte rien au chimili... 


                  • Xenozoid Xenozoid 23 février 2017 21:48

                    @hervepasgrave


                    les arborigenes se reconnaisent dans leur environement avec des chants qui durent des heures, avec des points d’eau, des directions a prendre....
                    les cartes seront toujours une virtualisation

                  • hervepasgrave hervepasgrave 24 février 2017 20:33

                    @Xenozoid
                    Bonsoir, faut-il être aborigènes pour se repérer ? d’ailleurs faut-il avoir le sens de l’orientation ? Hum ! il est vrai que j’utilise très rarement le gps ,seulement en cas d’urgence ,voir d’horaire.Je préfère faire trois ou quatre fois le tour d’un rond point. Je dois être bizarre ,parce que depuis que je suis petit enfant j’ai toujours regardé le ciel de jour comme de nuit dans la nature ou enfoui dans une ville et je sais que je retrouverai toujours mon chemin sans carte.Mais tout est histoire de temps ! Coup de bol ! du premier coup, ou peut-être six mois,un an ,mais pas besoin de panneau.Alors rassure toi tu n’est pas seul et comme exemple basique la première fois que j’ai utilisé un gps j’allais de Rouen dans un coin perdu de la région parisienne, j’étais accompagné d’un gars qui avait foiré le boulot et il allait me montrer la chose.Ce n’était pas mon gps n’en ayant pas. Le souci c’était l’été et il fait jour,mais quand j’y suis retourné c’était l’hiver et il faisait nuit avec des multitudes d’éclairage ,alors là pour se retrouver sans gps , mon cul ! Heureusement que j’ai du avoir inconsciemment pris des repaires sinon ,je faisait demi-tout et mon patron aurait pu gueuler ,il aurait été ce faire F..


                  • Xenozoid Xenozoid 24 février 2017 20:35

                    @hervepasgrave

                    la nuit tu chantes doucement,

                  • hervepasgrave hervepasgrave 25 février 2017 18:53

                    @Xenozoid
                    La nuit le merle ne chante pas ,la nuit les oiseaux hululent ,il faut attendre l’aube pour le chant du rossignol ! la nuit c’est la douceur,il ne faudrait pas que je rompt le charme ,avec ma petite voix de...


                  • Xenozoid Xenozoid 26 février 2017 18:47

                    @hervepasgrave

                    c pas grave

                  • Raoul-Henri Raoul-Henri 24 février 2017 02:48

                    Merci pour cet article.
                    La réalité est souvent plus difficile à comprendre que sa représentation ; que cette représentation soit faite de langage, de sons, ou de dessins, etc. Le dessous des cartes est bien plus complexe qu’il n’y parait : et ce n’est pas qu’une question géostratégique. La cartographie est l’un des arts les plus anciens et encore aujourd’hui aucune représentation n’est valable puisque même avec une planisphère (remarquez au passage la dichotomie du terme : plan/sphère) l’on ne voit jamais que la moitié de la réalité.


                    • tobor tobor 24 février 2017 03:11

                      Comme dit l’autre : Si on veut mesurer la longueur de la côte de Bretagne, tout dépend si on prend ses mesures tout les 50 mètres, tout les mètres ou tout les centimètres. Ça peut aller du simple au double, voire au centuple.
                      La convention reste qu’on utilise des outils imparfaits mais dont l’acceptation « universelle » rend l’usage possible et probant d’un point de vue pragmatique.
                      .
                      Cette version standard du planisphère et ses distorsions sont bien à l’image du « savoir humain » tel que vulgarisé et à s’enfoncer dans le crâne. Les proportions sont arrangeantes afin de pouvoir détailler l’Europe au détriment de l’Afrique, une Europe qui a tant fait parler d’elle de par le monde et qui serait si insignifiante, si rikiki ? Peu importe si cette carte tient plus de la topographie, elle suffit à situer les différents états et reliefs pour communiquer et aborder virtuellement la géographie, planifier un voyage ... sans oublier l’Europe.


                      • Jean Keim Jean Keim 24 février 2017 07:55

                        Plein de choses influencent notre vision du monde, la géographie et l’histoire jouent un grand rôle, attendons encore un peu et nous aurons peut-être l’occasion de contempler le globe terrestre en projection holographique à partir d’un simple portable smiley



                        • Buzzcocks 24 février 2017 08:42

                          Bizarre que Sens Commun et la manif pour tous ne manifestent pas pour prétendre que la terre est plate.


                          • air1 air1 24 février 2017 09:24

                            Bonjour Marie,

                            Effectivement Le Monde n’est pas à l’échelle sur les planisphères.
                            Vous rentrez quelque peu dans les détails et c’est intéressant la comparaison Afrique, Russie, Amérique du Sud. De même lors d’un voyage en avion on peut être étonné que Londres -> Pekin soit plus court en temps que Pékin -> Sydney.

                            Seulement ce que vous décrivez on nous l’enseigne au collège (pour ma part en tous cas).
                            Il suffit d’avoir un globe et un planisphère côte à côte. Le planisphère est une représentation simplifiée. Le globe peut-être considéré comme une maquette puisqu’il est en 3 dimensions et donc sphérique. C’est pourquoi Google earth est plus représentatif que google maps.
                            Mais c’est quand même souvent plus simple, même si moins réaliste, de travailler avec une carte qu’avec un globe en géographie, on ne nous impose rien, je ne crois pas ;)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Marie Mag

Marie Mag
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès