• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le mur du çon explosé !

Le mur du çon explosé !

Des féministes exigent la reformulation de la déclaration des droits de l’homme qu’elles considèrent sexiste (la formulation, pas la déclaration ! Quoi que…).

La déclaration des droits de l'homme et du citoyen a été approuvée par l'Assemblée Nationale en 1789 à l'époque de la révolution française.

Le collectif « Droits Humains » appelle la France à cesser d’exclure les femmes du concept de libertés universelles. Ce collectif demande au gouvernement français d'abandonner immédiatement le terme « Droits de l'Homme" et a lancé une pétition pour obtenir de remplacer la formulation par « droits de l'homme pour tous ». Le texte vaut la peine d’être lu.

appel du collectif droits humains pour tout-es - Mouvements

 

"Le temps de débattre ou de discuter de la pertinence de ce changement de terminologie, qui va de soi est passé", dit la pétition. "Ce groupe sera dissout une fois que les institutions de la République Française auront apporté des changements tangibles. Sinon, il restera actif aussi longtemps que nécessaire."

Le groupe affirme que les pays dont l'Espagne, l'Italie et l'Allemagne et les parties francophones du Canada et la Suisse ont déjà abandonné l'utilisation du terme « Droits de l'homme », formulation qui rendrait les femmes, leurs problèmes et leurs batailles invisibles et de plus en plus isolées.

Le préambule de la Déclaration de 1789 mentionne "droits de l'homme" trois fois, et les mots « hommes » ou « homme » sont utilisés dans quatre des 17 articles de la Déclaration.

Valentine Zuber, spécialiste de l'histoire et des droits humains, a déclaré que le terme a été choisi "spécifiquement et sans ambiguïté pour désigner des hommes et exclure les femmes".

La Constitution française de 1791 fait des femmes des « citoyens passifs » exclus du vote, comme elles l'étaient dans toute l'Europe à l'époque (la Suède avait accordé aux contribuables féminines membres de guildes le droit de vote en 1718, mais cette disposition a été annulée dans la constitution 1771). Les femmes françaises ont obtenu le vote en Octobre 1945.

La déclaration française a inspiré la Déclaration universelle de l'Organisation des Nations Unies des droits de l'homme en 1948. Catherine Coutelle, député socialiste, a déclaré : « La France est le seul pays qui a traduit« droits humains » par « droits de l'homme. » Elle a déclaré qu'il s’agissait d’un exemple regrettable de "l'exception française" "pour la déclaration universelle des Nations Unies. Abandonner l'utilisation de cette expression serait une étape vers la fin de la logique discriminatoire de la langue française elle-même", a déclaré Mme Coutelle. Elle a également regretté l'utilisation continue et commune de titres tels que Madame le Maire et Madame le Président, où le nom masculin prend toujours l'article masculin, même si le titulaire du poste est féminin.

Anne Hidalgo, la première femme à occuper le poste prestigieux de Maire de Paris, se fait appeler Madame la Maire ce qui est grammaticalement incorrect.


Moyenne des avis sur cet article :  3.8/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • klendatu2 21 mai 2015 19:13

    Par « féministes », il faut désormais entendre « femmes » qui n’apprécient pas le masculin dans toutes ses déclinaisons. Dans le contexte sociétal contemporain, les guillemets sont de rigueur. smiley


    • JC_Lavau JC_Lavau 21 mai 2015 21:11

      Il y a pire encore, c’est que ces mecs se prennent pour les égaux des femmes, et vont jusqu’à oser réclamer l’égalité judiciaire !


      • J’aime bien la France qui donne des leçons au Monde Entier sur le sujet, quand on sait qu’avant 1945, les femmes n’avaient pas le droit de vote, comme vous le rappelez, ou que dans les années 60 (c’est pas la Haute Antiquité c’est quand j’étais ourson), les femmes devaient demander l’accord de leur mari pour travailler ! smiley


        • soi même 21 mai 2015 21:22

          Comme vous dites tous est en train d’êtres détricotés , l’on a pas finie d’en voir !


          • klendatu2 21 mai 2015 21:58

            @soi même

            C’est le moins que l’on puisse dire. Pour ce qui est de ces rombières, elles gagneraient à voir un peu plus souvent du mâle qui envoie. smiley


          • baron 21 mai 2015 22:22

            L’homme est un Primate caractérisé par la station verticale, par le langage articulé, un cerveau volumineux, des mains préhensiles, etc.


            Pour de plus délirer avec ces illuminés, il faut rappeler que la définition du mot homme est : « Etre humain ».
            Il n’y a donc dans ce terme rien de sexiste puisque le mot homme appliqué aux êtres humains concerne tout les individus quelque soit le sexe, (je ne vais pas dire homme et femme puisqu’il y aurait d’autres catégorie)
            Pour revenir sur ce mot il faudrait donc changer son sens premier.
            Et qu’allons nous faire pour homo sapien, homo erectus, homo habilis qui sont des individus du genre homo, pourtant en latin cela signifie homme, être humain. Pour un homme en tant que male le terme employé est VIR opposé a fémina « femme ».
            Homo à pour origine un mot indo-européen qui signifie ; chose/fils de la terre.
            En ne peut qu’en conclure qu’il s’agit d’un pas de plus vers la médiocrité, puisque le sens et l’origine de ce mot sont inconnu par ces dames et ces messieurs.
            On va devoir donc aussi modifier le latin et le grecque ancien et aussi l’indo européen,, elles vont parvenir a faire revivre des langues anciennes dites mortes.
            Il va aussi supprimer le mot femme puisqu’il vient du latin femina qui vient lui même de phoetare qui signifie foetus dans le sens capacité naturelle à engendré.
            Le fé de fémina vient de donne le souffle - la vie.
            Elle ne s’en sortiront jamais, pour éviger d’avoir à faire évoluer les langues ancienne pour faire plus simple je propose de les sortir du genre humain et de créer un nouveau nom afin de préserver la langue français., Humanoide être qui est semblable ou comparable aux êtres humains, poirra ainsi inclure des sous groupes nouvellement créé et ceux à venir.
            On devrait être dans les clous ?
            Si c’est le cas on peut annoncer que nous voilà devenu des humanoides

            • Faedriva 21 mai 2015 23:31

              On ne peut pas sortir les femmes du genre humain.
              Elles en sont la moitié génétique.
              Bon.
              Et niveau connerie, ce sont bien les hommes patriarcaux qui ont fait la première Gross Connerie en laissant les femmes instruire et éduquer leur... Homo- et leur fémina-. 
              Faut pas vous étonner que vôtre connerie et la leur est celle de vos mères,oui, et celles de vos pères, bien sur, oui, oui. 


              • sls0 sls0 21 mai 2015 23:44

                Par métonymie, ce terme homme est utilisé pour désigner l’être humain, autant l’homme que la femme. Que l’on change la définition, après on changera les termes dans la constitution.

                De la façon dont on vide la substance de la constitution depuis quelques années, il restera la forme mais plus le fond, causons de la forme si on veut, c’est franchement important.


                • Le p’tit Charles 22 mai 2015 07:35

                   La déclaration des droits de l’homme... ?

                  Une vaste fumisterie que gobe le peuple..
                  Il y a longtemps que ce texte est foulé aux pieds par la mafia politique...
                  Ceux qui disent le contraire sont dans cette mafia tout simplement.. !

                  • Garance 22 mai 2015 08:35

                    La connerie c’est au féminin ?


                    Oui ?

                    Tout s’explique

                    ( pour certaines, parce j’en connais qui ont oublié de l’être)



                    • Crab2 22 mai 2015 09:16

                      Quand l’esprit critique est menacé...
                      En France d’abord la droite puis en suivant d’une décennie à l’autre, avec encore plus de constance, la gauche n’en finit pas de trahir la laïcité quand l’école de la république qui accueille tous les enfants manque de moyens pour pouvoir faire du ’’ sur mesure ’’ - la gauche, dans l’actualité, n’envisage toujours pas de cesser de financer le Concordat, de l’abroger, elle n’envisage pas non plus de cesser de subventionner les écoles confessionnelles au profit de catégories de religieux avec l’argent de tous les contribuables : incroyants, sans religions, agnostiques, déistes et encore heureux l’argent des croyants avec religions
                      Sur le plan national ou international quand les politiques ne font pas leur travail, une frange importante des populations se retourne vers les rabbins, les imams, les prêtres pour nier la laïcité et refuser en bloc la critique athée et féministe des « textes sacrés »

                      Suite :

                      http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/05/les-plus-beaux-jours-de-lobscurantisme.html

                      ou sur

                      http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/05/22/les-plus-beaux-jours-de-l-obscurantisme-religieux-5626541.html


                      • rocla+ rocla+ 22 mai 2015 09:17

                        Depuis toujours le mot homme dans la déclaration des droits  de l’ homme 

                        s’ adresse aussi bien à la femme qu’ à l’ homme . 

                        C e qui me semble incongru c ’est le concept lui-même . 

                        Avec cette formulation l’ innocent éberlué va s’ imaginer qu’ il a des droits 
                        et aucun devoir . 

                        C ’est bien une idée de gogol de gauche que de croire qu’ on aurait des 
                        droits et pas de devoirs . 

                        Ce qui produit des générations d’ assistés avec aucune autonomie de fonctionnement . 

                        Qui s’ assoient à la table de l’ ayant-droiture que la soupe soit servie . 

                        Cette déclaration des droits de l’ homme il faudrait l’ appeler la Déclaration des 
                        Handicapés Incapables  .

                        • P-Troll P-Troll 22 mai 2015 09:40

                          Pendant la révolution culturelle prolétarienne chinoise, tout ce qui avait existé avant 1949 était assujetti à la destruction, y compris des exemples d’arts traditionnels centenaires. Toute personne prise en possession de « vieux articles » devait subir des conséquences terribles de la part des gardes rouges Pour changer le monde, la société, il fallait changer les mots et mettre à bas les quatre vieilleries :

                          -  Vieilles idées

                          -  Vieille culture

                          -  Vieilles coutumes

                          -  Vieilles habitudes

                          On connaît le résultat : les conservateurs écrasent les manifestations de la place Tian’anmen.

                          La transformation du « passé en récit hagiographique » permet de masquer la « vacuité idéologique d’un programme politique », mais ce stratagème ne peut déboucher que sur une faillite. Dissimuler ses incompétences derrière des foux problèmes et des fausses luttes n’apporte aucune solution aux vrais problèmes et aboutit à des affrontements violents. 


                          • Aldous Aldous 22 mai 2015 10:40

                            @P-Troll
                            Mao voulait un Homme nouveau, les féministes veulent un Femme nouveau...


                          • 65beve 65beve 22 mai 2015 12:35

                            Bonjour,

                            En parlant de planète polluée il ne faudra plus dire : « l’homme détruit la planète », mais « la femme détruit la planète ».
                            Alors, heureuse ?
                            cdlt.


                            • heirani heirani 22 mai 2015 16:39

                              @65beve C’est également ce que je me dis. Va falloir penser à changer les règles d’accord pour le participe passé aussi. Et puisqu’ « une femme avertie en vaut deux »« La femme est un loup pour la femme », « la femme est un animal social », « femme qui roule n’amasse pas mousse » tant qu’on y est...


                            • Malefic Malefic 22 mai 2015 14:03

                               Navrant... A croire que ces personnes n’ont plus d’idées.

                              Mais pas très surprenant en réalité. Ces pseudos-féministes sont en réalité les mêmes que les associations antiracistes, que les antifas ou que les politiciens du système. Elles doivent vivre sur du symbole et sur de la victimisation.

                              Pour qu’une association antiraciste marche, il faut qu’il y ait du racisme. Ainsi l’objectif sera d’en chercher pour continuer à exister et à se satisfaire dans son combat du passé.

                              Tous ces gens se réclament du progrès. De l’avenir de notre société. Et comme par hasard, ce sont eux qui nous citent le nazisme, le fascisme, le machisme, le nationalisme jusqu’à la Corée du Nord (symbole à elle-seule).
                              Ces gens qui ne jurent qu’en l’avenir, qui ne parlent que de progrès, sont ceux qui ont le plus peur du passé, ou plutôt, qui utilisent le plus les peurs du passé. C’est du chantage.

                              L’histoire ne nous convient pas. Il faut la bannir. Il faut qu’elle soit faîte que de blanc. Que d’amour. Que de paix. Changer la Marseillaise (qui n’a rien de raciste en plus, même à notre époque), changer la grammaire et même changer les versions de l’histoire. Garder ce qu’on aime, supprimer ce qui nous dérange. Une énième méthode pour détruire une culture, pour détruire une structure. Le but est de lui retirer son histoire, lui retirer ce qui l’a constitue et ce qui lui permet de comprendre son présent pour construire son futur.

                              D’après ces personnes, notre histoire serait trop à l’image des hommes. Peut-être aussi parce que les hommes ont eu un rôle majeur dans l’histoire ? Prenons la Déclaration de 1789, parlons des figures intellectuelles, révolutionnaires ou conservatrices de l’époque ? Quels noms vous viennent ? (quasi) Uniquement des hommes...
                              Prenons les grands scientifiques, les grandes icônes, les grandes figures, les grands chefs et dictateurs, les grands inventeurs, les grands intellectuels... il y a encore et toujours principalement des hommes...
                              Différence culturelle ou naturelle ? C’est une autre question. Sûrement un peu des deux.

                              Alors oui, notre grammaire et notre histoire favorise l’homme, sans exclure la femme d’ailleurs, mais aussi parce que l’homme l’a forgée principalement.

                              Prenons l’exemple inverse : le féminisme. Mouvement dont il est bon de se réclamer, qui nous procure bonne conscience, dignité et respectabilité. Comment le féminisme aurait-il pu naître si les femmes n’avaient pas eu si peu de place dans l’histoire ? Autrement dit, l’histoire du féminisme existe grâce à une histoire centrée sur les hommes. Et le féminisme a eu ses succès.
                              Je pourrais monter sur mes grands chevaux. Demander à ce qu’une idéologie se réclamant de la protection de l’homme soit promu à la télévision, ou encore demander à ce que le féminisme se nomme : le sexo-égalitarisme ! Et oui ! Car ne défendre que la femme, c’est sexiste !

                              Ce genre de raisonnement est sans fin et ne mène qu’à de la politique de forme, de la stagnation idéologique et de l’inutilité. Alors reprenez les vrais combats de ce siècle et écrivez votre propre histoire au lieu de vouloir réécrire celle des autres.


                              • bouderont fele bouderont fele 22 mai 2015 18:39

                                Bonjour,


                                1) On dit « la mairesse ».
                                2) Si les mémères et autres pouffes ne sont pas capables de se faire respecter es-qualité de femmes, c’est qu’elles ne le sont pas. Ce n’est certainement pas la faute de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen qui est devenue, depuis longtemps, celle de la femme également.

                                Avez-vous remarqué qu’il est écrit « déclaration... » : nom féminin smiley)))

                                • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 23 mai 2015 10:44

                                  Curieux : on ne lit pas beaucoup de réactions féminines à cet article ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès