• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le président Macron doit protéger Sibeth Ndiaye

Le président Macron doit protéger Sibeth Ndiaye

Sibeth Ndiaye, Conseillère en communication du président Macron, est au cœur d’une polémique autour d’un SMS désobligeant qu’elle aurait envoyé après la mort de Simone Veil, grande figure de la conscience de la Shoah en France. Le message, dans un langage familier, a heurté, à juste titre, la conscience de beaucoup de responsables politiques français. Même si Mme Ndiaye continue de nier avoir jamais envoyé ce SMS, elle est au point de perdre sa place aux côtés d’un président qu’elle aime, qu’elle a protégé tout au long de la campagne et à qui elle a toujours voué un culte proche du sacrifice.

Cette polémique ressemble à celle qui, en 2012 avait opposé l’ancienne ministre de la Justice Christiane Taubira à des personnalités identitaires d’extrême droite, un conflit auquel nous avions consacré un article[1]. L’ancienne garde des sceaux n’avait alors réussi à s’en sortir qu’en obtenant le soutien ferme du président Hollande. Sibeth Ndiaye est dans une situation assez comparable si on analyse le profil des premiers responsables politiques à « dégainé » dès que l’affaire a été rendue publique.

Il était pourtant possible de calmer tout le monde en écoutant seulement ce qu’a dit Sibeth Ndiaye, dès qu’elle a été confrontée à cette affaire. Elle dit qu’elle ne reconnait pas être l’auteure de ce SMS. Peut-on lui accorder le bénéfice du doute ? Dans tous les cas, c’est au président Macron de prendre ses responsabilités. Il devrait tout d’abord vérifier l’authenticité de ce SMS, et s’il est réellement de Sibeth Ndiaye, la recadrer, tout en la protégeant, tellement il a de loups dehors qui bavent pour dévorer cette pauvre « femme africaine ». Mais si ce SMS est un montage, le président Macron, très lié aux équipes de campagne qui l’ont accompagné jusqu’à l’Élysée, devrait s’assumer et exiger de retrouver qui seraient les individus derrière cette affaire. 

Boniface MUSAVULI est analyste politique et militant des droits de l’homme. Membre actif du think tank DESC-Wondo, il vient de publier « Les Massacres de Beni ». Achetez le livre sur https://www.amazon.fr/dp/152170399X

 

Moyenne des avis sur cet article :  1.86/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • Massada Massada 5 août 18:13

    « Ndiaye continue de nier avoir jamais envoyé ce SMS »


    C’est très simple, il suffit qu’elle porte plainte contre la journaliste et la force à apporter ses preuves au tribunal. 
    Si elle ne porte pas plainte, le doute subsistera.
    Et dans le doute on se pose beaucoup de questions : est-elle musulmane ? a t’elle la haine des juifs ?
    La seule façon de lever les doutes est d’aller en justice.

    • nenecologue nenecologue 6 août 09:51

      @Massada
      Surtout qu’avec de telles maladresses on va finir par se demander si elle n’est pas à ce poste juste parce qu’elle est noire ...


    • OMAR 6 août 16:31

      Omar9

      Tu vois @massacrada,  j’allais plusser ton com, car rien n’est plus détestable et condamnable que ces actes racistes que l’on propage en douce, même si le contenu du SMS « La meuf is dead » est plutôt prosaïque qu’insultant.
      Mais conforme à ta déviance fourbe, tu écris « est-elle musulmane  ? »
      Une manière suggestive, ignoble et des plus abjectes ; pour amener le lecteur à comprendre que tout musulman est systématiquement antisémite.
      Juste pour te préciser que Sibeth est fille de feus Fara et Mireille Ndiayé...
      Et qu’en matière d’antisémitisme, les sionistes ont fait pire que les nazis, en exterminant plus de 100.000 enfants juifs, parce que simplement séfarades, .
      https://www.egaliteetreconciliation.fr/Genocide-100-000-Enfants-Sefarades-irradies-et-6-000-tues-par-les-Israeliens-18010.html


    • amiaplacidus amiaplacidus 5 août 18:32

      Votre analogie avec C. Taubira ne tient pas la route. À ma connaissance, C. Taubira n’a jamais insulté qui que se soit.

      Au contraire, Sibeth Ndiaye s’est permis d’insulter une grande personnalité le jour même de son décès.

      Je ne suis pas bégueule, je jure plus souvent qu’à mon tour. Mais s’il y a une chose que je déteste, c’est la vulgarité et il faut bien convenir que Sibeth Ndiaye est un monument de vulgarité.


      • MUSAVULI MUSAVULI 5 août 18:49

        @amiaplacidus, Oui, Sibeth Ndiaye ne s’exprime pas comme Mme Veil, une femme très rigoureuse et cultivée. Il y a deux générations entre les deux femmes. Mais si Mme Ndiaye nie avoir envoyé ce SMS, pourquoi les gens ne lui accordent pas un minimum de doute ? 


      • Massada Massada 5 août 18:57

        @MUSAVULI
         

        pourquoi ne porte elle pas plainte et ainsi forcer le journal à donner ses preuves ?


      • Coriosolite 5 août 19:11

        Conseillère en communication ?

        Pour le coup elle n’a pas convaincu de ses compétences en la matière.


        • Cateaufoncel 5 août 19:24

          Le SMS n’est pas désobligeant, il est insultant. Cela dit, le foin qui en est résulté n’atteint même pas le dixième de ce qu0’il aurait été, s’il avait émané d’une personne proche du Front national.

          Et, dans tous les cas, on se demande pour quelles raisons un hebdomadaire proche du ministère de l’Intérieur, comme le Canard enchaîné, se lancerait subitement dans des manipulations racistes. Sauf à supposer que l’inc’oyable Mac’on cherche à se débarrasser d’une personnalité devenue gênante, ou encombrante, pour lui,.

          A moins qu’il ne faille y voir la main de la me’veilleuse B’igitte, estimant que Mme Ndiaye commence à devenir un peu trop collante, je cite Musavuli, «  aux côtés d’un président qu’elle aime... »


          • owen meany 5 août 22:05

            @Cateaufoncel

            Surtout qu’elle a des robes vachement chouettes qui détruisent les déguisements de Brigitte en Jacqueline Kennedy, datant de l’après guerre. Même Mélania Trump lui a fait la leçon, en venant le 14 juillet avec une robe très française.

            Et j’avoue que le SMS m’a fait poiler. On imagine bien la scène : c’était pas la volonté de dire du mal, mais elle doit écrire plein de messages, aller au plus vite, c’était une communication interpersonnelle, et sans doute un peu grisée par le job. Elle dépote quoi, j’aime bien son côté « même pas peur ».

            Bon, après, il la garde, il la renvoie... moi je la garderais, elle doit être marrante à vivre.


          • Cateaufoncel 5 août 22:30

            @owen meany

            « Bon, après, il la garde, il la renvoie... »

            Les choses étant ce qu’elles sont, en Macronie, on peut quand même se demander si elle n’a pas été choisie pour tenir le rôle, humiliant, de la « négresse de service » ?


          • owen meany 5 août 22:37

            @Cateaufoncel

            Possible, j’avoue que je n’ai pas trop envie de m’intéresser à Macron.


          • Cateaufoncel 5 août 23:19

            « ...je n’ai pas trop envie de m’intéresser à Macron. »

            Même pas en tant que cas psychiatrique ? smiley


            • owen meany 6 août 01:16

              Dites voir, M’sieur Cateaufoncel,

              Votre truc, ici, c’est de savoir si le SMS de Sibeth Ndiaye est du pipi de chat ou le scandale de la République ou ce qui vous intéresse, c’est les blacks et le sex ?


            • Cateaufoncel 6 août 13:53

              @owen meany

              Dans toutes les affaires déclenchées par le Canard enchaîné - du fait de ses liens avec la place Bauveau et des manipulations auxquelles il se prête - ce qui m’intéresse, c’est à qui le crime profite.


            • On reproche un soi-disant sms du genre :

              « Yes, la meuf est dead  » ( Oui, la femme est morte..)Je ne vois pas où se trouve le problème, surtout si cette femme, non nommée explicitement, est réellement dcd. Que d’expressions, de tous les jours, du genre :Le vieux est mort...La vieille est morte...Mon daron est mort...Ma daronne est morte...etc... 

              Mais, ils font un scandale de rien parce qu’ils ne sont rien..... !

              Le milieu (mafia) politique est pourri..

              La femme est morte, vive la femme suivante .....Mouahahahahahaaaaaaaaaaa.

               

              • Dans tous les cas, si l’auteur de ce SMS avait été un homme.
                Ben, dis donc l’acharnement serait plus violent.....
                Je suis presque sûr qu’une accusation d’anti-......tisme aurait été prononcée ....

                Le milieu(mafia) politiquo-journalistique est très fort, très tordu, très vicieux...
                 
                Dans quelles mains sont les médias ? La réponse aidera à la compréhension....
                https://www.youtube.com/watch?v=-mOK7oVTT3U


              • Massada Massada 6 août 13:44

                @SPQR Sono Pazzi Questi Romani
                 

                t’aimerais que quelqu’un parle de ta mère en ces termes ?


              • owen meany 6 août 15:09

                @Massada

                Bah, c’est moins violent que ça, et votre pays n’en a pas fait scandale, si ?

                Et du coup on se pose une question : faut-il être juif pour être capable d’afficher ça ?



              • raymond 7 août 17:05

                @SPQR Sono Pazzi Questi Romani
                tu oublies sa fonction, tu sais ce que c’est la communication pour un govt ?


              • hans-de-lunéville 6 août 10:46

                Et le texte du sms ?


                • lisca lisca 6 août 10:59

                  « Le président Macron doit protéger Sibeth Ndiaye ».
                  Tiens ?
                  Le « président » Macron doit protéger la France.
                  Mais il diminue le budget de défense du pays. Mais il approuve l’invasion ruineuse et mortifère de dits « migrants », clients de mafias. Mais il vend ses fleurons industriels. Mais il ne lui reconnaît aucune culture ni histoire. Mais il laisse le globish remplacer le français.
                  Madame Ndiaye a montré publiquement qu’elle n’a pas le niveau de son poste, ni aucun CV exposant des compétences réelles. On ne la connaissait pas, chez les sans-dents. On a un peu interrogé le web. Elle a montré l’ampleur des dégâts. QUI nous gouverne ? QUI payons-nous ?
                  Si Macron la « protège », il montrera aussi qu’il n’a pas le niveau de son poste.
                  Par ailleurs la légitimité de Ndiaye à ce poste est problématique. Elle a été naturalisée française très récemment et après avoir rendu des services à des politiciens de la bande bancaire socialiste FR uniquement. La France ne doit rien à SN, elle doit tout à la France, au parti socialiste et à ses gros bourgeois de parents sénégalais. Sa naturalisation semble bien être due aux fléaus conjugués du clientélisme et du népotisme.
                  Au contraire, elle a montré à la face du monde que la responsable de la communication de la France ne connaît ni le français, ni l’anglais, ni la politesse élémentaire.
                  C’est une humiliation publique pour la France, et bien sûr pour elle aussi. Ce doit être tout ce que la France et elle ont en commun, après tout.
                  L’auteur de l’article présente madame Ndiaye comme quelqu’un « à protéger ». Ce n’est pas gentil, c’est même paternaliste. Est-elle handicapée ? Une femme de service ? Un enfant ? Une femme âgée ?
                  Au nom de quoi protégerait-on plus les incompétents du gouvernement que les caissières mal embouchées du Leclerc local ?
                  Si elle est l’objet d’une cabale, ce qui est possible, elle doit dire : je suis l’objet d’une cabale, pour telle et telle raison. Voici les faits.
                  Or rien. Il y a un défaut de communication grave, là. Que fait-elle donc à ce haut poste ?


                  • MUSAVULI MUSAVULI 7 août 01:54

                    @lisca,

                    Il est trop tôt pour savoir si derrière cette affaire il n’y a pas « cabale », pour reprendre votre vocable. Surtout que la concernée continue de nier être l’auteur du SMS. Une certaine éthique recommande à un chef de protéger son subalterne dans pareille situation et d’attendre que l’affaire soit tirée au clair pour prendre une décision. La grandeur d’un chef est aussi fonction de sa capacité à protéger les personnes qui travaillent sous son autorité, surtout les plus vulnérables. 


                    • Taverne Taverne 6 août 13:09

                      « Peut-on lui accorder le bénéfice du doute ? »

                      J’aurais répondu non après avoir entendu l’annonce journalistique à la radio, pensant alors que c’était une manifestation de joie (morbide) spontanée. Or, je vois qu’il n’en est rien et je suis conduit à dire qu’il y a doute. Je constate en effet qu’il s’agit d’une réponse informative à un journaliste. L’absence de points d’exclamation me porte à croire qu’il qu’il y a doute. La formulation est dans un langage branché de banlieue mais pas forcément connoté comme on le pense sauf si on le sort du contexte. Mais, hélas, le mal est fait et jamais sa défense ne sera entendue dans l’opinion. Il ne lui reste qu’à nier. Je me rends compte que j’ai été trompé par l’annonce à la radio...


                      • OMAR 6 août 19:31

                        Omar9

                        Bonjour MUSAVILI

                        Macron ne doit protéger personne.
                        S’il est prouvé que Sibeth Ndiay a bien envoyé cet SMS et que celui-ci recèle bien un texte à connotation raciste, celle-ci doit être démise de ses fonctions.
                        Autrement, cela serait simplement un brouhaha destiné à entretenir cette impression d’antisémitisme permanent qui « régnerait » en France alors que Macron soutient unilatéralement et totalement la politique raciste et guerrière de Benjamin Netanyahu.


                        • MUSAVULI MUSAVULI 7 août 01:58

                          @OMAR,« S’il est prouvé que Sibeth Ndiay a bien envoyé cet SMS ». Tout à fait, s’il est prouvé. Ensuite, c’est à lui de décider. Il n’est pas obligé de la renvoyer sur un premier faux pas. Même les arbitres mettent un carton jaune avant de sortir un carton rouge. 


                        • alanhorus alanhorus 6 août 20:13

                          Ce qui me fait doucement marrer dans cette histoire, c’est que pensent à dire que le journaliste qui a raconter l’épisode est tout de même un salopard.
                          En effet il ne pouvait ignorer que cela monterait en épingle jusqu’à éventuellement virer la personne.
                          Or c’est lui qui est à l’origine de la réponse.’en tant que journaliste c’était d’ailleurs à lui de savoir si simone Veil était morte ou pas.
                          Si le SMS est vrai ( ce que Sibeth Ndiaye met en doute ) ça fait plus cours de recréation comme langage mais sans plus.
                          Cette histoire est tout de même symptomatique du malaise qui règne en France.


                          • Takayaler 6 août 21:08

                            Bonjour,


                            Avant Simone il étais impossible, difficile, pour les industriels(Qui ne serons supplanté par les financier que plus tard) d’exploiter le femmes. Leur travail étais directement converti en niveau de vie, en service a la famille. Rien a taxer, a voler, a payer un pouilléme de ce que ca rapporte.

                            Après Simone, Les femmes se font exploiter comme les hommes, et une caste de la société se fait exploiter taxer et payer une fraction de la valeur pour faire le travail domestique de toute les autres. Encore un enculé d’esclavagiste s’est enfuit dans la mort et on n’aura jamais le plaisir de la pendre.

                            Tous au foyer et personne dans les usines, l’exact contraire du drame veil, voila ce qu’il aurais fallu. Maintenant on as l’air malin avec nos machines qui font tout automatiquement et des hommes comme des femmes au chômage ou avec des travaux factice a réaliser pour les occuper.

                            ++

                            • Elliot Elliot 7 août 12:14

                              Il serait pourtant facile au journal ou à celui qui a fait fuiter ce message d’éditer ce SMS comme cela se fait pour les tweets de Trump et partant de là de pouvoir déterminer la réalité et l’origine réelle de ce message.
                              Moi, ce qui m’interpelle dans cette histoire, c’est qu’un journaliste ou supposé tel doive s’enquérir auprès de Madame Ndiaye, même conseillère du président, d’une information qui courait toutes les rédactions et qui émanait, je suppose, de la famille. 

                              C’est assez invraisemblable même à notre époque où tout le monde a toujours le nez sur son téléphone.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires