• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le Rassemblement National doit refuser de s’allier avec Les (...)

Le Rassemblement National doit refuser de s’allier avec Les Républicains

Depuis dimanche soir, toute la France est prisonnière du chant du cygne des Républicains.

Chaque cadre du parti de droite y va de son initiative afin de répondre à la hantise de la disparition du parti que semble annoncer le score de 8,5%.

Gérard Larcher, Valérie Pécresse, Geoffroy Didier, tous en appellent à « une ouverture vers le centre » – d’aucuns les accusent de trahison.

Mais, au fait, qu’ont-ils trahis ?

En allant vers le centre, ils semblent pourtant être dans la droite lignée de ce que fut l’UMP. En allant vers le centre, ils ne font que suivre les 27% d’électeurs de François Fillon à l’élection présidentielle de 2017 qui ont choisi de voter pour la République en Marche aux élections européennes de 2019.

(source : https://www.francetvinfo.fr/politique/front-national/europeennes-les-deux-tiers-de-l-electorat-des-republicains-en-2017-n-ont-pas-vote-pour-la-liste-bellamy-selon-un-sondage_3461535.html)

Ce choix est un choix de classe.

Le sort de la France, de la Nation, du destin collectif qu’est un peuple, n’y pèse rien. La bourgeoisie de droite a voulu assurer son statut social en apportant son soutien à Macron. Leur vote est un remerciement adressé au Président de la République pour la répression dans le sang des gilets jaunes.

La seule question qui se pose depuis dimanche, c’est de savoir si les cadres des Républicains suivent leur électorat, ou s’ils restent dans le no man’s land qui sépare LREM et le RN. En finissant à LREM, les cadres LR ne trahiront rien, mais feront au contraire le choix de la cohérence.

Car La République en marche, ce n’est que l’unification de l’UMPS d’autrefois.

Macron a pris les voix de la gauche en 2017, en faisant disparaître le Parti Socialiste.

C’est au tour de la droite, en voie de « solférinisation. » (Erik Tegnér)

(Source : https://twitter.com/tegnererik/status/1133061941327540224)

En lançant un appel aux maires de droite en vue des municipales, Emmanuel Macron vient de signer l’arrêt de mort des Républicains.

(source : https://www.lemonde.fr/politique/article/2019/05/28/la-majorite-lance-un-appel-aux-elus-locaux-de-la-droite-et-du-centre-droit-pour-les-municipales_5468701_823448.html)

En 2022, l’UMPS sera enfin un Parti unique.

Ce processus est en cours depuis 2002 sous le nom de code de « Front républicain ».

À l’échelle de l’histoire, le rejet du Front National n’aura été que la justification de l’unification de la bourgeoisie de gauche, du centre et de la droite, contre le peuple.

* * *

Parmi les Républicains, d’autres personnalités semblent, en apparence, proposer une voie différente en appelant à « construire une grande alliance des populistes et des conservateurs en tendant la main au Rassemblement national. » (Erik Tegnér)

(Source : https://twitter.com/tegnererik/status/1133049998508208130)

La fameuse « union des droites ».

La question que personne ne se pose, c’est : que veulent-ils ?

Pourquoi veulent-ils s’allier avec le Rassemblement National ?

Que vont-ils venir y faire ?

Rien : ils ne veulent pas aller à la droite nationaliste, c’est-à-dire rejoindre ces idées, mais faire venir la droite nationaliste à eux, c’est-à-dire lui imposer leurs idées.

C’est Geoffroy Lejeune, sur RT France,qui a révélé la supercherie de « l’alliance avec le Rassemblement national » :

« Je pense que la seule stratégie valable, c’est d’essayer de faire exactement ce que Mitterrand a essayé de faire avec le Parti Communiste quand il a voulu créer cette Union de la gauche pour devenir Président de la République. Et lui avait réussi, c’est-à-dire s’allier avec plus fort que soi - avec le Rassemblement National qui, aujourd’hui, est plus fort que les Républicains -, proposer une alliance dans laquelle le Rassemblement National n’aurait pas de candidats à la présidentielle, mais un programme de gouvernement et un certain nombre de ministères attribués au Rassemblement National. Aujourd’hui, je pense que c’est stratégiquement, tactiquement, le seul moyen pour la droite d’essayer d’imaginer de remporter la prochaine élection présidentielle. »

Source : https://www.youtube.com/watch?v=n3X6a90fOKg (1:25-1:54).

Les partisans de l’ouverture au Rassemblement National ne le font que dans l’espoir de prendre les voix du RN sans avoir à en appliquer les idées.

Or, quelles sont les idées des Républicains ?

Libérales et conservatrices, confortablement appuyées sur le socle d’une sociologie bourgeoise.

Or, le problème, c’est que le Rassemblement National n’est ni libéral ni conservateur : il est nationaliste.

À force de les entendre tourner en boucle dans tous les médias, les Républicains ont fini par croire les calomnies de la gauche à l’encontre des électeurs du Rassemblement national : tous des réactionnaires !

Le nationalisme n’est pas par nature réactionnaire, il a bien souvent été porteur de progrès dans son histoire. D’ailleurs le nationalisme est déjà en lui-même une idéologie moderne. Par ailleurs, les idées réactionnaires (par exemple, sur l’IVG, l’euthanasie et le mariage homosexuel) ne sont pas populaires chez les français, et pas davantage chez les électeurs du Rassemblement National. À l’inverse, elles le sont chez les Républicains. En 2013, le refus de Marine Le Pen de défiler dans la Manif Pour Tous était en phase avec son électorat. Le Rassemblement national n’a pas une vision conservatrice des mœurs. Par conséquent, les réactionnaires sans parti fixe n’y trouveront pas leur place.

En outre, la droite bourgeoise et la droite nationaliste ne sont pas compatibles. Pour l’une, il faut supprimer, ou du moins abaisser drastiquement, les aides sociales. Pour l’autre, il faut les réserver aux nationaux. L’une fait primer l’appartenance de classe, l’autre fait primer l’appartenance à la Nation. Le programme thatchérien de François Fillon est le contraire d’un programme nationaliste. Rappelons la célèbre phrase de la Première ministre britannique, qui sert de titre au dernier livre de Christophe Guilluy : « There is no society ». Il n’y a pas de peuple sans solidarité, c’est la solidarité qui soude un peuple. Dans la devise de la République française, c’est le terme de fraternité qui résonne le plus avec une politique nationaliste – et non pas la liberté (du commerce), ou encore l’égalitarisme.

C’est pourquoi, en vérité, si l’on y réfléchit, les cadres républicains qui prônent un rapprochement avec le Rassemblement national en sont les pires ennemis.

Que doit faire le Rassemblement National ?

Rappeler que son principe suprême est l’intérêt supérieur de la Nation, de la France et des français.

C’est seulement à l’intérieur de ce cadre que les bourgeois de droite peuvent rejoindre le Rassemblement National : en soumettant leur intérêt personnel à l’intérêt de la Nation.

Le RN n’a rien à négocier avec LR : 8% ne doivent pas imposer leur ligne politique à 24%.

Au lieu de conclure une alliance avec un parti en décrépitude, le RN doit creuser le vide entre LREM et lui-même.

* * *

Les Républicains nous cassent les oreilles – mais ce n’est que le chant du cygne, le dernière résistance avant la mort

Quoi qu’ils décident, les Républicains vont disparaître définitivement de la vie politique française.

Et ça ne peut être qu’une bonne chose pour la France.

Le Rassemblement National n’a qu’à « laisser les morts enterrer leurs morts » (Matthieu 8, 21).


Moyenne des avis sur cet article :  2/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Esprit Critique 31 mai 19:18

    Le RN n’et pas un parti politique, c’est un repoussoir dépotoir, inventé par Mitterrand pour servir de défouloir a l’électorat communiste dont il n’avait plus rien a faire après ses recentrages et la chute du mur. Depuis 40 ans le FN , RN n’a jamais rien gouverné, il n’a aucun programme sérieux si ce n’est qu’il proclame vouloir défendre l’intérêt national ce que j’approuve totalement. Pour le reste faudra m’expliquer comment un parti qui ne reçois que les voix des déçus des autres parti notèrent de gauche serait d’Ultra Drouaatte ?

    Hollandouille et Macrouille n’ont été élu que par L’effet rejet du RN, et pas mal de Magouilles aussi demandez a Fillon ….

    Tant que les français seront assez cons pour croire a cette fable, ou est accusé de populisme, et de retour aux années 30 quiconque a du bon sens et veut travailler a l’intérêt e son pays, alors on gardera notre petit vendeur servile de turbines a Trump...


    • zygzornifle zygzornifle 1er juin 08:12

      @Esprit Critique

       Dépotoir ,cela sied bien aux autres partis également LaREM en tête ....


    • HELIOS HELIOS 1er juin 10:14

      @Esprit Critique

      Vous n’en avez pas marre de raconter les même conneries ?
      Si Mitterand a pu, de façon bien intelligente, favoriser le FN tel qu’il existait a cette époque, il l’a fait sur une structure qui avait sa propre nature.
      Cette nature du FN a évoluée avec ses divers renouvellements internes comme celui du paysage politique externe.
      La petite magouille astucieuse de Mitterand s’est eteinte normalement, il a été réelu.

      Lorsque le clan Chirac a senti le « vent du boulet » en 2002, il a fait comme d’habitude, il a diabolisé en manipulant jusqu’aux eleves des écoles et des collèges parce qu’il avait compris que la classe politique commençait a comprendre.

      Aujourd’hui, le RN es devenu une force politique dont le « nationalisme » qu’on tente de lui coller avec une connotation négative n’est pas de mise. La réalité est beaucoup plus culturelle, car le RN est le dernier parti en France a défendre notre histoire et d’autres en Europe (pas tous certes) l’ont bien compris, ce qui passe évidement par la politique, l’economie et la société dite « civile », des plus humbles aux plus forts.

      Si demain nous ne voulons pas tous être chinois ou américain, non pas qu’ils soient plus fort... mais qu’on leur ressemble ... il est imperatif de nous donner des bases et de respecter et defendre notre identité. Cela n’est pas le souhait de Macron qui en à rien a foutre, si ce n’est, pour lui, de participer a la suppression des freins qui bloquent notre devenir de français, d’européen et d’héritier d’une culture qui existe depuis plus de 2000 ans.

      Votre approche négative fait de vous un suppot du macronisme et de la reduction des peuples a leur ticket de supermarché que la carte Pass (par exemple) permet de mettre en fiche... je vous vois bien allumer Netflix devant votre télé pour le dernier blockbuster (il y en a des pas mal)... demain, tous enfumés par des américains qui sur ce point sont évidement bien plus fort que nous. 
      Bon facebook....


    • Esprit Critique 1er juin 11:03

      @zygzornifle

      Exact, La REM , est aussi majoritairement constituées de lambeaux rafraichis d’autres partis, et d’ex jeunes fils a papa bobos étudiants en socio ignares communément appelés « société civile » 


    • MrMétaphysique MrMétaphysique 1er juin 12:10

      @HELIOS
      Bien envoyé. (Et bien résumé)


    • Le421 Le421 31 mai 19:42

      Je réponds au titre...

      Tout à fait normal, ils ne peuvent vivre l’un sans l’autre.

      Le reste ??

      Du blabla de CM2.


      • zygzornifle zygzornifle 1er juin 08:09

        Et l’inverse ?


        • zygzornifle zygzornifle 1er juin 08:11

          Bientôt les Républicains se seront presque tous taillé a En Marche , ils sont Macron-compatibles pour la majorité ....


          • Le421 Le421 1er juin 08:42

            @zygzornifle
            Perso, je n’ai pas compris la différence entre LREM et Le Rassemblement de la droite et du centre, intitulé des bulletins Bellamy.
            Vous avez dit « foutage de gueule » ??


          • Albert123 1er juin 11:38

            « je n’ai pas compris »


            c’est normal, vous avez une vision binaire, il y a vous et les autres qui sont des fachos.




          • Louise von Windstein Louise von Windstein 1er juin 09:02

            La citation de Geoffroy Lejeune m’a plus convaincue que vos arguments.

            Néanmoins je ne saurais approuver de négocier quoique ce soit avec ces ordures.

            Cela dit laissons-les faire : ils sont en train de s’entre-tuer. Dans quelques mois, les Pécresse et cie auront peut-être rejoint Solère à la REM. 

            Et le reliquat sera éventuellement à récupérer. 

            Mais comme au RN de toute façon personne n’a la compétence pour négocier quoique ce soit, ne vous inquiétez pas, ils fera toujours cavalier seul, sur le mode « rejoignez-nous, bande d’imbéciles ».

            Si le RN reste tel qu’il est, en 2022 Macron sera réélu, avec les 3/4 du pays contre lui.


            • MrMétaphysique MrMétaphysique 1er juin 12:13

              @Louise von Windstein
              LR veut prendre les voix RN sans en appliquer les idées. 
              Une politique pour les bourgeois ne fonctionnera pas. On a déjà vu le résultat avec Sarkozy. Sans sortie de l’euro, pas de possibilité de lutter contre le chômage et d’augmenter les salaires. Le RN existera tant que l’UE existera.


            • Daniel0 1er juin 11:10

              Le LR doit pour survivre, rassurer ses électeurs, et rajouter un 2 à son sigle, cela serait LR2, pour Les Riches Retraités. J’ai été témoin d’un meeting à l’insu de mon plein gré, une assemblée de personnes âgées. Donc beaucoup de Turn over par la force des chose...


              • Albert123 1er juin 11:36

                « Le RN n’a rien à négocier avec LR : 8% ne doivent pas imposer leur ligne politique à 24%. »


                avec le soutient de LR, LREM avec 30-32 % n’a plus besoin de négocier avec qui que ce soit non plus.


                c’est d’ailleurs à ce moment là qu’on se permet de traiter les maires non affiliés LREM d’ennemis du président



                • MrMétaphysique MrMétaphysique 1er juin 12:13

                  @Albert123
                  Arrêtez de faire des mathématiques, et réfléchissez un peu plus. 
                  Une politique pour les bourgeois ne fonctionnera pas. On a déjà vu le résultat avec Sarkozy. Sans sortie de l’euro, pas de possibilité de lutter contre le chômage et d’augmenter les salaires. Le RN existera tant que l’UE existera.


                • Albert123 1er juin 14:36

                  @MrMétaphysique

                  « Arrêtez de faire des mathématiques, et réfléchissez un peu plus. » 

                  sans la logique mathématique vous fléchissez au mieux et en guise de réflexion, ce sont des génuflexions que vous nous offrez.

                  aussi vous comprendrez le peu d’intérêt que je peux avoir à répondre à celles ci.

                  bonne gymnastique, elle rendra au moins vos jambes plus souples.


                • MrMétaphysique MrMétaphysique 1er juin 14:46

                  @Albert123
                  Le niveau zéro de l’argumentation.


                • dr.jambon-beurre dr.jambon-beurre 1er juin 14:57

                  Bonnets blancs, blanc bonnets... Je ne vois aucune différence entre le FN et l’UMP. Pro européen, pro américain, pro capitalistes et qui participent à l’enfumage bien conscient des français.

                  Merci pour cet article directement issu de la TV poubelle. Vous participez au désintérêt croissant de la population concernant la politique théâtre des partis officiels.


                  • Olivier 3 juin 11:23

                    Je pense qu’on s’engage vers une forme de bipartisme, avec d’un côté la LREM qui va finir de phagocyter les éléments les plus centristes du LR, et de l’autre le RN avec quelques éléments autour.

                    Or dans cette situation il finit toujours par se produire une alternance : si la situation économique, déjà mauvaise, s’aggrave encore alors le RN aura sa chance, car la seule carte du système, la LREM se sera totalement discréditée.

                    Mis à part une clique de bobos friqués et de rentiers, qui a envie de voter Macron, dont tout montre qu’il n’est que le simple représentant de la finance mondiale ? 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès