• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le rêve du pêcheur...

Le rêve du pêcheur...

JPEG

Une chanson qui nous fait rêver, qui nous transporte vers le sud, les océans : comment ne pas se laisser bercer ?

Ce rêve du pêcheur que nous chante Laurent Voulzy, tout le monde y est sensible...

 

La chanson s'ouvre sur une formule réitérée avec un effet de chiasme à valeur d'insistance : 

"J'ai un rêve
Le rêve que j'ai
Tout l' monde le fait"...

La simplicité du vocabulaire, l'emploi des verbes "avoir, faire" souligne la sobriété de la vie évoquée dans ce rêve puisqu'il s'agit de "vivre de pêche"...

 

L'emploi de la première personne "je" donne une tonalité lyrique au texte qui prend une allure de confidence personnelle.

 

Le mot "océan" répété, souligné par une interjection et une exclamation, est mis en valeur et magnifié.

Le complément circonstanciel "au sud" vient compléter le rêve du poète.

 

Soudain une formule plus générale vient briser ce rêve d'évasion : "Mais les rêves, on les empêche..."

Et le rêve revient inlassablement, comme le soulignent la répétition du verbe "jeter" et de l'expression "jeter des filets"...

Il se concrétise avec l'évocation d'un bateau et d'un bonheur simple, évident, ce que suggère bien la répétition du verbe "être".

"Être heureux dessus
Être sur un bateau
Je rêve d'eau..."

L'activité associée à ce bonheur est elle-même simple : "pêcher des poissons".

 

Faisant, alors, appel à un jeu de mot, le poète oppose le verbe "pécher", symbole du mal, dans nos sociétés, à ce plaisir de "pêcher".

Il oppose un "ici" coercitif à un "là-bas" empli de libertés.

Ces libertés sont bien représentées par l'expression imagée : "pêcher le vent".

 

Ainsi, l'océan est bien le symbole d'un espace de libertés et les "poissons moqueurs"sont même capables de "donner bon coeur".

 

L'océan permet aussi de vivre près de la nature, d'admirer "la lune, les étoiles, le soleil levant...."

Et l'amour est aussi suggéré par l'expression : "pêcher des baisers dans le vent..."

 

Et cet ailleurs est également une occasion de devenir "meilleur" .

Le rêve se parachève dans ce souhait : "vivre d'amour et d'eau fraîche", oublier les soucis, s'évader loin d'un monde étriqué.

La mélodie rythmée nous emporte sur les flots de ces océans du sud évoqués par le poète.

 

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2017/07/le-reve-du-pecheur.html

 

Vidéo :

 


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 10 juin 17:46

    Un « effet de chiasme » ?

    Comme du Sparker ou du 421 ?


    • rosemar rosemar 10 juin 23:18

      @Sharpshooter - Snoopy86

      Un chiasme est une inversion dans la construction de deux groupes de mots...


    • Jonas Jonas 10 juin 17:53

      « Faisant, alors, appel à un jeu de mot, le poète oppose le verbe  »pécher« , symbole du mal, dans nos sociétés, à ce plaisir de »pêcher« . »


      Pécher n’est pas symbole de mal quand il est lié à la pêche. smiley

      « Comme il marchait le long de la mer de Galilée, il vit deux frères, Simon, appelé Pierre, et André, son frère, qui jetaient un filet dans la mer ; car ils étaient pêcheurs. Il leur dit : Suivez-moi, et je vous ferai pêcheurs d’hommes. »
      Matthieu 4:18-19


      • rosemar rosemar 10 juin 23:19

        @Jonas

        Mais il y a pêcheurs et pécheurs... l’accent fait la différence...


      • popov 11 juin 11:59

        @rosemar

        Ah, ces accents ! J’aurais bien laissé un commentaire, mais je n’ai vraiment pas le temps, trop de pêches à cueillir et trop de péchés à faire avant d’aller dormir.


      • phan 10 juin 19:06
        La jeune fermière rêve devant un beau vendeur, pêcheur de lutins.

        • rosemar rosemar 10 juin 23:21

          @phan

          C’est quoi, ce truc ??


        • Julien S 10 juin 21:51

          Avec une chanson par jour, Rosemar a trouvé sa rente.


          • Julien S 10 juin 21:55

            @Julien S
            .
            Je vais me lancer dans le créneau. Dès demain je propose au site : 
            .
            Quand j’en trouve une comme ça, je la retiens tout de suite
            Je lui achète des bonbons, je lui fais prendre une cuite
            Je lui donne mes sous, je lui donne le bras
            Je lui refile même des tartes si elle aime ça...


          • rosemar rosemar 10 juin 23:20

            @Julien S

            Quelle rente ? Je ne gagne rien...


          • arthes arthes 11 juin 12:17

            « J’ai un rêve Le rêve que j’ai Tout l’ monde le fait »... La simplicité du vocabulaire, l’emploi des verbes « avoir, faire » souligne la sobriété de la vie évoquée dans ce rêve puisqu’il s’agit de « vivre de pêche »...

            C’est même simplet , mais bon, c’est du Voulzi, une zique molle et mielleuse, des mots qui le sont tout autant.

            Affaire de goûts.

            En revanche !!!

            Non, les poissons ne sont pas moqueurs.

            Le jour où vous vous retrouverez face à un longimanus sous l’eau, ce dernier vous regardant fixement, vous n’aurez pas envie de jouer avec lui, car quelque chose vous dira qu’il est juste en train de se demander (dans sa tête de gros poisson) ; Est ce que ça se mange ?

            En fait il ne se demande rien, il prédate, des fois que ça se mangerait.....

            La réponse est non, bien sur, mais le requin lui, il ne le sait pas, faut qu’il goûte un pitit morceau avant de le recracher avec dégoût..

            Et en plus ils deviennent de plus en plus cons, à cause de l’humain.


            • rosemar rosemar 11 juin 12:54

              @arthes

              Oui vraiment... les rêves, on les empêche... c’est le cas de le dire !!


            • arthes arthes 11 juin 15:38

              @rosemar

              Quoi, parce que je vous parle de réalités ?
              La mer est cruelle parfois, il faut l’aimer pour accepter sa loi.

              La mer est surtout une grande leçon d’humilité.


              C’est un truc qui t’arrache les tripes et te donne envie de chialer, un infini, un extrême, une idée de ce que t’as perdu, de ce que nous avons tous perdu, ça donne envie de mourir, ça donne envie de vivre, tout à la fois, c’est terrible et fantastique...Et mortel (dois je rappeler des évènements récents ?)
              Et tu oses me parler de rêves avec l’autre débile et sa zique de merde commerciale pour gogos !!
              Homme libre, toujours tu chériras la mer

              https://youtu.be/L—_6qVRC0I

              Pour le rêve, on a aussi notre éternelle rouquine.
              https://youtu.be/3Daz40UGbC0


            • Fergus Fergus 11 juin 17:16

              Bonjour, arthes

              « C’est même simplet , mais bon, c’est du Voulzi, une zique molle et mielleuse, des mots qui le sont tout autant. »


              C’est également mon avis. D’insignifiantes bluettes !


            • marmor 11 juin 17:03

              La mer c’est dégueulasse, les poissons font pipi dedans et la maman des poissons, qui est bien gentille, elle les laisse faire !


              • Fergus Fergus 11 juin 17:20

                Bonjour, marmor

                Ah ! voilà une chanson qu’elle est bonne ! smiley
                J’aime beaucoup « La maman des poissons », et bien entendu celui qui l’interprète.


              • arthes arthes 11 juin 17:35

                @Fergus

                Nettement mieux, c’est pas comparable d’ailleurs, la c’est avec une certaine poésie et un brin de suréalisme..


              • rosemar rosemar 11 juin 17:54

                @Fergus

                Mais c’est un tout autre registre ! c’est de l’humour poétique... avec des jeux de mots...

                http://rosemar.over-blog.com/article-boby-lapointe-un-poete-amoureux-des-mots-119049121.html


              • @Rosemer 

                 

                 merci pour Lapointe c’est une autre pointure que Voulzy .... mais bon !

                 il n’empêche que j’ préfère fredonner « à la pêche aux moules »


                •  Ah ah  ! 

                  il y a parmi nous au moins deux personnes qui n’aiment pas les moules  smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès