• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le Sentier tordu d’Erdogan vers Afrin

Le Sentier tordu d’Erdogan vers Afrin

La Turquie a commis de graves erreurs dans son intervention dans la ville syrienne d'Afrin. Ankara a cherché à diviser la communauté internationale en disant aux pays « vous êtes avec nous ou contre nous ». Le ministre turc des Affaires étrangères Mevlüt Çavuşoğlu a comparé l'opposition de toute puissance majeure à l'intervention de l'armée turque dans le nord de la Syrie à « soutenir les terroristes contre un Etat allié ».

Au cas où la France ou tout autre pays se rendrait aux Nations unies, la Turquie considérera que ces pays se rangent du côté d'une organisation terroriste, a-t-il ajouté, « nous » ne voulons rien de la France sauf le soutien et « nous » ne voulons pas qu’elle soutienne une organisation terroriste. Le président turc a été irrité par la France qui a appel é à une réunion du CSNU au sujet d’Afrin.

L'invasion turque d'Afrin est un assaut militaire flagrant contre la Syrie. C'est une violation du droit international, des conventions et des normes.

Les militants iraniens et les puissances étrangères ont une présence en Syrie mais cela ne veut pas dire que la Turquie puisse faire de même.

La Syrie est divisée en sphères d'influence entre les puissances régionales et internationales. L'Iran et la Turquie se sont alignés depuis le début en Syrie. Les Iraniens, qui ont donné le feu vert à Ankara pour mener son opération militaire à Afrin, appellent maintenant à la fin de cette opération.

Il est à la fois ironique et drôle que le ministère iranien des Affaires étrangères ait déclaré que l'opération Afrin était nécessaire pour « préserver l'intégrité territoriale de la Syrie, respecter la souveraineté nationale du pays, s'abstenir d'escalader la crise humanitaire et préserver la vie des innocents syriens ». Avec ses gardiens de la révolution répartis dans les villes et les territoires syriens, l'Iran a également parlé de « respect de la souveraineté nationale de la Syrie » et du rôle constructif des parties impliquées dans la crise syrienne.

Erdogan risque une confrontation militaire entre les troupes turques et les troupes américaines basées dans la ville syrienne de Manbij, une autre ville couverte par l'opération militaire turque. Une source militaire américaine a déclaré que les forces américaines qui patrouillaient dans la ville pourraient être en danger si les troupes turques entraient à Manbij. Je ne pense pas que le président Erdogan voudrait risquer une confrontation directe avec les forces américaines, cependant. Il est bien conscient que la réaction du président Trump, si cela devait arriver, est imprévisible.

Le soutien des États-Unis - et prétendument des combattants étrangers - aux unités de protection du peuple kurdes présentes dans la région frontalière montagneuse rendra la tâche difficile pour les forces turques.

La Russie et le régime syrien veulent voir une confrontation entre les forces turques et américaines et attirer Erdogan dans un conflit avec l'OTAN. Le président turc a déclaré que l'opération se poursuivra même si cela engendre un affrontement avec les forces américaines.

Les renforts militaires sans précédent de l'armée turque à Afrin peuvent indiquer que l'opération pourrait prendre du temps. Il ne s'agit pas seulement d'Afrin ou des forces kurdes, mais principalement de l'intérêt de la Turquie et de son désir d'hégémonie dans la Syrie post-Sotchi. Les intentions de la Turquie sont considérées comme douteuses dans la crainte que Daech ressurgit dans le nord de la Syrie si la Turquie le contrôle.

La Turquie a un autre désir : éloigner les États-Unis du nord de la Syrie et bloquer la création d'une base militaire pour remplacer la base de l'OTAN à Incirlik. Cet objectif est salué par la Russie par souci d'une base militaire permanente des États-Unis dans le nord de la Syrie kurde.

Les choses pourraient changer car la Turquie penche davantage vers la Russie et l'Iran. Le régime turc a déclaré qu'il répondait finalement à une « menace à la sécurité et à l'intégrité territoriale de la Turquie », mais l'opération pourrait aussi signifier un bourbier stratégique, en fonction de l'évolution de la position américaine sur la crise syrienne.

L'équipe d'Erdogan a fait l'apologie de l'opération en suscitant la peur chez le peuple turque, mais cela ne changerait pas les risques de cette opération.


Moyenne des avis sur cet article :  1.58/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • Jeekes Jeekes 2 février 2018 19:01

    Qu’est-ce qui vous arrive, y sont pas content les bédouins de saoudie ?
     


    • samy Levrai samy Levrai 2 février 2018 19:08

      Le gouvernement syrien dont le président est Monsieur Bachar El Assad est le seul gouvernement légitime reconnu par l’ONU. 

      Les frontières de la Syrie sont, elles aussi, reconnues par l’ONU.
      Au point de vue droit international, les pays qui sont légalement présents sont la Russie, l’Iran et le Hezbollah libanais , ils sont invités par le gouvernement légale de la Syrie.
      Tous les autres sont en train de commettre des crimes d’agression de pays souverain, USA, France, GB, Arabie, Qatar, Turquie... et n’ont aucune raison d’être présent en Syrie, ils n’ont aucun mandat de l’ONU et ne sont pas invités par les autorités...
       Les petites querelles entre criminels qui n’ont rien à faire sur place devraient peut être faire profil bas...
      La Syrie ayant gagné, elle va reprendre tout son territoire, les kurdes ont encore parié sur le court terme , ils auront du mal à négocier..., leurs alliés vivant à des milliers de km , le temps et la géopolitique seront de redoutables ennemis...

      • Jeekes Jeekes 2 février 2018 19:35

        @samy Levrai
         
        Surtout que les présents ’’alliés’’ des Kurdes, on a rarement fait mieux comme planches pourries !
         


      • baldis30 3 février 2018 08:54

        @samy Levrai
        bonjour,

        je pense que ce sont les alliés des kurdes qui font de mauvais choix en pensant induire une poursuite guerrière. Pour ma part le pense - cela m’arrive...- que les kurdes sont plus en recherche d’autonomie que d’indépendance .

        Et la recherche d’indépendance n’est certainement pas le meilleure solution d’évolution .... ce dont « les alliés » se f.... comme de leur prmier slip d’une marque très connue .....


      • samy Levrai samy Levrai 3 février 2018 10:07

        @baldis30
        A priori, les kurdes ne considèrent pas les territoires qu’ils occupent comme étant la Syrie, ne se considèrent pas eux memes comme étant des citoyen syriens et ont des velléités séparatistes... Nous verrons bien comment le reste de la population va pouvoir récompenser leur traîtrise. 


      • Gatling Gatling 2 février 2018 19:49

        Je pense l’auteur pensait que les kurdes feraient la guerre par procuration en remplacement de DAESH sans que les turcs n’osent bouger devant le maitre américain, comme le toutou saoudien   smiley



        • HELIOS HELIOS 3 février 2018 00:39

          ... je pense que Erdogan va se rammasser une gamelle....


          Les américains n’ont surement pas investi dans la Syrie pour se voir evincés par un quelconque calife, même intelligent, même turc,même membre de l’OTAN, même soutenu par la Russie et même avec les faveurs d’une frange importante de sa population.

          Le pire qui est hélas de plus en plus probable est une Ukrainisation de la Turquie... Si l’Erdogan insiste un peu trop sur la « menace » kurde !


          Les américains ont encore besoin d’un peu de pagaille -puisque celle ci n’est pas suffisante- pour redessiner quelques frontières dans ce quartier du monde.

          Ceux qui sont les plus prés de s’en sortir, s’ils sont un tant soit peu intelligents, ce sont les iraniens qui pourraient eviter de se meler de la chose et de fermer leur frontiere et en se consacrant a la Syrie, a l’évidence leur prochain allié dans le coin s’ils savent y faire, et surtout, pour eviter des revendications interieures, laisser aux kurdes qui n’en demandent pas tant une certaine autonomie au sein de cette Syrie remodelée.

          Et ensuite,, je suis prets a parier que l’avion de Poutine abattu par les turcs lui est encore en travers de la gorge.

          Les américains sont et resteront toujours les meilleurs ennemis de la Russie, ceux avec qui on maitrise bien les interets des uns et des autres. Même si Yalta -pour l’Europe- est fini, le découpage d’influence reste d’actualité même s’il est plus economique que militaire.

          Alors la Syrie est sur la sellette, et la Turquie, alliée de fait avec les US, pourrait bien se voir obligée de remercier son calife face aux interets bien compris du pays et de sa tranquiltié. Même si la purge dans l’armée a été bien faite, il ne faut pas prendre leurs militaires pour des canards sauvages.

          Cela veut evidement dire que nous amis de l’est, les russes, pourraient aider un peu les kurdes a se débarrasser de quelques avions turcs trop curieux (vous savez, les radars portables existent aussi a l’est) pour que les chars du croissant rouge décide de suivre les indications de leurs GPS : prenez la premiere a droite, puis encore a droite et avancez jusque chez vous ! 

          Cela aurait l’avantage de preserver des relations d’avenir, non seulement avec les Syriens de Bachar, les kurdes et evidement les iraniens. tout benef, quoi... 




          • Pere Plexe Pere Plexe 3 février 2018 12:14

            @HELIOS
            Les USA ont surtout investi dans un « regime change » qui à échoué.

            L’option Kurde est clairement le plan B, même si le plan d’origine prévoyait lui aussi une partition de la Syrie et la création d’un Kurdistan rebaptisé « Rojava » par le marketing.

            A l’aune des biens molles condamnations Us et occidentales on peut facilement diagnostiquer un lâchage des Kurdes par l’oncle Sam.
            Le plan B est bien mal engagé. 
            Nul doute qu’un plan C voit le jour avec sa dose de retournements de promesses et de trahisons

          • Massada Massada 3 février 2018 11:26

            Des chasseurs bombardiers de l’armée turque ont visé très tôt ce matin des localités kurdes et des habitations.

            Les bombardements visent en particulier les immeubles et les véhicules civils. 
             
            L’hôpital Al Ihsan dans le gouvernorat d’Idlib, a été la cible d’une attaque aérienne qui a détruit une partie de l’hôpital et fait au moins cinq victimes.
             
            Ankara viole le droit de la guerre en toute impunité.

            • Pere Plexe Pere Plexe 3 février 2018 11:57

              @Massada
              Pourquoi eux seraient ils tenus à respecter le droit international quand d’autres, Usa et Israël en tête, passent outre, en toute impunité depuis des décennies ?


            • Pere Plexe Pere Plexe 3 février 2018 13:29

              @Vraidrapo
              ça c’était avant.

              Quand le shérif faisait peur.

              Aujourd’hui tout le monde sait qu’il est corrompu et que les forces lui manquent.
              Ces coups de gueules n’impressionnent plus que son fan club.

            • Cyrus Cyrus 3 février 2018 14:16
              @massda
              @Pere Plexe
              ... 
              La Turquie n’ est certte pas un pays amis de l’ Europe bien qu’ elle souhaite l’ intégrer.
              mais après tout nous ne voudrions pas non plus de l’ Israël sioniste et guerrier ....

              Leur expansion culturel est bien le moyen orient et non pas l’ Europe de Constantinople ...
              En instrumentalisant les kurde , et en menaçant les « marches » kurdo/turque « on as créer la guerre .
              La Turquie as la souveraineté sur son territoire et le droit de la défendre . 
              qui plus est les membre de l’ OTAN devrai garantir la souveraineté d’ un allié , ou rompre l’ alliance .

              Enfin , puisque les israélien tire sur sur des »hopitaux terroriste« également comment pouvons nous critiquez les turque de bon droit ? La guerre ce n’ est pas »sportif« , c’ est au contraire une »vacherie" qu’ on peut prévenir par la négociation et la diplomatie .

              @massada , te voir commenter çà comme si c’ était du sport a la tv , je trouve ça un peut écoeurant et peu digne d’ un soldat . a bon entendeur

            • Massada Massada 3 février 2018 16:43

              @Cyrus
               

              Le but de ma communication est de souligner le fait que le dictateur turc Recep Tayyp Erdogan menace la population kurde de Syrie d’annihilation. 
              Pour le million d’habitants du canton d’Afrin, le danger est imminent. 
               
              Erdogan tient des déclarations à caractère objectivement génocidaire, comme celle de samedi dernier, dans laquelle Erdogan affirmait que « l’incursion militaire de la Turquie dans la province syrienne septentrionale d’Idlib allait écraser/pulvériser les forces de la milice kurde qui contrôlent la région voisine d’Afrin ». 
               
              Ou celle, de la même veine, prononcée dans la ville d’Elazig devant un parterre de membre de son parti AK, dans laquelle il a promis que « si les terroristes d’Afrin ne se rendent pas, nous allons les tailler en pièces ».
               
              Les « terroristes » auxquels il fait allusion ne sont autres que les YGP, les Unités de Protection du Peuple, elles-mêmes membres des Forces Démocratiques Syriennes (FDS), les seuls alliés des Américains et des Européens en Syrie, qui viennent de défaire DAESH pour leur compte.


            • Massada Massada 3 février 2018 16:58

              @Cyrus
               

              Elle s’appelait Barín Kobané.
              Elle était Kurde.
              Capturée vivante par les Turcs, elle a été torturée, assassinée, ses seins ont été découpés.
              Et autour de son corps atrocement mutilé, les soldats hurlent de joie et crient Allah Akbar.
              La vidéo est insoutenable.
              Voilà ce que font les soldats d’Erdogan et ses alliés. 



            • jocelyne 3 février 2018 18:54

              @Massada
              et la video ? elle est ou ? propaganda ?


            • Cyrus Cyrus 3 février 2018 21:57

              @jocelyne

              elle existe certainement , mais il y en as d’ autre aussi qui montre que la les kurde haïssent autant les turque , que les turc haïssent les kurde .... les kurde n’ aime d’ ailleurs pas trop les juif ...l’ allié d’ aujourd’hui sera l’ ennemi de demain ... pas sur cependant qu’ israel en profite ...

            • Cyrus Cyrus 3 février 2018 22:07

              @Massada

              Soit honnête ,Israël n’ accueillera jamais un kurde musulman .... trop dangereux ...
              Mais Israël défend l’ outils stratégique kurde pour faire barrage aux intérêt stratégique turque qui peuvent menacer Israël ... 

              Autrefois on appelais cela la théorie des dominos ..
              ce n’ est en aucun cas les gentils contre les méchant ... c’ est bien intérêt stratégique contre intérêt .stratégique .

              Pour ma part je reste entre le marteau et l’ enclume , les kurdes se bougent le cul pour avoir un etat , donc oui les turc doivent leur foutre la paix , pour cela il faut cesser de les instrumentaliser contre la turkie ... défendons déjà le Kurdistan irakien , au lieu de s’ en servir de chair a canon ...


               

            • Massada Massada 4 février 2018 08:34

              @Cyrus
               

              les Kurdes ont été et continuent d’être des alliés fiables et pour longtemps d’Israël car ils sont, comme nous, une minorité dans la région.
               
              Lorsque les Juifs vivant en Irak ont été victimes de harcèlement par le parti Baas au pouvoir, au début des années 70, les Kurdes ont aidé à leur exfiltration.
               
              de 150 000 à 200 000 juifs kurdes vivant en Israël de nos jours, la plupart dans les environs de Jérusalem.

            • Cyrus Cyrus 4 février 2018 14:48

              @Massada

              il n’ y as pas que les juif kurdes aux moyen orient ...
              combien de musulman kurdes ont été accueillis par Israël ?
              a question précise la réponse doit être simple ....
              quel pourcentage cela représente t’ il ? 5% de musulman laïc ? 95 de juif kurde ?





            • Massada Massada 4 février 2018 15:05

              @Cyrus

               
              La tyrannie des Etats arabes et leur refus de reconnaître les droits des Kurdes ont incité les nouvelles générations de Kurdes à se détourner du monde arabe et à se tourner vers Israël. 
              Les juifs kurdes ont permis d’établir des liens diplomatiques puissants avec les Kurdes.
               


            • Massada Massada 4 février 2018 15:13

              @Cyrus
               

              Fort heureusement, sur le théâtre des opérations, les forces turques, amplifiées par des dizaines de milliers de mercenaires arabes islamistes, n’ont pas réalisé de grands progrès durant les dix jours écoulés.
               
              Les Peshmerga sont mieux entraînés (par des instructeurs israéliens), mieux organisés, plus courageux et plus motivés que la piétaille du sultan Erdogan.
              Sans aviation et sans matériel lourd, mais dotés d’armes adaptées au terrain, comme les antichars filoguidés BGM-71 TOW, fournis par les Etats-Unis les YPG résistent à l’assaillant turque.

              On compte 119 morts chez les Peshmerga, dont 16 femmes, ainsi que 409 morts et 1 114 blessés chez islamistes, à raison de quatre cinquièmes de mercenaires arabes et d’un cinquième de Turcs.

            • Massada Massada 4 février 2018 15:17

              @jocelyne
               
              Syrie : les images du corps d’une combattante kurde atrocement mutilée par des islamistes pro-turcs provoquent l’indignation


            • Cyrus Cyrus 4 février 2018 18:25

              @Massada

              tu t’ est tromper de drapeau massada , celui que tu as mit c’ est celui des juifs kurde ... et des americains .celui des kurdes musulman reste celui ci pour le moment https://fr.wikipedia.org/wiki/Royaume_du_Kurdistan#/media/File:Flag_of_Kingdom_of_Kurdistan_(1922-1924).svg


            • Pere Plexe Pere Plexe 4 février 2018 18:33

              @Cyrus
              J’aime bien celui de Massada 

              Surtout la tâche jaune symbolisant l’intervention Turque...

              C’est marrant pour un pseudo pays d’avoir autant de drapeaux !

            • Cyrus Cyrus 4 février 2018 19:20

              @Pere Plexe

              Massada n’ est pas un mauvais bougre .
              il est rarement hypocrite ... mais parfois sans passer non plus a Al jezirra , on aimerais une peut que ce soit pas radio tel Aviv .

              Le soleil s’ oppose a la lune . c’ est bien pour ca que je lui ais sortit le drapeau de l’ époque syke-picot ;)

              La Turquie n’ est pas exempte de reproche non plus , mais elle as pour elle un droit qu’ on appelle« souveraineté » .

              Israël , n’ est plus un pseudo pays , il as au moins autant de realité que la Palestine 
              ... les canons et bombe américaine en plus .
              C’ est bien ca le problème ... doit t’ on réarmer les arabes pour obtenir l’ égalité , ou va t’ on enfin désarmé Israël ?

              je pense que tu parlais , du Kurdistan en tant que pseudo pays ... 
              la réponse est la même , on les as laisser tomber au profit du sionisme ....
              tout comme on as laisser tomber les palestinien ...

              la deuxième guerre mondiale sous prétexte de réparer quelque-chose d’ atroce a ouvert la voie a d’ autre atrocitée .

              bonne soirée.








            • Ouam Ouam 4 février 2018 19:22

              @Cyrus
              merci Cyrus au passage pour cette mise au point.
              Et recoit bien sur mes bonnes salutations cordiales au passage.


            • Cyrus Cyrus 4 février 2018 20:31

              @Ouam

              Re bonsoir Ouam :) 

              J’ ai eu beau te recroiser chez Moderatus , mais faute de critique a apporter a ta prose je passât mon chemin sans te présenter mes « haut mages » ...

              Bonne soirée 

            • Ouam Ouam 4 février 2018 20:58

              @Cyrus
              tu peut bien sur tu le sait (enfin j’espère)

              et meme si sur un sujet je suis pas ’accord ou toi non plus on en débattra sereinement.

              avec modératus defos on est pas d’accord non plus sur certais ponts alors ben...
               on en débat en avancant chacun nos arguments smiley

              itou ,onne soiré, et hesites pas surtout
              ps les autres désolé pour ce petit hs tres court.


            • Cyrus Cyrus 4 février 2018 21:29

              @Ouam

              T’ inquiete pas mon canard ;)

              je coupe mon bois d’ abord , je critique en direct live sur agora .... au coin du feu :P

              c’ est merveilleux pour ça l’ Ardèche , on ne dépend ni du gaz russe , ni du pétrole saoudien , quand au oranges d’ Israël et les fontaine sodastream je m’ en passe sans mal ;)

              ici on as des gens qui font un bœuf merveilleux , du cochon de rêve .
              sa sent bon la crotte de mouton et on sait encore faire de la poix ou pécher la truite .

              Bien sur la neige est la , horreur une nuit sans internet ni electricité je sent que je vais emigrer en israel , a gaza ou peut etre meme dans le 93 <ironie>

              bonne nuit mon canard 



            • Cyrus Cyrus 4 février 2018 22:46

              @Massada

              détend toi un peu ça aussi c’ est de la bonne sf

            • pierre 5 février 2018 18:45

              @Massada
              sur ce lien , toujours rien< ;; ;; ;


            • Pere Plexe Pere Plexe 3 février 2018 11:50

              Quoi ? les Turques utiliseraient le prétexte de la lutte contre le terrorisme pour en tirer avantage.. ?


               
              De fait ces salauds se mettent au niveau des Usa, de la France, d’ Israel , de la Russie, des Saoudiens qui ont tous fait de même. 
              Relever l’infraction au droit international d’Erdogan sans voir celle bien plus grave de Trump demande une bonne dose de mauvaise foi.

              Mais nous savons ici que ce n’est pas ce qui vous pose problème.

              • Cyrus Cyrus 3 février 2018 14:29

                @Pere Plexe

                Quoi ? les Turques utiliseraient le prétexte de la lutte contre le terrorisme pour en tirer avantage.. ?

                sous la pierre de l’ ironie , un joyaux de vérité ;)

                Décrédibiliser l’ autre , en faire un terroriste par une propagande , c’ est booster l’ efficacité militaire des troupe de base .

                C’ est donc un outils militaire vieux comme le premier conflit a coup de bâton et de pierre .





              • JMBerniolles 3 février 2018 14:29

                Erdogan et les USA sont, pour des raisons spécifiques différentes, dans le double ou triple jeu. Erdogan veut annexer une partie de la Syrie et les USA sont à la dérive avec l’échec de leurs plans privilégiés. Cela donne lieu à des alliances bidons, les USA viennent de trahir les Kurdes, ou des actions type fuite en avant comme l’opération d’Erdogan qui vise à soutenir les takfiris d’obience frères musulmans qu’il n’a cessé d’entraîner et d’alimenter en armement, vivres, soins.... et qui étaient en mauvaise posture sous l’action des forces syriennes d’élite.

                En face il y a un bloc cohérent : Syrie, Hezbollah. IRAN, RUSSIE.... La nécessité de concentrer ses mercenaires takfiris sur l’offensive contre Afrin, à permis dans un premier temps de fortes avancées des troupes syriennes à Idlib, Hama, Alep.. Il devient clair que les Kurdes vont devoir se tourner vers le gouvernement syrien. Les syriens les aident déjà et apparemment les russes ont envoyé un coup de semonce à Erdogan en détruisant un convoi militaire turc.

                Il est vraisemblable qu’Erdogan va être confronté à une sorte d’enlisement militaire et à des pertes conséquentes parmi ses troupes.

                Il devient difficile et pratiquement exclu de mettre en échec le mouvement de résistance en Syrie et Irak


                • JMBerniolles 4 février 2018 09:50
                  @Vraidrapo

                  Ce n’est pas tout à fait ça. Il n’y a pas d’alliances en dehors de celles de l’axe de la résistance avec les russes. Les turcs, les américains, et autres jouent double ou triple jeu, et Israël cherche à tirer les ficelles.... Notamment en essayant de neutraliser les russes dans les événements liés au Golan et à cette région qui jouxte ses frontières.

                  Erdogan joue un jeu personnel depuis le début et c’est exactement pour cela que la CIA a tenté de le débarquer. Apparemment les russes l’ont averti au dernier moment, convaincus qu’il serait mieux pour eux qu’une marionnette américaine à la tête de la Turquie. D’une certaine manière ils ont eu raison, mais il n’empêche qu’Erdogan est incontrôlable. Il développe ses ambitions personnelles sans tenir compte du contexte diplomatique et militaire.

                  Les dictateurs ne survivent pas à une défaite militaire. Je le vois mal gagner dans cette affaire. Là, il joue plus ou moins contre tout le monde. Diplomatiquement il est aussi lâché par l’Allemagne (la France suit bien entendu). 

                • Esprit Critique 3 février 2018 16:34

                  Beaucoup de BlaBla pour noyer les poissons.

                  Erdogan est un malade qui rêve de devenir le grand Calife d’un état islamique construit autour de la Turquie. c’est la donnée essentielle et le but final. Ce qui se passe aujourd’hui en Syrie est une étape clef, car la seule opposition de taille a son projet aujourd’hui, ce sont les Kurdes, a l’intérieur de la Turquie comme a l’extérieur. En Turquie il ne peut pas entreprendre l’extermination des Kurdes, dans une guérilla bien organisée dans le nord de la Syrie il pense que c’est possible. Comme il est dans l’OTAN les autres « Otaniens » sont muselés.

                  Dans un premier temps Poutine voit la chose d’un bon œil, car sa priorité est de garder l’Ukraine dans le giron de la Russie et pour cela tout ce qui peut pourrir l’OTAN est urgent et bon a prendre.

                  Il a déjà expliqué a Erdogan que les bases militaires russe en Syrie sur la méditerranée étaient sacrées, le calife est fou mais il a reçu le message. En méme temps que les livraisons d’armes russe.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès