• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le Sergent Shalit

Le Sergent Shalit

La détention d'un prisonnier de guerre sans les droits fondamentaux auxquels il a droit est contraire aux accords internationaux et au bon sens. C'est pourquoi j'ai toujours été partisan de la libération de ce soldat dont les conditions de détention sont difficiles, en contrepartie de celles des centaines de prisonniers palestiniens.

Lors du cinquième anniversaire de sa captivité le monde entier s'est mobilisé pour sa libération. La Maison Blanche a appelé le Hamas à le libérer "immédiatement" et le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a également demandé sa "libération immédiate". La Croix-Rouge qui n'a jamais eu accès au soldat, craignait même pour sa vie et demanda des preuves de son existence.

Le Hamas rétorquait : "Nous n'envisagerons de résoudre le cas de Shalit que si le problème des prisonniers palestiniens enfermés dans les geôles de l'occupant est réglé". Il est vrai que les conditions d'internement de palestiniens ne sont pas trop « civilisées » comme l'a signalé Amnesty International.

Le Hamas également avait fêté l’événement en réalisant une mascarade offerte à la foule, qui le discrédite encore un peu plus : dans une fausse cellule on a enfermé un homme déguisé en soldat israélien devant un gâteau d'anniversaire ! Netanyahu toujours aussi borné ou électoraliste, avait promis à cette occasion un durcissement des conditions des prisonniers palestiniens en Israël. Il a osé dire « que la fête est finie », les geôles israéliennes étant certainement des clubs de vacances.

Les parents de Shalit manifestaient en Israël pour faire pression sur le gouvernement pour qu'il accepte les demandes d'échanges de prisonniers du Hamas et qui seraient soutenus par leurs concitoyens. Ils ont également porté plainte à Paris pour enlèvement et séquestrations, En effet ce jeune militaire bénéficie de la double nationalité , c'est pourquoi dans une lettre adressée aux parents, Sarkozy écrivait « La France ne vous abandonnera pas à votre sort et n'aura de cesse d'agir, avec d'autres y compris dans le monde arabe, pour que finisse ce calvaire injustifiable ».

Pour éviter tout malentendu, je tiens à préciser que ce caporal (devenu sergent pendant son incarcération) tankiste en opération près de la bande de Gaza lorsqu'il fut capturé en 2006, est un bien un prisonnier de guerre, contrairement à ce que disent les gouvernements successifs israéliens pour qui il n'est question que « d'enlèvement” ou encore de “kidnapping”. (1) Ce soldat portait un uniforme israélien et continue à le faire, il ne parle pas français et son père non plus et a obtenu la nationalité française par filiation avec ses grands-parents, une demande déposée au consulat de France en Israël. Un militaire israélien incorporé malgré un faible profil médical (Washington Post ) qui de surcroît, porte sur ses épaules selon l'éthique que lui prête l'histoire officielle de « Tsahal », le poids des exactions de toutes sortes que commet ou a commis cette armée d'occupation. Par ailleurs certainement un jeune homme plutôt sympathique qui effectue gentiment ses obligations militaires et se trouve embringué dans une histoire qui lui échappe.

La disproportion de l'échange entre prisonniers peut paraître anormale , mais n'est-ce pas le prix à payer pour la même disparité entre le nombre de victimes de chaque côté. ? Enfin n'oublions pas que deux jours après la capture de Shalit sera lancée l'opération « Pluie d'été » qui se soldera par des centaines de morts et par une vague d'arrestations de Palestiniens. D'autre part sur la totalité des détenus recensés, 272 sont en détention administrative, car Israël ne reconnaît pas aux détenus palestiniens le statut de prisonniers de guerre. Par contre, c'est l'armée qui régit les conditions de détention et notamment ce régime spécifique qui permet de détenir une personne durant une période qui peut atteindre six mois renouvelables, sans obligation de jugement.

Outre la belle opération médiatique du Hamas, qui gardait là un puissant moyen de pression, la question fondamentale reste en suspens : Marwan Barghouti l'un des dirigeants de la deuxième Intifada, très populaire et qui purge cinq peines de prison à perpétuité, fait-il partie de la liste des prisonniers palestiniens libérables ? Car l'enjeu est de taille, il s'agit du probable remplaçant de Mr Abbas . D'autre part le Hamas ira-t-il jusqu'à l'écarter, on peut le croire, aujourd'hui, son nom ne paraît pas dans la première liste.

Quant à Israël son but évident est de fragiliser l'A.P après sa demande d'admission à l'ONU en l 'opposant au Hamas et ensuite pour tenter d'effacer son image exécrable dans l'opinion publique. Néanmoins, Netanyahou devra faire face à la colère de ses concitoyens, car parmi les élargis peuvent se trouver les meurtriers de leurs fils. Mais, selon un sondage 79 % des Israéliens soutiennent l'échange, tandis que 14 % s'y opposent. A noter que malgré ses fanfaronnades, Israël négocie avec le Hamas qu'il considère comme mouvement terroriste.

Le président de l'Autorité palestinienne s'est félicité de cette libération et surtout de celle de 1.072 Palestiniens, mais il a aussitôt rappelé qu'il restera dans les geôles environ 5.000 de ses compatriotes.

Nicolas Sarkozy s'est entretenu avec Benjamin Nétanyahou et l'a "félicité pour ce succès majeur"[...]un immense soulagement pour la France ». Et qu'il sera "bientôt" reçu à Paris. (Peut-être retrouvera-t-il des membres de sa famille française ?) « Le fait que Gilad ait été reconnu Français depuis le début a beaucoup contribué, je pense, à le préserver en vie », a affirmé le chef de l'État. Personnellement, je pense la France a joué un rôle minime dans ce dénouement et que le Hamas se fiche comme d'un guigne que leur ex-prisonnier soit de très loin un peu également Français sur des papiers d'identités israéliens. Juppé a salué le "courage" des autorités israéliennes. "Il en fallait pour libérer un millier de prisonniers" a-t-il dit. Le Hamas attend toujours les mêmes félicitations, ainsi que l'Egypte pour qui, sans sa médiation rien ne se serait passé, subtilité de la diplomatie oblige.

Salah Hamouri

Par contre, l'opinion internationale ne s'est guère penchée sur le cas d'Hamouri bénéficiant lui aussi de la double nationalité (né de mère française et de père palestinien) détenu en Israël depuis six ans et condamné par un tribunal militaire pour avoir « projeté » d'assassiner le chef spirituel du parti ultra-orthodoxe Shass, le rabbin Ovadia Yossef. (2) Accusation fantaisiste aux yeux des experts juridiques internationaux. Seul, un comité de soutien continue à demander son jugement par un tribunal civil dans des conditions acceptables. Bien que son élargissement soit prévu pour novembre 2011, il aura été victime lui aussi d'un traitement inéquitable. A noter qu'en août 2009, Netanyahu, avait rejeté la demande de Sarkozy de le libérer.

(1) « Tribune juive » pouvait titrer en 2007 « SAUVONS AUSSI GILAD SHALIT
L’OTAGE FRANCO-ISRAELIEN »

(2) Le CRIF, avance que le cas de Salah et de Gilad ne sont pas comparables et de que Salah doit rester en prison car il « a été jugé pour complicité d’attentat  ». Ce qui est donc faux, tentative !. D'autre part Alain Juppé sollicité avait reconnu que l’emprisonnement de Salah Hamouri n’était corroboré par « aucune preuve »


Moyenne des avis sur cet article :  3.44/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 19 octobre 2011 13:11

    Je trouve que votre texte essaie d’être factuel et objectif.

    Soulignons de même la différence de traitement de nos « grands médias » de cette libération. D’un coté, on nous montre jusqu’à plus soif la famille du soldat israelien, ses amis, lieux de vie .. émotions ... et de l’autre une foule anonyme en liesse, tout en soulignant que certains des libérés Palestiniens pourraient bien (?) avoir du sang sur les mains. Est ce que Shalit dans son char était en vacances ? Est ce que Tsahal est une branche de Emmauss ?
    Quand à définir Shalit, qui ne parle pas un mot de Français et servait l’armée Israelienne, comme ... Français ? Jusqu’à quel point peut aller la propagande ?


    • minidou 19 octobre 2011 15:01

      Syndrome de Stockolm ou pas, je trouve que ce petit soldat a eu une élégante réaction lors de sa première conférence de presse, en se félicitant de la libération des détenus palestiniens, en espérant que celle -ci puisse contribuer à la paix, et en appelant à la libération de tous les détenus palestiniens en Israel, et ce en présence d’Ehud Barack et de Benjamin Netanyahou qui ont du apprécier...Ce n’est pas grand chose, mais j’ai trouvé beau...


      • ichris31 19 octobre 2011 18:48

        Mimidou  : c’est vrai, j’aurai du le comprendre


      • ichris31 19 octobre 2011 16:39

        Mimidou : vous dites que c’est pas grand chose.
        Je n’ai pas entendu ce qu’il a dit mais je trouve la réaction de guilad énorme au contraire dans le sens où dès sa sortie, il n’exprime pas de haine contre les palestiniens. Aurait-il compris certaines choses en prison ?
        Vous pensez que Netanyahou a apprécié son discours ? moi je pense le contraire.
        Ca colle pas avec ce que l’on nous a raconté : soi disant, il était sous alimenté , très faible, à deux doigts d’être hospitalisé. Ce qui sous entendait bien sur que ces geôliers étaient des bourreaux.
        Les merdias nous ont tous présenté l’événement comme une super nouvelle pour la France.
        France Info notamment a été en dessous de tout. C’est passé en boucle pendant près d’une semaine.
        Pour moi, la bonne nouvelle sera quand Salah Hamouri sera libéré. On va voir ce qu’ils vont en dire ces pourris de journaleux. Probablement une phrase.


        • minidou 19 octobre 2011 17:54

          Le « qui ont du apprécier » était plus qu’ironique...


        • Alef Alef 19 octobre 2011 16:48

          La différence entre deux peuple : les premiers mots de guilad « j espere que ces prisonniers libérés chercheront la paix et j espere que cet echange est un signe d une prochaine paix » et de leurs cotés le hamas a déclaré « les kidnappings reprendront »

          A noter aussi que Guilad Shalit n’a jamais tué personne, et il a été kidnappé alors qu’il participait à une patrouille de routine sur le territoire de son pays. Les 1027 individus, ont tous participé à des assassinats. On ne parle donc pas d’êtres humains appartenant à la même catégorie.


          • Mr Mimose Mr Mimose 19 octobre 2011 16:58

            par Alef 

            « On ne parle donc pas d’êtres humains appartenant à la même catégorie. »

            On dirait une phrase tirée de mein Kampf d’Adof hitler. 


          • OMAR 19 octobre 2011 19:50

            Omar 33

            Alef, comment doit-on appeler ces braves pilotes qui larguent en toute sécurité des bombes au phosphore sur des civils désarmés, des écoles, lieux de culte, hopitaux, habitations, et même édifices de l’ONU, et qui en 15 jours ont exterminé plus de 1300 hommes, femmes, vieillards et enfants ?

            Quant à ce tankiste, il ne tirait que des obus dans le tas..
            Tout ce qu’il pouvait voir, c’était les explosions, et la destruction : trop loin pour faire son décombre macabre...


          • ichris31 19 octobre 2011 18:43

            Guilad n’a jamais tué personne ?
            Quand on sait pas on se tait. On peut pas savoir s’il a tué des palestiniens mais en tout cas c’est un soldat au service d’un état colonialiste qui tue, qui expulse, qui persécute des gens depuis plus de 60 ans.
            On peut pas savoir non plus s’ils ne sont pas nombreux comme Salah a avoir payé pour rien du côté palestinien. Par contre ce que l’on sait c’est qu’il reste près de 9000 prisonniers palestiniens et aucun prisonnier du côté sioniste. Ca donne juste une idée de ce qu’est le rapport de force en palestine. Le pot de fer contre le pot de terre. Ca saute aux yeux mais les merdias ne relèvent pas cette anomalie. 

             Ceux qui ont du sang sur les mains comme dit le nabot, ce sont des combattants qui se battent pour défendre leur droit de vivre en paix sur leur TERRE. Ce sont des résistants. Par contre pour Nabo, ami des grands rebelles du CNT, le sang qu’il a sur les mains, j’ai comme l’impression qu’il va avoir du mal à s’en débarrasser. J’espère que ce triste évènement bien crade sera à terme qualifié de grave faute inexcusable si ce n’est de crimes de guerre.
            Quand je pense à ce qu’il fait faire à la France et aux français, j’ai la nausée.
             


            • jaja 19 octobre 2011 18:46

              100% d’accord avec l’auteur, je remercie déja les « autorités » Palestinienne de l’avoir rendu en vie malgré tout ce qui s’est déroulé contre eux durant sa détention, même s’il apparait sur les différentes photos qu’il a bien dérouillé, j’espère de tout coeur la libération de Salah Amoury et une remise à zéro des compteurs pour repartir sur des bases saines , qui commence ?????


              • OMAR 19 octobre 2011 19:41

                Omar 33

                Teddy :"le monde entier s’est mobilisé pour sa libération...

                Vous confondez entre Mandela et un tankiste-tueur, que seuls les sionistes et les anti-palestiniens ont soutenu.

                De plus, c’est devenu une mode d’enfiler une tenue militaire israélienne pour aller casser du palestinien, puis de venir en France occuper des fonctions importantes à partir desquelles on s’en sert pour faire la promotion du sionisme ou etouffer la voix des palestiniens.

                Comme Arno David Emmanuel Klarsfeld conseiller du président de la France hé,hé, hé...

                http://blogtsahal.wordpress.com/2011/06/10/ces-francais-soldats-disrael-publie-en-2007-sur-lepoint-fr/


                Et si ce tankiste à le choix de se ballader en Israél ou en France, des ex-détenus palestiniens seront simplement bannis de leur propre pays....

                Les autres palestiniens libérés réintegreront la plus grande prison à ciel ouvert qu’est Gaza, en attendant leur élimnatiion physique ou leur réincarcération dans les geoles israéliens.


                • MVS67 19 octobre 2011 21:39

                  @ Teddy-bear
                   Cet article est honnête et présente les faits avec objectivité. Merci.

                  @ Tous

                  On ne peut comparer le cas de Gilad Shalit à celui de Salam Hamouri.
                  Salam Hamouri est détenu depuis bientôt six ans sous le coup d’une accusation « fumeuse ». Il n’a pas de sang sur les mains. Personne, sauf quelques associations palestiniennes, ne s’est mobilisé pour sa libération en France : Sarkozy n’a pas daigné recevoir Madame Hamouri qui est française et parle français...
                   M Shalit ne parle que l’anglais ( et sans doute l’hébreu) tout comme son fils mais il a été accueilli avec les honneurs à l’Élysée, me semble-t-il...

                  Quant à Gilad Shalit, tant mieux pour lui et sa famille qu’il soit libéré. Il semble rentrer en bonne santé.

                  Gilad Shalit avait demandé à intégrer une unité combattante de tankistes, et il en a subi les risques et les conséquences. Durant 5 ans, c’était un prisonnier de guerre..Le métier de soldat, dans toutes les armées du monde, est de se battre et de  tuer les « ennemis » : ils ne sont donc jamais totalement innocents (humainement parlant), bien qu’obéissant aux ordres. . Je ne présume absolument pas de ce qu’a pu faire, ou non, Gilad Shalit, jeté bien jeune dans cette tourmente fratricide : cela n’appartient qu’à lui .

                   Sa longue détention, la fréquentation de ses ennemis, lui ont certainement permis de se poser des questions, de réfléchir... Il est vivant : que sa famille rende grâce à Dieu. D’autres, coupables ou non, ou emprisonnés sur simples soupçons dans les geôles d’Israël, ou éliminés par assassinats ciblés, n’ont pas eu cette chance et ne l’auront pas.

                   En tous cas, je salue et admire les propos qu’il a tenu, avec calme et sérénité, lors de sa libération ; ont-ils été du goût de Netanyahu et des gens du Likud  ?

                  Ayant lu leurs projets décrits dans la Charte du Likud : ICI et   , permettez-moi d’en douter !

                  Gilad Shalit, souhaitant que les autres prisonniers palestiniens détenus en Israël soient libérés, a déclaré :

                  "Je serais très content s’ils étaient relâchés et pouvaient retrouver leurs familles et leurs terres"... 

                  C’est tout à l’honneur de ce jeune homme et cela le rend sympathique.

                  Souhaitons, qu’après cette longue épreuve, Gilad Shalit travaille à construire la paix et tisser des liens entre tous les habitants de cette terre meurtrie.

                  Cordialement - MVS67

                  http://salam-akwaba.over-blog.com/


                  • MVS67 20 octobre 2011 10:19

                    Vous avez raison Calmos : c’est ainsi ! Il suffit de rappeler les déclarations de tous les gouvernants israéliens depuis la naissance d’Israël en 1948 pour le savoir.

                     Lire aussi la Charte du Likud ( qui est le parti de Netanayu) pour apprendre le sort que Israël entend réserver aux Palestiniens ; pour eux : 1 ou 1100 palestiniens c’est la même chose ... cela ne vaut rien , c’est zéro !
                    Il suffit de voir comment Israël agit dans les Territoires occupés. D’autant plus que ces détenus palestiniens tous qualifiés de dangereux terroristes, ont été pour la plupart raflés à la suite d’un attentat suicide dans lequel le kamikaze s’est sacrifié.
                     
                     Le premier kamikaze de l’histoire biblique est Samson, un israélite à la force herculéenne qui périt en faisant périr avec lui des milliers de Philistins : déjà Israélites et Philistins étaient ennemis au IXe siècle av. J-C. On trouve la légende de Sanson dans la Bible. Les chapitres (14 - 16, 22-31) du Livre des Juges font le récit mythique de la « vie » de ce héros antique dont la force aurait résidé dans sa chevelure...

                     Cordialement - MVS67

                     http://salam-akwaba.over-blog.com/

                     


                  • eric 23 octobre 2011 20:58

                    A calmos, je pense que l’on peut aussi retenir que ce sont les palestiniens qui ont fixé cette équivalence, parce que j’imagine que les israeliens auraient été ravis de libérer un palestinien contre un des leurs....


                  • Alef Alef 20 octobre 2011 09:12

                    Tandis qu’en Israël, les gens brandissent pacifiquement des drapeaux, et aucun message de haine quel qu’il soit n’a été entendu.

                    A la télévision palestinienne, l’un des libérés est présenté de la manière suivante : "Ce chauffeur a écrasé des sionistes sous les roues de son camion, et ce soir, ce héros se trouve ici, parmi nous !". Cette présentation a été saluée par un tonnerre d’applaudissements par la foule en délire.

                    Des personnes qui désirent la paix ne se comportent pas ainsi.

                    D’un coté de la retenue et de la dignité, de l’ autre des cris rageurs appelant au meurtre et à l’éradication des Juifs. D’un coté des conditions de détention en accord avec les conventions internationales, de l’autre des conditions horribles bafouant les lois de la guerre et les conventions de Genève. D’un coté un détenu maigre, tenant à peine debout, et de l’autre, des individus en pleine forme, Coran en main, paradant devant une foule hurlant sa haine.

                    La « cause palestinienne » est une cause perdue parce que haineuse, clanique, fanatique et opposé au progrès humain.


                    • volpa volpa 23 octobre 2011 09:58

                      Toi, tu ne serais pas haineux si on te fout dehors de chez toi ? Tu dirais merci donc !


                    • njama njama 23 octobre 2011 14:58

                      Double nationalité (par filiation) franco-israelienne de Shalit, depuis quand ? Quelqu’un a-t-il l’info ?
                      Cas de double-nationalité complétement douteux comparé à celui de Salah Hamouri dont la mère Denise Hamouri-Guidoux est française, et même professeur de français à Jérusalem.

                      Le soldat Shalit engagé dans Tsahal (l’armée israélienne), est-il encore français ? Ou alors on invente avec son cas le soldat hybride franco-israelien !

                      Il ne parle pas le français ! amusant, s’il reste français, avec les nouveaux décrets, il va devoir faire des efforts pour s’intégrer ! 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès