• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le « suicide food »

Le « suicide food »

Vache qui rit, poulets qui dansent le french cancan, cochon qui se découpe lui-même en rondelles tout en s'esclaffant ... Dans certaines publicités, les animaux sont présentés comme s'ils étaient heureux d'être mangés. Une stratégie marketing dénoncée par le blogueur nord-américain Ben Grossblatt qui lui a donné le nom de "suicide food".

Sur son site, le blogueur référence logiquement des publicités US. Mais chez nous, les exemples ne manquent pas non plus (cf. les liens en fin d'article).

Le but d'une publicité est de vendre du rêve. Dès lors, on peut aisément deviner la difficulté quand le produit à vendre est un morceau d'animal mort. Pour autant, la stratégie habituelle est plutôt celle de l'évitement : faire en sorte que le consommateur ne fasse pas le lien entre l'animal vivant et le morceau de cadavre présent dans son assiette. Une notion théorisée par l'essayiste américaine Carol J. Adams sous l'expression de "référent absent" (cf. "La politique sexuelle de la viande", 1990).

Ainsi le patron du groupe Bigard, Jean-Paul Bigard, numéro 1 de la viande en France (qui possède Bigard, Charal et Socopa), reconnaissait-il lui-même en ces termes : "L’acte de mort est totalement verrouillé. nous n’avons aucun intérêt à mettre en scène et à ouvrir le début d’une chaîne d’abattage ... Avec les 'Hachés de nos régions', on voit furtivement, pendant une seconde, un troupeau de vaches normandes, mais tout de suite après on parle de viande et surtout pas de ce qui se passe dans l’abattoir."

Avec le "suicide food", la stratégie diffère quelque peu puisque l'animal est cette fois-ci clairement montré. Il s'agit alors de compenser une réalité sordide (l'exploitation, la souffrance et la mise à mort des animaux) par une mise en scène bucolique faite d'animaux heureux et de complicité avec les humains. Le comble du mensonge !

Notons que ce phénomène ne concerne pas uniquement les industriels : on le retrouve aussi sur les devantures de boucheries, les menus de restaurants, voire même certains évènements culturels (la "fête du cochon" à Hayange par exemple).

Heureusement, avec la montée en puissance du mouvement animaliste, cette stratégie marketing est de plus en plus dénoncée. Et se retourne parfois contre ses auteurs. A voir, les publications de L214 mettant en regard les publicités de certaines marques (Charal, Le Gaulois, Matines ...) avec la réalité de ce qu'ils filment dans leurs élevages.

Ainsi, malgré des budgets de communication (toujours) considérables, les industriels de la viande perdent du terrain. Gageons qu'avec le temps, les gens regarderont leurs publicités avec le même ahurissement que celui avec lequel on observe aujourd'hui les anciennes publicités de l'industrie du tabac, de l'alcool ... Les temps changent, on y arrivera.

Liens et références

"Suicide food" par Ben Grossblatt
Qu'est-ce que le publispécisme ? par Axelle Playoust
Le French cancan des volailles Le Gaulois
La "vache à boire" (qui dit "buvez-moi") de Michel & Augustin
La vache de Milka remplie de tendresse
Les animaux "fièrement Halal" de Isla Délice
La vache joueuse de McDonalds (voir numéro 17)
Les 2 vaches qui se la coulent douce
Le coq de "Maître Coq" qui pose fièrement sur la table à manger
"Causette au poulailler" chez Matines
Les volailles "grandes coureuses" d'Auvergne
Les "glorieuses" de Bresse
La fête du cochon à Hayange
Audition de Jean-Paul Bigard à la Commission d’enquête sur les conditions d’abattage des animaux de boucherie dans les abattoirs français
Campagnes L214 Contre Charal, Le Gaulois, Herta, Matines ...
Pubs d'époque pour le tabac & l'alcool


Moyenne des avis sur cet article :  3.1/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 22 août 10:46

    Tkt, on va bouffer des insectes, boire notre merde et se piquer aux nanoparticules, tout est prévu ds leur nouvelle normalité et puis on a pas besoin de toi de toute façon ^^


    • Lynwec 17 octobre 09:49

      @bouffon(s) du roi

      Nan,nan, l’objectif final,c’est évidemment le style « Soylent green » ... Les étapes intermédiaires sont juste là dans le cadre de la fenêtre d’Overton .
      Le tabou ultime que les satanistes veulent faire transgresser à l’humanité entière...


    • Clark Kent Philippulus 22 août 10:53

      C’est quand même étonnant pour un Américain de découvrir l’Amérique en 2022 !


      • adeline 22 août 18:04

        @Philippulus
        Il est américain ?


      • eddofr eddofr 22 août 11:02

        Et les publicités où on voit des salariés bien traités, bien payés, heureux et motivés, on en parle ?


        • MagicBuster 22 août 11:47

          Les Français apprécient la viande : ils sont près de 24 % à en manger au moins une fois par jour, 34 % tous les jours ou presque, 33 % plus d’une fois par semaine et seulement 7 % plus d’une fois par mois. Quant aux végétariens déclarés, ils ne sont que 2,4 %.


          Bon appétit les viandards smiley


          • pemile pemile 22 août 11:52

            @MagicBuster "Les Français apprécient la viande : ils sont près de 24 % à en manger au moins une fois par jour, 34 % tous les jours ou presque, 33 % plus d’une fois par semaine et seulement 7 % plus d’une fois par mois."

            Bizarre tes chiffres qui s’incluent !

            Une personne qui en mange tous les jours en mange plus d’une fois par semaine ou par mois.


          • MagicBuster 22 août 12:03

            @pemile
            C’est pour « trancher » avec ceux qui exclue tout  !!

            Bises


          • Aristide Aristide 22 août 12:17

            @pemile

            Il s’agit simplement du résultat d’un sondage avec une seule réponse possible et surement une explication du genre « Faites le choix de ce qui se rapproche le plus de votre situation. Une seule réponse »

            Assez clair donc :
              une fois ou plus par mois  7%
              une fois par semaine 33%
             — plusieurs fois par semaines 34 %
              une ou plusieurs fois par jour 24%
            au total c’est 98%, les 2% qui restent correspond à ceux qui ne savent pas ou ne mange pas de viande.

            C’est clair, non ?


          • pemile pemile 22 août 12:54

            @Aristide

            Oui, gagnant dans l’ordre !


          • Ⓒⓐⓡⓝⓐⓖⓔ KARELLEN 22 août 13:27

            @pemile

            un sondage a la aimeric « pemile » caron destiné a faire croire que les vegetarien sont majoriraire smiley


          • Clark Kent Philippulus 22 août 13:32

            @MagicBuster

            C’est quoi le verbe « excluer » ?


          • voxa 17 octobre 09:15

            @MagicBuster

            « Bon appétit les viandards  »

            Merci les herbivores...



          • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 17 octobre 10:03

            @Philippulus
             
             il faut être fin observateur pour voir le verbe excluer dans la phrase ’’ceux qui exclue tout’’.
             
             smiley


          • carolus 22 août 12:18

            Dieu a créé les animaux pour que nous nous en nourrissions.

            S’il n’avait voulu créer que l’homme, il le pouvait. Il a donc créé les bêtes pour nous. 


            • Aristide Aristide 22 août 12:30

              @carolus

              Ce cher Darwin ajouterait que peut être, nos ancêtres étaient le dernier maillon de la chaine alimentaire. Maintenant on parle de « réseau trophique ».

              Si vous nommez Dieu, le concept de chaine alimentaire ou l’ordre dans lequel les animaux se nourrissent, nous sommes d’accord !!!


            • Clark Kent Philippulus 22 août 13:34

              @carolus

              « Il a donc créé les bêtes pour nous. »
              Avant ou après ?


            • pemile pemile 22 août 13:40

              @Philippulus « Avant ou après ? »

               smiley


            • voxa 17 octobre 09:18

              @Philippulus

              « « Il a donc créé les bêtes pour nous. » »


              Et Eve dans tout ça ?


            • Aristide Aristide 22 août 12:33

              la montée en puissance du mouvement animaliste


              1,12% aux dernières présidentielles.


              • Clark Kent Philippulus 22 août 13:38

                @Aristide

                quel candidat présentaient les animalistes aux présidentielles ?



                • Joséphine Joséphine 22 août 13:51

                  @Clocel

                  Depardieu est gargantuesque, il fait plaisir à voir. On a envie de le toucher quand on le voit, et même de se blottir contre ce gros nounours ! 


                • voxa 17 octobre 09:21

                  @Joséphine

                  Oui, faut juste aimer les gros beaufs...


                • Joséphine Joséphine 22 août 13:50

                  Avez-vous déjà goûté des galette au boulgour ? Ca donne envie de se pendre ! Si vous voulez vous suicider c’est pas mal. 


                  • OJBA 22 août 15:37

                    @Joséphine Moi, ce qui m’inquiète, ce n’est pas manger du végétal mais 1) que du végétal, j’ai comme l’impression qu’il va manquer quelque chose mais aussi et plus grave, 2) toutes ces cochonneries qui sont rajoutées au végétal pour en faire des galettes, des steaks les conserver, les présenter, leur donner du goût, ….. Dès que la viande sera déclarée hors la loi, ce sera la fête au village pour l’industrie agro alimentaire. En attendant, l’agriculture et l’élevage en france seront par terre et nous boufferont des poulets brésiliens et des lapins chinois (pour ces derniers, vrai, vendus il y a plusieurs dizaines d’années). Remarquez que certains cochons allemands, hollandais et même bretons, ce n’est pas mieux.


                  • voxa 17 octobre 09:48

                    @Joséphine

                    C’est vrai que c’est vraiment, a mon gout en tout cas, dégueulasse.

                    J’ai gouter un jour, encore plus dégueulasse : du Vromage.

                    les empoisonneurs auraient pu appeler cela Faux Fromage, mais niveau marketting
                    C’était trop moyen...
                    Alors l’industrie du mensonge, la Réclame, a eu cette superbe idée : Vromage.

                    Sans la loi, nous aurions eu droit à de la fiande, des neufs, du boulet ou du moulet...

                    encore mieux si vous voulez bricoler :
                    https://miam.com/recette-fauxmage-de-chevre


                  • voxa 17 octobre 10:06

                    @OJBA

                    "ce sera la fête au village pour l’industrie agro alimentaire."

                    Vous avez raison, quand on voit la taille croissante des rayons végans sans commune mesure avec le nombre de ̶t̶a̶r̶ d’adeptes de la secte, il y a surement un pognon de dingue à faire avec ces contrefaçons...


                  • Ⓒⓐⓡⓝⓐⓖⓔ KARELLEN 22 août 14:22

                    l’ intolérance vegane interdis les ferme d’ élevage , les abattoir , les boucheries , la vente de viande ...

                    https://www.midilibre.fr/2022/08/18/en-adherant-au-traite-vegetalien-cette-ville-pourrait-devenir-la-premiere-ville-vegane-deurope-10494460.php


                    • Elric Menescire Elric Menescire 23 août 09:46

                      un peu comme à une époque certains avaient suggéré que les fumeurs paient plus cher pour la Sécu, je suggère que les gros mangeurs de viande (1x par jour) fassent de même, car il est aujourd’hui démontré que les cancers explosent chez ce type de population. Pour ma part je ne suis pas végétarien mais sensible à cette cause, exit le foie gras qui est une saloperie issue de la souffrance des canards...et viande une à deux fois par semaine, pas plus. « C’est la dose qui fait le poison » disait un certain Paracelse.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité