• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le tangage de la Confédération Syndicale des Familles

Le tangage de la Confédération Syndicale des Familles

JPEG Le tangage de la CSF

Les enseignants et leurs principaux syndicats sont contre la réforme des collèges, beaucoup de parents s’inquiètent devant les conséquences d’une réforme TGV sans véritable consultation.

Des voix s’élèvent contre la remise en cause des SEGPA, le démantèlement programmé de la technologie au collège avec la fin du dédoublement des classes.

D’autres redoutent une remise en cause, inscrite dans le texte de l’unité des programmes sur tout le territoire national.

Chaque établissement fixera à sa guise 20% de l'emploi du temps, soit quatre heures par semaine…..

On est loin de l’excellence recherchée, de l’ambition d’une réussite pour tous et pour toutes.

La FCPE est favorable à cette loi mais, aujourd’hui exprime quelques réserves timides, mais des réserves par la voix de sa nouvelle présidente « il y a dans cette réforme « des points qui doivent évoluer » et il faut s'assurer que les moyens dont elle sera dotée seront à la hauteur de ses ambitions, celle notamment de favoriser la mixité sociale. « Nous allons redoubler d'explications, d'échanges... »
 

La CSF (Confédération syndicale des familles ), association familiale, plutôt à gauche, comme on dit, approuve sans réserve cette réforme.

« La CSF : la nécessaire réforme des collèges

« Le constat est sans appel, l’école est loin des résultats escomptés et le collège est depuis longtemps pointé comme l’un des maillons les plus faibles du système éducatif.

Si La loi du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la

République est « porteuse d’espoirs », à ce jour la simple mise en place de la réforme des rythmes scolaires dans les écoles maternelles et élémentaires ne sauraient suffire, La CSF réaffirme le rôle primordial de l’école primaire, socle essentiel du parcours scolaire.

Depuis des semaines nous assistons autour de la réforme des collèges à des procès d’intentions et à des inepties de toutes sortes qui parasitent gravement le débat car loin d’informer les familles et d’ouvrir le débat sur l’éducation que nous voulons pour nos enfants, cela ne sert qu’à alimenter les peurs et les fantasmes. Nous rappelons qu’entre 2007 et 2012, l’éducation nationale a payé un lourd tribut avec la suppression de 80 000 postes d’enseignants.

Aujourd’hui, La Confédération Syndicale des Familles porte un avis favorable à la réforme des

collèges. En effet, nous devons soutenir une réforme qui offre les mêmes moyens à tous et mette fin à une sélection hypocrite pratiquée au sus de tous.

Pour la CSF, les enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI) vont dans le bon sens en permettant plus d’interaction et de transversalité entre les matières.

Aussi, La CSF demande que la mise en place de ces nouveaux dispositifs s’accompagne des

moyens nécessaires à la hauteur des enjeux avec la création effective de postes, la formation des équipes éducatives ainsi que la dotation d’équipements adaptés aux nouvelles technologies.

La CSF défend une école plus ouverte sur la vie de la cité, plus égalitaire. La CSF attend de cette réforme des collèges qu’elle soit à la hauteur des attentes afin que redonner tout son sens à l’école de la République. »

Ainsi, en juin 2012, le président de l’UNAF, issu de la CSF laisse faire un chahut organisé contre Dominique Bertinotti, ministre de la famille, huée par des représentants d’associations familiales catholiques au cours de l’AG nationale de l’institution et en 2015, la CSF soutient sans réserve une réforme gouvernementale….

On passe d’un extrême à l’autre, de l’opposition systématique, au soutien sans réserve.

Où est l’indépendante de la CSF ?

Claude Bonnot


Moyenne des avis sur cet article :  3.15/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Féraud 11 juin 2015 22:37

    L’information est intéressante.La CSF va maintenant du côté du manche.


    • Ruut Ruut 12 juin 2015 16:39

      En tant que parent c’est la première fois que j’entends parler de ce truc qui est loin de nous représenter.

      Par contre oui, cette réforme est mauvaise mais c’est le cas depuis 30 ans.


      • Ruut Ruut 12 juin 2015 16:40

        D’ailleurs si les ministres avaient l’obligation de scolariser dans le public leurs progénitures, je suis certain que les réformes seraient meilleures car motivées.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

bonnot


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès