• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le terrorisme « djihadiste », une substance vénéneuse culturelle et (...)

Le terrorisme « djihadiste », une substance vénéneuse culturelle et cultuelle de l’Islam ?

Les récents attentats de Barcelonne, comme les précédents en France, Europe et dans le monde, ou ceux qui inévitablement surviendront ne résultent pas d’une crise sociétale sur fond « de lutte de classe », voire d’indépendance territoriale et ne sont pas commis au nom d’une idéologie politique d’extrême Droite ou d’extrême Gauche, comme nos pays on pu en être victime dans le passé, mais au nom d’une religion qu’est l’Islam.

Un terrorisme djihadiste venu d’une « idéologie » religieuse et d’ailleurs

Lorsque l’Europe fût dans le passé confrontée à une vague terroriste, ce terrorisme, parfois très violent était motivé par une idéologie politique qui s’inscrivait dans une culture d’affrontement sur fond social de « lutte de classe » ou d’indépendance territoriale et auquel on pouvait mettre fin par des mesures répressives et sociétales adaptées, y compris par des changements d’orientations politiques. Ces mesures prises à l’époque ont ainsi pu mettre un terme aux agissements criminels, qu’il s’agisse des organisations d’extrême droite ou des organisations d’extrême gauche… 

 Si l’on ne peut que souscrire à ce que des psychiatres disent des terroristes islamiques sur le plan psychique, à lire par exemple : http://www.la-croix.com/France/Ce-psychiatres-disent-terroristes-2016-07-25-1200778137, il est toutefois impossible d’exclure que les terroristes Islamistes actuels n’agissent pas, quel que soit leur état psychique, au nom d’une quelconque idéologie politique, mais d’une religion. L’idéologie religieuse qui active le terrorisme islamiste est née en dehors, aussi bien de nos frontières que de notre culture judéo - Chrétienne. Or, nous avons trop souvent tendance à analyser ce terrorisme et la religion musulmane dont il s’inspire sous l’angle de notre critère culturel et cultuel le christianisme, alors même qu’il est par essence bien différent. Les terroristes islamistes pensent et agissent différemment de nous, notamment par rapport à la vie et à la mort, sinon comment expliquer qu’à vingt ans on sème la mort en se faisant exploser avec une ceinture d’explosif, ou en allant tout droit tomber volontairement devant les balles de la police…

Le terrorisme Islamiste n’est qu’une substance vénéneuse de la religion Musulmane

Comme j’ai déjà eu l’occasion de le rappeler, les « Djihadistes » Européens, ce sont surtout des jeunes gens en quête d’aventures, parfois des psychopathes ou des délinquants chroniques, souvent issus des populations défavorisées d’Europe, mais c’est vrai pour ceux d’autres régions du globe. En France, même ceux qui étaient en échec scolaire savent, au moins un peu lire et compter, surtout surfer sur le Net, ce qui n’était pas le cas de leurs grands parents, dont la plupart étaient totalement illettrés. On a tendance à penser que le terrorisme islamique est le produit de l’inculture, ce qui voudrait dire que si les terroristes étaient cultivés, ils ne se livreraient pas aux massacres qu’ils commettent. A l’évidence, même si les jeunes gens qui se font sauter avec un explosif à la ceinture ne sont pas les personnes les plus intellectuelles qui soit, cela n’enlève rien au fait que l’islamisme est un véritable mouvement de réflexion intellectuel qui veut régénérer l’islam, le réformer et le purifier en ramenant la société aux fondamentaux du VII ème siècle. L’inculture n’est pour rien dans ce phénomène. Ce qui signifie que le combat contre le terrorisme islamiste ne se gagnera pas par l’école, avec des cours de morale républicaine en faisant chanter la Marseillaise et des saluts au drapeau tricolore. Pas plus que par la formule « Donguichottesque » de la dé- radicalisation des islamistes.

L’islamisme qui génère la violence terroriste n’est pas né en France ou en Europe, mais dans la zone arabo musulmane, au tournant de la fin du XXe siècle. Certes, bien qu’encouragé et instrumentalisé par les USA, ses penseurs sont issus de la classe bourgeoise civilisée et éduquée. Dans les pays de culture Arabo - musulmane, ce sont souvent les élites urbaines cultivées qui soutiennent et animent les mouvements islamistes.

Je rappelle encore une fois que les terroristes islamiques sont issus du monde moderne, avec des préoccupations sociales politiques et économiques de leur temps, mais convertis à des dogmes du coran que DECH, Al Qaïda ou d’autres vont appliquer avec rigueur. La religion que prêchent les plus fervents partisans de DAECH et toutes les organisations Djihadistes Islamistes est issue d’interprétations cohérentes et même instruites du coran. Si le coran formule bien des dogmes de charité, de miséricorde et des principes éthiques, correspondant à la période Mecquoise, il comporte également des dogmes qui justifient la violence, la tromperie et ordonne de tuer le non croyant, écrits lors de la période Médinoise où l’islam devient politique et violent, par exemple : Sourate 5 verset 33. La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s'efforcent de semer la corruption sur la terre, c'est qu'ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu'ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l'ignominie ici-bas ; et dans l'au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment. Indiquant même comment il faut procéder : Sourate 8,  verset 12Et ton Seigneur révéla aux Anges : "Je suis avec vous : affermissez donc les croyants. Je vais jeter l'effroi dans les coeurs des mécréants. Frappez donc au-dessus des cous et frappez-les sur tous les bouts des doigts. (Frappez donc au-dessus des cous…ce qui signifie « égorger »). Le fait de tuer le « mécréant » résulte d’une décision de Dieu qui disculpe d’ailleurs totalement celui qui commet le crime : Verset 17. Ce n'est pas vous qui les avez tués : mais c'est Allah qui les a tués. Et lorsque tu lançais (une poignée de terre, ce n'est pas toi qui lançais : mais c'est Allah qui lançait, et ce pour éprouver les croyants d'une belle épreuve de Sa part ! Allah est Audient et Omniscient. Pour les musulmans, le Coran est un texte parfait dans son style et son contenu et c’est logique car il a été dicté par Dieu !... Et si un musulman oserait mettre en question le Coran, il sait qu’il aurait les pires ennuis et risquerait fort de se retrouver sans tête…

Pour nous Européens, mais pas seulement, si tuer nous répugne, pour les islamistes, tuer est la seule façon de restaurer l’ordre du monde, l’islamiser tel qu’il le conçoive pour imposer la » charia » dictée par leur interprétation de certains versets du coran. Il faut une bonne foi pour toute comprendre que les islamistes n’ont pas la même vision de la vie et de l’homme que nous.

Il faut toutefois éviter de considérer les « Musulmans » comme une sorte de « bloc » unique ou de voir chez tous leurs croyants de potentiels terroristes. 

L’islam, comme le christianisme est une religion avec ses divisions entre Sunnites, Chiites et avec entre eux des différences telles qu’on peut les trouver chez les Sunnites avec les salafistes et les frères musulmans ou les alaouites chez les Chiites, dont le Président Syrien Bachar AL-ASSAD en est issu. Contrairement aux Chrétiens qui ont au cours des âges refondé la théologie, ce qui peut expliquer des divergences entre leurs églises, le coran est un livre dont le contenu est unique pour tous et immuable. Les différences entre Chiites et sunnites reposent sur des références successorales de leur prophète ou des interprétations des textes « sacrés ». On ne naît pas musulman, on le devient, ou non, soit par héritage cultuel, soit par conversion. Et même pour celles et ceux qui se disent croyant, la pratique peut être plus ou moins régulière, l’observation des dogmes et des règles également. Pourtant, beaucoup des actions criminelles des « Djihadistes », essentiellement Sunnites et Salafistes, paraissent insensées si on ne les envisage pas à la lumière d’une détermination sincère à faire revenir la civilisation à un régime juridique Islamique du VIIe siècle et la soumettre par la force et la violence extrême.

Ne pas oublier que pour les musulmans, la Taqqiyale « mensonge pieux », fait partie intégrante de la religion.

Pour les musulmans, le Coran n’est pas l’œuvre d’un homme, mais d’Allah, qui l’a dicté au prophète. À ce titre, on ne peut pas changer Dieu. Les paroles de morts et de combats qui sont dans ce livre ne peuvent pas être supprimées ou effacées par les hommes puisqu’elles ne sont pas leur création. Toute la théologie musulmane repose sur le fait que le Coran est issu directement d’Allah. Changer cela, ce n’est pas réformer l’islam, c’est le détruire. On peut ne pas tenir compte de ces phrases, ce que font la grande majorité de musulmans, ou les interpréter dans un sens différent, mais nullement les supprimer. Mais n’est-ce pas là une contradiction sur le plan de l’intellect cultuel coranique, dans la mesure où l’on ne peut rien modifier du coran qui est considérer comme « sacré », œuvre de dieu et non des hommes, tout en autorisant de refuser d’appliquer une partie de ce texte, donc désobéir à dieu ? Au vu de cette contradiction, on peut ainsi considérer que cela ne dispenserait pas d’une refondation de la théologie musulmane, comme le réclame certains de leurs théologiens, ainsi qu’un nouvel enseignement du coran rendant caduque les versets violents de la « période Médinoise » qui seraient dès lors considérés comme « Blasphème », avec ce que cela signifie pour un croyant musulman.

Actuellement, en l’absence d’une refondation de la théologie musulmane, avec un nouvel enseignement du coran, l’on peut toujours exiger des imams de France qu’ils fassent allégeance aux lois de la république, ce qu’ils feront sans état d’âme, s’il ne l’on pas déjà fait, y compris en le jurant sur le coran, car le parjure est permis pour un musulman quand il défend son Dieu, ou n’a d’autre choix que de se plier aux règles imposées par un rapport de force favorable aux non musulmans. Sourate 3, verset 28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d'Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d'eux. Allah vous met en garde à l'égard de Lui-même. Et c'est à Allah le retour ». Ce verset demande aux musulmans de ne pas prendre » les mécréants » comme alliés ou amis, à moins que pour cela ils n’y soient « contraint par un péril à redouter » ce qui suppose également que le mensonge et le parjure sont recommandés.

Ainsi, un musulman peut mentir pour la cause de l’islam. Leur prophète lui-même ordonna de mentir. Lorsque des gens à qui il avait ordonné d’aller tuer quelqu’un lui dirent « Nous ne saurions pas le tuer si nous ne lui mentons pas », il leur répondit : « D’accord, c’est bon, mentez ».

Il ne faut pas perdre de vue que dans le monde occidental les responsables de l’islam Sunnite, très majoritaire en France, savent comment jouer la partie. Les Salafistes et les frères musulmans excellent dans le style. Ils savent comment présenter leur cause d’une façon qui soit non seulement considérée comme acceptable par la majeure partie de la société, mais qui soit aussi considérée comme sensée et même juste. Ils feront appel aux institutions démocratiques, et aux Droits de l’Homme, tout en sachant très bien que s’ils en avaient le pouvoir ils aboliraient ces institutions et refuseraient ces droits aux autres conformément à la loi islamique ou « charia ».

L’islam est à la fois une religion et un système politique qui dicte, notamment, que l’on doit faire la guerre « aux mécréants » jusqu’à ce qu’ils se convertissent ou se soumettent. Et c’est ainsi que les terroristes de par le monde justifient leurs actes, et cette justification est basée sur des éléments centraux de la tradition islamique.

Est-on pour autant « en guerre » contre le terrorisme Islamiste, peut-on le vaincre ?

Le terrorisme, quel qu’il soit, est d’abord une arme. On n'est pas en guerre contre une arme, mais contre ceux qui la manient. On n’est donc pas en guerre contre le terrorisme, mais contre les terroristes. Du reste, malgré l’intervention des forces militaires sur certains terrains d’opérations, je ne crois pas qu’en Europe nous soyons réellement en guerre. Combattre les terroristes cela ne fait pas une guerre. En employant le mot guerre dans des sens multiples on fini par en perdre sa véritable signification. Ne parle t- on pas de guerre contre le chômage ou de guerre contre la pauvreté…

A mon humble avis, pour combattre efficacement le terrorisme islamique et à plus long terme l’éradiquer, on doit agir simultanément au moins dans trois directions :

Le renseignement.

Après avoir démembré les RG en 2008, Ils revivent à nouveau sous le nom de Service central de renseignement territorial (SCRT) qui a vu le jour en mai 2014 dans chaque département, mais avec des effectifs moindres qu’au temps des RG. Un effort particulier doit être fait pour augmenter leurs effectifs et leur octroyer des moyens techniques performants, notamment en en ce qui concerne les NTIC et des droits d’investigations en liaison avec les magistrats. Ce qui suppose également une meilleure coordination internationale

Contre l’endoctrinement islamique dans les prisons, internet, les prêches d’imans et en direction des théologiens musulmans

Sanctionner par un isolement total les repris de justice islamistes, mettre fin aux placements en résidence surveillées, coûteux et totalement inefficace. Les individus qui ont combattu en Syrie et Irak doivent être remis aux autorités politiques et judiciaires de ces pays. Une chasse au dépistage approfondie et implacable sur internet doit être l’une des priorités du SCRT.

Plutôt que de fermer certaines mosquées Salafistes, toutes les mosquées, sans exception doivent faire l’objet d’une surveillance particulière par vidéo surveillance (intérieur – extérieur). Les imans coupables de prosélytisme pro djihadistes doivent être immédiatement sanctionnés et mis hors d’état de nuire. Encourager par tous les moyens les théologiens musulmans à refonder la théologie et prodiguer un nouvel enseignement du coran, comme indiqué plus haut.

Sur le plan de la politique internationale

Pour éviter une hémorragie de migrants venant de ces pays, outre des relations économiques équitables qui doivent être refondées et accompagnées par une politique de maîtrise démographique, il faut un soutien d’urgence aux associations qui apportent des aides directes aux populations des pays pauvres de l’Afrique Subsaharienne. En plus du maintien d’une force militaire sous contrôle Onusienne dans certains de ces pays, il faut, par ailleurs rétablir des relations diplomatiques avec le Gouvernement légal de la Syrie, c'est-à-dire avec Bachar AL-ASSAD, dont l’armée lutte avec force contre le péril islamique de DAECH et reste un ultime rempart contre l’invasion par le terrorisme islamique des pays du Nord Afrique. La France doit se désengager de l’Irak où elle n’a pas vocation à servir de supplétif aux USA, premiers responsable de la déstabilisation de cette région après avoir instrumentalisé les organisations djihadites. 

Pour conclure

Rien ne sert, par ailleurs, à maintenir sur le territoire national la force militaire dite « sentinelle » dont les moyens ne sont pas adaptés pour la surveillance du territoire et dont la mission n’est de la compétence des forces armées. A la place, les nouveaux effectifs de police de proximité ou apparentée, devraient dépendre exclusivement des services des renseignements SCRT afin assurer une surveillance et des interventions les plus efficaces possible. 

Documents joints à cet article

Le terrorisme « djihadiste », une substance vénéneuse culturelle et cultuelle de l'Islam ?

Moyenne des avis sur cet article :  1.76/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • Massada Massada 21 août 11:43

    Sentinelle ne sert pas à grand chose, police de proximité c’est bien mais insuffisant.

    Il vous faut l’équivalent de nos mista’arvim, des soldats infiltrés.



    • GAZAOUI 21 août 12:08

      Encore un neuneu en mal de reconnaissance qui veut se faire connaitre sur le dos des musulmans.
      Les attentats n’ont d’autres but que celui de caché les massacres de la population palestinienne
      et de punir la municipalité de Barcelone d’avoir autorisé les le boycott des produits importés des colonies juives en Palestine occupé.

      http://www.panamza.com/190817-barcelone-israel/


      • blablablietblabla blablablietblabla 21 août 14:30

        @GAZAOUI
        Ton lien c’est un site dit « torchon » c’est vraiment pas une référence , un site ou on prêche la haine .
        Va te foutre dans la m... pour rester poli !


      • Durand Durand 21 août 12:51
        Dr Abdulaziz Othman Altwaijri
        Directeur Général de l’Organisation islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture à l’ISESCO :

        « Consciente également de l’importance du rôle des communautés et des minorités musulmanes établies en Occident, et partout dans le monde, dans la réduction du fossé culturel qui sépare le monde islamique du monde non islamique, et en vue de les protéger contre la dilution culturelle et la perte de l’identité islamique, notamment les deuxième, troisième et quatrième générations, l’ISESCO a décidé de mettre en place un cadre référentiel de l’action culturelle à l’extérieur du monde islamique que les centres culturels, leurs instituts affiliés et les associations islamiques adopteront comme document de référence. »







        • François Vesin François Vesin 21 août 13:32

          « L’islam est à la fois une religion et un système politique qui dicte, notamment, que l’on doit faire la guerre « aux mécréants » jusqu’à ce qu’ils se convertissent ou se soumettent »


          A quand le prochain article qui nous expliquera l’impérieuse
          nécessité de foutre à la porte tous les musulmans déclarés !!!

          Il serait plus courageux de nous questionner sur les raisons de
          notre attractivité et sur les motivations qui peuvent amener ou
          contraindre des peuples à devenirs migrants.

          Qui tire les ficelles de cette gigantesque déstabilisation mondiale ?

          Quels sombres desseins ourdissent-ils ceux qui ne s’expriment qu’en
          termes guerriers pour lesquels les peuples ne sont que des pions ?

          L’Occident tel que nous le vivons n’en fini plus de mourir d’avoir renoncé
          aux Lumières pour mieux s’aveugler aux néons étasuniens et leurs cortèges
          d’ombres mortifères qui nous maintiennent dans la peur permanente de tout !

          Si nous voulons survivre, il est urgent d’utiliser nos intelligences d’ humains
          plutôt que d’en appeler aux bas instincts animaux qui nous ont menés là !




          • popov 22 août 01:40

            @François Vesin

            A quand le prochain article qui nous expliquera l’impérieuse nécessité de foutre à la porte tous les musulmans déclarés !!!

            Quand il sera trop tard.


          • Laulau Laulau 21 août 15:19

            Nous avons vécu avec des musulmans dans nos villes et nos campagnes pendant des dizaines et des dizaine d’années sans que l’on parle de terrorisme islamique. Ce que nous vivons aujourd’hui est la conséquence des politiques occidentales au moyen orient depuis quarante ans. Sous la houlette des USA nous avons détruit ou essayé de détruire tous les états arabes laïcs et soutenu la politique hégémonique de l’Arabie. Al caïdat et autres Daesh étaient au départ des instruments au service de la politique américaine contre l’Egypte, l’Irak et la Syrie,ces organisations ne sont pas nées d’une quelconque volonté des immigrés musulmans de prendre le pouvoir en Europe. Ce sont, indirectement, des créations de l’occident.


            • popov 21 août 16:14

              @Laulau


              Quand les islamiques se sentent en nombre suffisant, ils trouvent toujours un motif pour être violents.

              Voici quelques pays qui ont subi le terrorisme islamique sans avoir jamais colonisé ou déstabilisé aucun pays du Moyen-Orient et sans avoir, à ma connaissance, instrumentalisé les islamopithèques.

              Russie
              Chine
              Inde
              Thaïlande
              Philippines

            • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 21 août 18:43

              @Laulau

              Conséquences provoquées, dirigées et entretenues.


            • Jonas 22 août 09:09

              @Laulau « Nous avons vécu avec des musulmans dans nos villes et nos campagnes pendant des dizaines et des dizaine d’années sans que l’on parle de terrorisme islamique. »


              Jusque dans les années 1970, il n’y avait que 2 mosquées en France, donc pas d’endoctrinement sur notre territoire à l’idéologie islamiste.
              En moins de 4 décennies, plusieurs milliers de mosquées ont été construites en France, avec l’afflux d’une immigration massive de musulmans sans précédent (plusieurs millions).

              Vous voulez réellement connaître la vérité sur l’Islam ?
              Alors regardez et écoutez les prédicateurs et imams dans les plus grandes mosquées de France endoctriner des centaines de milliers de musulmans au fondamentalisme islamique misogyne, antioccidental, antichrétien et antisémite : http://islamineurope.unblog.fr/


            • Taverne Taverne 21 août 17:08

              Les exécutants ne sont pas des guerriers, à peine des êtres humains : ce sont des instruments, de simples choses sans volonté propre : ce sont des armes plus précisément. Leur prêter une foi, ce serait leur prêter un intellect auquel ils on renoncé en se réduisant au statut de choses manipulées par des « imams ».

              Déchaîner notre colère contre des armes - fussent-elles d’apparence humaine - est improductif. C’est même une diversion qui profite aux terroristes, les vrais, ceux qui théorisent et de ceux qui financent et dont il faut couper les têtes. 


              • Le421 Le421 21 août 18:38

                Et allez !! Hop !! Un peu de pub.

                Quand on commencera à appeler un chat un chat et non pas un mini-tigre, tout se présentera mieux.
                Pourquoi ?
                A ne pas nommer ou mal nommer un malheur, on ne fait que l’aggraver.

                Affubler des pauvres tarés complètement débiles de titres de combattants d’Allah ou autres djihadistes, c’est leur donner une valeur qu’ils n’ont absolument pas.
                Ce qui me sidère, c’est qu’on est parfaitement capables de neutraliser ces imbéciles sans les tuer, ne venez pas me raconter de conneries.
                Or, bizarrement, on les zigouille presque systématiquement.
                Si on se démerdait pour les capturer vivants à chaque fois, on se rendrait compte que l’on a à faire à de pauvres débiles mentaux sans aucune idéologie concrète, justes influencés par deux manipulateurs qui traînent et surtout par l’énorme publicité qui est faite à la télé - pensez bien qu’un type avec une camionnette va mobiliser tout ce qui parle et écrit pendant un mois minimum !! - et non pas à des soldats de dieu comme on laisse croire à tous les gogos de la rue.

                Capturés vivants, hôpital psychiatrique avec tous les produits qui vont bien, et présentation des légumes dans le cageot au bout de un an de régime adapté.

                Le coran, ils le mangeraient feuille par feuille en salade d’eux-mêmes !!

                Mais arrêtons d’assimiler religion et folie.

                Même si je suis agnostique convaincu.
                Du moins, j’espère ne pas me tromper...  smiley


                • Taverne Taverne 22 août 00:08

                  @Le421

                  Absolument, ce sont des crétins manipulés ou qui sont devenus crétins à force de lavage de cerveau. Mais ce n’est que le menu fretin. Ce sont les têtes de l’islamisme qu’il faut viser : ceux qui thésaurisent (au sens strict : constituer des trésors, ici par prise de guerre ou de réseaux de trafiquants) et ceux qui théorisent dans les prêches et sur la toile. Cessons de toujours braquer les projecteur (24 heures sur 24) sur le menu fretin dont les vies ne comptent pour rien du tout pour ceux qui les utilisent comme de simples armes et les sacrifient. Ils sont déjà morts avant même d’avoir commencé leur opération meurtrière. 

                  Les théoriciens de l’islamisme et des modes opératoires dits « low cost » comptent bien déclencher un effet boule de neige grâce aux flots médiatiques qui entretiennent à la fois une peur permanente et une émulation pour de futurs adeptes isolés. La peur panique peut déclencher des mouvements de foule meurtriers par piétinement, par exemple (le son de pétards peut déclencher une panique générale) et des malade mentaux ou individus violents qui cherchent leur heure de gloire, peuvent passer à l’action de façon isolée par simple mimétisme. La manière dont nous traitons l’information peut donc aussi servir ces assassins.

                  Je pense que nous allons avoir de plus en plus d’individus qui s’arrangeront pour passer par la case clinique psychiatrique pour ainsi atténuer leur responsabilité pénale au moment de leur jugement. Ceux-là ne cherchent pas à mourir en martyrs, ils sont assez fous pour vouloir rester vivants et savourer leur action infâme ou plaider la folie (l’amnésie).


                • Jonas 22 août 00:39

                  @Le421
                  « Si on se démerdait pour les capturer vivants à chaque fois, on se rendrait compte que l’on a à faire à de pauvres débiles mentaux sans aucune idéologie concrète »


                  On voit que vous n’avez jamais ouvert leurs jounaux périodiques (« dar-al-Islam’, »Dabiq« ou encore »Rumiyah") très bien détaillés et illustrés qui expliquent clairement leur idéologie, pourquoi ils sont OBLIGÉS de mener une guerre à l’occident pervers et décadent.

                • aimable 23 août 11:05

                  @Jonas
                  ce n’est pas de leur faute , leur mère, quand elle les a conçus, a tout simplement oublié le cerveau
                  il y a des milieux ou les mères sont plus tête en l’air que dans d’autres !


                • philippe baron-abrioux 21 août 18:41

                  @l’auteur ,

                   Bonjour,

                   avez vous lu les deux articles de Med_ El_ khamlichi, le premier du 3/ 08 , le second du 19/ 08 ?

                   qu’en pensez vous ?

                   vous pouvez aussi lire quelques commentaires à la suite de ces deux articles si vous en avez envie .

                   il me semble que les difficultés à comprendre la situation actuelle du monde musulman sont liées à la nature même du Coran qui ,pour les musulmans, est la parole de leur prophète et ne pourrait de ce fait être ni interprété ,ni expurgé de ses passages les plus violents .

                   ce livre intègre et régit trois domaines qui s’entrecroisent et s’interpénètrent  : le domaine religieux , le domaine social et le domaine juridique ,  ; il peut ainsi devenir le pilier unique de la vie de tout un chacun qui adopte cette religion .

                   l’autre difficulté étant que cette religion n’a aucun chef spirituel et que chaque Imam peut à son bon gré choisir telle ou telle lecture , de la plus conciliante et pacifique à la plus virulente ou violente, même si certaines mosquées sont sous surveillance ,que notre principe de laïcité est préservé , que nos lois sur la liberté d’expression ne peuvent être enfreintes, sauf si des prêches tombaient sous le coup de la loi .

                   peut on envisager un « remodelage »,une « réforme » de l’Islam qui ferait le choix de renoncer à évoquer les versets les plus violents et bellicistes , ou à en confier l’étude à quelques exégètes qui en relèveraient l’anachronisme et les « mettraient à l’écart » , quitte à publier de nouvelles éditions du Coran expurgées ou annotées de façon claire (comme ce fut le cas pour un autre livre récemment réimprimé en France et autres pays européens ) par ces exégètes reconnus des communautés musulmanes elles mêmes ?

                   sans doute faudrait il que l’O.N.U , fasse respecter une fois pour toutes les lois internationales qui ,un nombre incalculable de fois a émis des condamnations sans équivoque , d’au moins un pays qui n’en a cure (, soutenu par une super puissance qui parfois ne s’en soucie pas beaucoup plus) et entretient par son mépris de toutes les résolutions , recommandations et condamnations déjà émises, un foyer de tension depuis plusieurs décennies auquel se réfèrent , bien souvent par « solidarité » confessionnelle et comme prétexte lointain ,des groupes entiers de population vis à vis d’un état qui ,malgré sa lutte (parfois violente) , pour sa reconnaissance en droit et en fait , a bien du mal à exister réellement .

                   enfin , je repose la même question qu’il y a peu sur ce site : que sont devenus les messages et contre messages ,calqués sur ceux de Daesh , qui sont apparus quelques jours sur nos écrans et dont le but aurait été d’empêcher le basculement de certains jeunes vers une radicalisation islamiste ?

                  trois petits tours et puis s’en vont : bel exemple de persévérance !

                   et dire que l’on arrête pas , surtout « le maître des horloges » de nous expliquer la valeur de la durée (patiente, si possible ) pour aboutir à un objectif !

                   perdus ,trop chers , pas assez efficaces , évalués , quand ,par qui ?

                   il me semble que c’est- peut être- notre « contribution à l’audiovisuel public » qui a contribué à ce projet , non ?
                   
                  qui alors ? n’a t on pas le droit ,si c’est bien le cas, de demander quelques explications à notre ministre des« comptes publics » , G.Darmanin ?

                   bonne fin de journée !

                   P.B.A .

                   

                   


                  • Mamadou 21 août 19:40

                    Avez-vous regarde cette video ??

                     ://youtu.be/9z4AixsCelQ

                    Bravo !!! Monsieur qui a prefere au droit de reserve le droit a l’information et a la conscience tranquille ! Arrtez ! l’islamophobie !!! Cherchez ailleurs !! Faites comme lui


                    • Taverne Taverne 22 août 00:23

                      J’ai suivi le lien donné par l’auteur : on y voit Boris Cyrulnik qui dit : « il est rare » de diagnostiquer, chez les terroristes, des pathologies psychiatriques au sens strict du terme comme par exemple la schizophrénie.

                      Vu qu’ils se font tous descendre ou se suicident, je serais curieux qu’il nous explique comment il parvient à cetet conclusion sans diagnostics médicaux de ces individus et sans expertises judiciaires. Il dresse ensuite la liste des « excuses socio économiques » : quelle naïveté !

                      En revanche, il est sûr que la faillite de la politique de la ville, la suppression des liens (policiers de proximité, liens associatifs ou politiques dans les cités), ont favorisé l’abandon des populations à risques. Tout récemment encore, des crédits importants de la politique de la ville ont été sèchement supprimés. Sachez aussi que le Qatar finance directement des actions de politique de la vie dans notre pays, l’Etat ayant en partie démissionné de son rôle. Et l’état ayant donné sa bénédiction (le précédent gouvernement - socialiste - il y a quelques années).


                      • Taverne Taverne 22 août 00:24

                        Erratum : « des actions de politique de la ville dans notre pays »


                      • Jonas 22 août 00:35

                        @Taverne
                        « Vu qu’ils se font tous descendre ou se suicident, je serais curieux qu’il nous explique comment il parvient à cetet conclusion sans diagnostics médicaux de ces individus et sans expertises judiciaires. »


                        Il y en a qui son capturés sans être tués (Salah Abdeslam par exemple).

                        L’Islam est une idéologie, tout comme le nazisme.
                        Tuer des kouffars décadents occidentaux garantit aux musulmans 72 houris vierges aux yeux noirs au paradis, que rêver de mieux ?

                      • Taverne Taverne 22 août 00:47

                        @Jonas

                        Salah Abdeslam ne coopère pas du tout et ne parle pas. Je doute qu’il se soit confié à Cyrulnik.


                      • Jonas 22 août 01:16

                        @Taverne
                        Si vous voulez comprendre l’idéologie des islamistes, lisez leurs périodiques : « dar-al-Islam’, »Dabiq« ou encore »Rumiyah", très bien détaillés et illustrés, expliquant clairement leur idéologie, basée sur le Coran, la sunnah, et la Sirah du Prophète.


                      • Lugsama Lugsama 22 août 01:26

                        @Taverne

                        Il est vrai que rencontrer des pathologies psychiatrique sur des cadavres n’est pas à la portée du premier psy venu smiley 

                      • Jonas 22 août 00:29
                        Vous voulez réellement connaître la vérité sur l’Islam ?
                        Alors regardez et écoutez les prédicateurs et imams dans les plus grandes mosquées de France endoctriner des centaines de milliers de musulmans au fondamentalisme islamique misogyne, antioccidental, antichrétien et antisémite : http://islamineurope.unblog.fr/

                        • Vraidrapo 22 août 07:40

                          Article particulièrement intéressant bien que je sois absolument profane sur cette « philosophie ». Car je ne crois pas à l’existence d’un dieu qcq.
                          Je me permettrais d’ajouter que selon certains « experts » es-islam, il y aurait 2 interprétations parfois opposés de cette « philosophie » selon qu’on se réfère à Médine ou à la Mecque pour ceux qui aime ( l’enc... de mouches), ce lien avec des commentaires ’intéressants’ :
                          http://www.blog.sami-aldeeb.com/2014/01/31/entre-lislam-de-la-mecque-et-lislam-de-medine/

                          Ce qui est certains c’est que les Yankees depuis l’époque soviétique ont joué avec le feu pour épargner leurs militaires et à force- à force (expression populaire...) l’incendie a semble-t-il sauté la ligne rouge pour s’inviter à domicile. Quand j’écris « Yankee », il ne faudrait pas minimiser le mérite de l’UMPS de Chirac à Hollande...
                          Maintenant, il n’est pas impossible que les Cranes d’œufs des États Profonds occidentaux qui ont plus d’une corde à leur arc, s’adaptent à cette nouvelle situation pour le plus grand bénéfice des 1% inamovibles et invisibles...


                          • darkjack 22 août 09:00

                            "Plutôt que de fermer certaines mosquées Salafistes, toutes les mosquées, sans exception doivent faire l’objet d’une surveillance particulière par vidéo surveillance (intérieur – extérieur).« 
                            Surveillance vidéo intérieure, c’est impossible à mettre en place.
                            Mon voisin musulman pratiquant me dit depuis des années éviter 2 mosquées de chez nous car »ils ne parlent pas du vrai islam".
                            Du coup je me dis que l’on aurait pu faire plus de ménage, depuis longtemps, et avec l’aide de nos compatriotes musulmans attachés aux valeurs de la république.


                            • bcallens 22 août 09:05

                              Les religions ne sont qu’une expression possible du fait politique. La religion est consubstantielle à la politique et l’Histoire le démontre et cela concerne aussi les religions chrétiennes. La France d’Ancien Régime était monarchique. Mais c’était une monarchie dont la légitimité était de nature religieuse.


                              • GAZAOUI 22 août 10:53

                                Pour l’auteur et certains incultes, pour changer de BFMWC voici un article pour réveiller votre cervelle.

                                http://reseauinternational.net/les-alibis-imputes-aux-terroristes-reconquete-dal-andalous-ou-marginalisation/


                                • juan 22 août 10:53

                                  Le « Saint-Coran » tel que prêché par des imams à leurs interlocuteurs, dissimulent les versets mortifères bien plus dangereux que les sataniques faisant référence à l’histoire de Mahomet. En effet ces versets son pérennes et dits non écrits !§*$£ ???? donc « impossibles à supprimer » Voilà le problème est posé ! Les effets sont visibles sur tous les médias tous les jours ou presque... Le traitement n’est que curatif, et coûte une blinde aux occidentaux, car pour être préventif, c’est dans cette direction qu’il faudrait regarder et dénoncer -sans haine ça va de soi- fermement et OUVERTEMENT. Il va de soi que ça ne plaira pas aux agitateurs musulmans, attentif à tout ce qu’ils pourraient dénoncer comme ismamophobe, occultant par là, les crimes qu’ils organisent en sous-mains, ou pour le moins dont ils se rendent complice ; nous prenant pour des souillures ! (S9V28)...


                                  • philippe baron-abrioux 22 août 22:07

                                    @Daniel Martin ,

                                     je viens de retrouver votre article du 30 juillet 2016 sur le même sujet et dont le contenu évoquait déjà les mêmes pistes de réflexion .« les autorités musulmanes doivent refonder leur théologie »

                                     plus d’un an est passé , sans beaucoup d’avancées si ce ne sont quelques nouvelles lois , toutes votées sous l’effet d’autre drames vécus un peu partout et qui ne sont que des réactions tendant à rassurer un temps les sociétés qui ont été frappées .

                                     c’est un constat qui s’éternise et entraine une sorte de banalisation, de résignation mortifère .

                                     BONNE FIN DE JOURNEE !

                                     P.B.A

                                     

                                     

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires