• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le triomphe de la Démocratie

Le triomphe de la Démocratie

JPEG

« Un nouveau monde »

C’est en ces termes que le Président de la République, triomphalement ré-élu en Mai 2022, au terme d’une campagne électorale semée d’incroyables rebondissements, annonça de manière quasi extatique son Projet de Nouvelle Société Française (ou PNSF) pour les dix années à venir.

Et des incroyables rebondissements, entre ce début d’automne 2021 et cette fin de printemps 2022, il y en eut, ça vous pouvez me croire…

 

Il y eut tout d’abord l’affaire dite des fausses factures de la France Insoumise, affaire qui détruisit littéralement le parti de « la Révolution Citoyenne ».

Suite à l’éviction de Mélenchon en Octobre 2021, et la remontée spectaculaire de ses opposants qui l’avaient évincé du pouvoir et des structures dirigeantes en novembre de la même année, la « jeune garde de la FI » (composée d’Adrien Quatennens, François Ruffin, Bastien Lachaud, Mathilde Panot, et Ugo Bernalicis), avait fait le ménage dans la France Insoumise. Leur aptitude à prendre les bonnes décisions, notamment la fameuse « direction collégiale » novatrice qu’ils avaient adopté suite à l’affaire Mélenchon, ainsi que leur propension à déjouer les pièges médiatiques les plus retors, tout ceci les avait propulsés en tête des intentions de vote à Gauche, ce malgré leur jeune âge et leur relatif manque d’expérience, faits régulièrement soulignés par les journalistes.

Toujours est-il qu’en décembre de la même année, hasard du calendrier, le résultat des perquisitions menées au siège de la FI en 2018 ressortit dans plusieurs journaux. L'enquête mettait à jour l’existence d’un système très élaboré de facturations abusives lors de la campagne présidentielle de 2017, système dans lequel était impliquée la totalité de la nouvelle direction, en lien avec la société de Sophia Chikirou, organisatrice de la campagne. Le nouveau procureur de la République en charge de l’affaire, Didier Lallemant, suggéra même de possibles liens financiers avec l’état Vénézuélien et Cuba, via de « forts soupçons étayés par des éléments matériels irréfutables ». La nouvelle jeune garde, fait ironique s’il en est, fut placée en garde à vue, et le sort de la FI fut rapidement scellé : le lendemain de ces incroyables révélations, les sondages dégringolaient vertigineusement pour « le nouvel espoir de la Gauche », alors que tout ce que le pays comptait de « journalistes » en faisait ses choux plus que gras, en rythme et en cœur. C’en était fini de la FI, pour de bon cette fois-ci. Et avec eux, moururent les espoirs de la Gauche…

Plus incroyable encore fut ensuite le terrible scandale dit des réseaux pédophiles souverainistes, scandale qui éclaboussa l’extrême-droite française tout entière peu de temps après. Suite à l’alliance novatrice Dupont-Aignan/Philippot/Le Pen de novembre 2021, en vue de l’élection présidentielle, les sondages étaient plus que favorables pour cet assemblage hétéroclite, qui avait réussi l’exploit de récupérer tous les mécontents de la droite classique, aussi bien que de l’extrême droite traditionnelle, et qui martelait partout, et avec une très forte audience depuis le fameux pass dit « sanitaire », que Macron avait verrouillé la France et vendu celle-ci aux intérêts étrangers qui gouvernaient le pays à travers les diktats « immigrationnistes » et « grands-remplacistes » de l’UE…

Les sondages étaient plus que bons, tout indiquait une remontée spectaculaire, avec plus de 38% des intentions de vote au premier tour à plus de six mois du scrutin, et malgré (grâce à ?) une opposition quasi frontale de tous les médias Républicains. Peu importaient les contradictions politiques du trio, entre le souverainisme limite gaulliste de Dupont Aignan et le pro européisme camouflés de Marine, car tous mettaient en avant des "valeurs françaises" communes à cet électorat, ce qui malgré tout semblait efficacement fonctionner…

Malheureusement, suite au grand meeting de Rennes de janvier 2022, on apprit que plusieurs cadres de la nouvelle alliance, baptisée « Renaissance Française », avaient organisé une orgie pour relâcher la pression. Cette petite sauterie, dans lesquelles de très jeunes prostituées avaient circulé de mains en mains, au milieu de montagnes d’alcool et de drogues, fut rendue publique par plusieurs journalistes à l’affût. L’affaire se retrouva dans plusieurs enquêtes de Médiapart notamment, avec des révélations en cascade qui sortirent sur plusieurs semaines, les premières relayant à qui mieux mieux les témoignages de ces mineures payées grassement pour distraire ces messieurs…puis la pression s’intensifia quand un memo secret fuita dans la presse, présenté à une heure de grande écoute, par Fabrice Arfi et Edwy Plenel. Ce memo émanait de la direction de la « Renaissance Française » même, et était contresigné par les premiers adjoints de Marine, Nicolas et Florian…il enjoignait les organisateurs de détruire le maximum de preuves de toute urgence, suite aux témoignages des mineures de la première enquête. Le nouvel espoir de la France souveraine et sans migrants explosa en plein vol, au milieu des mises en examen et des nuées de journalistes s’abattant comme des mouches sur un morceau de viande avariée laissé en plein soleil…

Inutile de trop s’attarder sur le sort la droite dite classique, car en effet, depuis la multiplication des candidatures -et ce dès l’automne 2021- chez « les Républicains », elle s’était complètement morcelée, et devenue inaudible, entre pro Bertrand, pro Pécresse, pro Muselier et autres pro Sarkozy, même une catholique intégriste de Civitas peinait à y retrouver ses (nombreux) petits…et je ne parle même pas de Manuel Valls, qui avait piqué les restes du P« S » à un Benoît Hamon amorphe qu'on retrouva mort par overdose d'opiacés dans un sordide hôtel de passe de Barbès, et qui démissionna sans crier gare à trois semaines du premier tour, pour rejoindre le parti présidentiel qui caracolait dans les sondages…

Ne restait donc que le brillant gestionnaire de la crise du siècle, comme seule et unique alternative Démocratique crédible.

Celui qui avait triomphé de l’Epreuve, alias la Grande Peste, la Pandémie Mondiale, la Faucheuse de Chine, la Dépeupleuse D’EHPADs, La Vengeance des Pangolins, l’Horreur du Monde Libre, la Privative de Libertés pour plus de Sécurité, le Vilain Rhume Tueur j’ai nommé « l’épidémie-dramatique-de-Covid19-et-son-variant-ultra-contagieux-mais-pas-létal-le-Très-Dangereux-Variant-Delta », cet extraordinaire (young) Leader triomphant, celui qui fit preuve d’une bienvenue clairvoyance au milieu de la tempête, en instaurant le libérateur pass sanitaire et la nécessaire obligation vaccinale, tout en limitant très démocratiquement les libertés du Peuple, montrant la voie aux autres démocraties européennes qui suivirent utilement son exemple, je parle évidemment de l’extra-ordinaire et inestimable Emmanuel Macron, celui-ci, uniquement et seulement lui, grâce à son incroyable talent visionnaire, digne des plus grands que l’Humanité ait jamais enfanté…lui seul en tira bien sûr tout le bénéfice politique.

Soyons honnêtes pour une fois : de quoi avait besoin le pays après tant de mois, d’années de tourmente, de divisions, de violences même ? De quoi avait besoin cette France martyrisée, outragée, fracturée, divisée, à genoux, minée de l’extérieur par le virulent virus, et de l’intérieur par une bande d’oppositions factieuses, hypocrites et machiavéliques, bien heureusement démasquées, et bientôt justement jugées, et rétribuées pour leurs forfaitures, à la hauteur de l'offense, grâce à l’épée libératrice de la Justice Libre et Impartiale de la République ?

Que réclamait donc ce pays, à cor et à cris, après tant de souffrances et d’avanies ?

Comme le naufragé avait besoin de terre, comme le bédouin avait besoin d’eau, comme le plongeur avait besoin d’air et le nouveau-né du sein de sa mère….ce pays avait besoin d’Union.

L’Union Sacrée Renouvelée, voilà la seule solution !

Et seul le Président sortant, légitimement élu, pouvait non seulement la lui proposer, mais la mettre effectivement en œuvre, grâce à son génie, sa vision, son tempérament de planteur de mousqueton des premiers de cordée qui n'était plus à prouver, grâce à toutes les qualités dont les plus grands hagiographes du Monde Libre ne pouvaient que tenter d’en illustrer l’exceptionnelle étendue.

De fait, l’affaire fut rapidement entendue.

Après le dernier scandale, et le procès retentissant des traîtres, une fois ceux-ci justement châtiés, cloués au pilori médiatique et judiciaire, puis emprisonnés, le champ était libre.

La première loi d’exception, autorisée par la mise en œuvre de la reconduction annuelle tacite de l’Etat d’Urgence (reconduction inscrite dans la loi dès l’automne 2021, suite aux manifestations monstres contre le pass sanitaire et la politique du gouvernement, et la dure mais nécessaire et juste répression des factieux qui s’ensuivit), la première loi d’exception notable donc, fut l’instauration du décennat.

En effet la forme jusqu’ici en vigueur du mandat présidentiel, le fameux quinquennat, avait montré ses limites lors de la Crise du Siècle. C’était l’ancien monde : place au nouveau.

L’éclairé Président fit encore une fois preuve de pédagogie et de patience. Il expliqua aux réfractaires que le temps des Réformes était venu. Et ce temps ne souffrait que d’une chose : le mandat présidentiel était trop court.

A tous ceux qui arguaient que sa politique détruisait aussi bien le pays, que les Services Publics et l'économie, il fit utilement remarquer qu’il fallait au moins dix ans pour en voir les pleins effets. Argument imparable : l'opposition rendue inaudible, l’Assemblée Nationale n’avait plus, comme à son habitude, qu’à mettre sa signature en bas de page et regarder ailleurs…

Ce qui restait de l'opposition, tout comme le Conseil d’Etat ou le Conseil Constitutionnel, auraient-ils pu faire quelque chose d'ailleurs ? La réponse vous la connaissez : l’opposition se résumait désormais aux seuls élus encore en place, LR et PS, et seuls ceux pas (encore) éclaboussés par les scandales...véritables faire-valoir d’un cadavre tellement pourri qu’il en était venu à ne plus sentir grand-chose… Les institutions de séparation des pouvoirs qu’avaient constitué les différents Conseils étaient elles aussi dans le même état d’esprit que le Président : il y avait péril en la demeure, Laurent Fabius, comme Bruno Lasserre, les deux présidents des Conseils en avaient eux-mêmes convenu, après entretien privé avec Jupiter et délibération ad hoc.

Le pays ne se relèverait pas sans une thérapie de choc qui devait durer dix ans de plus.

Vint ensuite logiquement l’élection.

Sans grande surprise, le leader des Marchés Libres triompha face à un Xavier Bertrand aux fraises lors du second tour, après avoir ridiculisé le P"S", l'UPR et Lutte Ouvrière au premier. 

Une fois les derniers manifestants gazés, tabassés et nassés, puis traduits devant la Justice Républicaine, Macron fit une allocution solennelle à la Nation.

Il se félicita tout d’abord de sa « claire et nette victoire », « la victoire de la Liberté contre le complotisme, l’antidémocratisme et le terrorisme ».

Il précisa ensuite les menaces : et au premier chef celle, bien réelle, que constituaient les abstentionnistes, présentés par certains irresponsables comme « le premier parti de France » (il faut dire qu’ils étaient plus de 70% au second tour). Ces sécessionnistes de la République seraient désormais mis dans le même panier que les antivax et autres antipass de l’année dernière. Ils devraient donc à l’avenir justifier de leur situation, par ajout sur l’appli obligatoire TousAntiCovid d’un Certificat de Citoyenneté. Ce certificat donnerait droit à toutes celles et ceux qui avaient voté a minima sur les deux derniers scrutins, à l’exercice de la Citoyenneté pleine et entière.

Cela incluait notamment l’accès aux Services Publics Français, au droit de vote, au droit de manifester, au droit de s’exprimer sur internet et dans les médias, ainsi bien sûr qu’au droit de critiquer (modérément cela va sans dire) l’action bienfaisante du gouvernement. Le Pass Sanitaire se transformait dans la continuité des réformes promises, pour le bien de tous, en devenant le Pass Sanitaire et Citoyen.

De fait, tous les sites complotistes et factieux sur internet, ainsi que tous les médias complaisants à l’égard de la propagande antidémocratique, étaient désormais interdits et seraient fermés sans délai, leurs auteurs et administrateurs devraient quand eux prendre leurs responsabilités et assumer leurs paroles comme leurs actes. Il faisait confiance à la Police et à la Justice Républicaines pour mettre en œuvre ces décisions de la manière la plus humaine mais aussi la plus ferme possible, ce dès le 8 Mai minuit.

Devant les multiples menaces de terrorisme intérieur, aussi bien que sanitaires et/ou extérieures, il avait également décidé de mettre en œuvre l’Article 16 de la Constitution. Cette disposition lui octroyait les pleins pouvoirs pour une première période 30 jours. Le pimpant Ministre de l’Intérieur, Emmanuel Valls, aidé du fringant Préfet de Police Général, Eric Zemmour, ainsi que du talentueux Chef d’Etat-Major des Armées nouvellement promu, Alexandre Benalla, tous ces loyaux serviteurs de la République étaient pleinement mobilisés et à sa disposition pour assurer la continuité de l’Etat de Droit. Ceci passait notamment par la mobilisation générale et la mise en alerte permanente des Forces de Sécurité et du Maintien de l’Ordre Intérieur, de manière à contrôler la validité du Pass Sanitaire et Citoyen de chaque résident sur le sol national.

Les camps de rétention administrative, jusqu’ici réservés aux migrants, étaient ainsi réquisitionnés et placés sous le contrôle direct des Ministères de l’Intérieur et des Armées.

Les résidents n’ayant pas le précieux Sésame électronique, aussi bien que ceux qui avaient oublié de le mettre à jour, avaient une semaine pour régulariser leur situation. A défaut, ils s’exposaient aux peines simplifiées votées dans le Nouveau Code Pénal : rétention administrative sans possibilité de recours, saisie immédiate de leurs biens et placement en camp de travail « Uber », sous le régime non salarié propice à une rééducation par l’Effort, la Discipline et l’Obéissance aux premiers de Cordée et au Planteur de Mousquetons en Chef. Les grandes entreprises pourraient ainsi disposer d'une main-d'oeuvre fort utile et bon marché, ce qui était de nature à améliorer significativement les statistiques d'un chômage déjà en voie de régression. Elles se pressaient en ce moment même au portillon d'ailleurs.

Ces 30 premiers jours n’étaient « que le début » jura-t-il.

Il promit un nouveau monde, comme jamais les Français n’en avaient connu.

Et les Français savaient qu'ils pouvaient lui faire confiance : il avait toujours tenu ses promesses.

Et puis il était temps, tout ceci n’avait que trop duré.

« Ceci » ?

Les oppositions de principe, stériles et vaines, les paroles antirépublicaines, illibérales et même factieuses qui s’étaient libérées, bien trop libérées dans un espace public devenu complotiste et antisémite. Les menées antidémocratiques, d’individus peu scrupuleux, à la solde des Russes et du Vénézuela, avaient échoué et échoueraient toujours.

Parce que nous sommes une Grande Démocratie, le Droit de vote pour Tous en étant l’éclatante illustration, nous devons agir vite pour en assurer la sauvegarde.

Parce que l’Etat de Droit est notre bien collectif le plus précieux, et qu’il n’y a pas, n’a jamais eu et n’aura jamais, de Libertés sans Responsabilités.

Et que si d’aventure, des mécontents ressurgissaient, qu’ils sachent qu’ils avaient toujours la possibilité d’essayer de venir le chercher.

Mais ça serait, bien sûr, très difficile voire impossible.

Parce que c’était toujours son camp, le camp du Bien, qui à la fin l’emportait.

Vive la République, et Vive la France !

 

Et, alors que -ô Joie- la Bourse s'envolait, que le MEDEF, Bernard Arnault et tous ses amis se félicitaient, et que le rassurant bruit des bottes se répandait dans les villes et le campagnes de notre Démocratie régénérée, une Nuit bien méritée s'abattit sur le pays et ses Citoyens réconfortés.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Lonzine 6 août 16:11

    encore un pour « parodie »...


    • Docteur Faustroll Lampion 6 août 16:14

      « Parce que nous sommes une Grande Démocratie, le Droit de vote pour Tous en étant l’éclatante illustration, nous devons agir vite pour en assurer la sauvegarde.

      Parce que l’Etat de Droit est notre bien collectif le plus précieux, et qu’il n’y a pas, n’a jamais eu et n’aura jamais, de Libertés sans Responsabilités. »

      Même dans un article parodique, vous auries intérêt à mettre ces deux alinéas entre guillemets : le second degré est tellement indétectable pour un certains nombr de gens que non seulement vous risquez d’être pris au pide de la lettre, mais même des provoquer des commentaires pour illustrer vos propos et en faire une devise gravée dans le marbre.


      • Mellipheme Mellipheme 6 août 16:31

        Sur la forme, votre article est un peu trop long à mon goût .

        Bon, en tout cas j’ai bien aimé votre idée de « Certificat de Citoyenneté » pour 2022, avec QR code bleu-blanc-rouge bien entendu.

        L’application pour smartphone refondue pourra s’appeler TousDémocrates par exemple.

        Par ailleurs vous faites une erreur manifeste : le fringant Préfet de Police Général ne s’appellera par Zemour (c’est un poète, pas un homme d’action), mais tout simplement Didier Lallement. On ne change pas un grand serviteur de l’État qui a fait la preuve de son efficacité !


        • Samson Samson 6 août 16:54

          Avis officiel

          Ce Jeudi 5 août de l’an de « grâce » 2021,


          La République Est Morte !!!

          RIP


          • Attilax Attilax 7 août 11:08

            Marrant smiley

            Mais à mon avis, ça va pas se passer comme ça...


            • Zolko Zolko 7 août 16:04

              Ne leur donnez pas d’idées s’il vous plaît, il pourraient le lire comme un plan d’action. 


              • sylvain sylvain 7 août 22:06

                @Zolko
                j’ai eu la même réflexion avec 1984 et le meilleur des mondes . Je me suis dit l’autre jour que finalement ça avait du plus donner des idées aux dirigeants que préparé la population .
                Mais a mon avis ils ont déja ficelé ce paquet et ce sera surement plus retors que ça


              • I.A. 7 août 19:05

                J’aurais beau jeu, de dire que nenni, ce n’est pas possible et tout et tout : depuis le début, mes pronostics sont déjoués

                Depuis le début, je pensais que la population n’obéirait pas au pied de la lettre.

                Depuis le début, je pensais que les médecins chercheraient à se tirer de leurs faux pas par le haut.

                Et que les journalistes passeraient vite à autre chose, vu que ce n’est ni plus ni moins que leur pays, qu’ils sont en train de détruire et sur lequel ils s’acharnent

                Que Macron, enfin, dirait stop, ça suffit, il n’y a pas que la covid, dans la vie...

                Mais non, alors bravo : votre texte est sans doute prémonitoire.


                • https://t.me/trottasilvano/4680

                  Que pensait Bachelot, ministre actuelle de Macron, de ce dernier en 2014 ?


                  • Pour se débarrasser des problèmes il est impératif de se débarrasser des gens qui les génèrent. Conclusion si vous savez où ils crèchent ? N’hésitez pas !


                    • @SPQR complotiste chasseur de comploteur...

                      Je précise que dans le secteur privé ça marche comme je l’ai écrit .

                      Les patrons virent les personnels qui sont à la source des problèmes.


                    • https://t.me/trottasilvano/4690

                      Islande, épidémiologiste en chef : « la vaccination n’a pas conduit à l’immunité collective que les experts espéraient. » « Il est devenu clair que les personnes vaccinées peuvent facilement contracter et transmettre le delta. » « la moitié des personnes hospitalisées sont vaccinées »

                      Version française du compte-rendu de la conférence de presse de l’épidémiologiste en chef du pays, « Þórólfur Guðnason » (je préfère mettre des guillemets, prononcez comme vous pouvez).

                      fr : https://translate.google.com/translate?hl=en&sl=auto&tl=fr&u=https%3A%2F%2Fwww.icelandreview.com%2Fsociety%2Fcovid-19-in-iceland-vaccination-has-not-led-to-herd-immunity-says-chief-epidemiologist%2F


                      • https://t.me/RadioSavana/2200

                        Roma, grande manifestazione contro l’obbligo del passaporto sanitario. Avanti così, senza tregua. #RadioSavana



                          • La plateforme Telegram a subi des abus de signalement. Telegram ayant une modération inefficace , les trolls du gouvernement ont pu faire disparaître certaines vidéos trop dérangeante.


                            • https://t.me/Laveritecensure/3928

                              Le meilleur des réponses pour ce covidiot .

                              « Vous posez un risque sanitaire parce que vous êtes obèse ! » 😂😂😂

                              #CNEWS #vaccin #télé

                              Rejoignez Vérité Censurée https://t.me/Laveritecensure


                              • https://t.me/Laveritecensure/3964

                                Suisse : « Les personnes vaccinées infectées transmettent autant que les personnes non vaccinées infectées »

                                #Suisse #Vaccin #COVID

                                Rejoignez Vérité Censurée https://t.me/Laveritecensure


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité