• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le véritable axe du mal. La stratégie du chaos au Proche-Orient

Le véritable axe du mal. La stratégie du chaos au Proche-Orient

Bas les masques, la dernière pantalonnade de Trump vient de rebattre les cartes sur l''échiquier complexe du Proche orient et a au moins le mérite de clarifier la situation.

Ses motivations secrètes qui lui sont dictées par des impératifs de politique intérieure visant à rassembler son noyau dur d’électeurs vont naturellement dans le sens univoque des intérêts du seul Israël, ce que chacun aura compris. Pour autant on pourrait se passer de tels amis, tant le président américain se positionne sur une ligne politique l'amenant à défendre « en même temps » les suprématistes néo nazis américains du « white power »et les tenants du grand Israël. Pour la secte puritaine et protestante des évangélistes américains formant une partie importante du socle électoral du parti républicain, la reconstitution de l’ancien royaume de David autour de Jérusalem est la condition préalable au retour du Christ et au jugement final de ce monde, en vertu d'absurdes prophéties, fabriquées de toutes pièces. La preuve est ainsi faite que l'on peut être à la fois en Amérique, anti sémite et sioniste, en toute bonne foi. Ce qui fédère ce socle aux pieds d'argile c'est surtout une haine viscérale des musulmans, exacerbée jusqu'au délire depuis le 11 septembre.

Derrière la dernière provocation de Trump se profile la volonté de créer du chaos pour produire un ordre nouveau, axiome qui était déjà celui de la diplomatie de Bush fils en Irak en une parfaite continuité. L'option guerrière loin d’être écartée sagement semble au contraire apparaître comme l'unique solution en vue de débloquer une situation qui paraît irrémédiablement figée, scenario qui semble désormais privilégié par Israël qui manipule habilement la marionnette Trump. Ce qui n'est pas en soi bien difficile, compte tenu du personnage, dont l'intelligence ne saurait sans imprudence être surévaluée.

Israël n'a en effet nulle intention de favoriser une solution à deux états dans la région. Cependant, ce pays ne veut pas annexer purement et simplement les territoires qu'il occupe, car outre le fait que ce passage en force serait sanctionné par l'ensemble de la communauté internationale, cela impliquerait pour l'état juif de donner aux Palestiniens les mêmes droits civiques et sociaux qu'aux Israéliens. Israël mise sur le long terme et considère qu'avec le temps la force primant le droit, la conquête des territoires occupées sera entérinée comme un état de fait consacré par l'usage et enfin reconnue de tous. Cela impliquerait néanmoins d’accueillir cisjordaniens et ressortissants de Gaza comme autant de nouveaux citoyens arabes israéliens, ce qui romprait l'équilibre démographique en leur faveur et donc serait à court terme une menace à la survie de l'état hébreu.

Reste donc la seule solution : la guerre permettant comme en 1967 la déportation massive des Palestiniens dans leur vrai pays du point de vue sioniste, la Jordanie, ou encore ailleurs, soit n'importe où, sauf en Palestine. Guerre évidemment avec l'Iran, menace nucléaire potentielle, par un jeu de provocations répétées et avec la Syrie son allié, au risque fou d'ouvrir un nouveau conflit mondial avec la Russie qui s'en est fait la protectrice. Sorte de préparation générale à la nouvelle solution finale, l'élimination totale des arabes du sol de la Palestine, redevenue enfin le grand Israël.

L'enjeu de la récente déclaration de Trump est clair, il vise a reconnaître un fait accompli l'occupation de la Cisjordanie et de Gaza dont le sort est en suspens depuis 1967. La résolution 242 de l'ONU votée après la guerre des six jours condamne pourtant formellement toute occupation de territoires par la force, ou même simple droit de conquête, quel que soit le bien fondé de la cause du vainqueur. Ce qui parait logique, car nous sommes censés vivre dans une époque civilisée depuis 1945. Israël est donc peut être lui aussi un état terroriste, en totale illégalité par rapport à l'ordre international, mais ce qui est plus grave contrevenant à la loi morale, par ses violations répétées du droit humain des peuples à disposer d'eux mêmes, bafouant les aspirations de l'immense majorité du peuple palestinien. Il est vrai que sa survie est en jeu.

La seule solution viable, compte tenu de l'effacement des hommes de paix de chaque camp ne semble plus passer aujourd’hui par deux états distincts, ce qui paraît un scénario devenu caduc. Sur ce territoire exigu, mais cohérent que les parties se refusent à partager l'avenir passe peut être par l'option d'une confédération de deux peuples distincts et souverains, mais réunis pour une même terre dans le cadre d’institutions communes. Perspective aujourd’hui chimérique tant les bruits de guerre recouvrent tout bon sens.

Reste la caution ou l'alibi qui permettra au scenario idéal des bellicistes de prendre forme. Il faut bien sûr pour cela l'appui d'une puissance arabe. Ce rôle est dévolu pour des intérêts économiques évidents à l’Arabie saoudite. En jouant sur les divisions du monde arabe, une alliance se dessine déjà séculaire entre les USA et Israël, mais aujourd’hui avec un nouveau partenaire inattendu : la monarchie des Saoud. Oubliant le fait que ce pays est l'inspirateur direct de la révolution islamiste radicale au Proche orient et de sa diffusion en Europe avec ses financements suspects et ses répercussions meurtrières dans le terrorisme aveugle. Protectrice des lieux saints, l’Arabie saoudite obnubilée dans sa lutte contre l'Iran chiite en pleine expansion sera volontiers prête a sacrifier la cause palestinienne dans le cadre d'un accord au rabais éminemment favorable à son nouvel allié l'état hébreu et visant sous son égide respectable à régler la question. De telles alliances arabo-sionistes sont dans la logique géopolitique, il est même surprenant qu'elles aient mis tant de temps à voir le jour dans cette région. C'est la menace non seulement militaire, mais aussi idéologique que représente l'Iran chiite qui du point de vue saoudien en rend désormais la perspective incontournable. L'enjeu est en effet immense, car le pays arabe qui sous sa houlette en se faisant le champion de la cause palestinienne, qu'il soit chiite ou sunnite, pourrait en cas de victoire même partielle sur Israël, récupérer à son profit le rêve pan-arabique et reconstituer derrière lui l'unité du monde arabe, comme jadis ce fut le cas avec Saladin vainqueur des croisés Francs.

Contre ce scenario que l'incurie de l'administration américaine a précipité en ruinant l'Irak de Saddam Hussein qui servait jusque là de contrepoids aux velléités hégémoniques iraniennes, une véritable alliance contre nature se met en place, unissant des acteurs aux intérêts convergents, mais dont les fondamentaux idéologiques sont remarquablement éloignés. Quoi de commun en effet entre les suprémacistes blancs américains, premiers soutiens de Trump, l’extrême droite israélienne des religieux au pouvoir rêvant d'un nouvel exode définitif du peuple Palestinien et le régime saoudien, premier stipendiaire des attentats islamistes depuis le 11 septembre, au nom d'une idéologie rétrograde et criminogène ?

Quoi de commun, si ce n'est la reconstitution, cette fois ci qui n'est plus théorique d'un véritable axe du mal ? Décidé à jouer la carte de la politique du pire.


Moyenne des avis sur cet article :  2.91/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • samy Levrai samy Levrai 10 décembre 2017 10:35

    hégémonisme iranien ? 


    • leypanou 10 décembre 2017 10:40

      en ruinant l’Irak de Saddam Hussein qui servait jusque là de contrepoids aux velléités hégémoniques iraniennes : en Allemagne seulement, les États-Unis ont 179 bases militaires et plus 40 000 soldats, au Japon, 109 bases et 50 000 soldats, etc, etc, bref, l’empire est présent dans plus de 74 -chiffre très en-dessous de la réalité- pays sur la surfaces de la terre et a plus de 1000 bases militaires, les velléités hégémoniques iraniennes paraissent bien peu en comparaison.

      Sortez-nous le nombre de bases militaires iraniennes en dehors do Moyen Orient pour qu’on compare !


      • Choucas Choucas 10 décembre 2017 11:13

         
        Bientôt chez nous
         
        Rothschild remercie son client préféré, négrier La Baudruche, et lui accorde un prêt électoral.
         
         
        « la population musulmane va doubler presque partout en Europe d’ici 2050, même sans immigration. »
         

        https://francais.rt.com/international/46084-population-musulmane-devrait-atteindre-18-2050
         
        http://www.20minutes.fr/monde/2178767-20171130-entre-12-18-musulmans-france-2050-selon-etude


        • Basile Rainwash Basile Rainwash 10 décembre 2017 12:20

          L’article est de qualité mais je bute sur le terme « hégémonisme iranien », l’Iran n’a attaqué personne depuis plus de deux siècles, c’est un pays qui résiste à la main-mise des banques centrales et c’est pour cela qu’il est dans le viseur.

          Ce n’est qu’un aspect du problème, les banques centrales sont des intérêts privés et ces gens font systématiquement du billard à trois bandes, ils aiment abattre plusieurs oiseaux avec une seule pierre.

          De plus le « grand Israël » est un projet bien réel et ce n’est pas un projet juif, il s’étend bien au-delà de la Palestine :« du Nil à l’Euphrate ».
          merci pour l’article.


          • Jeekes Jeekes 10 décembre 2017 14:19

            ’’Israël ... ne veut pas annexer purement et simplement les territoires qu’il occupe, car outre le fait que ce passage en force serait sanctionné par l’ensemble de la communauté internationale’’
             
            Naaaan, sans déc ?
             


            • Massada Massada 10 décembre 2017 14:59

              « La stratégie du chaos au Proche-Orient »
               
              Quel chaos ?
              Il y a certes eu des petits attroupements violents, à Toulkarem, Naplouse, Hébron et Ramallah, lors desquels des émeutiers ont jetés des pierres et des cocktails Molotov sur les forces de l’ordre. Lesquelles ont répondu avec des canons à eau, des tirs de grenades assourdissantes, des grenades lacrymogènes et des balles en caoutchouc tirées dans les jambes.
              Rien de bien méchant, les manifs à Paris sont bien plus violentes
               
              « Ses motivations secrètes qui lui sont dictées par des impératifs de politique intérieure »
               
              Tout ce qui se passe actuellement est le résultat d’un plan savamment mûri entre Trump, le Prince héritier saoudien Mohammed ben Salman, le Maréchal égyptien al Sissi et Binyamin Netanyahu.


              • eau-du-robinet eau-du-robinet 10 décembre 2017 20:28

                Bonjour Massada,
                .
                Pour permettre aux États-Unis de maintenir leur pouvoir, Brzezinski propose plusieurs recettes :
                Faire travailler le monde islamique pour les intérêts américains. Pour ce faire, Brzezinski rappelle une fois de plus sa doctrine du « réveil démocratique mondial », qui justifie la participation des États-Unis dans les Printemps arabes. L’essentiel est simple : utiliser les forces anti-américaines pour renforcer la domination par différents mécanismes d’influence directe et d’infiltration. Brzezinski déclare qu’une attention particulière devrait être portée aux masses du monde non occidental nouvellement éveillées à la politique, et cela ne peut se comprendre que dans le contexte de sa théorie de l’éveil démocratique mondial. L’émergence d’ISIS/Daech dans le monde islamique – et avant cela les révolutions de couleur des Frères musulmans – peut être considérée comme l’application pratique de cette stratégie particulière. Étrangement, ces forces islamistes créent des problèmes à tout le monde, sauf à Israël.
                http://arretsurinfo.ch/zbigniew-brzezinski-nous-devoile-la-nouvelle-strategie-us-en-direction-de-la-russie-et-de-la-chine/
                .
                Brzezinski propose la stratégie suivante, où le Moyen-Orient joue un rôle clé :
                .
                1. Fomenter le chaos et la guerre dans la région, en se fondant sur la force du réveil démocratique mondial.
                .
                2. Déclarer la « fausse guerre au terrorisme » et en transférer la charge sur la Russie et la Chine, en les attirant dans un conflit sans espoir dans la région.
                .
                3. Maintenir ou même augmenter sa présence militaire sous le prétexte de préserver la stabilité au Moyen-Orient.
                .
                Bien sûr, tout cela est masqué par les thèses de la lutte contre le terrorisme et l’attention accordée à la souffrance des musulmans et des habitants du Tiers-Monde en général, en invitant à participer les principaux acteurs de la crise sur l’échiquier moyen-oriental de l’Eurasie – la Russie, la Chine, l’Iran, la Turquie, Israël, l’Égypte, l’Europe, et l’Arabie saoudite. Le prétexte est qu’ils sont tous intéressés à la résolution du conflit, mais en fait, cela ne fera que conduire à des conflits d’intérêts et augmentera le chaos.
                .
                Le 26 mai 2017 s’éteignait l’un des plus grands stratèges de la puissance américaine : Zbigniew Brzeziński.
                Zbigniew Brzeziński (né le 28 mars 1928 à Varsovie en Pologne) est un politologue américain. Il a été conseiller à la sécurité nationale du président des États-Unis Jimmy Carter, de 1977 à 1981. En tant que tel, il a été un artisan majeur de la politique étrangère de Washington, soutenant une politique plus agressive vis-à-vis de l’URSS – en rupture avec la Détente antérieure – qui mettait l’accent à la fois sur le réarmement des États-Unis et l’utilisation des droits de l’homme contre Moscou. Zbigniew Brzeziński reste un observateur écouté en matière de politique étrangère aux États-Unis jusqu’à sa mort.
                .
                Diriger le chaos

                Inspiré par ce qu’il pensait être le succès de son concept dans sa contribution à l’effondrement de l’Union soviétique en 1991, Brzezinski a décidé d’en approfondir la nature fratricide en l’appliquant à d’autres zones de conflit identitaire potentiel, notamment le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord. Voyant la diversité ethnique et confessionnelle de la région des Balkans et ses guerres intestines comme un précédent thématique (les dernières d’entre elles se déroulaient au début des années 1990 et étaient donc encore fraîches dans sa mémoire), il a nommé sa stratégie, une fois mise au point, les Balkans eurasiatiques.
                .
                L’analyse de Brzezinski est basée sur une manipulation des faits et sur des mensonges purs et simples, conçus pour cacher les côtés approximatifs de sa vision.
                .
                Mais il y d’autres maillons oeuvrant pour mettre en place le chaos au proche et moyen orient.
                .
                Le plan Oded Yinon, fonctionnaire du ministère israélien des Affaires étrangères – quelques mois après la première guerre israélo-libanaise, invite Israël à « agir directement ou indirectement pour reprendre le Sinaï en tant que réserve stratégique, économique et énergétique « , Yinon conclut : » La décomposition du Liban en cinq provinces préfigure le sort qui attend le monde arabe tout entier, y compris l’Egypte, la Syrie, l’Irak et toute la péninsule arabe.
                .
                C’est Israel Shahak (1933-2001), professeur de chimie et président de la ligue israélienne des droits de l’homme de 1970 à 1990, qui a levé le lièvre en traduisant en anglais le texte d’origine d’Oded Yinon paru en hébreu dans la revue « Kivunim ». Nous avons la chance de posséder un exemplaire de la traduction anglaise paru dans le cadre de « The Association of arab-american University Graduates » (AAUG) publié en juin 1982. Se présentant sous la forme d’un livret de 26 pages – sans compter une présentation par l’AAUG de la politique sioniste et d’un avant-propos sous la plume d’Israel Shahak -, ce précieux document intitulé « The zionist plan for the Middle East  » relate précisément la politique prônée par Oded Yinon dans le cadre de la stratégie sioniste. Ce livret précise les références parues à l’origine en hébreu qui sont : « This essay originally appeared in hebrew in KIVUNIM (Directions), A journal for Judaism and Zionism ; Issue N°14 – Winter, 5742, February 1982. Editor : Yoram Beck. Editorial Committee : Eli Eyal, Yoram Beck, Amnon Hadari, Yohanan Manor, Elieser Schweid. Published by the Department of Publicity/The World Zionist Organization, Jerusalem”.
                http://www.alterinfo.net/Un-plan-sioniste-contre-le-monde-arabe_a85956.html
                .
                Le plan de balkanisation à été également appuyé par Moshe Yaalon, le ministre de la Défense israélien, ainsi par Brzezinski, politologue américain et conseiller à la sécurité nationale US de 1977 à 1981, qui s’est inspiré de la théorie « ARC DE CRISE » du britannique Bernard Lewis conseiller au département d’État des États-Unis entre 1977 et 1981.
                https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9orie_de_l%27arc_de_crise
                .
                Après la chute du bloc soviétique, Zbigniew Brzezinski réactualise la théorie en s’inspirant du principe de « l’arc de crise » (zone géopolitique allant de l’Egypte au Pakistan) de l’islamologue britannique Bernard Lewis. Il préconise une stratégie « islamiste » dans la zone d’influence russe allant de la Turquie à l’Afghanistan, proposant de « balkaniser » le Moyen-Orient en vue d’aboutir à la création de mini États pétroliers faciles à contrôler. De la même manière, établir des régimes islamistes en Afrique du Nord permettrait d’ériger un autre rempart entre l’Europe et l’Afrique-Asie ;
                http://www.leaders.com.tn/article/17197-balkanisation-du-moyen-orient-arabes-reveillez-vous
                .
                Un bon nombre de théoriciens sionistes ayant participé projet de balkanisation du proche et moyen orient ont contribué avec les États-Unis et d’autres pays de membre de l’OTAN, dont la France, à la ré-modélisation du proche et moyen orient en «  instrumentalisent les terroristes  » tout en instaurent le chaos.
                https://www.youtube.com/watch?v=TAhpacLjiXY
                .


              • Basile Rainwash Basile Rainwash 10 décembre 2017 23:52

                @Massada

                tu es un troll tout le monde le sait mais j’en ai marre.

                « Rien de bien méchant, les manifs à Paris sont bien plus violentes »

                Il y a t’il des morts dans les manifs à Paris ?

                "Tout ce qui se passe actuellement est le résultat d’un plan savamment mûri entre Trump, le Prince héritier saoudien Mohammed ben Salman, le Maréchal égyptien al Sissi et Binyamin Netanyahu."

                C’est marrant je le pense aussi, par contre si tu ne vois pas que ce plan amène le chaos c’est que tu es aveugle.


              • karim 10 décembre 2017 17:38

                Que pouvons nous attendre de ces deux enfants illégitimes de l’Europe que sont les étatsunis et israël, sinon le chaos.


                • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 10 décembre 2017 17:45

                  Vous croyez que les gens sont toujours naïfs au XXIe siècle ?


                  Il n y a pas un « axe du mal », IL Y A UN CENTRE DU MAL ET C’EST L’ÉLYSÉE !

                  La France fait tout pour empêcher la paix partout dans le monde : En même temps qu’elle sème la bonne parole, elle complote en souterrain avec sa diplomatie satanique et ses agents obscurs !

                  Les Etats unis sont des brutes, mais la France est une vieille sorcière... Une grande différence !

                  • Zolko Zolko 10 décembre 2017 19:49

                    « Reste donc la seule solution : la guerre permettant comme en 1967 la déportation massive des Palestiniens »
                     
                    ah, fichtre, je n’y avais pas pensé, mais vous avez certainement raison. Quant-au rôle de l’Arabie Saoudite, ça pourrait être pareil : elle a un population jeune et désœuvrée, un système politique corrompu, un modèle économique (le pétrole) sur la fin, une guerre pourrait lui permettre d’effectuer une purge et d’éviter une révolution.


                    • UnLorrain 10 décembre 2017 20:53

                      Je vais tenté un copié collé,un monsieur très,tres intelligent l’a écrit sur le site synthèsenationales,voici

                      Au Nord de la Judée, sur quelques plateaux rocheux, existait il y a quatre millénaires un bourg fortifié, celui des antiques Jébuséens, dont le grand homme mythique était Melchisédech. Le fortin du Mont Moriah fut pris d’assaut à la fin du 11esiècle avant J.-C. par les sicaires d’un chef de guerre, unificateur de quelques tribus d’hébreux, le sieur David, tributaire du pharaon de son temps. On imagine les tueries, le pillage et les viols qui ont suivi. Rien n’a changé en trois millénaires. Les Juifs ont choisi pour capitale de Judée la cité de Jérusalem, où Moïse, le créateur de Yavhé, n’avait jamais traîné ses sandales. Jésus de Nazareth y est venu prier et prêcher dans le Temple rebâti sur l’ordre du métis de Juive et d’Édomite (variante : Iduméen), Hérode le Grand, soutenu par Pompée puis par Marc-Antoine. Le plus beau des fils des hommes fut même crucifié sur le Mont Golgotha (où Adam était réputé enterré). Après une énième révolte juive, Hadrien, qui à la différence de Titus n’aimait pas les femmes et ne se souciait pas de prendre un giton juif, fit niveler en partie le site de Jérusalem et, pour avoir la paix, en chassa les Juifs. Mahomet, l’inventeur d’Allah, calqué sur la divinité hébraïque, le racisme matrimonial et le séparatisme forcené en moins, ne s’est intéressé qu’à La Mecque, après avoir été chassé de Médine. Mais ses califes ont voulu annexer Jérusalem, que les chrétiens ont voulu reprendre. Il s’en est suivi trois siècles de guerres, de massacres, puis l’occupation ottomane, synonyme d’immobilisme et de paresse, fit entrer la région dans un état de quasi-néant.

                      Durant la seconde moitié du XIXe siècle, des milliardaires juifs de France et de Grande-Bretagne, effrayés de l’afflux de Juifs d’Europe centrale et orientale, achetèrent des terres aux seigneurs turcs de Palestine pour y implanter des foyers agricoles juifs. Ils n’eurent guère de succès. Là-dessus, un Juif qui voulait à tout prix faire parler de lui, Theodor Herzl, reprit la vieille idée du retour à Jérusalem (en France, on en parlait au moins depuis le règne de Louis XIII). Ni le calife-sultan d’Istanbul ni les Juifs d’Europe occidentale ne voulaient de ce sionisme et l’opposition fut pire après 1918. Les Britanniques, maîtres des pétroles d’Irak, d’Iran et de Mossoul, voulaient bien de quelques colonies agricoles juives et d’une cité côtière juive en Palestine – Tel-Aviv, sur le site de l’antique Jaffa -, mais il était pour eux hors de question de mécontenter les fanatiques mahométans en offrant Jérusalem aux Juifs. Les sanglantes bacchanales d’Adolf Hitler et quelques guerres, menées avec le soutien des USA où le lobby juif terrifie l’Exécutif par sa richesse, sa puissance médiatique et son pouvoir de nuisance, réglèrent la question et Jérusalem devint la capitale de l’État d’Israël, reconnue par la Russie du grand Poutine… et comme nous avons là un homme de grande intelligence, il n’a reconnu comme capitale israélienne que « Jérusalem-Ouest ». Qu’en ce mois de décembre 2017, l’autre super-grand chef d’État, celui des USA, reconnaisse Jérusalem comme capitale de l’État hébreu ne peut étonner personne. Trump marque clairement qu’il en a assez de l’autre lobby, celui du pétrodollar qui finance le fanatisme mahométan. Bien évidemment, il serait souhaitable que la direction US fasse preuve de la même intelligence politique que celle de Poutine et différentie clairement Jérusalem-Ouest, capitale israélienne, de Jérusalem-Est, future capitale de l’État indépendant de Palestine, peuplé d’Arabes. Ceci posé, si après l’instauration d’un véritable État palestinien, les fanatiques de Yavhé veulent tuer les fanatiques d’Allah et réciproquement, en quoi, nous autres Européens, sommes-nous concernés ?

                      Il existe des tons sans répliques..Il existe de rares hommes si érudits qu’ils sont eux aussi sans répliques possibles.


                      • Massada Massada 11 décembre 2017 07:07

                        J’aime bien tous ces comploteurs qui m’expliquent des supers plans de déstabilisation du monde smiley
                        Mais il est pourtant clair qu’il n’existe aucun plan, tout est basé sur l’ignorance, l’incompétence, la bureaucratie et le hasard.
                        Tout est improvisé par des dirigeants qui ne voient que leur ré-élection.
                         
                        Enfin si ça vous amuse d’imaginer des plans machiavéliques ! je suppose que cela donne un sens à votre vie smiley
                         


                        • chantecler chantecler 11 décembre 2017 08:00

                          @Massada
                          C’est incroyable le nombre d’intervenants qui nous prennent pour des cons sur ce site ...
                          Un plan machiavélique existe : il s’appelle la colonisation sioniste ad vitam .
                          Jérusalem-est en fait partie .
                          Jérusalem est le berceau de trois religions et pas seulement celui de l’hébraïque .
                          C’est clair ?
                          Maintenant tu peux continuer ton prosélytisme .
                          Ca ne change rien à notre niveau .


                        • Massada Massada 11 décembre 2017 08:09

                          @chantecler
                           
                          mais oui, un plan existe, les illuminatis existent les reptiliens existent, dieu existe, le diable existe, le père Noel existe......

                          Encore un comique qui tout à fait sa place sur agoravox conspiratio !


                        • chantecler chantecler 11 décembre 2017 08:31

                          @Massada
                          Le comique c’est vous .
                          Mais apparemment vous ne faites pas illusion .


                        • Massada Massada 11 décembre 2017 08:36

                          @chantecler
                           
                          quand deux comiques se rencontrent, ils se racontent des histoires comiques.
                          On se marre bien ici


                        • chantecler chantecler 11 décembre 2017 08:41

                          @Massada
                          Ce qui n’est pas le cas de vos idoles : B.N et D.T.
                          Imbécile !


                        • chantecler chantecler 11 décembre 2017 08:44

                          @chantecler
                          Réponse à votre post de 10h49 .


                        • Massada Massada 11 décembre 2017 09:00

                          @chantecler
                           
                          “Qui s’affecte d’une insulte, s’infecte.”
                          Continuez à vous ridiculiser smiley


                        • Allexandre 15 décembre 2017 22:52

                          @Massada
                          Comment pouvez-vous affirmer qu’il n’y a pas de plan ??? Vous êtes naïf, ou vous êtes con666 !!


                        • Massada Massada 11 décembre 2017 09:03

                          Le président tchèque Milos Zeman a accusé samedi l’Union européenne (UE) de soutenir un courant terroriste pro-palestinien sur la question de Jérusalem.

                           

                          “L’Union européenne, lâche, fait tout pour qu’un courant terroriste pro-palestinien prenne le dessus sur un courant pro-israélien”, a déclaré le dirigeant tchèque lors d’un discours prononcé devant les délégués du parti nationaliste allemand SPD.

                           

                          La République tchèque a annoncé mercredi qu’elle considérait Jérusalem-Ouest comme la capitale d’Israël, à la suite de la décision historique du président américain de reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël.

                           

                          Bravo !


                          • Massada Massada 11 décembre 2017 09:06

                            Benjamin Netanyahou fait la leçon à Macron !
                             
                            « Paris est la capitale de la France, Jérusalem est la capitale d’Israël. Ça a été la capitale d’Israël depuis 3 000 ans et celle de l’Etat juif depuis 70 ans. Nous respectons votre histoire et vos choix et nous savons que comme ami vous respectez les nôtres.
                             
                            Cependant, il y a un effort perpétuel dans les forums de l’ONU, comme l’UNESCO, qui vise à nier le lien millénaire du peuple juif et Jérusalem. C’est une chose absurde et vous pouvez le lire dans un excellent livre appelé la Bible.
                             
                            Vous pouvez le lire également ailleurs que dans la Bible et l’entendre au sein des différentes communautés juives à travers l’Europe qui priaient pour »l’année prochaine à Jérusalem« . Où peut être la capitale d’Israël autre qu’à Jérusalem. Elle a toujours été notre capitale et n’a jamais été la capitale d’un autre peuple. »


                            • Olivier Perriet Olivier Perriet 11 décembre 2017 09:26

                              @Massada

                              Quel a été le rôle des « internautes israéliens » pendant la triste période 2000 2002 et l’intifada des banlieues, en France ?


                            • docdory docdory 11 décembre 2017 13:13

                              @Massada


                              Il y a quelque chose de supérieur au « droit international » tel que l’a défini l’ONU, organisation totalement noyautée par des états musulmans, ce quelque chose s’appelle le principe de réalité.
                              La réalité est que Jérusalem a été, depuis que l’histoire existe, la capitale d’un état hébreu, quelque soit la forme qu’ait pris cet état.
                              Donc, oui, Jérusalem dans sa totalité est la capitale d’Israël, c’est ce que l’on appelle le monde réel. Alors les « palestiniens » peuvent toujours vivre dans un monde fantasmé, ce n’est pas ça qui concrétisera leur prétendu volonté de paix, à laquelle d’ailleurs personne ne croit !

                            • Christian Labrune Christian Labrune 12 décembre 2017 12:32

                              ce quelque chose s’appelle le principe de réalité.
                              ...................................................................... ...................
                              @docdory
                               Il semble que la France, qui vient de vendre du matériel de guerre (pour 11 miliards d’Euros) à un Qatar allié de l’Iran et dénoncé, même par les états de la péninsule arabique, comme un soutien du terrorisme, soit complètement sortie du principe de réalité. Le retour au réel fera très mal !

                              La précédente ministre des Affaires étrangères européennes, dont j’ai déjà oublié le nom, m’avait paru représenter le summum de la nullité et de la bêtise. Je pensais qu’on ne pourrait jamais rien voir de pire. Puis vint Moghérini, l’ancienne coco, qui la surpasse infiniment. Je ne puis l’entendre sans croire que je fais un cauchemar.

                              Le maître zen demande à son disciple : quand tu es arrivé en haut de la montagne, qu’est-ce que tu fais ?
                              - euh...
                              -Eh bien, tu continues à monter !

                              Les maîtres de la connerie européenne, eux, demandent à leurs dociles exécutants, quand il ont touché le fond, de descendre encore.


                            • Olivier Perriet Olivier Perriet 11 décembre 2017 09:23

                              Bonjour,

                              Toujours aussi fendart de voir les gauchos çais-fran venir expliquer ce que les peuples de « l’Orient compliqué » devraient faire en Israël, en Palestine, en Syrie ...

                              Incapables d’avoir une assise dans notre vieille démocratie vermoulue, ils jettent délibérément de l’huile sur le feu qui couve à 5000 km de là, en se réjouissant d’avance si des bagnoles flambent dans les banlieues de France et de Navarre.

                              Continuez les gars, vous êtes de plus en plus ridicules smiley


                              • Jean Keim Jean Keim 11 décembre 2017 09:41

                                La folle du logis n’en finit pas de sauter d’une idée à l’autre, comme la boule sur les pions du flipper.


                                Dans cette affaire comme dans beaucoup d’affaires humaines, il ne s’agit pas de la légitimité d’une décision politique ou de la véracité de l’Histoire, il ne s’agit pas d’ailleurs de l’importance ou de la prédominance d’un savoir sur un autre, mais il s’agit plus prosaïquement de la décision de personnes qui ne perçoivent aucunement ce qui conditionne leur conduite.
                                Il s’agit du pouvoir de la pensée et donc du savoir sur nos agissement, dans l’absolu se dire juif ou hébreu, palestinien ou états-unien n’a aucun sens, pas plus que la revendication d’un territoire, il n’y a pas un coin de la terre qui ne fut plusieurs fois occupé par la force et déclaré à chaque fois terre consacrée par la raison, Dieu, les dieux et/ou les ancêtres, avec drapeau à l’appui et (ré)écriture d’une histoire arrangée par le vainqueur.

                                Si la décision par un clan de s’approprier Jérusalem risque d’engendrer encore plus de violences que la région n’en a déjà connu, alors des êtres humains sains d’esprit abandonneraient ce projet, d’ailleurs des personnes saines d’esprit n’adhèrent pas à un clan, pas plus qu’elles,ne s’approprient un territoire.

                                L’homme est un être dérisoire s’il ne perçoit pas l’inanité de la pensée.

                                • Christian Labrune Christian Labrune 12 décembre 2017 12:43

                                  , il n’y a pas un coin de la terre qui ne fut plusieurs fois occupé par la force et déclaré à chaque fois terre consacrée par la raison, Dieu, les dieux et/ou les ancêtres, avec drapeau à l’appui et (ré)écriture d’une histoire arrangée par le vainqueur.
                                  ===============================================
                                  @Jean Keim
                                  Ben oui, c’est comme ça, faut s’y faire. Et je me demande bien pourquoi dans une Europe occupée par l’Allemagne, des résistants, un peu partout, auront prétendu s’opposer à ces contingences de l’histoire au fond sans intérêt. Ce n’est pas le fait d’être devenus allemands (ceux de l’Alsace-Lorraine l’avaient bien déjà été), qui les aurait empêchés d’aller à la pêche à la ligne, de faire sortir le chien, le soir, pour le faire pisser, de forniquer après ça, de dormir quelque peu et d’étaler ensuite du beurre sur les tartines du petit déjeuner.
                                  Mais il y a partout des gens qui adorent se compliquer l’existence. C’est la première cause de tous nos malheurs.


                                • Homphilo 11 décembre 2017 10:51

                                  de toute façon les USA ne sont pas un pays démocratique.ils font appel a l ONU des que cela les arrange et agissent contre les résolutions de l ONU quand ils le veulent.depuis 1945 ils apportent le chaos sur la planete, en n hesitant pas à aider DAESH pour combattre les pays qu ils veulent éliminer ( syrie ) ou affaiblir ( la russie).comme ils sont en perte d influence au moyen orient, ils viennent rallumer la méche.le plus grave pour nous les FRANCAIS !!! est que nous avons un président( MACRON) qui s aligne sur les USA en demandant au premier ministre ISRAELIEN de faire un geste envers les palestiniens.. c est comique.. nous n avons aucune politique etrangère face aux USA mais une politique de soumission ( trump mon ami !!!) pauvre général DEGAULLE qui avait une idée d une FRANCE grande


                                  • Homphilo 11 décembre 2017 10:56

                                    de toute façon les h politiques Français ne seront jamais contre une décision favorisant ISRAEL. le CRIF fait la pluie et le beau temps dans notre pays.( tous nos presidents élus et ses ministres se doivent d assister au repas annuel du CRIF en portant la kippa.honte a notre société laique


                                    • Christian Labrune Christian Labrune 12 décembre 2017 13:13

                                      de toute façon les h politiques Français ne seront jamais contre une décision favorisant ISRAEL.

                                      @Homphilo
                                      Remarque extrêmement pertinente. Macron manipulé par le CRIF et recevant Netanyahou a très fortement applaudi àl’initiative de Trump, comme on a pu le voir, et c’est lui qui aura probablement demandé à Mogherini d’enfoncer le clou, ce qu’elle aura fait sans tarder, avec l’immense talent rhétorique qu’on lui connaît.

                                      L’Iran est probablement aussi un des meilleurs soutiens de la politique d’Israël. On pourrait s’étonner en effet qu’un aussi petit pays disposât d’une armée aussi puissante. En faisant semblant d’adopter une politique agressive vis-à-bis d’israël, en faisant semblant de soutenir le déploiement de tant de missiles détenus par le Hezbollah libanais et le creusement de tant de tunnels par le Hamas, Rohani à la botte de Netanyahou s’efforce de justifier l’effort d’équipement de Tsahal et de le rendre tout à fait excusable.

                                      Je pourrais développer beaucoup plus longuement mais je vois que j’ai oublié de prendre mes pilules. Or, je ne tiens pas à me retrouver une fois encore à Sainte-Anne.


                                    • Homphilo 11 décembre 2017 10:58

                                      de toute façon les h politiques Français ne seront jamais contre une décision favorisant ISRAEL. le CRIF fait la pluie et le beau temps dans notre pays. tous nos presidents élus et ses ministres se doivent d assister au repas annuel du CRIF en portant la kippa.honte a notre société laique


                                      • JBL1960 JBL1960 11 décembre 2017 11:44

                                        Le plan du NOM existait bien avant le 11/9/01 et ce qui leur fallait mettre en scène pour accélérer le processus était ce « nouveau Pearl Harbor » dont parlait le think tank du PNAC en 1999 dès lors ce fut de nouveau « open bar » pour les guerres coloniales d’asservissement.
                                        Maintenant et selon les travaux de recherche du Dr. Ashraf Ezzat : Mais la vérité est que la Jérusalem moderne n’a jamais été la capitale du royaume de David. Ce qui nous permet de dire à Donnie : Non, M. Trump, Jérusalem n’est pas la capitale de l’Israël biblique...
                                        Ezzat précise : La décision de Trump a ravivé l’idéologie sioniste de l’occupation illégale et d’apartheid et quelques sionistes fanatiques ont perçu l’affaire comme étant “plus grosse que Balfour” et tant pis pour ces analystes qui ont soutenu Trump en le voyant comme le candidat qui allait devenir le président anti-establishment. Ils ne semblaient pas vouloir comprendre que le seul establishment auquel Trump est attaché, c’est le sien. Et j’ai pour ma part, mis le PDF de toutes ses publications en français à jour ► Traduction de la bible & Escroquerie historique.
                                        Sous l’article, j’ai rajouté les toutes dernières infos presse, notamment le fait que Trump a fêté cette décision lors de la fête de Hannouka à la Maison Blanche déclarant : « Je sais qu’il y a beaucoup de gens heureux dans cette salle », a déclaré le président américain WASHINGTON – Ce jeudi soir, à l’occasion de la soirée annuelle de Hanoukka organisée à la Maison Blanche, le président américain Donald Trump a pris la parole avec une certaine confiance. « Je sais qu’il y a beaucoup de gens heureux dans cette salle », a-t-il déclaré face à la foule. Après une courte pause pour les applaudissements, il a évoqué ce que tout le monde avait en tête : « Jérusalem. » « Je suis fier que mes jolis petits-enfants – Arabella, Joseph et Theodore – se soient joints à nous ce soir, alors que nous célébrons tous ensemble les traditions sacrées qu’ils observent chaque année à la maison. » Source ALTERINFO
                                        Et pour tous ceux et il y en a eu pour dire que Trump allait :
                                        1) drainer le marais, mais surtout ;
                                        2) couper la tête du serpent que tous savaient être le « régime israélien ».
                                        Alors, beaucoup avaient dit aussi qu’il n’y avait pas de solution dans aucune élection et qu’au lieu de choisir entre Killary ou Duffy, on pouvait, de manière inédite car cela n’a jamais été fait, nous choisir, nous. Car sinon ce serait le CHAOS perpétuel et c’est bien le cas non ?
                                        Alors on peut penser qu’avec Qods… Le piège se referme sur Israël
                                        Mais on voit bien que cet empire anglo-américano-christo-sioniste à la manœuvre depuis plus de 200 ans (c’est pas les mêmes, comme dit Orelsan, Illuminati ou pas, tu te fais baiser : simple !) est trop engagé pour craquer à 2.50 m du bol de Sangria... Et donc même le Grand Mufti de Moscou est d’accord avec ça ! Ne parlons pas de Klarsfeld ou de Meyer Habib... Mais ne doutez pas que les gesticulations de façade, ne sont que cela, un enfumage de plus... Le but étant la guerre perpétuelle et là les cibles sont multiples, dévastatrices c’est pourquoi Trump a ouvert, à dessein, les portes de l’enfer, mais pas pour eux, pour nous... C’est nous la cible, et c’est mieux si la cible ne sait pas qu’elle est CIBLE...


                                        • Jean nemare Jean nemare 11 décembre 2017 12:05

                                          « Pour la secte puritaine et protestante des évangélistes américains formant une partie importante du socle électoral du parti républicain, la reconstitution de l’ancien royaume de David autour de Jérusalem est la condition préalable au retour du Christ et au jugement final de ce monde, en vertu d’absurdes prophéties, fabriquées de toutes pièces. » D’absurdes prophéties dites-vous ? 


                                          Eh bien lisez donc la Bible, et vous verrez si ce sont « d’absurdes prophéties ». Dieu déclare dans Esaïe 46-9:10

                                           « Souvenez-vous de ce qui s’est passé dès les temps anciens, car je suis Dieu, et il n’y en a point d’autre, Je suis Dieu, et nul n’est semblable à moi.J’annonce dès le commencement ce qui doit arriver, et longtemps d’avance ce qui n’est pas encore accompli, Je dis : mes arrêts subsisteront et j’exécuterai toute ma volonté ». 

                                          Donc que cela plaise ou non aux nations arabes, et aux règles de ce monde, Jérusalem est la capitale d’Israël, et demain, au second avènement de Jésus-Christ, elle deviendra la seule capitale du monde ! Oui, vous avez bien lu ! 

                                          Alors évidemment, dans le contexte géopolitique actuel la décision de Trump est hautement risquée, car il ne peut pas faire comme si les Palestiniens n’existaient pas, Jérusalem est vraiment la capitale d’Israël oui, mais les hommes n’ont pas la sagesse nécessaire pour accepter cela et en particulier les arabes, donc il aurait mieux valu que Trump s’abstienne et qu’il s’en tienne au statut-quo. 

                                          De toute façon, les écritures sont certaines, Jésus-Christ va revenir et ses pieds se poseront sur la Montagne des oliviers à Jérusalem, qui se fendra en deux et il régnera depuis Jérusalem, la nouvelle capitale du Monde ! A ce moment-là, toutes les nations israélites ( le monde occidental) viendront vivre en Israël, et Israël et les nations environnantes vivront en paix. 

                                          Dieu avait promis à Abraham que toutes les nations de la Terre seraient bénies en son nom. Et jugez plutôt comment Dieu est fidèle à sa parole : Esaïe 19:25 « L’Eternel des armées les bénira, en disant : Bénis soient l’Egypte, mon peuple, Et l’Assyrie (l’Allemagne), oeuvre de mes mains, et Israël, mon héritage ! » 

                                          Si vous voulez en savoir plus sur ce qui nous attend, je vous invite à écouter les vidéos de cette chaine Youtube sur les temps de la fin : https://www.youtube.com/channel/UCwAXIANJt33ChP8OzM69ceA/videos

                                          Vous pouvez aussi consulter l’excellent site du Monde de demain : http://www.mondedemain.org 

                                          Des temps très difficiles sont devant nous, mais par delà ces temps d’épreuves, le Royaume de Dieu vient et sera instaurée sur toute la Terre. 

                                          • docdory docdory 11 décembre 2017 13:22

                                            @Jean nemare


                                             « De toute façon, les écritures sont certaines... » déclarez-vous ? Wow wow wow !!! Il n’y a plus guère que vous qui y croyez réellement !
                                            Il serait peut-être opportun de consulter un spécialiste ?

                                          • docdory docdory 11 décembre 2017 13:04

                                            @ l’auteur


                                            En réponse à votre article de propagande anti-Israël, je vous recommande la lecture de cette excellente interview qui rétablit la vérité historique. Cela vous fera probablement du bien, ainsi qu’à ceux qui partagent vos opinions !

                                            • Allexandre 15 décembre 2017 23:02

                                              @docdory
                                              Vous avez déjà vu des sionistes rétablir la vérité historique ? Vous êtes drôle. Moi je ne connais que ceux qui la déforment en permanence pour justifier leur viol et vol de la Palestine !


                                            • pipiou 11 décembre 2017 18:08


                                              Vous qui prétendez que l’Etat Hébreu a toujours existé vous êtes assez mal placé pour accuser les autres de propagande !


                                              • docdory docdory 11 décembre 2017 18:56

                                                @pipiou
                                                Non, l’état hébreu n’existait sûrement pas au néolithique, mais depuis qu’il y a des historiens, ce qui remonte à l’antiquité, il y a eu un royaume hébreu ayant pour capitale Jerusalem, et qui est maintenant une république, la république d’Israël.


                                                 Par contre il n’est nulle part mentionné un royaume musulman ayant pour capitale Jerusalem. Quand les grecs, les perses, les romains arabes ou les turcs ont conquis cette région du monde, ils n’ont Jamais fait de Jérusalem une capitale de leur état, ils ont gardé leur capitale respective.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Philippe Nadin


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires