• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Leetchi, symbole des valeurs d’Arkéa

Leetchi, symbole des valeurs d’Arkéa

 

Défendre les intérêts bretons… Mais bien sûr !

Les déboires que rencontre actuellement la cagnotte en ligne Leetchi, filiale du Crédit Mutuel Arkéa, symbolisent à eux seuls les véritables valeurs prônées par le richissime patron de la banque bretonne, Jean-Pierre Denis.

D’abord ciblée par l’association de consommateurs UFC Que Choisir le mois dernier, la cagnotte en ligne est aujourd’hui poursuivie en justice par plusieurs dizaines de ses clients, rassemblés sous le nom de « l’Union des mécontents de Leetchi ». La raison de leur mécontentement est simple : Leetchi préfère garder l’argent récolté plutôt que de le leur verser.

« On nous demandait sans cesse de nouvelles pièces. Leetchi prétend qu'il est facile de récupérer l'argent. En réalité, c'est la croix et la bannière ». Seul moyen de récupérer ses deniers, envoyer une mise en demeure à la cagnotte en ligne, rien que ça.

Alors à qui la faute ? « Selon l’avocate, les problèmes avec Leetchi auraient commencé en 2017-2018 après le rachat de Leetchi par le Crédit Mutuel Arkéa, qui a créé une filiale au Luxembourg » peut-on lire dans un article de Capital sur le sujet.

Pourquoi le Luxembourg ? Vraisemblablement pour spéculer sur de l’argent qui ne lui appartient pas, ce qui n’est pas possible en France. Et comme si ça ne suffisait pas, la plateforme a mis à jour ses conditions d’utilisation en 2019, afin de s’octroyer le droit de « suspendre la cagnotte » jusqu’à « réception satisfaisante des informations et/ou documents complémentaires ».

Bien sûr, de son côté, Leetchi se défend de faire une quelconque utilisation des fonds qu’elle collecte. Le climat luxembourgeois étant sans doute la seule et unique raison de son déménagement au Grand-Duché.

Pour ce qui est des clients floués, ils ne sont bien évidemment qu’une minorité selon la filiale d’Arkéa : du 1er octobre au 30 novembre, 90% des cagnottes auraient ainsi été versées au bout de 7 heures, quand un délai supérieur à 10 jours n’a été enregistré que dans 3% des cas. Des chiffres aussi fiables que les 94,5 % de votes des caisses locales en faveur de l’indépendance de la banque bretonne en 2018 ? Possible.

Cette nouvelle affaire vient encore une fois mettre en lumière les réelles motivations du Crédit Mutuel Arkéa et plus particulièrement celles de son président, qui sont bien éloignées de la « défense des intérêts bretons », avancée par Jean-Pierre Denis pour justifier feu son projet d’indépendance.


Moyenne des avis sur cet article :  4.25/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 14 janvier 12:05

    Bon, en même temps, tant qu’il y aura des cons pour balancer leur fric dans des puits sans fond...


    • xana 14 janvier 15:47

      @Clocel
      Je ne suis pas d’accord.
      L’idée des cagnottes pour soutenir ceux dont on partage certaines valeurs lorsqu’ils sont en butte aux puissances d’argent, cette idée me paraît excellente.
      Par contre il est évident que le pouvoir voit cela d’un très mauvais oeil.
      Et il était certain que des banques, même si elles se parent du titre « mutuelles », restent toujours des banques au service... des puissances d’argent.
      Il faudrait des cagnottes, mais des cagnottes sur lesquelles ni les banques ne pourraient agir, comme des cagnottes de particuliers, et aussi des cagnottes hors du rayon de nuisance de l’Etat. Donc situées hors de France, et sans doute hors d’Europe.
      Ce serait une bonne chose que VKontakte s’y intéresse...


    • Attila Attila 14 janvier 16:09

      @xana
      L’erreur est de compter sur un organisme pour gérer ces cagnottes. Les partis politiques et beaucoup d’organisations reçoivent directement les dons sur leur compte bancaire, comme Agoravox.

      .


    • Clocel Clocel 14 janvier 16:44

      @xana

      Allez demander aux supporters de Christophe Dettinger ce qu’ils en pensent, ils viennent de se faire baiser en levrette.

      On ne lutte pas avec les armes de ses adversaires, c’est un principe, ça les renforce.


    • Attila Attila 14 janvier 19:31

      @Clocel
      Ben oui mais ils se sont fourrés dans la gueule du loup en faisant confiance à Leetchi.
      Ils auraient pu prendre conseil et se faire aider pour créer une page Web avec un service de dons aboutissant directement dans un compte bancaire leur appartenant.

      .


    • xana 15 janvier 10:48

      @Attila
      Oui, c’est à ca que je pense. Leetchi est forcément un vendu.
      Mais ce service de dons devrait se trouver « off-shore » pour ne pas être sensible aux pressions de l’Etat.


    • sylvain sylvain 15 janvier 10:56

      @Attila
      eh oui mais c’est plus difficile, il faut créer un compte pour l’occas, il faut donner ton rib a tous les donnateurs potentiels .... Surtout ça donne aux gens l’impression de donner à quelqu’un, alors qu’en passant par un de ces trucs, ils ont l’impression de donner à un projet . En plus comme c’est en général anonyme ça ne mets pas la pressio pour donner .

      Mais moi aussi ça me gonfle un peu ces trucs, d’autant que certains prennent de grosses comission pour aucun travail effectif . AV ne reçoit pas de dons directs, il passe par helloasso, qui ne prend que des comissions à prix libre


    • sylvain sylvain 15 janvier 10:57

      @Clocel
      il me semblait bien que c’était cette plateforme qui avait sucré le pognon de dettinger . Il y a des escrocs partout


    • Attila Attila 15 janvier 12:28

      @xana
      A l’époque, j’avais pensé à l’Italie car Salvini était au pouvoir et ne pouvait pas blairer Macron. Salvini avait même soutenu officiellement les Gilets Jaunes.

      .

      .


    • Marcus Hadock 16 janvier 22:07

      @xana
      Bonjour,
      Je suis entièrement d’accord avec vous. Mais appelons un chat, un chat. Cela se passe uniquement chez Arkéa et ses filiales.
      Les puissances d’argent ne sont aucunement derrière la cagnotte Leechi. Le principe est bon mais totalement détourné comme le souligne les « Bretons en colère » par JP DENIS et sa clique.Et c’est seulement cela.
      Parce je connais bien le Crédit Mutuel, mon ami m’a raconté sa mésaventure,
      Il en va de même pour certains compte de dépôts d’association dans la banque Fortunéo, autre filiale d’ Arkéa (Je n’aime pas mélanger le CM de Bretagne avec Arkéa). Pour se faire remettre le solde de compte, après une durée de 10 ans contractuelle, il a fallu attendre presque une 11e année parce qu’il manquait toujours un document.
      L’association lui a demandé de s’en occuper parce qu’il habite dans le Finistère Nord.
      Quand il a demandé par téléphone à Fortunéo où il fallait amener le justificatif (toujours un original), déjà envoyé 3 fois par la poste avec la signature de tous les membres de l’association qui n’habite pas au même endroit, on lui a indiqué le siège d’Arkéa au Relecq.
      Mon ami m’a préciser que le contrat initiale avait été signé ... à Strasbourg et que tous les courrier de Fortunéo y étaient envoyés.

      « et dans quel service, pour le remettre en main propre ? » très embêté parce que mon ami leur a dit qu’il habitait le Finistère Nord. Après mûr réflexion, il lui ont répondu à ...Rennes. Il a envoyé le justificatif en LRAR avec signature à la réception et il est arrivé au service ... 5 semaines plus-tard... Il aura fallu plus de 8 mois en tout.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

BretonEnColère


Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité