• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les 10 points qu’un révolutionnaire doit savoir expliquer

Les 10 points qu’un révolutionnaire doit savoir expliquer

La victoire de Ruffin, les 19% de Mélenchon à l’élection présidentielle ou la présence d’Asselineau dans les médias sont des victoires encourageantes pour toutes personne profondément de gauche. Certes certains d’entre nous espéraient mieux, mais il semble que bientôt, peut-être dans un an peut être dans 50 ans, une révolution de gauche aura lieu dans ce pays.

Notre mission à nous, militants ou citoyens engagés, est de préparer cette révolution. Il faut que les révolutionnaires soient en mesure d’expliquer l’essentiels des changements à faire tout en se concentrant sur des points non clivants. En m’appuyant sur les travaux de Chouard, Friot, Asselineau, Filoche, Piketty, Lordon, Lepage et d’autres chercheurs, je vous propose de résumer les 10 points non clivants que tout bon révolutionnaire doit savoir expliquer aux autres dans un but d’éducation populaire.

 

  1. Le chômage est dans l’intérêt que les riches.

Il a la vertu du point de vue des riches de rendre docile les salariés (qui craignent de ne pas être embauchés) en exigences salariales, d’exercer une pression pour de meilleures performances et de renforcer la compétition des diplômes et qualifications.

 

  1. Exonérer d’impôt les riches accroit le déficit public.

Les impôts étant les recettes de l’états, baisser les impôts c’est créer un déséquilibre budgétaire.

 

  1. Nous n’avons pas besoin des riches pour créer des emplois.

Il existe deux types de propriété : propriété d’usage et propriété lucrative. La propriété d’usage c’est le droit de posséder un bien d’usage comme une voiture ou une maison et la propriété lucrative est le droit d’utiliser sa propriété pour gagner de l’argent, exemple : société d’autoroute, loyer d’appartement ou être propriétaire d’une entreprise.

Il faut supprimer le droit à la propriété lucrative et faire des entreprises la propriété d’usage des employés (qui deviennent alors copropriétaires de leurs outils de travail, ce qui revient à généraliser le statut actuel de SCOP d’une entreprise). 

« Il y a un dirigeant comme dans n’importe quelle entreprise. Mais celui-ci est élu par les salariés associés ». 1

Il n’y aurait donc plus de « patron » pour s’approprier le capital et le réinvestir. Ou trouver l’argent pour l’investissement ? Par les cotisations, ce sera à l’état d’investir avec cet argent ou de le verser sous forme de subventions, voir le point 7.

 

  1. Le salaire doit être lié à la personne et non au poste.

Le meilleur moyen de faire disparaitre le chômage est de mettre fin à l’emploi. Toute personne doit être rémunéré par un salaire inconditionnel qui reconnait sa qualification ainsi que sa production.

L’idée du salaire à vie ou du revenu de base ne faisant pas l’unanimité on peut imaginer une forme alternative : nous considérons les chômeurs comme étant tous « fonctionnaire en disponibilité », qui devront effectuer des missions confiées par l’état.

Il est important que le concept de « demandeur d’emploi » disparaisse car il subordonne l’individu non pas à la production de richesse (comme l’écologie, le bio, le logiciel libre, l’art, la santé, l’action humanitaire) mais au profit ainsi qu’aux conditions de travail fixés par le patron (voir le point 1).

Par exemple des ouvriers construisent un bâtiment : ils produisent de la richesse. Des propriétaires de ce bâtiment gagnent de l’argent par les loyers : ils récupèrent le profit sans produire de richesse (ce n’est pas eux qui ont construit le bâtiment). Plus généralement les patrons (propriétaires) n’embaucheront que dans une logique de profit, la création de richesse étant secondaire.

 

  1. La monnaie se crée par prêt bancaire.

Toute la monnaie est créée par emprunt, les emprunts aux banques centrales émettent de la monnaie fiduciaire (billet et pièce) et les emprunts aux banque privés émettent de la monnaie scripturale (carte bancaire, chèques). La dette est donc obligatoire dans un système pareil. De plus les prêts aux banques privés se faisant avec taux d’intérêt, il y a plus de dette que de monnaie ce qui entraine l’accroissement de la dette.

Il est donc urgent de :

  • Faire emmètre l’exclusivité de la monnaie sans dette par une institution publique.
  • Créer une institution citoyenne ou judiciaire visant à limiter la production de la monnaie (voire procéder à de la suppression de monnaie en cas d’inflation).
  • Protéger les consommateurs contre l’inflation avec un contrôle sur les prix et les salaires (indexation des salaires2, gels des prix, prix maximums3).

 

  1. Un régime anticapitaliste doit être démocratique pour fonctionner.

L’une des forces actuelles du capitalisme repose sur l’échec de certaines expériences dite « communiste » : les régimes de Staline, Mao Zedong et Nord-coréen. Rappelons que le communisme repose sur l’idée de partage de richesse, peut-on penser qu’un dictateur soit animé par un tel objectif ? Non, il faut donc qualifier ces régimes de totalitaires et non pas communistes.

Pour contrer cet argument il faut rappeler les expériences réussies4 du communisme : la fonction publique inventée par Maurice Thorez ou la sécurité sociale inventée par Ambroise Croisat (tous deux communistes).

 

  1. Il n’existe pas de régime démocratique autre que la démocratie directe.

Le seul moyen d‘accéder au pouvoir via l’élection est d’être suffisamment connu. Or ceci rend la réussite de l’élection dépendante de deux facteurs :

  • Avoir une campagne électorale suffisamment financée.
  • Avoir une présence médiatique suffisante.

Dans les deux cas l’approbation des riches possesseurs de médias ou de banque est nécessaire. Or comme nous l’avons vu dans le point 1, les intérêts des riches et du peuple sont contraires. Les élus sont donc choisis préalablement par des individus ayant un intérêt contraire au peuple ce qui explique les multiples trahisons envers le peuple (dénigrement de la fonction publique, gel des cotisations) et les faveurs envers les riches (exonérations d’impôts ou prêts ruineux à l’état).

L’utilisation du tirage au sort étant incorruptible, on peut utiliser cette méthode pour sélectionner les membres d’une assemblée constituante qui aura pour mission d’instaurer une démocratie directe.

L’usage de l’élection doit être réservé aux groupes électoraux suffisamment petit pour que tous les candidats aient la même publicité. Pour les taches nécessitant une haute qualification (comme la diplomatie ou la gestion de l’armée) on peut choisir les représentants par concours.

Voir également mon article l’élection est mathématiquement absurde face au tirage au sort ainsi que le travail d’Étienne Chouard.

 

  1. La cotisation des entreprises est plus efficace que l’impôt pour lutter contre la fraude.

Pour aider les petites entreprises en difficulté on peut rendre les cotisations progressives selon le chiffre d’affaire des entreprises de sorte que les entreprises en difficultés cotisent moins que celles en bonne situation. La fraude aux cotisations nécessitera des techniques plus complexes que la fraude fiscale, comme le travail au noir qui est compliqué à mettre en place pour de grandes entreprises.

 

  1. L’union européenne est un verni de gauche sur des institutions d’extrême droite.

Toute personne profondément de gauche préfère l’internationalisme au nationalisme. On peut résumer cette pensée par une citation de Jacque Fresco :

« J’ai refusé de porter allégeance au drapeau américain. […] Les états unis doivent toutes leurs ressources à d’autres pays, donc je préfère prêter allégeance à la terre et tous les peuples qui y vivent »

Les capitalistes ont donc caché leurs institutions dans un objet d’apparence internationaliste : l’union européenne. Cependant on peut affirmer que l’UE :

  • Est une construction nationaliste à grande échelle correspondant au « choc des civilisations ».
  • Etablit des lois sans parlement (appelé procédure législative spéciale).
  • Ne peut pas changer politiquement.
    L’article 48 du TUE impose l’unanimité des états membres pour modifier un traité. Avoir une UE « de gauche » nécessite que les 28 états soient de gauche, ce qui est statistiquement impossible.
  • Est profondément capitaliste et libérale.
    L’article 123 du TFUE interdisant aux états d’emprunter à leurs banques centrales nous empêche de régler le point 5. Les GOPÉ de 2017 nous empêchent d’augmenter les cotisations car il y est question de « réduire le cout du travail ». L’article 63 interdit de restreindre les mouvements de capitaux, impossible alors de lutter contre les délocalisations, etc…

 

  1. Ne pas attendre un leader providentiel.

On peut noter trois armes fondamentales du capitalisme : le sophisme, la novlangue, le monopole de la parole médiatique. Etre mené par un leader c’est se rendre vulnérable aux attaques ad hominem. Amplifié par l’utilisation des médias cette attaque ad hominem rendra ledit leader infréquentable et détruira le mouvement révolutionnaire.

À l’inverse, attendre un leader c’est s’exposer aux escrocs ou traitres qui saliront le mouvement.

 

1. http://www.les-scop.coop/sites/fr/les-scop/qu-est-ce-qu-une-scop.html

2. Voir les travaux de Maurice Allais.

3. Déjà utilisé lors de la révolution française, voir la conférence de Henri Guillemin : https://www.youtube.com/watch?v=XiM74n8I2Gc

4 Il est important de considérer la classe ouvrière comme victorieuse et non pas victime face au capital voir la conférence de Friot : https://www.youtube.com/watch?v=C5XV1Gk4O0g&t=385s


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

68 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 1er août 2017 13:55

    11. la lutte des classes ne se déroule pas entre riches et pauvres, mais entre propriétaires ou non des moyens de production.


    12. la droite et la gauche sont des notions floues qui permettent d’évacuer les questions sociales en les remplaçant par de faux problèmes sociétaux. les révolutionnaires ne se positionnent pas « à gauche », mais du côté des opprimés contre les oppresseurs.

    12. le but des révolutionnaires n’est pas l’instauration d’une nouvelle forme de démocratie, mais la construction d’une société sans classes.

    • La mouche du coche La mouche du coche 1er août 2017 14:54

      La révolution, ça n’existe pas. C’est un fantasme de pauvres. S’il s’énerve, le peuple est tout au plus capable d’une jacquerie sans lendemain. 

      Pour changer un régime, il faut savoir commander (une armée, une usine, etc.), ce que les gens de la base ne savent pas faire, sinon ils ne seraient pas des gens de la base.

    • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 1er août 2017 15:04

      @La mouche du coche

      Vous seriez donc d’accord avec Warren Buffet quand il déclarait l25 mai 2005 sur la chaîne de télévision CNN : « Il y a une guerre des classes, où ma classe gagne de plus en plus, alors qu’elle ne le devrait pas » (It’s a class warfare, my class is winning, but they shouldn’t be). 
      Il est vrai que sa classe contrôle l’armée, la police et les médias, ce qui n’est pas rien.
      Savoir si la révolution « existe » ou pas revient à disserter sur le sexe des anges. Ce qui compte, c’est de savoir si les manettes changeront de mains avant ou après que le « système » soit complètement décomposé.

    • CoolDude 1er août 2017 16:27

      @Jeussey de Sourcesûre

      11. la lutte des classes ne se déroule pas entre riches et pauvres, mais entre propriétaires ou non des moyens de production.

      Pour être propriétaire des moyens de production, il faut être riche...

      ...

      12. le but des révolutionnaires n’est pas l’instauration d’une nouvelle forme de démocratie, mais la construction d’une société sans classes.

      Sans classes, pas sûr... Je dirais plutôt un changement de valeurs... Un reversement du pouvoir. L’homme catégorise toujours : Il existera toujours des cases, des grilles, des groupes, des classes.


    • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 1er août 2017 20:26

      @CoolDude
      on peut être riche sans être propriétaire de moyens de productions, et un artisan propriétaire de ses moyens de production n’est pas forcément riche.


      c’est vous qui décidez de ce qu veulent les révolutionnaires ?

      merci de nous fournir vos références théoriques.

    • CoolDude 1er août 2017 23:20

      @Jeussey de Sourcesûre

      J’attends les vôtres.

      (Me concernant, la liste est longue...)

      Quand on est propriétaire, sans dette, sans créance, on est riche. Sinon, c’est vivre à crédit et les créances, la vrai propriété des moyens de productions, c’est le banquier qui les possède, etc... C’est l’esclavage par la dette.

      c’est vous qui décidez de ce qu veulent les révolutionnaires ?

      Je vous retourne la question.


    • Castel Castel 1er août 2017 15:04
      (De l’auteur) « avec l’utilisation des médias cette attaque ad hominem rendra ledit leader infréquentable et détruira le mouvement révolutionnaire ».

      Il y a eu beaucoup d’attaque ad hominem contre Macron mais ça n’a pas marché...
      Au final, un leader incontesté est bien ce que cherche un pays comme la France, et ce n’est que comme cela qu’un peuple sort de la noirceur.

      • Spartacus Lequidam Spartacus 1er août 2017 16:39

        Les « révolutionnaires »...Wahahahahahahaaaa.....

        Quand 90% des révolutionnaires sont des petits statutaires abondés à la gamelle mensualisée de l’état...
        Faut quand même les prévenir qu’il faut qu’ils s’habituent à la pénurie généralisée.
        T’as pas oublié de leur dire ?

        A part sortir des niaiseries de racisme anti-riche totalement obsolète et ridicule rien de neuf sous le chapeau du marxiste...

        Quel charabia a gauchistes neu-neu...
        Dans une économie ou la valeur est immatérielle ils croient que prendre la propriété des disques dur de Google ou You-tube leur fera créer de la richesse...
        Ami gauchiste pas besoin de montrer les muscles avec tes niaiseries de « propriété d’usage ou lucratives »..Un disque dur coûte quelques €uros... 
        Avec ça c’est certain t’es devenu Facebook ou Google...

        Prend aussi le moyen de production de ton idole Piketty, le stylo. Il a bien distribué en parts égales avec toi ses droits d’auteurs ? Pour montrer l’exemple ? Ha non ? Comme c’est curieux.
        Avec son stylo, c’est sur ta SCOOP elle va faire un malheur.

        Les « cotisations progressives selon le chiffre d’affaire ».... 
        Encore un neue-neu qui confond chiffre d’affaire et bénéfices....


        Y’a un dictateur Moustachu, Maduro qui réalise actuellement ce programme et on voit à quel point c’est for-mi-dable...

        • CoolDude 1er août 2017 23:51

          @Spartacus

          Quand 90% des révolutionnaires sont des petits statutaires abondés à la gamelle mensualisée de l’état...Faut quand même les prévenir qu’il faut qu’ils s’habituent à la pénurie généralisée.T’as pas oublié de leur dire ?

          Je ne sais pas ou vous la voyez la pénurie... A part dans votre tête !

          Tous les grands groupes font des bénéfices record. Les dividendes sont au plus haut... Les PDGs du CAC40 se goinfre. Mais sinon, ça va faire presque 20 ans que c’est la crise.

          C’est du foutage de gueule.

          Etc...

          Les « cotisations progressives selon le chiffre d’affaire »....
          Encore un neue-neu qui confond chiffre d’affaire et bénéfices....

          Ça, c’est pour éviter que vous bidouiller les chiffres, les comptes pour mes les bénéfices soit à zéro.

          Genre, les bénéfices, ça va direct dans ma poche. Donc plus de bénéf’ !!!

          Non non... C’est pas Neue-neu. Vos bidouilles, on les connaît. Les « optimisations » fiscales, etc...

          Bref, encore une fois, c’est du grand n’importe quoi. Du grand Spartacus !

          Y’a un dictateur Moustachu, Maduro qui réalise actuellement ce programme et on voit à quel point c’est for-mi-dable...

          Un « dictateur » qui fait une élection pour élire une assemblée constituante. J’ai déjà vu pire comme dictature. Qu’est ce que l’on entend pas !

          Le notre « Mac Rond », il modifie le code du travaille par ordonnance ! Un VRAI démocrate !!! Pfff...


        • CoolDude 2 août 2017 00:04

          @Spartacus

          Facebook, Google, Amazon, etc... Aucun bénéfice en France !
          Plus personne fait de bénéfice en France, comme c’est bizarre.

          C’est nous prendre pour des Neue-neu effectivement. 


        • Jean Pierre 2 août 2017 00:42

          @Spartacus
          « Dans une économie ou la valeur est immatérielle ».

          L’économie n’a jamais été aussi « matérielle » qu’aujourd’hui. L’humanité n’avait jamais consommé autant d’énergie et de matières premières et n’avait jamais autant produit de déchets que maintenant. Et il n’y a jamais eu autant de sites de production industrielle et de salariés dans l’industrie. Par exemple, 800 millions de Chinois ont quitté les modes de vies traditionnels (paysannerie, artisanat, boutiques) pour rejoindre les mégalopoles industrielles. C’est tout simplement la plus grande migration de l’histoire de l’humanité. Et tout cela pour produire des biens matériels.
          Le seul changement c’est la spécialisation qui fait que l’industrie n’est pratiquement plus visible pour nous parce qu’elle n’est plus chez nous.
          L’enrichissement se fait apparemment par le commerce, la spéculation, la banque, la finance. Mais fondamentalement, le commerce, la spéculation, la banque, la finance ne seraient rien sans cette base matérielle. 
          Vous faites de grands discours très méprisants ou vous avez la prétention de faire la leçon à tout le monde. Mais vous oubliez deux choses : ouvrir les yeux et réfléchir à ce que vous dites.



        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 2 août 2017 06:51

          @Jean Pierre
          Il me semble qu’il y a les deux, une économie matérielle à obsolescence programmée, produite dans les pays à bas salaires, et une économie immatérielle.

          La spéculation a été possible à partir de la révolution conservatrice Reagan - Thatcher dans les années 80, quand toutes les régulations antérieures ont été détruites.

          Après la guerre, pour éviter un retour de la crise spéculative de 1929, des régulations de la finance ont été mises en place. Les 30 glorieuses n’ont connu aucun crise boursière.


        • Spartacus Lequidam Spartacus 2 août 2017 13:35

          @Jean Pierre mon frustré baveux de haine personnel


          813 commentaires, 813 commentaires en bave sur ma personne..
          C’est dire si chez les gauchistes y’a des tarés obsessionnels que je rend malade. 

          Comparaison hors sujet et totalement conne...

          Effectivement il faut une base matériele pour produire de la richesse.
          Il faut un stylo et un disque dur pour produire de la richesse immatérielle... 
          Diantre et fichtre. Que c’est énorme !

          C’est con ? Oui c’est con de ne pas comprendre que les niaiseries de possession de la propriété des moyens de production ne sert a rien quand à l’appropriation des moyens de production n’ont plus dans le monde actuel l’importance qu’elle avaient au 18eme siècle et que toute cette idéologie Marxiste basé sur cette connerie, c’est devenu de la merde ringarde et décalée....

        • Spartacus Lequidam Spartacus 2 août 2017 13:51

          @CoolDude


          Non pas de bénéfices en France.
          C’est toi qui te connecte à Facebook ou Google et ta connexion ne débouche pas en France. 
          C’est logique.

          Mais tu peux utiliser le courrier franco Français pour montrer tes photos de vacances à la place de Facebook et utiliser une encyclopédie de 40 volumes imprimée sur des gros livres bien lourds sortis de l’industrie Franco-Française pour chercher des infos à la place d’utiliser Google....

          Ce qui est bizarre c’est de ne pas comprendre que le monde n’est pas limité à la frontière Française.

          Les entreprises sont mondiales, elle choisissent le lieu de leur siège ou elles se sentent le mieux.

          Ça peut être par choix fiscal, par choix de compétences sur place ou environnement complémentaire à leur job

          C’est un peu comme toi, si tu avais le choix et les moyens, tu préférerai habiter Sarcelle ou Saint Tropez ? 

        • CoolDude 2 août 2017 14:25

          @Spartacus

          Les entreprises sont mondiales, elle choisissent le lieu de leur siège ou elles se sentent le mieux.

          Là ou elle paie le moins d’impôt !

          « Les entreprises »... « elles »... -> « Le capitaliste » choisi... Le salarié choisi que dalle.

          Exemple : Luxembourg, Suisse, Belgique, Irlande...
          La France fait aussi des cadeaux fiscaux quand ça l’arrange et quand on copain avec Bercy. Mais c’est une autre histoire.

          Pourtant le chiffre d’affaire et bien fait en majorité en France !?

          Mon intervention était juste pour expliquer la raison, l’idée de taxer plutôt le chiffre d’affaire, que les bénéfices. Il y a trop de moyen comptable et juridique pour minimiser les bénéfices et échapper à l’impôt.

          Un peu hors sujet : mais je voudrais lancer au passage une piste de réflexion : Un bénéfice... Ça entraîne forcement aussi un déficit quelque part !? Non ?!

          PS : Je ne vous ai pas attendu pour rouler au maximum Français pour soutenir notre économie et nos emplois car ça m’impacte directement, enfin quand c’est possible. Mais mon effort est un peu vain (je ne listerai pas toutes les entreprise Française (Luxleak, etc...) qui ont des succursales dans des paradis fiscaux et qui délocalise à tous va).

          En tout cas, vu comme ça, ça sent une bonne déflation dans peu de temps. Quand plus personne ne pourra payer ses dettes... (Comme au Monopolis. Game over).

          C’est un peu comme toi, si tu avais le choix et les moyens, tu préférerai habiter Sarcelle ou Saint Tropez ?

          Le capitaliste vie à Saint Tropez...
          Les prolétaires à Sarcelle, loin de lui.Ces deux là, il ne faut mieux pas qu’ils se croisent trop souvent.

          Personnellement, moi, je n’ai jamais eut le choix. Et je pense que personne ne l’a réellement.


        • Spartacus Lequidam Spartacus 2 août 2017 16:41

          @CoolDude

          Le chiffre d’affaire est fait avec des clients, qu’importe la nationalité....
          Vous pouvez louer un appartement a Sarcelle ou Saint Troppez, et le prix d’un appartement à la banlieue de Sarcelle n’est pas en si complète déconnexion qu’un dans la banlieue de Saint Tropez....

          Non un bénéfice n’entraîne pas un déficit quelque part. 
          Tout simplement parce que le chiffre d’affaire n’est pas un vase clos ou un jeu à somme nulle comme gâteau, mais un flux plutôt une baignoire ou s’écoule un flux.
          Dailleurs ce sont dans les entreprises ou il y a le plus de bénéficies que les salaires sont plus élevés.

          Quand à la production Française, il est déplorable qu’a l’école on ne vous apprenne pas « le crayon » de Leonard Read au lieu des conneries Marxistes.Il n’existe pas de produit « français ».... 
          Si les Français avaient passé du temps à l’éducation nationale sur Leonard Reed plus que Zola ou Marx...
          Il est vrai que ces talents en économie ne font aucune page dans les livres marxistes d’économie en France.
          **********

          La mondialisation expliquée pour les Marxistes :

          Exemple par le « crayon de bois ». Source : Leonard Reed 

          Le graphite est extrait à Ceylan

          Pensez à ces mineurs, à ceux qui ont fabriqué leurs nombreux outils d’Allemagne pour l’extraire ou les sacs en papier du Canada dans lesquels on transporte le graphite ou encore la ficelle de Malaisie qui permet d’attacher ces sacs, à ceux qui les ont mis à bords des bateaux Panaméens et à ceux qui ont fabriqué ces bateaux en Corée. Même les gardiens de phare le long de la route au cap en Afrique du Sud ont aidé à sa naissance, et aussi les pilotes des ports Belges d’Anvers.

          Le graphite est mélangé à de l’argile Américain dont on utilise l’ammoniaque de Trinidad et Tobago pour l’affinage. Puis des agents mouillants sont ajoutés, comme du suif sulfoné issu du pétrole du Venezuela des graisses animales d’Argentine ayant réaction avec de l’acide sulfurique Suisse. Après être passé au travers de nombreuses machines Allemandes, le mélange se présente finalement dans une extrusion sans fin comme pour une machine à saucisses coupée à la dimension voulue, séchée et cuite pendant plusieurs heures à environ 1000 °C . Pour accroître leur résistance et leur aspect lisse, les mines sont alors traitées avec un mélange chaud qui comprend de la cire du Mexique, de la paraffine du Maroc et des graisses naturelles hydrogénées des pays bas.

          Le bois de cèdre de Turquie ou Liban reçoit six couches de laque. Connaissez-vous tous les ingrédients de la laque ? Qui penserait que les éleveurs de graine de ricin du Brésil font le rouge ? La belle couleur blanche et jaune de l’oxyde de titane extrait à Madagascar de la laque nécessitent les savoir-faire de plus de personnes que l’on n’en pourrait dénombrer !

          Regardez la marque. C’est un film formé en chauffant du charbon noir de Bulgarie mélangé avec des résines transformées en France.

          Le bout de métal la virole, est en laiton des métalleries Indiennes. Pensez à toutes les personnes qui extraient le zinc du Pérou et le cuivre du Chili et ceux qui savent faire une feuille brillante de laiton à partir de ces produits de la nature. Ces anneaux noirs sur la virole sont en nickel noir d’Australie

          Il y a ensuite le bout de gomme, que l’homme utilise pour effacer les erreurs qu’il commet avec moi. C’est un élément appelé « factice » qui permet d’effacer. Il s’agit d’un produit semblable à du caoutchouc fabriqué en faisant réagir de l’huile de colza d’Indonésie avec du chlorure de soufre de Colombie

          Le caoutchouc deThaïlande , contrairement à l’idée courante, ne sert que pour assurer la liaison. Il y a ensuite de nombreux agents de vulcanisation et d’accélération. La pierre ponce vient d’Italie ; et le pigment qui donne sa couleur à la gomme est du sulfure de cadmium de Biélo-Russie.

          En fait, des millions d’êtres humains participent à sa création, et aucun d’entre eux n’en connaît plus que quelques autres. 

          La mondialisation, ils en ont peur. 

          Mais ce n’est qu’un crayon noir.......Un simple crayon noir  !




        • Spartacus Lequidam Spartacus 2 août 2017 17:21

           « Le salarié choisi que dalle. »

          Bien sur que non ! Non, Non et Non !
          On a toujours le choix. 
          Tes barrières tu te les as construite toi-même ! Des barrières intellectuelle de la recherche du minimum d’effort, du moindre risque et et parfois par le besoin de reconnaissance sociale à un corpus social.

          Le salarié choisit d’être salarié. En plein libre arbitre. 

          Il choisit en pleine connaissance de cause, au nom d’un petit confort et d’un environnement culturel composés d’une éducation Marxiste ce statut en soumission.

          Tout le monde a le choix, de travailler ou c’est possible sur terre et de renoncer a un petit confort ou tu deviens jaloux de la réussite des autres parce que tu t’ai toi même limité structurellement à l’émancipation personnelle et la possibilité de s’enrichir.

          J’ai monté ma première boite à 24 ans. Et j’avais le choix facile de l’employeur... 
          J’ai juste pas choisit la facilité salariale, j’ai choisit de vivre libre.

        • Gorg Gorg 2 août 2017 18:17

          @Spartacus

          « 813 commentaires en bave sur ma personne » 

          814 maintenant… 

          Continue a nous faire rire Spartanus… Ah, t’es vraiment c.. à bouffer du foin…

          Toi, un entrepreneur… ? Même pas en rêve… Tiens, je regrette de n’avoir pas conservé ton descriptif AV d’il y a quelques années… Tu nous racontais que tu postais sur AV lors de tes voyages professionnels pendant les escales aéroportuaires, tout ça, patin couffin. Ça n’a pas du t’arriver souvent, car tu saurais que pendant ces moments là, on a autre chose à foutre…

          Toi, en fait tu t’emmerde alors tu braille sur AV pour passer le temps… 

          Prends donc ton lexomil… ça va te faire du bien… si… si


        • Spartacus Lequidam Spartacus 2 août 2017 18:45

          @Gorg


          Décrédibiliser le contradicteur est le signe pitoyable qu’on est incapable d’avoir des arguments contradictoires....
          Si ça peut te faire plaisir, je peut être SDF, Éboueur ou n’importe quoi, et évidemment quand on est en transit on est vachement occupé, puisque tu le dis.






        • Gorg Gorg 2 août 2017 18:58

          @rocla+

          Tient, le mitron est sorti de son coma éthylique… et il vient à la rescousse de son pote Spartanus ?

          Il va falloir songer à vous pacser tous les deux… AV vous offrira des godes…

          Malheureusement ne burne plus une burne ne font pas forcément une bonne paire…

           

          Ne vomis pas dans le pétrin STP…


        • Gorg Gorg 2 août 2017 19:18

          @Spartacus

          « Décrédibiliser le contradicteur est le signe pitoyable qu’on est incapable d’avoir des arguments contradictoires.... »

          Oui, oui, c’est ça...Dis donc, Spartanus, te prendrais tu, en plus, pour un intellectuel... ? Tu es encore plus atteint que je ne le pensais... Reviens sur terre STP...

          Tu ne penses tout même pas que je vais faire l’effort de répondre à tes gargouillis...

          Bon, aller, je ne t’embête plus, tu peux te lâcher...


        • Spartacus Lequidam Spartacus 2 août 2017 19:19
          rocla+

          Nous a quand même plus largement plus que les autres sur Agoravox !
          Des gens entièrement dédiés à la mission divine de nous décrédibiliser car nos contradictions ne sont pas en rapport avec leur bible Marxiste...

          Toi tu as le « gorg » ou le « bourricot » qui insultent Ad Personnam dans la seule logique de se rendre pitoyable et chercher dans les autres Marxistes lecteurs une reconnaissance sociale...

          L’obsession a souvent en psychologie une source sexuelle..(C’est pas une blague)
          Peut être qu’une femme libérale les a éconduit suite à leur impuissance sexuelle ? Va savoir !

          Moi aussi j’en est ferré un très beau spécimen obsessionnel qui se cache derrière des pseudos-argumentations hors sujet...
          Le ’jean pierre"...
          Un type qui doit prendre ses compères Marxistes pour des cons incapable de me répondre, et qui s’incruste dans les fils de discutions pour sortir une bave personnelle systémique cachée sous des copié-collé de réponse hors sujet et comparaison nouillesques....

          En fait il y en a vraiment très très peu capables d’accepter la contradiction sans sombrer dans l’attaque personnelle...
          Ils sont bien tristes d’être incapables de sortir de leur évangile.





        • Gorg Gorg 2 août 2017 23:00

          @Spartacus
          @rocla+

          Ça va mieux mes lapins après votre petite réunion masturbatoire... ? Vous vous êtes bien paluché... ? Hummm... Faudrait pas y prendre goût tout de même...

          Je ne suis pas madame soleil...


        • Jean Pierre 2 août 2017 23:10

          @Spartacus


          Vous comprendrez peut-être un jour que ni Marx, ni Friedman ni aucun autre n’a jamais atteint une « vérité » définitive. Comme tout scientifique, ils ont cherché a élaborer une théorie suffisamment pertinente pour servir de grille de lecture ou d’outil de compréhension de la réalité. Les lire comme on lirait la bible, c’est à dire en croyant tenir une vérité indépassable, c’est sortir du domaine scientifique pour entrer dans la domaine religieux. Toute théorie scientifique est appelée a être dépassée un jour. Cela vaut aussi bien pour Marx, que pour Friedman, que pour tout les économistes qui les suivront.
          A sa façon Descartes initiait des siècles de progrès scientifique, non pas en proposant une méthode scientifique d’accès à la vérité, mais au contraire en mettant le doute au centre de la méthode scientifique.

          Serez-vous capable un jour de sortir de votre évangile néo-libéral ? J’ai quelques doutes. 
          Etes-vous « capable d’accepter la contradiction sans sombrer dans l’attaque personnelle » ? Faites le compte de vos insultes à mon égard. Je vous laisse juge.

        • Spartacus Lequidam Spartacus 3 août 2017 09:36

          @Jean Pierre le type obsédé-compulsif par ma personne.... 

          814 commentaires, 814 commentaires sur moi. 

          Serez-vous capable un jour de sortir de votre évangile néo-libéral ? J’ai quelques doutes. 
          Mais qu’est ce que ça peut te foutre ? A part toi et ton obsession ça n’intéresse personne. Ici c’est un lieu de confrontation des idées, pas une dissertation sur que je pense ou comprend. 
          Et au nom de quoi tu interprète ce que je penserai ? T’as pas compris que je ne suis pas le sujet des articles ? 
          T’arrive pas à t’exprimer en dehors de moi. C’est grave.

          Avec 814 commentaires de harcèlement personnel dédié je crois que je peux t’insulter sans réserves de pitoyable obsédé compulsif.

        • JP94 1er août 2017 17:40

          Mélenchon, révolutionnaire ???

          Les électeurs de Mélenchon, des révolutionnaires ?? bon , il y en avait, mais pas les 19%, loin s’en faut.

          L’URSS, pas le Socialisme ? ah bon, et vous pouvez m’expliquer son système économique ? 
          Pourquoi croyez-vous qu’elle ait été envahie sitôt la révolution d’Octobre accomplie ? 
          La Russie , en février 17, ne posait aucun problème ici...
          Pas plus que l’Allemagne en 36 ou 40 ...

          Staline dictateur..A part l’image colportée ici par les manuels scolaires, pourriez-vous expliquer de quel pouvoir et avantages personnels, au service de quelle classe sociale privilégiée il aurait confisqué les pouvoirs ? 

          Il y a tout de même un truc : le fascisme qui a enchanté Ford ou les classes dirigeantes occidentales, n’a pu pénétrer en URSS que dans les fourgons de la Wehrmacht. 
          L’élite française industrielle et politique a devancé Hitler.

          En URSS, il y a eu complot, c’est historique. Et le socialisme qui s’y est développé est vu positivement par une majorité de Russes. Seuls les Russes balncs, ou les fachos ukrainiens, et bien sûr les Occicentaux en grande majorité, on cette vue du « totalitaisme », concept invalide historiquement. Aucun validité scientifique. Mais très pratique pour ne pas regarder en face les liens très étroits du capital français, américain avec le Reich, Vatican y compris... qui du reste était antisémite.

          • Julien30 Julien30 1er août 2017 19:46
            @JP94
            « Vatican y compris... qui du reste était antisémite »

            Antisémite à un tel point que le grand rabbin de Rome s’est converti au catholicisme après guerre :« Peu après la Libération, le rabbin Zolli se convertit, avec son épouse, au catholicisme. Pour prénom de baptême, il choisit de s’appeler « Eugenio Pio », en hommage au pape Pie XII, né Eugenio Pacelli, en raison de son action pour les Juifs de Rome pendant la Seconde Guerre mondiale. Selon l’ephemeride du journal Directmatin : »Il avait été très impressionné par l’attitude du pontife pendant la guerre. Il écrira : « Il n’existe pas de lieu de souffrances que l’esprit d’amour de Pie XII n’ait atteint… Au cours de l’Histoire, aucun héros n’a commandé une telle armée. Aucune force militaire n’a été plus combattante, aucune n’a été plus combattue,aucune n’a été plus héroïque que celle menée par Pie XII au nom de la charité chrétienne"

            Sinon bien sûr aussi l’URSS c’était formidable et le totalitarisme n’est juste qu’un phantasme d’occidentaux capitalistes.

          • Coriosolite 1er août 2017 22:04

            @JP94
            Le système économique de l’ex-URSS : le capitalisme d’état.

            Traduction du chapitre 4 (extraits) de State Capitalism : The Wages System under New Management d’Adam Buick et John Crump, 1986.

            Dans le capitalisme d’État, tout comme dans le capitalisme privé, travailler pour un salaire est la caractéristique fondamentale de la vie des travailleurs.

             Sous le régime capitaliste, ces derniers ne peuvent accéder aux moyens de production et participer à la production qu’en vendant leur force de travail à une entreprise qui, quelle que soit la fiction juridique, leur est confrontée en tant qu’employeur.

            Une fois leur force de travail vendue, les travailleurs dans le capitalisme d’État, comme les travailleurs dans n’importe quelle forme de capitalisme, perdent tout contrôle sur l’utilisation de leurs énergies physiques et intellectuelles. Ils ne sont plus en mesure de décider librement de ce que leur force de travail produit, ni de l’organisation de la production.

             Au contraire, vendre leur force de travail, c’est l’aliéner en tant que marchandise et donc abandonner à une entreprise-employeur le contrôle de son utilisation.

             Le salariat est donc non seulement l’une des caractéristiques capitalistes les plus évidentes du capitalisme d’État mais son existence démontre que l’asservissement de la classe travailleuse continue.


          • Le Flamboyant Le Flamboyant 1er août 2017 23:37

            @JP94

            « Staline dictateur..A part l’image colportée ici par les manuels scolaires, pourriez-vous expliquer de quel pouvoir et avantages personnels, au service de quelle classe sociale privilégiée il aurait confisqué les pouvoirs ? »
            Je dirais qu’il servait avant tout lui même, voici une source qui ne saurait être cité par les manuels scolaires : https://www.youtube.com/watch?v=AX5o4icAN4w

            « Et le socialisme qui s’y est développé est vu positivement par une majorité de Russes. »
            Source ?

            « En URSS, il y a eu complot, c’est historique. »
            De Staline qui a trahit les idéaux communistes pour sa propres personne non ?


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 2 août 2017 06:56

            @Le Flamboyant
            Allons, vous n’allez pas nous dire que l’ URSS ou la Chine sont des pays démocratiques ! Il s’agit bien d’un capitalisme d’état dans lequel les citoyens n’ont pas leur mot à dire. Vous pouvez mettre en vente sur Ebay la Constitution de l’ URSS, elle était très bien, mais elle est comme neuf, elle n’a jamais servi !


          • JYL83 2 août 2017 11:55

            @JP94

            Je suis d’accord avec JP94. 
            Je tiens à souligner cet accord avec d’autant plus de force que, parmi les intervenants de gauche sur les sites alternatifs, très rares sont ceux qui s’arrachent au socle imposant de falsification historique que le capitalisme a posé sur l’URSS et particulièrement la période pendant laquelle elle était dirigée par Staline. Ce socle a remplacé la vérité, est devenu la nouvelle et seule vérité admise et est enseigné sans aucun recul critique à nos lycéens et collégiens.

            Ce mensonge venu de la propagande Nazie, puis de l’Américaine et seriné de l’intérieur des rangs communistes par les Trotskystes, puis par Kroutchev, puis repris par les intellectuels « Eurocommunistes », est pourtant aisément démontable. Il suffit que les historiens fassent leur travail et aillent consulter les archives et les sources primaires : archives diplomatiques françaises, anglaises, américaines d’une part et archives soviétiques aujourd’hui (partiellement) disponibles. C’est ce que fait une historienne française Annie Lacroix-Riz et ce que font nombre d’historiens américains comme Geoffrey Roberts, Arch Getty ou Grover Furr. Inutile de dire que leurs publications ne reçoivent pas la moindre publicité.

            Ces travaux balaient les mythes anti-staliniens. Ils montrent l’ampleur du travail de l’édification socialiste, la violence de la résistance contre-révolutionnaire des classes possédantes, la nécessité de la combattre ainsi que, inspirés par elles, les multiples trahisons et complots à l’intérieur des rangs socialistes eux-mêmes. Ces travaux mettent en évidence combien la propriété collective des moyens de production est incontournable. Combien cette propriété collective exige une supervision politique et une expertise technique. Combien cette expertise technique peut, à son tour, générer une classe bureaucratique. Combien il n ’y a pas de réussite possible si on ne se « salit » pas les mains en s’impliquant dans l’industrie lourde ou l’agriculture industrielle ou encore la neutralisation des ennemis intérieurs ou extérieurs.

            Toutes ces leçons semblent cruellement manquer à nos gens de gauche d’aujourd’hui qui sont extrêmement sympathiques et compétents tant qu’ils dénoncent le capitalisme et la finance mais qui, viscéralement ennemis du « stalinisme » et de la propriété collective, sont incapables d’envisager sérieusement les réalités de la rupture avec ce capitalisme. Incapables de mesurer l’immense pouvoir contre-révolutionnaire de ces possédants qui possédent tout, y compris notre conscience et nos goûts par médias interposés. Faute d’un vrai Parti Communiste et d’un vrai contact avec les réalités de classe, les « insoumis » de tous ordres partent alors en vrille et se mettent à « zozotter » en se perdant dans l’anti-industrie, l’anti-technologie, l’anti-science, l’anti-nucléaire, les médecines douces, la petite agriculture « bio », l’anti-racisme, la défense des minorités, la démocratie électorale, les droits de l’homme, les constituantes, l’européisme ou l’internationalisme à la sauce Erasmus. 


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 2 août 2017 19:12

            @JYL83
            Certes, personne ne remet en question les avancées matérielles en URSS, mais les hommes ne vivent pas que de choses matérielles, et cela ne justifie pas une dictature sur l’ensemble de la population.

            Xavier Moreau : « L’héritage bolchévique en Russie »


          • jaja jaja 2 août 2017 19:43

            @Fifi Brind_acier

            Et surtout pas une dictature inégalitaire où la classe supposée au pouvoir est soumise au salaire aux pièces (forme de salaire que le prolétariat a toujours et partout combattue), gagne infiniment moins que les autres couches dirigeantes de la société, n’a plus le droit de grève ni de s’organiser de façon indépendante, n’a plus non plus le droit de parole...

            En fait sous le capitalisme d’État, la Nomenklatura, issue des cadres communistes et sans-partis, est devenue la nouvelle classe exploiteuse, salaire élevés des dirigeants et des spécialistes de tous poils... salaires de misère pour les prolos....Le prolétariat, classe non possédante est alors supposé diriger la société... La vraie utopie, le grand mensonge est là : prétendre qu’une classe de non possédants est la classe dirigeante...

            A l’avenir la grande leçon à en tirer c’est que les travailleurs doivent imposer l’égalité sociale, dès la prise du pouvoir, alors que la Révolution est encore vivace, comme ce fut le cas lors des premières années du socialisme en URSS et ne pas se laisser déposséder de leur conquête politique comme économique par tous les arrivistes et spécialistes divers et variés ...


          • alinea alinea 2 août 2017 20:04

            @jaja
            C’est bien pourquoi la seule issue est l’anarchisme ; mettre fin au pouvoir.
            Y’a du boulot, dans les petites têtes !! mais on y arrivera si Pluton nous prête vie.


          • jaja jaja 2 août 2017 20:19

            @alinea

            Je ne pense pas qu’il existe une seule issue... Les anarchistes, comme d’autres, font partie de la solution...


          • alinea alinea 2 août 2017 21:57

            @jaja
            OK !! mais se débarrasser du pouvoir, l’exercer ou le subir, aimer ça ou détester !


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 3 août 2017 07:05

            @alinea
            Je préfère de loin les anars aux staliniens, ya pas photo ! L’ennui, c’est que les anars ne veulent pas de l’ Etat, ce qui convient parfaitement aux mondialistes, qui n’en veulent plus non plus ! Au Moyen Orient il s’agissait bien de faire éclater 5 Etats laïques en 14 petits califats bien soumis.


            Pareil en Europe, les euro-régions ont été inventées pour découper les Etats en rondelles, afin de « diviser pour mieux régner ». 

            Michel Onfray, notre anar de service, vient de publier un bouquin sur les régions, sans l’Etat. Sans comprendre que c’est exactement ce que souhaitent la finance et les multinationales : qu’il n’y ait plus d’Etat pour faire des lois qui les interdisent ou les régulent ...

            Le capitalisme sait très bien « récupérer » les oppositions naïves. Il a récupéré une partie des trotskystes anti frontières, qui sont devenus des chantres de la mondialisation heureuse ...

            Il est en train de récupérer l’écologie, qui est devenu un marché très juteux. Il soutient la COP21, c’est dire s’il prévoit les profits qu’il peut tirer de la transition énergétique...

            Au lieu de partir des théories, il faut partir de la réalité, analyser d’abord ce que souhaite le capitalisme, pour savoir si on ne va pas se faire récupérer.


          • Claude Courty Claudec 1er août 2017 18:27

            « Le seul point que tout bon révolutionnaire est incapable de comprendre » 


            Une révolution chasse l’autre. À peine la pyramide sociale du moment est-elle renversée qu’une autre se dresse, revêtant exactement la même forme (à quelques détails près peut-être, mais pas pour longtemps), avec un sommet où siège un pouvoir, quel qu’en soit le nom, et un base habitée par la multitude de ceux qui ne peuvent que participer, ne serait-ce qu’en tant que consommateurs, à l’effort économique collectif et au progrès matériel qu’il permet.
            Embryon, l’être humain est déjà une UCP (unité de consommation/production).

            Depuis que l’homme existe, toutes les révolutions ont eu lieu sans qu’aient changées les revendications fondamentales de tous ceux qui ont la candeur de penser que les améliorations de la condition humaines sont dues à autre chose qu’à l’inventivité et au travail de tous, conduisant au progrès scientifique et technique ; pour le meilleur et pour le pire.

            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 2 août 2017 07:03

              @Claudec
              C’est sans doute que les dirigeants de Gauche, sauf peut-être Chavez, ne font pas confiance aux citoyens ? Histoire de rigoler, proposez-leur de gouverner en réglant les sujets qui divisent avec des referendum d’initiative populaire, vous verrez la gueule qu’ils font ! Ils se prennent tous pour de grands timoniers, eux savent ce qui est bon pour le peuple, pas les citoyens !


            • Le421... Refuznik !! Le421 1er août 2017 19:39

              Le plus gros problème, dans tout ça, c’est l’assistanat.
              Non pas celui décrit par les imbéciles, l’APL, le RSA et autres aides, mais l’assistanat psychologique.
              Nous sommes formatés jour et nuit par toutes les formes d’information à la recherche du risque minimum et de la trouille maximum.
              C’est tout juste si dans le futur, on sortira de chez soi.
              Même le chat sera fermé à double tour et gras comme un pâté à force de pioncer...
              Or, la vie, la vraie, est faite de pleins de risques.
              Des conquêtes (féminines ou masculines), des compétitions (belote ou auto-cross), des défis (boire le plus de pastis ou sauter à l’élastique), etc, etc...
              Je me suis tapé des décennies de péripéties, souvent risquées, mais cela a été le sel et le poivre sur le steack de ma vie !!
              A 60 ans, j’ai repris les commandes d’un avion, pas vraiment une sinécure, encore que !!
              En politique, tout ce qui est nouveau et incertain apparaît risqué.
              Le programme de La France Insoumise ne peut naturellement pas être compris par une majorité de bulots doublés de trouillards...
              La France de 2017.
              Tellement heureuse d’avoir les jeux olympiques !!
              Préparez les soussous les gens. Ca va être une putain d’excuse de plus pour que Havas nous taxe !! Je passe Vinci, Bouygues et consorts...


              • Claude Courty Claudec 1er août 2017 20:13

                @Le421
                Pour la « France insoumise », sa dernière a achevé de me convaincre.

                Quitter un hémicycle - où d’ailleurs des « insoumis » n’ont par définition rien à faire - en signe de protestation contre des parlementaires qui osent s’attaquer aux manières de faire de leurs prédécesseurs, en menant les choses à leur manière, serait-ce par ordonnances, voilà de l’insoumission ; qui déplaît précisément à tous ceux qui sont soumis à des usages qui ont pourtant largement fait la preuve de leur impuissance.
                J’ai pour ma part voté Macron par défaut, mais le vin étant tiré il faut le boire. Et avec aussi peu de conformisme (promis) que ce soit, nous allons au moins voir s’il y a moyen de secouer le cocotier.
                Mais au fait, les insoumis sont peut-être aussi visés par le « dégagisme » ?

              • Le421... Refuznik !! Le421 1er août 2017 20:51

                @Claudec
                J’ai exprimé mon insoumission en me rendant au bureau de vote où je suis souvent assesseur, d’ailleurs, en saluant les membres et en sortant sans voter.
                Voilà, à mon avis, une véritable insoumission.
                Ni Macron, ni Le Pen.
                Sûrement pas.


              • fatallah 1er août 2017 21:12

                @Claudec
                le vin étant bu, pourriez-vous le vomir ?
                Merci d’avance.


              • nono le simplet nono le simplet 2 août 2017 05:03

                @Claudec
                les contradictions du grand leader Jean-Luc me laissent aussi perplexe ...


              • Le421... Refuznik !! Le421 2 août 2017 08:05

                @nono le simplet
                Des contradictions, des mensonges, des erreurs, et aussi des attachés parlementaires fictifs payés par l’Europe.
                Oui, d’accord, mais donnons des exemples...
                Ah oui, aussi, la nouvelle qui a fait le tour des comptoirs de province.
                Mélenchon, le candidat le plus riche de la présidentielle...
                Ben voyons.


              • Claude Courty Claudec 2 août 2017 15:44

                @Le421
                Quelqu’un aurait-il rédigé et signé sa déclaration de patrimoine à sa place ???

                À qui se fier ???

              • nono le simplet nono le simplet 2 août 2017 16:19

                @Le421

                comme toujours : si tu n’adhères pas complètement c’est que tu es contre !
                consternant !
                des contradictions ? il faut être amoureux pour ne pas les voir !
                des mensonges ? là, j’avoue que j’ai des doutes en 40 ans de vie politique ... smiley
                des erreurs ? c’est tellement humain que si on veut bien les reconnaître je pardonne toujours
                des attachés fictifs ? je n’y crois pas trop mais on verra bien
                pour ce qui est de la richesse je n’ai aucun soupçon sur ce sujet 
                what else ?

              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 1er août 2017 21:32

                Merci pour l’article, j’ai au moins appris que Mélenchon était révolutionnaire...
                Moi qui croyais qu’il était mitterrandien, quelle découverte !


                • Le421... Refuznik !! Le421 2 août 2017 08:08

                  @Fifi Brind_acier
                  Seul Asselineau est révolutionnaire...
                  Encore un effort et en 2030, il approchera les 1%.
                  C’est con de détenir la vérité et de demeurer incompris.


                • doctorix, complotiste doctorix 2 août 2017 08:55

                  @Le421
                  Il n’est incompris que parce qu’il est inconnu.

                  La plupart de ceux qui l’ont entendu ont adopté ses idées : c’est pourquoi on l’a tellement caché et dénigré.
                  Et oui, son programme est révolutionnaire, mais les français ne sont pas prêts, ils sont intoxiqués par la propagande.
                  Mais ça viendra.

                • Le Flamboyant Le Flamboyant 1er août 2017 22:29

                  Erratum : concernant le chiffre d’affaire c’est effectivement du bénéfice dont il faudrait parler.

                  Concernant les cotisations pour les entreprises en difficultés on peut tout simplement nationaliser l’entreprise (rappelons que si la propriété lucrative est abolie, l’état peut réquisitionner gratuitement une entreprise) et reconvertir les employés si la production de l’entreprise n‘est plus utile à la société

                  Ceux qui considèrent le régime de Staline ou Mao zetung comme « représentant le communisme » je leur répondrait que je considère le régime de Pinochet comme « représentant le capitalisme ».

                  Ceux qui me parlent de la pénurie au Vénézuela je vous conseille la page facebook suivante où un citoyen de Caracas nous montre que la pénurie est largement exagérée par les médias. Elle n’est pas tellement due au socialisme mais plutôt à une baisse du cours du pétrole. 

                  https://www.facebook.com/D%C3%A9mocratie-directe-564477800318357/

                  Je vous conseille également l’article de Wikipédia sur Chavez


                  • Le Flamboyant Le Flamboyant 1er août 2017 23:22

                    J’ai également remarqué que Asselineau n’était pas de gauche mais son travail sur l’UE doit être qualifié de travail de gauche à mon sens.


                    • doctorix, complotiste doctorix 1er août 2017 23:50

                      @Le Flamboyant
                      Asselineau, c’est un mélange de De Gaulle et de Chavez, dans mon esprit, avec en commun ce rejet de la sujétion aux USA, par le biais de l’UE en ce qui nous concerne, qui est la clé de notre malheur.

                      On a quelques années pour regretter d’être passés à côté de ce miracle....
                      D’ailleurs, chaque Macroniste est en train de se rendre compte qu’il s’est fait baiser.

                    • Le Flamboyant Le Flamboyant 1er août 2017 23:27

                      Je n’ai pas dit non plus que Mélenchon était révolutionnaire, j’ai simplement dit que c’était encourageant qu’il soit à 19% surpassant le PS et talonnant LR et non pas 11. De plus il fait un travail d’éducation populaire remarquable.


                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 2 août 2017 06:12

                        @Le Flamboyant
                        Vous plaisantez ? Mélenchon n’explique jamais les Traités européens. Il récite des poèmes. Il fait croire que Victor Hugo était européen. Victor Hugo était pour des Etats Unis d’ Europe... pour coloniser et exploiter le reste de la planète. Un vulgaire colonialiste.


                        Mélenchon veut sauver « le rêve européen », alors qu’il s’agit de décisions capitalistes.
                        « Aux origines du carcan européen ».

                        Mélenchon sait que le gouvernement applique les décisions de Bruxelles, il l’a reconnu en 2016, mais il n’en parle plus en 2017. Il profite de l’ignorance des citoyens pour leur faire avaler des couleuvres.

                      • Le421... Refuznik !! Le421 2 août 2017 08:15

                        @Fifi Brind_acier
                        Disons que Mélenchon a compris et expliqué que l’Europe n’était pas en cause dans tous les problèmes.
                        Le malaise, chez vous, c’est que le leitmotiv a été le Frexit et rien d’autre.
                        Comme si par magie, tout allait s’arranger sans l’Europe !!

                        Dans toute chose, toute solution, toute décision, tout problème rencontré, il y a du bon et du mauvais.
                        Je me suis battu comme un lion en 2005 - je l’ai expliqué maintes fois - contre le TCE.
                        Mais pas contre l’Europe. Je suis un européiste convaincu, mais pas du tout de la façon dont cela a été fait.
                        Une super puissance solidaire et égalitaire, ça me plaisait bien.
                        Un IVème Reich, nein !!
                        Je suis pour l’euro, à condition que les conditions salariales soient harmonisées de la même façon.
                        Le dernier des cons avait compris ce que voulait dire « dumping social ».
                        Malheureusement, beaucoup de français ne sont plus au stade de la connerie.
                        Ils l’ont largement dépassé...


                      • Le421... Refuznik !! Le421 2 août 2017 08:17

                        @Le421
                        Et je rajoute que le mal a été fait par les classes dites « possédantes » qui profitent à fond de cette situation.
                        Faites vos courses à Auchan, vous envoyez votre fric à l’étranger. En Europe, mais à l’étranger fiscal...
                        Pas normal du tout.


                      • doctorix, complotiste doctorix 2 août 2017 08:59

                        @Le421
                        Le Frexit n’est pas LA solution, mais il est le préalable indispensable à tout progrès.

                        On ne peut rien construire dans le carcan européen.
                        Nous ne sommes pas obsédés par le Frexit mais par ce qu’il permet de faire.

                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 2 août 2017 19:22

                        @Le421
                        La magie n’a rien à voir avec la souveraineté ! 80% des lois qui s’appliquent en France sont décidées par les lobbies industriels et financiers, qui grenouillent autour de la Commission européenne. Mais cela ne semble pas vous déranger que les Français ne soient jamais consultés sur rien de ce qui se décide à Bruxelles...


                        L’Europe est une construction capitaliste + le programme économique d’Hitler, repeint en rose par les Américains et baptisée : « Europe de la paix et de la prospérité ».
                        Une vaste arnaque capitaliste mise en place par le mensonge et la propagande.

                        Vous confondez l’ UE avec des accords de coopération entre pays souverains.
                        L’Internationalisme, ce sont des pays souverains qui signent des accords gagnant- gagnant, comme Cuba, qui échange des médecins contre du pétrole vénézuélien. Ou les accords entre les pays des BRICS.

                        CETA & TAFTA sont des accords gagnant - gagnant ?
                        Ou des accords gagnant- perdant ?

                      • kalachnikov kalachnikov 2 août 2017 22:15

                        @ Le421

                        Il y a de quoi se marrer jaune.

                        L’euro, la BCE, ses statuts, etc, c’est Maastricht, 1992, pour lequel ton Mélenchon a bataillé, le qualifiant de ’bon compromis de gauche’. Et puisque nous sommes enferrés dans cette saloperie, de deux choses l’une, c’est un tocard ou un traître.
                        Tu te plains de la situation, tu la trouves anormale, j’espère que tu as remercié ce sinistre personnage, lequel 25 ans plus tard en est à singer la même crétinerie ou une même traîtrise.

                        L’Ue a été sciemment construite, de façon savante et retorse. Tout est intentionnel dans cette machinerie, il n’y a que deux optiques : être bouffé ou la foutre en l’air. Grâce à des courageux dans ton genre, ca se passera dans l’ultraviolence de toute façon et il est douteux que ton pays et ses voisins se relèvent.

                        Bon, cela étant, divertissons-nous, parlons cravate et bienséance.


                      • kalachnikov kalachnikov 1er août 2017 23:39

                        @ Flamby

                        Sérieusement, relisez votre 9. Mélenchon idolâtre l’Ue, ’bou... j’veux pas tout casser...’ et de deux choses l’une : ou c’est un sombre crétin ; ou c’est clairement un traître.
                        Et du coup, passez au 10.

                        Ben ouais, votre Mélenchon soutient que l’Ue est réformable et donc démocratique, etc, etc.

                        Ps : vous faites grand tort à Asselineau et aux idées qu’il défend en l’amalgamant avec cet olibrius.


                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 2 août 2017 06:28

                          à l’auteur, merci pour votre article.
                          Je suis très pessimiste sur l’avenir de la Gauche en France et en Europe.
                          Si le capitalisme a gagné, c’est que les Partis qui le servent savent s’unir.
                          Ce que sait faire le mieux la Gauche, c’est de se diviser comme les amibes. Les divergences servent d’excuses pour éviter l’unité sur la défense de l’intérêt général.


                          Ce qui préoccupe le plus les militants de Gauche, on le voit à travers les commentaires, c’est d’être plus « à Gauche » que le voisin". Mais jamais ils ne se préoccupent d’unité, qui est pourtant la question centrale de l’efficacité. Les mécontents en France sont majoritaires, mais les divisions plombent toute efficacité, sans que cela n’interroge personne.

                          Ce qui me semble plus urgent, c’est de refonder un syndicalisme indépendant de l’ UE et de la Commission européenne qui finance les syndicats (sauf SUD) . Les syndicats ont vocation à rassembler au delà des Partis politiques, aujourd’hui bien déconsidérés.

                          • Le421... Refuznik !! Le421 2 août 2017 08:19

                            @l’auteur

                            Cette photo sur votre pseudo me fait penser à Noël en montant la route au dessus de St Denis, pour monter à La Montagne...
                            Souvenir inoubliable !!


                            • Lugsama Lugsama 2 août 2017 12:37

                              Par expérience la réponse à tout des « revolutionnaires » c’est facile, c’est toujours la faute au choix de « la doite », « l’extreme droite » ou « les americains ». Ou un mélange. 


                              Peu importe le réel, les donnees économique, politique etc.. il suffit de toujours répondre « c’est la droite financé par les americains ».

                              A vérifier sur tous les articles d’Agoravox smiley



                              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 2 août 2017 19:24

                                @Lugsama
                                Et vous, vous êtes financé par qui ?


                              • leypanou 2 août 2017 19:38

                                @Fifi Brind_acier
                                Il est financé par le NED.


                              • Lugsama Lugsama 2 août 2017 22:34

                                @leypanou

                                C’est ce qu’on appelle 2 cas d’école .

                                Sinon le NED ?

                              • nono le simplet nono le simplet 2 août 2017 16:28

                                le problème des révolutionnaires est que :

                                 si de nombreux (enfin, quelques uns ) sont prêts à mourir pour le peuple, aucun n’est prêt à vivre avec smiley 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Le Flamboyant

Le Flamboyant
Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité