• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les brumes du temps

Les brumes du temps

J’adore les cathédrales en particulier et les temples en général, je vais souvent rendre une visite à celle de Bourges, sa clarté intérieure est extraordinaire, incomparablement plus intense que celle de ND de Paris, et comme elle est là, nous avons le devoir de l’entretenir, cette idée ne me pose aucun problème... un jour elle disparaîtra elle aussi.

Que reste-t-il des splendeurs passées, parfois des mythes, mais le plus souvent rien, la durée érode nos ouvrages et oblitère nos mémoires en les formatant, même les pyramides s’estomperont dans les brumes du temps, elles n’ont que quelques milliers d’années, il n’y a une autre réalité que l’instant présent qui lui aussi nous échappe, l’essentiel est ailleurs.

J’aime l’idée qui consiste à se retrouver ensemble autour d’un arbre roi et à rendre grâce à la sacralité de la vie, mais ceci peut aussi être réalisé dans le secret du cœur.

Faut-il reconstruire la cathédrale ? Bien évidemment si c’est le vœu de nombreux fidèles.

Faut-il éradiquer la misère insupportable dans un monde qui regorge de richesses ? Bien évidemment, nul besoin d’une dialectique pour le démontrer.

L’hôpital doit-il fonctionner comme une entreprise cotée en bourse et dégager des profits ? Bien évidemment que non parce que l’objectif de soigner tous les malades sans exception, dans le respect du serment d’Hippocrate est incompatible avec la logique d’une entreprise économique.

Alors comment se sortir de ce dilemme ?

Il vient de notre vision du monde et donc de notre conscience, pour reconstruire la cathédrale, pour éradiquer la misère, pour soigner des malades, pour instruire nos enfants, pour manger, pour avoir un toit au dessus de notre tête, pour simplement vivre ou survivre dans notre monde, nous nous sommes persuadés qu’il faut nécessairement de l’argent, or l’argent ne se mange pas, il ne construit rien, il ne soigne pas, pas plus qu’il n’enseigne, pire que tout cela, au fil du temps il remplace dans notre esprit notre humanité par un compte bancaire.

Pour bâtir un édifice, il faut des tas de chose comme des compétences, du savoir faire, de l’énergie, des matériaux, etc., donc des personnes et du temps mais pas de l’argent-fric tout au moins sous sa forme actuelle ; alors pour reconstruire ND de Paris, gérer humainement un hôpital ou construire une médiathèque même dans une petite ville, donner à manger à tous, instruire, il n’y a pas besoin de fric si nous le décidons. Tout ne pourra pas être fait, nous serons toujours limités par le nombre de personnes mobilisables et compétentes, par les matériaux et l’énergie disponible, par le temps, et certains projets seront repoussés ou abandonnés, mais le critère ne doit plus être l’argent-fric et donc le profit.

Ce n’est pas un rêve, encore moins une utopie, c’est une nécessité, et toute la planète apportera son concours, il existe une énergie illimitée...


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • Jean De Songy Jean De Songy 20 avril 11:33

    Passion inutile, à grand remplacer ... (derrière génération des souchiens blancs/catholique majoritaire)

     

    TRIOMPHE DU COLON ISLAMIQUE DES-PUTÉS EX-FRANCE SOUMISE :
     
     (moins hypocrite que la bonniche à Soros)
     
    Sélim Bouchared (colon au prénom colon élu desputés de l’ex-France soumise)
     
    « Suite à la mauvaise blague de Hugo sur la Mecque Allah se venge et fout le feu à Notre Dame »
     
    Le faux-cul Mélenchon devrait se faire l’écho de ses troupes islamo-colonialo-mondialistes...
     
    https://fr.sputniknews.com/france/201904161040772960-notre-dame-france-reactions/&nbsp ;
     

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès