• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les chiens de garde

Les chiens de garde

A cette dame qui nous a offert un petit paquet de madeleines à un rond-point près de Besançon, en s'excusant de la "gêne qu'occasionnaient" les Gilets jaunes...

Comme disait mon grand-père, juif ashkénase exilé de sa Biélorussie natale en 1905, après les pogroms de Bessarabie et de Kitchinev, "le cochon a montré sa patte"...

Dans la même semaine, nous avons eu droit à Luc Ferry, grand bourgeois libéral, perdant son flegme philosophique, soudain transformé par la trouille en petit-bourgeois fascisant, invitant à "tirer sur la foule", (sans doute comme les soldats devant le Palais d'hiver en 1905 sur les hommes, les femmes et les enfants qui réclamaient du pain) et à Bernard-Henri Lévy devant le CRIJF (Conseil représentatif des institutions juives de France), l'homme qui possède plus de maisons que cadet Roussel, comparant les Gilets jaunes aux Ligues d'extrême-Droite anti-parlementaires en février 36, alors soutenues par le fasciste Pierre Drieu la Rochelle.

Oui, "le cochon a montré sa patte". 

J'ai 68 ans, bientôt 69 fin janvier. Je suis professeur certifié de lettres, titulaire d'une maîtrise de philosophie à la retraite depuis 2010. Mon grand-père maternel était juif et je voudrais crier mon indignation devant de telles attitudes et de tels propos.

Oui, je suis reconnaissant à la France d'avoir accueilli, puis naturalisé mon grand-père (en 1918, pour services rendus à la patrie)... Oui je me sens avant tout Français. Oui, je me sens entièrement solidaire des Gilets jaunes, dont je partage les préoccupations et le vécu quotidien.

Avec 1300 eus de retraite de l'Education nationale, j'ai été obligé de vendre ma voiture et je connais, ayant enseigné en ZEP, les difficultés quotidiennes de la plupart de mes compatriotes.

Vivent les Gilets jaunes... Je vous serre tous contre mon coeur  ! Continuez votre combat sans vous tromper de cible, contre l'oligarchie financière, les patrons du CAC 40, les menteurs de la sphère politico-médiatique, ceux qui organisent les délocalisations et qui licencient pour préserver leurs profits... contre les hommes politiques, les délinquants en cols blancs et les "chiens de garde" (l'expression est de Paul Nizan) qui représentent et qui défendent leurs intérêts ! 

Ne vous laissez pas intimider par les accusations d'antisémitisme de Monsieur Bernard-Henri Lévy ou de "populisme" de Monsieur Luc Ferry, qui a renié le milieu populaire dont il paraît qu'il est issu.

Tous les juifs ne sont pas de riches capitalistes comme le baron de Rotschild, tous les juifs ne trahissent pas les valeurs de justice et de vérité de la Torah, comme Monsieur Cohn-Bendit, le meilleur ami d'Emmanuel Macron, qui a échangé les convictions de sa jeunesse contre un plat de lentilles au parlement européen ou Monsieur Bernard-Henri Lévy dont la tête est si enflée qu'on se demande comment il peut encore passer sous les portes.

La Torah et l'Evangile dénoncent les gens de cet acabit ; Jésus - qui, ne l'oublions pas était juif - les traitait d'hypocrites et de sépulcres blanchis.

Amis Gilets jaunes, il y a des juifs pauvres et patriotes qui vous ressemblent, qui vous comprennent et qui vous soutiennent !

Alors à bas l'étoile jaune, debout les Gilets jaunes et à la niche, les chiens de garde !

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.78/5   (96 votes)




Réagissez à l'article

112 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 11 janvier 09:02

    Merci prof, ça fait du bien vous savez ?

    C’est bon, comme une madeleine !

    Bien à vous.


    • François Pignon François Pignon 11 janvier 09:18

      Votre grand-père était un sage. Un ami juif né en Pologne (proche de la Biélorussie) m’avait dit un jour : « Trois choses font connaître l’homme : la bouteille, la bourse et la colère. »

      Les gens que vous citez dans l’article ont dû un problème avec une de ces trois choses. Mais on les connait mieux.

      Cela dit,la différence entre grand bourgeois libéral et petit bourgeois fascisant n’est pas dans les caractéristiques intrinsèques de l’individu mais dans le profil qu’il donne à voir, juste une question de vigilance en défaut.


      • cevennevive cevennevive 11 janvier 09:27

        Bonjour Robin,

        Bien, bien, Robin, merci pour eux, merci pour nous !

        « Allons droit devant vers la lumière, en levant le poing et en serrant les dents... »

        (le chiffon rouge - Michel Fugain)

        Bien à vous.


        • cevennevive cevennevive 11 janvier 09:36

          @Shawford42, bonjour galopin,

          Toujours aussi ésotérique !
          J’ajoute pour vous qui comprendrez j’en suis certaine :
          Lorsque l’espoir disparaît, il laisse un vide, vite comblé par la colère et la violence.
          Allez, bisous à vous.


        • ledo 11 janvier 12:34

          @cevennevive
          Non pas le chiffon rouge , chantes « Fais comme l’oiseau , çà vie d’air pur et d’eau fraiche un oiseau , d’un peu de chasse et de pêche un oiseau » , alors si t’as une petite retraite , fais comme dans la chanson . Tu chantais quand t’étais jeune , ben maintenant danses , parce que le Fugain il a ramassé le pognon et l’est parti en Corse et il vous a laissé sur le carreau , lui aussi il est comme Le forestier de révolutionnaire , il vote Macron aujourd’hui.


        • cevennevive cevennevive 11 janvier 15:05

          @ledo, bonjour,

          Mais je n’en ai cure du Michel Fugain d’aujourd’hui, et des autres soixante-huitards qui ont voté pour Macron !
          C’est du chanteur et de ses chansons dont je parle. Et elles étaient bien belles, mais peut-être est-ce parce que c’était ma jeunesse...
          Il est vrai, ledo, que beaucoup de ces artistes (ou hommes politiques, voyez Cohn Bendit...) sont devenus des bourges imbuvables.
          Moi non. Et j’en suis fière !


        • baldis30 11 janvier 20:27

          @cevennevive

          bonsoir
          « beaucoup de ces artistes (ou hommes politiques, voyez Cohn Bendit...) sont devenus des bourges imbuvables. »
           Jacques BREL ... Les bourgeois c’est comme les cochons plus ça devient vieux plus ça devient bête...


        • ASTERIX 12 janvier 10:10

          @cevennevive

          CETTE CREVURE EST COMME LEVY !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

          MACRON LE CASTAGNEUR ET GRIVEAUX sont des pousse feux ils sont indignes de nous DIRIGER

          ILS DOIVENT PASSER DEVANT LE CONSEIL D’ ETAT pour etre DESTITUES


        • ASTERIX 12 janvier 10:18

          @ASTERIX

          ILS POUSSENT LE PEUPLE A BOUT vont vers la guerre civile pour mater le

          « peuple » en 36 GUERRE DE 39/45 E+ EN 14 !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! 5 ANS DE BOUCHERIE ET D ABATTAGE DU PEUPLE DEGAGEZ !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


        • ASTERIX 13 janvier 11:24

          @cevennevive

          faisons UNE CAGNOTTE SERIEUSE POUR LES FAMILLES DES 10 MORTS ET DES GUEULES CASSES DES GILETS JAUNES

          TOUS ENSEMBLE !!!!!!!!!!!!!


        • Robin la capuche 17 janvier 01:04

          @ledo

          Un peu décontenancé et pour tout dire ennuyé, par votre affirmation sur Fugain, je suis allé vérifier . Voilà ce que j’ai trouvé sur les derniers votes de Fugain. 

          Beaucoup plus près des gilets jaunes que de notre Macquereau .....
           

          L’inoubliable interprète d’Attention mesdames et messieurs a tenu à remettre les pendules à l’heure : « Je ne suis pas macroniste, je suis plutôt mélenchoniste. Je suis pour une VIe République, réviser la Constitution. J’ai voté Mélenchon au premier tour et je n’ai pas voté au second. Je ne voulais surtout pas de Marine Le Pen, que les choses soient claires, mais il était évident qu’elle perdrait. Ce n’est qu’une aboyeuse », a confié Michel Fugain

          Doté d’une « conscience politique » accrue, comme il a lui-même souligné lors de son entretien, Michel Fugain n’est pas étranger aux rouages de la scène politique. Et pour cause : fervent partisan de la gauche et même de l’extrême gauche, le chanteur de 75 ans avait déjà donné du sien, en participant à l’un des meetings de François Hollande en 2012 : «  Il fallait virer Sarko. Malheureusement, je trouve que Hollande a manqué de courage face à la finance, à madame Merkel. A l’ENA, on n’apprend pas le courage », a-t-il conclu.

          Donc il n’a pas voté Macron....ce qui me rassure.....


        • math math 11 janvier 09:58

          blague….

          C’est un juif qui vient voir les GJ et qui dit :
          « bonjour les amis, qu’est-ce que je vous vends ? »



          • Robin Guilloux Robin Guilloux 11 janvier 10:45

            @math

            J’adore les histoires juives. Hier, une élève d’origine marocaine en aide aux devoirs (on ne passe pas notre temps à se raconter des histoires !) m’en a raconté une bien bonne sur un commerçant marocain qui achète des soutien-gorge à un commerçant juif pour les transformer en kippas et les revendre le double du prix. J’étais mort de rire... On peut (et on doit) rire de tout, mais pas avec n’importe qui ! (elle en connaît aussi des pas politiquement correctes sur les « arabes »)


          • Zaza Zaza 11 janvier 10:49

            @Robin Guilloux
             
            Alors j’en ai une célèbre (à l’ED) tirée de la psika, une histoire de coqs.
             
            https://www.youtube.com/watch?v=xp-XfFbFzNc
             
            Ron Chaya, très rigolo.... après il y a Germania du même, plus SF...


          • cathy cathy 11 janvier 11:09

            @Zaza
            Une très bonne avec un journaliste.... de rue. https://www.youtube.com/watch?time_continue=4&v=Aq8ZOJiv6mI


          • vesjem vesjem 11 janvier 14:57

            @Robin Guilloux
            « On peut (et on doit) rire de tout, mais pas avec n’importe qui »


            je suis persuadé du contraire ; rire de tout sur un sujet qui l’arrange , même avec le plus abject des individus, lui fera comprendre sa propre bêtise ( peut-être après 2 ou 3 blagues)


          • Occitan Occitan 12 janvier 11:08

            @math

            Une autre :
            Dans les bus en France il est mentionné : Il est interdit de parler au conducteur.
            Et dans les bus en Israël : Mais quel intérêt avez-vous à parler au conducteur ?


          • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 12 janvier 14:48

            @math

            Dites lui : La vie ce n’est pas seulement les sacs d’argent, notre âme n’est pas à vendre !


          • cathy cathy 11 janvier 10:08

            Non Jésus n’était pas juif, mais judéen, issu de la tribu de Juda (voir la généalogie de Joseph dans les évangiles). Un juif est celui qui pratique la religion du talmud, ce qui n’était vraiment pas le cas de Jésus, fils de Dieu, fils de l’homme. 

            Le mot juif est apparu dans nos bibles européennes vers le 17 e siècle. Beaucoup de pays disent encore judéen et non pas juif. D’où l’énorme confusion aujourd’hui.

            Non, les français ne sont pas « antisémites » (mot qui ne veut rien dire), c’est l’élite juive qui choisie qui l’est. 


            • François Pignon François Pignon 11 janvier 10:40

              @cathy

              L’hébreu biblique nomme יהודי (yehoudi, « judéen ») tout Israélite habitant la Judée.

              L’araméen (langue de Jésus) a repris ce mot sous la forme yehoudaïé, qui est devenu Ἰουδαῖος [Ioudaîos] en grec ancien puis IVDÆVS [jûdæus] en latin.

              Au dixième siècle, l’ancien français a fait évoluer ce mot latin en la forme judeu, qui s’est transformé ensuite en juiu puis en juieu au dousième siècle. De la forme féminine juive de ce dernier mot dérive, dès le treisième siècle, le mot français masculin « juif » qui est parvenu jusqu’à nos jours, avec ou sans majuscule, « juif » (appartenant à la religion juive) et « Juif » (appartenant au peuple juif).

               

              D’autres langues s’appuient sur la même étymologie :

              - يهودي [yahûdi] en arabe,

              - Jude en allemand,

              - juutalainen en finnois,

              - Jew en anglais,

              - židov en croate,

              - jøde en danois,

              - zsidó en hongrois,

              - Żyd en polonais.

              Dans les pays où le nom originel de « juif » est devenu péjoratif (giudeo, Ιουδαίος, jid, jidov), des noms qui dérivent du mot « hébreu  » lui sont préférés comme Ebreo en italien, Εβραίος [evraios] en grec moderne, еврей [yevrey] en russe, ou evreu en roumain.

              D’autres noms, tel Musevî en turc, dérivent de celui de Moïse.


            • cathy cathy 11 janvier 11:02

              @François Pignon
              Israël va disparaître sous l’empire Assyrien. Seul Le peuple de Judée (Juda) va pouvoir revenir sur ses terres avec l’accord de l’empire Perse et des Mèdes. Le reste du royaume d’Israël va se diluer dans la babylonie. Du temps des Perses jusqu’à Jésus il n’existera que la Judée. Après on peut blablater longtemps. Ils restent génétiquement des anciens judéens avec 1 ou 2 % de gènes, et ils se trouvent autour de Jérusalem, genres palestiniens, Syriens, jordaniens. 


            • JulietFox 11 janvier 11:23

              @cathy
              Jésus était un Palestinien chef de bande(dans le sens noble du terme) luttant contre les Romains.
              Et Jesus avait des frères.


            • cathy cathy 11 janvier 12:17

              @JulietFox
              Non Jésus n’est pas venu pour lutter contre les romains. Il est venu pour donner sa vie pour que nous l’ayons en abondance, pour nous sauver. Jésus est Dieu.


            • Pascal L 11 janvier 12:55

              @JulietFox
              Jésus n’était pas strictement un Palestinien car la Palestine, royaume vassal de Rome, comprenant la Galilée et la Samarie a disparu en 44 avant notre ère. Ce royaume a été intégré à la province romaine de Judée. Il était donc Judéen.
              Jésus n’a pas lutté contre les Romains et c’est bien pour cela qu’il a été condamné. A cette époque, tout le monde en Judée attendait la venue d’un Messie, mais beaucoup imaginaient un royaume de Dieu sur terre et donc le départ des Romains. C’est peut-être pour l’obliger à réagir que Judas a dénoncé Jésus.

              Quand aux frères de Jésus, ce n’est pas établi. Jusque il y a peu, les exégètes pensaient que les Evangiles étaient écrits initialement en Grec et le Grec est très précis sur la dénomination de frère qui est différent de cousin. Aujourd’hui, nous savons que les trois premiers Évangiles ont été écrit originellement en Araméen et nous sommes maintenant presque certains de disposer du texte original, au moins pour Matthieu et peut-être pour Luc. Nous connaissons même avec une bonne précision les dates d’écriture de ces Evangiles : 37 pour Matthieu, 42 pour Marc, avant 49 pour Luc (la résurrection a eu lieu le 9 avril 30). L’Evangile de Jean a été écrit en Grec avant 70, mais ne contient jamais les mots « frère de Jésus ».
              Or l’araméen est une langue sémitique et le sens des mots dépend largement du contexte. Ainsi ce mot « frères » peut tout aussi bien désigner les frères de sang que la famille au sens large. Le traducteur vers le Grec a bien été obligé de faire un choix qui réduit les sens possibles.


            • Gollum Gollum 11 janvier 13:12

              @Pascal L


              Jésus n’a pas lutté contre les Romains et c’est bien pour cela qu’il a été condamné.

              Ah ? Donc ceux qui luttaient contre les Romains n’étaient pas condamnés ? Notamment à la crucifixion ? Diantre m’aurait on menti ?

              Ainsi ce mot « frères » peut tout aussi bien désigner les frères de sang que la famille au sens large.

              Ouf les dogmes sont saufs.


            • François Pignon François Pignon 11 janvier 13:23

              @Pascal L

              « Ainsi ce mot « frères » peut tout aussi bien désigner les frères de sang que la famille au sens large.  »
              ou même un véritable ami comme l’était La Boétie pour Montaigne, tout comme en arabe aujourd’hui


            • François Pignon François Pignon 11 janvier 13:29

              @François Pignon

              أخي (akhi) = mon frère, mon ami


            • cathy cathy 11 janvier 13:36

              @Pascal L
              Merci pour ta contribution : 

              Dans le passage de Mathieu 12 on ne peut pas se tromper Jésus avait des frères, Marie a été mariée à Joseph, : 46 Et comme Jésus parlait encore au peuple, sa mère et ses frères étaient dehors, cherchant à lui parler. 47 Et quelqu’un lui dit : Voici, ta mère et tes frères sont là dehors, qui demandent à te parler. 48 Mais il répondit et dit à celui qui lui avait parlé : Qui est ma mère, et qui sont mes frères ? 49 Et étendant sa main sur ses disciples, il dit : Voici ma mère et mes frères. 50 Car quiconque fait la volonté de mon Père qui est aux cieux, c’est celui-là qui est mon frère, et ma soeur, et ma mère.

              Dans Romains, Paul parle d’usage de vases et Judas à été un vase d’usage vulgaire, mais un jour, il verra un Christ glorieux :  Romain 9 : 21 Le potier n’a-t-il pas le pouvoir de faire, d’une même masse de terre, un vase pour des usages honorables, et un autre pour des usages vulgaires ?


            • Decouz 11 janvier 13:49

              @cathy
              L’Eglise de Jacques « Frère du Seigneur », pour un cousin ?
              Protestants, catholiques et orthodoxes ont des avis divergents.
              Frère dans le sens étroit pouvait signifier une transmission héréditaire liée à la famille proche, voire une transmission de pouvoir de type royal, église de Jacques, église de Jérusalem qui fut un temps dominante, la prédominance temporaire de Jacques fut ensuite occultée ou recouverte par l’église romaine, les divers « Jacques », au moins trois, étant assez facilement confondus.


            • Pascal L 11 janvier 14:10

              @Gollum
              « Ah ? Donc ceux qui luttaient contre les Romains n’étaient pas condamnés ? » Bien sûr que si, mais ceux-là était pris directement par les Romains. Le lavement de main de Pilate est bien le signe que ce n’est pas lui qui l’a recherché, mais il a été dénoncé et accusé de sédition par des Judéens.

              « Ouf les dogmes sont saufs. » Ce n’est pas un dogme.


            • Gollum Gollum 11 janvier 15:30

              @Pascal L

              Bon on en a déjà discuté on va pas remettre ça. Pour moi supplice romain veut dire condamnation politique. D’où l’écriteau : Jésus, nazaréen, roi des Juifs.

              Cela me semble assez clair.

              Si cela avait été une affaire seulement religieuse les romains s’en seraient lavés les mains effectivement en laissant opérer les chefs religieux avec la lapidation comme sentence.

              Les judéens ne l’ont pas accusé de sédition d’ailleurs mais de blasphème.

              Le dogme auquel je faisais allusion est bien évidemment celui de la virginité perpétuelle de Marie (ne vous faites pas plus bête que vous ne l’êtes)

              Ceci dit j’ai vérifié le terme hébreu pour frère, et effectivement, il semble bien que cela regroupe tout ce qui peut être unifié. Il s’agit de אח, qui par extension donne אחד, qui veut dire Un. Bref, il semble que ce terme fait office de racine pour tout un ensemble de mots ayant trait au regroupement, à ce qui peut être uni.

              Ceci dit, si le doute est permis, la certitude dans le sens du dogme n’est pas de mise non plus.


            • ninportequoi 11 janvier 15:30

              @cathy
              En tout cas c’était un migrant.


            • amiaplacidus amiaplacidus 12 janvier 16:17

              @ninportequoi
              Toutes ces digressions à propos d’un philosophe dont on n’a aucune preuve historique de son existence. 
              Il y a bien des écrits datant de plus de 100 ans après sa supposée vie, mais comme ces écrits émanent de gens faisant partie d’une secte, ils n’ont rien d’historiquement prouvé.


            • Pascal L 13 janvier 22:02

              @amiaplacidus
              Aujourd’hui, plus aucun historien ne peut nier l’existence de Jésus. Les récits de Flavius Josèphe, Pline le Jeune, Tacite et Suetone ne sont pas des écrits chrétiens. Tous les historiens travaillent sur une documentation indirecte, incontrôlable et incomplète. La vérité historique est toujours fragile mais l’historien cherche à démontrer une vraisemblance. Je vous renvoie vers le livre « Peut-on prouver l’existence de Napoléon » de Richard Whately pour une réflexion sur la vraisemblance.
              Les Evangiles n’ont pas été écrits à la fin du 1er siècle mais beaucoup plus tôt. On peut tracer l’Evangile de Matthieu jusqu’en 37, celui de Marc en 42 et celui de Luc avant 49. L’Evangile de Matthieu en araméen porte encore toutes les caractéristiques d’un texte conçu pour l’oralité et cela permet de déterminer qu’il n’a pas été modifié, car les ruptures de l’oralité seraient alors visibles.
              Par ailleurs l’enseignement de Jésus créée un raz de marée dans la littérature de l’époque qui reprend, souvent en la déformant, l’idée du salut. Les interpolations sur différents textes à l’époque même de Jésus sont souvent bien visibles.
              Quand à l’aspect sectaire, je vous renvoie vers la manière dont vous établissez vos propres convictions. Pour vous, la vérité est-elle établie une fois pour toutes ? construisez-vous votre vérité à partir de votre propre réflexion ou la tenez-vous d’une personne ou d’un groupe en qui vous avez confiance ? Est-ce une sujet de recherche permanente ? En tout cas, quelque soit votre manière de penser la transcendance, vous ne pourrez jamais démontrer détenir la vérité car personne n’a jamais pu le faire. Si vous aviez cette prétention, on pourrait parler de dérive sectaire. J’ai rencontré des athées qui ont passé leur vie à essayer de démontrer que leur système de pensée était le bon, mais qui mourront sans finalement savoir.
              S’il y a des dogmes dans l’Eglise Catholique, ce n’est pas pour imposer une pensée, mais cela permet de situer où en est la réflexion collective. Aucun dogme n’est immuable, mais il faut tout de même quelques arguments pour emporter le consensus. Vous entrez ou sortez librement dans l’Eglise Catholique et les Chrétiens n’ont plus peur de la science ni de la critique depuis longtemps. Le Christianisme est basé sur le témoignage des rencontres avec Jésus qui commencent avec les Evangiles. Ce ne sont que des témoignages et donc personne ne peut vous obliger à croire, mais vous êtes invité à faire vous même cette rencontre et d’ajouter votre témoignage à une longue liste.


            • Gollum Gollum 14 janvier 10:44

              @Pascal L

              Encore un beau baratin bien long pour cacher des arguments creux.

              Je pioche : 

              S’il y a des dogmes dans l’Eglise Catholique, ce n’est pas pour imposer une pensée

              commentaire : smiley

              Aucun dogme n’est immuable

              Ben voyons. Jamais le Vatican n’a remis en cause quoi que ce soit car ce serait démontrer qu’il n’est pas guidé par l’Esprit Saint mais est juste une organisation humaine, trop humaine..

              les Chrétiens n’ont plus peur de la science ni de la critique depuis longtemps.

              On en a de beaux exemples ici tels Jonas, refusant Darwin, ou le roquet acariâtre AW qui ne supporte aucune critique et blackliste ses opposants..

              Rappelons que la mise à l’Index a été supprimée dans la seconde moitié du XXème siècle. Donc dire que les chrétiens n’ont plus peur de la critique depuis longtemps est à se taper le cul par terre de rire. En fait ils ont été obligés de s’adapter aux exigences nouvelles de la société contemporaine. Rien d’autre. S’adapter pour survivre, le lot de tout phénomène sectaire.

              D’où Vatican 2 une trahison pure et simple de l’Église d’avant. Un virage à 180 °... Une Église qui est devenue plus humaine sous l’influence d’une société maçonnisée, un comble... L’Esprit Saint marchand à l’envers en quelque sorte. Ce n’était plus l’Église influençant le monde mais l’esprit de liberté de la Révolution s’infiltrant dans l’Église. La rendant presque attractive. smiley Quel retournement.

              Ce ne sont que des témoignages et donc personne ne peut vous obliger à croire, mais vous êtes invité à faire vous même cette rencontre et d’ajouter votre témoignage à une longue liste.

               smiley Pour fabriquer de parfaits décérébrés... Quand je fais une rencontre je n’ai pas besoin d’y croire, je la fais ou pas... Par contre si on se met à croire à l’avance on rencontrera qui on désire et même des ET. smiley


            • Pascal L 14 janvier 11:22

              @Gollum
              « Encore un beau baratin bien long pour cacher des arguments creux. »
              Je vous retourne le compliment.


            • Jelena Jelena 11 janvier 10:22

              En Serbie, cela fait 5-6 semaines que c’est tout blanc, en France toujours rien... Les ondes négatives émises par « BHL et tous ses amis » sont-elles responsables du réchauffement climatique ?


              • cathy cathy 11 janvier 10:39

                @Jelena
                La France à un climat océanique et méditerranéen, elle est bordée par 1 océan et 2 mers, cela lui donne un contexte extraordinaire très convoitée.


              • Julien S 11 janvier 23:33

                @Jelena
                .
                En Serbie, cela fait 5-6 semaines que c’est tout blanc
                .
                Oui, mais c’est en Croatie que la neige a bloqué l’Orient-Express. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès