• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les cours à distance, encore des problèmes !

Les cours à distance, encore des problèmes !

JPEG

Les cours à distance reprennent pour les élèves -en maternelle, en primaire, au collège et au lycée. Cela concerne - de facto - 800 000 enseignants. Mais tous ne sont pas prêts.

Cours à distance aussi pour 12 millions d'élèves !

 

Hélas ! Les cours à distance entraînent de nombreuses difficultés pour les élèves, les parents, et les enseignants.

Manque de formation, décrochage de certains élèves, problèmes de connexion, surcharge de travail pour les professeurs...

Ainsi, l'école à la maison a été perturbée hier par une série de bugs : de nombreux professeurs n'ont pas pu assurer leurs cours à distance et la plateforme "La classe à la maison" a même été piratée !

De nombreux professeurs n'ont pas pu accéder aux ENT, les environnements numériques de travail : plateformes surchargées, impossible de faire cours à distance...

Dans quatre régions, Grand Est, Ile-de-France, Hauts-de-France, Occitanie, les services de L'école à distance ont connu de gros ralentissements ou étaient inaccessibles.

 

Avec la pandémie qui dure, les enseignants constatent aussi un accroissement du décrochage scolaire, en particulier dans les lycées qui, eux, sont déjà passés en semi distanciel depuis novembre dernier.

Certains élèves avouent qu'à la maison, ils n'arrivent pas à travailler, malgré les cours en visio, malgré les devoirs en ligne, ils n'arrivent pas à se concentrer.

 

De fait, de plus en plus d'élèves ne savent plus se concentrer sur le long terme : ils ont une concentration qui est beaucoup plus courte que les années précédentes.

Un phénomène que l'on constate aussi au niveau mondial puisque selon une étude publiée par l'Unesco, le nombre de décrocheurs à travers la planète a augmenté de 20 %, soit 100 millions d'élèves de plus par rapport à l'année dernière.

 

Moins de concentration : c'était déjà un problème récurrent avant la pandémie.

Les élèves ont une attention diffuse, même en classe.

C'est la génération zapping : les adolescents aiment la diversité, l'émiettement : or, un cours exige forcément plus d'attention... Dès lors, le professeur doit jongler avec cette attention diffuse, punir parfois, mettre en garde et le travail de l'enseignant se complique... Certains cours en deviennent épuisants quand l'énergie des élèves déborde en dissipation et bavardages...

 

Certains ne savent pas prendre des notes, oublient de noter le plan du cours.

 

Evidemment, la pandémie ne fait qu'aggraver ce problème, avec les cours à distance.

Le professeur ne peut pas surveiller les élèves, il n'est pas à même de les recadrer quand leur attention se disperse.

N'oublions pas les difficultés de connexion qui sont sources d'agacement, de perte de temps aussi bien pour les élèves que pour les enseignants.

Oui, décidément, rien ne vaut un cours où élèves et professeur se retrouvent dans une salle de classe, en direct.

Et je pense que les difficultés sont nombreuses aussi pour tous ceux qui sont en télétravail : sentiment d'isolement, problèmes techniques, vie privée et vie professionnelle mal délimitées, etc.

JPEG

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2021/04/les-cours-a-distance-encore-des-problemes.html

 

Sources :

https://www.franceculture.fr/emissions/journal-de-18h

https://www.franceculture.fr/emissions/journal-de-8-h/journal-de-8h-du-mardi-06-avril-2021

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.08/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

69 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 7 avril 17:12

    euh, au fait, à quoi tenez-vous tant que ça à les préparer, tous ces gamins ?

    quels emplois ? quelle société ? quelles relations ?

    comment pouvez-vous savoir ce qui est bon pour eux alors que vous ne connaissez pas de quoi sera fait leur avenir ?


    • rosemar rosemar 7 avril 17:26

      @Séraphin Lampion

      Former les élèves à la littérature, à la langue et ses subtilités, à l’esprit critique, par exemple...


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 7 avril 17:36

      @rosemar

      ça leur fera une belle jambe


    • rosemar rosemar 7 avril 17:45

      @Séraphin Lampion

      C’est pourtant essentiel ! Maîtriser sa langue, savoir argumenter, penser !


    • Ben Schott Ben Schott 7 avril 17:48

      @rosemar
       
      « C’est pourtant essentiel ! Maîtriser sa langue, savoir argumenter, penser ! »
       
      C’est là où le bât blesse ! Comment toi, tu peux leur apprendre ça ?
       

       
      C’est un peu méchant, mais je ne souhaite que ton réveil, moi...  smiley
       


    • rosemar rosemar 7 avril 17:55

      @Ben Schott

      On attend vos articles, à ce sujet !!


    • Ben Schott Ben Schott 7 avril 17:59

      @rosemar
       
      Ça y est, c’est ton truc maintenant ! Si t’as quelque chose à dire, t’as qu’à faire un nartic !
       


    • troletbuse troletbuse 7 avril 18:21

      @rosemar
      Eh bee dis donc ! Pour l’esprit critique ce serait plutôt l’esprit mouton pour vous !
       smiley.


    • troletbuse troletbuse 7 avril 18:23

      @troletbuse
      Et pour les langues, faites vous des travaux pratiques ?  smiley


    • Jeekes Jeekes 7 avril 19:54

      @rosemar
       
       
      ’’savoir argumenter, penser !’’

       
      Excellente approche, tu devrais vite t’y mettre marie-rose.
      Parce que coté argumentation et réflexion, y’a du boulot, ça urge !
       


    • sirocco sirocco 7 avril 21:09

      @rosemar
      « Former les élèves à la littérature, à la langue et ses subtilités, à l’esprit critique, par exemple... »

      Effectivement c’est un but pour lequel on peut se passionner.

      Mais il va être de plus en plus difficile à atteindre. Blanquer passe à la vitesse supérieure dans ses attaques frontales contre l’Éducation Nationale. Il a réduit drastiquement (un tiers) le nombre de postes ouverts cette année aux professeurs des écoles en Nouvelle Aquitaine.

      On peut s’attendre à ce que le serrage de vis touche d’autres régions et la France entière. Les nouveaux instits ne pouvant pas remplacer tous les départs en retraite, la macronie fera de plus en plus appel à des migrants jamais titularisés et payés au lance-pierres.La profession d’enseignant (déjà en primaire) va se précariser à grande vitesse.

      Bien sûr il restera toujours des écoles confessionnelles et des écoles pour riches...


    • babelouest babelouest 8 avril 12:18

      @sirocco « des écoles confessionnelles.... » j’ai pourtant entendu dire que même là, le niveau s’effondre ! C’est logique, les profs des écoles n’ont plus les bases qu’on pouvait avoir il y a plus de 50 ans....


    • Albert123 7 avril 17:21

      « Avec la pandémie qui dure »


      l’illusion de pandémie, une illusion qui vous convient par ailleurs sinon vous l’auriez clairement dénoncée.


      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 7 avril 17:26

        @Albert123

        cette illusion semble même arranger beaucoup de monde, en France et ailleurs

        ce qui est navrant c’est q’avoir l’impression d’avoir affaire à des enfants qui ne se plaignent pas des fessées, mais de ne pas être fessés « correctement » !


      • rosemar rosemar 7 avril 17:27

        @Albert123

        Pas de pandémie ? Pas de malades dans les hôpitaux ? Pas de morts ?


      • Clocel Clocel 7 avril 17:35

        @rosemar

        Las... Faudra pas compter sur le pangolin pour régler le problème des retraites...


      • binary 7 avril 17:37

        @rosemar

        Pas de pandémie ?

        Le mot « pandémie » comme la plupart des autres mots, a un sens. Si vous le cherchez , vous aurez la réponse à votre question. Ah mais oui, c est vrai, pour vous les mots, c est des bruits.


      • rosemar rosemar 7 avril 17:46

        @binary

        Les soignants dans les hôpitaux sont des menteurs ?


      • binary 7 avril 18:25

        @rosemar
        Quel rapport ?
        Si quelqu un tombe, se casse la jambe, et est soigné à l hôpital.
        Le fait qu un soignant lui mettent un plâtre, NE prouve PAS qu il y a une pandémie de cassures de jambe.
        Par contre, quand le ministre de la santé décide qu il faut mettre un plâtre à tout le monde,là , il y a un problème que vous semblez ne pas comprendre.


      • @binary

        Le Ministre a raison, il peut y avoir une épidémie de fractures asymptomatiques !

        smiley


      • Albert123 8 avril 09:53

        @rosemar

        et c’est reparti, le hamster continue de tourner en rond dans sa cage.

        avec un vinyle rayé en guise de cerveau, y a rien à espérer.


      • troletbuse troletbuse 7 avril 17:33

        Ah enfin Rosemar re re re re... parle du virus

        Une bonne nouvelle pour vous : Ca dure à peine 2 mn

        https://infovf.com/video/dolores-cahill-vaccins-arnm-reduisent-esperance-vie—8722.html

        J’espère que ca va vous rassurer.  smiley



        • troletbuse troletbuse 7 avril 18:18

          @rosemar
          Je vois que vous avez toujours l’antidote. J’espère que vous l’avez pour les vaxxins ARNm.
          Je vois bien que vous travaillez pour la LREMie comme Fergus et Grounichou. Ca ne fait plus aucun doute.


        • @troletbuse

          Je vois bien que vous travaillez pour la LREMie


          Bienvenue au club, Troletbuse, t’as mis le temps, mais tu l’as vu smiley


        • ZenZoe ZenZoe 7 avril 17:34

          Ma voisine est prof en primaire. Elle aime son métier, elle aime ’’ses’’ gamins, ça se voit. Elle en parle avec enthousiasme. Enseigner à distance ? Bien sûr, ça complique un peu la vie, mais elle fait de son mieux, elle me parle de ses petites astuces pour gérer. Je me dis qu’elle doit être un rayon de soleil dans sa classe.

          A contrario, à chaque fois que je lis un article de Rosemar sur son boulot, je me demande ce qu’elle fait à l’EN exactement. Elle ne semble y trouver aucun plaisir. Les élèves l’agacent en classe, voilà aujourd’hui qu’ils l’agacent aussi quand ils restent chez eux. D’ailleurs, on dirait que tout l’agace, que tout est source de problèmes pour elle.



          • Jeekes Jeekes 7 avril 17:43

            @ZenZoe
             

            ’’Les élèves l’agacent’’
             
            Qu’elle se rassure, elle aussi agace les élèves.
            Et d’une force !
             
            Bon, j’avoue les comprendre, moi une prof comme ça, oh putaing, ça m’aurait fait monter la fièvre...
             


          • ZenZoe ZenZoe 7 avril 17:54

            @rosemar
            Rien qu’aux titres, je vois que vos articles n’ont rien à voir avec mon commentaire. Comprenez-vous ce que l’on vous dit ? J’ai des doutes.


          • rosemar rosemar 7 avril 17:57

            @ZenZoe

            Vous n’avez pas lu ! Par exemple :

            « Voir naître la tragédie, la comédie, le théâtre en Grèce, voir apparaître la fable, l’histoire, l’épopée, un des tout premiers genres littéraires, lire Homère dans le texte, et tous les autres auteurs, Aristophane, Platon, Hérodote, lire les écrivains latins : Virgile, Catulle, Sénèque... c’est découvrir le creuset même de toute notre littérature.


            Ce retour aux sources n’est-il pas fondamental ? On y perçoit l’essence même de notre culture, tout ce qui la fonde : on comprend mieux l’histoire des genres littéraires, leurs raisons d’être, leur signification profonde.


            Comment ne pas percevoir toute la richesse de ces humanités ? Comment ne pas en comprendre l’importance ? »


          • rosemar rosemar 7 avril 17:58

            @ZenZoe

            Certains élèves ont hélas tendance à se contenter du titre !


          • ZenZoe ZenZoe 7 avril 19:10

            @rosemar
            Rien à voir avec mon commentaire.


          • troletbuse troletbuse 7 avril 18:13

            Les mensonges de Blanquier sur les cours à distance du mardi 5 avril qui ont été un fiasco

            Un peu plus, c’était de la faute à Poutine ou Kim-Yong-Un. smiley

            Pathétique nos ministres.

            https://infovf.com/video/enormes-mensonges-24h-restos-clandestins-airfrance-demission—8732.html


            • rosemar rosemar 7 avril 18:55

              @troletbuse

              Vous lui faites confiance ?


            • troletbuse troletbuse 7 avril 19:37

              @rosemar
              Maintenant tout AV sait que vous ne faites confiance qu’à Micron.
              Et apparemment vous contestez ce que les merdias ont raconté sur les agapes de nos dirigeants et propagandistes. Et vous niez l’évidence.
              Comme Fergus et Grounichou, vous ne regardez que ce qui va avec vos convictions de moutonne LREMiste
              L’ennui, c’est que, sous des airs de neuneu(e), vous venez faire une propagande très intense sur AV.


            • Abou Antoun Abou Antoun 8 avril 00:34

              @troletbuse

              Les mensonges de Blanquier sur les cours à distance du mardi 5 avril qui ont été un fiasco

              Un peu plus, c’était de la faute à Poutine ou Kim-Yong-Un.

              C’est exactement ça ! Parole de Blanquer, le FSB (ex- KGB) après avoir empoisonné Navalny a décidé d’empoisonner maintenant les écoliers français. Si Poutine connaissait le niveau réel de nos bambins il ne se donnerait pas tant de mal. Le boulot est déjà fait.


            • Je ne crois pas qu’un ministre soit assez bête pour allez dîner dans un restaurant clandestin..... !!!
              Mais pour rappel certains sont assez cons pour envoyer des vidéos de leur BITE .

              • troletbuse troletbuse 7 avril 19:39

                @SPQR Sono Pazzi Questi Romani
                Rosemar préfère les langues. Elle l’a bien dit  smiley


              • Abou Antoun Abou Antoun 8 avril 00:36

                @SPQR Sono Pazzi Questi Romani
                Vous posez une bonne question sur la santé mentale des ministres, et vous y répondez.


              • CYRUS CYRUS 7 avril 22:59

                Ainsi, l’école à la maison a été perturbée hier par une série de bugs : de nombreux professeurs n’ont pas pu assurer leurs cours à distance et la plateforme « La classe à la maison » a même été piratée !


                Absolument pas , Le serveur as exploser sous la charge de toute les connection a 9h precise ...c’ est grosse tete n’ on meme pas prevus un serveur capable de gerer cette pointe de flux ...

                Le professeur ne peut pas surveiller les élèves, il n’est pas à même de les recadrer quand leur attention se disperse.

                Savoir le faire en cours , aurais été un bon prealable pour le faire a distance la plus part en sont incapable .


                Moins de concentration : c’était déjà un problème récurrent avant la pandémie.Les élèves ont une attention diffuse, même en classe.C’est la génération zapping : les adolescents aiment la diversité, l’émiettement : or, un cours exige forcément plus d’attention... Dès lors, le professeur doit jongler avec cette attention diffuse, punir parfois, mettre en garde et le travail de l’enseignant se complique... Certains cours en deviennent épuisants quand l’énergie des élèves déborde en dissipation et bavardages...

                Vous l’ avouez d’ ailleurs implicitement juste avant en le mettant sur le dos des eleves .Mais un bon prof sait captiver son eleve , et quand ca ne marche pas , il cherche aussi a ameliorez sa methode au lieu de penser que ses eleves sont indignent de lui .


                • rosemar rosemar 7 avril 23:30

                  @CYRUS

                  Connaissez-vous les effectifs des classes en lycée ?



                • troletbuse troletbuse 7 avril 23:39

                  @rosemar
                  Oui en 1964 on était 34 en seconde et 1ere, 25 en terminales mais en Maths Elem mais probablement plus de 30 en Philo et Sciences Ex.


                • troletbuse troletbuse 7 avril 23:41

                  @rosemar
                  Plus de 30 en seconde et 1ere, une vingtaine en terminales mais Math Elem, probablement 30 en Sciences Ex et Philo. En 1964.


                • troletbuse troletbuse 7 avril 23:54

                  @rosemar
                  Mais on avait d’excellent professeurs qui savaient se faire respecter.
                  Au CEG, c’étaient même des instituteurs, en général très bons pédagogues.
                  Aujourd’hui il ne restent que les Peda et les gogues  smiley


                • rosemar rosemar 7 avril 23:56

                  C’était une autre époque : le portable n’existait pas... 

                  Maintenant, 36 élèves en seconde...


                • CYRUS CYRUS 8 avril 00:01

                  @rosemar

                  on dédouble les classe a partir de 40 ...Ce n’ est pas nouveau c’ est comme ca depuis les année 80 .

                  En fac , il n’ est par rare d’ entendre les mouche voler et pourtant on est 350.
                  Comment ce fait t’ il que des prof de fac soit plus pédagogue et captivant que des 
                  prof de l’enseignement générale ?

                  Comment ce fait t’ il que des caissière soit bac+5 en littérature et que l’ accès a l’ enseignement publique leur soit fermé au profit des « titulaire » même ceux qui sont visiblement incapable de gérer une classe de maternel ? 

                  Les probleme de l’ EN sont systemique , toute les section sont obsolete et inneficace , du ministere , en passant par les rectorat , les prof , tout se petit monde vivote sans se remetre en cause . 

                  L’ eleve n’ est jamais un probleme ou plus exactement ca fait partit du travail de savoir gerer ces probleme ... 

                  Ce n’ est pas vous personnellement qui etes visé ...
                  Pas plus que les excellent prof que j’ ais croisé mais c’ etait deja une rareté a mon epoque la pluspart n’ etait la que pour la routine de l’ enseignement et la situation sans l’ ombre d’ une vocation a enseigner .

                  J’ ai même subit un prof alcoolique , qui as 9h du matin s’ accrochait au tableau
                  mais que ses camarde defendait car syndicaliste ...

                  Alors non tout metre sur le dos des eleve , ou des moyen moderne d’ education a distance n’ est pas admissible , sans prendre en compte les autre probleme de l’ EN


                • troletbuse troletbuse 8 avril 00:05

                  @Rosemar
                  Le portable ? Vous le faites couper dans la classe. Est-ce interdit ? Ou est-ce un manque d’autorité ? Ou bien confiscation ou viré de la classe.


                • CYRUS CYRUS 8 avril 00:07

                  @rosemar

                  Maintenant, 36 élèves en seconde...
                  c’ est 4 de moins que l’ effectif maximum prevu ...

                  ils ne serais que 10 ca serais le bordel quand meme et vous accuseriez encore les eleve alors que c’ est souvent la methode qui est en cause ...

                  Il faut avoir envie d’ etre prof sinon il faut faire autre chose .


                • troletbuse troletbuse 8 avril 00:10

                  @troletbuse
                  Sans autorité, inutile d’insister, vous changez de métier.


                • CYRUS CYRUS 8 avril 00:13

                  @troletbuse

                  Entre 60 et 120€ on trouve des brouilleur de telephone portable ...
                  https://www.skylifr.com/brouilleur-portable-gps-8341m.html

                  Quand on veut enseigner , on peut .


                • CYRUS CYRUS 8 avril 00:16

                  @troletbuse

                  de meme , quand on veut que les eleve suive la regle ... il faut aussi que le prof ne se serve pas de sa tablette ou de son telephone pendant le cours ...Un prof ca doit montrer l’ exemple ...Sinon comme les gamin ne contournerais t’ il pas la regle . ? 


                • troletbuse troletbuse 8 avril 00:17

                  @Cyrus
                  Je sais, j’ai un fils prof de lycée à la limite de Paris. Il n’a pas de problèmes.


                • Abou Antoun Abou Antoun 8 avril 00:48

                  @CYRUS
                  Comment ce fait t’ il que des caissière soit bac+5 en littérature et que l’ accès a l’ enseignement publique leur soit fermé au profit des « titulaire »
                  L’accès à l’enseignement public n’est jamais fermé à quiconque rempli les conditions de diplôme. Il est simplement assujetti à la réussite à un concours (Capes, Agreg, etc...).
                  C’est la théorie. En pratique depuis l’arrivée de la gauche au pouvoir de nombreux enseignants ’auxiliaires’ ont été titularisés en évitant la case ’concours’, prime d’ancienneté ?
                  Pour le moment il semble que les concours de recrutement n’arrivent pas à faire le plein de candidats bien qu’il soit de notoriété publique que les admissions sont prononcées même avec des notes très basses à cause de la pénurie.
                  En résumé, et pour répondre à votre question, bac+5 ne veut rien dire. La France tente depuis longtemps de résorber le problème du chômage par l’enseignement supérieur. On peut aujourd’hui sans dérogation, doubler tripler une année, l’important c’est de ne pas emmarger à pôle emploi. Ce qui a du sens c’est un diplôme universitaire (licence, maîtrise, doctorat). Donc vous pouvez conseiller à vos caissières bac+5, si elles ont une maîtrise, de s’inscrire au CAPES de lettres (classiques ou modernes).


                • pipiou2 8 avril 01:40

                  @troletbuse
                  Euuuuuh ... le monde a « un peu » changé depuis que vous avez quitté les bancs de l’école !


                • CYRUS CYRUS 8 avril 01:46

                  @Abou Antoun

                  je t’ ais bien lu .... mais il y a comme un paradoxe a se plaindre des classe surchargé et a ne pas « recevoir » suffisamment de gens a ce concours pour partager les effectif par niveaux.

                  Voir ensuite quel prof arrivera faire monter le niveau de ses élèves et lequel n’ y arriveras pas .

                  il as fallut 10 ans pour que les prof passe a l’ outils informatique , et même a lors actuel il ne le maîtrise pas ...

                  Alors oui l’ etat , as pousser tout le monde vers le bac , mais ce n’ etait qu’ une facon d’ empecher les gens de saturer un monde du travail ou on enchainait des vieux qui aurais meriter de vivre leur retraite de loisir et peut etre meme d’ enseigner en benevole pour des court de soutien ?

                  Ces caissiere (ou ces caissier y en as de plus en plus on bien evidement tenter le concours et meme a 14 se sont fait recaler eux la prepa il la faisait dans les rayon de supermarché ) ...

                  il y a bien des filtres dans notre société qui sont des abheration personne ne les as appéllé pour assurer un « interim » alors que des prof manquait parfois depuis des mois .

                  c’ est vraiment un problème systémique on ne peut pas uniquement le regarder comme une opposition prof/eleve .

                  Je ne vise pas rosemar en particulier ...ni toi si tu est prof ...

                  Mais je reprend ses argument , le probleme du telephone portable est facile a resoudre , les eleve les depose sur le bureau du prof a l’ entré ...Les CPE sont la pour venir chercher un eleve si on doit le joindre ...

                  La prise de note , pendant les classe a l’ armée nos cahier etait controlé toute les semaine .

                  Certain officier , tres conscient de notre manque d’ envie d’ etudier la science militaire savait par de savante anecdote nous intersser au sujet ... 

                  Je n’ ais donné qu’ une seule fois un court de math pour le frere d’ un amis qui coincait sur la forme cannonique ... Accumulant les erreurs ...

                  On as gratter des heure ca ne rentrais pas smiley
                  Et pui avant de renoncer , je lui ais montrer la methode du discriminant , et a comparer les deux resultat , pour trouver les sections de develloppement/simplification ou il apliquait mal les priorité car son decrochage etait la ... ca l’ as obligé a revoir ses erreur , et il s’ en est bien sortit .

                  Je ne comprend pas qu’ aucun prof n’ ais voulu se pencher sur son cas .
                  Un prof aurais du s’ en sortir bien mieux que moi .


                • CYRUS CYRUS 8 avril 01:47

                  @pipiou2

                  ouep il s’ est remplis de vieux pipiou qui n’ en ont rien a foutre des jeunes smiley


                • pipiou2 8 avril 01:55

                  @CYRUS
                  Des vieux cons comme toi il y en a toujours eu, ça ça ne change pas.

                  mais il y a avait moins de complotistes


                • CYRUS CYRUS 8 avril 02:04

                  @pipiou2

                  mieux vaut etre un complotologue , qu’ un comploteur ...
                  leur point a comun a tout deux est que sans complot il n’ aurais ni l’ un ni l’ autre aucune utilité ...

                  Le plus aberrant , sont ceux qui mene la chasse au sorciere alors qu’ il ne sont pas eux meme ceux qui profite du complot smiley

                  on est anouveau dans un clivage dreyfusard/antidreyfusar et tu sait tout comme moi ou ca mene smiley ( enfin j’ espere )


                • troletbuse troletbuse 8 avril 10:28

                  @pipiou2
                  le monde a « un peu » changé


                  Bien sur et quand on voit les conneries que tu racontes, on peut en déduire qu’il ne s’est pas amélioré  smiley


                • troletbuse troletbuse 8 avril 00:37

                  Vous vous plaignez du confinement mais c’est grace à une une majorité de trouillards comme vous Rosemar qu’il a été mis en place. Alors ne venez pas vous plaindre, vous qui gobez tous les fake-news sur les merdias.


                  • Montagnais Montagnais 8 avril 06:08

                    Et dire que certains reprochent à Rosemar de faire de la propagande ! .. 

                    Trop de monde l’accable ici notre Cassiopée agoravoxienne ..

                    .. Alors qu’elle est parangon d’ « Esprit libre et indépendant ,contestataire » ..

                    Ah ! 


                    • Avis à ; Tous les je sais tout et autres personnes de mauvaise foi.

                      Macron change les lois, amende et décrète en permanence afin de mettre à genoux l’économie française notamment les petits commerces, sous prétexte de covidiot .

                      Mais les amis de Macron eux s’octroient une vie heureuse comme avant le covid .

                      Alors la droite devra choisir, soit elle est pour Macron, soit elle est contre Macron .
                      Que la droite arrête de se dissimuler derrière son petit doigt .

                      Avec le gabarit de Gérard Larcher , la politique du petit doigt est ridicule, imbécile, n’est ce pas M’sieur Rataillon, heu !(Retailleau )....

                      • zygzornifle zygzornifle 8 avril 13:41

                        Arrêtez de faire chier les élèves et leurs parents, l’année est cuite et peut être la prochaine car la Covid va encore nous donner du fil a retordre, on a encore des mauvaises surprises qui vont nous tomber sur la tronche, ça parait tellement facile de vacciner comme un coup de baguette magique, et hop c’est fini  .....


                        • OUI je sait ,je suis chiant avec mes trucs : intégral ceci intégral cela, pensée systémique (ta mère) etc......

                          ----

                          ci dessous : la punition... smiley

                          Ne pas lire évidement,et surtout ne pas essayer de comprendre.

                          Merci infiniment (a l’eau).

                          -------

                          https://pollen.chlorofil.fr/ma-decouverte-de-leducation-integrale-grandir-en-conscience-et-creer-avec-les-autres-opaline-lysiak-temoigne-depuis-auroville-en-inde/

                          Opaline Lysiak est enseignante en agronomie au lycée agro-environnemental d’Arras. Elle est partie un an à la rencontre des agriculteurs et enseignants dans 12 pays aux contextes pédoclimatiques, sociaux, économiques et politiques très variés. Elle nous fait part d’une rencontre en Inde avec « l’éducation intégrale ».

                          ------------------------------------------------

                          En passant 15 jours à Auroville en Inde, où je venais plutôt pour rencontrer des agriculteurs agroécologues, j’ai été embarquée dans un torrent d’innovation éducative. J’ai pu rencontrer 2 « pionnières » de l’éducation intégrale, Marie François et Suzie, qui ont installé les premières racines des écoles d’Auroville. Le texte ci-dessus est de Mirra Alfassa, dite « Mère » d’Auroville, qui a posé les bases de l’éducation intégrale, qu’elle souhaitait voir se développer dans cette ville créée au nom de l’évolution de l’humanité en 1968.

                          ----------------------------------------------------------------

                          https://www.youtube.com/watch?v=UDDVrN8F-co

                          Mon expérience de l’éducation intégrale - Opaline

                          •  ken Wilber et c’est pote tous dans la grande secte, Auroville aussi ,Grof ,Grave et les autres aussi ect...ect...


                          • C’est à cet instant que la guerre civil commence .....

                            L’Union Européenne doit périr par le feu sacré de la liberté .

                            https://www.lefigaro.fr/flash-actu/covid-19-la-cedh-juge-la-vaccination-obligatoire-necessaire-dans-une-societe-democratique-20210408

                            C’est là que nous mesurons l’étendu et la malveillance des instances Européennes 

                            Si le traité de Nuremberg est caduque, plus rien ne doit faire peur aux peuples pour disposer d’eux-mêmes et s’affranchir, par la violence, des élus européens et nationaux ...

                            Macron est tout simplement une ordure .

                            Madame Merkel sale pute , la démocratie c’est le dissensus . Compris !


                            La droite devra choisir, soit elle est pour Macron, soit elle est contre Macron .

                            Que la droite arrête de se dissimuler derrière son petit doigt .

                            Avec le gabarit de Gérard Larcher , la politique du petit doigt est ridicule, imbécile, n’est ce pas M’sieur Rataillon, heu !(Retailleau )...

                            • yvesduc 9 avril 06:47

                              Merci pour votre article. Rien ne vaut une vraie salle de classe avec un enseignant en chair et en os : c’est exactement ce qu’explique Michel Desmurget dans son livre « La fabrique du crétin digital ». Notre cerveau n’est pas fait pour les écrans !


                              • mursili mursili 9 avril 16:16

                                L’enseignement à distance a aussi de bons côtés :

                                https://www.youtube.com/watch?v=laN51qje5_M

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité