• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les difficultés techniques de la géothermie

Les difficultés techniques de la géothermie

 

Voici un commentaire qui m'a été fait par un géologue à qui je posais des questions sur la géothermie et notamment sur le fait que la géothermie pouvait engendrer des séismes.

Il existe 2 types d'exploitation de l'énergie géothermique (je ne range pas dans la vraie géothermie, la captation par pompe à chaleur de calories dans une eau circulant dans des serpentins de PER enterrés à 50 cm, ce n'est pas de l'eau chaude)

* Le pompage d'eau chaude et de vapeur d'un aqualifère d'eau profond, c'est ce qui a été fait dans la région parisienne où l'aqualifère est à environ 2000 mètres de profondeur. Un certain nombre d'immeubles étaient et sont peut être encore chauffés par ce moyen

* l'extraction des calories d'une zone zone chaude profonde par 2 puits (=doublets) l'un pour injecter de l'eau froide, l'autre pour pomper cette eau réchauffée.

Le problème du pompage d'une nappe chaude à près de 2000 mètres est le dépôt rapide de carbonates et autres sels qui bouchent les crépines et bouchent les tuyaux jusque dans les échangeurs. C'est la raison pour laquelle ce type d'exploitation d'énergie ne s'est pas développé  ; la maintenance des systèmes coûte trop cher, il faut re-forer d'autres puits profonds trop souvent, il faut nettoyer ou changer des tuyaux à intervalles trop courts. Concernant les doublets, à ma connaissance, il n'y a rien eu en France. Des essais avaient été faits dans les années 1990 à Soultz par le BRGM mais ils s'étaient révélés décevants. Le problème était d'arriver à faire circuler suffisamment d'eau entre les puits d'injection et celui d'extraction ; ça ne marchait pas bien même avec du fracking indispensable. Aujourd'hui le fracking est mieux maîtrisé mais il a mauvaise réputation, notamment celle de générer des séismes. Je crois que c'est ça qui a donné un coup d'arrêt à des projets assez récents de doublets dans la région de Strasbourg. Je pense aussi que les doublets sont 2 forages trop proches et que la zone chaude que l'on exploite est alors relativement petite et pourrait se refroidir un peu trop rapidement, mais je n'en suis pas sûr peut être qu'avec les progrès du fracking on peut espacer beaucoup plus les 2 forages.

Les exploitations géothermiques opérationnelles aujourd'hui sont seulement celles de la chaleur à faible profondeur de systèmes volcaniques actifs, cas notamment de l'Islande et de la Nouvelle Zélande. Il y a là aussi des problèmes de dépôts de carbonates et silice, mais les eaux sont moins minéralisées et surtout on peut renouveler les puits assez fréquemment dans des conditions économiques satisfaisantes car ils sont peu profonds. D'une manière générale, les sites favorables à ce type de géothermie sont peu nombreux ou mal placés par rapport aux besoins.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.57/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • wagos wagos 30 novembre 2021 14:10

    Tout ce que nous avons vécu à Fontainebleau dans les années 90, la géothermie mise partout ( avec le coût exorbitant ) et finalement vite démontée vu que ça chauffait rien du tout .

    Et donc re-démontage de toutes les installations avec l’ardoise qui s’y rajoute ! 

    Une dette énorme qu’il a fallu rembourser ! 


    • Séraphin Lampion Schrek 30 novembre 2021 15:38

      oui, mais c est quand même dommage qu’un commune comme Plombières chauffe sa piscine municipale au fioul


      • troletbuse troletbuse 30 novembre 2021 17:52

        Les bienfaits de la géothermie. Demandez aux habitants de Lochwiller

        Loch en allemand signifie Trou. Prémonitoire

        https://www.youtube.com/watch?v=hIgrlLWgT7s


        • chantecler chantecler 1er décembre 2021 09:19

          Ben oui, ça coule de source ...

          L’eau est chargée de sels et de plein d’autres choses !

          Faudrait n’utiliser que de l’eau de pluie ....

           smiley

          Je cherche par ailleurs des renseignements crédibles sur les pompes à chaleur : leur rendement , la rentabilité , etc etc ...


          • troletbuse troletbuse 1er décembre 2021 21:47

            @chantecler
            Y’en a pas
            Quand il fait très froid, elle utilise l’électricité pour te chauffer et elle pompe ton porte-monnaie.


          • eddofr eddofr 2 décembre 2021 14:17

            @troletbuse

            Cela dépend des technologies, air/air, air/eau, eau/eau, gaz/eau.

            Pour ma part je suis chauffé (chauffage et eau chaude) par géothermie gaz/gaz (technologie qui n’est plus installée aujourd’hui parce que les gaz frigorigènes « c’est pas écologique »).
            En attendant, j’économise environ 40% par rapport à un chauffage au gaz à condensation et, sans doute, 60 à 70% par rapport à un chaudière fuel traditionnelle.
            Ceci étant, ce n’est rentable que parce qu’installé à la construction. Sur une maison préexistante, l’installation couterait 30 à 60 00€ et ne serait amortie qu’en 10 ou 20 ans minimum.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

biquet

biquet
Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité