• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les enfants sont de plus en plus éduqués par des machines...

Les enfants sont de plus en plus éduqués par des machines...

Les machines occupent de plus en plus de place dans nos vies...

Les enfants eux-mêmes sont de plus en plus éduqués par des machines : smartphone, tablette, ordinateur, écrans...

Ils passent souvent plus de temps avec des machines qu'avec leurs parents.

Dès lors, plus de rapport à la nature, plus de rapport aux autres et à l'empathie : hélas, les parents donnent l'exemple, car ils sont eux aussi obnubilés par les écrans... et ils offrent à leurs enfants toutes sortes d'objets connectés.

 

C'est un problème grave... car la parole, la communication directe s'évanouissent.

Or, dans l'éducation, tout passe par le langage...

Il convient donc de limiter l'usage de ces machines à la maison, à l'école.

L'ordinateur est désormais beaucoup trop présent dans les collèges et les lycées.

Toutes les salles de classe sont équipées d'écrans : la révolution numérique est en marche et, en une dizaine d'années, tout a changé... avec l'ordinateur, on privilégie des apprentissages ludiques et on en oublie l'importance de l'effort.

La dispersion favorisée par les images des écrans n'est pas bonne, les élèves ont besoin d'apprendre la rigueur, ils ont besoin de se confronter à des difficultés pour progresser. 

Ainsi, les écrans envahissent tous les espaces.

 

De plus, avec tous ces objets connectés, la connexion à l'intériorité disparaît : les enfants ne savent plus s'ennuyer, rêver, laisser une place à leur imagination.

Ils vivent ainsi dans un monde virtuel et en oublient les réalités les plus simples.

 

Face à cette invasion des écrans, les parents doivent réagir : organiser des sorties dans la nature pour faire percevoir aux enfants la variété des saisons, des paysages, les connecter au cosmos, à l'ordre du monde.

Car la nature offre de vraies leçons : des leçons de poésie et de beauté, des leçons d'humilité, de persévérance...

C'est la nature qui nous donne aussi une vraie conscience du temps, grâce au déroulement des jours, des saisons...

C'est la nature qui nous apprend la patience, des joies simples, des plaisirs renouvelés...

C'est la nature qui nous montre l'ordre du monde, ses lois, ses difficultés, ses peines...

 

L'humain a besoin de ce contact avec la nature pour se ressourcer, retrouver une harmonie dans un monde où tout s'accélère.

 

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2018/02/les-enfants-sont-de-plus-en-plus-eduques-par-des-machines.html

 

Source : une émission sur France Culture :

https://www.franceculture.fr/conferences/college-des-bernardins/il-faut-savourer-lennui

 

Documents joints à cet article

Les enfants sont de plus en plus éduqués par des machines...

Moyenne des avis sur cet article :  2.31/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

56 réactions à cet article    


  • Sébastien A. 14 février 13:02

    On finira par l’atteindre cette fumeuse singularité de l’intelligence artificielle, mais elle sera inversée : un jour ou l’autre l’homme sera assez bête pour comprendre et se comporter en machine.
    En tout cas, tous les chefs d’entreprise de la Silicon Valley éduquent leurs enfants « à l’ancienne » si j’ose dire : loin des écrans. Cela seul devrait nous faire réfléchir sur l « utilité » de l’informatique dans l’instruction publique.
     


    • rosemar rosemar 14 février 17:06

      @Sébastien A.

      Merci de ce rappel concernant la Silicon Valley...



    • Sozenz 14 février 18:26

      @Sébastien A.
       il faut savoir faire preuve d intelligence sur tout .
      tout ?rien ?
      il faut avant tout savoir comment utiliser ce qui nous entoure ; utiliser telle ou telle methode si elle est mal comprise , mal canalisé , aboutira toujours à un résultat merdique .
      ce n est pas forcement la forme l important mais le fond .
      que vous ayez un écran ou un perroquet devant vous n apportera pas de diofference dans votre éducation ;
      tout dépend aussi de la capacité de la personne face à un outil ou à une personne d en soutirer le meilleur .


    • mmbbb 14 février 18:54

      @rosemar a Lyon les canuts ont jete la machine Jacquard a tisser par carte perforée ( tres novateurs puisque les premiers ordinateurs utilisaient des cartes perforées ou bandes perforées )
      dans la Saône Cela n a pas empêche le machinisme de poursuivre inéluctablement sa progression. Quant a « l humain » qui est votre argument récurrent, croyez qu auparavant la sociéte etait plus juste plus tolérante .


    • Henry Canant Henry Canant 14 février 13:15

      L’éducation des enfants par n’importe quelle machine est de loin supérieure à celle enseignée par une Rosemar


      • V_Parlier V_Parlier 14 février 13:53

        @Henry Canant
        Ca je n’en sais rien, mais tout ce que j’ai pu constater c’est que les machines sont utilisées à 95% pour distraire et non pour « éduquer ». Le titre est donc inapproprié. J’aurais plutôt utilisé « occupés » ou, dans un registre plus théâtral, « possédés ».

        En tout cas je suis au moins rassuré de voir que quelques profs ont conscience que ce méga-pipeau du « numérique au service de l’école » c’est du bidon. Encore du matériel hors de prix qui sera vandalisé ou utilisé pour faire des parties de GTA (ou équivalent) pendant les cours ! (Avec nos sous, bien entendu)


      • Clocel Clocel 14 février 13:22

        Les machines ont tous les défauts, plus un !

        Elles n’ont pas d’arrière-pensées, dire si elles sont dangereuses pour l’avenir de nos sociétés pourrissantes et la perpétuation de la merde dans laquelle on se débat...


        • oncle archibald 14 février 13:30

          « Les enfants eux-mêmes sont de plus en plus éduqués par des machines »

          Éduqués ?? Vous avez bien dit éduqués ??

          Formatés, abrutis voire décérébrés, conviendrait beaucoup mieux ! Une petite addiction au cannabis la dessus et hop ! Ils ont prêts !


          • pemile pemile 14 février 13:41

            « Ils passent souvent plus de temps avec des machines qu’avec leurs parents.[...] C’est un problème grave... car la parole, la communication directe s’évanouissent »

            Si je remplace machine par livre, Ils passent souvent plus de temps avec des livres qu’avec leurs parents, cela vous inquiète autant ?

            PS : il faut condamner l’abus d’écran chez les jeunes enfants, facilité pour des parents absents, mais il faut aussi juger de la fréquence et du type d’application utilisée, débilisante ou éducative, non ?


            • V_Parlier V_Parlier 14 février 14:01

              @pemile
              Le livre (ou les autres supports non interactifs) ne permet pas de sortir du cadre. C’est plus rigide et moins distrayant mais la contrepartie est que c’est beaucoup moins phagocytant. Il en était d’ailleurs de même pour l’usage d’ordinateurs dans les années 80 : Jeux assez limités, pas en réseau, donc qui lassent assez vite. Les plus passionnés étaient donc obligés de passer à des choses plus créatives (programmation, infographie, bureautique, etc...) alors que les autres rangeaient l’engin au placard.

              Sachez qu’aujourd’hui le phénomène est si répandu que lorsque vous imposez des règles de limitation déjà assez larges vous vous retrouvez en situation de parents en dehors de la « norme » : Vos enfants doivent « s’excuser » auprès de leurs co-joueurs distants pour se déconnecter à minuit. Et si c’est le week-end, ne pas y passer la moitié de la nuit est déjà suspect... Et je ne parle pas des chats téléphoniques 24h/24 par lesquels on se réveille les uns les autres en pleine nuit.


            • foufouille foufouille 14 février 15:35

              @V_Parlier
              en 80, les ordinateurs étaient hors de prix comme les jeux et peu fiable.
              la console se branchait sur la télé, etc.

              de nos jours c’est bien moins cher.


            • rosemar rosemar 14 février 17:00

              @pemile

              L’addiction au smartphone existe pour beaucoup de jeunes... c’est un problème.
              Le livre, lui, a une vraie fonction éducative...

            • V_Parlier V_Parlier 14 février 17:02

              @foufouille
              Faux. Les Atari 520ST, les Amiga, les compacts MSX et même avant les « ZX Spectrum » étaient à des prix comparables (en terme de « pouvoir d’achat ») aux PC d’entrée de gamme d’aujourd’hui. D’ailleurs si on convertissait leurs prix en euros aujourd’hui ça ferait rire.
              Bien sûr, celui qui voulait un PC (aucun intérêt à l’époque pour un particulier) devait se ruiner, mais c’était son choix (pour pas grand chose, jusqu’à ce que les PC deviennent à la fois accessibles et « multimedia » dans les années 90).


            • V_Parlier V_Parlier 14 février 17:04

              @rosemar
              « Le livre, lui, a une vraie fonction éducative... »
              Mouais... il y aurait à redire aussi sur ce qu’on fait lire aux élèves parfois.


            • V_Parlier V_Parlier 14 février 17:15

              @V_Parlier
              Et j’ai oublié : « hors de prix comme les jeux et peu fiable ».
              -> On voit que ça fait longtemps que vous ne vous êtes pas renseignés sur les prix des jeux vidéos en vogue ! La centaine d’euros ne surprend plus personne ! smiley Quant à ceux qui sont « gratuits » on paye après... euro par euro, c’est parfois encore pire au final pour les accrocs prêts à tout pour ne pas perdre leur avatar.


            • foufouille foufouille 14 février 17:16

              @V_Parlier
              les ordinateurs étaient rare et ne valaient pas 150 le portable à 250€ pour une tour avec écran.
              introuvable d’occasion aussi. j’ai eu un ZX début 90 et c’était une daube.
              pareil pour les 386 avec disquettes souples.
              en 92, un 486 valait plus de 10000f avec un lecteur de cd souvent inutile.
              par contre, c’était du solide.
              The 1040ST was the first personal computer shipped with a base RAM configuration of 1 MB. When the list price was reduced to $999 in the U.S. it appeared on the cover of BYTE in March 1986 as the first computer to break the $1000/megabyte price barrier ;[5][9] Compute ! noted that, in fact, the 1040ST was the first computer to break the $2500/megabyte price barrier.[36] However, the ST remained generally the same internally over the majority of its several-year lifespan. The choice of model numbers was inherited from the model numbers of the XE series of the Atari 8-bit family of computers. A limited number of 1040STFs shipped with a single-sided floppy drive.[citation needed]


            • rosemar rosemar 14 février 17:16

              @V_Parlier

              On fait encore lire aux élèves des oeuvres classiques.... enfin, on essaie...

            • Yanleroc Yanleroc 14 février 17:18

              @V_Parlier, est-ce que quelqu’ un aurait une idée afin de supprimer les ados, 

              ça m’ intéresse ?..

            • Yanleroc Yanleroc 14 février 17:24

              @rosemar, « L’addiction au smartphone existe pour beaucoup de jeunes... c’est un problème. »


            • V_Parlier V_Parlier 14 février 17:36

              @foufouille
              Votre charabia est incompréhensible. En plus vous persistez à disserter sur le prix des PC et à déclarer des évidences (que les ZX spectrum et Atari etc étaient moins performants que les PC d’aujourd’hui, ça on l’a remarqué). Mais au final vous cherchez à démontrer quoi par rapport à mon premier commentaire ? je n’ai toujours pas saisi le but, à part discuter pour rien.


            • V_Parlier V_Parlier 14 février 17:37

              @V_Parlier
              Je précise aussi que quand on dit « les années 80 » ce sont les années qui vont jusqu’à 89.


            • foufouille foufouille 14 février 17:46

              @V_Parlier
              tu ne peut pas comparer une UC basique juste bonne pour programmer un peu avec la version luxe qui permet d’utiliser tous les jeux vidéos et avec un écran couleur, le lecteur de disquette, pavé numérique, etc.
              en 93, un PC 486 complet avait bien un prix de plus de 10000F.
              on est donc très loin des prix actuels sans oublier les occasions à 50 ou 100€.


            • foufouille foufouille 14 février 17:50

              @V_Parlier
              un jeu vidéo vaut rarement 100€ et il faut effectivement le haut de gamme pour le faire fonctionner.
              tu as aussi steam qui brade les jeux qui ont quelques années comme XCOM, plus les vieux trucs introuvables de nos jours.
              je n’utilise pas les jeux en ligne ni en temps réel.


            • Sozenz 14 février 18:36

              @rosemar
              vous avez des blogueurs qui peuvent être meilleurs que des professeurs et plus ludiques aussi ;
               vous avez un ce blogueur David Louarpe qui peut etre une occasion de faire des approches scientifiques très intéressantes ; autres que certains cours ennuyeux . et faire basculer une personne ayant un dégout vers les matières scientifiques vers ou ouverture aux sciences.
              (et ceci en va de même pour tout autre matière ).

              Vous vous fermez à des possibilités au lieu de trouver un bon ordre à tout ce qui se trouve à notre disposition ;


            • V_Parlier V_Parlier 14 février 19:12

              @foufouille
              Si cela s’appelle « comparer », alors je compare quand même (je me re-cite) :
              "pour l’usage d’ordinateurs dans les années 80 : Jeux assez limités, pas en réseau, donc qui lassent assez vite. Les plus passionnés étaient donc obligés de passer à des choses plus créatives (programmation, infographie, bureautique, etc...) alors que les autres rangeaient l’engin au placard« . Tout ce que tu écris n’y change rien, aussi vérifié que ça puisse être.

              (Evidement quand j’écris »infographie« j’entends »faire des petits dessins" parce-que je vois le chipotage venir...)


            • foufouille foufouille 14 février 19:29

              @V_Parlier
              tu prends ton cas pour une généralité, certains jeu sont aléatoires en partie comme fallout et non ce n’est pas lassant hors réseau.
              tu pouvais aussi bidouiller les fichiers en hexadécimal en 90 car c’était possible hors disquette merdique avec erreur crc.
              avec mon 486 puis pentium cyrix, j’ai aussi utilisé mon ordi pour scanner faire de la vidéo, etc.
              mais j’avais un disque dur et pas une bande ou une disquette souple.
              par contre le prix et surtout la connaissance de l’existence de l’ordinateur a pas mal changé.
              en 80, j’avais pas edf par contre



            • Sozenz 15 février 10:48

              @Yanleroc
              c n ’ est pas problème de smartphone ou autre c’ st un problème de conscience humaine, de cœur .
              ce problème a toujours existé ; l écran n est qu un moyen de faire apparaitre la dégénérescence de son humanité d une façon plus flagrante .

              il faut arrêtez de faire croire que les outils sont la cause de tous les problèmes.
              les outils ne rendent pas plus crétin , pas plus méchant , pas plus indifférent. ce n est que la construction de l esprit qui est la cause .


            • Alren Alren 14 février 13:41

              Derrière les « machines » il y a les programmeurs, des hommes et des femmes qui reçoivent des consignes de pédagogues. Ce ne sont pas les « machines » qui enseignent !

              Avant les machines informatiques, le novateur pédagogique Célestin Freinet avait inventé les boites enseignantes, un système de bandes de papier déroulantes avec caches qui permettait à l’élève de savoir par autoévaluation quand il avait acquis une notion en particulier en orthographe (règles du Bled) et en mathématique.
              Cela permettait dans les classes uniques (tous les âges dans le même local) un travail en autonomie et des résultats supérieurs à l’enseignement purement magistral.

              Si l’on programme des ordinateurs ou tablettes avec des logiciels de la même qualité que ces boites enseignantes, on obtiendra des résultats appréciables dans ces deux domaines essentiels que sont l’orthographe et les maths.
              Mais bien sûr il faudra que les idées qui seront programmées soient données par de véritables enseignants et que ce travail soit effectué bénévolement afin que les programmes soient gratuits et accessibles sur Internet.
              Ce qui signifie qu’il ne faut pas faire appel au privé et utiliser Linux comme système d’exploitation.

              Des machines plus perfectionnées seraient idéales pour servir de « répétitrices » de lecture aux élèves de CP. Elles enregistreraient la voix de l’élève pour un contrôle différé par l’enseignant.
              Je n’entre pas dans les détails du fonctionnement.


              • V_Parlier V_Parlier 14 février 14:13

                @Alren
                « Ce qui signifie qu’il ne faut pas faire appel au privé et utiliser Linux comme système d’exploitation. »
                -> Dans l’idée, c’est déjà un peu mieux. Il faut en effet au moins un OS qui ne permette pas de modifier facilement ce qui est installé ni de faire des jeux. (Mais déjà l’emballement des élèves va en prendre comme par hasard un coup). Mais si vous comptez sur les compétences des profs en la matière pour la mise en oeuvre on est en revanche mal partis. Enfin, ça ne fonctionnera que pour les élèves déjà volontaires pour apprendre(*) comme avant. Pour les autres ça ne changera rien car il faut travailler dans tous les cas. Et ensuite il y a les frais de maintenance, vu la robustesse des tablettes et bidules portables...

                (*) Je m’étais fait un programme de ce type pour apprendre du vocabulaire quand j’avais commencé à apprendre le Russe, mais j’étais adulte et motivé...


              • foufouille foufouille 14 février 15:36

                @V_Parlier
                tu as des tas de jeux sous linux plus un paquet qui tourne sous wine.


              • V_Parlier V_Parlier 14 février 17:06

                @foufouille
                Mais si c’est bien configuré, seul le superuser peut les installer.
                (Sous Windows, ils ont tenté un moment de faire la même chose mais plus rien ne fonctionnait : Il fallait être administrateur pour tout et ça ne protégeait finalement rien)


              • Alren Alren 14 février 17:56

                @V_Parlier

                « Mais si vous comptez sur les compétences des profs en la matière pour la mise en œuvre on est en revanche mal partis. »

                Votre opinion est beaucoup trop globalisante, type Café du Commerce.

                En tout cas je ne vois personne capables de faire mieux, avant programmation par des spécialistes bien sûr.

                Ni des employés de boites privées qui n’ont jamais enseigné, ni les huluberlus pédagos qui ont malmené avec leur stupidité les acteurs de terrain.


              • foufouille foufouille 14 février 18:21

                @V_Parlier
                effectivement tu peut verrouiller mais juste avec un boot cd sinon le password est crackable facilement. et même comme ça, il suffit de 2 clé usb avec un fichier ou une partition casper-rw.


              • bob14 bob14 14 février 14:10

                éduqués par des machines... ?..entre nous c’est plutôt du lavage de cerveau... !


                • ZenZoe ZenZoe 14 février 14:31

                  Est-ce que c’est une machine qui a écrit l’article ?


                  • V_Parlier V_Parlier 14 février 15:01

                    @ZenZoe
                    Ce serait pratiquement possible, étant donné que les machines sont bien placées pour analyser ce problème smiley


                  • rosemar rosemar 14 février 17:01

                    @ZenZoe

                    Une machine qui dénonce les machines ?

                  • V_Parlier V_Parlier 14 février 17:07

                    @rosemar
                    Une machine c’est froidement neutre. Nous ne sommes pas encore dans Matrix ou Terminator. (On pourrait arriver aux mêmes effets mais à cause de simples bugs plus que d’une rébellion consciente).


                  • sls0 sls0 14 février 16:09

                    Dans 20-30 ans on manquera sérieusement de ressources.

                    La classe moyenne est appelée à disparaitre.
                    Pour ceux qui auront à gérer ce problème des zombies ignares accrocs à l’écran c’est plus sympa que des personnes avec une éducation sérieuse.
                    La révolte est à la portée des premiers, la révolution à la portée des seconds.
                    Une révolte on la stoppe avec un beau discours et un os à ronger.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès