• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les étranges photographies (2016) de la ministre allemande de la Défense, (...)

Les étranges photographies (2016) de la ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen…

 

Dans son tout premier discours en sa nouvelle qualité de présidente de la Commission européenne (16 septembre 2020), Ursula von der Leyen a bien indiqué que l’objectif qui animait le plan d’investissement NewGenerationEU directement issu de la crise du coronavirus était de… « façonner le monde dans lequel nous voulons vivre » en tant qu’Européennes et Européens bénéficiant, jusque dans le moindre recoin de leur pays, des fruits de l’ « économie sociale de marché ». Rappelons que celle-ci a fait la fortune de l’Allemagne fédérale d’abord, puis de l’Allemagne réunifiée ensuite.

Pour faire bon poids, madame von der Leyen ajoute, à ce pan économique et financier triomphal, l’extension généralisée à l’Europe entière de la doctrine artistique du Bauhaus allemand dont nous avons vu à quel point les plus productifs d’entre ses premiers dirigeants et adhérents avaient aidé Adolf Hitler jusque dans ses exercices d’initiateur d’une Europe en route pour les mille ans qui étaient alors à venir…

Y sommes-nous déjà revenu(e)s ?… alors que l’Union soviétique n’exige plus d’être détruite à coups de panzers et de massacres par millions et dizaines de millions ?… et qu’il ne paraît plus y avoir le moindre parti communiste sur le sol européen ?… et donc plus de ces violences nécessaires qui avaient fait monter la folie hitlérienne au créneau ?

D’une façon qu’on trouvera sans doute rassurante, le drapeau autrefois clairement affiché de la « race aryenne » a manifestement disparu… et sans que son éventuel retour puisse être redouté d’une quelconque façon…

Peut-être, alors, serions-nous très bien inspiré(e)s de suivre les recommandations que nous fournit Ursula von der Leyen… puisqu’elle nous les offre avec un enthousiasme personnel qui saute aux yeux, et que nous aimerions pouvoir partager… puisque ce monde dans lequel elle veut nous faire vivre serait tout simplement…
« un monde servi par une économie qui réduit les émissions, stimule la compétitivité, réduit la précarité énergétique, crée des emplois gratifiants et améliore la qualité de vie ».

Cependant après l’avoir entendue s’exclamer, tour à tour, et en moins de trente secondes… « Je veux que NextGenerationEU crée… », « Je veux que NextGenerationEU déclenche… », nous n’aurons pas atteint la minute qu’elle aura déjà enchaîné sur… « je veillerai tout particulièrement à ce que les plans de relance ne nous fassent pas seulement sortir de la crise, mais nous aident aussi à propulser l’Europe vers le monde de demain. » 

Avec quelle force de propulsion ?… L’aviation de bombardement de Sarkozy en Libye ?… Inutile sans doute de le redire : au moment où elle prononce son discours, la très dynamique Ursula venait à peine de quitter son bureau de ministre de la Défense… Ce qui n’est pas tout de suite fait pour nous rassurer. Et d’autant moins que nous arrivons maintenant à cette formule qui n’a d’abord l’air de rien :
« Nous devons faire de la décennie qui s’ouvre la « décennie numérique » de l’Europe. » 

Sur ce point, je vais évoquer rapidement deux documents qu’il nous faudra traiter de façon très détaillée par la suite… Il s’agit des Livres blancs que l’Allemagne a consacrés à sa défense et à ses forces armées, l’un en 2006, l’autre en 2016…

Pour l’instant, je m’en tiendrai à la différence magistrale qu’il peut y avoir entre l’iconographie du « Livre blanc – 2006 – sur la politique de sécurité de l’Allemagne et sur l’avenir de l‘armée fédérale » qui avait été réalisé sous la supervision du ministre fédéral de la Défense de l’époque, le Dr Franz Josef Jung, et l’iconographie du « Livre blanc – 2016 – sur la politique de sécurité de l’Allemagne et sur l’avenir de l‘armée fédérale  » réalisé dix ans plus tard sous celle de madame… Ursula von der Leyen.

Afin de ne pas trop anticiper sur un travail futur de très longue haleine, je m’en tiendrai à la reproduction de six photographies que j’ai tirées de chacun des deux Livres blancs, en essayant, à travers elles, de rendre compte de l’ambiance iconographique qui règne dans chacun des deux documents…

La sélection faite à partir du Livre blanc de 2006 est ici.
Pour celui qui a été conçu, dix ans plus tard, sous l’autorité d’Ursula von der Leyen, ministre fédérale de la Défense, la sélection 2016 est là.

Quant aux documents originaux, en voici les liens :
– pour 2006, un clic.
– pour 2016, un clic.

À peine les ouvre-t-on que déjà on ne peut plus penser qu’ils correspondent au même monde… Chez Ursula tout est en couleurs, et les questions militaires semblent avoir complètement disparu. Il y a de la jeunesse, des armes qui n’en sont pas vraiment, et puis du digital, en veux-tu ? en voilà !…

Et pourquoi donc ? L’Allemagne aurait-elle vraiment décidé de rendre les armes ?… Ou bien ne s’agirait-il que de les cacher ?… Qui saurait le dire aujourd’hui ? Et à partir de quels arguments ?

Quoi qu’il en soit, développant ce qu’elle entend par « décennie numérique de l’Europe  », l’ancienne ministre d’une Défense toute en ordinateurs gentiment manipulés par une jeunesse décidément très avenante, déclarait le 16 septembre 2020 à l’ensemble de la jeunesse européenne sous domination allemande :
« Nous avons besoin d’un plan commun pour l’Europe numérique, avec des objectifs clairement définis pour 2030, notamment en matière de connectivité, de compétences et de services publics numériques. » 

Serait-ce offrir à la jeunesse européenne, sans l’avouer, un enrôlement sous une bannière allemande – soigneusement dissimulée – de forces armées qui se gardent bien de dire leur nom ?

NB. J'ai déjà signalé le caractère très inquiétant de ce que la France vit depuis quelques décennies ici.


Moyenne des avis sur cet article :  3.59/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • HELIOS HELIOS 26 février 00:37

    ... en tout cas, ce que j’ai remarqué sur le 2nd document (clic), c’est que le multiethnique n’existe pas : Que des blancs-blonds sur les photos, pas un bien brun-turc !

    Sont quand même bizarres ces allemands, y’a pas un légérement bronzé ? et la petite fille, il n’en ont pas trouvé une un peu plus colorée aux cheveux bien frisés ?

    On pourrait par exemple leur preter les nôtres, nous n’en manquons pas en France, c’est quand même plus « chaud » pour des images de propagandes....

    Allez, bonne soirée à tous.


    • Edmond 26 février 04:32

      @HELIOS

      Je peux vous faire sou-rire ? 

      « Le couple franco-allemand »

      Nous devons vachement ressembler aux dindons de la farce pour qu’on tente de nous faire avaler pareille tartufferie. Entre eux et les anglais il me faudrait pas choisir... Quel cul-de-sac ! et tout cela sous la bienveillante observation du peuple choisi 


    • HELIOS HELIOS 26 février 11:28

      @Edmond

      ... merci.... vous avez bien noté le 2nd degré, n’est-ce pas...

      et a propos, est-ce qu’on ne pourrait pas imaginer de les expulser de l’UE ? ce serait sympa ... 


    • Edmond 27 février 02:58

      @HELIOS

      Hah super !

      Je signerai la proposition. Puisque nous plaisantons, voici la mienne : « le couple anglo-allemand » (loin de nous svp). Ce sera la lune de miel rosbif-schnitzel


    • Gasty Gasty 26 février 14:14

      Quoi qu’il en soit

      nous sommes bien avancé....ou parler pour ne rien dire.


      • Michel J. Cuny Michel J. Cuny 26 février 14:39

        @Gasty
        Il est vrai que, pour quelqu’un qui a écrit son premier article le 10/07/2007 et qui est modérateur depuis le 11/09/2007, ce que j’écris ici ne peut que rien dire...
        Le surnommé Gasty ne juge d’ailleurs pas vraiment nécessaire de nous fournir trop de bons exemples de ce que lui-même aurait à nous faire savoir de vraiment important.
        Sa discrétion l’honore... En un peu plus de treize ans, il a publié 51 articles... Ce qui est tout à fait correct.
        Ce qu’il préfère cependant, c’est l’intervention sur les articles d’autrui : 5772 commentaires postés... Et les frissons d’une modération légèrement surdimensionnée, à ce qu’il paraît : 2423 (1835 pour ; 588 contre).

        En désaccord avec lui, je dirai que tout ceci ne parle pas pour ne rien dire... Gasty est manifestement quelqu’un de très bien... et un quelqu’un qui a bien raison de nous le faire savoir... en long et en large, dans des chiffres dont les disparités sont tout de même astronomiques...


      • Iris Iris 26 février 14:51

        J’ai lu cet article ainsi que votre précédent, et je ne comprends pas trop où vous voulez en venir.

        Etes-vous en combat contre l’UE ?

        Craignez vous une résurgence du Nazisme ?


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 26 février 15:03

          @Iris

          Il trouve que le dernier costard Hugo Boss qu’il a acheté est mal taillé. Vu le prix ...


        • Michel J. Cuny Michel J. Cuny 26 février 15:38

          @Iris
          Je ne peux pas vous répondre mieux qu’en vous invitant à consulter les résultats, désormais en partie publiés, des travaux que je mène depuis un peu plus de cinquante ans... Les titres devraient suffire à vous donner ma ligne générale...
          https://livrescunypetitdemange867999967.wordpress.com/blog/


        • Iris Iris 26 février 16:25

          @Cuny

          La lecture de vos titres ne m’apporte pas beaucoup plus, juste peut être une confirmation que vous craignez l’Allemagne, mais :

          Les allusions au nazisme sont-elles pour vous un moyen rhétorique, où craignez-vous réellement qu’il pourrait faire son retour ?

          Etes-vous pour que nous sortions de l’UE ?


        • Michel J. Cuny Michel J. Cuny 26 février 16:48

          Comme vous avez pu voir la dimension des travaux que je mène, vous pouvez tout aussi bien comprendre que l’Allemagne d’aujourd’hui n’est, pour moi, qu’un problème parmi bien d’autres questions qui dépassent très largement la seule époque présente. Je me soucie d’envisager l’histoire humaine sur une période très longue que je travaille à connaître avec autant de précision que possible depuis un peu plus de cinquante ans.
          Vous répondre sur l’Allemagne en trois lignes n’a strictement aucun sens.
          De même, en ce qui concerne l’Europe.
          Je m’étonne, d’ailleurs, de la facilité avec laquelle la plupart de mes contemporain(e)s se croient en situation de juger de tout, sans avoir jamais touché un vrai document de près...
          Pour ma part, je tiens surtout à l’entrée que je vous présente ici... Elle indique une Europe qui n’est pas du tout celle qui a bientôt pointé le bout du nez après 1944...
          https://degaulleenvrai.wordpress.com/2018/07/20/le-conseil-national-de-la-resistance-de-jean-moulin-etait-bien-plus-quil-ny-parait/


          • Iris Iris 26 février 17:29

            @cuny

            Je m’étonne, d’ailleurs, de la facilité avec laquelle la plupart de mes contemporain(e)s se croient en situation de juger de tout, sans avoir jamais touché un vrai document de près...

            Je comprends, vos travaux titanesques vous donnent le droit de juger et d’éduquer les ignorants sans souffrir de questions. Soyez certain que je bois vos articles cher monsieur.

            Désolé de vous avoir dérangé.


            • Iris Iris 26 février 17:34

              Agoravox, c’est vaut bien le marché de Cavaillon ! 


              • ETTORE ETTORE 28 février 17:27

                Le coupl-eux Franco/Allemand... ???

                On peut juste se poser la question de qui se fait .....mettre !

                La lâcheté de l’un, n’as d’égal que les mensonges de l’autre, pour le faire taire.

                Si avec cela on croit encore jouer un rôle dans le scénario écrit PAR les Allemands et POUR les Allemands....C’est qu’on aime ça !

                Mais bon, c’est comme à la libération, les drapeaux américains, apparaissaient et disparaissaient selon les avancées ou les reculades, face à l’armée allemande.

                Certains dans ce pays ont encore le baudrier tricolore, prêt à recevoir la hampe du drapeau auxquels ils se soumettent sans vergogne .

                Et même sous le faux drapeau européen !

                Cet espèce de linceul bleuté, étoilé, qui est sensé unifier les souffrances et privatiser les bénéfices .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité