• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les expulsions locatives, c’est un fléau à combattre

Les expulsions locatives, c’est un fléau à combattre

 

JPEG

Depuis cinq ans les associations familiales laïques de Vaux-le-Pénil et de Melun accompagnent des familles en difficultés et notamment des personnes qui sont menacées d'expulsion locative.

De fait, dès 2006, les associations familiales laïques et d'autres associations tiennent des permanences info-dettes sous l'égide de l'UDAF (Union Départementale des Associations Familiales)de Seine et Marne ;

Dans ces permanences , les bénévoles aident les familles à remplir leur dossier de surendettement.

Nous avons rencontré dans ce cadre là des personnes en grande difficulté qui, désespérées nous ont demandé de les accompagner et de les aider dans leurs démarches pour éviter une expulsion.

Peu à peu, de bouche à oreille l'information a circulé : nos associations pouvaient aider les personnes fragilisées.

La permanence ouverte 5 jours sur 7, même pendant les vacances ne désemplit pas.

Une idée a germé dans plusieurs têtes : pourquoi ne pas témoigner de nos expériences ?

Cette idée va se transformer en projet :

écrire et éditer un livre avec des contributions différentes venant de différents horizons avec des dessinateurs, des témoins, des réflexifs et même des personnes impliquées.

Le thème c'est la prévention des expulsions locatives.

Faut-il rappeler que les bénévoles qui accueillent du public, écoutent les personnes, ouvrent un dossier cherchent avant tout une solution à l'amiable pour éviter l'expulsion avec différentes possibilités : signature d'un protocole d'accord avec le bailleur et reprise des paiements, saisine de la CCAPEX ….

«  La mission de la Commission Spécialisée de Coordination des Actions de prévention des Expulsions ou CCAPEX, créé en 2006) est de trouver une solution pour traiter l’impayé ou faciliter le relogement des locataires en grande difficulté dans chaque département. Cette commission émet des avis auprès d’instances décisionnelles et des recommandations auprès des bailleurs. »

Nous ne nous « asseyons pas » sur les intérêts des petits propriétaires...

C'est ainsi qu'aujourd'hui, nous accompagnons une famille en détresse ( personnes handicapées) qui a une dette de loyer de 57 000 €.

Il est clair qu'elle ne peut plus rester dans son pavillon, le loyer est trop élevé pour les revenus de la famille et le propriétaire ne peut plus attendre et l'expulsion a été prononcée.

Nous discutons avec la Préfecture et la Direction de la Cohésion sociale pour que cette famille soit hébergée dans un autre lieu et que, accompagnée ? elle puisse avoir un logement social et reprendre le paiement des arriérés .

Evidemment, nous nous posons la question : pourquoi les pouvoirs publics n'ont-ils pas agi dès que cette famille commençait à cumuler des retards importants ?

L'année dernière une femme élevant seule son fils a été expulsée de son logement.

Prévenus très peu de temps en amont, nous n'avons pas pu éviter l'expulsion.

En relation avec les services sociaux nous avons suivi cette famille : elle a trouvé un hébergement, nous avons mis à l'abri les meubles et quelques mois après elle a été relogée : elle paie son loyer et rembourse par petites mensualités sa dette locative.

Si vous voulez contribuer, envoyez vos textes à

cdafal77@orange.fr

 

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • popov 6 septembre 15:29

    Le locataire qui paie son loyer, ne saccage pas le logement et n’incommode pas ses voisins a droit à y rester, sauf en cas de vente ou de démolition de l’immeuble.

     
    Qu’est-ce que le locataire peut exiger de plus qui n’enfreindrait pas les droits du bailleur ?

    • foufouille foufouille 6 septembre 17:39

      @popov

      que tu fasses les travaux prévus par la loi.


    • popov 7 septembre 03:02

      @foufouille

       
      Oui, bien sûr. Mais cela ne risque pas de m’arriver vu que le ne mettrai jamais ma maison en location.

    • hunter hunter 7 septembre 13:12

      @popov


      Effectivement, mais quand certains orateurs holographiques arriveront au pouvoir, elle sera réquisitionnée et toi foutu dehors (après tout la propriété privée, quelle horreur), pour y loger des kyrielles « d’invités », à mœurs islamo-barbares !

      Pour moi ça sera pareil !

      Où alors, il nous faudra cohabiter avec une palanquée d’allogènes et leur progéniture braillarde en surnombre, et fermer notre gueule, si on veut encore pouvoir disposer de quelques mètres carrés !

      C’est pas beau l’idéal gauchisant ? Hein Jeff, c’est pas ça le programme ?

       smiley

      Adishatz

      H/

    • popov 8 septembre 01:09

      @hunter

       
      Bonjour
       
      Les migrants résoudront le problème de vos pensions qu’on vous a dit. 
       
      Et c’est bien vrai. Non pas que leurs cotisations renfloueront les caisses : au contraire, la plupart seront des assistés à vie et ils vont mettre la sécurité sociale en faillite.
       
      Non, ils résoudront le problème des pensions en venant égorger vos vieux et prendre possession de leur logement et de leurs biens.

    • oncle archibald 6 septembre 16:26

      "des personnes en grande difficulté qui nous ont demandé de les accompagner et de les aider dans leurs démarches pour éviter une expulsion."

      Oui certes, mais il y a plus efficace que d’écrire des articles ou de gueuler dans la rue.

      Faites donc comme le secours catholique à Carcassonne qui loue à des bailleurs sociaux qui l’acceptent quelques appartements avec un bail au nom de l’association et l’autorisation d’héberger dans ce logement ceux qui sont en détresse dont elle se porte garant. Voilà une très belle utilisation de l’argent des donateurs d’une association efficace (60 000 bénévoles pour 1 000 salariés !) qui œuvre sans faire de bruit et sans faire de politique. 


      • hunter hunter 7 septembre 13:16

        @oncle archibald


        Oh là là, mais ne prononcez pas le mot « catholique » sur un papier de Jeff, lui le militant laïc, il va nous faire un infarctus !

        Même si le catho de maintenant, se préoccupe plus d’aider l’envahisseur muzz, que d’autre chose...après tout il suit son gourou en chef, le pape François, grand précepteur de la chienlit pédophile, qu’il dissimule de part le monde depuis longtemps......peut-être qu’ils apprécient les petits gamins à peau foncée, dans sa secte conciliaire.... ?

        Adishatz

        H/

      • ZenZoe ZenZoe 6 septembre 16:55

        Le fléau à combattre c’est la précarité et son corollaire, l’extême pauvreté.


        • ZenZoe ZenZoe 6 septembre 16:56

          Le fléau à combatre, c’est la précarité et la pauvreté qui en découle.


          • HELIOS HELIOS 6 septembre 17:13

            ... bonsoir,...


            on peut déplorer la pauvreté, le manque d’aide de la part de tous les services sociaux...
            on peut invoquer l’humanisme, la compassion, la politique etc...
            ... on peut aussi invoquer le systeme, la droite, la gauche,....

            Mais, ce qu’on ne peut pas accepter c’est la spoliation d’un bien !

            Que vous(nous) mettions en place des mecanismes de sécurité sociaux, c’est evident, mais vous ne pouvez pas demander a une quelconque justice de defavoriser les uns pour favoriser les autres sous pretexte que le proprietaire est un privilegié !

            Alors, si l’expulsion est reclamée, c’est qu’AUCUNE autre solution n’a été trouvée et il n’y a pas de raison de penaliser celui qui a pris le risque de louer son bien.

            Alors il reste toutes les solutions administratives ou commerciales :
            soit le locataire paye, soit c’est son garant qui paye, tout de suite et au même que rythme que celui que la loi impose.

            S’il n’y a pas de garant, il reste quand même un garant « moral », et c’est l’etat qui agit par l’intermediaire de la justice pour faire respecter les contrats

            Tous ceux qui contestent et qui defendent le locataire indelicat (que ce soit volontaire ou non) peuvent se substituer temporairement au locataire... la sanction étant obligatoirement l’expulsion !

            Enfin rappelons que la loi « DAL » devrait permettre a tous d’avoir un foyer.donc de pouvoir occuper un bien immobilier de façon stable et garantie SANS pour autant retirer a ceux qui sont proprietaires (et qui on payés et payent pour) leur droit legitimes


            • foufouille foufouille 6 septembre 17:57

              @HELIOS

              et si le bailleur ne fait pas les travaux, l’état saisi son bien ?
              les assurances d’état existent mais le bailleur en veut rarement.

            • lala rhetorique lala rhetorique 7 septembre 09:34

              @foufouille
              mais de quels travaux parlez-vous donc ? Dans le parc privé, et en particulier quand le bailleur passe par une agence, les biens sont en bon état, en plus avec le diagnostic électrique ou gaz obligatoire qui s’ajoute au certificat de surface, diagnostic plomb, amiante, état des risques naturels miniers et technologiques qui sont à signer par le locataire et joints au bail sous peine de nullité du bail, de même que trois décrets : l’un sur la définition d’un bien louable, l’autre concernant les charges locatives, et le troisième les réparations. Et ces documents sont obligatoires que le bailleur loue seul ou par agence. De plus, il y a une association qui existe depuis plus de 20 ans ADIL/ANIL sur tout le territoire français avec permanences en mairie, pour répondre aux questions et aider si le locataire veut s’adresser à son bailleur. Maintenant, il est vrai que dans le parc social, les travaux ne sont pas faits, mais cessons d’attaquer les propriétaires bailleurs du parc privé.


            • foufouille foufouille 7 septembre 12:06

              @lala rhetorique

              tu as pas internet ?
              va sur leboncoin, des taudis tu en as un paquet. pro ou pas, c’est des crevures chez les pro. des logements, j’en ai visiter un paquet. le toit fuit mais c’est pas grave, sans chauffage non plus, etc.
              le tribunal en a rien à foutre aussi.


            • foufouille foufouille 6 septembre 17:26
              "C’est ainsi qu’aujourd’hui, nous accompagnons une famille en détresse ( personnes handicapées) qui a une dette de loyer de 57 000 €."
              comment c’est possible ?


              • Doume65 6 septembre 18:43
                @foufouille
                « une dette de loyer de 57 000 € »
                Et un bailleur peut-être en grosse difficulté si c’est un revenu complémentaire pour un petit retraité par exemple... Ce qui semble être le cas parce qu’une grosse société ne l’aurait pas gardé toutes ces années comme locataire.

              • lala rhetorique lala rhetorique 7 septembre 10:18

                @Doume65On ne peut pas expulser quelqu’un de handicapé, raison pour laquelle beaucoup de bailleurs ne veulent pas leur louer. De même on ne peut pas expulser quelqu’un de 70 ans, sauf si ses revenus sont plus importants que ceux du bailleur.


              • yapadekkoaqba yapadekkoaqba 7 septembre 13:21

                @lala rhetorique

                On ne peut pas occuper sans payer !
                L’état doit être là pour traiter le problème. Au lieu de loger gratuitement des clandestins qu’on appelle migrants, il doit pouvoir utiliser un pourcentage de logements hlm pour ces cas.
                Des logements hlm il y en a partout en France à cause ou grâce à cette loi scélérate obligeant les communes pour 25% de logements sociaux !!!!
                Exemple Nevers avec beaucoup de hlm vides.

              • Henry Canant Henry Canant 6 septembre 17:59

                Cela concerne heureusement que les français, l’état ne leur payant pas le loyer.


                On n’entrave pas le grand remplacement.

                • Désintox JPB73 6 septembre 23:23

                  @Henry Canant


                  Incroyable !

                  Quel que soit le sujet, vous le ramènerez toujours à vos théories fumeuses !

                • lala rhetorique lala rhetorique 7 septembre 10:19

                  @Henry Canant
                  c’est assez vrai et surtout, si vous vous inscrivez en tant que français avec un nom français pour avoir un logement social, on vous le dit presque franchement « vous n’avez pas un nom qui va vous rendre prioritaire »....


                • hunter hunter 7 septembre 13:18

                  @JPB73


                  Demandez à Jeff, le pourcentage de voilées/barbus que son assoc’ pour cas soc’ aide, et vous comprendrez qu’Henry a raison....si toutefois Jeff, accepte de donner l’info !

                  Adishatz

                  H/

                • gardiole 6 septembre 19:09
                  Le non paiement des loyers peut mettre le propriétaire en difficulté. S’il devenait impossible ou trop difficile d’expulser un locataire qui ne paie pas son loyer, le privé pourrait bien s’abstenir de pourvoir à la demande de logement, ou le ferait à des conditions exorbitantes lui permettant de se couvrir pour le risque d’impayé. Les locataires bon payeurs paieraient pour les autres.
                  Et si on (associations, État,...) vient au secours des locataires mauvais payeurs, on risque d’encourager ceux de mauvaise foi.

                  • tusozufego 6 septembre 19:17

                    Bonjour,


                    Il existe un moyen simple et solide de régler le probléme. Sur la feuille d’impôt, on mentionne « résidence principale », « résidence secondaire ». 

                    Mais mais mais, je met ou les appartement que je loue ? 

                    Quels appartements ?

                    ++

                    • cyborg 6 septembre 19:20

                       
                      Les collabos font semblant.
                       
                      Tout le monde sait qu’un colon n’a pas obligation de payer son loyer. Seul l’indigène y est forcé.


                      • Désintox JPB73 6 septembre 23:25

                        @cyborg


                        Les idées fixes relèvent de la psychiatrie.

                      • hunter hunter 7 septembre 13:19

                        @JPB73


                        Et le refus de voir la réalité, ça relève de quoi ?

                        Adishatz

                        H/

                      • bébert 6 septembre 19:50

                        Chalot la pleurniche , et toi tu le paies ton loyer ???


                        • hunter hunter 7 septembre 13:28

                          @bébert


                          Ben non, il est proprio......

                          Et il a plus de place, il héberge déjà un « réfugié » syrien d’ Érythrée, avec ses trois femmes et ses 15 moutards....

                          Fin août dernier, il leur a même payé un mouton pour l’égorgement annuel.....y’avait tous les bénévoles de la CNAFAL, qui s’extasiaient sur ce formidable enrichissement culturel....mais ça ne couvrait pas les cris de douleurs de la pauvre bête...

                          Enfin , la tolérance gauchiste, ça n’inclue pas le respect de la vie animale, ça ne concerne que le respect du musulman, demain (20, 30 ans... ?) le patron, dont on espère alors devenir le dhimmi, et ainsi échapper à l’élimination pure et simple !

                          L’espoir fait vivre...

                           smiley

                          Adishatz

                          H/

                        • lala rhetorique lala rhetorique 7 septembre 09:39

                          Sur 150 logements que nous gérons pour des bailleurs du parc privé, dans paris intramuros, aucun incident de paiement. Par contre, avons « hérité » d’un immeuble avec locataires, dans le 93 et là nous avons eu des soucis. Il ne s’agissait pas de locataires qui n’avaient pas les moyens de payer un loyer modeste, mais qui ne faisaient pas passer en priorité le paiement du loyer, préférant acheter autre chose avec cet argent. Il a fallu leur expliquer, et qu’un « homme » de l’agence aille sur place pour recevoir les loyers et expliquer, car une femme n’aurait pas pu le faire. Un bail c’est un contrat, chaque partie doit respecter le contrat. Je dis toujours aux locataires, si un jour un problème survient, de nous prévenir plutôt que cesser brutalement de payer. Je vous rappelle également que tous les gens aux revenus modestes, touchent une aide au logement assez importante. 


                          • foufouille foufouille 7 septembre 12:11

                            @lala rhetorique

                            dans ton coin, il y a plein de cave habitable à louer et hors de prix souvent.


                          • hunter hunter 7 septembre 13:35

                            @lala rhetorique


                            N’avez-vous pas expliqué à vos locataires du 93, que ce n’est pas « bien », de ne pas pouvoir envoyer un femme, et qu’il faille envoyer obligatoirement un homme ?

                            Il faudrait qu’ils comprennent que cela n’est pas une attitude à adopter, car pas du tout en conformité avec les valeurs de la République !

                            Bon, on imagine facilement le type de locataires dan,s le 93.....

                            La prochaine fois, envoyez un trnasgenre non-binaire récupérer vos loyers, et s’il revient en ambulance, saisissez tout de suite une assoc quelconque de lutte pour les droits des je-ne-sais-quoi transgenres non-binaires à arbres à came en tête, et portez plainte......

                            Avisez la presse aussi...

                            Mais bon, vu le contexte, je ne crois pas que ça se produira !

                            Adishatz

                            H/

                          • banban 7 septembre 10:49

                            Putain 57 mille balles ? je suis pour la protection des locataires, et trouve les proprio encore trop protegé mais la faut pas déconner, je pense que l’exemple est un peu contre-productif. on imagine bien que les locataires s’en sont baleks du loyers des le premier mois, c’est limite de l’escrocrie, cela doit être surement la même avec le crédit de leur Laguna finissions cuir... surtout quand je vois « handicapéS » soit doit être la foire au ASH et doivent gagner plus que la plus part des familles de prolo...

                            Cela serait plutôt pas pertinent d’aidé des ménages qui risque l’expulsion pour des arriérés de loyers de quelques milliers d’Euros ?
                            Du coup merci pour l’article quand même, je me sens bien maintenant avec mon 1 mois de retard sur mon loyer, moi qui angoissais et me sentais coupable, cette article ma enlevé un poids.

                            • banban 7 septembre 11:04

                              Quand je pense à mes parents qui rationné le beurre dans les coquillettes , suer au cul de la machine et ce sont péter le dos à récurer les chiottes des autres 40 heures par semaine pendant 25 ans pour payé le crédit de leur pavillons, alors qu’ils avaient juste à ce foutre a l’ASH, louer et dire au proprio d’allez ce faire en.... pour mener grand train...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès