• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les français s’appauvrissent mais les « élites » s’engraissent

Les français s’appauvrissent mais les « élites » s’engraissent

Depuis la crise de 2008, la pauvreté a explosé en France. Mais pas pour tout le monde...

 

La pauvreté augmente en France

Depuis la crise de 2008, le nombre de pauvres a augmenté en France. Il est passé de 4,4 à 5 milllions de personnes, ou de 8 ou 8,8 millions de personnes selon la méthode de calcul. Cela représente une augmentnation de plusieurs centaines de milliers de personnes.

Les licensiements et la difficulté pour les jeunes de trouver un travail expliquent en grande partie cette pauvreté.
 

Le nombre de pauvres par rapport à la population totale a également augmentéde 6,9% entre 2006 et 2016. Puisque la pauvreté est le résultat de la crise, on aurait du observer une baisse de la pauvreté après la soit disant reprise des dernières années. Mais cette reprise a été bien plus faible que la reprise des années 1995-2000. Donc en cas de prochaine crise, la pauvreté va continuer sa tendance à la hausse.
 

L'intensité de la pauvreté aussi a augmenté entre 2002 et 2016. Elle est passée de 14,3% à 17,3%.
 

En fait, ces données reflètent le déclin de la classe moyenne en France qui devient plus important à chaque crise.

(Source : Xerfi)

Comment les "élites" dépensent votre argent

Pendant que la misère augmente pour une grande partie de la population, le train de vie des "élites" est toujours aussi "modeste".
 

Après Agnès Saal, l'ex-directrice de l'Institut national de l'audiovisuel, qui avait été épinglée pour des frais de taxis exorbitants (40.000 euros en moins d'un an), autour de Jean-Paul Cluzel de devoir rendre des comptes. En cinq ans, l'ancien patron du Grand Palais a ainsi dépensé 410.000 euros, rapporte Le Canard Enchaîné à paraître ce mercredi.

(...)

C'est en effet le constat établi par la Cour des comptes, qui déplore selon l'hebdomadaire le train de vie de l'ex-dirigeant. Notamment l'année 2014, pour laquelle les frais de déplacement se sont élevés à 95.090 euros.

Joint par Le Canard, Jean-Paul Cluzel précise qu'une partie du montant mis en cause était dédié aux déplacements de certains invité, ramenant la facture de ses frais personnels à...362.000 euros.

Ancien inspecteur des finances, Jean-Paul Cluzel a tour à tour été directeur de l'Opéra de Paris, président de Radio France, et président de l'établissement public du Grand Palais. Il a quitté ses fonctions en 2016.

Au même moment, on apprend que les soi-disant "élites" continuent à dépenser l'argent public pour leurs petits caprices personnels : Immobilier, secrétariat, voyages... l’Assemblée nationale explose son budget
 

C’est un gouffre financier qui se creuse sous les élégantes colonnades de l’Assemblée nationale. Un document confidentiel du Parlement, que nous avons pu consulter et préparant le budget 2019, est sans appel : l’Assemblée devra puiser dans ses réserves près de 47 millions d’euros l’an prochain (sur un total de 318 millions) contre 28,4 millions prévus à la fin de l’an dernier.

Dès mars 2018, cette évolution semblait inéluctable puisqu’un budget rectificatif avait augmenté substantiellement les dépenses en faveur des collaborateurs des députés. Et ce, en toute discrétion. Les dépenses totales du budget passaient ainsi à 567, 35 millions d’euros pour 2018, soit une revalorisation de plus de 17 millions d’euros par rapport au budget initial.

Ils s'achèteraient soi-disant du nouveau matériel pour moderniser l'assemblée nationale.
 

Le courrier, les taxis et le téléphone explosent

Ce sont les « autres charges » inscrites au Budget 2019 de l’Assemblée nationale. Elles augmenteraient de près de 160 % (à 16, 60 millions d’euros) entre le budget initial 2018 et celui prévu pour l’an prochain. Parmi elles, les frais de comptabilité, les frais postaux ou de taxi, le téléphone, l’équipement numérique des députés et de leurs collaborateurs, des tablettes aux ordinateurs et à la connexion en Wi-Fi.

Ces crédits sont, en outre, « fongibles », c’est-à-dire reportables d’un poste à l’autre et d’une année sur l’autre durant la période de la législature s’ils ne sont pas totalement consommés. « J’assume totalement cette priorité, martèle Florian Bachelier. Ce sont, pour la plupart d’entre elles, des dépenses d’investissement nécessaires à la modernisation de l’Assemblée et à l’efficacité du travail des parlementaires. Elles se substituent à des frais de papier ou de photocopies. »

Ne vous inquiétez pas, ces tablettes serviront à occuper nos députés entre deux siestes.





Rappelons que ce genre d'affaire n'est pas nouveau. On sait par exemple la vie de vie de luxe mènent les hauts fonctionnaires de l'assemblée nationale, ou encore comment les hauts fonctionnaires de Bercy sont payés jusqu'à 300 000€ par mois pour aider leur ancien employeur à ne pays payer d'impôts.

(Source : BFM TV)

 

Les députés de La République en marche votent pour plus d’opacité comptable dans les entreprises

Malheureusement les députés ne font pas que dormir. Après la sieste et la partie de scrable, il faut bien voter quelques lois pour rendre les riches encore plus riches.
 

Depuis plusieurs années, l’opacité des informations économiques est constamment étendue. L’ordonnance du 30 janvier 2014 avait créé une possibilité pour les microentreprises de déposer leurs comptes de résultat avec déclaration de confidentialité, rendant impossible leur accès par le public. La loi Macron de 2015 avait élargi cette option aux petites entreprises. Récemment, la loi du 10 août 2018 a étendu le champ des sociétés qui peuvent ne pas établir de rapport de gestion.

On comprend effectivement qu'avec la montée de la pauvreté en France, il est plus prudent que les pauvres ne sachent pas combien les entreprises font de profit.

(Source : Dalloz Actualité)

Source : http://www.proletaire.altervista.org/marxisme/textes/actu-de-la-semaine.php

D'autres articles : http://www.proletaire.altervista.org


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

43 réactions à cet article    


  • Spartacus Spartacus 9 octobre 08:47

    En France, ce pays communiste qui s’ignore, la pauvreté est surtout engendrée par l’état qui absorbe plus de la moitié du salaire de chacun.


    Et on trouve des cocos s’étonner des dérives de l’état et de l’autre en réclamer plus.
    Paradoxe hallucinant.

    Bien entendu la confidentialité des comptes au public est nécessaire pour les entreprises dans un environnement concurrentiel et de jaloux. C’est pas de l’opacité.

    Établir un rapport de gestion de PME, un commissaire aux comptes, ou il y a que quelques actionnaires voire quelques membres de la famille, c’est tout aussi ridicule que con que bureaucratique. 
    C’est de la simplification qui aurait déjà du être là depuis des années.

    • samuel 9 octobre 10:51

      @Spartacus

      Les libéraux et le WhatAboutisme ou l’arroseur arrosé !

    • Nicolas_M bibou1324 9 octobre 11:17

      @Spartacus
      Une immunothérapie c’est 116 000 €. Grace aux prélèvement sur votre salaire, les malchanceux qui ont un cancer ne paient rien. Pour vous votre salaire est plus important que la santé de vos concitoyens ? Vous préférez que les pauvres qui n’ont pas les moyens de payer crèvent dans la rue ? Fuyez aux USA vénérer votre sacro-sainte croissance. Personnellement, je reste en France. Je préfère être pauvre et bénéficier de la solidarité que riche mais seul au monde.


    • Désintox JPB73 9 octobre 11:34
      @Spartacus

      Comme d’habitude, spartacus-le-mal-nommé poursuit inlassablement son activité d’intox néo-libérale.

      Manque de pot, le rapport d’Oxfam sur les inégalités dans le monde vient de tomber. Les chiffres sont accablants. Le niveaud es inégalités aux USA correspond à celui d’un pays du tiers monde. Pas étonnant que s’y développe un véritable goulag carcéral et que l’espérance de vie baisse.

      Les pays les mieux classés sont la Suède, la Finlande, les Pays-Bas, le Danemark, l’Islande, la Slovaquie et la France. Mais chez nous, les inégalités se développent à toute vitesse du fait de la politique de Macron.

      Je compte bien faire un article à partir de ce rapport.

    • V_Parlier V_Parlier 9 octobre 11:50

      @bibou1324
      La France est en train de suivre le même chemin que les USA, sous couvert de diversions variées (comme le détournement des budgets de santé pour financer du sociétal tendance qui n’a rien à voir avec les soins).



    • Spartacus Spartacus 10 octobre 10:18

      @bibou1324

      Pour vous, rester un con qui sait pas ce qu’il paye, vit dans le cliché de l’ignorance de comment cela se passe ailleurs ?

      Combien tu payes ? Tu sais pas.
      Tu cause des USA sans jamais y avoir été et mono-informé par tes inepties de lectures de gauchistes. Tu sais pas.
      Quelle différence avec les USA ? Aux USA la mutuelle est obligatoire comme la sécu en France. Comme en France tu travaille pas t’as pas droit à la sécu. En France c’est la CMU aux USA c’est Medicaire.
      Et aux USA, jamais un Americian se venterait de disposer de droits supérieurs aux autres dans un régisme social identitaire corporatiste différent des autres comme les régimes spéciaux.

      Incroyable une assurance rembourse. Inimaginable...
      Imaginez donc les pauvres expatriés et Suisses qui sont remboursé de rien et doivent payer par eux même leur assurance maladie pour le cancer.
      Ha non ! Les Suisses ont une assurance santé. Les expatriés ont une assurance santé privée qui rembourse au minimum 1 million d’euro.

      La solidarité, c’est « volontaire ». Parles pas de ce que tu ne connait pas. La vie aux dépens des autres c’est ce que tu connais.
      C’est sur vivre comme assisté c’est plus dur que de se remuer le cul et attraper sa propre richesse.

    • Spartacus Spartacus 10 octobre 10:38

      @bibou1324


      Ha oui le « CANCER »...
      je vous ai trouvé un « bel exemple »...

      La décision de rembourser le Keytruda dans le cancer du poumon ait été prise dix-huit mois après la Belgique ou l’Allemagne

      Au nom du principe que les soins sécurité sociale coûtent trop cher.


    • Spartacus Spartacus 10 octobre 10:39

      @JPB73

      Ha oui la crédibilité du rapport OXFAM.  smiley


      On sent déjà les niaiseries.

    • foufouille foufouille 10 octobre 10:47

      @Spartacus

      ça t’arrive de comprendre que tu écris des conneries ?
      tu as droit à la sécu même si tu ne travailles pas, débile profond. sauf si tu es rentier et refuse de cotiser.


    • Le421 Le421 10 octobre 11:29

      @foufouille

      Il faut excuser Cartapus !!
      Ah... Les ravages de l’alcool !!  smiley


    • samuel 10 octobre 16:47

      @Spartacus

      « Au nom du principe que les soins sécurité sociale coûtent trop cher. »

      Il n’ y a absolument rien dans les articles qui fait le lien « coût » -> « retard par rapport aux autres pays du remboursement ». Cette allégation sort de votre tête et de nulle part ailleurs.

      Cependant, comme tout système économique, le système de santé évalue le ratio bénéfice pour la santé/coût de tout nouveau entrant sur le marché du médicament. C’est bien normal puisqu’il s’agit de nos cotisations à tous. Je serai choqué que des décisions dans ce domaine soient prises à la va-vite !

      Comment pouvez-vous reprocher aux organismes publics ce que vous trouveriez normal en tant que gestionnaire privé dans votre boite !

    • Spartacus Spartacus 10 octobre 21:59

      @foufouille
      Mais non débile trou du cul incapable de s’exprimer autrement que vulgairement.


      Tu travaille pas t’a pas droit à la sécu. La CPAM des salariés te vire au bout de 2 ans sans travail, celle des agriculteurs MSA et artisans RSI 1 an.

      La CMU c’est pas la sécu mais la l’état et impôt ? Mais on peut cumuler la vulgarité et la connerie. 
      T’en es la preuve.

    • Alex Alex 10 octobre 22:22

      @Spartacus
      Vos « arguments » (débile, trou du cul, connerie) montrent le niveau auquel vous évoluez : minable.


    • Spartacus Spartacus 11 octobre 17:06

      @Alex

      Ce n’est que de la réciprocité.


      Il sont dirigés vers celui qui ne connait que la vulgarité...


    • mmbbb 14 octobre 18:39

      @JPB73 je lui avais donner le lien de l OCDE , le taux de pauvrete est supérieur au USA qu en france en l occurrence ? Ce qui est important est que deux source d information soient concordantes . Spa pas accuser l OCDE d un repere de communistes . Qu il est des opinions autres je l admets , ce qui l est moins c est son enferment intellectuel . Ce gars est bizaarre, il est hémiplégique , il ne veut voir qu une partie de la réalite ,


    • V_Parlier V_Parlier 9 octobre 09:46

      Je trouve que le dessin d’illustration est trop simpliste pour être convaincant. En réalité celui qu’on appelle « le riche » (même si c’est un peu plus compliqué que ça) installe des barrières sur les berges, empêchant l’accès aux pécheurs qui ne travaillent pas pour lui. (Sinon, on ne peut pas représenter la délocalisation d’une rivière...). Et ceux qui ont le droit de travailler pour lui reçoivent un peu d’argent dont ils devront donner une partie à l’état qui fait semblant de défendre leurs intérêts. Pour se faire excuser, l’état redistribue l’argent prélevé à ceux qui ne pèchent pas du tout. L’état est aussi très très indulgent avec ceux qui volent les poissons péchés par d’autres : Soit parce-qu’ils sont des « jeunes en perte de repères » soit parce-qu’ils sont « en bons termes » avec les dirigeants (quand ce ne sont pas les dirigeants eux-mêmes). Voilà, c’est plus difficile à dessiner, mais ce serait plus réaliste.


      • Spartacus Spartacus 9 octobre 10:31

        @V_Parlier

        Le permis de pêcher, c’est l’état. 
        Le riche caricaturé n’a aucun pouvoir sans l’état.

        Supprime le riche, ça ne donne pas plus de poisson pour le pauvre.

        Surprime les lois catégorielles et identitaires. Tout le monde peut pêcher.

      • V_Parlier V_Parlier 9 octobre 11:51

        @Spartacus

        « Le riche caricaturé n’a aucun pouvoir sans l’état. »
        -> C’est bien pour cette raison qu’il a infiltré l’état.

      • Spartacus Spartacus 9 octobre 15:50

        @V_Parlier

        Lui n’est pas « infiltré », il ne peut être qu’influent.
        C’est toujours un membre de l’état qui fait les passes droit.

      • V_Parlier V_Parlier 9 octobre 16:04

        @Spartacus
        Si ça vous console ainsi smiley


      • Spartacus Spartacus 10 octobre 10:22

        @V_Parlier

        C’est le concept de la responsabilité. 

        A l’état, la responsabilité diffuse enlève la responsabilité individuelle, et c’est bien la cause de nos malheurs.
        Les migrants, les exilés fuient des « états ». Une entreprise on peut toujours passer à une autre.

      • zygzornifle zygzornifle 9 octobre 11:14

        Macron est content car c’est son plan ....


        • zygzornifle zygzornifle 9 octobre 11:15

          Les français sont pauvres ??? 


          Ils n’ont qu’a traverser la rue .....

          • zzz'z zzz’z 9 octobre 13:50

            @zygzornifle
            Tout à fait, vont peut être se ramasser… Un putain de camion. 


          • aimable 10 octobre 20:47

            @zzz’z
            un camion ou un bus macron .


          • egos 9 octobre 11:51

            La théorie du ruissellement inverse reste encore trop méconnue du public.

            Sauf sous ses formes considérées de nos jours archaïques.
            En résumé, la condition nécessaire et suffisante, consiste à appliquer, selon les règles à un milieu quelconque, à une pression élevée constante au bon endroit et le mécanisme se met en place.

            • baldis30 9 octobre 12:50

              Certain ... et toujours le même n’a pas encore compris que le problème n’est pas de payer des impôts mais que deux conditions soient remplies :

              - l’égalité devant l’impôt.... et les taxes encore plus inégalitaires que l’impôt

              - l’utilisation des impôts et taxes..... dont l’utilisation de la police pour la protection des chasses à courre plaisir ordinaire des habitants de la cité des 4.000, des Minguettes ou du Mas du Toro ... 


              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 9 octobre 14:18

                Les actionnaires exigent depuis 30 ans des retours à deux chiffres...moins de 10/100 c’est qu’y a trop de faignasses . Épicétout . Et pour les élections il serait bon que seuls ceux qui gagnent plus de 5000 boules mensuel puissent voter .


                • Trelawney Trelawney 9 octobre 14:40

                  Prolétaire en bois n’est qu’un populiste. Et comme il n’est pas vraiment pour l’UE on peut le qualifier de populiste nationaliste !

                  De ce texte, il nous parle de la crise de 2008, de la pauvreté, d’individus qui truandent sur leurs notes de frais et qui sont considérés par « prolétaire » comme des élites.
                  Parce que prolétaire pense que les élites de la nations ont les peigne cul de l’assemblée nationale.
                  Bref tout ça ne fait pas trop avancé de schmilblik mais ça défoule ! Soit la qualité première du populiste.

                  Comment est arrivée la crise de 2008 (explication pour les nuls).
                  Vers 1995, le monde est sortie d’une grave crise immobilière et le prix de l’immobilier est reparti à la hausse. 
                  Aux USA, des particuliers se sont aperçus que s’ils s’achetaient un bien qu’ils retapaient, ils le vendaient 1 an plus tard avec une plus-valus de l’ordre de 20 à 25% du bien.
                  Seulement voila, le dit particulier n’avait pas la mise de fond pour démarrer ce business.
                  Les banques, toujours à l’affût de bonnes affaires ont sorti l’arme infaillible à savoir « le prêt hypothécaire ». Pour acheter un bien immobilier et y faire des travaux, vous empruntez sur le long terme, la somme avec un taux progressif (2% par an). Mais dès que vous revendez votre bien, vous remboursez votre prêt par anticipation et vous empochez la plus-valus.
                  Trés vite les américains ont compris que s’acheter un bien 100 000 $ y faire 50 000 $ de travaux, emprunter 150000 $ avec ce type de prêt et revendre le tout 1 an plus tard 200 000 $ vous assurez un salaire intéressant (environ 50 000$ par an). Donc pendant que maman travail chez Wallmart, papa rénove des maisons et c’est ainsi que les américains se sont jetés sur ce business comme la vérole sur le bas clergé.
                  Le volume des prêts a ainsi augmenté pendant que le volume des maisons à vendre parce que construite en grande quantité, sans contrôle et dans des zones sans attractivité financière (Nouvelle Orléans, Detroit, Oklahoma City, Demoine et j’en passe et des plus pourries). Le particulier c’est ainsi retrouvé avec une maison qu’il n’arrivait pas à vendre et un prêt toxique qu’il n’arrivait plus à rembourser. Les banquiers devant l’ampleur du phénomène ont essayé de cacher la poussière sous le tapis en revendant au monde entier ces emprunts toxiques sous forme de « biens spéculatifs ». Ils ont ainsi répandu la vérole sur le monde.
                  En 2008 c’est toutes les banques qui se retrouvent ainsi intoxiqué et pour préserver le système bancaire à savoir faire tout pour que vos cartes visas continuent de fonctionner, l’état a contracté de la fausse dette publique pour remettre à flot les banques.

                  Cette crise de 2008 n’est pas arrivé toute seule et si jamais les banques avaient refusé ces types de prêts on aurait entendu que le « rêve américain » n’est pas pour tout le monde.

                  A aujourd’hui 2018 :
                  La croissance américaine est de 3% et son endettement public est de 9% (3 fois plus). pendant que l’endettement des particuliers est de 30% (10 fois plus). Et (chat échaudé craint l’eau froide) l’endettement des entreprise n’est que de 3% (1 fois la croissance). A votre avis qui va se sortir sans encombre de la prochaine crise ? Je ne parierai pas trop sur le particulier américain.
                  En rance les chiffres sont à peu de chose prèt les même !

                  • V_Parlier V_Parlier 9 octobre 16:08

                    @Trelawney

                    Je cite : « Et comme il n’est pas vraiment pour l’UE on peut le qualifier de populiste nationaliste ! »
                    -> A prendre en cachets, matin, midi et soir, pour les plus réfractaires.

                  • Rmanal 9 octobre 14:47

                    Et ce n’est pas propre à la France : dans tous les pays qui appliquent les règles d’un libéralisme qui s’apparente bien plus à l’aristocratie du XIXè siècle, on constate le même phénomène d’appauvrissement et d’enrichissement aux deux extrêmes : Chine, Brésil, Argentine, Mexique, Inde, etc etc


                    • Tom France Tom France 9 octobre 15:40

                      Pour comprendre plus en détails le système financier et les graphiques qui en découlent, il suffit de voir 2 choses :

                      1- le résultat des élections qui montrent que la voie dite « démocratique » n’apportera jamais aucun changement.
                      et 2- lire absolument certains ouvrages indispensables comme « les secrets de la FED » ou divers livres de P. Jovanovic etc...

                      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 9 octobre 16:30

                        Normal dans un pays peuplés de « nouilles molles » et de « mougeons »


                        Pour remettre les pendules à l’heure, je l’ai déjà dis plusieurs fois, il nous faut ressortir des musées ces vieux accessoires qui sont pleins de toiles d’araignées:Ils ont fonctionnés pas mal durant une époque, faut juste un bon dépoussiérage, et ils refonctionneront parfaitement, ..surtout rare pour la période actuelle,... ils fonctionnent sans électricité : ces « fameux engins »


                        @+ P@py


                        • Attila Attila 9 octobre 18:48

                          « Les français s’appauvrissent mais les « élites » s’engraissent »
                          Naomi Klein avait conclu que partout où il était appliqué, le néolibéralisme aboutissait à l’appauvrissement de la population et à l’enrichissement de ceux qui étaient déjà les plus riches.
                          Tout fonctionne comme prévu.
                          Naomi Klein, « La stratégie du choc ».

                          .


                          • Legestr glaz Ar zen 9 octobre 19:15

                            @Attila

                            Il faudra que je le lise. Merci de cette info. Je crois que j’ai acheté ce livre mais je ne l’ai pas encore ouvert. 

                          • Attila Attila 9 octobre 20:58

                            @Ar zen
                            Avant que je sois inscrit sur Agoravox, Fifi Brin dAcier en parlait souvent. C’est grâce à elle que je l’ai lu.

                            .



                            • Claudec Claudec 9 octobre 20:21

                              Richesse et pauvreté existent l’une par l’autre et suivent l’une et l’autre l’augmentation conjointe :

                              - de la population
                              - d’une économie répondant aux besoins croissants de cette population tout en bénéficiant du surcroît de moyens qu’elle lui procure
                              - de la richesse collective de la société (quelles que soient les conditions du partage de cette richesse).

                              Le sommet d’une pyramide sociale qui croît sans cesse ne peut que s’éloigner de sa base. Et c’est ainsi que se creuse leur écart ainsi que les inégalités sociales dont il donne objectivement la mesure.

                              Lire “Surpopulation humaine – La cause de tous nos maux” ou encore

                              Précis de pyramidologie sociale” - Nouvelles éditions corrigées et augmentées.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès