• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les « gilets multicolores »

Les « gilets multicolores »

Je rêve que les organisations de la société civile, qu’elles soient de gauche ou de droite, mobilisent leurs militants pour une manifestation permanente, tous les samedis, sur le modèle initié par les gilets jaunes, pour la reprise en main de la vie politique par les citoyens, pour la fin de la pensée unique émanant des technocrates, pour une réinitialisation de la vie sociale et économique selon des axes définis par le peuple, pas par les élites de Davos et autres argentiers illegitimes.

JPEG

Suite au discours du 12 juillet d'Emmanuel Macron, et écoutant les appels pour la mobilisation du 17 juillet, je suis pris d'un rêve que je souhaite partager dans ce moment qui deviendra peut-etre historique : que les organisations de la société civile, qu’elles soient de gauche ou de droite, mobilisent leurs militants pour une manifestation permanente, tous les samedis, sur le modèle initié par les gilets jaunes, pour la reprise en main de la vie politique par les citoyens, pour la fin de la pensée unique émanant des technocrates, pour une réinitialisation de la vie sociale et économique selon des axes définis par le peuple, pas par les élites de Davos et autres argentiers illegitimes. Peut-être pourrait-on appeler ce mouvement les « gilets multicolores ».

La confiance envers gouvernants et élites s’érode depuis des décennies. Nous connaissons les problèmes dont souffre notre société : chômage structurel, accroissement des inégalités, dégradation de l’environnement, frustrations engendrant radicalisation et violence. Nos dirigeants n’ont pas réussi à résoudre ces problèmes. Ils n'essayent même plus car ils ne nous représentent plus. Ils sont redevables au secteur privé avant d’être redevable au peuple. Je rêve donc que nous nous mobilisions pour provoquer le « dégagisme », le vrai, celui qui permettra l’émergence d’une nouvelle classe dirigeante, ancrée dans ce mouvement social. Elle fera appel à toutes les sources de connaissances, du sens commun du peuple au savoir d'intellectuels engagés, mobilisant l’intelligence du cœur et de l’esprit contre les dogmes des technocrates, pour bâtir un nouveau contrat social.

Je rêve que ce mouvement n'ait pas de ligne idéologique, qu'il progresse de manière pragmatique en suscitant des débats citoyens et scientifiques ouverts, afin d'élaborer des stratégies permettant de résoudre les quatre grands maux cités ci-dessus. Il se baserait sur des forums populaires où les prises de paroles et débats permettraient l’émergence de nouveaux leaders. La gauche et la droite, y compris les extrêmes, doivent se rassembler dans ces débats, car l'ennemi du peuple est le même à droite comme à gauche : c'est l'élite financière et affairiste qui fait passer le profit des actionnaires avant le bien commun et corrompt les actions politiques pour servir ses intérêts. La division droite-gauche et les autres clivages sociaux sont ce qui permet à cette élite de garder son pouvoir. Une aristocratie mondiale affairiste s’est formée et elle représente aujourd'hui l’ennemi commun de tous les peuples. Elle sera faible dès lors que le peuple aura résolu le clivage droite-gauche, vaincu la peur de l'autre et des différences politiques ou culturelles, et sera uni contre elle.

Je rêve donc d'une convocation des états généraux des sociétés civiles nationales puis internationale, d'un mouvement qui émerge dans chaque nation puis devienne mondial. Cette convocation est informelle car notre organisation émergera progressivement, organiquement, dès lors que les énergies positives se rejoindrons. Cela permettra à chacun d'avoir une place et de contribuer à l'orientation du mouvement, ce qui représente un message de paix face aux clivages sociaux que les élites tentent de créer. Que tout acte de violence envers des personnes et des objets soit donc rejeté. Que les forces publiques se joignent au mouvement pour le protéger de ces violences et de leurs auteurs. Ainsi l'union sera totale et le changement sera possible.


Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Adèle Coupechoux 17 juillet 09:32

    Merci pour ce billet.

    Je bous de haine tout en sachant que cette mafia au pouvoir n’attend qu’une guerre civile.

    Ne leur donnons pas cette opportunité. L’ennemi c’est cette corruption qu’il ne faut plus nourrir.


    • devphil30 devphil30 17 juillet 09:39

      @Adèle Coupechoux

      Souhaitons que certaines forces de sécurité commencent à ouvrir les yeux mais cela ne peux venir que de personnalités fortes pouvant modifier la perception du simple soldat du maintien de l’ordre qui ne peux à lui seul faire basculer une compagnie.

      Ces personnes ont des familles ; comment font elles pour ne pas réagir ni voir le rôle qu’elle joue dans l’instauration d’une dictature


    • Adèle Coupechoux 17 juillet 09:55

      @devphil30

      Je me pose toujours la même question.
      Depuis le 1er confinement, depuis l’obligation pour les enfants de porter le masque, dès l’âge de 6 ans !
      Depuis le 16 mars 2020, la date du cauchemar éveillé, du jour sans fin.
      Les forces de sécurité, elles patrouillent dans les rues de Paris tous les jours, avec des fusils d’assaut prêts à servir...
      Nous sommes en guerre depuis bien avant le Covid. Après le Bataclan, elle s’est définitivement installée dans nos vies. Une guerre silencieuse menée par les mafias au pouvoir.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 17 juillet 10:51

      @Adèle Coupechoux
       
       ’’Les forces de sécurité, elles patrouillent dans les rues de Paris tous les jours, avec des fusils d’assaut prêts à servir...’’
       
       Non, je crois que leurs armes ne sont qu’elles ne sont pas chargées. Et je me demande même s’il y a des cartouches dans les poches des soldats.


    • Adèle Coupechoux 17 juillet 11:18

      @Francis, agnotologue

      Je voudrais bien vous croire. Le dégoût et la menace pour moi restent et pèsent malgré tout.


    • Docteur Faustroll Lampion 17 juillet 09:33

      Ça existe d’occasion, usage polyvalent : lien


      • infraçon infraçon 17 juillet 09:51

        « ’que les organisations de la société civile, qu’elles soient de gauche ou de droite, mobilisent »

        Là je crois que vous vous faites des illusions et une grave confusion. Celui ou celle qui est de droite est foncièrement pour le système en place (capitaliste) qui lui assure ses revenus ou simplement sa sécurité pour faire ses affaires. Il y a aussi malheureusement celui ou celle qui s’est trompé de « porte » et qui n’a pas compris que là ce n’est pas ses intérêts qu’on va défendre, à la rigueur sa gamelle d’esclave.

        « une réinitialisation de la vie sociale et économique selon des axes définis par le peuple »

        Commençons par là, au lieu de défiler (pour simplement montrer notre colère) et voyons si nous en sommes capables ! Vous avez un lieu (dans la rue les forums, ça n’a pas donné grand chose la place de la République) ? une méthode pour ça (si ce n’est que pour ça : « l’émergence de nouveaux leaders. », ce sera sans moi) ?

        « car l’ennemi du peuple est le même à droite comme à gauche »

        je suis bien d’accord avec vous...

        « Je rêve donc d’une convocation des états généraux des sociétés civiles nationales puis internationale »

        Pour le Pakistan, la Chine, même les US (par exemple) je ne vois pas ça pour tout de suite... Mais c’est vrai qu’une alliance mondiale des peuples réglerait le problème des guerres (économiques et militaires), cependant là aussi il leur (les autres peuples) faudra commencer par réfléchir comme vous dites ci-dessus. Et donc, souvent, un vrai système éducatif et de bons media. C’est pas gagné, mais on peut oeuvrer pour, plutôt que de leur vendre des armes sophistiquées et des LBD.

        @Lampion

        Sal..ud ! smiley

        tu es encore pire que moi avec ta radicalité cynique !


        • xana 17 juillet 11:57

          @infraçon

          Moi aussi j’ai cru longtemps que la « Droite » était notre ennemi. Je le crois encore, mais la « Gauche » aussi est notre ennemi !

          En fait tous les politiciens sont les ennemis du peuple, car il n’existe plus de politicien désintéressé.
          Pourquoi ?
          A cause de la loi électorale, qui impose une coûteuse campagne électorale et un grand nombre de signatures pour pouvoir simplement se présenter. Un type désintéressé ne peut plus se présenter, c’est la loi elle-même qui l’en enpêche.

          Résultat : Tous les candidats sont « sponsorisés » par des firmes ou des associations qui attendent d’eux un retour sur investissement, faute de quoi ils ne seront plus rééligibles.
          Aucun député, aucun ministre n’agit pour le bien du peuple, mais pour le bien de leurs sponsors. CE SONT DONC TOUS DES TRAITRES, qu’ils soient de « gauche » ou de « droite » ou autre...


        • Docteur Faustroll Lampion 17 juillet 12:40

          @xana

          tout-à-fait, Thierry, sauf que la « loi électorale » n’est que le cadre du tableau. Le sujet ce l’oeuvre, c’est la manipulation des différents acteurs de la société pour maintenir en place une idéologie dominante au service d’une classe dominante.
          En Sicile, à l’époque du « Léopard », cette classe était constituée des grands propriétaires terriens qui arrosaient les chefs maffieux et leur laissaient carte blanche pour leurs business afin de maintenir ’ordre établi et conserver leurs « territoires ».
          Dans les pays « occidentaux » (membres de l’OTAN), aujourd’hui, cette classe est représentée par les grans lobbies : financier, médiatique, GAFAMs et Big Farma.
          La loi électorale ne sert qu’à donner les manettes à des potiches serviles.


        • babelouest babelouest 17 juillet 13:20

          @xana à preuve cette poignante chanson, racontant combien les amis de Nestor Makhno, malgré tout leur courage, ont réussi à tenir tête victorieusement aux armées russes blanches, mais affaiblis, n’ont pu contenir ensuite les hordes de Trotski.
          .
          https://www.youtube.com/watch?v=c_47GxDSF5c


        • infraçon infraçon 17 juillet 13:22

          @xana
          Xana, je parlais des gens.
          Les élus, il y a belle lurette qu’il ne me vient pas à l’idée de les fréquenter ou d’en parler...


        • babelouest babelouest 17 juillet 13:04

          Gilets ? Voici le mien, comme on dit, aujourd’hui « il est collector », avec des badges introuvables.

          https://ti1ca.com/ztcdqlb7-gilets-jaunes-ndl-gilets-jaunes_ndl.zip.html

          Chaque année je l’avais sur le dos, à l’entrée des Journées de travail de NDL en juillet.


          • zygzornifle zygzornifle 18 juillet 09:21

            Il faut passer outre des partis politiques ....

            ils seraient tous au smic ils ne s’entredéchireraient pas pour le pouvoir ....


            • zygzornifle zygzornifle 19 juillet 09:34

              Multicolores comme les traces des gnons laissés par les CRS pendant des manifs ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité