• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les #GiletsJaunes et l’Histoire de France

Les #GiletsJaunes et l’Histoire de France

Je ne sais si, à toutes les époques et dans tous les pays, les grands mouvements de l’Histoire ont été connus pour tels par leurs contemporains. 

En ce qui concerne les révoltes et les révolutions, quelle que soit leur importance future, elles ont sans doute été accueillies par un bouquet de sentiments divers : de l’ignorance à l’engagement fervent, de la crainte à la peur haineuse de voir son monde changer.

Que représente, aujourd’hui et pour l’avenir le mouvement des Gilets jaunes ?

Il est immense, à mon avis, et pour la France et pour le monde. 

Il est porté par les réseaux sociaux, un insupportable sentiment d’injustice et pour cette raison, jamais il ne s’apaisera tant que cette injustice condamnera de plus en plus d’hommes et plus encore, notre monde même.

C’est tout un peuple, en dehors de toute attache politique, qui se lève. Et se lève partout sur le territoire. Bâillonnez-les à droite, ils se relèveront à gauche. Ils sont rejoints par tous les malheureux de ce temps.

Notre gouvernement dirigé par des paltoquets est à la merci d’un soutien de la police et de l’armée.

Ce mouvement n’aura pas de fin.

C’est impossible. 

Il est impossible que toute une classe sociale qui vivait juste mais qui vivait, se retrouve à ne plus vivre à partir du 20 du mois. Ils ne cèderont pas car ce serait accepter la misère. 

On les traite comme des gueux mais ils ne veulent pas le devenir.

Face à cette révolte, à cet engagement humain au-delà des menaces, des dangers, des blessés et d’une malheureuse morte, nous avons un gouvernement de paltoquets. Un Macron élu sur sa bonne mine et qui a été choisi par Rothschild parce qu’il savait « raconter des histoires ». 

Je crois qu’ils se sont un peu plantés, chez Rothschild, et que son talent de bonimenteur est en train de se prendre une claque définitive.

Que demandent les #GiletsJaunes ? 

-Le renvoi de cette assemblée nationale qui est à la botte de Macron et du capital. Ce sont eux qui ne veulent pas que les autistes soient aidés, qui votent la nuit des lois honteuses, qui poussent discrètement les pions d’une dictature naissante, qui augmentent tranquillou leurs salaires pendant qu’ils baissent ceux des autres.

Ils sont indignes. La nation doit les chasser. 

-Ensuite il faudra créer une nouvelle constitution qui luttera vraiment contre l’évasion fiscale et les jeux boursiers, qui protègera le peuple des excès de la finance qui est devenue une mafia.

-Ensuite il faudra que le respect de la Nature devienne la règle. L’écologie ne doit pas être payée par les pauvres car ils sont nombreux mais par les riches car cette richesse, ils l’ont volée grâce à des jeux d’évasion fiscale.

 -Il faudra enfin sortir du carcan de l’Union Européenne. Non, L’Europe n’est pas l’union européenne. Non, les peuples européens ne sont pas fascistes ou populistes. Ils sont simplement volés par des puissances criminelles, qui veulent les traiter comme les Indiens des premiers colons. Et la défense s’organise. De toutes les façons. 

Les #GiletsJaunes sont debout à l’aube d’un hiver guerrier. 

Il faut les soutenir. Les remercier.

La survie de notre monde dépend de cette bataille.

Ce n’est pas une révolte. C’est une révolution. 

« Allons, enfants de la patrie Terre ! Sinon le dernier jour est arrivé ! »


Moyenne des avis sur cet article :  4.17/5   (48 votes)




Réagissez à l'article

147 réactions à cet article    


  • Massada Massada 19 novembre 15:12

    Ce serait une révolution si la police et l’armée rejoignent le mouvement.


    • tibidi 19 novembre 19:48

      @Massada  Ce sera une guerre civile si les policiers et militaires ne sont plus payés.  Ce qui arrivera en dernier, mais arrivera ....


    • Paul Leleu 19 novembre 21:50

      @Massada

      « Ce serait une révolution si la police et l’armée rejoignent le mouvement »... pour les moments c’est les gilets-jaunes qui jouent aux flics amateurs sur les ronds-points...

      d’habitude les usagers sont des victimes collatérales de l’action. Mais cette fois-ci, les usagers sont la cible de l’action. C’est une grave dérive. Les gilets-jaunes ne s’en prennent ni à l’économie capitaliste ni à l’état bourgeois. Simplement à leurs concitoyens automobilsites aussi pauvres qu’eux.

      En outre, les gilets-jaunes ne bloquent pas leur propre entreprise, mais celle des autres ; ils ne posent pas de jours de grève (avec salaires perdus) mais font ça sur leur temps-libre, sans se soucier si ça va tomber dans le travail des autres. Et ils se comportent comme des miliciens sur les barrages. Le nombre d’incidents ne me surprend nullement. Ca correspond aux ambiances que j’ai pu observer dans ma région. Ca peut vite déraper.

      c’est bien de dire qu’ils sont a-politiques et machin-chose... mais faudrait peut-être assumer un peu... je précise que je soutiens depuis le début le mouvement pour la baisse des prix du carburant... mais le mode opératoire est vraiment ambivalant... va falloir que ça se clarifie vite-fait.


    • Arnaud de Rosnay 71 #Daneel42 20 novembre 08:16

      @Massada

      De la part d’amis qui te veulent du bien :

      Guillaume ChampeauCompte certifié @gchampeau

      Alors que beaucoup de pays et villes dans le monde cherchent à restreindre ses activités, Israël menace Airbnb de représailles s’il ne rétablit pas les locations dans les colonies israéliennes en Cisjordanie.


    • ASTERIX 20 novembre 10:24

      @Massada

      beaucoup de fils du « Peuple » sont policiers et militaires ils gagnent un peu mieux
      mais ils n’oublient pas tous d’ou ils viennent et un ouvrier en gilet rouge et bonnet rouge EST AUSSI PRESENTABLE ET SURTOUT MOINS CYNIQUES ET FAUX !!! QUE TOUS CES CLONES EN COSTUME GRIS ET CHAUSSURES A POINTES ON DIRAIT DES DANSEURS MONDAINS !!! GRIVEAUX EN EST le modèle ( odeurs de gaz oil et de clopes !!!!!!!)
      pour une fois je suis d’accord avec notre COMPLOTISTE CHEF ARIANE QUI NE DELIRE plus................

      N’OUBLIONS PAS QUE LES ANCETRES DES BONNETS ROUGES ET DES GILETS ROUGES ONT FAIT LA 1ERE REVOLUTION EN FRANCE....75 ANS AVANT 1789 (révolte du papier timbré) IMPOTS ????

      REVOLUTION OU MAI 2019 TOUT SAUF UNE GUERRE CIVILE ET ATTENTION
      AU CASTAGNEUR QUI MAINTENANT AVEC MANU 1ER A DU SANG DU PEUPLE SUR LES MAINS
      exemple a quimper samedi dernier une femme en voiture frole 2jeunes policiers
      la préfecture "annonce qu’un gilet jaune a blessé avec sa voiture 2 policiers le TELEGRAMME ( journal du lundi 19/18 QUE CE SONT PREFET ET POLICIERS QUI ONT VOULU PROTEGER COMME L ELYSEE CES PALAIS !!!!!!!

      SAMEDI PROCHAIN ILS SONT CAPABLES D ENVOYER LES CHARS OU LA MITRAILLE ( obéiront t ’ils ?????)


    • Ariane Walter Ariane Walter 19 novembre 15:24

      Pour une fois, cher Massada, je suis d’accord avec vous. Or bien des photos nous montrent la police avec des gilets jaunes. Ensuite, la clique qui dirige tout ne va-t-elle pas être accablée de protestations du commerce qui paume un max en ces journées ? Et ne choisira-t-elle pas de se débarrasser de ce Macron qui leur fout un bordel pas possible , nonobstant les cadeaux qu’il leur a offerts... Attendons.


      • Gérard Luçon Gérard Luçon 19 novembre 16:07

        @Ariane Walter
        la fédé des transporteurs demande au gouvernement de débloquer les routes et de négocier avec les « Gilles et John » sinon ils déclarent qu’ils vont faire « eux-même » le déblocage... c’est une très grave menace de leur part qui devrait déclencher automatiquement une action judiciaire contre eux, me semble t-il !


      • Alren Alren 19 novembre 19:20

        @Ariane Walter

        Si la Constitution permettait le référendum révocatoire, Macron serait éjecté depuis longtemps.
        Voilà pourquoi dans la Constitution de la VIème République, le référendum révocatoire devra figurer à côté du référendum d’initiative populaire.


      • Alren Alren 19 novembre 19:23

        @Gérard Luçon

        Si des transporteurs s’en prenaient physiquement à la masse des gilets jaunes, ils deviendraient aussitôt très impopulaires, assimilés à des macroniens ennemis du peuple.

        Ce ne serait pas une très bonne opération de communication et leurs poids lourds pourraient le payer cher en terme de dégradations !


      • Paul Leleu 19 novembre 21:57

        @Alren @Gérard Luçon

        sauf que ça n’a rien à voir avec une grève, où les travailleurs bloquent leur propre entreprise. En outre, les salariés se déclarent grèvistes, et leur identité est connue de tous.

        Là, il s’agit d’anonymes qui bloquent les entreprises des autres... aucune déclaration en préfecture. Ca peut s’assimiler à du banditisme de grand-chemin. Va falloir que les gilets-jaunes réfléchissent à ça vite-fait... parce-que ça peut vite dégénérer...

        d’ailleurs, le nombre d’incidents ne me surprent pas du tout... ça correspond à l’ambiance que j’ai pu voir dans ma région... avec des gilets-jaunes qui se prennent pour des flics amateurs arrogants, et une ambiance qui peut vite monter... C’est un vrai problème.

        je précise que je soutiens depuis le début la baisse du prix des carburants et des taxes qui m’affecte directement... mais si en plus je dois me taper les gilets-jaunes sur le chemin de mon travail, et qui me mettent en retard, et qui ont l’insulte facile... ben ça va pas du tout... ils se trompent de cible.


      • Roubachoff 20 novembre 02:02

        @Ariane Walter
        Bonjour Ariane, content de vous retrouver… Accord total avec votre article. Le drame de Macron, c’est qu’à l’origine, c’était un conseiller, à savoir un gamin irresponsable qui produit des idées en laissant aux adultes le soin de faire le tri. Pour comprendre, il peut être utile de lire le bouquin (intrinsèquement nullissime) de Morelle, un autre bouffon du roi. A force de voir les coulisses du pouvoir, Macron a oublié la « scène », à savoir le pays réel contre lequel il croit malin de gouverner depuis le début. En d’autres termes, c’est le premier président infantile de la Ve République. Sachant qu’il reste plus de trois ans et demi à tirer, c’est très inquiétant.


      • Le421 Le421 20 novembre 13:42

        @Paul Leleu
        Ah... Les « pris en otage » seront toujours là quand il faudra tirer les marrons du feu.
        Comme d’habitude.
        Pour le moment, cette corporation se contente de cracher dans la soupe.
        Vous travaillez pour quel média ??  smiley

        Vous avez raison sur un point.
        Oui, ce sont des anonymes, des pégreleux, des riens, des feignants, des gaulois réfractaires, des illettrés, des nantis retraités payés à rien foutre, etc, etc...
        C’est con, mais c’est comme ça.


      • julius 1ER 20 novembre 15:26

        @Paul Leleu

        au 19 ie siècle on appelait cela « l’anarcho-syndicalisme » ... en clair des mouvements spontanés qui naissaient un peu partout sans qu’il y ait de structures représentatives mais cela posait de tels problèmes que pour canaliser cela on a laissé se créer des syndicats pour qu’il y ait une représentation, et que les doléances ou revendications soient mises en formes.... 
        c’est quand -même une immense régression que l’on revienne à des pratiques qui ne sont finalement pas démocratiques et surtout manquent totalement de maturité et de vision .... et on est au début du 21 ie siècle !!!


      • Gérard Luçon Gérard Luçon 19 novembre 15:29

        une chose est certaine désormais :

        les médias ont tellement menti en minimisant cette manifestation, et le pouvoir aussi, que tout le monde s’en est rendu compte ...

        on peut tricher sur l’ampleur d’une manif, de deux, de 10, mais quand la police elle-même reconnait plus de 2.000 points de blocage et quand on va sur les sites de facebook (page gilets, page blocage) et qu’on voit des vidéos comme celle du supermarché d’Angoulême, de Dijon, quand une petite ville de province comme St Calais (Sarthe) a ses 4 entrées bloquées, on sait qu’il y avait du monde dans les rues ; quand on voit aussi le nombre de gilets accrochés aux fenêtres des immeubles et des maisons, quand on voit à Bordeaux l’armée qui sympathise avec les « bloqueurs », des CRS qui déposent leurs casques, des policiers qui apportent du café aux ouvriers en poste devant leur usine Renault, des gendarmes en service portant leur gilet jaune, etc ... on ne peut que savoir que les manifestants étaient « un paquet » !!! 

        donc et de plus en plus les médias vont être appelés « merdias » et les journalistes « journalopes » et se font remplacer par ces « réseaux sociaux »


        • Ariane Walter Ariane Walter 19 novembre 15:41

          @Gérard Luçon
          merci, Gérard pour tes remarques. 
          Je vais rajouter que dans la région de Martigues, 9 voitures/10 avaient mis un gilet jaune sur leurs tableaux de bord.
          Et les magasins ont fait des recettes minables samedi. Il va y avoir une pression du commerce sur Macron.


        • Fergus Fergus 19 novembre 17:29

          @ Ariane Walter

          « dans la région de Martigues, 9 voitures/10 avaient mis un gilet jaune sur leurs tableaux de bord. »

          Dans mon coin (Dinan, Dinard, Saint-Malo), c’était plutôt 3 ou 4 sur 10. Mais cela n’a pas empêché de nombreuses actions samedi et quelques-une dimanche.


        • baldis30 19 novembre 18:49

          @Gérard Luçon

          bonsoir,
          « les médias ont tellement menti en minimisant cette manifestation, et le pouvoir aussi, que tout le monde s’en est rendu compte ... »

           Et que les quelques journalistes internationaux qui ont prolongé leur séjour après le centenaire de l’armistice rendent compte à leurs journaux ....
          va falloir aller lire le site de La Repubblica journal francophile s’il en est !


        • Balkanicus 19 novembre 18:58

          @baldis30

          D ailleur la station spatial internationnal a alerter les gouvernement qu une tache jaune est apparue sur la terre...

          Un peu d humour.... d espieglerie.... c est la vie de .....bibi....


        • Alain Dussort Alain Dussort 20 novembre 07:49

          @Ariane Walter
          Bien vu ! A Vannes de nombreux blocages, la petite ville de Locminé quatre barrages filtrants avec deux cents personnes environ. C’est parti pour plusieurs années avec différentes couleurs ......


        • Désintox Désintox 25 novembre 17:26

          @Ariane Walter
          En effet. Si on veut passer les barrages.


        • cevennevive cevennevive 19 novembre 15:41

          Bonjour Ariane,

          Oui ! Bien parlé ! Parler vrai...

          Viens plus souvent parmi nous. Quelques uns s’y amusent et font des traits d’humour médiocre. C’est amusant parfois, mais, en ces temps troublés et très dangereux, ça agace le citoyen.

          Hier, le bandit corse, premier ministre, s’est foutu de notre gueule avec sa raideur amidonnée par sa situation très haut placée et sa confiance en ce galopin qui nous gouverne. J’en suis encore toute retournée de colère.

          Du coup, j’ai bien envie, malgré mon âge, d’aller aider ces gens désespérés (sous la pluie aujourd’hui)

          « Allons enfants de la patrie, le jour de gloire » va arriver si vous vous le voulez bien.

          Bien à toi.


          • Ariane Walter Ariane Walter 19 novembre 15:44

            @cevennevive

            Bonjour ma belle amie ! Plaisir de te retrouver aussi. le petit peuple auquel nous appartenons joue gros en ces jours difficiles. Mais trop c’est trop et cet imbécile de Macron, détraqué mental, ne comprend pas qu’il faut rester modéré même quand on veut voler le peuple. (Du moins en démocratie ! hihihihi !!) Baisers et à bientôt !


          • cevennevive cevennevive 19 novembre 15:51

            @Ariane Walter

            Il s’est entouré d’une belle brochette d’abrutis, âge mental 16 à 18 ans. Tous ceux qui étaient relativement « normaux » se sont tirés. Malheureusement il en reste qui obéissent pour ne pas perdre leurs indemnités.
            Arrivera-t-on à la foutre en l’air cette constitution qui a largement dépassé l’âge de la retraite et qui s’est momifiée depuis longtemps ?


          • Gérard Luçon Gérard Luçon 19 novembre 16:36

            @Ariane Walter
            c’est comme carlos gohn, ils sont « no border » ... François de Closets avait écrit un truc comme « toujours plus » si je me souviens bien ... cette fois on est dans le « trop c’est trop »


          • Fergus Fergus 19 novembre 17:05

            @ Ariane Walter

            « cet imbécile de Macron, détraqué mental, ne comprend pas qu’il faut rester modéré même quand on veut voler le peuple. »

            Tu te laisses emporter : Macron est tout sauf un imbécile et un détraqué mental. Car ne t’y trompes pas : aussi surprenant que cela puisse paraître, il est modéré dans son action, certes pas aux yeux des classes populaires, mais eu égard à son tempérament de fonceur cynique et arrogant au service des oligarchies. C’est en cela que ce type est beaucoup plus dangereux que ses prédécesseurs !


          • Tall Tall 19 novembre 17:10

            @Fergus

            son tempérament de fonceur cynique et arrogant au service des oligarchies. 

            Chouette ! Il ira un pont trop loin et ça deviendra insurrectionnel
            On va refaire 68 ... j’adooorrre  smiley


          • Jelena Jelena 19 novembre 17:41

            @cevennevive >> Il s’est entouré d’une belle brochette d’abrutis, âge mental 16 à 18 ans.

            Je dirais plutôt qu’il s’est entouré d’une brochette de harpies vampiriques (Belloubet, Buzyn, Penicaud, Schiappa, Parly...).


          • Fergus Fergus 19 novembre 19:19

            Salut, Tall

            J’adore moins : j’ai raté la fête pour cause de service militaire. J’en étais réduit à écouter voler les pavés du Boul’ Mich’ sur le poste à transistors qui ne quittait pas mon treillis. J’ai même passé une semaine à protéger un relais de télécom et deux autres à garder un fort où étaient stockées des munitions qui auraient pu être convoitées par Cohn-Bendit et ses amis ( smiley ) Note bien qu’on n’était pas si mal là, un bidasse à la guérite et l’autre officiellement en patrouille autour du fort (des fois qu’il y aurait eu un commando dirigé par Geismar ou Sauvageot), en réalité en train de roupiller sous le regard des étoiles.


          • Tall Tall 19 novembre 19:47

            @Fergus

            Un poste peinard ... personne ne voulait flinguer en 68.


          • Paul Leleu 19 novembre 22:01

            @Tall

            « personne ne voulait flinguer en 68 »... ben si... à commencer par De Gaulle... et tous les partisans de l’ordre contre le chienlit...


          • Tall Tall 19 novembre 22:17

            @Paul Leleu
            ben non ... 68 a fait très peu de victimes


          • Balkanicus 19 novembre 22:22

            @Tall

            68 a la louche

            Un peu d humour..... d espieglerie..... c est la vie de ..... bibi.....


          • Paul Leleu 19 novembre 22:23

            @Tall

            oui, grâce à Pompidou qui a dit à DeGaulle de se calmer... et que les « révolutionnaires » du jour seraient les bourgeois de demain...

            il a eu cette phrase : « il n’y a pas de révolution sans mort »... en clair, ne leur donnez pas de martyrs... et ça a marché. Pompidou c’était comme Macron, un salarié de Rothshild... curieux précédent.

            bon... mais j’ai pas forcément envie de disserter sur 68... Pasolini ou Clouscard n’y voient pas du tout une révolution, mais l’expression du fascisme consommateur émergeant... chacun en pensera ce qu’il veut.


          • Tall Tall 19 novembre 23:05

            @Paul Leleu

            Pompidou a aussi été le médiateur des accords de Grenelle qui ont mis fin à mai 68 avec le patronat qui s’est totalement écrasé : 35% d’augmentation du salaire minimum dans tous les secteurs.


          • aimable 25 novembre 17:40

            @Fergus
             d’’accord avec vous , j’ajoute qu’il est toujours resté un enfant gâté auquel rien ne de doit résister et qui est près a tout pour parvenir a ses fins ( il suffit je pense de demander a Brigitte comment elle en est arrivée la )


          • aimable 25 novembre 17:43

            votre com 17h05


          • Fergus Fergus 19 novembre 16:05

            Bonjour, Ariane

            Je suis loin de partager ton optimisme. Du moins tant que le mouvement n’est pas constitué en coordination solide dotée de porte-paroles charismatiques et convaincants. En réalité, je pense que nous sommes dans un entre-deux qui peut déboucher aussi bien sur une amplification de cette lutte que sur un essoufflement, synonyme de fin à relatif court terme.

            Pourquoi ? Parce que trop d’intérêts sont contradictoires chez les gilets jaunes. D’une part, il ne s’agit pas d’« une classe sociale » comme tu l’as écrit, mais d’un conglomérat d’ouvriers et d’employés modestes, de cades subalternes, de retraités, d’artisans, et même de petits patrons dont les attentes divergent.

            On annonce un grand rassemblement à Paris samedi prochain. Ce pourrait être tout aussi bien un événement fondateur qu’un baroud d’honneur. A suivre...


            • Buzzcocks 19 novembre 16:23

              @Fergus
              On a même une vidéo d’une gilet jaune crier à des automobilistes « retourne dans ton pays », sans que le reste de la troupe rechigne beaucoup à ce mot d’ordre.
              Donc effectivement, un sacré foutraque que ce mouvement, perso, jamais je ne serais solidaire d’un mouvement où le slogan est « retourne dans ton pays ».

              Ensuite, le français est rigolo, il veut des écoles, des tribunaux, des prisons, des JO, une médiathèque, que leur route soit déneignée en priorité dès qu’il y a deux flocons qui tombent, des piscines, une grosse retraite, des transports en commun, fêter Johnny, mais à condition que ce soit le voisin qui casque.

              Après, ok pour dire que les exonérations pour quelques-uns (un petit bonjour à Goshn qui vient de se faire chopper par la patrouille nippone), ça suffit. 


            • Fergus Fergus 19 novembre 16:43

              Bonjour, Buzzcocks

              « le français est rigolo, il veut des écoles, des tribunaux, des prisons, des JO, une médiathèque, que leur route soit déneignée en priorité dès qu’il y a deux flocons qui tombent, des piscines, une grosse retraite, des transports en commun, fêter Johnny, mais à condition que ce soit le voisin qui casque »

               smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès