• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les indignés de Londres

Les indignés de Londres

Le samedi 15 octobre, un groupe d’indignés se réunit à Londres pour manifester Place Paternoster, devant la bourse de Londres, dans la City de Londres contre notamment la dérégulation des services financiers. Cette place étant la propriété privée de Mitsubishi, comme tellement d’endroits à Londres où même les trottoirs sont des lieux privés où les passants n’ont le droit de circuler que par le bon vouloir des propriétaires des lieux, la police intervient et « kettle » les manifestants, c'est-à-dire les repousse brutalement sur les marches de St Paul qui est situé à côté. Elle établit un cordon qui empêche les manifestants de se disperser, amène des toilettes portables et de l’eau, comme elle est obligée de le faire dans tous les cas de « kettling ». Les manifestants décident alors de planter leurs tentes sur le parvis de St Paul, toujours encerclés par la police métropolitaine de Londres. Le lendemain matin, le chanoine de St Paul Giles Fraser demande à la police de se retirer, parce qu’il estime que la présence et les moyens dont disposent la police sont totalement disproportionnés par rapport aux quelques 200 manifestants qui ont planté leurs tentes sur l’ancien cimetière de St Paul. Ce que fait la police.

À partir de là, la situation dégénère. Pour la première fois depuis la seconde guerre mondiale, St Paul ferme ses portes alléguant les risques sécuritaires posés par les manifestants, ce qui vaudra aux manifestants l’appellation de « pires que les nazis » par la presse de droite. Le problème est que St Paul ou son conseil d’administration ne semble pas disposé à partager le rapport qui répertorie ces risques de sécurité. En fait il semblerait qu’il n’y ait eu aucun rapport, ce qui a été confirmé par la directrice de la sécurité à Londres qui n’a jamais été contactée par St Paul, mais que le conseil d’administration de St Paul ait décidé qu’en fermant les portes de St Paul, il parviendrait à tourner l’opinion publique contre les manifestants, citant une perte de revenus quotidienne de 22.000 livres sterling (la visite de St Paul coûte 13.50 livres par personne) et le chômage économique de certains de ses 200 employés. Les journaux de droite s’en mêlent.

Mais ces indignés de Londres découvrent bien vite qui sont les membres du conseil d’administration et les « trustees » de St Paul, et ses partenaires institutionnels : anciens directeurs de banques comme Lloyds, Goldman Sachs, un ancien chef de la police londonienne, la bourse de Londres. St Paul commence à perdre la bataille des relations publiques. Certains pasteurs montrent au créneau en écrivant aux journaux pour dire que les manifestants défendent les valeurs de l’église.

La presse de droite se déchaîne : les manifestants sont des manifestants professionnels, ou bien ce sont des bobos comme on dit en France, ou encore des chômeurs qui touchent des allocations. Tout est bon pour discréditer les manifestants. Le coup de grâce est asséné par le Daily Telegraph qui, images thermiques à l’appui, démontre que 1 sur 10 manifestants ne restent pas la nuit sur le parvis de St Paul, mais qu’ils rentrent chez eux, chez papa ou maman ou vont coucher à l’hôtel. Tous les journaux ou presque (une mention spéciale pour le Guardian et le New Statesman qui ont été exemplaires dans cette affaire) reprennent cette information, notamment la BBC et l’Independent, qui n’a d’indépendant que le nom. Ceci avant que les manifestants louent exactement le même équipement que le Telegraph et démontrent qu’il est impossible de prouver si les manifestants sont présents ou non dans les tentes, auquel s’ajoute le témoignage d’un militaire spécialiste dans l’imagerie thermique qui affirme qu’il est impossible à partir des images filmées de prouver qu’il n’y a pas de manifestants dans les tentes, et il tient absolument à ce que son témoignage soit pris en compte. Aux dernières nouvelles, Occupy London vient de porter plainte auprès de la Commission de la presse. Pour ceux qui se poseraient des questions, les meilleurs avocats britanniques ont offert gratuitement leurs services à Occupy London.

Entre temps coup de théâtre. Le chanoine de St Paul démissionne parce qu’il ne veut pas être associé à l’usage de la violence par l’église anglicane pour déloger les manifestants.

Aujourd’hui le 28 octobre 2011, St Paul a rouvert ses portes, expliquant que c’était possible parce que les manifestants avaient réorganisé leurs tentes, mais personne n’est dupe. St Paul comme la city de Londres ont prononcé une injonction contre les manifestants, qui ont publié aujourd’hui leurs revendications : une réforme complète du Square Mile ou de la City de Londres, qui a ses propres règles et sa propre police, sans oublier un vote groupé contre les résidents de Londres (par exemple la banque de Chine a un véto contre le vote des résidents londoniens), une cité dans une cité qui n’obéit à aucune règle, parce qu’elle a obtenu des exemptions à toutes les règles et qu’elle a en permanence un lobbyiste à l’assemblée des députés pour protéger ses propres intérêts, enfin les intérêts des banques.

Parce que mon fils est l’un de ces indignés, je suis allée à Londres hier. Alors que la presse de droite se déchaîne contre ces indignés parce qu’ils ont créé autour de St Paul ce qu’elle appelle un « shanty town », bidonville en français, alors qu’il y a une bibliothèque, un centre de premiers secours, un centre de recyclage des déchets, une tente de conseils juridiques, une tente abritant un piano terriblement désaccordé, une cuisine (pas de viande malheureusement) qui nourrit toute cette population, en plus de certains sans-abris qui ont trouvé dans cette communauté, un espace convivial où il leur ait possible de contribuer et qui travaillent 24h/24, il y a quand même des milliers de sans-abris qui couchent dans les rues de Londres tous les soirs, des trafiquants de drogue qui vendent chaque jour leurs drogues, des innocents victimes quotidiennement de la culture du couteau, et cela n’indigne personne. Ce campement a été décrit comme un modèle du genre, totalement pacifique, organisé comme l’église anglicane a été incapable de l’être, et impossible à catégoriser. 

Je suis fière de mon fils. Il n’a pas encore réussi à changer le système financier mondial, mais il a réussi (pas tout seul) à diviser l’opinion publique sur la place de l’église dans la société britannique, à fermer St Paul et à faire démissionner le chanoine de St Paul qui pense que l’église ne devrait pas ou jamais recourir à la violence (et n’oublions pas qu’il n’y a pas de séparation entre l’état et l’église en GB), mais aussi à défier le système qui fait que les banques ont jusqu’ici bénéficié d’un régime plus que favorable, dans la city de Londres aux dépens des londoniens. Il ne s’agit pas d’un changement à l’échelle mondiale, mais les fondations de l’establishment britannique ici et maintenant sont ébranlées.


Moyenne des avis sur cet article :  4.75/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • Jean-paul 29 octobre 2011 11:46

    Mon pauvre kerjean qui represente bien le francais grognard , gueulard et arrogant .
    Londres est une superbe ville ,on y parle 350 langues differentes dans le metro .Paris Londres 3 heures ,allez visiter .Pour les indignes en France dans les diverses villes ils n’ont pas eu non plus un bon accueil .


  • Patrick Samba Patrick Samba 29 octobre 2011 17:41

    Vous affirmez n’importe quoi Jean-Paul !
    Au contraire los Indignados et les Indignés ont généralement reçu un excellent accueil à chacune de leurs étapes. Ils ont même parfois eu le droit à un banquet public offert par la mairie ! Et à chaque fois des membres de la population, d’autant plus nombreux que la ville était petite, leur ont offert à manger. Souvent les maires sont venus les accueillir, qu’ils soient de gauche ou de droite, mais certes plus souvent de gauche...

    Ils n’ont jamais eu de mauvais accueil sauf à Mer, dans le Loiret. Et ils n’ont jamais subi de violences policières, sauf ...à PARIS !!!... et à BRUXELLES...

    Marche pacifique des indignés vers Bruxelles

    Et puisqu’on parle de Paris, sachez que 11 indignés seront jugés lundi 31 octobre à 9h à Paris à la 29ème chambre, 4 Boulevard du Palais 75001 PARIS. Ils avaient été arrêtés le 21 septembre au soir alors qu’ils marchaient pacifiquement dans la rue. Embarqués dans un bus de la Police, ils ont posé la paume de leurs mains

    sur une des vitres du bus (cf photo) qui s’est avérée mal scellée , peut-être l’ont-ils frappée du plat de la main, mais toujours est-il que celle-ci s’est détachée ! Ils sont poursuivis pour dégradation de matériel appartenant à l’Etat...
    Espagne : La police accueille les ‘indignés’ espagnols à Paris · Global Voices en Français
    Rueda de Prensa : Detenciones de indignados en Paris - YouTube
    The Marches to Brussels | Scoop.it

    SOUTENEZ-LES !!!


  • Annie 29 octobre 2011 17:53

    @Patrick,
    St Paul envisage de poursuivre les manifestants en justice pour pertes de revenus. Cela sera dur, puisque selon une enquête de la BBC, la moitié des manifestants sont des étudiants dont un tiers touchent des allocations chômage. Le chômage des étudiants diplômés en GB atteint les 28%.


  • Jean-paul 29 octobre 2011 17:56

    @samba
    Si on compare Londres .....on compare Paris .


  • Francis, agnotologue JL1 29 octobre 2011 09:53

    Merci pour ce témoignage.

    "Cette place étant la propriété privée de Mitsubishi, comme tellement d’endroits à Londres où même les trottoirs sont des lieux privés où les passants n’ont le droit de circuler que par le bon vouloir des propriétaires des lieux,"

    C’est ce qui nous attend, avec la défaite de Sarkozy et ses acolytes de l’UE, qui acceptent que la Chine participe au ’sauvetage de l’euro’, cette monnaie des banquiers.


    • Francis, agnotologue JL1 29 octobre 2011 09:56

      "Le démantèlement des acquis sociaux, le fait que les riches paient moins d’impôts, qu’on privatise de façon rampante l’université, qu’on donne les coudées franches aux affairistes. Cette façon de déguiser une soumission au capitalisme mondialisé en révolution nationale relève en soi du « pétainisme », au sens formel. " « De quoi Sarkozy est-il le nom ? »,  Alain Badiou


    • Annie 29 octobre 2011 10:07

      Bonjour,
      Merci pour vos encouragements.
      Cette histoire vient de faire une deuxième victime puisque le chapelain de St Paul vient juste de démissionner pour la même raison que Giles Fraser. St Paul ayant demandé une injonction, le recours à la force sur le parvis de St Paul devient inévitable. 


      • ZEN ZEN 29 octobre 2011 11:43

        Bonjour Annie
        L’Angleterre se réveillerait-elle enfin ?
        La City pourtant a retrouvé ses couleurs d’antan
        L’arrogance de Cameron est à vomir
        le Guardian et le New Statesman  : heureusement qu’ils existent !


        • Annie 29 octobre 2011 11:56

          Bonjour Zen,
          J’aimerai que ce soit le cas, mais le Daily Mail a fait paraître ce matin un vrai torchon. Il n’y a pas eu de personnalités comme Michael Moore ou Naomi Klein qui ont apporté leur soutien à ce mouvement. Mais ce que les Britanniques ont découvert est l’hypocrisie de leur église qui soutient publiquement les manifestants mais les poignardent dans le dos, le fait qu’il n’existe pratiquement aucun endroit à Londres où il soit permis de manifester, puisque tous les parcs et les places publiques ainsi que les trottoirs sont « privatisés », et l’existence d’une enclave qui n’est sous aucune autre juridication que la sienne. La police de la City est celle qui enquête sur les fraudes bancaires, c’est-à-dire que ce sont les banquiers qui payent les enquêteurs !!


        • Mylène 29 octobre 2011 12:46
          et çà c’est quoi ??? personne ne regarde ou il faudrait j’ai l’impression... grève générale à Oakland le 2 novembre 2011
          « All banks and corporations should close down for the day or we will march on them ».
          Traduction : toutes les banques et organismes devront fermer toute la journée sans quoi, nous marcherons dessus... et Thibault il fait quoi a part bailler aux corneilles et nous enfumer avec ses petits mouvements à la con ??? curieusment il me fait penser à Sadi qui organisait des marches impossibles à Alger... 

          https://www.facebook.com/event.php?eid=183924845023473




          • Lisa SION 2 Lisa SION 2 29 octobre 2011 16:22

            hello Annie,

            thank’s for cette nouvelle, «   l’hypocrisie de leur église qui soutient publiquement les manifestants mais les poignardent dans le dos  » incroyable d’apprendre que St Paul appartient à cette banque dont le nom se retrouve presque dans chaque article cet an ci. Et cette preuve flagrante des effets à long terme de ce qu’est la privatisation à outrance de nos centre ville avec les visites d’églises payantes...quant à votre fils, ce rejeton immigré d’outre manche venu foutre le boxon au cœur de la city, je le salue bien bas !

            Allez bail .


            • Vipère Vipère 29 octobre 2011 16:27

              Bonjour Annie,

              La presse de droite est le porte-parole de la finance de la City, leurs intérêts sont liés et menacés par le mouvement des indignés qui lutte pour la fin de ce système inique.

              La positon de l’Eglise Anglicane ne m’étonne pas du tout ! la droite chrétienne française via C. Boutin votent aussi majoritairement à droite !


              • Vipère Vipère 29 octobre 2011 16:43

                L’Eglise d’Angleterre a massivement investi dans les banques ci-dessous et soutiendrait la finance de la City ce qui expliquerait la reculade ? 

                - HSBC
                - BARCLAYS
                -LLODS BANKING GROUP



                • Annie 29 octobre 2011 16:59

                  Bonjour Lisa, bonjour Vipère,
                  Oui les relations entre la tête de l’église anglicane et le secteur financier sont incestueuses.

                  Un fait réellement intéressant à propos de la Cité de Londres : en 2006, date du dernier recensement, elle n’avait que 7800 habitants, mais plus de 450.000 personnes qui venaient y travailler chaque jour. C’est important parce que les banques, entreprises etc. installées dans la Cité ont un droit de vote groupé, c’est-à-dire que leur nombre de voix dépend du nombre de personnes qu’elles emploient. Une entreprise avec 3500 employés aura 75 voix : http://taxjustice.blogspot.com/2009/02/corporation-of-london-state-within.html
                  C’est un fait totalement méconnu par la plupart des britanniques et que j’ignorais il y a une semaine. 


                  • Montagnais Montagnais 29 octobre 2011 18:41

                    Merci pour cette contribution.


                    - Grève générale de la surconsommation

                    - Halte à toute forme de collaboration 

                    - Révolution



                    • miha 29 octobre 2011 19:23

                      Désinformation d’un côté, omerta de l’autre... les indignés dérangent le pouvoir et, ça, c’est bon signe.

                      Tous mes encouragements à votre fils... je fais partie des indignés de France, de ceux dont on dit qu’ils n’existent pas.


                      • Annie 29 octobre 2011 19:50

                        Merci Miha de votre commentaire,
                        Difficile de lutter contre une presse hostile, des députés qui ne pensent qu’à se faire réélire, etc. et de combattre l’apathie de tous ceux qui pensent qu’il est impossible de changer un système. Mais sans les indignés, les femmes n’auraient pas le droit de vote, les congés payés n’existeraient pas, la sécurité sociale non plus.


                      • Jean-paul 29 octobre 2011 23:45

                        Meme sur agoravox seulememt 18 commentaires contre des centaines pour DSK .


                        • Patrick Samba Patrick Samba 30 octobre 2011 01:48

                          Bonsoir Annie,

                          votre article est bien venu, et très intéressant. J’espère que vous nous en offrirez d’autres afin de nous permettre de suivre ce qui se passe en Grande-Bretagne.

                          Il est très intéressant parce qu’il décrit un phénomène que j’observe de manière plutôt intuitive depuis le début de ce mouvement, mais que je ne parvenais pas à définir précisément. Or ce que vous décrivez le met assez bien en lumière.

                          En effet si les indignés sont loin d’être des professionnels de la politique, ils ont un tel sens de la dignité chevillé au corps, que ce sens aigu leur octroie une conviction, faite de beaucoup d’humilité en général, et de ce fait une clairvoyance qui les rend redoutables. Redoutables d’intuition et d’efficacité, survenant en sus de leurs choix et de leurs cibles politiques.
                          .
                          Ils se retrouvent ainsi dans des espaces particulièrement signifiants et producteurs de déstabilisation, à partir de choix préalables qui ne sont pas les mêmes dans tous les pays, même si les lieux de la Finance sont désormais en priorité ciblés. Je pense qu’ils bénéficient du fait de ces valeurs qu’ils portent en eux d’un processus très peu connu et dont la conceptualisation est d’ailleurs née en Grande - Bretagne sous la plume d’ Horace Walpole : la sérendipité (qui fût je pense à la source du génie de Picasso notamment. Lui qui avait formulé le fameux : "Je ne cherche pas, je trouve", que certains avait jugé prétentieux, alors qu’il est tout l’inverse).

                          J’affirme cela pour avoir partagé plusieurs journées avec les Indignados et les Indignés français. L’improbable et l’imprévu sont toujours au rendez-vous, avec ce que cela comporte de réactivité et de créativité. Et cela est une arme me semble-t-il redoutable. Parce qu’elle déstabilise tout le temps.
                          Ainsi, personnellement, je me suis retrouvé à Bruxelles en compagnie de deux Indignés que je ne connaissais pas la veille, du fait entre autre d’un concours de circonstances, dans le bureau de Bernadette Ségol, la Secrétaire Générale de la Confédération Européenne des Syndicats, pour discuter des modalités de leur soutien à la manifestation du 15 octobre, quelques jours auparavant ... C’est dire !

                          Et c’est pourquoi tout ceci me fait penser que ce mouvement n’est pas près de s’éteindre. Les sources d’indignation étant devenues bien trop nombreuses....


                          • Jean-paul 30 octobre 2011 09:18

                            @Samba

                            Hessel le pere des indignes demande a voter Hollande apres avoir prefere Aubry .


                            • Annie 30 octobre 2011 12:05

                              Merci à vous tous pour vos commentaires.
                              @Patrick,
                              Ce que vous dites est très intéressant. C’est un peu la raison pour laquelle j’ai voulu écrire cet article, parce que le phénomène a du mal à s’internationaliser ou du moins à trouver un thème commun autour duquel s’organiser, mais aussi qu’il doit être difficile pour les Français de comprendre ce qui se passe en GB à cause des différences de contexte. Il n’y avait au départ aucune remise en question de l’église, mais sa place au coeur de la société est maintenant remise en question. Cette affaire a aussi mis en évidence les liens qui existent entre l’église et la finance. Les indignés ont eu raison à mon avis du point de vue stratégique de s’attaquer à une question strictement britannique, à savoir la City, et à l’opacité de son fonctionnement.
                              Quant aux indignés, ils ont pour beaucoup des motifs d’indignation différents, mais en général, ils s’accordent sur le fait que le système ne fonctionne pas.Vous avez relevé deux de leurs grandes qualités, la réactivité et la créativité, ce qui explique qu’ils ont toujours eu une longue d’avance sur St Paul.
                              Un dernier petit mot, j’ai été très déçue par l’attitude de la presse britannique dite sérieuse, qui à l’exception des deux journaux mentionnés, et je crois aussi le Financial Times, ont recouru à des rumeurs et des mensonges pour discréditer les indignés.
                              Je vous souhaite à vous et aux autres indignés bonne chance .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Annie


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès