• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les maudits Français du Québec et leur échec...

Les maudits Français du Québec et leur échec...

Milles excuses pour nos cousins québécois !!!

Les Français parlent aux Français, je répète, les Français parlent aux Français...

Trop de compatriotes rejettent la faute de leur propre échec sur la société d’accueil québécoise. En effet, ils arrivent trop souvent avec de belles illusions, leur arrogance légendaire et leur ouverture d’esprit restreinte. Cette description ne s’adresse pas à l’ensemble de la population française dont au moins 50 % s’intègre très bien, la preuve aucun Français n’est venu témoigner à la commission Taylor-Bouchard...

Je trouve qu’il est dommage de toujours lire des articles sur les Français immigrés qui ont lamentablement échoués leur intégration. De faire de la publicité à des sites haineux où l’on traite les Québécois de tous les noms... sans jamais se remettre en question.

Pour les futurs candidats, vous trouverez ci-dessous un article dans lequel je donne quelques trucs pour réussir son intégration et sa vie au Québec.

http://corsenap.canalblog.com/archives/2007/12/10/7194980.html

Bien évidemment, ce ne sont que des conseils... Chaque cas est différent et il n’y a pas de miracle pour s’intégrer dans une nouvelle société quelle qu’elle soit, à part faire preuve d’ouverture et rechercher l’échange avec l’autre.

Pour ma part, je considère que j’ai réussi mon intégration (non sans effort) en moins de deux ans. J’ai obtenu la reconnaissance de mes diplômes (au bout de six mois) par l’Ordre des chimistes du Québec et je viens de signer une permanence (CDI) dans un institut de recherche et développement pour lequel j’ai dû démontrer mes compétences, obtenir des subventions et apprendre à travailler dans un nouveau cadre et avec une nouvelle culture pendant plus d’un an.

En outre, je commence sérieusement à penser, avec ma blonde, à faire des petits Franchou-Québécois qui sacreront en québécois, mangeront de la tourtière... pas celle de Montréal !!! Mais celle du Lac-Saint-Jean ;) et défendront corps et âmes le vin et le fromage français. C’est ça le mélange culturel et l’intégration !!!

La cerise sur le gâteau, c’est que j’adore mon pays natal, la France. Dieu (n’importe lequel, catho, protestant, musulman, juif) est témoin que je l’aime et je l’affectionne du fond de mon cœur avec ses défauts et ses qualités comme ma nouvelle nation : LE QUÉBEC !!!

Quand je lis les propos haineux et imbéciles de certains sites dont je ne ferai pas de publicité ici, j’ai honte de mes non-compatriotes franchouillards qui ne veulent pas se remettent en question. Je m’excuse au nom de tous les Français de France et Navarre auprès des Québécois qui tous les jours aident, conseillent, accueillent les nouveaux arrivants d’origine française. On vous doit beaucoup et on vous le rendra c’est promis...

Encore mille excuses les cousins d’Amérique pour la bêtise de certains Français.


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Skyboy 11 décembre 2007 16:14

    C’est vrai qu’on entend toujours parler des trains qui arrivent en retard et que souvent les commentaires critiques et acerbes sur les Québécois viennent de Français qui n’ont pas su s’adapter et s’intégrer en faisant preuve d’un minimum d’ouverture d’esprit. Je pense que ceux-ci sont trompés par l’apparente et non moins réelle proximité culturelle entre la France et le Québec. Proximité certes, mais pas égalité ! Le diable est dans les détails s’est bien connu et ceux qui échouent à s’intégrer ici et repartent en chialant sur les Québécois pourraient s’interroger à deux fois sur leur ouverture d’esprit. Et à leur retour en France, ils devraient être admiratifs de tout ce les immigrants en France on a faire que l’on exige pas nécessairement des immigrants au Québec.

    Vive le Québec et vive la France d’Avant !!!


    • Skyboy 11 décembre 2007 16:15

      C’est vrai qu’on entend toujours parler des trains qui arrivent en retard et que souvent les commentaires critiques et acerbes sur les Québécois viennent de Français qui n’ont pas su s’adapter et s’intégrer en faisant preuve d’un minimum d’ouverture d’esprit. Je pense que ceux-ci sont trompés par l’apparente et non moins réelle proximité culturelle entre la France et le Québec. Proximité certes, mais pas égalité ! Le diable est dans les détails s’est bien connu et ceux qui échouent à s’intégrer ici et repartent en chialant sur les Québécois pourraient s’interroger à deux fois sur leur ouverture d’esprit. Et à leur retour en France, ils devraient être admiratifs de tout ce les immigrants en France on a faire que l’on exige pas nécessairement des immigrants au Québec.

      Vive le Québec et vive la France d’Avant !!!


      • Skyboy 11 décembre 2007 16:15

        C’est vrai qu’on entend toujours parler des trains qui arrivent en retard et que souvent les commentaires critiques et acerbes sur les Québécois viennent de Français qui n’ont pas su s’adapter et s’intégrer en faisant preuve d’un minimum d’ouverture d’esprit. Je pense que ceux-ci sont trompés par l’apparente et non moins réelle proximité culturelle entre la France et le Québec. Proximité certes, mais pas égalité ! Le diable est dans les détails s’est bien connu et ceux qui échouent à s’intégrer ici et repartent en chialant sur les Québécois pourraient s’interroger à deux fois sur leur ouverture d’esprit. Et à leur retour en France, ils devraient être admiratifs de tout ce les immigrants en France on a faire que l’on exige pas nécessairement des immigrants au Québec.

        Vive le Québec et vive la France d’Avant !!!


      • corsenap corsenap 11 décembre 2007 19:25

        J’ai écris cet article après avoir lu tellement d’imbéciltés sur le site que je ne veux pas citer mais qui est dans tous les médias au Québec...

        Généralement les français échouant ne comprennent pas qu’immigré ce n’est pas comme changer de ville... et que les réalités et préoccupations en Amérique du Nord sont bien différentes.

        De plus, juste pour leurs rappeler la culture québécoise est florissante par le nombre de films d’auteurs, la publication de romans et de poèmes, les spectacles (cirque ou comédies musicales, etc.)

        Ci-dessous un extrait des choses idiotes et infantiles que l’on peut y trouver.... on comprend mieux pour cet auteur à échouer !!!

        Exemple de bêtises lues :

        "Le but de ce site est de mettre en évidence la réalité de la vie au Québec. Si on ne peut raisonnablement projeter de passer sa vie au Québec, il y a des choses que nous pouvons faire pour tirer pleinement profit des atouts de cette province avant de repartir.

        Si j’étais plus jeune, c’est-à-dire entre 20ans et 30 ans, célibataire et sans enfant, voici comment je profiterais du Québec :

        Ce que j’éviterais :

        Faire mes études uniquement en français dans le but d’être accepté dans un ordre professionnel québécois (Ordre des ingénieurs, ordres comptables....) En dehors du Québec, ça ne vaut RIEN, et c’est une manière de faire payer un droit de travailler, et d’attacher les immigrants au Québec

        RÉPONSE : IL EXISTE DES ORDRES DANS D’AUTRES PROVINCES TELLE QUE L’ONTARIO, LES É-U... LES CHOSES SONT PAS FACILE MAIS ON EST PREVENU AVANT D’ARRIVER

        Postuler dans une institution « pure laine » (comme Desjardins), ou une PME familiale (d’ailleurs, j’ai toujours évité les entreprises québécoises quand le site Internet ne mentionne que des noms québécois). J’ai rapidement compris que ces endroits sont toxiques et très néfastes pour les français qui sont « les belges » des québécois. Desjardins est l’exemple type où seulement des « pures laines » accèdent aux postes à responsabilité.

        RÉPONSE : C’EST PUREMENT UNE FORME DE RACISME. DÉSOLÉ POUR NOS AMIS WALLONS... LA COMPARAISON EST MAUVAISE CAR ON VOUS AIME MÊME SI ON BLAGUE SUR VOUS COMME VOUS LE FAITES SUR NOUS.

        Investir à long terme au Québec

        RÉPONSE : BOUAIS SURTOUT QUAND ON A DE LA HAINE ON N’INVESTIT PAS...

        Commencer à prendre des REER. (le gouvernement fera un tour de passe-passe avec les avantages fiscaux - il suffit de voir la démographie pour comprendre ce qui va se passer à partir de 2012)

        RÉPONSE : BAH OUI C’EST CONNU LE GOUVERNEMENT QUÉBÉCOIS EST UN VOLEUR... DU N’IMPORTE QUOI

        Avoir des enfants avec une « pure laine ». Enfer et problèmes en perspective.... Par contre les québécoises sont belles (merci « les filles du roi ») et joueuses, mais je limiterais les rapports seulement aux plaisirs du lit.

        RÉPONSE : BELLE EXEMPLE DE RESPECT DE LA FEMME !!!

        Ce que je ferais :

        Concentrer mes énergies pour passer des titres professionnels et/ou académiques ayant une reconnaissance internationale (MBA, DBA, Phd, CPA, CFA, PMP...). Vous serez non seulement exportable, mais vous prendrez une valeur internationale recherchée.

        Passer mes études majoritairement en anglais à l’Université Mc Gill ou Concordia. HEC commence à donner des cours en anglais. Les possibilités d’études sont formidables avec 4 universités, dont 2 francophones et 2 anglophones. En plus la majorité des titres américains peuvent être suivis à Montréal. Un autre conseil, évitez de faire vos études à Québec, l’Université Laval décline au fil des ans, et les gens de Québec sont très racistes. Cette université ne sait plus quoi faire pour attirer des étudiants français et remplir ses classes.

        RÉPONSE : AUX MOTS LES CHIFFRES http://www.reg.ulaval.ca/webdav/site/reg/shared/Documents_PDF/Statistiques/ Cy_total.pdf

        2001 : http://www.premier-ministre.gouv.qc.ca/salle-de-presse/communiques/2003/septembre/2003-09-17.shtm

        2005 : http://www.ffg.ulaval.ca/index.php?id=814

        2007 : http://www.itis.ulaval.ca/sgc/pid/8663

        JE NE PENSE PAS QUE L’UNIVERSITE LAVAL SOIT EN TRAIN DE MOURIR...

        Travailler en anglais dans une multinationale, si possible financée avec capitaux étrangers. On risque moins d’avoir le barrage des « pures laines », et on ressent beaucoup moins de racisme que chez Desjardins.

        RÉPONSE : DESJARDINS AIDE A L’INTEGRATION DES FRANÇAIS http://www.desjardins.com/fr/votre_caisse/81520272/nc070107.pdf

        Investir du temps pour faire des réalisations qui pourront être remarquées à l’international. La grande majorité des québécois sont des suiveurs, alors lorsqu’on a un projet qui est intéressant, on peut le mettre en évidence. Une précaution est à prendre en compte sur le fait que les québécois « volent » très facilement les bonnes idées pour les appliquer avec leurs collègues.

        RÉPONSE : DES FAITS SVP... MON EXPÉRIENCE M’A DÉMONTRÉ LE CONTRAIRE MAIS BON IL N’Y A PAS QUE DES GENS HONNÊTE COMME PARTOUT...

        Trouver des québécois « pures laines » qui ouvriront les portes en leur donnant un intéressement quelconque. Pour avoir du support, rien ne vaut un « local » pour convaincre les autres et être accepté. Je mettrai tout de même la priorité sur la constitution d’un réseau anglophone.

        RÉPONSE : LE RÉSEAUTAGE EST DE MISE PARTOUR SUR LA PLANÈTE... MÊME CHOSE EN FRANCE SI ON CONNAIT DU MONDE ON VA PLUS VITE À TROUVER DES JOBS, DES OPPORTUNITÉS ETC. C’EST COMME ÇA QUE MARCHE LE MONDE. PAR CONTRE, AU QUÉBEC ET EN AMÉRIQUE DU NORD ON JUGE LES GENS SUR LEURS COMPÉTENCES... SI TU ES COMNPÉTENT ON T’OUVRE LES PORTES...

        Faire un concours de québécoises, car elles sont très faciles. Autant joindre l’utile à l’agréable, il n’y a pas de difficultés pour sortir avec des poupées qui ressemblent à des stars. (oui, oui, je sais qu’il ne faut pas qu’elles parlent, mais on ne peut pas tout avoir...)

        RÉPONSE : ENCORE UN BEL EXEMPLE D’OUVERTURE... PRENDRE LES FEMMES POUR DES OBJETS... LE MOT N’EST PAS DIT MAIS POUR DES P.... AVEC CETTE METALITÉ MÊME LES FRANÇAISES RISQUENT DE VOUS EN DÉCOLLER UNE...

        Rester 5 ans maximum, et déjà avoir une idée sur l’après-Québec.

        RÉPONSE : DANS CES CONDITIONS JE COMPRENDS QU’APRÈS CINQ ANS ON PUISSE AVOIR DES PROBLÈMES...

        En résumé, le Québec est un bon laboratoire pour s’en servir comme levier, mais pas plus."

        RÉPONSE : ET CE TÉMOIGNAGE UN BON LABORATOIRE D’INTOLÉRANCE, D’IDIOCIES, DE NON INTÉGRATION, LIMITE DE RACISME


      • carlota 11 décembre 2007 20:35

        Bonjour, Je m’interesse à la question du journalisme citoyen. J’aimerais mieux cerner les raisons qui poussent à participer, par des articles, à ce nouveau moyen d’information. POur cela, il faudrait que je puisse rentrer en contact avec des rédacteurs d’Agoravox. Voici mon adresse : carlota_zuck@hotmail.fr

        Votre témoignage m’aiderait beaucoup, vous aurez juste à répondre à quelques unes de mes questions.

        Merci.


        • Lil_Pims 11 décembre 2007 20:58

          hum le temoignage cite est evidemment edifiant mais ne represente aucunement la vaste majorite des francais vivant au Quebec dont je fais partie.

          Je comprends votre reaction apres avoir lu ce genre de texte mais il faut parfois savoir garder la tete froide et il y a des mots auxquels il ne faut pas donner plus d’importance que cela. Cet « auteur » ne vaut vraiment pas la peine d’y reagir.

          « aucun francais n’a ete temoigne a la commission Bouchard-Taylor » je crois qu’il n’est plus reellement necessaire de rappeler que cette commission est totalement ridicule et ne sert que de tremplin a tous les extremes de s’exprimer publiquement et je pense en outre que beaucoup de nos compatriotes l’ont compris depuis bien longtemps. Les pb rencontres par les francais au Quebec sont bien differents de ceux rencontres par toutes les autres communautes.

          J’ajouterais que cela fait 2 ans que je suis installee et je ne me sens toujours pas plus integree que cela malgre mes efforts. Quoique vous en disiez le contact n’est pas toujours facile meme si nous sommes privilegies par rapport a TOUS les autres immigres (exemption des frais de scolarite entre autre) que nous parlons la langue officielle et que nous avons une relation bien particuliere avec la Belle Province. Ce qui est loin d’etre le cas des autres pays/provinces. Je ne ferais pas de generalites et vous devriez prendre du recul, l’experience est differente pour tous. Certains n’emmigrent QUE pour des raisons economiques et ne voient la qu’une passerelle pour mettre un bon pied sur le trritoire nord-americain et une occasion de s’enrichir. D’autres sont amoureux des voyages et de la decouverte des autres cultures-traditions-modes de vie. Il suffit de savoir faire la difference.

          mais j’ai tout de meme hate de retrouver le vieux continent et d’avoir la chance unique que nous avons en Europe de pouvoir voyager et changer de pays en quelques heures. Il est utile de partir parfois pour mieux apprecier le retour. Ce qui me manquera ici ? le metre de neige en Hiver en pleine ville et aller faire de la luge dans les parcs, les ecureuils et la legerete qui manque dans notre hexagone. Ce qui pourrait etre definitivement mieux ? les transports (sans voiture vous etes mort) la bien-pensance qui finit par etre plus ou moins hypocrite, la bouffe et la facon de vivre a la ricaine quoiqu’ils en disent, le vin qui pique et le fromage a 10 piasse !

          PS j’ai deteste la tourtiere, j’adore la poutine smiley

          Cordialement


          • corsenap corsenap 11 décembre 2007 21:13

            Bonjour,

            Je ne dis pas que l’intégration est facile mais elle ne l’est certainement pas plus pour les immigrants qui arrivent en France.

            Oui chaque cas est bien différent, ce qui m’exaspère c’est de toujours lire des choses négatives sur les immigrants (qu’ils soient français ou non)... il y en a beaucoup qui ont réussi leur vie après avoir fait des efforts... car les deux côtés doivent en faire !!!

            Je ne dis pas que le Québec est tout rose mais toutes les sociétés ont du bon et du mauvais... comme tous les êtres humains ont des bons et mauvais côtés.

            De plus, on peut écrire un article sur l’échec de certains français sans pour autant faire la publicité à des sites haineux. L’article mis en copie est un exemple parmi des centaines...

            Pourquoi ne pas faire des articles sur les associations comme l’Accueil Français de Québec qui oeuvre pour faciliter l’intégration avec un groupe de français et québécois à Québec ?

            Moi j’ai pas le choix d’aimer la tourtière... ma blonde est originaire du Saguenay-Lac-Saint-Jean ;) mais je préfère une bonne blanquette de veau ou une bonne langue de boeuf smiley

            Bonne journée,


          • slashbin 15 décembre 2007 00:39

            Il est toujours intéressant de lire les témoignages, car chaque immigration est différente. Il n’y a pas de généralité, juste des cas personnels, mais pour paraphraser l’Auberge Espagnole, une immigration réussie est le fruit de ce que l’on apporte, non de ce que l’on s’attend à trouver.

            Un an déjà que je suis au Québec, et si la création d’un tissu social prend du temps, il n’est reste pas moins que je considère maintenant que je suis chez moi. Et ce malgré que je ne pensais pas venir ici. Mais je ne cherche pas à m’intégrer, je cherche juste à m’adapter. J’ai mon passé, mon identité, je ne serai jamais pur Québécois, et franchement, cela ne m’intéresse pas. Non qu’être québécois soit une tare, ou quoi que ce soit. C’est juste que n’ayant pas grandi ici, je n’aurai jamais totalement la même vision, et être québécois, ce ne serait pas être moi. C’est une des raisons pourquoi je ne veux pas entendre parler de la loi 195. On n’impose pas une identité. Une identité est une caractéristique personnelle, fruit du parcours de tout en chacun. On vient avec, et on ne peut la renier, même sous couvert de vouloir s’intégrer. Alors on s’adapte, car forcément, ici c’est différent d’où on vient (et tant mieux, sinon pourquoi partir ???), on découvre un nouveau mode de vie, mais fondamentalement, on ne change pas. Par contre, on devient plus riche au fond de soi.

            Quand on émigre, si on a trop d’attentes, on se prend toujours une claque car ce n’est jamais comme on le pensait, et souvent, on repart, déçu. Pourtant oui, on a essayé de s’intégrer, on en a fait des tonnes, tellement justement que cela sonnait faux et cela n’a trompé personne. Alors souvent oui, on rejette la faute aux autochtones, mais à leur place, comment aurions-nous réagi ?

            Les émigrations réussies, on en parle moins, car finalement, les choses semblent alors couler de source. Il faut du temps, mais il faut avant tout rester soi-même, sans en faire trop ni trop peu. Car finalement, émigrer, c’est juste continuer son petit bout de chemin dans la vie. A la seule différence que c’est... ailleurs.


          • caramico 12 décembre 2007 11:24

            Nous avons, mon épouse et moi fait un très bon voyage au Québec et en Nouvelle-Angleterre cet été.

            N’ayant aucun préjugés, malgré les « conseils » de certains voyageurs éclairés qui « avaient fait le Québec » avant nous, nous n’avons eu que des bons souvenirs concernant les contacts humains durant notre voyage, bien que « les Québecquois ne nous aiment pas ».

            Il faut arrêter ces généralisations imbéciles, il est bien évident que si le Québecquois à comme interlocuteur moyen le Parisien caricatural qui regarde de haut les provinciaux et les « beaux-provinciaux », alors nous sommes heureux, mon épouse et moi, d’avoir pu relever un tantinet cette image négative que beaucoup d’étrangers ont de nous.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès