• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les mers seront-elles bientôt gouvernées par un contingent naval des BRICS (...)

Les mers seront-elles bientôt gouvernées par un contingent naval des BRICS ?

Si l’on ne doit pas entretenir les illusions sur ce qui va pouvoir être réellement créé en particulier en matière de monnaie universelle, nous sommes néanmoins en train d’être entrés dans un processus très pragmatique où des décisions vont toutes dans le même sens celui d’un nouvel ordre mondial qui respecte les souverainetés en créant le primat des dialogues diplomatiques sur des coalitions bellicistes et des sanctions, blocus, interventions. 

JPEG

Construire face aux trois piliers de l’hégémonie des USA et de l’OTAN (le dollar, la force armée à elle seule plus puissante que tous les autres pays, le monopole de l’information) des alternatives est le choix qui s’opère non contre mais comme endiguement. Ici une marine des BRICS. Notez que la Chine a conçu son propre développement au plan international à travers un plan transport par voie terrestre et maritime, essentiellement dans des échanges commerciaux qui font la différence entre pays développés et aide au sous-développement dans la relation aux nouvelles technologies très souvent liées à l’armement. La Russie a dans tous ces domaines ses propres atouts, comme les autres BRICS. 

À l’approche du 15ème sommet des BRICS en Afrique du Sud, le chef de la marine sud-africaine, le vice-amiral Monde Lobese, a déclaré à un rassemblement de hauts gradés de la marine des BRICS l’enthousiasme de son pays face à la refonte actuelle du paysage géopolitique. 

En visite au défilé annuel de la Journée de la marine russe à Saint-Pétersbourg, l’amiral Lobese s’est joint aux chefs d’État de la République du Congo, du Mali, de l’Érythrée et du Burkina Faso, qui venaient d’assister au Sommet Russie-Afrique le mois dernier. 

Le défilé, auquel ont assisté 33 navires, quatre sous-marins, huit voiliers et plus de 3000 militaires, célèbre chaque année la victoire navale sur la Suède lors de la bataille de Gangut en 1714. Lobese a également été rejoint par d’autres amiraux de la flotte des pays des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud). S’exprimant lors d’un dîner de gala, le chef des opérations navales de l’Afrique du Sud a déclaré ceci à propos de l’engagement des BRICS à inverser le pouvoir et les effets du néocolonialisme. 

« En tant que Sud-Africains, nous sommes très enthousiasmés par le nouveau paysage géopolitique qui sera façonné par ce rassemblement de personnes. Ce paysage géopolitique verra le monde prendre position contre l’impérialisme et contre les pays qui croient qu’ils peuvent dicter comment les autres pays doivent se comporter sur la scène mondiale ». 

Il a déclaré que les Sud-Africains avaient l’intention de construire des ponts de coopération avec chaque nation qui partage les positions prises par les BRICS. Il a fait savoir que les aspects critiques de ce nouveau mouvement seront basés sur l’inclusion, la confiance mutuelle, l’accord mutuel et le partenariat et que les participants n’auront besoin de la permission d’aucun pays pour s’engager dans ce nouveau groupement multipolaire. 

Le plus intéressant, cependant, a été une réunion en marge entre le commandant en chef de la marine sud-africaine et le contre-amiral iranien Shahram Irani. La marine iranienne a récemment envoyé une flottille de 86 navires de guerre en Afrique du Sud, et l’Iran a invité l’Afrique du Sud à participer à des exercices conjoints au large de son pays. 

La petite flotte sud-africaine est l’une des plus efficaces et des plus puissantes du continent africain. L’ajout récent de quatre Meko A200SAN, les frégates de classe Valour, a donné au pays les navires de combat de surface les plus puissants d’Afrique subsaharienne. La marine sud-africaine a participé à de nombreux exercices conjoints, notamment les exercices Ibsamar (Inde et Brésil) et Excercise Mosi (avec la Russie et la Chine). 

Ce qui rend cette nouvelle la plus intéressante, c’est le poids combiné de la puissance navale que les pays des BRICS peuvent exercer contre n’importe quel adversaire. Oubliant pour le moment les sous-marins lanceurs d’engins russes de la Russie, les navires sud-africains modernes, combinés à la flotte croissante et modernisée de l’Iran, à l’important programme de construction navale de la Chine, et surtout à la formidable capacité navale de l’Inde, l’ordre multipolaire semble apte à le confondre même avec l’énorme flotte des États-Unis. Après avoir réduit ses budgets militaires pour les navires à presque rien au cours des dernières décennies, la Grande-Bretagne a laissé l’OTAN et l’Alliance occidentale dépendre des marines redoutables mais vieillissantes de l’Amérique et de la France. Quant aux Allemands, leur flotte vaut à peine la peine d’être mentionnée, même avec le financement récent de nouveaux navires polyvalents. L’article du UK Defense Journal de 2018 se demandait si la Deutsche Marine pouvait être sauvée ou non. 

Le président Cyril Ramaphosa a clairement indiqué que l’Afrique du Sud ne serait pas entraînée « dans une lutte entre puissances mondiales » au sujet de l’Ukraine. Il a dit cela malgré ce qu’il a appelé « une pression extraordinaire » du bloc occidental pour choisir son camp. Ces BRICS, et les nations désireuses d’entrer dans la coopération, voient l’écriture sur le mur où se trouvent les capacités futures de l’hégémonie américaine. Il serait intéressant d’assister à des jeux de guerre basés sur les capacités des BRICS contre la capacité militaire déclinante de l’Occident. 

Phil Butler 

Source  

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des éditeurs du portail. Elles n'engagent que la responsabilité des auteurs 

Abonnez-vous à notre chaîne Telegram : https://t.me/observateur_continental

 

Source : http://www.observateurcontinental.fr/?module=articles&action=view&id=5173


Moyenne des avis sur cet article :  1.9/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • zygzornifle zygzornifle 23 août 2023 12:28

    Ces BRICS ne sont pas réfractaires .....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Patrice Bravo

Patrice Bravo
Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires


Publicité