• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les misérables

Les misérables

RESF (Réseau Education Sans Frontière) et le DAL (Droit Au Logement) sont des armées de la Paix. Ce sont des bénévoles qui se battent sans compter contre la misère. Chapeau et respect. Toujours de beaux visages en face de vous. De l’espoir. De l’humanité.

Hier soir, j’étais alertée par Fati, cette jeune femme dont je vous ai parlé qui travaille à l’Armée du salut et a créé un village pour SDF à Marseille. Elle informait tout le monde que M. Ribeiro, père d’un enfant français scolarisé à Marseille, et qui donc ne peut être expulsé, venait d’être « enlevé » par la police, conduit au centre de Mesnil-Amelot et amené à Roissy pour être expulsé où menotté, mais se débattant de toutes ses forces, il avait été jeté à terre et roué de coups. Mediapart rapporte l’évènement.

Des drames de cette sorte, on nous en rapporte tous les jours et l’indignation des passagers qui ne supportent pas que des hommes soient traités comme des bêtes. Mais là, on en est arrivé à un stade supérieur puisque, le soir même, M. Ribeiro se retrouvait à l’hôpital.

Quelle vie à la Ken Loach !

 M. Ribeiro perd ses papiers . Il est donc sans papier. Il se bagarre.Il prend neuf mois de prison. On le met en centre de rétention. Puis quand il sort tout va mieux, il s’occupe de son enfant qui le réclame, sa femme souhaite qu’il continue à le voir. Mais le 3 septembre dernier il se fait arrêter devant un bar en état d’ébriété. Un banal contrôle de police. Il n’a pas de papiers. On le met 25 jours en centre de rétention, puis 45 jours avant son expulsion qui lui est signifiée. Comme il la refuse, on le fait comparaître au pénal. Il prend deux mois de prison ferme aux Baumettes, cette fameuse prison 5 trous noirs. (Hé non, ce n’est pas un cousin de Cahuzac.) Le tribunal lui accorde alors 20 jours supplémentaires et décrète son expulsion. C’est alors que toute une mobilisation se lève pour lui. Trois députés : Gaby Charroux, maire de Martigues (PC), Buroni, (PS),lambert (EELV) mais aussi plus de 1350 signatures. Ces gens sont prêts à aller à Marignane pour s’opposer à ce départ. C’est alors que la police l’amène en région parisienne et s’apprête à recommencer ce matin ou demain cette tentative d’expulsion illégale.

Tous ceux qui luttent pour que ce père ne soit pas séparé de sa famille, surtout si vous habitez près de Roissy, suivez les évènements et ne manquez pas de manifester votre aide à un malheureux qui n’a pas besoin d’autres malheurs.

Le RESF, inlassablement, intervient dans ces cas. C’est grâce à eux que j’ai appris que le conseiller à l’immigration de M. Valls s’appelle M.Sodoni !!!

Vallseline et Sodoni veillent aux frontières !

Il est bien évident que ce qui arrive à M. Ribeiro est une manière de dire au RESF, vous pouvez vous battre tant que vous voulez, c’est nous qui aurons le dernier mot.

Mais ce n’est pas encore dit. La lutte continue. Restons actifs et attentifs. Pour l’instant un homme cassé et menotté est prêt à être embarqué le plus discrètement possible.

 

La veille, rue Valenciennes, visitant l’immeuble qui venait d’être réquisitionné par le DAL et jeudi noir, je découvrais une victoire de tous ces bénévoles qui se battent pour les sans-abris. http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/01/09/immeuble-requisitionne-a-paris-jeudi-noir-salue-le-changement-de-ton-du-gouvernement_1814582_3224.html

L’immeuble en question, très bel immeuble de 2000 m2, est vide depuis deux ans et pendant deux ans il a été chauffé à vide, il y fait une chaleur insupportable, et éclairé toutes les nuits. Bonjour le gâchis ! C’est un immeuble de bureaux qui abritait autrefois « Histoire d’or ».

Le Dal vient d’essuyer un échec car la réquisition de la maternité du « bien naître » 5 rue Erard n’a pu aboutir. http://www.metrofrance.com/paris/paris-une-maternite-requisitionnee-par-le-dal-et-jeudi-noir/mmab !BXBKj3vwv1V9w/

Mais ici c’est une grande victoire puisque Vallseline et Duflot ont dit OK et que les sdf pouvaient rester et passer l’hiver.

 

Je vais apprendre bien des choses au cours de cette visite et je vais peut-être vous les apprendre.

Nous savons en effet que les municipalités ont beaucoup de mal à Paris et dans la région parisienne pour construire leur quota de bâtiments HLM car il y a peu de terrains. Réquisitionner ? Certes. Mais on dit souvent que ces bâtiments sont insalubres.

Or il y a à Paris, gâchis total, un nombre incroyable de bureaux vides. C’est ainsi que du côté de la bibliothèque François Mitterrand, 80% des bureaux sont inoccupés. Chauffés pour qu’ils ne s’abîment pas. Et ces bureaux sont rendus très facilement habitables.

Quel est le but du DAL ? D’une part réquisitionner. Ensuite installer des sans-logis. Les aider financièrement à créer un lieu de vie habitable. Puis proposer le deal suivant aux pouvoirs publics : logez-les ailleurs, ils partiront. Mais achetez ces bâtiments inoccupés pour en faire des HLM.

Il est bien évident que si le DAL ne lançait pas l’affaire rien ne se passerait et des malheureux resteraient à la rue en plein hiver.

Rue Valenciennes, il y a trois ailes parfois sur cinq étages. L’une sera pour les familles, l’autre pour les associations culturelles, l’autre pour les jeunes travailleurs. Puisque ce n’est pas parce qu’on travaille, dans notre pays, qu’on peut obligatoirement se payer un logement.

C’est Souhil, un militant du Dal, qui me reçoit. Lui aussi à ce visage clair, cet air joyeux qui est celui d’une victoire. Il me fait visiter les 2000 m2 de cet immeuble.

Le problème du logement est terrible. Combien de familles baladées, logées dans des hôtels pendant des années et des années. Ce qui coûte un argent fou à la collectivité . Ces chambres, misérables, peuvent se faire payer de 1500 jusqu’à7500 euros par mois ! Vous avez bien lu ! Payé en liquide par les Services Sociaux car les services sociaux ne peuvent donner que du liquide !! Pour acheter de quoi manger, je le conçois. Mais pour payer un loyer, comment l’Etat accepte-il un procédé qui peut conduire à de la dissimulation ?

Ce qui se passe, bien sûr.

A ce sujet Souhil me raconte l’histoire de l’hôtel Hermel, dans le 18ème, de sinistre mémoire. Là, vivent 25 familles. Une nuit, tout est tellement insalubre, deux chambres prennent feu. Tous les habitants sont évacués puis l’incendie étant éteint, renvoyés dans leur chambre envahies de fumée et de gravats !! Le lendemain, que faire ? Le DAL intervient alors, leur conseille de ne pas partir et établit un campement de tentes. Ils vont y passer quatre mois. Or, qu’apprend-il sur cet immeuble ? Il est occupé depuis douze ans par une gérante qui ne donne pas un sou de loyer aux propriétaires. Mais qui touche tous les mois 2000 euros x 39 chambres ! En liquide !!! Et qui semble appartenir à une mafia. La célèbre mafia des marchands de sommeil, parfaitement tolérée, semble-t-il par les autorités qui l’engraissent. Ah ! S’occuper des misérables rapporte à certains !

Le Dal qui se bat depuis 4 mois organise manifestation sur manifestation, va de commissariat en préfecture et obtient enfin l’expulsion de cette gérante ! Comme me le fait remarquer Souhil, c’est la première fois qu’une gérante est expulsée avant des locataires !!

La preuve est donnée . Quand on veut, c’est facile !

Les habitants ont été relogés. La Mairie a racheté cette structure et l’a destinée à une association qui s’occupe de femmes battues.

 

Y a-t-il des progrès dans le domaine du logement populaire ?

Le loyer solidaire en est un. La mairie garantit au propriétaire le paiement des loyers en attendant de retrouver un vrai logement. Si l’appartement n’est pas aux normes, il est mis aux normes par l’Etat. Le contrat est de trois ans.

Notons qu’en Angleterre, un maire n’a pas le droit de mettre des mineurs plus de six mois dans des hôtels.

 

J’ai ensuite rencontré des habitants hébergés rue Valenciennes qui ne semblent pas sortis de je ne sais quelle cour des miracles mais qui sont des êtres humains, comme vous et moi. Avec un toit sur la tête. Un matelas par terre. Une pièce à aménager. Une vie enfin à l’abri. Ne croyez pas qu’ils soient différents. Vous et moi avec quelques malheurs inattendus. Rien de plus.

 

RESF, DAL, l’honneur de notre temps qui méritent tous les jours les gros titres.

Il faudra le dire jusqu’à ce que cela soit entendu.

On est fier d’être humains quand on vous voit.

Beaux regards généreux…


Moyenne des avis sur cet article :  3.43/5   (56 votes)




Réagissez à l'article

100 réactions à cet article    


  • chmoll chmoll 13 janvier 2013 11:28

    ça m’fait pense a Colette Bouqueniaux,qui se dévoue pour les pauvres avec un salaire de 6000€ par mois ,plus logement de fonction ,j’en connais pas beaucoup qui refuserait un dévouement pareil
    PDG des compagnons de l’espoir de douai ,ben ouié a s’prix là c plutot PDG
    avec un conseil d’administration ou siège des notables faisant partis de la « justice » ,

    la colette vient d’ètre acquittés d’un procés délocalisé a reims , mais les protections ne doivent pas avoir de frontière, beaucoup disent plutot protégée que relaxée
    elle s’est octroyée des augmentations de salaire qui en a résulté des licenciements de personnels , ça ne la pas dérangée plus que ça
    parait que c’est une figure douaisienne , ou honte nationale pour d’autres surtout chez les pauvres ,mais bon


    • voxagora voxagora 13 janvier 2013 12:11

      http://www.lavoixeco.com/actualite/Secteurs_activites/Services-a-la-personne/2012/05/30/article_les-salaries-des-comp


      Je ne connaissais pas, mais pour moi qui suis profession libérale et de ce fait régulièrement salie
      en tant que telle,
      cet article me donne ample matière à réflexion sur ceux et celles qui s’inventent 1 bonne conscience
      en me marchant dessus, utilisant cette stigmatisation pour faire croire à leur générosité,
      mais ne crachant pas sur mes taxes, quand même, puisqu’ils en vivent.

      Mais bon, ils ont se si beaux visages !
      .

    • Ariane Walter Ariane Walter 13 janvier 2013 13:05

      Hé mes deux nazes
      quel rapport entre des bénévoles et votre mme Machin ?
      Vous ne pouvez pas supporter qu’on s’occupe de pauvres surtout si certains ne sont pas français.
      Alors il faut trouver un biais pour venir mettre votre haine. F haine ?


    • voxagora voxagora 13 janvier 2013 13:19

      .

      Le bénévolat, c’est comme l’altruisme, ça n’existe pas : il y a toujours un bénéfice quelque part.
      Ce qui n’empêche pas ceux/celles qui aident d’être absolument sincères dans leur amour de l’autre.


    • Ariane Walter Ariane Walter 13 janvier 2013 13:35

      Quand même...un mot aimable...
      Non, tu te trompes. Il y a des gens qui sont bénévoles parce qu’ils veulent être utiles aux autres.
      C’est une forme de morale.
      Oui. Il y a une morale.

      C’est un mot désuet en un temps où l’intérêt personnel prime.
      Cela vient de ces anciens temps où qq’un disiat « aimez-vous les uns les autres ».
      On sait ce qu’il est advenu de ce malheureux...


    • Fergus Fergus 13 janvier 2013 16:09

      Bonjour, Voxagora.

      Votre propos montre que vous n’avez jamais été bénévole dans quelque secteur d’action que ce soit.

      A moins que, l’ayant été, vous ne soyez l’illustration de ce bon vieux proverbe : « Tel on est, tel on croit les autres ! ».

      Des vrais bénévoles guidés par le seul altruisme, il y en a fort heureusement, et de nombreux. Et certains parmi eux sont des gens d’autant plus magnifiques qu’ils restent en toutes circonstances d’une formidable humilité !


    • wesson wesson 13 janvier 2013 18:29

      chmoll, voxagora, 


      la solidarité totalement désintéressé, l’altruisme, ça existe. J’ai un cas très précis de mon entourage direct. Un jeune ami aux revenus très modeste qui avait besoin de prendre des congés (auxquels il avait droit) à une date précise afin de pouvoir aider dans une mission humanitaire totalement bénévole. Son patron lui ayant refusé la date des congés en question, il a démissionné de son travail pour accomplir sa mission.

      Alors oui, des gens comme ça, il y en as, et heureusement car sans eux, sans les gens des resto du coeur et autres, la situation sociale ET criminelle serait largement plus dégradée (car la 1ère cause de la criminalité, c’est la nécessité de survivre).



    • chmoll chmoll 13 janvier 2013 18:46

      houla !! ta pas pris tes médocs jourd’hui
      des maraudes j’en ai fait du bénévolat avec assos ou seul j’en ai fait

      quand on n’sait pas on s’tait ,oublie pas tes médocs


    • chmoll chmoll 13 janvier 2013 18:52

      un oubli les médocs c pour l’ Ariane Walter
      pour le reste c’est vrai et heureusement qu’il y a des personnes et assos qui aident les pauvres en tout genre , qui mériteraient que l’ont parle un peu d’eux dans les medias audio et ecrit
      dite a chmoll de braquer une banque il vas le faire , malgré des années de cabanon

      mais me demander de m’en mettre plein les poches sur le compte de la pauvreté c impossible pour ,même en me forçant
      ben ouié c comme ça


    • Ariane Walter Ariane Walter 13 janvier 2013 19:17

      Tu tombes mal, duchmoll, je ne prends aucun médoc même quand je réponds à des zébrés sur Avox.


    • chmoll chmoll 13 janvier 2013 19:28

      et vouala j’essaye de t’aider Walter et je m’fais engueuler
      mais bon passe quand même un coup de bigot au toubib ,ça s’trouve t’en a besoin
      sur , là aussi j’vais m’faire engueuler
      mon bon cœur me perdras un jour


    • Irina leroyer Irina leroyer 13 janvier 2013 20:29

      wesson,


      alors le chien ou le loup ?

      tu te défiles

      irina

    • appoline appoline 14 janvier 2013 20:07

      Foutez à la lourde tous ceux qui n’ont rien à faire en France sinon la détruire et il y en aura de la place. 

      Alors arrêtez de pleurer avec vos associations « sans frontière » et autre et occupez vous des français qui sont dans la mouise. 

    • Yvance77 13 janvier 2013 11:42

      Salut,

      Le souci est que la société est devenue avec le temps schizophrène, et réclame que l’on refoule (y compris manu militari) les sans espoir d’insertion.

      Plus de temps de pause, de réflexion, d’analyse d’un dossier. Pourtant ce que vous décrivez Ariane aurait mérité (à mon avis) un tout autre traitement. Et, je dis cela d’autant plus librement que je suis aussi pour que cesse aussi les dérives liées à la loi de 1974 sur des regroupements automatiques ayant entrainé des abus inadmissibles.

      Le nœud est dans l’urgence qui n’est pas forcément bonne conseillère.


      • Ariane Walter Ariane Walter 13 janvier 2013 13:44

        Explique-moi Yvance. je ne comprends pas. Ecrire un livre. ?cela a dû être fait et très bien fait. As-tu un lien.

        Il ne s’agit ici que de témoigner de deux faits qui touchent ,l’un ma région et qui m’a été communiqué par le réseau RESF et Fati Yung qui travaille pour l’armée du salut, et l’autre, une réquisition qui se passait à Paris au moment où j’y étais.

        En parler était un moyen de rendre hommage à ceux qui font ce travail indispensable.
        Pour se faire insulter ici !!!
        (Ceux qui insultent le font sous des pseudos quand même !!! restons prudents...)


      • Yvance77 14 janvier 2013 07:24

        Ariane, je disais que c’est les pouvoirs publiques qui agissent dans l’urgence, sous la pression sociale, et qu’elle ne prend plus le temps de la réflexion. Le dossier que vous décrivez aurait mérité d’être étudié à tête reposée par nos réprésentants il me semble


      • appoline appoline 14 janvier 2013 20:11

        Heureusement que nos politiques ont les intellos (ou pseudo) de gauche pour sauver la France ou irions nous sinon ?


        Quand on voit ce que les politiques ont fait de la France depuis le départ du Général, ceux qui se sont faits casser la gueule durant les dernières guerres doivent se retourner dans leur tombe.

      • La mouche du coche La mouche du coche 13 janvier 2013 11:47

        L’auteure devrait se demander qui est derrière RESF et le DAL et elle découvrira que la réalité est l’inverse de son article. Allez zou. Tout est sur le ternet. il suffit juste de cliquer.


        • Ariane Walter Ariane Walter 13 janvier 2013 13:09

          Je vois surtout ceux qui se battent devant. Je suis sensible à l’amour d’autrui et à la générosité que manifestent tous ceux qui ,de nuit, après leur boulot, vont aider les autres.

          J’ai vu, rue Valenciennes, les visages de ceux qui hier étaient à la rue et trouvaient un toit grâce à d’autres qui se battent pour eux.

          Et toi, la mouche, tu es payé par qui ?


        • schwitters schwitters 13 janvier 2013 15:09

          @ mouche faites un effort donner les références qui rendent votre savoir tout puissant..autrement on a l’impression que c’est juste pour porter la contradiction...cela serait maladif !


        • appoline appoline 14 janvier 2013 20:13

          Prenez les chez vous Ariane, il est très facile de faire du social sans être impliqué


        • Ariane Walter Ariane Walter 13 janvier 2013 13:14

          Il fallait que quelqu’un le dise. C’est toi.
          J’aimerais voir ce que tu deviens, toi, dans des circonstances identiques.
          Aujourd’hui c’est un père, comme un autre que son enfant réclame.

          Bien dans la merde là, les FN, de vous montrer pour ce que vous êtes.

          je pense que si le Christ avait raconté dans un article du temps qu’il ne fallait pas insulter une prostituée, il y aurait eu un Calmos pour l’insulter.
          Je te signale la déchéance de Fantine dans « les Misérables ».

          Pitoyable.


        • wesson wesson 13 janvier 2013 18:33

          Bonsoir Calmos,


          « Ma grand’ mére de 75 ans...un tante et deux oncles sont partis de Drancy pour les camps
          Sont jamais revenus »

          Ils sont tombés des mirador ?

          Sans déconner Calmos, je vous le dit tout net : vous êtes un fasciste, et le fait que votre famille ait pu en souffrir ne change strictement rien à l’affaire.

        • lulupipistrelle 13 janvier 2013 19:11

          @Calmos... se faire traiter de fasciste par des néo-stal... quelle gloire !


        • OMAR 13 janvier 2013 20:01

          Omar 33

          Pauvre Calmos...

          Tu viens de censurer Jacques Brel, pas mes écrits...

          Heu.... juste un p’tit chouia qui précise ce que t’es réellement...

          Sinon, toujours décidé à faire ton pèlerinage au Berghof, ?


        • Irina leroyer Irina leroyer 13 janvier 2013 20:37

          AW,


          les faux dévots comme toi, s’appellent TARTUFFE

          pas de chance , je ne vote pas FN,alors difficile de me cataloguer n’est ce pas ?

          irina

        • Irina leroyer Irina leroyer 13 janvier 2013 21:21

          alors camarade Wesson ?


          tu choisis le loup ou le chien ?

          aveu difficile pour un nostalgique de Staline et Mao, et qui se prétend progressiste...

          tu parles d’un progrès, une régression oui ?

          Irina 

        • wesson wesson 13 janvier 2013 22:24
          « Vous reliez le FN , pour lequel je vote , au fascisme nazi »


          holala Calmos, vous mélangez tout. 

          Le nazisme est bien une configuration du fascisme, mais ce n’est pas la doctrine actuelle du FN.

          le fascisme, c’est un nationalisme - c’est à dire identifier tous les problèmes comme étant la résultante d’une population étrangère ou conseillée par l’étranger - et ensuite de décréter que tous ces problèmes seront réglés dès lors que on se sera débarrassé de ces « ennemis », et le nazisme poussait la logique plus loin en disant qu’il fallait tous les tuer, alors que le FN se contente de dire qu’il faut tous les foutre dehors.

          Oui calmos, je persiste : de par vos prises de position ici, vous montrez une image de proto-fascite. 

          @irina :
          Bonsoir Irina,
          mes parents m’ont toujours interdit de m’adresser aux personnes que je ne connais pas.

        • trobador 13 janvier 2013 23:38

          @calmos

          « ’les bougnes... »

          Salopard, c’est à ces mots là qu’on reconnait les ordures. Je voudrais te voir finir comme Max dans ’il était une fois en Amérique", dans une poubelle ou tu te jetterais toi même.

        • appoline appoline 14 janvier 2013 20:15

          Ariane,


          Rappelez moi ce qu’a dit Christ déjà : qu’il ne fallait pas donner des perles à des pourceaux ?

        • Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 13 janvier 2013 14:04

          l’auteur se croit “bon” parce qu’il défend la veuve et l’orphelin, posture classique pour s’autoproclamer meilleur que les autres.

          Figurez-vous qu’il y a même des gens qui agissent sans intérêt autre que leur satisfaction personnelle d’avoir fait les choses en accord avec leur conscience (et pas forcément leurs finances), se balançant pas mal de que les autres pensent de leur action et beaucoup plus que vous ne croyez, qui agissent à l’échelle de leurs possibilités. J’en connais, j’en côtoie, en vingt ans j’ai eu le temps de me faire une idée précise de l’intention qui les anime.
          Peut-être n’en avez-vous pas conscience parce que votre moteur carbure autrement et qu’on parle surtout de ceux qui « profitent » du système quel qu’il soit, les associations étant, comme tout groupement humain, pépinière de comportements déviants, mais merci de ne pas généraliser, il y a surtout en période de crise, de vraies générosités qui n’attendent rien en retour, même pas la reconnaissance de leurs pairs.


        • Ariane Walter Ariane Walter 13 janvier 2013 13:29

          « se déclarant agrégée ».
          J’arrête là car c’est une posture de cons de relever ce qui n’est qu’un élement de bio.
          mais j’ai des leçons à recevoir de qq’un qui parle de « milieu échiquéen. »

          Pour le reste, il faut croire que tu te plantes gravement car M. Ribeiro vient d’être libéré aujourd’hui.
          Je voulais faire une modification sur l’article même mais il a été publié avant.

          Quant’à l’auteur se croit bon car il défend la veuve et l’orphelin , ma foi,je crois en effet que c’est bon pour la veuve et l’orphelin !!!! Simple pragmatisme.
          .

          Quant au problème de « aller contre les lois » ,il est vrai que les pauvres n’ont pas d’avocats et de gouvernements à leur solde pour faire des lois qui les favorisent.

          Boqué, là ; Non ?


          • COVADONGA722 COVADONGA722 13 janvier 2013 13:48

            yep bonjour Madame Walter encore un engouement qui confine à la cécité .
            Si vous suivez de prés les actions du Dal est les personnes concernés par l’aide
            qu’il apporte vous decouvrirez que n’existe plus sur le territoire nationnal de pauvre
            et d’exclu de nationalité française et encore moins d’origine sous-chienne .Déclaration du responsable Rennais du DAL « il n’existe pas de famille française en situation d’exclusion à Rennes ».L’utilité des sous-chiens pour le dal se limitant à payer des impots qui permettent aux municipalités comme celle de Rennes de voter des subventions que le DAl veille a reverser à des non sous-chiens exclusivement.La boucle est boucléee apres les associations anti racistes crachant à la gueules de ceux qui les sponsorisent voici les associations caritatives ou les français n’ont vocations qu’a cracher au bassinet ;
            .
            Asinus : ne varietur


            • Ariane Walter Ariane Walter 13 janvier 2013 15:42

              Ah ! Mon brave Cova qui connaît le latin.
              Figure-toi que moi, rue de valenciennes, j’ai vu des hommes, des femmes et des enfants. Ils parlent français comme toi et moi.
              Et ils avaient l’air heureux d’être à l’abri. faiblesse, sans doute, de leur petite nature.
              A tous ceux qui ruminent ici et crachouillent, je leur souhaite cela : la rue...Pour comprendre un peu.


            • Fergus Fergus 13 janvier 2013 16:16

              Bonjour, Asinus.

              La situation rennaise (qui est assez justement rapportée là) est loin d’être représentative de ce que l’on peut constater ailleurs sur le territoire national.


            • appoline appoline 14 janvier 2013 20:21

              Ariane,


              Ce n’est pas bien malin de votre part de souhaiter la rue à ceux qui ne se rangent pas derrière vous. Bien petite votre manière de penser, c’est ça que je vous reproche à l’extrême gauche ou assimilé, votre agressivité ; et vous venez cracher sur le FN, je trouve que vous avez belle gueule sur ce coup là.

              Moi, je ne vous souhaite pas la rue, vous n’y tiendriez pas 24h. Alors continuez à passer dans votre rue machin-chose et regardez bien la misère en vous délectant, car c’est bien cela que vous faites, si je me trompe alors arrêtez de passer et relevez vous les manches. Et surtout, arrêtez de faire entrer les miséreux en France, vous savez ceux qui sont incapables de se battre dans leur pays pour des raisons économiques ou politiques

            • Ariane Walter Ariane Walter 13 janvier 2013 14:16

              Je t’ai boqué. Fouille toute ta bibliothèque ,ça ne changera rien.


            • oncle archibald 13 janvier 2013 15:01

              Pardonnez mon ignorance crasse .. Ca veut dire quoi « Je t’ai boqué » ?


            • Ariane Walter Ariane Walter 13 janvier 2013 15:38

              Hihihihi !!!« Je t’ai coupé la chique et tu n’as rien à répondre » car quand quelqu’un dit « respectez la loi » alors que l’on sait que des officines , payées par le capital sont en train de réécrire tts nos lois, il est évident qu’il n’y a rien à répondre. On est démasqué pour ce qu’on est. on défend la loi des puissants.

              On en connait même un ;, nommé Hollande qui veut inscrire dans la constitution que le code du travail n’existe plus.
              Et il vouvoie les gens !!

              Bises Archi !


            • DanielD2 DanielD2 13 janvier 2013 14:48

              Si quelqu’un a envie de laisser ses immeubles vides, qu’est-ce que ça peut vous foutre ? La propriété privée vous connaissez ? C’est génial d’être généreux avec les biens des autres sans leur demander leur avis, ça coûte pas cher. 


              Et le clandos alcoolique, il peut pas rentrer chez lui au lieu de nous faire chier ? 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires