• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les mystères de Macron – Le Mystère de la Finalité

Les mystères de Macron – Le Mystère de la Finalité

Les mystères de Macron – Le Mystère de la Finalité

"Les voies de Dieu sont insondables". Inusitée, l’origine de ce Macron qui arrive de nulle part. Étonnant, ce large consensus qui l’accueille, entre des homme et des forces dont il semblerait que l’intérêt commun serait de lui barrer la route. Mystères ? Disons qu’on devrait se poser des questions. Cette genèse d’un homme providentiel – et la construction pour le soutenir d’une majorité monolithique ! – ont-elles été des effets du hasard ? Ne serait-il bien naïf de le croire ? comme de croire que seront passagers les effets des causes qui ont produit ce résultat et dont rien ne permet de penser qu’elles ne sont pas là pour durer. Il est donc raisonnable de penser que nous assistons à une transformation permanente du jeu politique. 

Une transformation qui a été voulue. Ne faudrait-il donc pas se demander POURQUOI on a ainsi touillé cette soupe politico-sociale qui mijotait ? Se demander quel est le but de cette ÉVOLUTION, à quoi elle va servir… et surtout à qui elle profite ? … Cette évolution a une FINALITÉ, qu’on doit tenter d’imaginer, Vers quoi se dirige-t-on ? Car, n’en déplaise aux cyniques – qui manquent parfois d’imagination – il n’est pas crédible que cette évolution ne soit qu’un autre stratagème des riches pour gagner encore davantage.  

Cette explication qu’on ressasse de l’infinie cupidité des riches n’est pas crédible, parce que la classe des Gagnants possède déjà TOUT ce qui peut être utilement possédé. Un riche peut bien rivaliser avec un autre riche pour arracher des miettes à Lazare sous la table, mais la CLASSE des Gagnants/Possédants, en bloc, ne pourrait prendre plus qu’elle ne prend déjà de celle des Dépossédés, sans que ne se tarisse rapidement la consommation et donc la source de son enrichissement. Si ceux qui ont le pouvoir avaient pu prendre plus, ils l’auraient déjà fait et, si la demande effective n’était pas la seule vraie limite à la cupidité des riches, ni la France ni le monde ne seraient gérés comme on voit bien qu’ils le sont…

Qu’aurait voulu tirer la classe des Gagnants, de cette convergence de la Droite et de la Gauche, dont la conséquence la plus probable sera de faciliter un rapprochement « à la scandinave » entre leurs clientèles respectives ? Aurait-elle soudain choisi, par pur altruisme, de faire de vrais PARTENAIRES de ceux dont on s’est acharné depuis longtemps à faire des ADVERSAIRES SOCIAUX en les astreignant à un incessant jeu à somme nulle ? 

Et si ce ne sont pas les Gagnants qui l’ont ourdi, devrait-on supposer que cette fin en surprise du clivage séculaire Gauche-Droite ait été le fait des « Perdants » ? N’y pensons même pas ! Car il est évident que ceux qui n’ont pas le pouvoir n’ont pas celui de le prendre et que les seuls qui semblent y accéder « par surprise » sont ceux qui, sans en avoir l’air, en ont déjà investis tous les attributs, … ce que rien ici ne permet de supposer

Si ni les Gagnants ni les Perdants ne l’ont voulu – ni surtout ne paraissent en tirer un profit – quels sont ceux qui ont permis que se réalise cette évolution historique ? Ne pensons pas que la réponse va nous apparaître comme une évidence : le génie de Macron et des ses alliés a été justement que celle-ci se fasse sans crier gare ! Je me limite donc ici à suggérer une hypothèse… Tirée par les cheveux come la femme de l'homme des cavernes, mais En avez-vous une meilleure ?

Cette hypothèse est qu’une « sous-classe » des Gagnants, déjà partie prenante de la gouvernance, mais insatisfaite du rôle de partenaire junior qu’elle y joue, ait choisi de scier la branche sur laquelle le Pouvoir actuel est assis, convaincue que c’est elle qui, après la chute, tombera seule sur ses pieds et exercera l’essentiel du pouvoir. Il y a des précédents…

Voit-on aujourd’hui en scène les acteurs qui correspondraient a ce scenario ? O U I !

Depuis la révolution industrielle, dans un monde encore essentiellement de pénuries, ce sont les détenteurs du capital matériel, maitres de la production et donc de la création de richesse, qui étaient les meneurs du jeu. Le politique était aux ordres de l’économique. Avec l’abondance qu’a amenée l’industrie et ses séquelles, toutefois, les priorités ont changé et avec elle les rapports de force. 

Le tertiaire a pris le pas sur le secondaire et la demande pour les services sur celle pour les biens. La richesse et ses symboles ont été dématérialisés, puis « virtualisés ». C’est la CONNAISSANCE qui est devenue la source première de création de richesse et c'est le capital humain, le travail devenu « compétence », qui vaut désormais bien plus que l’équipement. Ce n’est plus le banquier, l’investisseur pourvoyeur de capitaux qui est indispensable : il sont légions et ils sont interchangeables… comme l’étaient jadis les travailleurs sans vraies qualifications. La ressource rare, aujourd’hui, ce n’est plus le capital : c’est l’EXPERTISE

Aujourd’hui, l’est l’expert qui est irremplaçable… Pourtant, c’est toujours le banquier, le « capitaliste » qui semble mener le jeu ; Il semble que rien n’ait changé. Mais, est ce bien vrai ? Si on regarde de plus près, ne voit-on que le pouvoir effectif du propriétaire de la richesse est devenu précaire ? Dans un monde qui privilégie une expertise technique, objective, transmissible. Le proprio du capital n’est vraiment compétent que dans la manipulation de rapports humain, souvent coutumiers, voire héréditaires.

Sa position est TRÈS précaire, car la manipulation des symboles de sa richesse – qui en sont devenus la réalité effective ! – est devenue elle–même une « expertise ». … Une expertise (compétence) qu’il n’a généralement pas, car elle ne recoupe en rien sa propriété de cette richesse.  Or, s’il ne l’a pas, il est à la merci de ceux qui le servent. Il n’est protégé que par leur loyauté, encadrée par des lois dont la moralité est souvent remise en question… et parfois quelques fusils mercenaires publics ou privé.

La situation du propriétaire des capitaux est alors d’autant plus faible, que le rapport des forces entre le politique et l’économique est redevenu ce qu’il était jadis, avant la révolution industrielle. On a compris que, dans un monde de symboles, c’est l’État qui CRÉE la richesse et que, même si pendant la transition vers le vieux rapport de forces des épisodes de corruption sont possibles, on est a resoumettre le « pouvoir économique » aux ordres du politique.

Les « capitalistes », ci-devant maitres du jeu, ne sont donc plus que les pourvoyeurs d’une richesse symbolique qu’on crée d’un trait de plume. Ils sont, en fait, devenus des bourdons inutiles dans la ruche de la production. Devrait-on donc s’étonner, si la « sous-classe » des experts, l’élément dynamique au sein de la structure actuelle du pouvoir comme de la société, s’érigeait en faction et s’insurgeait contre la dominance des « capitalistes » ?

Si elle le faisait, et accédait au pouvoir, quels seraient ses premiers gestes ? Evidemment, on ne peut répondre à cette question hypothétique que par une fiction. En voici une qui me plait

Dans un monde ou les Attali priment sur les Rothschilds – et les grands communicateurs sur les banquiers– on éliminerait le clivage Gauche-Droite et les « classes », tous les travailleurs prenant la place unique qui leur revient, dans une seule longue théorie d’experts dont chacun est rémunéré selon sa compétence et les lois du marché… Il le serait mieux que maintenant, puisqu’il ne resterait pas de bourdons dans la ruche et que tout le monde butinerait. Bien sûr, "il n’y aurait plus de baleines"... et le Syndicat ne serait plus que le Forum où les travailleurs discuteraient entre eux des écarts de rémunération entre leurs professions, mais rien sans sacrifices, n'est-ce pas ?

Dans ce monde, les décisions prises sont celles qui apparaissent les plus efficaces, au vu des objectifs décidés par ceux qui s’y connaissent… La démocratie se limite à un droit de veto, pour que rien ne devienne loi qui n’ait fait l’objet d’un très large consensus. Le maitre-mot n'est pus démocratie, mais "consensus" L’Assemblée Nationale est encore un lieu où on discute, mais ce sont les médias qui informent et les décisions sont prises par ordonnances en n’y consacrant qu’un minimum de temps…

C'est une fiction, et toute ressemblance.... Bon, Allez. Sans rancune, et ne me blâmez pas si tout cela n’est pas chose faite « avant l’aôut, foi d’animal…. »

 

Pierre JC Allard

 


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • rogal 30 juin 10:52

    Hypothèse intéressante, mais comment comprendre le rôle joué par les médias ploutocratiques ?


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 30 juin 16:54

      @rogal



      « Mais comment comprendre le rôle joué par les médias ploutocratiques ? »

      Une illustration parfaite de la prise en charge par les ’Experts’, qui est le message de cet article. Ce ne sont plus les propriétaires des médias qui en déterminent le contenu ni mème l’editorial. ; ce sont des « médiacrates », des « experts », et ils sont – consciemment ou non – partie de la « conspiraton ».

      PJCA

    • Xenozoid Xenozoid 1er juillet 18:08

      @Pierre JC Allard

      c’est un multipseudo,il aime les beaudruches,voilà tu sais
      il est comme fifi il ne fait que du copier coller,et repetidas...
      le niveau s’arrete au grand remplacement,il te prouvera le boubiboulga de sa spécialité marx, sans sa juiveté...lol,il est sioniste avec d’autre pseudos

    • Claude Simon Claude Simon 30 juin 11:06

      Non, l’état ne crée pas de richesse, sauf en terme d’entreprise publique.


      Il consomme de la valeur, se repose les conditions de création de valeur (législatif) et son administration permet les conditions de la création de valeur.

      L’europe, c’est monopoliser les conditions de création de valeur, gérer les situations de monopole. Le client dès lors se porte garant de son contournement.

      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 30 juin 17:05

        @Claude Simon

        L’État crée la monnaie, laquelle dans une économie monétarisée comme la nôtre joue effectivement le rôle de la richesse. Le niez–vous ?


        PJCA

      • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 30 juin 11:31

        « Cette hypothèse est qu’une « sous-classe » des Gagnants, déjà partie prenante de la gouvernance, mais insatisfaite du rôle de partenaire junior qu’elle y joue, ait choisi de scier la branche sur laquelle le Pouvoir actuel est assis, convaincue que c’est elle qui, après la chute, tombera seule sur ses pieds et exercera l’essentiel du pouvoir. »


        Hypothèse recevable tant que vous n’allez pas plus loin.
        Je partagerais volontiers ce point de départ, mais remplacerais les « experts » par les « commerçants » (et non plus les producteurs ni les financiers, on est d’accord), et les partisans du renforcement de l’état par leur contraire : les « libertariens ».

        Les deux piliers de l’U.E. _ libre circulation des capitaux et des marchandises, règne de la concurrence par la déréglementation - seraient ainsi validés à 100%, ce qui ne veut pas dire que quelqu’un dautre ne sciera pas la branche plus près du tronc !

        • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 30 juin 11:49

          @Jeussey de Sourcesûre

          On peut lire dans Wikipedia une explication qui rappelle quelques propos de Macron (l’homme à la pensée s complexe que les conférences de presse ne sont pas adaptées au dialogue avec les journalistes) :

          « Le libéralisme libertarien semble échapper à la dichotomie politique classique gauche/droite de par ses thèses qui le situent à la fois à gauche au plan des libertés individuelles (dépénalisation des drogues, liberté d’expression, liberté d’immigration, liberté sexuelle, refus de la conscription...) et à droite au plan des libertés économiques (respect de la propriété privée, liberté d’entreprendre, libre-échange, réduction drastique de la fiscalité, rejet des politiques étatiques de redistribution...).

          Certains libertariens – notamment les anarcho-capitalistes – refusent tout État. D’autres veulent, en vertu des théories minarchistes, le restreindre à un État minimal – à savoir Police, Justice et armée – permettant de garantir le droit à la propriété. »

        • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 30 juin 14:51

          @Jeussey de Sourcesûre

          Le « parti libertarien » existe, il a été lancé en avril 2017 sur les décombres d’une autre organisation : le « mouvement des libertariens » qui avait participé à l’élection législative partielle du 16 juin 2013 dans la 3e circonscription du Lot et Garonne où Stéphane Geyres (président du mouvement à cette époque) a rassemblé 56 voix, soit 0,17% des suffrages exprimés. 

          La voie des urnes ne paraissant pas la meilleure stratégie pour la prise du pouvoir et l’absence d’ancrage populaire ne permettant pas d’envisager la révolution, les libertariens avancent masqués.


        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 30 juin 17:37

          @Jeussey de Sourcesûre


          « Libertarien » a eté un vocable à la mode. Il a passé, car on s’est aperçu que le concept exigeait un effort intellectuel que le ciyoyen lambda n’est pas prêt a consentir. Par tätonnements, on en est arrivé à la solution Macron, qui accepte l"évidence que la moitié d’une population normale a un Q.I inférieur à la moyenne. Je crois qu’on a trouvé le filon et, pour tout vous dire, j’en suis assez heureux 

          Agere, non loqui ...

          PJCA

        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 30 juin 17:44

          @Jeussey de Sourcesûre



          Le « Commerce » n’est qu’un un nom acceptable pour arnaque, car il consiste à acquérir quoi que ce soit pour MOINS que ce que l’ôn croit son juste prix.... et a tenter de le revendre pour PLUS que ce juste prix. Ce n’est ps une activité à mettre dans son CV si on se prétend une personne respectable.

          PJCA


        • rocla+ rocla+ 30 juin 17:58

          @Pierre JC Allard


          C ’est une invention formidable le commerce  , des millions de gogols vont dépenser des milliards chaque jour  dans la grande distribution . 

          Et les propriétaires roulent dans des jolies berlines . 

          C ’est comme les métiers de la justice  ... et des millions de gens vont consulter 
          des avocats . 

          Qui eux aussi  roulent dans des jolies berlines . 

        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 30 juin 18:17

          @rocla+


          Tout à fait d’accord avec vous. Seul mon serment d’office m’a retenu d’agrémenter de npmbreis exemples tout le mals que j’ai dit du systeme judiciaire et du rôle des avocats, Quand au commerce, c’est la principale activité humaine, bien plus que l’amour ou la guere. On en viendra peut–etre à écrire sur sa tombe les chiffre du bilan du dèfunt, à son entré et à sa sortie

          PJCA

        • rocla+ rocla+ 30 juin 19:47

          @Pierre JC Allard


           smiley  smiley smiley

        • Daniel Roux Daniel Roux 30 juin 11:52

          Tel que je vois les choses, il n’y a pas vraiment de changement hors une nouvelle présentation du réel.

          Derrière l’illusion et la Communication, le réel est que les riches ( peu importe au fond le nom que l’on donne à l’oligarchie) gouvernent les pauvres, que les premiers tiennent le gouvernail et que les seconds rament.

          Les riches ne gouvernent pas directement, ce serait s’exposer inutilement, ils ont des employés pour le faire.

          Les riches, s’ils forment une classe solidaire, forment néanmoins des groupes aux intérêts concurrents, condamnés à s’entendre pour éviter les dérives destructrices.

          Chaque écurie présente une monture au départ. La lutte a été acharnée, des coup de cravaches ont volé, au final, un seul franchit la ligne d’arrivée. Les vieux canassons perdants et fourbus sont mis au rancart. Le groupe gagnant prend la main. Les autres s’adaptent à la nouvelle donne.

          Avec Macron, c’est une nouvelle génération de ces employés qui arrive au pouvoir. Une génération qui a appris des erreurs de la précédente.

          Les problèmes économiques et sociaux de la France dans l’UE n’ont pas changé. Ce qui a changé, est l’impérieuse nécessité de réduire les déficits publics pour que l’UE et l’Euro puissent continuer à garantir la valeur des avoirs des riches.

          Bien évidemment, ce ne sont pas les riches qui vont payer. Ils n’abandonneront pas leurs privilèges tant qu’ils seront les maître du jeu. Et si un jour, ils perdent la main, ils renverseront la table.

          Si vous voulez savoir quelle politique suivra Macron, intéressez-vous aux « réformes structurelles » préconisées par l’UE, l’OCDE, le FMI et la BCE.

          Premier indice : Les « sacrifices » demandés au retraités.
          Deuxième indice : L’indispensable assouplissement des normes, à commencer par celles qui régissent les rapports entre les salariés et les patrons.
          Troisième indice : Le blocage des salaires des fonctionnaires.

          Vous avez trouvé ! Il s’agit bien de la potion amère imposée au Grecs pour leur faire payer l’insondable incurie des précédents gouvernements ! Celui imposé par et pour les riches familles de l’oligarchie !


          • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 30 juin 19:33

            @Daniel Roux

            « il n’y a pas vraiment de changement hors une nouvelle présentation du réel.... »


            OUI... et NON.. 

            La relation entre Gagnants et Perdants n’a pas changé et ne changera pas.... car c’est avant tout ce sentiment d’avoir et d’ÊTRE plus qu’autrui que l’individu recherche. Il est programmé pour l"envie et donc la frustration et le malheur..

            Toutefois, OBJECTIVEMENT, en termes absolus et non de comparaison, la situation a 
            tellement changé, avec les progrès de la science et l’abondance qu’a apportée l’industrialisation en Occident, que la condition humaine même en a été transformée.... On aura peut–être n peu de tranquilité sociele pour que chacun se tourne vers soi et identifie sa propre satisfaction.

            PJCA 





          • Claude Simon Claude Simon 30 juin 16:14

            @Pomme Rouge


            En français, Mohammed, c’est Maurice, d’où le prophète Maurice, en attendant le Roi Momo XIV...
            Les momos, ça peut nous changer des bobos.

            • Emma Joritaire 30 juin 22:51

              Concrètement, ça sert à quoi toutes ces spécuculations ?

              Pour commencer, personne ne sait si Macron sera encore vivant à minuit.

              Et, pendant ce temps, ça débarque sans débander à Lampedusa.

              Qui peut affirmer avec certitude que les peuples ne finiront pas par se révolter contre les envahisseurs, non seulement... envahissants mais de plus en plus exigeants et arrogants ?


              • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 1er juillet 15:57

                @Emma Joritaire

                Bien sûr . Mais comme je ne sais pas si JE serai vivant à minuit.... :–)

                PJCA

              • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 1er juillet 14:13

                Vous êtes prolifique monsieur JC ALLARD !


                Vous publiez aussi facilement que le permet la loi du jeu au Poker « sans voir », la modératitude ferme les yeux ...quand mes articles ne passent pas ! Je comprends que c’est la même loi qui prévaut ... 

                Ainsi vous commencez votre article par la classique citation «   »Les voies de Dieu sont insondables« . que je réécris »les Voies du Seigneur sont impénétrables«  !

                Permettez mr Allard que je vous mette à la page et au fait de l’intelligence du XXI siècle. Je vous suggère d’interroger les scribouillards du Canard boiteux et enchainé qui a perdu son foie gras, à qui j’avais destiné une foisonnante littérature scientifique des 2001...

                Pour peu qu’un atome d’honnêteté soit encore collé à l’une des dernières plumes froissée du vulgaire palmipède, vous trouverez bien 
                quelqu’un parmi l’effectif de cette basse-cour politico-médiatique qui vous apprendra que j’avais corrigé l’expression par laquelle vous commencez votre article qui essaye de justifier l’injustifiable : Je vous rappelle alors à vous mais aussi  aux perfides journalistes lourdement enchaînés à la Maison de la désinformation que :

                 »Les voies du Seigneurs sont pénétrables mais...pas par effraction«  !

                Voyez-vous monsieur Allard, il n y a plus de mystères, plus d’obscurité, plus d’ignorance et plus d’innocence ; il y a juste complicité et facile soumission des populaces et des Zélites corrompues !
                Chacun est alors devant ses responsabilités !

                J’ajoute que le  »principe d’incertitude" est une idée préhistorique... Cultiver et entretenir
                les mystères scientifiques et les complots sorciers ne fera qu’éclairer encore plus les opinions !

                • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 1er juillet 16:16

                  @Mohammed MADJOUR


                  Mes (3) trois articles peuvent donner l’impression que je suis prolifique – prolixe, même – mais la vérité, c’est qu’il ne s’agit que d’UN seul que j’ai publié en(3) trois segments, pour je pas effaroucher les lecteurs timides dont je sais que l’attention défaille au delà de 1 000 mots. C’est la même timidité qui m’incite à ne pas pénétrer les voies du Seigneur... On se connait a peine.... :–))

                  PJCA




                • non667 1er juillet 15:15

                  article qu ne répond en rien sur me mystère macron !

                  jca voit la société divisé verticalement entre classe de riches et classe de pauvres
                  puis prévoit une division horizontale de la classe des riches entre classe des anciens capitalistes et une nouvelle sous classe des « experts » qui prendrait le pouvoir aux premiers
                  c’est oublier /ignorer la division horizontale trans- classe millénaire (+ de 4500ans ) peuple élu contre reste du monde (peuple élu sur de lui et dominateur insatiable de richesse et de puissance selon l’alliance d’avec leur dieu depuis Abraham )
                  au point de nous écrire cette absurdité « Dans un monde ou les Attali priment sur les Rothschilds – et les grands communicateurs sur les banquiers– »
                  alors que c’est le juif attali qui a fait rentrer macron chez les juifs Rothschild qui ont installé leur marionnette macron au pouvoir grace a leurs réseaux, finances , « communicateurs »


                  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 1er juillet 16:54

                    @non667


                    « article qu ne répond en rien sur me mystère macron ! »

                    Vous avez raison, mais je ne prétends pas répondre ; j’en suis encore à m’interroger. Je crois que nous devons tous nous interroger, car le pouvoir va se pointer désormais avec un masque different, et si vous ne le reconnaissez pas vous en pâtirez.

                    Je ne dis pas que la complicité efficace entre le pouvoir et la richesse pour l’exploitation ses culs –terreux va disparaitre. Je dis que depuis des siècles on acquiert surtout le pouvoir par la richesse, alors que désormais il faudra acquérir la richesse par le Pouvoir. COMME C« ETAIT LE CAS AVANT LA RÉVOLUTION INDUSTRIELLE. Une chose a changé, toutefois, depuis l’époque des gros-bras et des gros canons. Maintenant l’arme ultime c’est »SAVOIR" et LE savoir. La science et l’information. Les maitres du jeu, les faiseurs de rois, ce seront les experts..., dont les communicateurs.

                    PJCA



                  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 1er juillet 18:20

                    @non667


                    « c’est oublier/ignorer la division peuple élu contre reste du monde (...) depuis Abraham !  »

                    On veut vraiment sentir l’ail partout dans la cuisine méditerranéenne... ! J’ai déjà dit SINCÈREMENT ce que je pensais de la « Question Juive ».

                    PJCA

                  • non667 1er juillet 22:42

                    @Pierre JC Allard
                    la leecture de vos liens ne font que confirmer mon sentiment : il n’y a pas de mystère macron , je ne crois pas JE SAIS que c’est une créature de Rothschild
                    itou pour dieu et l’origine de la v ie ! je ne suis pas croyant mais sachant ! et que les évolutionnistes sont des escrocs
                     

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès