• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les raisons de l’incohérence en politique

Les raisons de l’incohérence en politique

Certes les cantonales ne sont ni les législatives ni la présidentielle.

Mais l’évidence, c’est bien que la politique nous balade. Elle se divise elle-même pour mieux régner, en générant la confusion et en égarant les esprits. En fait la politique n’est pas divisée en UMP et PS, mais en deux factions véritablement opposées et qui ne sont jamais révélées dans les débats, réservés aux deux partis prétendument dominants, qui « jouent » l’opposition.

- La principale faction, c’est celle qui sévit depuis le départ du général de Gaulle. Elle cherche petit à petit, en douceur, à mettre fin au modèle social mis en place par le Front populaire, puis par la Résistance à la Libération. Modèle social qui se révèle un obstacle majeur pour tous les économistes dont l’idée fixe est de contrecarrer la baisse tendancielle du profit, même si cette grande œuvre, à force de démagogie, était devenue le tonneau des Danaïdes.

En effet, si ce modèle social devait perdurer et s’étendre à toute l’Europe et aux pays émergents, les fonds de pension américains s’effondreraient et toute l’économie américaine à la suite. C’est pourquoi le rôle du FMI, de l’OMC et de l’intense lobbying auprès de l’Union européenne, fut d’instaurer peu à peu l’ultralibéralisme planétaire, c’est-à-dire cette prétendue mondialisation, euphémisme de la Loi de la jungle mondiale. Et le pire est à venir avec les technocrates qui aujourd’hui nous concoctent un traité de paupérisation générale, le TTIP (voir le blog précédant).

Tout est donc programmé pour que la santé devienne un luxe et le travail de plus en plus rare, par les délocalisations sauvages et les automatisations qui ne cessent de se perfectionner et de gagner de plus en plus de secteurs d’activité.

Les acteurs des médias, ignorant pour la plupart ces perspectives, continuent inlassablement leur propagande rassurante, inspirée par ceux qui les financent.

Cette désinformation n’a qu’un seul objectif, endormir l’opinion publique, pendant que partout sur la planète, le « Marché » se charge de réguler la population, par la famine, la violence, les saletés chimiques contenues dans l’alimentation de masse, les révoltes, les guerres, les pollutions et les catastrophes écologiques. Sans oublier le trafic de drogues, dont les faramineux bénéfices, après blanchiment, contribuent à plus du tiers de la Finance mondiale, ce qui permet à des criminels de gérer, évidemment sans aucun scrupule, une grande partie de l’économie de la planète.

Pour cette faction, l’avenir de l’Europe est dans le fédéralisme, lié à la perte de pouvoir des États, et donc à la disparition de la démocratie (une évidence, entre autres, à l’aune du référendum de 2005 !).

Ainsi la Fédération des pays d’Europe pourrait, sans recours aux électeurs, et sans opposition, s’en remettre totalement au Grand frère étatsunien quoi qu’i décide. Or, le dollar ne valant plus rien et étant contesté partout ailleurs, une grande crise est à nos portes et l’euro, alors, sombrera avec lui.

 

- Face à cette faction extraordinairement puissante, puisqu’elle est appuyées par toutes les multinationales sans exception et par la finance mondiale (donc par les médias dominants), il n’y a qu’une alternative, celle qui consiste à défendre bec et ongles, la souveraineté nationale, et donc, à récupérer un certains nombre de pouvoirs politiques annexés par l’union : maîtrise de la monnaie (monnaie commune à la place de la monnaie unique, possibilité d’établir un relatif protectionnisme négocié avec les pays concernés, etc. Une entreprise, certes, très complexe à mettre en œuvre.

L’Union européenne était une très bonne idée, mais sa véritable finalité (fédéralisme) et ses objectifs furent cachés à l’opinion publique. Pourquoi avoir mis la charrue avant les bœufs ? Pourquoi, avant de regrouper 28 pays, n’a-t-elle pas réussi à harmoniser les politiques fiscales, salariales et sociales des pays membres (les douze, puis les quinze) ? Pour générer la confusion et inciter à la compétitivité entre des pays dont les plus faibles se révélaient disposer justement de politiques sociales les plus évoluées. Même si ces pays devaient se lancer dans un certain nombre de réformes. Le but étant à l’évidence de les ramener au niveau des moins performantes, comme celles de la Pologne et demain de l’Albanie !

L’incurie des acteurs politiques de l’Union, de gauche comme de droite, n’est pas due à leur incapacité ou à leur sottise ; il faut donc admettre qu’ils se sont soumis aux lobbies en toute connaissance de cause et de conséquences désastreuses pour les peuples européens.

C’est pourquoi, pour cette faction, l’avenir de l’Europe et de la France est du côté de la Russie, de la Chine, de l’Inde, etc. (Les BRICS).

Toutefois, que peut signifier le brusque revirement de Barack Obama vis-à-vis de l’Iran, donc vis-à-vis de la Syrie, donc de la Russie etc., malgré le désaccord de Benyamin Netanyahou ?

Trop tôt pour le dire, mais ce changement de paradigme, est-il un espoir de voir toute cette incohérence s’estomper ?

ANNABA, auteur de « Conspiration malthusienne »

http://philippe.annaba.free.fr


Moyenne des avis sur cet article :  3.33/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • P-Troll P-Troll 19 mars 2015 09:34

    Pourquoi parler d’incohérence dans votre titre et votre conclusion alors que votre raisonnement tend à démontrer la cohérence de la domination financière des Etats-Unis ?


    Oui, l’alternative semble très difficile à mettre en oeuvre, et ce qui est effrayant, c’est que les bourreaux aveugles foncent tête baissée dans un mur où ils se fracasseront en entrainant avec eux leurs victimes non consentantes.

    Un cauchemar ?

    • P-Troll P-Troll 19 mars 2015 11:10

      @P-Troll

      tous ces moinssages depuis quelques jours me laissent preplexe !
      qui détient une telle réserve de moins si ce n’est la modération ?

    • doctorix doctorix 19 mars 2015 14:16

      @P-Troll

      Il y en cinq, c’est leur quota.
      Ce n’est pas la modération, ce sont les chiens de garde.
      Ensuite la stat s’inverse.
      Peut-être imagine-t-on que, comme en politique, le suivisme fait que les gens votent, sans lire, comme le troupeau ?
      Mais ici on lit.

    • Le p’tit Charles 19 mars 2015 09:59

      Un revirement des USA pour cause de manque de moyens envers la Russie de Poutine qui soutient Assad..avec l’aide de l’Iran également aussi engagé en Irak ou ces chers américains ont foutu le bordel...Il reste Fabius qui est contre l’ouverture de pourparler avec Assad préférant soutenir les assassins d’Israël qui éliminent les Palestiniens depuis 1948... !


      • lsga lsga 19 mars 2015 14:58

        Le modèle social français N’A PAS ÉTÉ MIS EN PLACE PAR LE FRONT POPULAIRE OU LA SFIO.

         
        Ces deux là étaient des partis de gauche, c’est donc LA BAISSE DU TEMPS DE TRAVAIL qui a été au coeur de leur action.
         
         
        Comme prévu par Rosa Luxemburg, l’État Providence est de nature CONTRE RÉVOLUTIONNAIRE, et favorise immensément l’Extrême Droite. Rien d’étonnant à ce que des partis comme le FN soit en pointe en France. 
         
        La Gauche Révolutionnaire cherche à renverser le Capitalisme, à partager le pouvoir entre tous grâce à une démocratie directe de conseil ; elle ne veut pas d’une bureaucratie ultra-autoritaire qui gère tout « pour le peuple », mais sans lui. 
         

        • soi même 19 mars 2015 16:04

          @ l’auteur vous avez fait fort, vous avez droit à l’orchestre rouge .


        • lsga lsga 19 mars 2015 16:19

          j’affirme des faits historiques. Pour les contre-dire il suffit de montrer qu’Historiquement ce n’est pas Pétain qui a créé l’État Providence. BIen entendu : vous ne pouvez pas, car c’est lui.

           
          Mais toi qui est petit facho assumé, tu dois savoir ça non ? en général, vous en êtes fier. 

        • soi même 19 mars 2015 16:29

          @lsga, bon il faudra que tu remontes le temps pour retrouver toute ta tête Nogaret ....


        • soi même 19 mars 2015 15:19

          Regardez sa figure, l’on voit toute de suite à sa naissance qu’il a sauté sur une mime en Normandie ...


          • BA 20 mars 2015 08:39

            Vendredi 20 mars 2015 :

            « Charlie Hebdo » : la gestion de la cagnotte crée des tensions.

            Des salariés de l’hebdomadaire satirique aimeraient que tous les collaborateurs deviennent actionnaires à parts égales.

            La gestion de l’afflux d’argent à « Charlie Hebdo » suscite un vif débat interne.

            Deux mois après l’attentat qui a décimé l’hebdomadaire, les survivants se divisent : 11 salariés demandent que tous les collaborateurs deviennent actionnaires à parts égales du journal, qui a recueilli près de 30 millions d’euros depuis la tuerie.

            Le journaliste Laurent Léger a « annoncé mercredi en conférence de rédaction avoir créé un collectif pour ouvrir des négociations sur une répartition égalitaire du capital », a indiqué un des avocats du journal, représentant de la direction. « Nous prenons acte des souhaits des salariés d’être associés à la vie du journal. Mais nous sommes encore très loin de la réflexion sur l’actionnariat », a-t-il commenté, expliquant que les dirigeants étaient « navrés » de cette initiative.

            « Cet argent fait plus de mal que de bien.  » (un avocat)

            « Charlie Hebdo » est détenu à 40% par les parents de Charb, ex-directeur de la publication tué le 7 janvier, à 40% par le dessinateur Riss, blessé à l’épaule, devenu le nouveau directeur, et à 20% par Eric Portheault, co-gérant.

            http://www.leparisien.fr/charlie-hebdo/charlie-hebdo-la-gestion-de-la-cagnotte-cree-des-tensions-20-03-2015-4620475.php

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

philannaba


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès