• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les renégats de Mai 68

Les renégats de Mai 68

Daniel Cohn-Bendit et Alain Geismar, têtes de gondole de Mai 68, avaient promis de ne pas s'exprimer à l'occasion du cinquantième anniversaire de cet événement. Ils n'ont pas pu s'empêcher de le faire collectivement dans un entretien avec Michel Wieviorka pour la revue Socio.

Ils voient dans Mai 68 ce qu'ils appellent trois dimensions : la dimension sociale, c'est-à-dire la grève générale qui a abouti aux accords de Grenelle, la dimension culturelle, "cette envie de vivre différemment" et la dimension révolutionnaire.

Pour les deux premières dimensions, le bilan leur semble positif. Mai 68 a permis d'entrer dans la "modernité culturelle et sociale", incarnée pour eux par Emmanuel Macron dont ils ont soutenu la candidature.

En ce qui concerne la dimension révolutionnaire, nos deux compères font un rapide mea-culpa, puis tombent à bras raccourcis sur "l'idéologie gauchiste révolutionnaire". Cohn-Bendit estime que, de 1968 à 1974-1975, il est tombé dans le piège de la "révolution possible". Geismar, qui a adhéré au Parti socialiste, dilue sa désertion en constatant que le P.S. tel qu'il l'a connu "avait absorbé énormément d'anciens militants gauchistes".

Ceux qui ont trahi leurs idéaux de jeunesse trouvent généralement comme excuse qu'ils ne sont pas les seuls, que c'est une évolution normale.

Ils se trompent. Des révolutionnaires qui continuent de croire à l'édification d'une société libre et sans classes, ni riches ni pauvres, il y en a encore. Pour eux Mai 68 n'est pas mort. Ils ne participent pas à son enterrement. Ils n'ont pas déserté. Ils peuvent encore se regarder dans la glace et reconnaître les jeunes gens enthousiastes qu'ils étaient il y a cinquante ans. Ils savent aussi qu'ils ont été rejoints par d'autres qui partagent leurs convictions.

Loin d'incarner la modernité sociale, nos deux "renégats" sont les véritables "croulants". "Cours, camarade, le vieux monde est derrière toi", disait-on en Mai 68. Cohn-Bendit et Geismar sont les dignes représentants de ce vieux monde fait d'injustices sociales, d'inégalités et de guerres.

Nous qui croyons encore en la révolution, nous qui étions en 1968 et dans les années suivantes des militants discrets mais actifs, nous leur dénions le droit de parler en notre nom. Conseiller Macron dans sa "casse sociale" leur suffira.

 

  Denis Langlois, avocat, écrivain,

                  vient de publier "Et si la révolution était possible" aux Editions Scup.

                              Site : mai-68-revolution-possible.fr

 

JPEG


Moyenne des avis sur cet article :  4.17/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • Jean Roque Jean Roque 31 mars 2018 08:44

    Romain Goupil aussi, depuis longtemps En Marche (avec le Robert Hue)
     
    Les vieux collabos 68ards d’Agoravox ont détruit la France et en ont fait une colonie multiethniquée otanienne, soumise à Soros et Rothshild.
     
    Devant l’échec pratique de son idéologie, le gocho fut incité, par son ami capitaliste, à se réfugier dans une idéologie de gland remplacement :
     
    - le bourgeois fût remplacé par l’homme blanc
    - le prolétaire par l’immigré
    - le capitalisme par la civilisation occidentale opprimante

     
    Ainsi le gauchiste est devenu le gocho-collabo à la grande satisfactions des .
    Le premier pouvait continuer à pontifier et se croire révolutionnaire en fumant du shit et en se faisant tripoter par les petites filles, et le deuxième avait doublement baisé le premier.
    Et les 2 s’en prirent aux peuples, et firent l’apologie du saint sans-frontièrisme libéral libertaire. Démolition de la citoyenneté, du holisme et du social dans le folklore multiculturel multiethniqué.


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 31 mars 2018 08:46

      La fausse Gauche n’a pas seulement « trahi mai 68 ». elle est devenue, et c’est bien pire, un allié résolu de l’islam, la plus criminogène des religions, et milite pour sa domination sur la France.


      • Enabomber Enabomber 31 mars 2018 16:03

        @Pierre Régnier
        Les mœurs qu’on leur prête n’y sont pas étrangères, rien de tel pour émoustiller un DCB.


      • mmbbb 2 avril 2018 12:13

        @Pierre Régnier il y a une these en vogue selon laquelle C Bendit aurait ete aide par la CIA Les documents ne sont encore déclassifiés On sait que Monnet fondateur de l Europe avait des liens avec la CIA Ce n est pas idiot d autant plus que De Gaulle avait foutu les amerloques dehors Il avait par ailleurs une volonte d independance de notre pays Quant a C Bendit une pute qui nous fait oublier ce devoir de memoire impose


      • Et hop ! Et hop ! 2 avril 2018 13:14

        @Pierre Régnier : Une révolution c’est quand une classe dominante est chassée par une nouvelle classe qui veut prendre le pouvoir et instaurer sa domination sur ses nouvelles valeurs.


        Donc la Révolution de 68 a bien eu lieu, Cohn-Bendit, Geismar et l’auteur de l’article sont devenus la nouvelle classe dominante, et ils sont parvenus à imposer leurs valeurs libérales libertaires de la société de consommation et du capitalisme mondialisé. 

      • Pierre Régnier Pierre Régnier 3 avril 2018 17:00

        @Et hop !

        Il est injuste et déraisonnable de mettre l’auteur de l’article parmi les bénéficiaires de la « révolution » de mai 68.

        Mais vous avez raison de dire que celle-ci a triomphé, et qu’elle est porteuse de l’actuelle société de consommation et du capitalisme mondialisé.

        Ceux-ci - qui se résument pour moi dans le terme « économisme » et dont Macron est assurément le meilleur représentant - préparent un monde terrible à nos jeunes descendants, que les médias dominants (issus de mai 68 eux aussi) s’efforcent d’entretenir dans une inconscience jouissive.


      • Clocel Clocel 31 mars 2018 09:05

        1968, De Gaulle cocu par la bande à Pompidou, transfuge de chez Rothschild déjà...

        S’il avait été fait à son idée, on aurait envoyé Massu et ses Paras faire une virée à la Sorbonne, on respirerait aujourd’hui un air un peu moins dégueulasse...


        • Alren Alren 31 mars 2018 16:56

          @Clocel

          « on aurait envoyé Massu et ses Paras faire une virée à la Sorbonne, on respirerait aujourd’hui un air un peu moins dégueulasse... »

          Grosse erreur, j’ai envie de dire « Kolossale » erreur ! ... que n’a pas commise le rusé Pompidou.

          Si Massu avait été assez fou pour demander à des appelés du contingent de tirer sur de jeunes compatriotes, il n’est pas du tout sûr que ceux-ci aient accepté et comment les y forcer ?

          Des officiers zélés braquant leur PA en face de leurs hommes ?

          En 1961, le putsch des généraux d’Alger a échoué parce que le contingent n’a pas suivi et qu’il était indispensable à la réussite.

          Admettons cependant que les « paras de Massu » arrivent en France, qu’est-ce qu’ils auraient fait ?

          Tirer sur les manifestants ? Aux premiers morts, le peuple français des parents et des travailleurs se serait soulevé avec cette fois une vraie grève générale qui aurait montré que le peuple est le plus fort, déconsidérant à jamais les gaullistes et leurs alliés.


        • Clocel Clocel 31 mars 2018 19:32

          @Alren

          Les paras de Massu, ce n’était pas des appelés du contingent, mais des légionnaires qui se seraient fait un plaisir de défoncer les jeunes trous du cul s’ils en avaient reçu l’ordre.
          Faut se souvenir qu’il n’y avait trop de fils d’ouvrier à la Sorbonne à cette époque.

          Pompidou, le Ministre de l’intérieur et le préfet de Paris ont obtenu un délai (une semaine) qu’ils ont mis à profit pour dégonfler la baudruche.

          Les infos que je donne viennent de Pompidou lui-même au cours d’un entretien avec Jean-Pierre Garnier en 1971, vidéo dispo sur YouTube.

          (Dans ce même entretien il est aussi question de l’université de Vincennes, très amusant aussi comment l’état s’est offert la paix publique pour pas cher !)

          Pompidou refuse de dire avec qui ils ont négocié, mais Cohen-Bendit, le tripoteur céleste, n’en faisait pas partie...


        • Jean Roque Jean Roque 31 mars 2018 09:13

           
          TRAHISON DES NÉGRIERS ÉCOLOS DU CAPITAL :
           
          26m2 DE BÉTONNAGE DE TERRA BOOBA A LA SECONDE, DISPARITION DES OISEAUX ET DES INSECTES :

           
          1 ÈRE CAUSE : LA TONDEUSE DE BOBO ÉPOUILLÉ
          2 ÈME CAUSE : LE BÉTON DE LA COLON SURPONDEUSE
          en 3ème seulement l’agriculture « cide » ...
           
          Entomologiste, C à dire : https://www.youtube.com/watch?v=XE9t3SrZOu4
           
          « Il y a trop d’hommes dans le tiers monde [....] L’arrêt de la croissance démographique est encore plus urgente dans les pays développés comme la France [pays avant la colonie de repeuplement Boobaland ...] Suppression des encouragements après le 2eme enfant [donc pour les 9 sœurs à Coulibaly ... blasphème !!!! ] »  René Dumont,

           


          • Jean-Yves TROTARD Jean-Yves TROTARD 31 mars 2018 10:23

                       4 comment -taire délirants.


            • laertes laertes 31 mars 2018 10:41

              Bonjour Denis : Il n’y a rien d’étonnant dans le fat qu’un Cohn Bendit, Lang, ou Geismar (que je ne connais pas) soient devenus ce qu’ils sont. C’est vieux comme le monde. Il suffit de réécouter la chanson de Brel « les Bourgeois » et surtout de lire et relire le livre fabuleux de George Orwell « animal farm » (en français « la ferme des animaux ») pour être convaincu qu’il y aura toujours des gens qui utiliseront de bons mots pour pour pouvoir après trahir. Rien de nouveau sous le soleil !
              (la chanson de Dutronc « l’opportuniste » est aussi dans la même veine. C’est d’ailleurs ma préférée).


              • HELIOS HELIOS 31 mars 2018 20:08

                @laertes
                lu et approuvé !


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er avril 2018 07:54

                @laertes
                Oui, enfin, tous les Français de 68 n’ont pas créé « Les Young leaders européens », comme Cohn Bendit... Retourner sa veste, soit, mais quand c’est du côté de ceux qui nous colonisent, ça pose un petit problème quand même...


                Cohn Bendit a été aussi Vice Président du Mouvement européen section française...
                « Dany le Rouge » [sic] est, parmi bien d’autres choses, l’ancien vice-président du Mouvement Européen France, mouvement dont j’ai déjà rappelé qu’il a été constamment financé par les services secrets américains. La preuve en a été apportée par les documents déclassifiés de l’administration américaine à l’été 2000.

              • Areole 31 mars 2018 10:43

                 « Cohn-Bendit et Geismar sont les dignes représentants de ce vieux monde fait d’injustices sociales, d’inégalités et de guerres. »

                Et pas vous ?
                 Si distinction il y a entre vous et eux (et elle n’est pas mince, il faut l’avouer) ce n’est qu’au regard des l’engagements guerriers des « renégats » dont vous ne faites manifestement pas partie. Pour le reste vous partagez avec eux ce fétichisme éthéré des sacro-saints droits de l’homme qui permettent de raisonner à dix milles lieues de la terre. Idéologie dangereuse qui, du quartier latin ou du haut des monts d’Auvergne, permet de prêcher sans jamais avoir à se salir les mains. 
                Je crains que votre opposition ne cache une complicité plus profonde que partagent les soixante-huitards : la bonne conscience des révolutionnaires qui hantent les colloques tiers-mondistes.
                Ils faut toujours des voix pour crier dans le désert.

                • Pierre Régnier Pierre Régnier 31 mars 2018 12:04

                  Cohn-Bendit, Gesmar, Goupil... n’ont pas vraiment trahi leur idéal de mai 68. Ils y avaient milité pour la libération des moeurs et des comportements dans de nombreux domaines et ils ont réussi, même si les libérations sont souvent devenues du n’importe quoi. Mais ils n’avaient pas vraiment milité pour l’égalité et la solidarité. Il est donc logique qu’ils approuvent aujourd’hui l’économisme, dont Macron est assurément le meilleur représentant.

                  Il faut cependant élargir la réflexion à toute la fausse Gauche, toutes tendances confondues.

                  Le grand rassemblement islamique du Bourget fête chaque année la victoire grandissante de l’islam sur la république et la société françaises. Elle n’est possible que grâce à l’athéisme stupide qui a conduit la « Gauche » à ce choix : parce que, pour elle "les religions c’est des conneries" elle n’a pas cherché à savoir en quoi certaines théologies sont pires que d’autres et, de fait, elle s’est faite complice de la plus criminogène d’entre elles, celle de l’islam, rejoignant en cela la Droite catholique qui refuse la réflexion sur le caractère indirectement criminogène de sa propre théologie. Indirectement parce qu’elle ne justifie des prétendus appels « de Dieu » à massacrer que des populations d’il y a 3000 ans. Mais ce refus et cette justification entraînent bien, eux aussi, une complicité, un soutien à la criminalité islamique actuelle et future.


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er avril 2018 07:57

                    @Pierre Régnier
                    Ils ont ouvert la voie à ce qui deviendra la Gauche Terranova :
                     « laisser tomber les classes populaires au bénéfice des minorités, des femmes, des homos et des migrants ».


                  • Pierre Régnier Pierre Régnier 1er avril 2018 08:30

                    @Fifi Brind_acier

                    D’accord là-dessus, qu’on peut dire autrement : ils ont organisé le désengagement philosophico-politique face aux situations les plus graves.

                    Des amis voient un remède dans les engagements personnels et collectifs pour « changer la vie au niveau de son entourage immédiat ».

                    C’est en effet un tout petit moyen de limiter les dégâts. Mais ça ne met nullement en danger le pire au niveau national, européen, mondial, qui est dans le choix quasi généralisé de l’économisme.

                    Une petite illustration (dans un domaine seulement du désastre) :
                    http://viewpure.com/%200rc4CFLOBCA?start=0&end=0


                  • covadonga*722 covadonga*722 31 mars 2018 13:39

                    Cohn-Bendit, Gesmar, Goupil..july , des libertaires devenus des libéraux libertarien des crapules bourgeoises dont le ventre s’’est arrondi a mesure que l’échine se courbait 


                    • Shaw-Shaw Shawford 31 mars 2018 13:44

                      @covadonga*722

                      Comme Jean Lucien ?

                      Question très sérieuse et sans alternative, croix de bois croix de fer... !


                    • Coriosolite 31 mars 2018 14:21

                      Chaque année en « 8 », ce qui fera la 5ème fois en 2018, le « soissantuitare » de service, marque déposée et carte d’ancien combattant sur demande, vient nous faire part, à nous qui n’avions rien demandé, de ses exploits passés et de ses émois présents.

                      Ne se rendant pas compte qu’il commence à radoter et à lasser un auditoire qui se fout de mai 68 comme de Waterloo ou des guerres de néandertal, il y va une fois de plus de son couplet moralisant sur la « trahison », les « vrais » révolutionnaires, etc.

                      Une petite pub sur son opuscule, juste paru pour l’anniversaire rituel, vient cette fois clôturer son oeuvre agoravoxienne. Ca ne mange pas de pain et ça peut mettre du beurre dans les épinards, comme disait Popeye.

                      Rendez-vous dans 10 ans pour le même blabla, avec un autre survivant de cette « révolution » ,si il en reste.


                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 31 mars 2018 19:23

                        @Coriosolite
                        Si l’histoire de votre pays ne vous intéresse pas, n’en dégoûtez pas les autres... Ce que nous apprend l’histoire, c’est que les situations qui se reproduisent plusieurs fois ont toutes les chances de se reproduire à nouveau.

                        Mai 68 a été « une révolution colorée » pour faire partir de Gaulle.
                        D’autres « révolutions colorées » ont eu lieu, un peu partout où les USA avaient besoin de dézinguer un dirigeant qui refusait de se soumettre...

                        « Comment la CIA prépare les révolutions colorées »


                      • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 31 mars 2018 21:24

                        @ Fifi Brin d’acier,

                        Bonsoir,

                        Personne ne s’est vraiment relevé de cette première « révolution colorée » de 1968 dont les vrais instigateurs sont à chercher partout ailleurs qu’en France.

                        Première victime : le Parti communiste qui y a laissé ses plumes, la droite s’est durcie, le gaullisme en est mort, de Gaulle aussi... du moins symboliquement, par contre...

                        Toute la putasserie ultra-libérale ayant bien préparé son coup pour plus tard en a retiré tous les marrons du feu. Et tout ce beau monde nous a amené la chienlit généralisée qui depuis cinquante ans maintenant prospère dans les égouts républicains, avec la cliquaille au service de l’oncle Sam qui ose prétendre nous gouverner ! Cela nous a amené le MItterrand, Maastricht, Schengen, l’UE, le chômage, l’insécurité, etc. et une ploutocratie de plus en plus arrogante, avide, minable, inculte. La liberté de la presse s’en est allée avec.

                        La seule chose positive de mai 68, ce fut l’augmentation des salaires et quelques avancées sociales, mais uniquement grâce aux syndicats et au PC. Parti communiste, qui, d’ailleurs n’était pas très chaud pour se mettre en branle à la suite des étudiants.

                        Ce qui est totalement affligeant, c’est qu’ aujourd’hui où sont votées des lois de plus en plus pourries, anti-peuple, anti-sociale, pas de mouvement majeur pour arrêter cette escalade mortifère de notre société où triomphent ces fausses-élites que mai 68 avait incubées dans ses couveuses à ploutocrates.


                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er avril 2018 07:12

                        @Nicole Cheverney
                         pas de mouvement majeur pour arrêter cette escalade mortifère de notre société

                        Forcément, le PCF depuis Mitterrand colle aux basques du PS, et il est devenu européiste. Alors qu’avant les années 80, le PCF était anti européen !
                        Le PRCF fait ce qu’il peut pour le reconstruire.


                        Quant aux syndicats, ils sont financés par Bruxelles pour vanter les mérites de l’ Europe, autant dire qu’ils ne risquent pas de proposer le Frexit !

                      • zygzornifle zygzornifle 31 mars 2018 14:29

                        Cohn-Bendit ne se souvient meme plus de son passé , maintenant il a l’UE en ligne de mire son confortable revenu argent de poche sa futures retraite dorée , il fait son rot après chaque repas au parlement comme bien d’autres ....


                        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 31 mars 2018 14:31

                          Je conseille à tous les lecteurs d’Agora qui ont vécu cette époque de près ou de loin. dans leurs rêves, et ou leur chair de lire : « Les naufrageurs » de Jean-Marie Apostolidès. D’ensuite poser le livre et de faire son propre bilan. Que retenir et que rejeter par-dessus bord ? Antidote au naufrage général.


                          • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 31 mars 2018 15:39

                            Il suffit juste de dire que ce Daniel Cohn-Bendit a été la malédiction infligée au peuple français qui visiblement ne pourra plus se relever tant il est plongé au plus profond dans la vase d’une nauséabonde culture ! 


                            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 31 mars 2018 19:48

                              «  Le néo colonialisme intellectuel de la Gauche européenne »
                              La Gauche en Amérique latine est bien différente de la Gauche européenne, qui donne des leçons à la terre entière, alors qu’elle n’a rien réussi depuis 40 ans, à part pleurnicher et  rêvasser à une Europe sociale...


                              • HELIOS HELIOS 31 mars 2018 20:34

                                @Fifi Brind_acier
                                ... de quelle gauche parlez vous ? de Maduro ou de Morales ? 

                                ces gens là sont des reveurs qui n’ont pas vraiment pris la mesure de la réalité. Ils ont tout faux parce qu’on est pas seul dans le monde...

                                Vous parlez peut etre de la gauche au Chili ? Bachelet vient de terminer son mandat, elle était -soit disant de gauche... mais elle etait surtout une representante de l’ONU, qui a permis a de nombreux haitiens, colombiens et autres pays plus ou moins en difficulté a venir s’installer et ce qui entraine aujourd’hui d’immenses problemes aussi bien economiques que culturels.

                                Quuand a son bilan economique : hausse des impots, privatisation accelerée d’une partie des hopitaux, sous traitance a tout va de tout ce qui du ressort de l’etat et de ses devoirs régaliens, soumissions aux entreprises etrangeres qui assechent le pays, se gavent des matieres premières et payent des royalties de miseres sur des comptes offshore de l’etat !... et je ne parle pas de pollution !


                                C’est cela la gauche, avec les mêmes types d’affaire que chez nous... detournement, abus de pouvoir, même si on peut considerer que c’est une gauche bien légère !...

                                Allons, regardez d’abord chez nous et travaillons pour nous en sortir.... Ayez du courage ... c’est bien vrai,demander du courage a ceux qui attendent que l’article 50 tombe tout cuit....pffff

                              • Aristide Aristide 31 mars 2018 20:41

                                Des révolutionnaires qui continuent de croire à l’édification d’une société libre et sans classes, ni riches ni pauvres, il y en a encore.


                                Ce n’est pas tant le but qui pose questionnement, une société libre, et cetera, et cetera, ... Quoique, par les expériences anciennes, on peut tout de même s’interroger.

                                C’est les moyens d’y parvenir qui posent questions, une révolution ouais, mais comment on règle le problème de ceux qui n’en veulent pas, ils seront nombreux et disposeront de la force. Une révolution violente ? A la mode des guerres civiles espagnoles, yougoslaves ? 

                                Ils sont marrant tous ces révolutionnaires en chausson, en sabots auvergnats ou en vélo des PTT, mais c’est LA question. 

                                Je ne suis pas sur que l’auteur vienne ici répondre à cette question. Il faudrait surement acheter son bouquin pour peut être avoir un début de commencement de réponse ... 

                                PS : Sur les extraits publiés sur son site pas une seule fois le problème de la violence n’est posé. Par contre on trouve 7 fois le mot « leader » et les « moyens » de s’en passer .... Moyens ? Vœux pieux du genre « Un mouvement révolutionnaire doit être l’affaire de tous.  » « Le seul terme souhaitable est le nous spontané et libre. » On est sauvé ... Des discordances de vue, des oppositions, ... que nenni, cela n’existe pas dans le monde des révolutionnaires et la réponse idéale le « nous » qui abstient de se poser le problème des aspirations individuelles.

                                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er avril 2018 07:25

                                  @Aristide
                                  Le PS ne risque pas de devenir révolutionnaire un jour..., ni même patriote pour défendre la souveraineté de la France ! A la Libération, Mitterrand a choisi le camp anglo-saxon, il a participé à la construction européenne, c’est à dire à la colonisation des pays européens par les USA.
                                  Cf sa participation au Congrès européen de la Haye en 1948.


                                  Non seulement il a toujours combattu de Gaulle, mais il a propulsé le FN dans les médias pour pourrir tous les débats sur l’ Europe et le Frexit.

                                  Dès qu’on parle de sortie de l’ UE & de l’ euro, on se fait traiter de populistes et de fachos par toutes les euronouilles de la Gauche européiste ! 


                                • Anonymous_civil_Sergent Anonymous_civil_Sergent 1er avril 2018 10:06

                                  @Fifi Brind_acier

                                  Avec la misère sociale qui va aller croissante, les eurnonouilles et la gauche européiste vont perdre de plus en plus de soutient. Ils pourront toujours se servir de leurs instruments de propagande faudra qu’ils s’y fassent : le peuple français va lentement mais sûrement se diriger vers une remise en question de la construction européenne et déconsidérer une à une toutes ses fumeuses promesses lors de la signature de masstricht.

                                  Et si d’aventure un conflit militaire éventuelle se tenait, tu peux être certains que beaucoup de population vont tout faire pour ne pas avoir à s’enroler dedans.

                                  Dit le de façon plus explicite : la construction européenne a flingué l’avenir de plusieurs générations et maintenant ca va être au tour de ceux et celles qui ont voulu la porter . Le crépuscule des eurôlatres est même en train de s’écrire.


                                • waymel bernard waymel bernard 31 mars 2018 23:16

                                  En 1968 Geismar avait déclaré qu’il ne se raserait la barbe que lorsque la révolution serait faite. Dans les années 90 sa photo est apparue dans je ne sais quel journal. Le visage glabre. Il venait d’être nommé inspecteur général de l’Éducation nationale.


                                  • Djam Djam 31 mars 2018 23:29

                                    @ Denis Langlois

                                    Il faudra qu’un jour les « authentiques » 68tards dont vous vous réclamez nous expliquent une bonne fois pour toute ce qu’ils recherchent... Nous, les venus après, nous comprenons surtout que derrière votre utopie se tenaient des esprits qui, eux, ont parfaitement bien su vous utiliser et vous ne vous en êtes jamais vraiment remis... eux, si ! et très bien même quand on regarde où sont ceux qui avaient en réalité une toute autre utopie qu’on appelle aujourd’hui le mondialisme.... cet énorme arnaque qui vend du « village global » aux masses abruties pendant que les organisateurs de ce coup d’état mondial touchent les royalties sans limite de la crédulité imbécile du révolutionnaire de base.


                                    • Blé 1er avril 2018 07:03

                                      La bourgeoisie française a toujours été et est toujours anti républicaine. Les U S A lui ont donné un bon coup de main en 1968. Déjà à cette époque l’américanisation des esprits était bien avancée. Pas un jour ne passait sans que les média dominants ne fasse l’éloge de la démocratie étasunienne.Il y avait un véritable culte de l’individu tout puissant libre de « jouir » sans avoir à se préoccuper des conséquences de ses actes.

                                      La propagande faisait en sorte de maintenir les « masses » dans une ignorance totale entre la démocratie étasunienne et la démocratie en France.

                                      La démocratie étasunienne repose sur la liberté de l’individu, (son droit de posséder une arme, de s’enrichir sans limite, d’exploiter les esclaves, de conquérir des terres, et d’organiser le génocide des indiens) et sur la prédominance du $ dans le monde des affaires.

                                      En France la démocratie n’a jamais été une démocratie réelle. Le vrai pouvoir est passé de la noblesse (les aristocrates) à la bourgeoisie, le peuple est passé d’un Maître à un autre mais rien a changé pour lui.
                                      Les renégats de Mai 68 ne sont que le prolongement des renégats de la révolution de 1789 mais cette révolution n’a jamais été faite dans le but de partager le pouvoir entre la classe possédante et les peuple des travailleurs.


                                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er avril 2018 07:47

                                        @Blé
                                        Je ne suis pas tout à fait d’accord avec votre analyse. La révolution américaine contre sa Gracieuse majesté a été faite pour ne pas payer de taxes.
                                        Cf en 1773 The tea Party dans le port de Boston. Les Américains ne veulent pas payer d’impôts car la solidarité ne fait pas partie de leurs valeurs, c’est chacun pour sa pomme ... !


                                        De plus, dès le début, les colonsaméricains ont ouvertement expliqué qu’ils allaient coloniser le reste de la planète. Les USA sont un pays religieux qui estime avoir une mission divine : dominer le monde !
                                        C’est « la Destinée manifeste et l’exceptionnalisme américain »

                                        Alors que la révolution française n’a pas du tout été faite sur ces bases. Elle a été faite pour que la noblesse et le clergé payent des impôts comme le Tiers Etat. Il suffit de lire la déclaration des Droits de l’homme et du citoyen, qui est toujours dans la Constitution de la Ve République, pour comprendre les différences.

                                        Déclarations des Droits de l’ Homme et du citoyen de 1789. L’égalité devant l’impôt, c’est l’article 13 : "Pour l’entretien de la force publique, et pour les dépenses d’administration, une contribution commune est indispensable : elle doit être également répartie entre tous les citoyens, en raison de leurs facultés."


                                      • Yaurrick Yaurrick 2 avril 2018 00:07

                                        @Fifi Brind_acier
                                        L’égalité devant l’impôt, avec la moitié des foyers ne payant pas d’IRPP, avec une fiscalité qui assome les petites entreprises, et autres passes-droits et privilèges, c’est une belle fumisterie .
                                        Le système de taxation et la fiscalité sont tous sauf égalitaires en France, et comble de malheur, n’est pas efficient et gaspille énormément de ressources.


                                      • Blé 2 avril 2018 13:43

                                        @Fifi Brind_acier

                                        Je suis d’accord avec votre analyse. Je me suis sans doute mal exprimée, je voulais surtout dire que la démocratie étasunienne n’a rien à voir avec la démocratie à la française bien que dans les deux cas, elles ont un point commun : les élites veulent le pouvoir et le garder à tout prix. Ce ne sont pas leur population respective qui les préoccupent, seulement cette soif (maladive ) de domination.


                                      • Anonymous_civil_Sergent Anonymous_civil_Sergent 1er avril 2018 09:08

                                        J’ai le sentiment qu’à chaque anniversaire de mai 68 (tout les 10 ans) , c’est à peu près la même histoire :

                                        -Les fossoyeurs de mai 68 de type ferry, ect bien conservateurs mais tout autant partisans du statut quo concernant l’appartenance à l’otan et la construction européenne insistent sur les conséquences liés aux moeurs, aux pertes de valeur, au fétichisme materialiste et financier, à je cite « la molesse des jeunes génération ». Donc dixit cette grille de lecture et bien les générations qui étaient trop jeunes pour faire mai 68 et sont devenus adultes plus tard et bien se sont bien faites avoir ( la génération de mes parents pour commencer née après 1955). Ces fossoyeurs s’accordent même à dire que 4 générations au moins se sont retrouvés au chômage à leur sortie d’études.

                                        -Les embomeurs aimeraient bien revivre cet évènement mais ne parlent jamais du monde actuel à leurs lecteurs.

                                        Et puis on trouve aussi maintenant des récits racontés par des gens qui y étaient ( 68 et après de Benjamin Stora) . On voit aussi des historiens et historiennes nous livrer une autre grille de lecture que celles habituelles.

                                        -On trouve aussi certains auteurs tel regis debray ou autres qui expliquent bien la duperie menée par cohn bendit et tant d’autres. Et c’est même d’ailleurs ces auteurs là que j’ai lu en priorité . Même quand on m’enseignait mai 68 au collège ou au lycée, j’avais coutume de dire en famille que ça a pas fait que du bien. Je disais même à l’époque que y’avais quelque chose qui clochait dans cette belle fable. Après on peux effectivement ne pas être d’accord avec une grille de lecture de générations ( voir louis chauvel sur la manière dont la prise de pouvoir des héritiers de mai 68 dans le champ politique, culturel, litteraire, économique, journalistique est allé de concert avec le verrouillage depuis des décennies des leviers de pouvoir de la Vème république).


                                        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er avril 2018 17:13

                                          @Anonymous_civil_Sergent
                                          Si vous avez le temps, lisez « C’était de Gaulle » d’Alain Peyrefitte, vous comprendrez mieux les forces qui ont aidé à déclencher Mai 68.

                                          Les Français en avaient soupé de la IVe République, et ils soutenaient de Gaulle.
                                          Par contre toute « intelligentsia » de Gauche et de Droite, les directeurs de journaux, les présidents d’Universités etc étaient tous contre de Gaulle. Ce sont eux qui ont préparé le terrain à Mai 68.


                                        • Anonymous_civil_Sergent Anonymous_civil_Sergent 2 avril 2018 09:50

                                          @Fifi Brind_acier Je l’ai lu cet ouvrage, y compris bien d’autres . La biographie de daniel con bendit ne mentionne jamais ce qui s’est passé entre l’unef et les services américains comme cela était dit dans « le pavé ».

                                          Oui ils avaient soupé des incessants changements de gouvernement...


                                        • alain_àààé 1er avril 2018 14:27

                                          bonjour Mélusine.autant de temps en temps on ne voit que plusieurs commantaires de toi i.comme demain tu le sais je pars a Orval et je me demandais quoi prendre comme livre pour la semaine en retraite.bien que tu m ai mis beaucoup de photos de ton admirateur en poterie et céramique tu aurais pu me subjéré un livre qui correspondre a ma retraite.j ai bien une bibliothéque je n ai trouvé que victor Hugo a lire toute la semaine j ai bien peur que les moines apprécient mes lectures..


                                          • alain_àààé 1er avril 2018 14:27

                                            bonjour Mélusine.autant de temps en temps on ne voit que plusieurs commantaires de toi i.comme demain tu le sais je pars a Orval et je me demandais quoi prendre comme livre pour la semaine en retraite.bien que tu m ai mis beaucoup de photos de ton admirateur en poterie et céramique tu aurais pu me subjéré un livre qui correspondre a ma retraite.j ai bien une bibliothéque je n ai trouvé que victor Hugo a lire toute la semaine j ai bien peur que les moines apprécient mes lectures..


                                            • alain_àààé 1er avril 2018 14:27

                                              bonjour Mélusine.autant de temps en temps on ne voit que plusieurs commantaires de toi i.comme demain tu le sais je pars a Orval et je me demandais quoi prendre comme livre pour la semaine en retraite.bien que tu m ai mis beaucoup de photos de ton admirateur en poterie et céramique tu aurais pu me subjéré un livre qui correspondre a ma retraite.j ai bien une bibliothéque je n ai trouvé que victor Hugo a lire toute la semaine j ai bien peur que les moines apprécient mes lectures..


                                              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er avril 2018 14:31

                                                @alain_àààé

                                                Je ne connais pas vos goût. Mais sachez qu’en son temps (excepté son dernier livre dans lequel je devrais me plonger), j’ai lu TOUTE l’oeuvre de Robert Merle. Autrement on file vers les surréalistes (un AUTRE MONDE). René Barjavel aussi. 

                                              • Alter 1er avril 2018 23:44

                                                Mai 68 c’est une erreur narco-libertarosuicidaire.

                                                On explique aux français qui perdent chaque jours de plus en plus leur liberté de pensée, d’expression et du droit à l’information que c’est grâce à cette « révolution » qu’il peut vivre en toute liberté, seulement ils ne doivent pas utiliser leur cerveau, sinon ils perdront l’illusion d’être libre. Ils peuvent penser printemps !
                                                Le narco-libertairosuicidaire joue le rôle de l’inquisition à merveille, il a une haine farouche sur tout ce qui ne se conforme pas à la pensée unique comme lui, il a réinventé la chasse aux sorcières en hurlant partout : « extrême-droite, extrême-droite ! Il a réinventé les milices fascistes qu’il nomme l’anti-fa mais c’est comme l’anti-racisme ça produit l’effet inverse ou le féminisme d’aujourd’hui. (entendez bien que je n’ai rien contre les femmes, ni l’égalité des droits et je considère que les femmes ont aussi largement participé à l’âme de la France et qu’elle mérite tous nos égards mais par contre le discours de haine et de division de certaines »féministes" permettez-moi de le refuser)

                                                On peut faire une liste de soit-disant progrès que mai 68 à apporter à la France. Le résultat en 2018 ça donne un François Hollande, un Emmanuel Macron qui veulent apporter leur pierre à l’édifice. Mai 68 on aurez pu très bien s’en passer.


                                                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 2 avril 2018 12:18

                                                  Plongée dans les « Naufrageurs » de Guy Debord, les cadavres de nos illusions vont remonter à la surface. Debord se savait condamné à mourir comme la Fable du scorpion et la grenouille. C’est dans mon caractère,...Hélaaas, certains n’ont pas cette élégance de savoir disparaître à temps....Comme le dit bien MAL : des teignaces. A choisir,....


                                                  • papijef papijef 2 avril 2018 15:18

                                                    oui, pour dire que je vous compisse et vous conchie, ô vous les teigneux commentateurs incultes et hargneux. Vous pouvez toujours baver vos éternelles simplissimes et similaires éructations, et faire semblant d’être des durs à cuire et des à qui on ne la fait pas. Je vous emmerde absolument.

                                                    Oui, oui, vous savez très bien de qui je veux parler, ô lamentables rabâcheurs d’âneries, gros cons rotant leur bêtise d’un air satisfait, ô révolutionnaires de l’immobile stupidité, prédateurs de l’intelligence, pauvres pustules déliquescentes. Continuez, continuez de cracher votre inanité, car il faudra du temps avant que l’intelligence transpire un peu du pus que vous jetez.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès