• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les rois éphémères par Philippe Delorme

Les rois éphémères par Philippe Delorme

Philippe Delorme est historien et journaliste. Spécialiste des familles souveraines, il est l’auteur d’une quarantaine d’ouvrages consacrés aux têtes couronnées. Son dernier livre intitulé Les rois éphémères et sous-titré « de Romulus Augustule à Jean-Paul Ier, en passant par l’Aiglon  » revient sur les histoires contrariées de personnages historiques, dont la plupart sont méconnus. Elles illustrent parfaitement « la précarité et la vanité des gloires humaines  ». Cette étude originale est introduite à merveille par une citation biblique. Nous la reproduisons dans son intégralité : «  Dites au roi et aux princes : Humiliez-vous, prosternez-vous, car de votre tête est tombée la couronne qui faisait votre gloire  » (Jérémie XIII - 18). 

Avec cet ouvrage, nous voyageons sur plusieurs continents. En effet, grâce aux péripéties de ces infortunés, nous passons d’un pays à un autre, d’une histoire avec moults rebondissement à une autre, pour notre plus grand plaisir. Ce livre est donc constitué de courtes biographies réellement intéressantes, voire passionnantes, de protagonistes régnant d’une poignée d’heures à quelques mois. Aussi surprenant que cela puisse paraître, certains ne purent même pas connaître le plaisir et la joie de ceindre la couronne : l’Histoire ou les Hommes en avaient décidé autrement. Les maladies, les combats, les poisons envoient dans l’autre monde des rois légitimes ou ceux qui se voient calife à la place du calife, pendant que d’autres en coulisses se frottent les mains.

Ainsi, nombreux sont les passionnés et les amateurs d’Histoire qui la considèrent ironique, parce qu’elle offre souvent de véritables pieds de nez. Les vies tragiques de Michel II Romanov et d’Humbert II roi d’Italie sont là pour nous le rappeler. Les deux portent le prénom du fondateur de leur illustre dynastie - Michel Ier Fiodorovitch Romanov tsar de Russie et Humbert de Maurienne premier comte de Savoie - mais ils échouent à transmettre ce qu’ils reçurent : la boucle finit par être bouclée.

Dans cette galerie de héros tragiques hauts en couleur, nous tombons sur l’inévitable Antoine de Tounens dont le regretté Jean Raspail conta, avec l’immense talent que nous lui connaissons, les rêves de grandeur. Ce Français, avoué de profession à Périgueux, voulut être roi. Et bien, il le fut après des aventures que nous pouvons qualifier d’extraordinaires. Cependant, ses règnes, car il perdit son trône plusieurs fois pour le reconquérir, ne durèrent jamais très longtemps, nonobstant sa volonté réelle et légitime de servir le peuple mapuche. Il était impossible de ne pas retrouver dans cette compilation la vie tragique de Napoléon II, le roi de Rome, qui aujourd’hui encore reste appelé l’Aiglon. Quel destin brisé de celui qui fut né, en apparence, sous les meilleures auspices. Nous lisons avec un grand intérêt les vies de Francesco Corner, doge de Venise, Fouad II, roi d’Egypte, Khalid ben Barghach sultan de Zanzibar, et de bien d’autres oubliés de l’Histoire.

Dans cet ouvrage, nous sommes en présence, de princes, de ducs, de rêveurs, de roturiers, de guerriers et même d’un Pape. Leur point commun ? Le titre nous l’indique sans le moindre détour. La malchance existe-t-elle ? La fortune joue-t-elle parfois des mauvais tours ? Certains peuvent être amenés à penser qu’un génie ou un être surnaturel tirent les ficelles dans un sens ou dans l’autre, car certaines évocations ressemblent véritablement à des romans des siècles passés. Nous regrettons seulement qu’une bibliographie ne soit pas proposée, afin de permettre à ceux désirant approfondir certains thèmes évoqués de trouver facilement des titres de référence. 

Ceci étant dit, ce livre intéressa les lecteurs parce qu’ils fourmillent d’anecdotes et de faits les plus étonnants les uns que les autres. Ils confirment tous l’adage bien connu : « L’Histoire est le théâtre de l’imprévu ». A titre personnel, nous le recommandons - en particulier - aux plus jeunes, car la lecture de ce panorama royal ouvrira leurs horizons de recherches et d’études.

 

Franck ABED


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (2 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • Septime Sévère 24 septembre 11:02

    J’ai encadré dans mon salon les portraits de Charles Ier d’Autriche et de l’impératrice Zita. Il n’est pas exclu qu’ils finissent canonisés pour n’avoir canonné qu’avec répugnance. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité