• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les savoureuses perspectives de la réforme des retraites Macron (...)

Les savoureuses perspectives de la réforme des retraites Macron Delevoye

Au bistro de la Toile.

- À boire, Tavernier ! Tè, Loulle, mets ma tournée. Et du rouge bien sûr ! On fête la retraite de Bert.

- En parlant de retraite, un client m’a raconté une blague croustillante. Ca se passe au resto. Un vieux - enfin un « sénior » comme il faut dire maintenant – met une pièce de monnaie dans sa bouche et l’avale. La pièce se coince dans sa gorge et le mec commence à s’estuber. Sa meuf se lève, lui tape dans le dos, mais que dalle, rien n’y fait. Le mec, mal barré, devient rouge comme un gratte-cul et commence à donner des signes d’asphyxie. Sa femme gueule et demande de l’aide. Un type se lève à la table d’à côté et avec un calme étonnant, sans dire un mot, baisse le pantalon du vieil homme, lui attrape fermement ses aliboffis et les tire violemment vers le bas.

Dans un hurlement terrifiant, le vieil homme, sous la douleur, recrache la pièce.

L’homme avec le même calme étonnant qu’il avait en arrivant, retourne à sa table sans dire un mot.

Revenue de sa peur et de son étonnement, l’épouse maintenant rassurée, se lève pour remercier cet homme qui a sauvé la vie de son mari. Elle lui demande : "Vous êtes médecin ?"

"Non Madame je suis un élu de la République en Marche." À ce titre, mes collègues et moi pratiquons cette opération tous les jours : Attraper les retraités par les couilles jusqu’à ce qu’ils crachent leurs derniers sous : c’est notre spécialité".

- Ouarf ! Ouarf ! Ouarf ! Extra Loulle ! Et avec la reforme des retraites – une de plus – not’bon président va nous serrer encore plus, les couilles ! L’idée est de transformer tous les régimes de retraite par annuité, en un système à point. Au lieu de travailler 43 ans pour avoir une retraite complète, vous cotisez, et avec ces cotisations, vous achetez un certain nombre de points. La valeur en euros du point pour le calcul de la pension n’est connue qu’au moment du départ en retraite. Cette valeur est unique pour la totalité des régimes de retraite : salariés, agents du public et non-salariés.

- Mouais… Les réformes de ce type dans les autres pays européens (Allemagne, Italie, Suède) ont eu pour effet de faire nettement baisser le niveau de la retraite par rapport au salaire d’activité.

- C’est le but de la manœuvre. Ce que veut le gouvernement, c’est vraiment baisser la dépense Les retraites de base représentent 250 milliards chaque année. C’est énorme Loulle. Si vous faites 4 % d’économie dessus, vous récupérez une dizaine de milliards. C’est un demi-point de PIB.

Cette réforme est vraiment différente de toutes les précédentes. Jusqu’à maintenant, les gouvernements ont réformé en rendant plus difficile l’accès à une retraite d’un niveau correct. Ils ont allongé à 43 ans la durée de travail nécessaire pour avoir une retraite à taux plein et reculé l’âge de départ à 62 ans. Pourtant, beaucoup de gens ne peuvent pas travailler à partir d’un certain âge. Ils ont aussi rendu plus longue la plage qui détermine le salaire pour calculer la retraite. Avant, c’était les 10 meilleures années, maintenant c’est 25 ans, les deux tiers de la carrière. Cela rend plus difficile de bénéficier d’une bonne retraite pour tous ceux qui vivent la précarité, les CDD à répétition, les difficultés à entrer dans un emploi stable, ou pour beaucoup de femmes qui sont à temps partiel.

- Pourtant Victor, on vit plus vieux qu’avant. C’est une réalité dont il faut bien tenir compte.

- La durée moyenne de temps passé à la retraite aujourd’hui est de 24 ans pour un départ autour de 62 ans. À partir du moment où il y a plus de retraités et qu’on vit plus longtemps, il y a besoin de plus de ressources, c’est indéniable. L’objectif poursuivi par le gouvernement est que le temps passé à la retraite n’augmente pas, d’inciter les gens à partir à 65 ou 67 ans en donnant des retraites ordinaires basses, tout en en permettant de les améliorer en restant dans l’emploi le plus longtemps possible. Le problème est que de nombreux salariés ne peuvent pas rester dans l’emploi parce qu’on les lourde, on ne les garde pas ! De plus en plus de seniors sont sans revenus parce qu’ils sont au chômage non indemnisé. Ils préfèrent ne pas avoir de ressource pour attendre le bon moment pour partir. Dans le privé, la moitié des gens qui partent en retraite ne sont plus dans l’emploi.

- Ouais… Il est facile de dire qu’il faut que les gens travaillent plus longtemps, mais environ la moitié ne le peuvent pas.

- Dans cette histoire, Loulle, ce qui est sûr, c’est que le gouvernement ne dit pas comment sera décidée la valeur du point ni quelle pourrait être sa valeur. C’est un mystère absolu. Mais on peut penser qu’il dépendra de son bon vouloir en fonction de la conjoncture.

- Et il sera plus souvent aligné à la baisse qu’à la hausse…

- Ben voyons ! Effectivement, il y a plus de retraités et nous vivons plus longtemps. Il y avait trois solutions.

Faire en sorte d’avoir plus de ressources : qu’il y ait plus d’emplois, plus de cotisations, moins de chômage. Ce n’est pas ce qui a été choisi.

Une autre solution : augmenter les cotisations de retraites. Ce n’est pas ce qui a été prioritairement choisi, elles ont augmenté, mais peu.

Ou encore, faire en sorte que les gens ne puissent pas profiter, sur leur retraite, de l’allongement de la durée de vie. Déjà, entre 2000 et maintenant, il y a eu un décalage de l’âge de départ qui correspond à l’allongement de la durée de vie sur cette période.

- Aussi, Ces putaings de vieux qui s’accrochent ! S’ils avaient un peu de savoir-vivre, ils mourraient dans les temps !

- Il y a d’autres solutions pour résoudre le problème des retraites. Celle illustrée par le film culte « Soleil vert » : à partir d’un certain âge, on convoque les vieux, on les euthanasie en douceur, musique, lumière et belles images, puis on les « recycle » en pilules énergétiques nommées bucoliquement « Soleil vert » pour faire bouffer une population grouillant sous le lapinisme sur une planète à l’agonie.

Celle imaginée par Jean-Michel Truong dans « Eternity Express » un voyage sans retour dans un train de la mort en route vers « le meilleur des mondes », où l’on sert champagne et foie gras. Les wagons-lits sont de grand luxe. Dedans se pressent non les enfants d’une même race, mais ceux d’une génération : les fils du baby-boom et des Trente glorieuses, ex-quinquas dynamiques qui, depuis certain "mardi noir" qui mit par terre les Bourses mondiales, n’ont plus de pouvoir d’achat – autant dire qu’ils ne sont plus personne. Ce n’est pas à la mort, néanmoins, qu’officiellement ce train conduit les quatre cents exilés forcés que devraient suivre quelques millions d’autres, mais quelque part en Chine profonde, dans le somptueux village de retraite promis par les dépliants publicitaires. Et là, à l’arrivée, c’est autre chose qui les attend…

- Allez, Zou ! Trinquons à la retraite de Bert !

 

Illustration : merci au regretté Chimulus


Moyenne des avis sur cet article :  3.27/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Le421 Le421 30 octobre 17:47

    Nous vivons plus longtemps !! Leitmotiv évoqué par le gouvernement et répété à l’envie.

    Donc, je me méfie, grave même !!

    Je constate que vivre plus longtemps, bon, ça dépends de ce qu’on entends.

    En état de santé permettant de travailler correctement, là, je demande à voir.

    Sans compter que les jeunes à 30 ans, avec un IMC inqualifiable « nutellisé » à mort, seront déjà classés handicapés !!

    Ne pas prendre comme exemple les exceptions habituellement passées à la télé. Mr Marchand cours encore en vélo, d’accord, il a plus de cent ans, d’accord, de là à en conclure que tout le monde va le faire à l’avenir, c’est prendre les gens pour des cons, habitude de Macron et sa clique.

    Lui, peinard, sans trop se fatiguer, il va se taper logiquement près de 40 ans de retraite dorée. Et vous cassez pas la tête, même si on le vire, avec son carnet d’adresse, il va re-bosser à prix d’or, sans se casser les reins.

    Alors, quand ce genre de type se permets de disserter sur les retraites, ça pue l’escroquerie du banquier type.

    On se comprends ??


    • San Jose 30 octobre 20:46

      Je suis heureux de contribuer à l’amélioration de la retraite des femmes puisque puisque je cotise autant qu’une femme en récupérant moins, cause différence de longévité qui se retrouve à cent pour cent sur la durée de la retraite, forcément je paie pour elles, et j’en suis très fier. 

      .

      Note : « puisque puisque » n’est pas une erreur, mais bien une forme logique. 


      • Le421 Le421 30 octobre 20:58

        @San Jose
        Malgré une longévité des femmes plus grande, je pense que Bribri va devoir imiter Jeanne Calment pour survivre à son mari !!  smiley


      • San Jose 30 octobre 21:09

        @Le421
        .
        Je n’ai pas de souci pour ses vieux jours. 
        Qui sont commencés, d’ailleurs, et apparemment elle a de quoi faire face. 


      • devphil30 devphil30 31 octobre 05:56

        https://lemediapourtous.fr/vous-vous-serrez-la-ceinture-pas-dinquietude-les-deputes-eux-saugmentent/

        Pendant que la France se serre la ceinture, que des efforts sont demandés à chaque Français, des efforts souvent douloureux pour les classes les plus fragiles comme les retraités, les handicapés, les étudiants, qui voient leurs aides, leurs pensions fondre comme neige au soleil, en un mot : pendant que la France se saigne sur l’autel de la rigueur pour rembourser la Sainte Dette (dont il faut dire qu’elle est une escroquerie virtuelle qui nous asservit car les masses n’en comprennent pas l’origine), les députés, eux, s’augmentent. Tranquillement. C’est l’avantage d’être député : on vote soi-même les lois qui nous concernent. Donc pendant que l’on baisse la redevance télé de 1 euros pour les Français en guise de cadeau fabuleux, on augmente la dotation logement des députés de 300 euros, la faisant passer de 900 à 1200 euros – en plus de tous les autres avantages dont ils bénéficient.

        N’oublions pas que jusqu’à récemment, les députés bénéficiaient d’une allocation pour frais funéraires pouvant monter jusqu’à 18.255 euros  ! Elle a été certes plafonnée l’année dernière à 2.350 euros – ce qui est déjà beaucoup, combien de Français s’endettent pour enterrer leurs proches ? -, mais ils gardent d’autres avantages comme par exemple une enveloppe de 18.950 euros par an pour les taxis, le téléphone et le courrier, qui s’ajoutent aux 5.000 euros mensuels de frais de mandat (collaborateurs – qui peut être sa femme – et autres dépenses), ou encore des “facilités de circulation”, soit le remboursement de tous leurs trajets en train (dont les Français de l’arrière-garde savent à quel point ils sont chers). Tout cela, bien entendu, en plus de leur indemnité parlementaire, qui s’élève à 7.239,91 € bruts par mois.

        Apparemment, tout cela ne leur suffisait pas pour vivre correctement. C’est bon à savoir.


        • jmdest62 jmdest62 31 octobre 07:51

          à partir d’un certain âge, on convoque les vieux, on les euthanasie en douceur, musique, lumière et belles images,

          °

          Pour bon nombre de travailleurs cassés par leur boulot , dans l’incapacité de se soigner et de vivre décemment , c’est exactement ce qui va se passer mais sans musique , lumière et belles images .

          C’est le concept de « l’euthanasie financière ».

          @+


          • lala rhetorique lala rhetorique 31 octobre 08:39

            Comme je le dis à mes petits enfants « mamie ne négocie pas » ; donc nous les retraités et futurs retraités, ne négocions pas. Tant que nos gouvernants sont en cheville avec la finance et les lobbies et que les grands groupes ne payent pas leurs impôts en france, que les entreprises étrangères touchent des aides pour reprendre des boîtes françaises puis deux ans après ferment sans rembourser, et j’en passe... il n ’y a aucune raison de négocier !


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 31 octobre 12:04

              Je trouve que le sujet ne prête pas à la plaisanterie, quand on sait que les Grecs ont vu leurs retraites baissées 12 fois. 

              Article inutile qui n’apporte rien à la compréhension de la réforme des retraites.

              Il suffisait d’expliquer que Macron ne fait qu’appliquer les GOPé, les Grandes Orientation de Politiques économiques, en clair, la feuille de route de la Commission européenne, en application des Traités européens.

              C’est notre appartenance à l’ Union européenne qui explique la réforme du droit du travail, la réforme des indemnités de chômage, la baisse des budgets de la santé, et la réforme des retraites, en attendant les privatisations et la suite des couillonnades.

              Même Mélenchon sait que ces réformes viennent de l’ Europe !

              Donc la question est simple, allons nous rester encore longtemps dans l’ UE ??

              Ou voir tout notre modèle social passer à la moulinette ??

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès