• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les Stylos rouges portent plainte contre Blanquer pour mise en danger de la (...)

Les Stylos rouges portent plainte contre Blanquer pour mise en danger de la vie d’autrui

La crise du covid-19 n'en finit plus. En attendant une vaccination de masse qui prendra du temps, les mesures de confinement plombent les conditions de vie des français, non-habitués aux pandémies de ce type. Les lieux collectifs seraient les principaux foyers de propagation du virus, dont les structures scolaires (écoles, collèges, lycées). A l'exception des classes préparatoires aux grandes écoles, fréquentées par les fils de ministres et de banquiers, les lycées sont déjà frappés par des restrictions sévères. Reste à analyser le cas des écoles maternelles et élémentaires, fermées à partir de lundi 29 mars en Belgique.

Les protocoles sanitaires relèvent de la farce grotesque : il est impossible de respecter les distanciations dans les classes et les cours de récréation, encore moins dans les cantines. Le brassage des gosses se fait aussi dans les couloirs, devant les portails des écoles. Les empêcher de communiquer et de jouer ensemble, c'est contraire au rôle éducatif de l'école (sociabilité, vivre-ensemble etc.). Nous sommes donc en plein délire, illustré par des situations à la limite du burlesque, comme celle des écoliers de Nogent-le-Rotrou contraints de manger debout, le midi, dans leur salle de classe avec les fenêtres ouvertes pour bien aérer...

Fermer les écoles, c'est jeter dans les cages d'escaliers les enfants des quartiers "populaires", c'est-à-dire ceux que l'état ne maitrise plus, et risquer des troubles graves à l'ordre public. C'est aussi compliquer le quotidien des adultes qui travaillent, en obligeant à trouver des solutions de garde. Cela implique également de pratiquer les enseignements en distanciel, par les ENT, et de préparer l'avenir... Mais hélas avec des limites, car les cours à distance sont lassants pour les élèves ; c'est la leçon du premier confinement.

D'où la diffusion de notre virus de choc dans la population via des écoles ouvertes à tous, et surtout sans accompagnement médical. Il n'y a quasiment pas d'infirmières en primaire, et pas de médecine du travail pour les enseignants dont la vaccination n'est pas encore programmée concrètement. Les tests sont une blague, et ne remplacent pas les solutions. On remarquera que des agents de vie scolaire sont nombreux à être touchés par le covid, ainsi que de plus en plus de profs, dans l'indifférence de pouvoirs publics impuissants. La palme du cynisme revient à la FCPE 93 (parents d'élèves proche des socialistes) qui s'alarme des absences non remplacées d'institutrices clouées au lit par le covid ; on remarquera aussi le vocabulaire d'un médecin parlant des "gens des écoles " à vacciner plus tard, et surtout l'absence de statistiques sur le nombre d'enseignants malades et décédés depuis le début de l'épidémie.

Du coup nos amis les Stylos Rouges, sortes de « Gilets jaunes du monde enseignant » qui revendiquent 72 400 membres sur leur page Facebook, annoncent qu’ils ont déposé plainte pour « mise en danger délibérée de la vie d’autrui » ​contre le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer devant la Cour de Justice de la République. Ceci afin qu'il réponde de ses manquements dans son devoir de protection des élèves, des enseignants et des familles. La démarche a peu de chances d'aboutir, mais elle annonce l'après-covid et ses marées de procédures.

Le procès de Nuremberg du covid sera long, et chacun se renverra la responsabilité de la crise. En attendant, l'arrivée des beaux jours est une aubaine pour ce virus qui profitera des cours de récréation, réunions familiales et autres soirées barbecue pour continuer ses ravages. Le résultat de l'imprévoyance et du manque de courage de nos dirigeants...

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.59/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • sophie 26 mars 18:33

    Mais seront-ils reconnus comme coupables d’une situation incontrôlable ? j’en doute.


    • Taverne Taverne 27 mars 18:06

      Comment leur dire adieu

      Quand j’entends Castex,
      Je suis perplexe ;
      Quand varie Véran,
      ça n’est pas mieux.
      Je me dis « vraiment
      Ce serait mieux
      Dl’es virer tous les deux. »

      Remerciement à Serge Gainsbourg smiley


    • pipiou2 26 mars 18:45

      Donc il faut fermer les écoles mais ne pas les fermer ...

      Sacré proposition !

      Quant aux « ravages » du Covid, il ne faut peut-être pas exagérer.


      • Clocel Clocel 26 mars 18:49

        La justice ? En France ? Sérieux ?

        Bof ouais, après tout, y’en a bien qui croient encore aux urnes...


        • devphil30 devphil30 26 mars 19:15

          La capsule , le dernier étant le N° 38

          https://odysee.com/$/search?q=capsule%2038

          Une rédactrice autrichienne à écouter avec attention
          https://infovf.com/video/leve-pas-ils-arreteront-pas—8415.html


          • binary 26 mars 19:43

            Pendant longtemps, l espoir était de trouver ce Graal qui éliminerait le mal. Ensuite, ce fut le loto, ces 6 numéros qui résolvaient tous les problèmes. Et maintenant, c est d adénovirus de chimpanzé qui ouvre les portes de l’éternité.


            • Jelena Jelena 26 mars 20:52

              « Je ne suis pas stylo rouge » car pour les personnes travaillant dans la grande distribution, il n’y a jamais eu d’arrêt. Tandis que les profs, depuis le départ, vous profitez de cette « crise du covid » en espérant gratter un max de congés.


              • Gasty Gasty 27 mars 12:23

                @Jelena

                C’est évident ! ( pôv type smiley

                )


              • Jean de Beauce Vers Saint-Gétorix 29 mars 11:22

                @Jelena
                Et les profs ont bien raison. Ils n’ont aucune raison de risquer leur vie et celles de leurs proches en gardant les enfants des autres.


              • Giordano Bruno 27 mars 07:25

                Ces « Stylos rouges » me font penser aux Foulards de la même couleur, il y a quelques temps. L’antithèse des gilets jaunes.


                • BA 27 mars 08:45

                  L’épidémie de coronavirus a fait 2 767 547 morts.

                  Etats-Unis : 548 087 morts

                  Brésil : 307 112 morts

                  Mexique : 200 862 morts

                  Inde : 161 240 morts

                  Royaume-Uni : 126 755 morts

                  Italie : 107 256 morts

                  Russie : 95 410 morts

                  France : 94 432 morts


                  Source :


                  https://coronavirus.jhu.edu/map.html



                  • Albert123 27 mars 10:44

                    @BA

                    sortez la tête de vos écrans avec vos stats hors sol que vous répétez en boucle, le réel c’est dehors au contact de la vie en respirant un air non filtré.


                  • Giordano Bruno 27 mars 11:42

                    @BA
                    Demandez-vous comment ces chiffres ont été obtenus.



                  • Jean de Beauce Vers Saint-Gétorix 28 mars 13:26

                    @BA
                    Plus ceux et celles qui sont morts chez eux !


                  • Albert123 27 mars 10:40

                    « En attendant, l’arrivée des beaux jours est une aubaine pour ce virus qui profitera des cours de récréation, réunions familiales et autres soirées barbecue pour continuer ses ravages. »


                    les ravages de la fête de la musique, des raves parties et de tous les rassemblement qui n’ont générés aucun cluster on pourra les attendre longtemps


                    le seul truc qui fait des ravages c’est l’entêtement du gouvernement de refuser au peuple français un traitement (qui existe) pour les malades et de lui faire du chantage à la vaccination de masse avec un confinement répété pour instaurer le crédit social à la chinoise.


                    tout le reste c’est de la littérature pour les faux derches et les imbéciles




                     





                    • Gasty Gasty 27 mars 12:40

                      @Albert123

                      Oui ! Il faudrait enfin se poser la vrai question ? A savoir qui fait le plus de ravage en ce moment et si le COVID 19 ne serait pas le lampiste dans cette affaire.


                    • zygzornifle zygzornifle 27 mars 13:18

                      Il y aura « chat perché » ....


                      • Deux faits témoignent du grand complot sars cov 2 :

                        Le plus important les contaminés au sars cov2 depuis l’automne 2019, témoignent .

                        Nombreuses sont les familles qui retirent leurs aînés des ehpads .


                        Macron la honte , le déshonneur total de la France .
                        Un président non seulement immature mais d’un cynisme sans égal .

                        La pire présidence depuis Pétain et sa collaboration avec les Nazis  !

                        Quand à la totalité des structures de l’administration , des fonctionnaires qui fonctionnent . Il faudra des têtes , le rasoir national ne peut pas rester indéfiniment au placard de la suffisance, de l’oubli .

                        Avec un traitement particulier contre le corps médical et ses scientifiques menteurs , collabos .
                        La destruction totale sans condition de l’ordre des médecins .

                        Place à la vengeance des opprimés .


                        • BA 27 mars 16:18

                          Emmanuel Macron a pris une décision catastrophique le 29 janvier 2021. Il a pris des mauvaises décisions depuis le début de l’épidémie.


                          Emmanuel Macron, c’est "Monsieur 100 000 morts."


                          Covid-19 : bientôt 100 000 morts en France, et l’indifférence s’installe.


                          C’est une sorte de mystère. Depuis le début du mois de décembre 2020, l’épidémie de Covid-19, qui s’était un peu calmée, est repartie de plus belle, en particulier en région parisienne. En trois mois et demi, le nombre de nouveaux cas recensés sur sept jours y est passé de 100 à 560 pour 100 000 habitants. Au fil des semaines, tous les seuils d’alerte ont été franchis. L’Ile-de-France est devenue la région où le virus circule le plus activement. Les hôpitaux sont saturés. Les services de réanimation débordent. Les morts s’accumulent. Bientôt près de 100 000 morts dans l’ensemble du pays depuis l’apparition du virus, selon les chiffres officiels.


                          Et pourtant, rien ne se passe, ou si peu. Le dos au mur, Jean Castex a fini par annoncer, jeudi 18 mars, de nouvelles mesures de freinage dans les 16 départements les plus touchés, dont toute l’Ile-de-France et les Hauts-de-France. Trois départements ont été ajoutés mercredi 24 mars. Mais à peine le premier ministre avait-il achevé sa déclaration au ton grave que les Français réalisaient à quel point le tour de vis était en réalité modeste.


                          Cette fois-ci, pas de « confinement », mot récusé par le gouvernement. Pas de télétravail obligatoire, pas de fermeture des écoles ni des lycées, pas d’obligation de rester chez soi, pas d’attestation nécessaire pour sortir dans la plupart des cas, ni de limitation de durée. Le couvre-feu est au contraire retardé d’une heure.


                          Au bout du compte, ce « confinement aéré » aboutit essentiellement à réduire les déplacements entre régions et à fermer des magasins supplémentaires. Relativement peu, en réalité, puisque les coiffeurs, les fleuristes, les chocolatiers, les libraires et les vendeurs de voitures ont été considérés comme de « première nécessité » et autorisés à rester ouverts. Résultat : le trafic automobile dans Paris, bon indicateur de l’activité, n’a reculé que d’environ 5 % par rapport à la période précédente. Freinage limité, donc.


                          Le gouvernement revendique lui-même cette « approche pragmatique », qui entend lutter contre le Covid-19 tout en évitant de trop peser sur l’économie et le moral des Français. Plutôt que de vouloir éradiquer l’épidémie, comme le premier confinement y était pratiquement parvenu, et comme de nombreux scientifiques le réclamaient, l’exécutif accepte depuis des mois de laisser circuler le virus. Misant sur une future vaccination de masse, il refuse les mesures trop dures, ne suit pas les recommandations du conseil scientifique, et ne muscle – mollement – son dispositif qu’en dernier recours, lorsque l’épidémie commence à échapper à tout contrôle.


                          https://www.lemonde.fr/idees/article/2021/03/25/covid-19-les-morts-s-accumulent-l-indifference-s-installe_6074385_3232.html


                          • Taverne Taverne 27 mars 19:42

                            Les mesures sans queue ni tête n’arrêteront pas un virus qui n’a pas de cul. J’m’explique : COVID => VIDOC. Vous voyez bien qu’il manque le Q.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité