• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les sujets à la con du bac philo 2009 : en exclu, les anti-corrigés à (...)

Les sujets à la con du bac philo 2009 : en exclu, les anti-corrigés à l’usage des cancres !

En exclusivité, voici quatre anti-corrigés pour les sujets proposés au bac de philosophie de 2009 dans les deux séries générales S et ES. Tous les sites proposeront à midi, moyennant finance, une copie parfaite écrite par un vrai professionnel. Mais on peut aussi imaginer un corrigé foncièrement mal traité à l’usage des cancres, par solidarité et aussi pour mettre un peu d’ironie dans ce cérémonial devenu d’autant plus sérieux que le bac devient inutile

Série S : est-il absurde de désirer l’impossible ?

Bien évidemment qu’il est absurde de désirer l’impossible. Et même plus que ça, c’est franchement couillon. Le type qui désire l’impossible passera toute son existence dans un état frustré et finira sa vie comme chèvre. Il y a des objectifs plus nobles pour finir son existence, par exemple jouer à la roulette russe ou bien pratiquer la vie théorétique après avoir pris la décision, un soir de cuite, en relisant l’éthique de Nicomaque d’Aristote. On se demande quel est l’abruti de fonctionnaire des examens qui a proposé ce sujet. Est-ce un nostalgique de mai 68 ? Est-ce parce que Dany est très à la mode et que les réalistes de l’époque écrivaient sur les murs, soyons réalistes, demandons l’impossible. La morale de cette histoire, c’est que ceux qui ont appliqué le slogan sont allé garder des chèvres dans le Larzac et maintenant se retrouvent au Rmi. Par contre, ceux qui ont désiré le possible avec sagesse se sont placés dans les bons postes, se sont fait pleins de thune sous Mitterrand en boursicotant et maintenant, ils vont se la couler douce avec les investissements défiscalisés et tout le pognon que ça rapporte. Conclusion, il est parfaitement con de désirer l’impossible. Et ça peut même être dangereux. C’est déjà arrivé dans l’histoire. Un type qui s’appelait Adolf. La politique est dieu merci redevenue raisonnable. Un conseil cependant aux directeurs de banque. Evitez d’engager un type qui désire l’impossible. Ce n’est ni con, ni absurde mais carrément dangereux ; car votre boîte risque de couler. Souvenez-vous, un type qui s’appelait Kerviel ! 

Série S : y a-t-il des questions auxquelles aucune science ne répond ?

Voilà un bon sujet mais qu’est-ce que ça a à voir avec la philosophie ? C’est bien le bac de philosophie qu’on passe, non ? Ah… je vois… hum… série S ; le type qui a proposé ce sujet nous prend pour des billes en philosophie, nous les matheux fiers de la bosse. Alors, le type il se dit qu’avec notre formation scientifique, on pourra quand même écrire les quelques banalités d’usage pour obtenir un 8 sur 20, objectif fixé par tous les bacheliers de la série S au vu du coefficient de cette matière. Y a-t-il des questions auxquelles aucune science ne répond ? Elle est bien bonne celle-là ! Moi j’aurais plutôt posé le sujet à l’envers. Y a-t-il des questions à laquelle la science répond ? Bien sûr que oui mais ces questions sont sans importance ou alors connues de tous, y compris de la ménagère de 50 ans qui sait que l’eau bout à 100 degrés et qu’à partir de moins trois degrés, il faut rentrer ses géraniums. La science répond à des questions le plus souvent insignifiantes. Et quand il y a un problème important, comme la grippe A ou la crise économique, on ne trouve plus aucun scientifique pour apporter des réponses. La science ne sert à rien en vérité à part un usage technique. On ne demande pas à la science de répondre à des questions mais de produire des vaccins et aussi des écrans plats pour rester chez soi bien au chaud et aussi des ordinateurs qui fonctionnent. Ma femme m’aime-t-elle encore ? Voilà une question fondamentale et je n’irai pas consulter un scientifique pour avoir la réponse. Autre question importante. Qu’est-ce que je pourrai m’acheter dans 20 ans avec un billet de 10 euros ? Et s’il y a une vie dans l’au-delà, mon âme flottera-t-elle dans mes vêtements ?

Série ES : que gagne-t-on à échanger ?

Voilà un sujet calibré pour les élèves en série économie sociale et familiale. C’est la profession à laquelle se destinent les futurs bacheliers, sauf les forts en math et les fils de bonne famille qui iront en prépa publique ou payante pour rejoindre les écoles de commerce. Que gagne-t-on à échanger ? Cette question est-elle philosophique ? Non, encore un qui au ministère nous prend pour des billes. On ne gagne rien à échanger. L’échangisme présente un risque et nous connaissons tous un voisin qui s’est mis en tête d’amener sa femme dans un club. Au bout de six mois, sa femme est partie avec un autre. La morale, c’est que dans tout échange il y a un risque. Nous connaissons tous ces petits porteurs qui ont échangé quelques économies mises en sûreté à la caisse d’Epargne contre des actions Eurotunnel ou bien des titres Natixis. Dans tout échange il y a un couillonné. Que gagne-t-on à échanger ? La question est franchement conne. L’important est de savoir qui gagne en cas d’échange. Et la réponse est simple, celui qui gagne c’est le plus rusé, le plus filou, parfois le plus amoral. Prenons Eric Besson, il a échangé un poste de sous fifre au PS, avec en plus, les moqueries de Ségolène, contre un poste de Ministre chez Sarkozy. Au lieu de s’emmerder rue de Solferino à tourner en rond en attendant que Martine donne le signal pour pleurer sur le sort du PS, on l’a vu rayonnant sur une tribune, à l’occasion des festivités données en l’honneur de la venue d’Obama. Dans tout échange, il y a un gagnant et un perdant. Que gagne-t-on à échanger ? On peut gagner énormément si on est du bon côté avec les bonnes informations mais on peut aussi perdre pas mal. Si on est doué pour gagner en échangeant, on peut faire du commerce ou bien devenir trader, sinon, le mieux est de passer le Capes ou alors d’entrer à la communauté de commune comme agent technique.

Série ES : le développement technique transforme-t-il l’homme ?

Bien sûr que oui, sans avoir lu la somme théologique de saint Thomas, les œuvres complètes de Guy Descartes ou la phénoménologie d’Housserl ben Laden, nous pouvons constater que le développement technique transforme complètement l’homme. Le cas le plus fulgurant, étonnant et même abracadabrantesque étant celui de François Fillon. Il y a quelques mois, François Fillon était Premier Ministre. Grâce à ses hauts revenus, il s’est acheté un I phone, avec des clés 3 G+, plein de mémoire, un PC avec des ports USB. Et maintenant, François Fillon est devenu un Geek. Si, c’est vrai, même qu’il l’a annoncé dans les journaux. Madame Kosciusko-Morizet a annoncé sa grossesse sur facebook ; ah qu’il est beau le développement technique, vous parlez d’un romantisme ! Bientôt, les parents devront se connecter à Facebook pour apprendre que leur fils va convoler en douces noces. Pourquoi le type qui a proposé ce sujet pose-t-il cette question où il n’y a pas de suspense possible. L’élève doit répondre oui. Cela dit, la tâche du correcteur est facilitée. Il se trouvera bien un pourcentage non négligeable pour affirmer que l’homme n’a pas changé depuis Croc-Mignon, verdict, 5 sur 20. Alors que les faits sont indéniables. Même que l’homme a changé en l’espace de quelques décennies. Il est devenu un hypocondriaque du gaz carbonique, élément pourtant indispensable à la vie des végétaux et maintenant devenu ennemi numéro un. Vous m’en direz tant, un gaz vital, invisible et ce petit homme au garde-à-vous, prêt à avouer, tel un péché capital, quelle est son empreinte carbone. Le développement technique, c’est bien mais parfois, ça rend l’homme gâteux. Certains ne savent même plus compter leurs sous, ils sortent leur carte de crédit pour payer un tube de colle de 1 euro 20 à la caisse du supermarché. En conclusion, la réponse à la question du professeur qui a fait le sujet, c’est oui. Je répète, c’est OUI. Merci au correcteur de bien vouloir constater que j’ai bien répondu et que je mérite le forfait de 7 points alloué à tous ceux qui ont bien répondu.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.22/5   (51 votes)




Réagissez à l'article

72 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 18 juin 2009 11:55

    ça me rappelle un sujet que j’avais eu en terminale : Dieu est il mort ??

    J’ai 3/20 avec ma réponse , « aucune idée , j’ai pas reçu le faire part ! »

    mon copain a eu la même note avec «  Dieu n’est pas mort , car il bande encore »


    • lavabo 18 juin 2009 11:58

      Très très bon le Chat....... après vérification moi non plus j’ai rien recu mais pourtant il y a des gens qui croient que..... et même des livres là dessus.... boh


    • TALL 18 juin 2009 12:44

      Je ne te crois pas, le chat

      Tu as repris des gags connus pour te les attribuer
      Tu as le profil du parfait lèche-cul, et ça se voit bien

    • appoline appoline 18 juin 2009 12:45

      Grande forme encore le chacha. Il faut dire que tes profs avaient dans les mains le bâton pour se faire battre avec toi. Mais la réponse est pertinente, pour avoir une note pareille, tu avais dû tomber sur une vieille grenouille de bénitier qui a certainement prié sur ta copie pour remettre dans le droit chemin le mécréant que tu es.

      En tout cas merci pour ce post, je me suis bien marrée ; ton copain lui aussi a fait très fort, je dirais même qu’il faut avoir des couilles pour oser.


    • TALL 18 juin 2009 12:52

      Justement appoline, comment peux-tu croire que quelqu’un qui passe 90% de ses posts à pisser dans le sens du vent sur un site où l’on ne risque absolument rien, oserait faire ça devant une véritable autorité capable de sanction directe ?


    • Juju Dredd 18 juin 2009 12:59

      Dieu n’est pas mort, il se repose c’est tout.

      Rappelez-vous : il ne lui a fallut que six jours pour créer l’univers. Ce sont donc des jours vachement long. Donc pour lui on est encore le septième jour, et il se repose.


    • ZEN ZEN 18 juin 2009 13:00

      Oh ! le Chat menteur !
      Jamais un sujet comme celui-là (« Dieu est-il mort ») ne peut-être et n’a été posé au bac

      Nietzsche a déjà eu beaucoup de mal à faire comprendre ce qu’il voulait dire par là.. !


    • appoline appoline 18 juin 2009 13:13

      @ Tall,

      Ah qu’est-ce tu veux, on ne se refait pas ; j’adore ce type de contre-pied même si l’effet boomerang est parfois douloureux.


    • lavabo 18 juin 2009 13:14

      Zen, on s’en contrefout, c’est marrant.... Tall, ca ressemble à une aggression gratuite, pas bien ca...


    • TALL 18 juin 2009 13:17

      appoline

      ah mais je ne critique pas le contre-pied qui est sympa ... c’est le moi-je ... surtout venant de lui...
      il a tout l’air d’un révolutionnaire... smiley

    • TALL 18 juin 2009 13:20

      lavabo

      exact, je l’admets, c’est rapport à l’islam ... il a mis sa pa-patte où il faut pas ... smiley

    • LE CHAT LE CHAT 18 juin 2009 13:45

      @ tall

      c’est la stricte vérité . je me foutais complétement de la la philo coef 1 dans ma section !
      on jouait à la belote au fond de la classe . aucune importance



    • LE CHAT LE CHAT 18 juin 2009 13:46

      @zen

      j’ai dit en terminale , pas au baccalauréat ! lis avant de charger sabre au clair ! smiley


    • LE CHAT LE CHAT 18 juin 2009 13:52

      @tall

      Justement appoline, comment peux-tu croire que quelqu’un qui passe 90% de ses posts à pisser dans le sens du vent sur un site où l’on ne risque absolument rien, oserait faire ça devant une véritable autorité capable de sanction directe ?

      Là , c’est pour le coup que tu es très con , vu les heures de colle , les avertissements , les passages dans le bureau du censeur , les expulsion temporaires , j’avais plutôt interêt à l’avoir , mon bac ! tu me cherches aujourd’hui ?

      si tu me trouves trop consensuel , ce que je suis pas rongé par l’islamophobie ou l’antisémistisme forcené comme certains sur ce site qui passent leur temps à s’insulter !



    • LE CHAT LE CHAT 18 juin 2009 13:55

      @tall
      c’est rapport à l’islam ... il a mis sa pa-patte où il faut pas ...

      la preuve ! Tu m’en veux de ne pas hurler avec les loups islamophobes de ton genre !


    • ZEN ZEN 18 juin 2009 14:06

      @ The Cat...
      Au temps pour moi..
      Sur le tard , ma vue baisse

      Mais Calais-tu faire dans cette galère ?


    • LE CHAT LE CHAT 18 juin 2009 14:12

      @ZEN

      je me le demande encore ; ce n’est que passé la quarantaine que l’on acquiert la sagesse et le recul nécessaire pour répondre à des questions de philo .
      C’est aussi absurde de demander à des gamins avec du lait au bout du nez ce qu’ils pensent des choses de la vie que de faire parler des curés sur la sexualité !


    • TALL 18 juin 2009 14:16
      le chat
      ce que tu appelles l’islamophobie, c’est de la pro-démocratie
      mais bon, peu importe si tu ne comprends pas ça aujourd’hui, de toute manière, tu fais partie des suiveurs, et le jour où tu comprendras, tu suivras aussi
      parce que l’islam est ainsi fait qu’au + on le laissera avancer, au + il montrera son vrai visage
      un visage médiéval, comme l’était le christiannisme en son temps, et qui revient avec B16 d’ailleurs

      je ne rajouterai plus un post + ici là-dessus, vu que c’est pas le sujet de Dugué
      ya l’autre forum pour ça

    • ZEN ZEN 18 juin 2009 19:37

      « ce que tu appelles l’islamophobie, c’est de la pro-démocratie »

      Il est marrant, Tall


    • TALL 19 juin 2009 08:12

      un prof de philo qui ne pige pas que la loi de dieu est au-dessus de celle des hommes

      c’est pas marrant, c’est étrange... pour ne pas dire : bizarre....

    • lavabo 18 juin 2009 11:55

      Merci Bernard pour ce moment de franche rigolade.......
      je me souviens d’une tartine que j’avais composé sur Tarzan le roi de l’écologie.... résultat 4/20 mais aussi un fou rire en salle d’examen alors que les autres........
      Un jour il faudra révéler au grand public à quoi sert réellement l’enseignement secondaire
      Bien à vous
      Lavabo


      • Sandro Ferretti SANDRO 18 juin 2009 12:00

        Pas mal du tout.
        Je propose un sujet de rattrapage, pour ceux qui ont raté leur bus et qui ont un mot d’excuse :
        « Les rapports de concavité et de convexité dans la société moderne ».
        Mais on avait déjà traité de cela, en son temps, avec Argo. C’était le bon temps.


        • ZEN ZEN 18 juin 2009 12:35

          @ Bernard
          On sent que c’est un peu bâclé, mais c’est drôle quand même

          Tous les ans, il est de bon ton de se gausser des sujets de philo , sur les ondes notamment
          ça fait partie du PAF ,de sa langue du bois et du recyclage permanent des mêmes thèmes, vu par le petit bout de la lunette...

          « Est-il absurde de désirer l’impossible ? » peut amener une intéressante réflexion sur la fonction de l’utopie et à une interrogation sur ce que nous avons tendance à classer dans la rubrique « impossible », notion trés connotée par les préjugés sociaux et personnels


          • Sandro Ferretti SANDRO 18 juin 2009 14:23

            @ Zen

            Discuter de Charles Fourier sur Avox ?

            Mais vous n’y pensez pas sérieusement, mon cher.Ou bien vous vous trompez de crémerie.
            Pour mémoire, et puisque je vois qu’il y en a qui ne suivent pas , je rapelle que les vrais sujets sont :
            -Comment brancher son Modem sur secteur quand il n’y a plus de courant alternatif ni de chauffage central ?
            -Apprendre à lacher TSS entre ses dents d’un air perfide et entendu
            -Se demander si un mort un Gaza vaut plus ou moins qu’un mort dans le Golan (variante : « préferriez-vous mourir de faim ou de soif ? », 4 hOO sans document)
            -Gros navions, gros complots et fourbes méchants cachés on-ne-nous-dit-pas -tout ( mais sans le verre de rouge, pas politiquement correct)
            -Comment apprendre à construire des tours jumelles plus solides ?
            -les dangers du tabac appliqués au WTC : quand quelqu’un fume en cachette aux toilettes au moment méme où 2000 personnes se suicident simulatnément au gaz chacune dans son bureau, cela donne une catastrophe dramatique
            -comment, cher Rédacteurs, bénéficier d’une beurette pour la nuit ou une thailandaise pour l’après -midi ? ( voir bandeau défilant)
            -Comment lutter contre l’haleine forte ( bandeau défilant) et les idées faibles ?

            Je ramasserai les copies demain matin en modération.
            Rompez, Zen.

            Fourier... non, mais ! Pourquoi pas Cioran ou Kierkegaard, pendant que vous y étes.


          • ZEN ZEN 18 juin 2009 17:26

            @ Sandro
            Trés drôle !
            Oui, pourquoi pas ?
            J’oubliais que j’étais sur Avox et qu’il serait intéressant de disserter sur le sujet suivant :
            Comment rendre ce site vraiment citoyen ? et qu’est-ce que la citoyenneté (beau sujet, inépuisable) .
             Impossible ? Pas français...
            Y’a du boulot !
            Sujet « à la con » ? On verra...
            Je ramasserai moi aussi les copies demain matin


          • Sandro Ferretti SANDRO 18 juin 2009 18:24

            @ Zen
            J’ai déjà rendu ma copie aux correcteurs ad hoc.
            Zont l’air fachés...


          • Emmanuel Aguéra LeManu 18 juin 2009 23:51

            Très bien, digne continuité du pamphlet premier ; je ne suis pas passé pour rien.
            Rien n’étant donc jamais définitif.
            La preuve, j’ai lu Dugué de A à Z sans penser.


          • emmanuel muller emmanuel muller 18 juin 2009 12:38

            Je les trouvent très bien moi ces questions, surtout que pour une fois elle ont osé s’approcher du contexte de chaque filière (question sur le langage coté littéraire, sur la technique scientifique), en osant un peut sortir des sempiternel sujet auquel on sent bien qu’il faut répondre en pensant avec la tête des philosophes classiques plutôt qu’avec la sienne.


            • finael finael 18 juin 2009 12:42

              Je ne suis pas toujours d’accord avec vous, mais je dois dire que la lecture de votre article m’a bien amusé.

              Excellent


              • astus astus 18 juin 2009 14:38

                Merci Bernard pour ce billet plein d’humour qui repose après les philippiques déplacées d’hier soir. Je remarque toutefois que celles-ci sont en plein accord avec la dernière étymologie, volontairement mise en italique. Quant à la première, je préfère personnellement l’attachement au fait d’être attaché...

                rĕlĭgo, āre, āvi, ātum [re + ligo] : - tr. - 1 - lier, attacher, relier. - 2 - qqf. délier, détacher.

                relego :
                 1 - rĕlĕgo, ĕre, lēgi, lectum : - tr. - a - prendrer de nouveau, reprendre (ce qu’on a déposé), recueillir. - b - parcourir de nouveau, repasser par, longer une seconde fois, côtoyer de nouveau. - c - repasser dans sa mémoire, réfléchir à, repasser en revue, examiner de nouveau. - d - relire ; lire d’un bout à l’autre.
                 
                 2 - rĕlēgo, āre, āvi, ātum : - tr. - a - envoyer au loin, mettre à l’écart, reléguer, éloigner, isoler. - b - condamner à la relégation, exiler, bannir, déporter. - c - renvoyer à, attribuer à, rejeter sur, imputer à. - d - restituer par un legs ; léguer.


                • veilchen veilchen 18 juin 2009 14:38

                  C’est facile de dire que ça ne sert à rien le bac, que c’est facile, que tout le monde l’a. N’empêche que c’est le premier diplôme universitaire, qu’on se prépare aux colles/parteils de l’enseignement supérieur avec la rigueur, les révisions, se faire chier à potasser. L’épreuve de philo est celle que j’ai préférée car il n’y a pas de dates, pas de faits historiques à apprendre par coeur. C’est de la réflexion. En plus, pour avoir la moyenne, il faut argumenter, raisonner, ranger ses arguments dans l’ordre. La première exigence à l’université. Enfin, c’est tout un symbole, on le passe à la majorité, comme le permis. Les jeunes sont contents de le passer, c’est le passage à la vie d’adulte, pour aller à la fac sans avoir ses parents qui les attendent pour dîner.
                  Vous êtes contents d’avoir le bac, vous aussi vous y teniez, alors qu’à votre époque, on disait déjà que le bac ne servait à rien et que les facs de socio sont remplies de glandeurs, ne sachant pas quoi faire avec leur bac.


                  • Sandro Ferretti SANDRO 18 juin 2009 14:56

                    @ Bernard Dugué
                    Une dernière question, vous qui étes scientifique de formation :
                    les mouvements circulaires du bassin de la demoiselle « Chichou.com », nouvelle rédactrice Avox apparaissant en alternance en haut de votre article, vous paraissent-ils constitutifs du mouvement perpétuel ?

                    NB : l’usage de la calculatrice est interdit.


                    • Emmanuel Aguéra LeManu 18 juin 2009 23:56

                      Celui d’un bloqueur de pub, oui.


                    • olive 18 juin 2009 14:59

                      D’accord avec veilchen.
                      L’humour ça fait toujours du bien, on a raison de prendre de la distance, il y a plein de crétins diplômés, et aussi plein de gens bien sans le bac, et la société ne valorise pas assez les compétences pratiques, pourtant il y a plein de diplômés chômeurs eux aussi, à croire que la société ne valorise plus personne. Etc, etc. N’empêche. Il faut avoir une sacrée force pour réussir sans le bac. Et qu’on ne vienne pas dire que la France est un cas isolé, c’est partout pareil. Récemment, il y a eu plein d’articles sur un sympathique pays du Nord où les élèves, paraît-il, sont très heureux et ne redoublent jamais, preuve de la réussite de leur école. Mais, franchement, où ils sont les gens de ce pays ? Chez eux, sans doute, car on n’en entend jamais parler : ni en sciences, ni en lettres, ni en musique, ni en art, ni en finances, ni même en sport, bref, ni en rien. Alors moi je veux bien, mais. ..Partout ailleurs, il faut des diplômes, qui sont quand même la preuve qu’on est capable de faire un effort, de temps en temps. L’Homme debout, quand il a un cerveau, c’est quand même mieux quand il s’en sert pour farie autre chose que ricaner avec suffisance de ce qu’il n’a pas obtenu. La Fontaine a écrit un truc là-dessus, avec son renard et les raisins...


                      • Moumou 18 juin 2009 15:20

                        Il m’a fait bien rire cet article même si je cherchais un vrai corrigé pour voir si je ne me suis pas planté. En tout cas, si j’aurais été en ES, j’aurais été beaucoup plus à l’aise sur le texte sur L’Etat ... mais bon l’éducation nationale est géniale n’est-ce pas ?


                        • Sandro Ferretti SANDRO 18 juin 2009 16:16

                          @ Moumou et Lech :

                           

                          Comme disait feu Desproges :

                          « Je serais pas été plus avancé si j’aurais lu tous les livres ».


                        • Deadlikeme Deadlikeme 18 juin 2009 15:57

                          Bravo Monsieur Dugué, j’ai bien ri grâce à ce sujet. Même dans les différents commentaires savoureux.
                          Sinon allez donc lire :
                          http://www.causeur.fr/bac-philo-tous-les-sujets,2585
                          Pas mal non plus


                          • meridien meridien 18 juin 2009 16:06

                             il y a longtemps que j’attendais ( si l’on veut ) que vous sortiez de votre dépendance

                            à l’écriture d’articles convenus à variations diffuses ,bref à la con..

                            et puis voilà q’inspiré par les sujets de ce bac 2009,vous écrivez un article

                            franchement ’hilarant’ bref -bis- : jouissif..

                            continuez.. et nous distinguerons le bon grain de..meridien


                            • claude claude 18 juin 2009 19:20

                              voici un article, drôle, fin et agréable à lire !


                            • heliogabale boug14 18 juin 2009 17:02

                              Le sujet : « y a-t-il des questions auxquelles aucune science ne répond ? » est très intéressant mais d’une extrême difficulté pour un élève de terminale scientifique...c’est un sujet casse-cou qu’il ne fallait pas prendre pour avoir une bonne note (perso, j’aurais parlé du théorème d’incomplétude de Gödel qui répond au sujet pour le domaine des mathématiques et encore vu sa complexité, je n’aurais pas fait 20 lignes dessus...de l’axiome du choix ?) et puis « science » est un terme peu précis, on pourrait parler des sciences humaines mais ce serait peut-être hors-sujet. Ou encore on peut parler de la place des axiomes en mathématiques ou sinon se concentrer sur l’actualité scientifique

                              De toute façon, à tous les élèves de la série S qui viendront, je leur conseille en philo de ne jamais faire les sujets de « philosophie des sciences », c’est à coup sûr (à part quelques brilliants esprits en devenir) la mauvaise note !


                              • docdory docdory 18 juin 2009 18:49

                                @ Boug 14


                                J’ai un contre-exemple pour votre recommandation d’éviter la philosophie des sciences au bac :
                                En 1974 , alors que je passais le bac série D ( biologie ) , j’ai pris le sujet « les mathématiciens sont-ils les créateurs de leurs objets , ou bien ne font-ils , comme le géographe , que découvrir ce qui existe » . 
                                J’avais fait l’impasse sur la philosophie , donc je n’en avais ouvert aucun livre pendant l’année , je n’ai donc pu produire aucune citation d’aucun auteur , mais j’ai quand même eu 18/20 !
                                Il faut dire qu’à l’époque , les sujets de philo étaient plus intéressants que maintenant , ce me semble !

                              • ZEN ZEN 18 juin 2009 19:03

                                @ Doc

                                « j’ai quand même eu 18/20 ! »

                                Le génie, tout simplement...


                              • docdory docdory 18 juin 2009 21:33

                                @ Zen


                                Le génie , non ! Une vieille prof de latin avait dit de moi sur un bulletin trimestriel « charmant fumiste , borgne au royaume des aveugles » . C’est , pour moi , la meilleure critique que j’ai jamais eue !

                              • Juju Dredd 18 juin 2009 18:19

                                C’est quoi ce bug ?
                                Pourquoi tous les commentaires apparaissent en gras ?


                                • delamothe delamothe 18 juin 2009 18:36

                                  La philo en terminale...j’ai toujours pas compris le concept derrière cette mascarade.


                                  • ZEN ZEN 18 juin 2009 19:00

                                    @ Delamothe
                                    Bon, vous pourriez (re)faire (?) une terminale...
                                    Vous aurez la réponse


                                    • delamothe delamothe 18 juin 2009 21:27

                                      Non merci


                                    • ZEN ZEN 18 juin 2009 19:43

                                      @ Abgemachin

                                      C’est tout ce que vous avez retenu ,... ?
                                      Bon, je ne peux rien faire..
                                      Mais je peux vous donner l’adresse d’un psychiatre sérieux


                                    • Emmanuel Aguéra LeManu 19 juin 2009 00:12

                                      Cher Abdel(machin ?)shitdenheath (dans la colle).

                                      Je attends avec beaucoup de l’impatience à voir le système quand tu finiras de le revu.

                                      Très également.


                                    • Moristovari Moristovari 21 juin 2009 17:24

                                      Un plus mérité pour ce post. Comme pour toute les matières qu’elle enseigne, l’éducation national ne rend pas justice à la philosophie et son programme n’en est qu’une vulgarisation honteuse. Comme si la philosophie ne pouvait se pratiquer qu’à la manière d’Hegel (thèse/antithèse), comme si la philosophie était l’art de donner des réponses stupides à des questions idiotes. Combien d’étudiants ont ainsi acquis un dégoût quasi pavlovien envers « l’amour de la sagesse » ? De ce que j’ai vu, presque tous. Et pourtant, la philosophie est l’un des formateurs essentiels de l’esprit critique. Car il ne suffit d’emmaganiser les connaissances, il faut pouvoir les juger.

                                      Pour l’éducation nationnale, la philosophie en est resté au début du XIXème : l’étudiant découvre ainsi une philosophie idéaliste, sans incidence possible sur la réalité. Car notre belle république égalitaire sait bien ce qu’elle encourt à réveiller les esprits. Elle ne veut pas d’un nouveau mai 68, pétard mouillé qui aurait pu être une bombe, elle n’a aucun intérêt à faire découvrir la pensée de Marx, Nietzsche, Foucault, Sartre et tant d’autres critiques du système capitalo-républicain bi-séculaire qui perdure encore dans tout le monde occidental.


                                    • Kaoteknik Kaoteknik 18 juin 2009 21:04

                                      Un sujet qui aurait été pertinent pour nos bacheliers, me semble-t-il :

                                      Le capitalisme peut-il être un modèle de société durable ?

                                      Encore que l’économie ne soit pas enseignée si tôt dans nos écoles, et ne sera sûrement pas le choix de carrière de beaucoup...


                                      • delamothe delamothe 18 juin 2009 21:27

                                        La philosophie ne permet pas de répondre aux vraies questions de ce monde . Vous en connaissez des philosophes ayant une bonne vision des réalités de notre société ? La philo en term c’est juste pour faire genre , comme bhl qui se met à disserter sur les injustices . Au moins on a pu des Niestche qui inspirent des fous quoique.
                                        Philo =branlette intellectuelle et je vous fais pas les trois parties.


                                        • Walter Bunker 19 juin 2009 02:37

                                          branleur...


                                        • docdory docdory 18 juin 2009 21:27

                                          @ Bernard Dugué


                                          Il n’est pas si absurde que ça de désirer l’impossible : en effet la notion d’impossible est sujette à variations . On aurait dit à Jules Verne que des gens , au début du XXI ème siècle , auraient chez eux de petites machines susceptibles d’enregistrer des centaines de milliards de lettres de données , je ne pense pas qu’il l’aurait cru. Désirer l’impossible consiste à faire passer quelque chose du monde des rêves vers le monde réel . N’est-ce pas une définition du génie ?
                                          La réponse à la question « le progrès technique transforme t-il l’homme ? » n’est pas si simple que ça , et mérite d’être débattue . Si l’on prend la moyenne de la capacité crânienne des hommes de Cro-Magnon ( qui nous ressemblaient comme deux gouttes d’eau ) , il était de 1600 à1800 cm3 . 
                                          l’homme « moderne » à une capacité crânienne plus réduite, de 1450 cm3 en moyenne ... 

                                          Bon, cela dit, article assez amusant quand même !


                                          • Annie 18 juin 2009 21:36

                                            Doc,
                                            Cela me rassure puisque le cerveau des femmes est plus petit que celui des hommes !!


                                          • Emmanuel Aguéra LeManu 19 juin 2009 00:24

                                            Annie chez le Directeur !
                                            "Les Anciens ont également raconté des faits nombreux des l’intelligence des éléphants et en cela ils n’ont pas été contredits par les modernes, qui ont repris la question de plus haut. Ils ont montré que, si l’on compare le cerveau à le masse du corps, l’éléphant est de tous les mammifères celui qui a le cerveau le plus petit, et que la souris est celui qui l’a le plus grand."
                                            Très bien, tout ça, mais qui est le plus con ?

                                            Les éléphants dans l’histoire


                                          • Kaoteknik Kaoteknik 19 juin 2009 00:35

                                            J’ai la réponse M’sieur le correcteur !

                                            Le plus con de l’histoire c’est l’Homme...

                                            A vouloir vivre au-dessus de ses moyens, cet imbécile détruit le monde. Mais ne nous alarmons pas, la nature saura lui rappeler en temps voulu qui est le maître.


                                          • john val john 19 juin 2009 00:32

                                            Pfff les sujets de dissert de philo. Aujourd’hui, y’a pas 5 élèves de terminale sur 100 qui savent faire une dissertation.

                                            http://lorgane.com/LES-SUJETS-DU-BAC-DE-PHILO-2008- !_a743.html


                                            • Thémis 19 juin 2009 00:37


                                              A l’auteur,

                                              Je n’ai pas eu le temps de vérifier et recouper votre info, mais êtes-vous certain que la philosophie est encore enseignée au lycée de nos jours ?


                                              • LPA Le Petit Alchimiste 19 juin 2009 02:22

                                                Egalement à l’auteur : j’ai bien aimé votre texte, j’avoue avoir pouffé pas mal de fois !


                                                • Walter Bunker 19 juin 2009 02:42

                                                  Franchement : tout le monde pense donc qu’il faut supprimer la philo en terminale ? Pourquoi ? Parce que les élèves ne comprennent rien ?

                                                  Depuis 30 ans qu’on nivelle par le bas...c’est ce qui est logique à la fois.

                                                  Je vois décidément le déclin partout...je dois être un aigri je suppose...


                                                  • Lisa SION 2 Lisa SION 2 19 juin 2009 03:48

                                                    ..tain, ça y est ! j’ai compris ce quoi un média citoyen...

                                                    On a un prof, Bernard, qui envoie son développé à 1Oh pile,
                                                    et qui attend qu’on comprenne ce que c’est que le sujet.

                                                    On a LeChat qui la rend avec trois lignes à 11h55. et après,
                                                    y se chamaille avec tous les autres les distrayant...y prend 43 / 2O

                                                    Après, ya toute la fil des intelos, discuto, branlo et SANDRO.

                                                    On a leManu qui fait quatre essais et qui prend quatre zéros,
                                                    Ya Tall qui s’fait la malle à l’islamique et qu’attend l’écho.

                                                    Et moi, je suis parti à 7H3O dans le bus qui est entré en grève
                                                    à sept heures trente quatre à Fourvière. J’ai fait donc du stop
                                                    et un gars bien sympa m’a pris dans sa camionnette jaune.
                                                    L’inconvénient c’est qui se garait tous les trente mètres pour livrer
                                                    des paquets et des lettres, résultat, on est arrivé à treize heures
                                                    à la poste centrale. Là j’ai été boire un coup chez Michon,
                                                    et ensuite j’ai cassé la croute. A deux heures je suis parti à pied
                                                    et quand je suis arrivé c’était fini. Mais, je connais le truc pour
                                                    envoyer ma copie par internet qui passe directement par la
                                                    Californie, mais qui au retour revient du port de Marseille
                                                    en char à boeuf direction la gare St Charles. En tgv,
                                                    et donc, normalement si tout va bien, ma copie arrivera vers 3h5O...

                                                    Bon j’vous laisse, je vais réviser ma théo-bio-psyco-philie,
                                                    cette question indissoluble à laquelle aucune scientologie ne répond.

                                                    a+, les narvalos et " encore merci Bernard pour ton sujet édulcioran !


                                                    • mouton-garou mouton-garou 19 juin 2009 10:18

                                                      Dieu est il mort ?

                                                      Ca expliquerait qu’on ait plus de nouvelles de lui depuis si longtemps !


                                                      • tchoo 19 juin 2009 11:13

                                                        Très bien cet article
                                                        MdR

                                                        Mais j’en ai ras la casquette de ces sujets partout dans la presse sur le bac, comme si son déroulement était une affaire d’état.

                                                        Tout cela pour accumuler 45 trimestres pour la retraite, dont la moitié en tant que chercheur à lampe !


                                                        • Alain55 19 juin 2009 12:05

                                                          En vérité il n’est pas absurde de désirer l’impossible, par exemple on nous répète que la crise actuelle qui sonne le glas du capitalisme est économique, alors qu’elle est systémique, on prétend également que cette crise prendra fin dans un an ou deux, ceux qui affirment ces niaiseries désirent l’impossible.
                                                          Les questions auxquelles la science ne répond pas sont infinies, heureusement il y a la philosophie pour y subvenir !
                                                          Le développement technique transforme l’homme en zombie (généralement victime du consumérisme) ou en chômeur c’est selon le cas.
                                                          Enfin que gagne-t-on à échanger, ça évoque un peu une pub de lessive des années soixante-dix, de toute manière on passe sa vie à échanger, par exemple les employé de la British Airway on la possibilité d’échanger leur travail contre du vent, génial ! Sincèrement j’ai peur que cette forme d’échange se perpétue à l’avenir. 


                                                          • Halman Halman 21 juin 2009 01:14

                                                            « Le développement technique transforme l’homme en zombie (généralement victime du consumérisme) ou en chômeur c’est selon le cas. »

                                                            Cela dépend qui Allain.

                                                            Certains oui, certains voient plus loin que cela.

                                                            Il ne faut pas confondre ceux qui confondent le moyen et le but.

                                                            Il ne faut pas confondre ceux qui voient la technique en un but ultime et ceux qui voient plus loin que ça, ceux pour qui cela ouvre des perspectives humaines et sociales qui peuvent vraiment apporter des plus.

                                                            Rien à voir entre un geeck et Turing. Les geecks font mumuse avec leurs gadgets du commerce, Turing pensaient l’informatique comme une seconde naissance de l’intelligence sur cette planète avec l’invention de l’intelligence artificielle.

                                                            Ne pas confondre l’utilisateur lambda de pc qui n’y voit dans son ordi que Internet, ses dvd et les logiciels de super merde de son boulot ; avec celui qui a conscience jour après jour de mettre en place un futur de visionnaire, en concevant des logiciels plus performants, en se souvenant que l’ordinateur à la base c’est un calculateur scientifique et pas un juke boxe multimédia.

                                                            Ceux qui y voient seulement un machin électronique pour faire chier le monde et ceux qui comprennent le sens que cela prend non pas au niveau de notre société mais au niveau de la place de l’intelligence dans l’évolution de la vie sur notre planète.


                                                          • Vilain petit canard Vilain petit canard 19 juin 2009 14:26

                                                            Et ben moi j’ai bien rigolé, merci Bernard.



                                                              • Halman Halman 21 juin 2009 01:00

                                                                "Bien évidemment qu’il est absurde de désirer l’impossible. Et même plus que ça, c’est franchement couillon. Le type qui désire l’impossible passera toute son existence dans un état frustré et finira sa vie comme chèvre. Il y a des objectifs plus nobles pour finir son existence, par exemple jouer à la roulette russe ou bien pratiquer la vie théorétique après avoir pris la décision, un soir de cuite, en relisant l’éthique de Nicomaque d’Aristote"

                                                                Le gars il écrit ça et il dit qu’il est scientifique.

                                                                Faut pas avoir honte quand même.

                                                                C’est justement en cherchant l’impossible qu’on avance, si on ne cherche que le raisonnable on ne trouve que dalle.

                                                                C’est vrai dans tous les domaines, scientifiques, sportifs, et même dans le quotidien.

                                                                Il faut toujours viser très haut pour avoir un minimum tellement on se heurte à tous les freins possibles et imaginables, les conneries du quotidien, les collègues qui ne comprennent pas ce qu’on cherche, les supérieurs qui vous prennent pour un utopique à la masse, les politiques qui ne comprennent rien à rien à la science.

                                                                Les ingénieurs voulaient un hypersonique qui traverse les océans en trajectoires balistiques spatiales, on a eu que le Concorde à mach 2 sur 6000 Km.

                                                                Vous voulez instaurer un service pour les patients, vous ne visez que cela vous n’arrivez à rien. Vous visez pratiquement le poste de directeur de l’hôpital, et c’est là que ça commence à se bouger un peu.

                                                                Tout est comme ça.

                                                                Et si Dugué, pour arriver à quelque chose dans cette société il faut viser l’utopique pour arriver à un petit quelque chose.


                                                                • Halman Halman 21 juin 2009 01:02

                                                                  Idem en physique.

                                                                  Vous cherchez à comprendre le Big Bang, vous découvrez les trous noirs, la masse manquante, la théorie des cordes, etc.


                                                                  • Abelard 21 juin 2009 04:58

                                                                    Très bon ces corrigés, et drôles en plus ; ça nous change un peu des habituels articles polémiques où inévitablement à la fin , on se fait traiter d’agent sioniste ou à l’inverse de suppôt salafiste.
                                                                    Au bac, pour moi, c’était « En quoi la science peut-elle entrainer une désillusion du monde ? »
                                                                    Funny, is’nt ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès